Skip to Content

It Takes Two (9/X)

9ème partie du Let's Play It Takes Two avec Darkjack

36 Commentaires

Portrait de Populus

Merci beaucoup pour votre accueil, c'est sympa à vous ! ;)


Portrait de mat29CA

Le jeu était bien parti au niveau du scénario mais là franchement je ne comprends pas d’où c’est une bonne idée de faire en sorte que les personnages veuillent faire pleurer leur fille, comme si toute cette aventure ne leur avait absolument rien appris. 0 character development. C’est juste pas bon, ça casse l’ambiance bon enfant. Suis-je le seul qui trouve que c’est malsain que les parents veuillent faire pleurer leur fille en tuant un jouet ? Moi je trouve que ça donne tellement une mauvaise image. Je me doute bien que ce n’est pas ce qui va se passer mais rien que de l’exprimer ainsi ça me dégoûte.
Imaginez juste le malaise si vous jouez au jeu avec votre enfant, comment vous lui expliquez ce qui se passe ? Mais même pour un adulte je trouve ça tellement mauvais. Si encore ce n’était qu’une idée pendant un court instant et directement rectifiée, mais là ça fait 2 heures que l’objectif principal c’est : tuer le jouet préféré de Rose pour la faire pleurer ... sérieusement je ne conçois pas ça.


Portrait de Agecanonix

Hello,
Lis les commentaires ci-dessous, tu verras qu’on ressent la même impression de malaise, voire de glauque, et j’ai pensé la même chose que toi, ce jeu étant assez familial, comment justifier ce passage auprès de ses enfants ? Il ne s’agit pas du fait de montrer de la cruauté, après tout les contes en sont remplis, mais bien ici de faire preuve d’une complaisance inutile et injustifiée. Ok, les larmes de leur fille doivent les ramener à leur état originel, mais à tout le moins, il aurait fallu montrer une scène crédible, c’est-à-dire le conflit intérieur, le doute face à un ordre aussi contre-nature. Si on veut trouver un équivalent dans la mythologie ou dans les récits bibliques puisque ici on est dans une sorte de conte initiatique, cela pourrait évoquer l’épisode d’Isaac que son père doit sacrifier sur l’autel en haut de la montagne. Mais dans ce récit, le père est déchiré de douleur et pleure au moment d’accomplir ce crime, et finalement un ange arrête son bras.

Ici, c’est cruel sans justification, les parents disent aimer leur fille mais font preuve de bien peu d’empathie et au contraire d’une certaine cruauté, c’est incompréhensible (déjà que le jeu les montre totalement absents de l’univers de leur fille). Du point de vue des concepteurs c’était peut-être pour montrer tout le chemin qu’il leur reste à faire, mais c’est bien maladroit et pour tout dire bien peu crédible, moi ça m’a sorti du jeu à ce moment là.

Il aurait été plus judicieux de montrer un des deux parents pousser au larmes ou au meurtre de l’éléphant sans complaisance mais parce que c’est ce qu’il faut faire rationnellement pour redevenir humain, et montrer l’autre parent tenter de refuser cette solution extrême, au minimum exprimer des remords, des doutes, un rien d’humanité quoi ! Encore une fois ce n’est pas la scène cruelle qui est en cause ici, mais la complaisance et la manière dont elle est montrée : c’est l’éclate de tuer sa peluche chérie ou de faire pleurer sa fille. Beuark. Clairement, y’a eu un beugue dans la matrice ici. Mais j’ai déjà évoqué dans un autre post que d’une manière générale les parents sont assez antipathiques, alors qu’en s’inspirant de jeux d’acteurs ou de dialogues comme Kramer contre Kramer dont le sujet est le divorce on aurait pu avoir des personnages plus attachants. Ok, un jeu n’est pas un film, mais à mon sens, même si ça n’est pas raté, il y avait clairement moyen de faire mieux de ce point de vue là.

Dommage car à part ça le jeu est vraiment inventif, généreux et remarquable.


Portrait de Gastlab

Oui, tu exposes bien la "faille" de cet angle d'attaque que les développeurs ont décidé de nous faire jouer.
La cruauté est monnaie commune dans les contes qui ont bercé nos enfances : Le Petit Poucet, Hansel et Gretel, et d'autres... Des cruautés bien pires que celles présentées dans ce jeu.
On constate que, dans tous les cas, les horreurs sont perpétrées par les parents. Dans les 2 contes classiques que je cite, les parents décident d'abandonner leur(s) enfant(s) dans les bois plutôt que de les voir mourir de faim. Ils les mettent dans une situation d'agonie équivalente, mais dont ils ne seront pas témoins (et par extension malhonnête : pas responsables). Une décision qui sort les parents de leur statut d'humain et qui a lieu dès le début de l'histoire. Ensuite, les héros deviennent les enfants dont on suit la lutte pour la survie et les parents sont très vite oubliés.

Dans ce jeu, la faute des parents est bien moindre mais la différence réside dans le fait que ce sont eux les héros. La victime innocente (l'enfant) est impuissante puisque l'on incarne ses bourreaux (ses parents). Même si leur crime est moins fatal que celui des parents des contes de notre enfance, le fait d'incarner la stupidité et la petitesse engoncée dans un système qui creuse toujours plus profond, met le joueur à rude épreuve.


Portrait de mat29CA

Je vois, en effet ce qui me gêne le plus est le fait que l’on incarne les parents et leur fille reste impuissante. Mais oui en effet c’est tout droit sorti d’un conte teinté d’humour noir.


Portrait de mat29CA

C’est vrai que c’est étrange pour un jeu dans ce style on s’attendrait à une histoire clairement bien écrite et de qualité au détriment peut être du gameplay ou d’autres aspects, là c’est l’inverse le jeu est en to point remarquable sauf pour son histoire. Je suis d’accord avec toi, le malaise n’est pas seulement cette scène là, tout le jeu montre des personnalités vraiment peu attrayantes et sans aucune amélioration alors qu’il semblerait qu’on ait très largement dépassé la moitié du jeu. Nan là la pilule a vraiment du mal à passer. Etant anglophone, j’écoute plus les dialogues et je reconnais un état d’esprit très individualiste et non compatissant, cela est certes voulu, mais ça ne colle pas avec l’univers du jeu. Ça encouragerait presque l’idée que la bonne conduite est une corvée plus qu’une étape à franchir en vue de devenir meilleur. Clairement les personnages ne sont pas attachants, ça donne envie de leur mettre une vraie correction.
Mais oui le mot c’est clairement malaise. Ce jeu dégage du malaise, il y’a de la manipulation à tout va, du demembrement de jouets, le tout sous fond de divorce. On a tendance à dire que l’histoire des jeux passe en second mais dans ce cas précis c’est un poids qui vient empêcher ce jeu d’être véritablement extraordinaire. Heureusement tout le reste est là.
Pour un jeu, c’est un comble d’être ainsi aux antipodes de l’esprit bon enfant, malgré tous les univers et propositions de gameplays presents.


Portrait de Agecanonix

Oui, Gastlab tu as mis le doigt dessus, c’est exactement ça, dans les contes les parents peuvent être égoïstes, méchants, mais on ne s’identifie pas à eux. Bien vu.
Et Mat, c’est intéressant ce que tu dis sur l’individualisme anglo-saxon, car selon les travaux d’Emmanuel Todd, assez connu il passe dans les médias, sur les systèmes familiaux, les anglais sont effectivement plus dans un système individualiste ou l’enfant est assez vite invité à quitter la cellule familiale, ça s’oppose au modèle de la cellule souche si je me rappelle bien, ceci explique peut-être cela, mais ça reste très bizarre, peut-être que pour les rosbifs ça passe crème...


Portrait de Populus

Salut, je me permets de me présenter étant nouveau sur le site, je sais pas du tout ou il faut aller pour ça !

Je suis Hooper depuis ses toutes premières vidéos donc il était temps de me faire un compte sur son site.

Bien le bonjour donc à toute la communauté Hooperienne et à ce bon gros ours Hooper !

J'ai pas grand chose d'autre à dire, j'espère qu'on s'entendra bien sur le site
;)


Portrait de Agecanonix

Bienvenue et salut à toi !


Portrait de Gastlab

Salut et bienvenue à toi populus


Portrait de Django

bienvenue a toi, il y a le topic des présentations sinon si tu veux


Portrait de Claw

Le jeu, toujours aussi génial.

Quant à notre duo de choc, encore des moments cultes comme le :
"Mais attends... Il faut choper l'éléphant ? Mais moi je croyais qu'il fallait choper la fusée!"

Ou encore le :
Hooper : "Sans ça, ça aurait été impossible"
DarkJack : "C'est vrai que ça n'aurait pas été évident"
Hooper : "C'est pas que ça n'aurait pas été évident, ça aurait été carrément infaisable"
DarkJack : "ouais t'as raison, on aurait galéré"
Hooper : "Mais on aurait pas galéré, puisque j'te dit que c'est impossible!!!!"

Vraiment des bons moments de rigolade!


Portrait de UNCHARTOUILLE

Ce jeu dépoussière de vieilles choses, à savoir la coop en écran partagé et le jeu de plateformes, parce qu'il y a beaucoup de ça aussi.
Le truc c'est que son système de jeu est tellement sophistiqué qu'il lui permet de singer tous les types de gameplay existants.
Le tout sans bug.

Tu vois la DA ou la tronche du livre dans les trailers, tu pense que c un petit jeu, mais en fait non pas du tout.

Tout le monde va vouloir s'arracher ce studio c'est certain.


Portrait de Umbasa

Hooper et Dark Jack qui passe plus ou moins à coté de la référence à Zelda Ocarina of Time avec la "salle des pots". :(


Portrait de UNCHARTOUILLE

Ya bcp de jeux qui font référence à des jeux nintendo de façon aussi explicite ?
Nintendo ils sont très cons avec leurs licences.


Portrait de TheMojo133

Ça m'a également halluciné qu'ils ne s'en rendent pas compte :P


Portrait de UNCHARTOUILLE

Je suis le seul à avoir vu une référence à Dead Space 2 avec l'éléphant + jouets + démembrement ?
C'est aussi EA, et ce jeu est une vitrine des jeux EA. Lego, Harry potter, plant vs zombies, dead Space...

Vous avez raté la tour téléscopique, où sont vos 30 ans de jeux vidéo.


Portrait de Kuroe-sama

Décidément, ce jeu n'en finit pas de nous surprendre! Dans le bon sens du terme. Néanmoins, le passage de l'éléphante n'est clairement pas fait pour tout le monde, même si c'était clairement fait exprès. Enfin bon, cela fera marrer les plus cyniques et désabusés d'entre nous, c'est déjà ça de gagné... Moi j'étais plus en mode: "WTF ils sont fous" avec un rire semi nerveux. x)

Les héros m'ont bien fait rire d'ailleurs: "Je comprends pas pourquoi le sort n'est pas rompu!! On a pourtant écartelée vivante une peluche consciente pour faire pleurer notre fille! C'est tout à fait sincère et pur comme acte pour briser l'enchantement!" xD

En tout cas, c'est cool qu'on commence à se centrer en peu plus sur l'histoire des protagonistes et sur la véritable manière de sauver leur relation. ^^


Portrait de oOToyteoOo

L'une des meilleures épopées sur l'un des meilleurs jeux des 5 dernières années.


Portrait de Pjd300000

Le passage du meurtre de l’éléphante est mon passage préféré, il y a de l’humour noir… quand à l’intérieur de la boule de cristal c’est, je trouve, le plus beau des décors