Skip to Content

Ce Jeu Qui...

Dernière contribution

532 posts / 0 nouveau(x)
LINOTTE
Portrait de Antonius
Hors ligne
A rejoint: 28 septembre 2015
Contributions: 2759
Re: Ce Jeu Qui...

Ce jeu qui vous a fait acheter un accessoire ?

Ce n'est pas vraiment pour un jeu en particulier, mais comme c'est le jeu avec lequel ça a le mieux marché, je vais dire Gran Turismo 2 avec un volant + pédalier, dont je ne me souviens pas de la marque et qui avait un "léger" souci de braquage.

Portrait de Anonyme 01
Hors ligne
A rejoint: 6 mars 2012
Contributions: 4573
Re: Ce Jeu Qui...

C'est enregistré Antonius !

Je signale aux autres qu'une nouvelle question vient d'être lancée, avant de répondre de but en blanc, je vous demande de lire les contraintes qui vous sont imposées, merci !

Edité par Anonyme 01 le 11/08/2017 - 18:22
Portrait de kenneth
Hors ligne
A rejoint: 2 octobre 2011
Contributions: 7023
Re: Ce Jeu Qui...

Pour la meilleure introduction in-game,

je vais encore une fois voter Beyond Good And Evil, ceux qui ont fait le jeu comprendront je pense,

que ce soit au niveau de la narration, l'ambiance, ,les personnages, la découverte de ce monde, les musiques(la première scène de combat est énorme), le boss puis l'hovercraft c'est juste génial!

Portrait de Anonyme 01
Hors ligne
A rejoint: 6 mars 2012
Contributions: 4573
Re: Ce Jeu Qui...

Je comprends et je valide kenneth !
J'ai pas réussi à accrocher au jeu (je ne l'ai pas fini d'ailleurs) mais il est vrai que la petite cinématique et les premières minutes de jeu sont pas mal du tout.

Portrait de Rudolf
En ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 16840
Re: Ce Jeu Qui...

Difficile. J'aurais pu citer les introductions tonitruantes de Skies of Arcadia ou encore de Final Fantasy VI et VII par exemple, ou d'autres jeux. Mais là, comme ça, spontanément, j'ai envie de citer l'introduction d'Ecco the Dolphin sur Megadrive, parce que c'est la première qui m'a marqué aussi loin que je m'en souvienne dans ma vie de joueur.

C'est tout bête et c'est une appréciation très personnelle de ma part que peu de gens vont partager a priori, mais voilà : au début du jeu, on commence à diriger Ecco qui nage sans but avec ses congénères, sans aucune sortie. En apparence, on ne peut rien faire, à part nager, parler à ses amis dauphins, sauter hors de l'eau et tout. Tout va bien, il n'y a absolument aucun ennemi, on est dans un lieu totalement fermé, sans issue. On ne sait pas ce qu'il faut faire. Cependant, l'un des dauphins me demande jusqu'à quelle hauteur je peux sauter. C'est l'occasion pour moi d'apprendre à donner la bonne impulsion de départ depuis une profondeur suffisante et d'émerger hors de l'eau avec le bon angle et en faisant une charge juste au bon moment. L'air de rien, ce n'est pas si évident que ça, mais à la longue, je finis par sauter super haut... quand, tout à coup, un bruit strident et effrayant (c'est l'apocalypse ! ) se fait entendre et une sorte de "tornade" ou tourbillon emporte tous mes congénères dauphins vers le ciel !!!

Eh oui : il fallait sauter super haut pour déclencher le scénario du jeu et débuter l'aventure (ce faisant, l'issue vers le niveau suivant s'ouvre) ! Dès le début, je me suis rendu compte que je n'avais pas affaire à un jeu vidéo ordinaire où on dirige juste un dauphin tout mignon, mais quelque chose de beaucoup plus original (et sombre en plus), ce que le scénario du jeu orienté science-fiction me fera prendre conscience par la suite. Avec le recul, j'ai adoré cette idée de déclencher le début de l'aventure avec une action anodine alors qu'on ne sait pas qu'il faut le faire et qu'il n'y a aucune raison a priori que ça lance l'aventure, mais que le joueur est forcément tenté de tester à un moment ou à un autre en se faisant la main avec la maniabilité du dauphin (bah oui, on dirige un dauphin, on les a tous vus sauter hors de l'eau, donc on est tenté de faire pareil à un moment donné, et tout joueur censé ne peut pas deviner que c'est ça qui va déclencher l'aventure alors qu'il découvre le jeu et en sera d'autant plus surpris). Le jeu fait tout, quelque part, pour mettre implicitement cette idée derrière la tête du joueur (c'est Inception avant l'heure ^^). Après, on comprend car c'est le fait d'avoir sauté très haut qui a permis à Ecco de ne pas se faire emporter par le tourbillon.

C'est le genre de mécanique implicite très habile que j'adore car ça surprend complètement le joueur (la première fois, j'avais sursauté avec ce bruit et ce tourbillon imprévus alors que je ne faisais que sauter très haut ! ) et ce n'est pas du tout introuvable (la preuve, j'avais trouvé alors que j'étais très jeune, dans les sept ou huit ans). Et puis ça intrigue complètement le joueur qui se demande franchement ce qui s'est passé et sera animé d'une volonté inébranlable de partir à l'aventure pour sauver ses amis dauphins, une aventure qui va prendre des proportions énormes, héroïques et inattendues.

Pour les curieux, sachez que la version Mega CD d'Ecco 2 : Les Marées du Temps rajoute plein de cinématiques qui résument le scénario du premier Ecco, et en particulier la première nous montre cette introduction du premier Ecco mais en version "cinématique" alors qu'avant c'était une version jouable :


(c'est juste la première cinématique au début de la vidéo, ensuite les autres cinématiques vont beaucoup plus spoiler le scénario)

Au passage, c'est Novotrade (renommé plus tard Appaloosa) qui a fait les Ecco, et ils ont sorti un autre jeu sur 32X qui ressemble beaucoup à Ecco, sauf que le dauphin est remplacé par un colibri (d'où le titre du jeu, Kolibri), que le gameplay est un peu plus orienté shoot'em up (mais toujours avec de l'exploration labyrinthique et quelques énigmes), et que le jeu est encore plus difficile qu'Ecco (j'ai galéré pour le finir et pourtant il n'y a pas de menace d'asphyxie). J'en parle parce que Kolibri reprend exactement le même principe que le premier Ecco the Dolphin avec un premier niveau où, pareil, on ne comprend pas ce qu'il faut faire a priori, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, tout est beau et magnifique, c'est la Nature, mais là encore il faut faire une action qui, finalement, est complètement logique si on se place du point de vue d'un colibri. Là par contre, je ne vous pas dis pas ce qu'il fallait faire, je vous laisse la surprise si jamais vous voulez tenter le jeu (l'un des jeux 2D les plus beaux que j'aie jamais joués).

Portrait de Erazul
Hors ligne
A rejoint: 12 juillet 2012
Contributions: 2910
Re: Ce Jeu Qui...

Je voulais aussi mettre Beyond Good & Evil ! :O
Bon bah du coup je vais pas être original et je vais Shadow of the Colossus, car la transition entre la cinématique d'introduction et le passage à la phase de jeu est magnifique et que ce qui nous introduit vraiment dans le jeu, ce sont nos premiers instants d'errance dans ce monde qu'on ne comprend d'abord pas. J'ai trouvé ça magique la première fois, et ça continu encore. Bien sûr, faut avoir une certaine propension à l'imagination et à une sorte d'auto-narration.

Edité par Erazul le 11/08/2017 - 19:43

Portrait de kenneth
Hors ligne
A rejoint: 2 octobre 2011
Contributions: 7023
Re: Ce Jeu Qui...

Citation:
Je comprends et je valide kenneth !
J'ai pas réussi à accrocher au jeu (je ne l'ai pas fini d'ailleurs) mais il est vrai que la petite cinématique et les premières minutes de jeu sont pas mal du tout.

ah merde, dommage, mais bon peut-être que le 2 te plaira ;)

kek
Portrait de kek
Hors ligne
A rejoint: 13 octobre 2016
Contributions: 197
Re: Ce Jeu Qui...

en espérant avoir bien cerné le sujet de la question, je dirai Doom (2016)
Après 5 minutes d’échappatoire d'un vaisseau crasseux complètement détruit par de flippantes formes extraterrestres, on arrive dans l’ascenseur où Dr Hayden nous dévoile ses quelques projets macabres. Après un revert dans la gueule du haut-parleur, s'en suit alors les 15 secondes les plus badass de ma vie, avant de terminer la cinématique sur l'accès extérieur, dans ce qui semble être une planète hardent, le tout dans un silence inquiétant.
C'est une scène qui m'a vraiment marqué, une des rares fois où je me suis rematé ça en boucle sur Youtube après l'avoir vécu pour la première fois in-game, la bonne grosse ambiance façon DOOM !

Edité par kek le 11/08/2017 - 21:11

Portrait de Dastal
Hors ligne
A rejoint: 3 septembre 2011
Contributions: 1029
Re: Ce Jeu Qui...

Ratchet And clank 3

On retrouve nos héros continué leurs vie après l'aventure du 2. Ils regardent la télé, et tombe sur un reportage en direct, affirmant que la planète natale de Ratchet se fait envahir. Le duo intergalactique va alors tenter de sauver la planète en danger.
Le tout premier niveau commence donc dans le feu de l'action. On y découvre directement les ennemis principaux de cet opus et on se rend compte que Ratchet deviens malgré lui, le chef d'un commando de rangers de l'espace. Toujours dans l'humour, le jeu réussi une entrée fracassante ou le ton du jeu est clairement annoncé, ce ratchet and clank sera + bourrin que les précèdent, et ce niveau le fait comprendre.
On rajoute le comique des tyranoides/rangers + l'excellente musique du premier niveau et on obtient un combo épique ou le joueur commence déjà à tout réduire en pièce dès la première minute du jeu.


Portrait de Mega_Rob
Hors ligne
A rejoint: 19 avril 2015
Contributions: 42
Re: Ce Jeu Qui...

Pout le jeu qui a la meilleur intro in-game je suis tenté de parler de Shelter 2. Le jeu n'est pas super connu, dans celui-ci, on joue une mère lynx qui doit veiller sur ses 5 petits bébés lynx. Le jeu suit donc la mère et l'évolution des bébés, le tout dans un monde ouvert aux multiples dangers tel que les loups, les incendies ou les aigles qui peuvent s'emparer de vos petits si vous n'êtes pas là pour veiller.

L'intro de ce jeu m'a vraiment marqué alors qu'elle n'est pas spécialement longue. Le jeu commence par une courte cinématique où on apperçoit une mère lynx de nuit qui semble être pourchassée par des loups. La cinématique s'arrête et c'est finalement le joueur qui se met à contrôler le lynx. La pression est palpable dés le début du jeu puisque les loups courent vite. Le lynx est guidé par plusieurs étoiles qui semblent former des constellations guidant le lynx dans une plaine loin des loups et plus précisément dans une tanière. C'est dans cette tanière que la mère met au monde ses 5 petits et c'est après leur avoir donnés leurs noms que le jeu commence réellement. Je trouve cette intro très touchante et poétique. De plus, on sent une grande évolution entre ce jeu et le précédent.

Cette intro est d'autant plus marquante qu'elle se relie parfaitement avec la fin du jeu.

Spoiler

En bref cette intro est totalement réussi. C'est d'ailleurs marrant car, même si j'ai bien aimé le jeu, je ne l'ai pas trouvé fabuleux pour autant. Alors que pourtant je trouve réellement cette intro ultra réussi.