Skip to Content

Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Dernière contribution

1014 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de nexy
Hors ligne
A rejoint: 29 décembre 2011
Contributions: 24430
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Pour moi ça sera 7/10, y a eu "edit" le "LouL" a été ajouté post mortem (la spontanéité est simulé) ^^

Portrait de Nelys
Hors ligne
A rejoint: 11 février 2012
Contributions: 2276
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

nexy
J'ai rien de spécialement intelligent à ajouter, si ce n'est que je suis assez d'accord avec tes propos.

Citation:
Parfois je trouve qu'on aborde les jeux avec un esprit analyste, alors que parfois juste jouer pour s'amuser ne ferait pas de mal, alors évidement que derrière il y a l'exigence, esprit critique toussa mais je pense qu'on peut arriver concilier les 2 a la fois, parfois il arrive egalement qu'on pense quelque chose et qu'on ne trouve pas de mot a placer dessus du coup on dit "c'est répétitif" vite expédié par un raccourcis faignant, et d'un autre coté se reposer un peu fait du bien aussi.
Je suis d'accord.

Après, quand je suis ingame, je m'amuse et je profite. L'esprit analytique survient parfois pendant bien entendu (ça arrive que je me fasse une remarque à voix haute par exemple), mais en général ça cogite surtout après coup.

Petite anecdote : pour TotK j'ai essayé, pour la 1ère fois, de tenir une sorte de carnet de voyage. A chaque fin de session, je notais ce que j'avais fait, ainsi que des remarques diverses.
Le but c'était de garder une trace concrète (pas juste ma mémoire) de la chronologie de mon parcours, ainsi que de voir l'évolution de mon avis.

Et c'est marrant, parce qu'au début, c'est assez "ordonné". Les phrases sont plutôt brèves, des sortes de tirets avec quelques mots. Et plus ça avance, plus ça s'allonge, avec des phrases plus complètes tournées vers l'analyse et le ressenti. Les idées se structurent et les paragraphes de réflexion s'allongent XD

J'ai essayé de structurer ça sous forme de test, mais le résultat ne me plaît pas, et plus le temps passe, plus je me sens à côté de la plaque de poster ce pavé indigeste (j'ai jamais écrit un truc aussi long sur un jeu je crois, mes analyses c'est du pipi de chat à côté).

Portrait de Populus
Hors ligne
A rejoint: 23 avril 2021
Contributions: 1594
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Éditeur : Sony
[b] Développeur : Naugty Dog

Type : Action-Aventure
Sortie : 10 Mai 2016
Support : PS4

J'avais envie de vous proposer un test sur ce jeu qui m'aura éperdument marqué, peut être même l'un de mes jeux préférés ever rien que ça ! Autant, j'adore les autres Uncharted, surtout le 2 et le 3, mais alors le 4 limite je lui voue un culte xD mais du coup, pourquoi j'aime autant ce jeu et pourquoi celui là en particulier ? Je vous explique tout dans ce test !

J'avais jusque là était à jour dans tous les épisodes de la licence, le 1, le 2, puis le 3. Je pouvais donc faire le 4 sans trop de problème. Bien évidemment, dès les premiers instants, le jeu est certe très beau, mais il le devient encore d'avantage plus on avance dans le jeu, jusqu'à nous faire décrocher la mâchoire devant certains décors ou panorama à couper le souffle.

Il suffit de voir la distance d'affichage de gros psychopathe, et d'une technique folle qui prouve encore une fois que ND sont les maîtres en la matière et qu'ils savent véritablement optimisé une console à donf jusqu'à lui faire cracher ses tripes.

Tout est absolument magnifique, et le soucis du détails y est omniprésent. Il suffit de voir la boue s'accumuler sur les vêtements de Nathan, les effets d'eau, de sueur dans ses cheveux, la végétation luxuriante, bref tout claque véritablement dans Uncharted 4.

Sans parler du niveau de détail ahurissant des visages pour en faire des plus réaliste que jamais. J'ai été bluffé par la modélisation de la peau, des cheveux et surtout des expressions faciales tout bonnement dantesque, je m'en suis rendu compte véritablement lorsque Nathan est sur le canapé avec sa femme.

La claque est là, et bien installer. Et encore une fois je le dis mais le jeu n'est pas forcément une grosse claque au début, l'Ecosse par exemple à beau être joli, je n'ai pas eu le souffle coupé, mais en revanche après c'est mandale sur mandale.

Le jeu devient de plus en plus beau au fur et à mesure de l'avancer. Uncharted 4 a en plus le bonheur de nous offrir des décors ultra variés, passant de l'Italie à l'Ecosse pour ensuite nous amener à Madagascar qui est probablement mon chapitre préféré du jeu.

Ce sentiment d'aventure et de grand voyage est très réussi dans cet épisode, surtout que le scénario tient très bien la route. Le scénario est plus intelligent qu'il en a l'air, avec de véritable enjeu et des thèmes abordés comme les mensonges, la trahison et bien d'autre. Uncharted 4 a la meilleure narration de la série, et peut être même une des meilleures narration du jeu vidéo en général.

Vous serez probablement pas d'accord mais moi je trouve le scénario de ce jeu archi solide, et avec un épilogue en plus très très réussi et qui conclue de bien belle manière les aventures de ce cher Nathan.

Les personnages sont charismatique, rien que le frère de Sam par exemple ou j'avais limite envie d'avoir un jeu essentiellement centré sur lui, tant il est absolument génial. Le duo Nathan/Sam fonctionne même si je vous l'accorde, son frère sort un peu dont ne sait où car jamais mentionné dans les jeux précédents

Mais est ce grave en soit ? Bien sûr que non. Le duo est impeccable, et même Elena est absolument superbe dans cet épisode, de même que ce bon vieux Sullivan.

Au niveau des "bad guys" je note le très bon méchant Rafe, gosse de riche arrogant et qui semble pas pouvoir se démerder tout seul, j'ai adoré ce personnage également, et sa relation avec son ancien "ami" Nathan parfaitement exécutée.
Nadine est un petit peu plus absente mais pas anecdotique non plus.

L'histoire est d'autant plus vraiment intéressante car outre le scénario principale, l'histoire du Capitaine Avery, pirate ayant vraiment existé je le rappelle et ses compagnons est vraiment intéressante. J'ai eu beaucoup de plaisir à lire les nombreux documents du jeu, que ce soit pour en apprendre plus sur l'univers ou sur ces dits pirates ou pour regarder les notes de Nathan dans son carnet.

Véritable explorateur, Nathan reprend du service après un événement du jeu qui "l'oblige" à risquer sa vie. Ce que j'ai adoré, c'est qu'au début, on assiste à la petite routine du personnage. Des phases de jeux très originales et qui font du bien, notamment quand Nate va chercher des morceaux d'épaves au fond de l'eau, ou encore quand on se retrouve chez lui avec Elena, et qu'il s'amuse dans son grenier à tirer sur des cibles en plastique, jusqu'à nous achever de nostalgie durant sa partie de Crash Bandicoot.

Ces phases de jeux sont rafraîchissante, mais ne dure pas bien longtemps car après on retrouve ce qui fait le sel de Uncharted.

Le retour des gunfights et des phases de grimpette, bien qu'un peu trop nombreuses dans cet épisode mais j'y reviendrai. Mais aussi des moments d'action intense qui n'ont rien à envier d'un Mission Impossible même si pour un épisode conclusion, on reste un peu sur notre fin pour ce qui est des phases spectaculaire, Uncharted 2 ou 3 en avaient par exemple beaucoup plus.
Là, il yen a aussi bien sûr dont l'incroyable séquence à Madagascar mais juste trop peu à mon goût.

Par contre, pour ce qui est des phases de grimpette vous allez en bouffer comme jamais. Trop nombreuses et pas forcément intéressante surtout que le chemin est très balisé, et qu'il est rare de tomber.
Ces phases sont bien trop assistées pour offrir un quelconque challenge et seront surtout l'occasion d'admirer des panoramas vertigineux et renversant.

En revanche, l'implémentation du grappin est une idée géniale qui permet de belle acrobaties et que vous pouvez même utiliser en combat, de quoi offrir de belle cabriole en retombant brutalement sur la tête d'un ennemi, ou pour fuir une zone un peu trop exposée aux tirs ennemis.

Les sensations avec le grappin sont excellente mais ce n'est pas la seule nouveauté du soft. Uncharted 4 propose aussi des niveaux beaucoup plus ouvert, même si seulement en apparence au final car c'est souvent pour de l'annexe notamment à Madagascar et que le jeu reste globalement assez linéaire.

Mais ça fait quand même plaisir d'avoir de grand espace qu'on peut arpenter en 4×4 ou en bateau, de quoi offrir ce sentiment d'aventure et de liberté plus grisant que jamais.

Ce qui permet aussi un level design bien plus intelligent et verticale qu'auparavant car qui dit espace plus grand dit aussi infiltration (ou pas) plus intéressante. Et soyons clair, Uncharted 4 fonctionne très bien à la fois dans ses phases d'infiltration que dans ses phases de fusillade.

Les possibilités sont plus nombreuses, se cacher dans les hautes herbes pour choper un ennemi, lui atterrir sur le coin de la tronche, le prendre à revers avec le grappin etc... Bon on est d'accord ça reste très basique mais ça fonctionne bien. Vous voulez que je vous rappelle celle du 2 ? Non ça ira...

Dommage cependant que l'IA en infiltration soit aussi au fraise la plupart du temps, et que parfois les ennemis voient même pas le mec se faire tranquillement briser la nuque comme une biscotte devant eux sans réagir...

Oui, l'IA ne brille pas dans Uncharted 4, les mecs sont un peu concon il faut bien le dire. En revanche, nos équipiers eux peuvent nous aider, ils vous macheront pas le travail loin de là, mais peuvent se débarrasser d'un garde à votre place si l'envie leur en prend, les rendant pas du tout inutile, au contraire.

L'IA s'en sort mieux dans les phases de gunfigts qui sont pas non plus ultra simple surtout en difficile. Les ennemis visent un peu trop bien et cherchent véritablement à vous encercler, de plus il faudra pas trop camper car les munitions se font plus rares qu'il n'y paraît, et comme l'IA cherchent à vous déloger, ça sera pas forcément gratuit de passer sans trop de problème.

Gunfights que j'ai trouvé d'ailleurs très sympa avec un très bon feeling des armes, et comme je l'ai dit pas si simple que ça, offrant un challenge tout de même intéressant car on peut mourir très vite. Le jeu les dispatchent bien également, ni trop ni pas assez, juste ce qu'il faut contrairement par exemple à un Uncharted 2 ou ça devenait imbuvable vers la fin.

Je trouve pas non plus que le jeu ait des longueurs vraiment rédhibitoire, certe ya beaucoup de blabla mais encore une fois la relation entre les personnages est tellement réussi que ça m'a pas déranger outre mesure. Je trouve honnêtement que le jeu a un très bon rythme et que jamais je m'y suis ennuyé ou trouvé un passage trop long.
En revanche, je serais moins clivant sur les phases de grimpette ou le jeu abuse quand même pas mal, surtout vers la fin ou j'ai ressenti une lassitude, certe discrète mais à souligné quand même.

Il ya aussi à mon goût pas assez d'énigme, bien que certaines soient très sympa à résoudre, mention spéciale au dalles explosives, ceux qui ont fait le jeu comprendront.

Uncharted 4 dispose d'une durée de vie tout à fait honorable, comptez 15-20 heures pour le terminer, j'ai mis personnellement 22 h la première fois, bon j'ai pas mal doser le mode photo aussi, mais ça reste malgré tout le plus long des Uncharted.
Et quelle aventure d'ailleurs, 20 heures bien remplis ou j'ai pas vu le temps passé, mais c'est aussi ça la marque des grands jeux. L'ambiance y est incroyable également, notamment dans la jungle où on s'y croirait, et les thèmes musicaux archi réussit, même si un peu en "retrait" diront certains.

Les + :

- Tellement beau que t'en chiale
- Techniquement bluffant
- Une modélisation des visages et des expressions à toute épreuve
- Varié dans ses environnements
- Des panoramas et une distance d'affichage à tomber à la renverse
- De grand espaces qui permettent une approche plus varié
- Gunfights classique mais réussi
- Du challenge
- Le grappin !
- Level design bien foutu et plus de verticalité
- Scénario excellent
- Personnages réussi de même que le "méchant" du jeu
- Des révélations croustillantes sur Drake
- Des détails partout, tout le temps
- La partie à Madagascar absolument grandiose
- Des scènes spectaculaires et une conclusion ultra convaincante de la saga
- Nathan et Sam , ce duo de fou
- L'infiltration revue
- Plus ouvert que les précédents
- Ambiance et musique à tomber
- Les énigmes
- Bonne durée de vie
- Très bon rythme on s'ennuie jamais

Les - :

- IA dans les chaussettes en infiltration
- Pas assez de phases spectaculaire pour chipoter
- Trop de grimpette et trop de caisse à pousser...

Conclusion :

- Uncharted 4 est la conclusion en apothéose de cette grande saga du jeu vidéo que tout le monde attendait et je n'ai pas été déçu. Beau à en crever, bénéficiant d'un gameplay solide malgré quelques couacs notamment pour ce qu'il s'agit des phases d'escalades un peu en overdose ou d'une IA pas folichone surtout en ce qui concerne l'infiltration, la dernière aventure de ce cher Nathan m'a littéralement laisser sur le cul. Un grand jeu vidéo et une grande aventure qui frôle pour moi la perfection. Au revoir, Nate tu vas nous manquer.

9,5/10

Edité par Populus le 22/03/2024 - 15:50

Dosez les gens, sérieusement... ^^

Portrait de Guiroh
Hors ligne
A rejoint: 29 août 2018
Contributions: 821
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Faudrait que je me le fasse sur PC, le seul Uncharted que j'ai fini c'est celui sur Vita et je suis définitivement pas fait pour les shooter sans une souris

Portrait de Populus
Hors ligne
A rejoint: 23 avril 2021
Contributions: 1594
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Ah ouais ta clairement pas jouer au meilleur xD

Je trouve que Uncharted se joue très bien à la manette perso, même durant les fusillades.

Dosez les gens, sérieusement... ^^

Portrait de Guiroh
Hors ligne
A rejoint: 29 août 2018
Contributions: 821
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

J'ai aussi souvenir d'avoir joué, gamin chez mes cousins, aux premiers sur PS3 sans grande difficulté. Mais depuis le temps je suis devenu un full pciste (avec en complément Nintendo mais les shooter ça n'existe pas sur leur console). Pour illustrer à quel point je suis un manchot pour viser à la manette, sur PS4 j'ai énornément galéré sur RDR2 alors qu'il y a un aim assist de malade, sur GTA5 je n'ai jamais réussi à m'y investir et pire que tout sur Killzone : Shadow Fall je suis resté bloqué au tuto xD

Après l'épisode de Vita n'est pas génial (je crois qu'il est ressorti dans une version console de salon ?) mais c'était un putain de claque de voir ce jeu sur une console portable, en plus sur un écran oled

Edité par Guiroh le 23/03/2024 - 18:34
Portrait de Populus
Hors ligne
A rejoint: 23 avril 2021
Contributions: 1594
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Éditeur : Bandai Namco
Développeur : Fromsoftware
Genre : Action-RPG
Sortie : 14 avril 2016

- Il était temps que je le fasse, supposé par beaucoup comme étant le meilleur de la trilogie et surtout après un Dark Souls II décevant pour ma part. Avec le retour de Miyazaki au commande, occupé en 2015 sur Bloodborne. Qu'en est-il de ce fameux DS3 ? Je vous explique tout dans ce test !

Tout d'abord, on est toujours lâcher dans un monde qu'on ne comprend pas, et dont l'histoire extrêmement nébuleuse comme d'habitude dans les Souls nous est racontée vaguement lors d'une cinématique. Après la création de perso dont les visages laissent franchement à désirer, on choisit sa classe qui sont similaires aux anciens, et on part au charbon !

Bref, une formule classique qui a maintes fois faites ses preuves dans les anciens Souls, à tel point que j'étais en terrain connu dès le début. Et il m'en vient à vous parler d'un premier défaut de ce DS3, il ya beaucoup de redites du premier Dark Souls, et ce même jusqu'au armes que l'ont récupèrent, ainsi que les sorts, il ya même des armures similaires. Je me suis dit lors de ma partie que les clins d'œil aux anciens étaient sympa mais qu'il ne fallait pas non plus en abuser.

Supposé être un genre de best of des Souls, DS3 combine le meilleur de DS1, et un peu du 2 notamment son système de téléportation pour en faire l'épisode ultime Les environnements sont plus nombreux, les boss sont plus coriaces et retors que jamais pour certains, et l'ambiance est toujours aussi poisseuse et noire.

La DA claque grave, la distance d'affichage est très appréciable et on se sent encore une fois perdu dans cet univers qui nous veut pas du bien du tout. Néanmoins, Les niveaux sont bien plus découpés que dans DS1 qui avait pour lui un monde bien plus tentaculaire et où le level design brillait surtout dans sa première partie d'aventure. Tout semblait correspondre à merveille. C'est malheureusement moins le cas dans DS3

Plus classique bien que le level design soit toujours bon, le monde n'est pas aussi tentaculaire que DS1 et fait moins cohérent avec l'ensemble. Exemple, difficile à croire que dans les catacombes, et juste après, on puisse trouver une ville enneigée, ça m'a fait un peu bizarre je vous l'accorde. C'est peut être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire... ahem.
Je suis pas en train de dire que c'est nul, mais on y croit un peu moins.

Mais on retrouve toujours les sempiternels ascenseurs ou autre raccourci si cher à la licence. Le level design fonctionne bien, mais il est juste moins brillant que dans DS1. Par contre, au niveau du gameplay, DS3 est bien plus agréable à jouer que les anciens Souls à mon sens. Plus nerveux, plus vif, on sent le côté inspiration de Bloodborne pour le coup, et ce même parfois dans la DA.

DA qui d'ailleurs claque complètement pour certains environnements, même si techniquement c'est pas tip top, du clipping, aliasing et quand il ya trop de monstres à l'écran, ça rame aussi. Ya pas mal de pop de textures aussi, de quoi rendre le tout parfois un peu cracra. Le jeu reste néanmoins assez joli dans l'ensemble, même si certains environnements ont bénéficié de plus de soin que d'autres, notamment Irithyll pour ne cité que lui.

En plus de ça, ils sont très variés, et plutôt grand pour certains. L'exploration se fait avec plaisir, et le jeu se révèle toujours aussi exigeant même si moins que DS1 j'ai trouvé. Les feux sont plus nombreux déjà et il n'y a plus d'usure d'équipements qu'il faut réparer, la malédiction est également moins pénalisante car maintenant elle vous tue juste, avant elle diminuer votre barre de vie par 2 et il fallait un objet spécial pour pour la rendre comme avant.

Est ce un mal ? Je ne trouve pas. Car comme je l'ai dit, DS3 est bien plus agréable à jouer, et moins frustrant que son petit frère. Et puis, même si plus facile le jeu n'est pas non plus une promenade de santé pour autant, les ennemis sont toujours aussi mortels, de même que les boss.

Le bestiaire est magistrale dans DS3, et arrache complètement celui du premier à ce niveau. Harpies, bourreau à la hache, squelettes, mages, monstre, chevaliers etc il ya vraiment de quoi faire niveau bestioles à dessouder, et qui peuvent nous déssouder aussi.

Il ya peut être une trentaine de créatures différentes, et encore plus avec les 2 DLC car oui j'ai fait l'édition Goty. Certains ennemis sont un régal à combattre, je pense notamment au chevaliers de givre archi vénère ! Si le bestiaire est top, les boss ne sont pas en reste.

Les boss sont n'ayont pas peur des mots, excellentissime pour la plupart, et assurément les meilleurs de la trilogie.
Ni trop balèze ni trop facile, ils demanderont pas mal de patience de votre part pour pouvoir les terrasser, en tout cas pour les derniers.

Mention spéciale au boss du château de Lothric que je trouve brillant non seulement dans son combat, animation mais aussi dans son OST sublime car oui DS3 met le paquet niveau thème épique.

Les musiques du jeu sont sublimes, rien que le thème principal du menu est incroyable. Et la plupart des boss ont un thème grandiose. L'ambiance est toujours autant au rendez-vous, mention spéciale au donjon D'Irithill glauque au possible ou l'effet de claustrophobie est assez bien rendu. Tout est mort et decharné, et DS3 propose des environnements absolument incroyable qu'on a vraiment envie d'explorer.

Même si comme je l'ai dit, il ya du réchauffé malheureusement. Et ça m'a un peu gêné quelques fois je vous l'accorde.
La durée de vie est très bonne et il m'a fallait 70 heures pour le boucler, DLC compris. Des tonnes d'armes et d'armures à votre disposition pour varier les plaisirs et toujours autant de NG + pour ceux qui en veulent encore plus.

Les + :

- Plutôt joli
- Beaucoup d'environnements différents
- Sacré bestiaire !
- Gameplay plus nerveux et plus jouissif
- Des boss d'anthologie
- OST divine
- Excellente durée de vie
- De bon DLC, surtout The Ringed City
- Toujours aussi exigeant
- Une DA qui claque et une sacrée distance d'affichage
- Bon level design
- Une ambiance toujours aussi excellente

Les -

- Beaucoup de redite de Dark Souls
- Parfois très cracra techniquement
- Level design moins tentaculaire que DS1 et moins "cohérent"
- Certains environnements un peu bâclé
- Histoire inexistante
- Encore des choses impossible à deviner si on se renseigne pas...

Conclusion : DS3 conclue la trilogie des Souls de bien belle manière. Plus riche, plus grand, des boss bien meilleurs et un bestiaire étoffé. Il souffre cependant selon moi de pas mal de réchauffé des anciens Souls et d'un monde moins cohérent que DS1 ce qui entache un peu le reste. Il demeure néanmoins un très bon jeu et le savoir faire de Fromsoftware pour en faire l'épisode ultime est pour moi réussi, mais à moitié seulement.

Note : 8,5/10

TRÈS BON

Edité par Chuck Chan le 06/04/2024 - 22:19

Dosez les gens, sérieusement... ^^

Portrait de Hellipsir
Hors ligne
A rejoint: 31 décembre 2014
Contributions: 5825
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Citation:
difficile à croire que dans les catacombes, et juste après, on puisse trouver une ville enneigée
Un micro-climat :v
Quand on a fait le "patchwork" DS2, ça choque pas trop ^^'.

Citation:
Plus nerveux, plus vif
Elden Ring est encore mieux à ce niveau-là.

Citation:
le jeu se révèle toujours aussi exigeant même si moins que DS1 j'ai trouvé
On va dire qu'ils ont pensé quelques éléments pour donner un peu plus de confort aux joueurs et je ne trouve pas que ce soit un mal moi non plus.
L'usure des armes, pas fan, je suis °-°
Citation:
la malédiction est également moins pénalisante
Après, qu'est-ce que c'était bien dans DS1 de se retrouver coincée dans les égoûts ( souvent lors de notre 1ère run xD ) avec une barre de vie toute chiche. Alors, attention, oui, l'expérience sur le moment était assez paniquante ^^', mais avec le recul je trouve que c'était justement un truc très fort que nous faisait vivre le jeu.

Citation:
il ya du réchauffé
Oui mais dans un vrai bon four à bois, pas un micro-onde pas de gamme :P.

Citation:
Histoire inexistante
Je ne le formulerais pas comme ça. Je dirais que la narration est "particulière", l'histoire est présente mais en grande partie cachée, avec de multiples ellipses, des blancs partout qu'il faut combler.
Des éléments sont livrés par l'environnement, la description des items et autres, les paroles des personnages mais qui nous semblent souvent assez énigmatiques, bref, le truc habituel des Souls.
Je sais que ce parti-pris divise. Forcément.

Citation:
mais à moitié seulement.
Allez, aux deux-tiers :P

Those were your fucking people !
Hey, you're my people !

Portrait de Populus
Hors ligne
A rejoint: 23 avril 2021
Contributions: 1594
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Citation:
Un micro-climat :v
Quand on a fait le "patchwork" DS2, ça choque pas trop

Bah ouais, parce que DS2 c'est tout le jeu qui est comme ça xD

Citation:
On va dire qu'ils ont pensé quelques éléments pour donner un peu plus de confort aux joueurs et je ne trouve pas que ce soit un mal moi non plus.
L'usure des armes, pas fan, je suis °-°

Ouaip l'expérience de jeu est plus satisfaisante car moins contraignante. Yavais des trucs relou dans DS notamment l'usure des armes ><

Citation:
Après, qu'est-ce que c'était bien dans DS1 de se retrouver coincée dans les égoûts ( souvent lors de notre 1ère run xD ) avec une barre de vie toute chiche. Alors, attention, oui, l'expérience sur le moment était assez paniquante ^^', mais avec le recul je trouve que c'était justement un truc très fort que nous faisait vivre le jeu.

Ça nous est arrivé à tous ça mais je te raconte pas comment j'ai ragé ^^ coincé dans ce trou avec la vie divisée par deux et gangbang de basilic LOUL l'enfer. Mais ça faisait clairement parti du délire et j'ai bien aimé au final. Au final, on se méfier encore plus des bestioles, là DS3 bon tu crèves c'est chiant mais voilà c'est pas aussi pénible que DS1 ou les basilics tu t'en méfiais comme de la pesté !

Citation:
Oui mais dans un vrai bon four à bois, pas un micro-onde pas de gamme :P.

Disons qu'il ya quand même pas mal de recyclage, on retrouve Izalith (en toujours aussi moisi) les dragons qui empêchent de passer, les archives ça fait quand même pas mal. Sans parler des armes et sorts dont bcp sont issus de DS1. Je suis d'accord que c'est du bon réchauffé mais du réchauffé quand même :P

Citation:
Je ne le formulerais pas comme ça. Je dirais que la narration est "particulière", l'histoire est présente mais en grande partie cachée, avec de multiples ellipses, des blancs partout qu'il faut combler.
Des éléments sont livrés par l'environnement, la description des items et autres, les paroles des personnages mais qui nous semblent souvent assez énigmatiques, bref, le truc habituel des Souls.
Je sais que ce parti-pris divise. Forcément.

Ouais mais si tu regardes c'était pareil dans le 1 mais j'ai trouvé ça mieux foutu. Même si toujours aussi cryptique, l'histoire du 1 était je trouve plus réussi car le lore me parler plus. L'histoire des Seigneurs etc, Lordran au sens large. Peut être aussi grâce à son level design que je trouvais plus cohérent. L'histoire de DS3 je l'ai trouvé inexistante, puis le fait que tous les pnj arrivent comme ça à Lige Feu par magie mouais :(

Ya que dans le DLC ou le "scénario" s'étoffe un peu plus. Pour le jeu de base j'ai trouvé ça très insuffisant pour pas dire inexistant du coup ^^

Citation:
Allez, aux deux-tiers :P

Je vais sûrement choquer des gens mais pour moi l'épisode ultime est au final le premier DS. Je trouve qu'il ya tout dans ce jeu. DS3 améliore pas mal de point mais régresse sur d'autre, notamment au niveau du level design . Niveau boss en revanche, je le trouve supérieur mais DS1 à ce "petite truc en plus" que DS3 n'a pas. Mais au deux-tiers oui si tu veux parce que ça reste quand même un excellent épisode.

Dosez les gens, sérieusement... ^^

Portrait de Hellipsir
Hors ligne
A rejoint: 31 décembre 2014
Contributions: 5825
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Citation:
Ouais mais si tu regardes c'était pareil dans le 1 mais j'ai trouvé ça mieux foutu. Même si toujours aussi cryptique, l'histoire du 1 était je trouve plus réussi car le lore me parler plus. L'histoire des Seigneurs etc, Lordran au sens large. Peut être aussi grâce à son level design que je trouvais plus cohérent. L'histoire de DS3 je l'ai trouvé inexistante, puis le fait que tous les pnj arrivent comme ça à Lige Feu par magie mouais
Tu t'es visiblement bien plus penché sur la question que moi, je serais incapable de donner un avis sur la différence de qualité entre les deux opus dans ce domaine.

Citation:
Je vais sûrement choquer des gens mais pour moi l'épisode ultime est au final le premier DS
Y en a pour qui je parie que l'épisode ultime c'est Elden Ring parce qu'avec un semblant d'imagination le machin pourrait s'apparenter à un Dark Souls 4 d'une dimension parallèle :v

Those were your fucking people !
Hey, you're my people !