Skip to Content

Qu'écoutez-vous en ce moment

Dernière contribution

5730 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Pang Tong
Hors ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1818
Re: Qu'écoutez-vous en ce moment

C'est vrai que ça peut faire peur ^^

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de GreenSnake
Hors ligne
A rejoint: 19 février 2012
Contributions: 4673
Re: Qu'écoutez-vous en ce moment

Pang Tong a écrit:
Par exemple, GreenSnake et moi-même avons déjà conversé à propos de Star Wars si je ne me trompe. Ça a pu être parfois houleux mais c'était toujours dans le respect.

Viril mais correct !
Mais je retiens plus dans notre formidable relation cette incroyable solidarité d'un père envers un autre devant supporter Peppa Pig en fond sonore...

Sell kids for food

Portrait de Pang Tong
Hors ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1818
Re: Qu'écoutez-vous en ce moment

Haha, c'est juste !

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de Butch
Hors ligne
A rejoint: 27 décembre 2015
Contributions: 315
Re: Qu'écoutez-vous en ce moment

Stop la branlette intellectuel, juste apprécier la musique, que ça soit la soupe la plus bonne, au plat le plus sophistiqué du terroir, tout est bon à prendre. Pour ça d'ailleurs que je ne poste que très rarement des commentaires sur les musiques que je met, je laisse juste ce qui pourrait être une bonne découverte pour d'autres personne et je pense que c'est un peu le but du topic

Portrait de Depakote
Hors ligne
A rejoint: 8 janvier 2019
Contributions: 872
Re: Qu'écoutez-vous en ce moment

Bien, autant rompre mon vœu de silence. De toute façon ce vœu ne pouvait être qu’un vœu pieux. La correction la plus élémentaire serait à présent de répondre à Trikounet et à Pang Tong. Toujours est-il, Butch, tu fais bien de reparler bouffe. Cela me permet de faire le lien avec le dernier post de Trikounet et son virage Kraut ‒ kraut signifiant littéralement « choucroute » en teuton ‒, je suis certain que ce diable de Trikounet, qui espérait ne pas tomber sur une allégorie culinaire, l’a fait exprès.

Je te remercie, Trikou. Ressusciter Eloy, avoir fait renaître de ses cendres le morceau Sphinx (olé !), nous évoque plein de choses. Le clavier mis en avant fait penser au redoutable Keith Emerson, du fameux trio Emerson, Lake & Palmer. De là, forcément, on songe à l’apparition des synthés dans le rock-prog allemand des 70’s, jusqu’ici réservés aux laborantins de la musique dite « concrète » (Stockhausen, Schaeffer and co), qui a été déterminante à cette mouvance en raison de la texture sonore toute particulière. L’emploi tout nouveau des synthés en a même amené certains à dépeindre le présent sous couvert de futurisme : prise de conscience écologique, mal-être dû aux cités béton sans âme, robotisation des êtres, des fonctions et des institutions. Je fais allusion, bien sûr, aux membres de la Berlin School : Tangerine Dream, Ash Ra Tempel, Klaus Schulze, Kraftwerk. Une période magmatique et synthé-planante que j’ai connue sur le tard (je n’étais pas né), mais il en reste un vibrant écho dans mon imaginaire. Et je parie n’être pas le seul, ici, à avoir visité des mondes lointains peuplés de tristes créatures, semblables aux descriptions hallucinées des récits de Lovecraft, la nuit, dans mon lit, bercé par les nappes et les arpégiateurs de Timewind ou de Rubycon.

Spoiler

Merci donc, Trikou, de nous avoir replongé dans le krautrock. Savant mélange de free sous acide et d’ambient sous opiacée. Un moteur à idées qui inspirera les Pink Floyd ; à moins que ce soit l’inverse, on ne saura jamais, tous sont de la même période. Une chose certaine, il y a eu interpénétration. Bon, ma réplique, ne sera guère originale. J’ai choisi un classique. One More Night, morceau de l’album Ege Bamyasi que le groupe Can a sorti en 1972. Sans doute moins space et plus groovy que Eloy, on sent distinctement à la rythmique syncopée du batteur que ce dernier a dû écouter James Brown et pas qu’une fois ! C’est assez hypnotique. Et les effets sur le Fender Rhodes, qui donnent une belle couleur et ambiancent le tout, y sont pour beaucoup.


S’agissant des deux posts solaires de Pang Tong, j’ai cru déceler un message subliminal dans le choix du second titre. Je vais en toucher mot à mon médecin et voir s’il peut changer mon traitement en me prescrivant la fameuse pilule bleue. Ses vertus, je le sais bien hélas, ne me rallongera pas mon appendice, mais au moins je présenterai mieux. En tout cas, les deux groupes vocaux que tu as choisis m’ont fait penser à The Four Freshmen, un quatuor vocal swing des années 50, un peu oublié de nos jours, qui eut pourtant une grande influence sur des groupes mythiques comme les Beach Boys ; il n’y a qu’à écouter la version a capella de The Lord’s Prayer dans laquelle la bande à Brian Wilson nous place des chromatismes bien sentis. Du coup, je poste les deux. Merci aussi, Pang Tong, pour ton message de réconciliation. Il sonne aussi juste que de la belle musique.

Ah oui, et mille excuses pour ce pavé, pour la branlette, toussa, toussa.

Edité par Depakote le 25/01/2019 - 15:59
Portrait de Trikounet
Hors ligne
A rejoint: 27 juillet 2016
Contributions: 2455
Re: Qu'écoutez-vous en ce moment

Ah oui, la Berlin School : j'écoutais justement du Rainbow Serpent tout à l'heure dans ma voiture (un truc obscur qui tend légèrement vers le new age — en bien je précise — mais ancré dans la Berlin School). Sinon, allez, un peu de Schulze puisque tu en as parlé :

Il faut dire qu'écouter des rejetons de la Berlin School c'est souvent comme entendre une fable narrée à coups de Moog et de ARP 2500/2600 et X de Schulze va dans ce sens-là. Il y a d'ailleurs une grosse inspiration classique/romantique chez Schulze : Timewind était d'ailleurs un hommage à Wagner si je ne m'abuse, avec ces leitmotivs synthétiques mêlés à une structure rappelant fortement celle des râgas de la musique indienne. En outre, j'adorais le schéma explicatif derrière le LP de Timewind car je m'en étais servi pour faire une compo personnelle sur mon séquenceur, tant bien même je comprenais la moitié de ce que Schulze avait écrit.

Concernant Can et l'album boîte de conserve comme je l'appelle — il y a de la bouffe sur la pochette, alerte nourriture ! —, on est plus dans le rock psyché que dans les nappes troposphériques et les schémas de Moog transposés toutes les X mesures mais j'adhère tout autant que du Schulze (enfin je préfère Schulze mais j'adore Can aussi).

Edité par Trikounet le 25/01/2019 - 17:57
Portrait de Depakote
Hors ligne
A rejoint: 8 janvier 2019
Contributions: 872
Re: Qu'écoutez-vous en ce moment

Ah ouais, X !
Y a un morceau qui m'a toujours fait halluciner dessus, c'est Ludwig II von Bayern.
L'orchestre à cordes dedans !
Et la fugue à 4:35 !
D'anthologie !
Bon, avec le recul, les effets spéciaux intersidéraux par-dessus ont un peu mal vieilli, mais quel morceau bon sang !

Edité par Depakote le 25/01/2019 - 18:39
Portrait de Trikounet
Hors ligne
A rejoint: 27 juillet 2016
Contributions: 2455
Re: Qu'écoutez-vous en ce moment

Oh vieilli, vieilli... ça a gardé son charme je trouve !

Bon, je sais pas trop quoi poster donc, sans transition, je mets un classique de la country :

Portrait de Depakote
Hors ligne
A rejoint: 8 janvier 2019
Contributions: 872
Re: Qu'écoutez-vous en ce moment

Bon, je te suis avec une autre ballade chantée par un autre cow-boy :

Portrait de Trikounet
Hors ligne
A rejoint: 27 juillet 2016
Contributions: 2455
Re: Qu'écoutez-vous en ce moment

Bah le cow-boy il a enfourché la Harley et il sillonne la highway les cheveux au vent :