Skip to Content

Tormented Souls (4/X)

4ème partie de Tormented Souls

31 Commentaires

Portrait de benuuts

L'énigme de la statue était vraiment bien pensée (jusqu'à la radio qui te montre le cœur de la statue)
Et pour le chariot, il servait a bloqué l’ascenseur en bas ouvert justement pour ne pas à avoir à l'appeler.


Portrait de Claw

J'aime beaucoup te regarder jouer à ce jeu.
Il y a de la tension, de la réflexion, et du rire.

Et après le visionnage de cet épisode, je ne sais pas pourquoi, mais j'ai comme une envie de manger un... Wild Burger!


Portrait de Sebijy

Les neurones du Hooper en surchauffe :D
Preuve que le jeu est bon :)


Portrait de Maldhôr

Le chariot servait à bloquer les portes pour que tu puisses emprunter l'ascenseur depuis le rez-de-chaussez Hooper. CQFD

Pour ce qui est du jeu pour le moment, je trouve la DA excellente, les énigmes bien pensées mais les personnages et le scénar sont complètement daubés du cul, excuse-moi de te le dire.


Portrait de sagabelmont

Cela faisais longtemps que je n'avais pas mis de commentaire!

J'aime beaucoup cette épopée pour le moment, elle est très agréable à regarder (la où j'ai plus de mal avec les lives).

Pour le "mais on a pas de sauvegarde pendant 2h", peut être ne pas utiliser le seul objet pour sauvegarder au bout de 11 minutes :p

Je pense aussi que le fait de ne pas avoir le tchat t'insiste à être plus attentif et à mémoriser les endroits, idem pour les énigmes ce qui doit renforcer ton immersion.

Après 4 parties j'ai toujours un doute donc je le met mais sans conviction: pendant les temps de chargement sur fond noir y a sur fond blanc en bas à droite le nom de l'endroit où tu es et malgré ça j'ai l'impression que des fois tu ne sais pas où tu es. L'ours aveugle a t-il encore frappé? ou j'ai mal compris un truc :p

Et merci de m'avoir fait acheter le jeu :p j'essaye d'être en avance sur tes sorties pour pas être spoil.


Portrait de oOToyteoOo

Toujours aussi sympathique à suivre cette époquée, tu maîtrises bien le titre et t'utilises ta cervelle avec justesse. Marrant de me rendre compte que j'apprécie bien plus ce jeu que le très oubliable RE8 ; comme quoi, l'argent ne fait pas tout !

Hâte de voir la suite.


Portrait de UNCHARTOUILLE

Citation:

le très oubliable RE8


Portrait de oOToyteoOo

Je pouvais également dire : médiocre, dépassé, prévisible, etc.

Beaucoup de mots pour le qualifier ! Loul.


Portrait de Umbasa

+1, Unchartouille. :)


Portrait de UNCHARTOUILLE

Dans le même style y'a un bon jeu de Capcom AAA qui n'apelle RE2R qui est sorti y'a 3 ans.
Y'a aussi un inventaire, des énigmes, des éclairages dynamiques (lampe torche cloisonnée à zones uniquement certes), un gameplay basé sur la planification de trajet.
Me tarde la suite de RE2R, qui sera mieux que RE3R.

Mais CHUT il faut pas le dire. 3 ans c'était il y a très très longtemps c'est une époque révolue... Oui bien sûr je suis IRONIQUE !

Pourquoi accabler LE studio qui a osé avant tous les autres studios de justement ressortir un AAA sur un vieux genre dépoussiéré ?
Pourquoi eux ? Alors qu'on a plein d'autres studios genre Ubisoft qui ne sortent pas des sentiers battus ?

Vous croyez que ce jeu indé (tormented souls) aurait eu l'idée de naître sous cette forme s'il n'y avait pas eu RE2R.

Avant RE2R avions nous des RE old school ?

Hooper je comprends que tu n'aies pas aimé RE8, mais je ne comprends pas ton acharnement envers Capcom. Tu es injuste vis à vis de ce studio. Tu as ma mémoire trop courte ce qu'ils ont osé accomplir sur cette gen.
Si tu veux t'en convaincre lances monster hunter world. Campcom n'est pas un studio qui se fout de la gueule des joueurs.


Portrait de Volcano

Moi perso c'est pas compliquer, je me fiche complètement de tout les jeu capcom.
Y en n'a juste aucun qui m’intéresse et encore moins les RE.
Juste un exemple, j'ai jouer à méga man X sur Snes, et j'ai pas pu dépasser le niveau 3 tellement que je m’emmerdai.
Et quand je voie a qu'elle point tout les jeux qu'il on fait me repousse plus qu'autre chose, j'ai peur de m'emmerder.


Portrait de LittleHardy

Unchartouille je comprends que tu ai aimé RE8, mais je ne comprends pas ton acharnement envers Tormented Souls.

Les survival-horror en caméras prédéfinies ou fixes, c'est un genre à part entière. Ces comparaisons avec les derniers Resident Evil n'ont absolument aucun sens. Et le fait est qu'on a plus eu de jeu de ce style depuis 2006. 15 ans bon sang !
Alors pourquoi ne pas juste s'en réjouir plutôt que de pinailler en comparant un jeu indépendant Chilien sorti à 20€ avec le dernier gros jeu d'un gros studio ? Je pense qu'il y a de la place pour les deux.

Et puis, Capcom sont encore un peu timides sur certains aspects de leurs jeux, comme les sauvegardes limitées par exemple. Un jeu comme ça peut leur montrer qu'il y a toujours un public en demande de ce genre de mécaniques. Sans compter qu'on attends toujours qu'ils remettent en avant certaines de leurs licences d'horreur pur, comme Haunting Ground, Clock Tower ou Dino Crisis.

Citation:
Vous croyez que ce jeu indé (tormented souls) aurait eu l'idée de naître sous cette forme s'il n'y avait pas eu RE2R.

La forme des jeux n'ayant strictement rien a voir, oui.
Ce n'est d'ailleurs pas le premier jeu indépendant à tenter de remettre en avant ce genre. Il y a eu des tentatives avec Sacrilegium (annulé) et Long Night (annulé également) par exemple. Peut-être, par contre, que le public est plus réceptif à ce genre de jeux depuis Resident Evil 7 et le remake de Resident Evil 2. Ça, oui.

Citation:
Pourquoi accabler LE studio qui a osé avant tous les autres studios de justement ressortir un AAA sur un vieux genre dépoussiéré ?

Dead Space et The Evil Within n'ont jamais existé donc. :p


Portrait de UNCHARTOUILLE

Citation:

Unchartouille je comprends que tu ai aimé RE8, mais je ne comprends pas ton acharnement envers Tormented Souls.

Je ne m'acharne pas sur ce jeu, j'y ai pas joué, je salue d'ailleurs l'initiative du old school.

Juste je ne comprends pourquoi les gens s'acharnent sur Capcom, qui est un des rares studios AAA qui a tenté des choses sur cette gen. C'est ça qui m'échappe.


Portrait de Umbasa

Citation:
Juste je ne comprends pourquoi les gens s'acharnent sur Capcom, qui est un des rares studios AAA qui a tenté des choses sur cette gen.

Franchement je conchie un peu beaucoup Capcom comme beaucoup d'autres LOUL, mais objectivement tu as entièrement raison il faut être de très mauvaise foi pour affirmer l'inverse rien que Monster Hunter World et Resident Evil 2 sont tellement énorme dans leurs domaines.

Puis désolé pour les autres "rageux" mais même si Resident Evil Village n'est pas parfait il tente beaucoup de choses lui aussi.


Portrait de LittleHardy

Parce qu'on ne peux pas allumer la lampe quand on veut ni jouer la Sonate au clair de lune, faut suivre. :p

Oui bon je ne comprends pas trop non plus, mais je pense que beaucoup de gens avaient vu un vrai début de retour à l'horreur de la licence Resident Evil avec RE7 et le remake de RE2, et ont ensuite été déçu par le remake de RE3 et RE8.

Alors qu'ils ont la licence parfaite pour faire de l'horreur pure bordel ! Faites un remake ou un nouvel épisode de Dino Crisis !


Portrait de UNCHARTOUILLE

Bien sûr d'accord, on peut être déçu par RE8, encore plus par RE3R, mais bon à un moment il faut arrêter de s'acharner sur ce pauvre Capcom qui a quand même fait des efforts.
Juste il n'y a pas de quoi faire de Capcom un bouc émissaire, c'est injuste je trouve. Ils ont au contraire beaucoup de mérite sur cette gen c'est précisément ce que je m'acharne à expliquer.

Tu peux ne pas aimer ce qu'ils ont fait, mais tu ne peux pas dire qu'ils ne se sont pas sorti les doigts du cul !!!

Citation:

Dead Space et The Evil Within n'ont jamais existé donc. :p

Tu parles de vieux trucs là, enfin c'est la gen précédente.

Citation:

Ce n'est d'ailleurs pas le premier jeu indépendant à tenter de remettre en avant ce genre. Il y a eu des tentatives avec Sacrilegium (annulé) et Long Night (annulé également) par exemple. Peut-être, par contre, que le public est plus réceptif à ce genre de jeux depuis Resident Evil 7 et le remake de Resident Evil 2. Ça, oui.

C'est bien ce que je dis, Capcom, avec RE7 et RE2R, a encouragé des studios à faire des jeux d'horreur un peu plus aboutis que slender.
Il n'y aurait pas eu ces 2 jeux, le jeu d'horreur aujourd'hui serait resté un jeu de niche comme à l'époque d'Amnesia.
Mais ça beaucoup de joueurs (dont le hooper pardon) semblent l'avoir oublié.

Citer RE8, et RE6 pour dire que Capcom fait de la merde, c'est occulter les 2 épisodes marquants qui ont été faits entre, RE2R et RE7. Bon sang personne voit ça ? Tout le monde acquiesse ???

Moo je peux aussi vous dire que Kubrick c'est de la merde parce qu'il a fait Spartacus.


Portrait de LittleHardy

unchartouille a écrit:
C'est bien ce que je dis, Capcom, avec RE7 et RE2R, a encouragé des studios à faire des jeux d'horreur un peu plus aboutis que slender.
Il n'y aurait pas eu ces 2 jeux, le jeu d'horreur aujourd'hui serait resté un jeu de niche comme à l'époque d'Amnesia.
Mais ça beaucoup de joueurs (dont le hooper pardon) semblent l'avoir oublié.

J'ai un peu de mal à voir de quels studios tu parles. Parce qu'en dehors de EA avec le remake de Dead Space qui arrive, je ne vois pas vraiment quel gros studio s'est remis à l'horreur. :p

Et puis, il faut quand même rappeler que Resident Evil 7 s'inspirait beaucoup des succès de Alien: Isolation et du projet Silent Hills. Capcom n'ont pas pris de risques avec Resident Evil 7, ils ont suivi une tendance dans le but de relancer une licence à moitié morte. On pourrait même citer Until Dawn, sorti 2 ans avant Resident Evil 7. Bref, j'ai l'impression que tu occultes pas mal de jeux. En réalité, il faudrait plutôt remercier SEGA , Konami et Kojima pour avoir ouvert la voie à un remake de Resident Evil 2. :v

unchartouille a écrit:
Citer RE8, et RE6 pour dire que Capcom fait de la merde, c'est occulter les 2 épisodes marquants qui ont été faits entre, RE2R et RE7. Bon sang personne voit ça ? Tout le monde acquiesse ???

Resident Evil 7 reste un jeu peu ambitieux et sans grandes prises de risque. Ils a été marquant pour la licence d'une certaine façon (et principalement PARCE QUE le 6 a "fait de la merde"), mais ils n'apporte rien de spécial au jeu vidéo. Et on a tous pardonné les défauts du jeu à l'époque de sa sortie, parce qu'il faisait un timide retours à l'horreur old-school et qu'il présageait du bon pour l'avenir de la licence. Mais en vrai... C'est un bon jeu, je l'aime beaucoup, mais il n'y a clairement pas un avant et un après RE7. On sentait bien, déjà à l'époque, que Capcom n'avaient pas osé y aller à fond.
Et ses DLC l'ont également beaucoup fait descendre dans l'estime des joueurs (aah, les débuts de la VR).

Le remake de Resident Evil 2 a par contre été marquant lui, c'est vrai. C'est un espèce d'aboutissement des bases présentées dans le 7, combiné à une bonne relecture de l'opus original. Mais si bon qu'il soit, il reste un remake sans grandes prises de risques et sans grandes ambitions. Il aurait fallut aller encore plus loin dans un véritable nouvel épisode (et je ne parles pas du remake Resident Evil 3, car c'est parfaitement logique pour moi que celui-ci s'éloigne de ce qu'à fait le 2).

Je précises que je ne peux pas juger si c'est le cas ou non pour Resident Evil 8, je n'y ai pas encore joué.

unchartouille a écrit:
Citation:

Dead Space et The Evil Within n'ont jamais existé donc. :p
Tu parles de vieux trucs là, enfin c'est la gen précédente.

Mais c'est ce qu'on a eu de meilleur et de plus ambitieux dans les jeux d'horreur depuis l'ère de la HD.


Portrait de Darkjack2

Citation:
Et puis, il faut quand même rappeler que Resident Evil 7 s'inspirait beaucoup des succès de Alien: Isolation et du projet Silent Hills

RE7 était en développement avant celui de Silent Hills (PT). Le concept FPS était déjà installé, on le voit dans la vidéo concept assez flippante présentée en 2014. Et je doute qu'Alien Isolation ait inspiré RE7 significativement. L'un dans l'autre, Capcom avait conceptualisé RE7 dès le début des années 2010. Quant à RE2 remake, il était également prévu depuis des années. Mais ils attendaient le bon moment. Tout simplement. C'est Capcom qu'il faut remercier :p

Citation:
Resident Evil 7 reste un jeu peu ambitieux et sans grandes prises de risque. Ils a été marquant pour la licence d'une certaine façon (et principalement PARCE QUE le 6 a "fait de la merde"), mais ils n'apporte rien de spécial au jeu vidéo

Oui, bon, tenir cette position c'est aussi occulter les faits. RE7 est souvent cité comme un des meilleurs survival horror VR. Voire un des meilleurs jeux VR. Les défauts de RE7 se situent ailleurs (épisode pas très utile au lore de Resident Evil et gameplay lent).

Citation:
Mais si bon qu'il soit, il reste un remake sans grandes prises de risques et sans grandes ambitions
Pas de grandes prises de risque, OK. Mais je ne vois pas où se situe le manque d'ambition de RE2 remake... Surtout quand on sait comment Capcom s'est trituré les méninges pour nous le pondre (alpha avec angles fixes, alpha en FPS, alpha hybride angles fixes et TPS, etc.)

Dead Space était ambitieux, oui, quoique rébarbatif. The Evil Within, je suis toujours partagé sur ce titre. Il n'est pas si ambitieux que ça. C'est du vieux Mikami tout craché. On est à des années lumières de son ambitieux dantan sur RE1 remake & RE4. The Evil Within, c'est RE4 en moins bon.

Quand Capcom persistait dans les angles fixes à l'ancienne, la masse hurlait "Ca n'évolue pas ! Resident Evil, c'est mort." Quand ça évolue : " C'est plus Resident Evil. C'est nul." Bref, plus les choses changent, plus elles restent les mêmes. En somme, Capcom continue de produire d'excellents jeux. Mais on préfère pester et se rabattre sur des madeleines de Proust qui font moins biens que RE1 (1996). Ah si, Tormented Souls et RE1 sont ex aequo sur une chose : on voit pas la bouche des perso bouger quand ils parlent in game (l'aspect jeu indé n'excuse pas ceci). Mais se pourrait-il qu'il s'agissent d'un hommage ? Qui sait !

Je taquine, bien entendu. Mais je suis heureux d'une chose. Tormented Souls nous montre que le concept angles fixes et la technique associée sont toujours autant excellents. C'est une très bonne école. Et les maîtres dans ce domaine restent encore aujourd'hui, qu'on le veuille ou non, Capcom (RE1 remake).


Portrait de LittleHardy

Darkjack2 a écrit:
RE7 était en développement avant celui de Silent Hills (PT). Le concept FPS était déjà installé, on le voit dans la vidéo concept assez flippante présentée en 2014. Et je doute qu'Alien Isolation ait inspiré RE7 significativement. L'un dans l'autre, Capcom avait conceptualisé RE7 dès le début des années 2010.

Bon d'accord, j'ai tord sur ce point. Mais Unchartouille parlait de l'impact des jeux, donc parler du développement n'a aucun sens, on parle forcément de l'impact qu'ils ont eu après leur sortie. Et le fait est que ce que fait Resident Evil 7 avait déjà été fait par d'autres gros studios. Donc, dire qu'il a relancé le genre à lui tout seul... Non.

Darkjack2 a écrit:
Oui, bon, tenir cette position c'est aussi occulter les faits. RE7 est souvent cité comme un des meilleurs survival horror VR. Voire un des meilleurs jeux VR.

Si c'est tout ce que tu trouves pour défendre l'impact qu'à eu le titre, ça en dit long. :p
En plus "souvent cité", ça veut tout est rien dire.

"un des meilleurs survival horror VR" => Tu en connais beaucoup d'autres ?

Darkjack2 a écrit:
Les défauts de RE7 se situent ailleurs (épisode pas très utile au lore de Resident Evil et gameplay lent).

Ce ne sont absolument pas des défauts du jeu.
Le manque de finition global, le déséquilibre entre les environnements, le fait qu'il n'aille pas au bout de ses idées et le bestiaire par contre en sont.

Darkjack2 a écrit:
Mais je ne vois pas où se situe le manque d'ambition de RE2 remake... Surtout quand on sait comment Capcom s'est trituré les méninges pour nous le pondre (alpha avec angles fixes, alpha en FPS, alpha hybride angles fixes et TPS, etc.)

Mais... Ce n'est pas de l'ambition ça. C'est juste avoir le cul entre deux chaises en ne sachant pas à qui adresser un jeu. Et c'était complétement prévisible dès l'annonce du projet. Le jeu excellent, mais il manque du budget et de la finition dont il aurait largement mérité. Un meilleur travail sur le scénario et plus de différences entre les différentes runs par exemple. Mais pas que.

Darkjack2 a écrit:
The Evil Within, je suis toujours partagé sur ce titre. Il n'est pas si ambitieux que ça. C'est du vieux Mikami tout craché. On est à des années lumières de son ambitieux dantan sur RE1 remake & RE4. The Evil Within, c'est RE4 en moins bon.

Ça ne me semble pas très partagé comme avis. :p

Darkjack2 a écrit:
Quand Capcom persistait dans les angles fixes à l'ancienne, la masse hurlait "Ca n'évolue pas ! Resident Evil, c'est mort." Quand ça évolue : " C'est plus Resident Evil. C'est nul." Bref, plus les choses changent, plus elles restent les mêmes.

Ce ne sont peut-être pas les mêmes gens...
Et on ne peux pas résumer ça qu'aux caméras fixes.

Darkjack2 a écrit:
En somme, Capcom continue de produire d'excellents jeux. Mais on préfère pester et se rabattre sur des madeleines de Proust qui font moins biens que RE1 (1996).

On peut se permettre d'être exigeant quand il y a des alternatives. Mais encore une fois, on a pas eu un jeu de ce style depuis 15 ans.
Pour ce qui est de la qualité du jeu, je ne peux pas me prononcer, je n'ai fait que la démo. Mais ce que j'ai vu de l'ambiance en tout cas me parait beaucoup plus horrifique que n'importe quel épisode de Resident Evil. Il m'a l'air de beaucoup plus se rapprocher d'un Silent Hill à ce niveau.

Darkjack2 a écrit:
Je taquine, bien entendu. Mais je suis heureux d'une chose. Tormented Souls nous montre que le concept angles fixes et la technique associée sont toujours autant excellents. C'est une très bonne école.

Et c'est ça qu'il faut mettre en avant plutôt que de cracher sur le jeu juste pour punir les haters de RE8, ou de le déconseiller en le réduisant à une simple madeleine de Proust.

Réduire le jeu à une simple madeleine de Proust, c'est admettre que les caméras prédéfinies sont obsolètes, et qu'on aime les retrouver dans ce jeu uniquement par nostalgie. Et apparemment ce n'est pas ce que tu penses, donc je ne comprends pas.


Portrait de Darkjack2

Citation:
Si c'est tout ce que tu trouves pour défendre l'impact qu'à eu le titre, ça en dit long. :p
En plus "souvent cité", ça veut tout est rien dire.

"un des meilleurs survival horror VR" => Tu en connais beaucoup d'autres ?

Presque 10 millions d'unités vendues, meilleur jeu VR aux games awards 2018 (toutes catégories confondues), des jeux qui s'en inspirent, etc. L'impact est quand même là :p. Oui, y'a eu quelques Survival Horror VR. Je peux même t'en donner dans la même période que RE7 : DemonicGuestVR, Paranormal Activity: The Lost Soul, Allison Road, Visage [le préféré d'Hooper :p], Inner Chains, Agony, Ghost Theory, The Hum, Sisters, Affected, Don't Knock Twice, Syren, Outlast 2. Tous ce ne sont pas stricto sensu des Survival Horror. Par exemple, Outlast 2 ne rentre dans la définition du genre car combattre est impossible. C'est Capcom qui a créé et défini avec précision le genre, on a tendance à l'oublier.

Citation:
Ce ne sont absolument pas des défauts du jeu.
Le manque de finition global, le déséquilibre entre les environnements, le fait qu'il n'aille pas au bout de ses idées et le bestiaire par contre en sont.

Ce sont des défauts en tant que Resident Evil, ce que tu oublies de prendre en compte. Il y a deux manières de juger un Resident Evil : en tant que jeu vidéo et tant qu'épisode canonique de la saga apportant une pierre à l'édifice. Les RE sont des jeux d'enquête à la base. Et quand on enquête bien, on apprend que Wesker survit à la fin de RE5 (Umbrella Corps et la version japonaise du mode Raid de Revelations 2 nous l'apprennent). Donc quand je mentionne l'absence de lore, c'est un défaut en tant que Resident Evil. Après, je partage certains défauts mentionnés par tes soins. Mais tu savais que l'intégration de la VR peut être à la source du problème de finition globale en question. C'est donc moins un défaut en l'occurrence qu'une contrainte technique. "Le fait qu'il n'aille pas au bout de ses idées" ? c'est un peu flou. Cela mérite un développement car sinon ça ne veut rien dire pour le coup :p

Citation:
Mais... Ce n'est pas de l'ambition ça. C'est juste avoir le cul entre deux chaises en ne sachant pas à qui adresser un jeu. Et c'était complétement prévisible dès l'annonce du projet. Le jeu excellent, mais il manque du budget et de la finition dont il aurait largement mérité. Un meilleur travail sur le scénario et plus de différences entre les différentes runs par exemple. Mais pas que.

En fait, Capcom a fait un remake classique d'un jeu lui-même très classique (comparé à RE1). On peut avoir le cul entre deux chaises et avoir l'ambition de faire un excellent remake, ce qu'ils ont réussi haut la main. Le problème vient plus de RE2 en lui-même. Et rappelons-le : Capcom n'a pas le budget des grosses boîtes occidentales. Quant à la finition, je le trouve solide notamment la réalisation des zombies et leur physique de démembrement. Ce sont les meilleurs zombies qu'on ait jamais vus tout court. Et le moteur du jeu fait que le tout va bien vieillir. Sur l'imbrication des scénarios, je partage ton avis. Je serai même assez sévère là-dessus : RE2 (1998) possédait une meilleure imbrication des scénarios. C'est fou. L'un dans l'autre, ça reste un excellent Survival Horror. Ils ne pouvaient pas prendre trop de risques. Parce que c'est un remake. Il suffit de voir l'accueil de RE3 remake, lequel a pris de gros risques.

Citation:
Ça ne me semble pas très partagé comme avis. :p

J'ai pas exposé mon avis partagé proprement dit, mais en gros je trouve The Evil Within (Psycho Break) à la fois chiant à jouer (mon dieu que c'est lent) et sympathique à parcourir. Le problème c'est qu'on retombe vite dans les travers de Mikami : trop d'action, passages punitifs à limite du die and retry. Et de l'autre, on retrouve des airs de RE4 assez plaisants. Normal, c'est le papa de RE4. Bref, c'est un bon jeu chiant. C'est ce qui s'appelle être partagé :p

Citation:
Ce ne sont peut-être pas les mêmes gens...
Et on ne peux pas résumer ça qu'aux caméras fixes.

C'est le paradoxe des joueurs de Survival Horror : ils râlent au moindre changement (les évolutions OK, ça passe. Pas le changement). Que veulent les joueurs de Survival Horror ? C'est l'ultime question.
La question des caméras fixes est au coeur car c'est une technique. Qui dit "technique" dit "gameplay". Le débat tourne très souvent autour de ça. Et c'est normal. Quel gameplay doit/peut avoir un survival horror ?

Citation:
On peut se permettre d'être exigeant quand il y a des alternatives. Mais encore une fois, on a pas eu un jeu de ce style depuis 15 ans.
Pour ce qui est de la qualité du jeu, je ne peux pas me prononcer, je n'ai fait que la démo. Mais ce que j'ai vu de l'ambiance en tout cas me parait beaucoup plus horrifique que n'importe quel épisode de Resident Evil. Il m'a l'air de beaucoup plus se rapprocher d'un Silent Hill à ce niveau.

Y'a eu quelques tentatives précédentes du même style, toujours du côté indé : Them & Us, pour ne citer que lui.
L'horreur, la peur, tout ça c'est subjectif LittleHardy. Tu le sais bien en tant que fan de survival horror. Et cela me permet de rebondir sur un autre point, lui essentiel : une fois que l'ambiance et la peur s'estompent, que reste-t-il ? Le gameplay (et peut-être aussi l'amour que l'on porte aux personnages et à l'univers). Et donc quand tu écris :

Citation:
Et c'est ça qu'il faut mettre en avant plutôt que de cracher sur le jeu juste pour punir les haters de RE8, ou de le déconseiller en le réduisant à une simple madeleine de Proust.

C'est là tout le problème de Tormented Souls. C'est un hommage assumé aux RE et aux SH. Il est tombé dans le piège de se focaliser sur l'ambiance. Et pour l'avoir terminé, je n'ai aucune envie d'y retourner. C'est un jeu one shot. Une fois l'ambiance dissipée, c'était terminé dans mon cas. Le gameplay ne me donne pas envie. OK, c'est cool de retrouver un concept qui fonctionne bien. Mais ça ne suffit pas : pour réussir, il faut aussi être un bon jeu c'est-à-dire avoir un bon gameplay. Le jeu colle beaucoup trop au gameplay des vieux survival horror qui eux-mêmes ont évolué avec le temps. L'exception, c'est peut-être RE1 (1996). Pour donner un exemple : le fait de pouvoir faire des headshot au fusil à pompe, ça sauve presque le jeu. C'est ça qui le rend fun à le terminer encore et encore, puis d'enchaîner sur des speed runs bien funs. Il y a une satisfaction du joueur dans et par le gameplay. Là, y'a rien. Je suis désolé. Les derniers combats de Tormented Souls sont chiants..! Tout est chiant à la fin. C'est toujours la même chose.

In fine, avoir un bon concept ne signifie pas qu'on le maîtrise. Et une fois l'ambiance dissipée, c'est le gameplay du jeu qu'il faut juger dans un survival horror. Ce ne sont pas que des jeux à ambiance ; les combats occupent une place importante puisque ce sont eux qui procurent le plaisir sur le long terme. Sinon autant jouer à des jeux d'aventure horrifique comme Alone in the Dark. Et on peut remercier Capcom d'être passé par-là.

Citation:
Réduire le jeu à une simple madeleine de Proust, c'est admettre que les caméras prédéfinies sont obsolètes, et qu'on aime les retrouver dans ce jeu uniquement par nostalgie. Et apparemment ce n'est pas ce que tu penses, donc je ne comprends pas.

Dire que le jeu est une madeleine de Proust, c'est dire qu'il ne fait que "rôder" autour des vieux survival horror, et qu'il ne creuse pas sa propre voie. Que retiendra-t-on de ce jeu ? Son personnage principal ? Peut-être. Son scénario ? Sûrement pas, inintéressant au possible. Ses combats ? Non. Ce sont toujours les mêmes. Les énigmes ? Oui, surtout celles capillotractées. L'ambiance ? Oui, clairement. Et derrière l'ambiance ? Pas grand chose. Et c'est là tout le problème. Si on retient Resident Evil ou Silent Hill, c'est parce qu'ils ont proposé plus qu'une simple ambiance. Dans le premier, c'est un gameplay au top, un univers avec des personnages au top (Jill, Chris, Claire, Léon, entre autres). Dans le second, c'est un sous-texte métapsychologique très bien construit et maîtrisé (Silent Hill 2 & 3). Et on pourrait même citer Dead Space pour son interface ultra bien intégrée au gameplay. C'est fun ! C'est pas juste un concept saupoudré d'une ambiance. C'est plus que ça un survival horror. C'est ça que je repprocherai à Tormented Souls : c'est juste un hommage. Et quel dommage ! Et j'ai adoré le début du jeu, je tiens à le préciser.

Bref, c'est ma manière de voir les choses. Et je m'attache beaucoup à creuser le sujet car j'adore ce genre de jeux. Les jeux un peu mystérieux pour certains que je cite montrent sans doute mon investissement là-dedans. Je suis peut-être devenu trop exigent, c'est possible.

Le mieux c'est que tu fasses le jeu en essayant de faire abstraction de mon avis. Car c'est pas mon but de casser le sentiment ou l'appréciation des gens dans ce qu'ils aiment. Et si tu aimes le jeu une fois terminé, ce serait top ! Car on pourra mettre toutes les cartes sur la table pour mieux en discuter ;)

Bon jeu à toi !