Skip to Content

It Takes Two (3/X)

3ème partie du Let's Play It Takes Two avec Darkjack

13 Commentaires

Portrait de playstationwii

tres bonne video !
Toujours bien marrant le Duo.
Le jeu reste sympas dans son gameplay, mais j'ai toujours du mal avec la DA


Portrait de Gastlab

Jusque là je suis impressionné par ce que propose le jeu.
La complémentarité des gameplays semble très réussie. A chaque changement d'accessoires (armes ou outils), les deux rôles paraissent intéressants à jouer et la coopération n'est pas artificielle. Elle est mise à contribution de façon intelligente au travers des multiples épreuves ou énigmes environnementales, mais aussi lors des combats (notamment les boss).
Le tout sur un rythme enlevé (sans être survitaminé), emballé dans un visuel agréable et ficelé par une narration plus que correcte.
Non vraiment, de ce que j'en vois jusqu'ici, je tire mon chapeau aux développeurs. Très très bonne surprise.

Ravi de retrouver le duo Hooper/DarkJack aux manettes, le courant passe toujours aussi bien entre ces deux loustics, ce qui rend l'épopée d'autant plus agréable à suivre.

A présent, laissons parler la science. L'observation de ces trois épisodes est dores et déjà suffisante pour constater deux comportements bien distincts et quasi systématiques, titillant l'anthropologue qui sommeille en nous :

[Pour des raisons évidentes de respect de l'anonymat, nous appellerons nos sujets-test : joueur H et joueur D]

L'expérience consiste à placer le joueur H et le joueur D face à une série d'épreuves plus ou moins complexes nécessitant la collaboration.

Le joueur H sera toujours le premier à se jeter physiquement dans l'épreuve en accordant peu ou pas de temps à l'analyse et à l'observation. Le joueur H est dans l'action. Il court en tous sens en utilisant au hasard l'outil dont il est doté, accompagnant ses gestes par des cris gutturaux tels que : "Allez go go go", "c'est par là", "fonce", "magne-toi", etc, etc... Ces cris semblent avoir un effet auto-stimulant, mais il est raisonnable de penser qu'ils pourraient avoir l'effet inverse sur le joueur D. Cette tendance à se jeter tête baissée dans les obstacles, propre au joueur H, se solde la plupart du temps par une suite de morts violentes tout à fait distrayantes.
Le comportement du joueur H montre une volonté farouche de victoire rapide, mais sa progression par l'échec liée à l'absence d'analyse vient contrecarrer ses plans. Il est à noter que si l'échec persiste, le joueur H finit tout de même par basculer sur la phase d'observation.

Le joueur D adopte une position plus prudente (d'aucuns diraient plus réfléchie) en commençant par la phase d'observation. Une approche certes moins spectaculaire, mais dont l'efficacité saute aux yeux. Tandis que le joueur H découvre la gravité en chutant dans le vide, il n'est pas rare d'entendre soudain le joueur D indiquer timidement qu'il a compris comment passer l'épreuve. Le joueur H cesse alors de tester toutes les façons de mourir pour se ranger à l'analyse éclairée du joueur D.
Le joueur H s'approprie alors le savoir acquis par le joueur D et s'exécute tout en continuant d'intimer des ordres au joueur D, comme pour se convaincre qu'il reste malgré tout le dominateur.
Le comportement du joueur D montre une volonté de limiter les tentatives soldées par des échecs quitte à rester dans l'ombre et à sacrifier la grandiloquence.

Ceci dit ces rôles semblent présenter une certaine "complémentarité" permettant la progression des deux sujets.
L'observation reste en cours, dans l'attente de voir si ces comportements évolueront au fil des épreuves.

Joueur H :

Joueur D :


Portrait de TheMojo133

Excellent !


Portrait de Chokolacafé

Énorme !


Portrait de Agecanonix

« Pour des raisons évidentes d’anonymat », ahahaha, j’en peux plus !


Portrait de Agecanonix


«  accompagnant ses gestes par des cris gutturaux tels que : "Allez go go go", "c'est par là", "fonce", "magne-toi", etc, etc... Ces cris semblent avoir un effet auto-stimulant, mais il est raisonnable de penser qu'ils pourraient avoir l'effet inverse sur le joueur D. »

Ahaha, mon Dieu s’il est drôle ce post, c’est à se rouler par terre ! Mais c’est tellement ça. Gaslab, tu es un génie, j’adore cet humour détaché à l’anglaise.
Moi ce duo me fait penser à celui des romans anglais justement de Jeeves et Woodhouse, le domestique et son lord, même caractère irréfléchi du boss et même intelligence discrète du domestique qui remet tout en ordre.

Dans un autre ordre d’idée nous avons aussi...

Spoiler


Portrait de Monsieur Patate

Jeeves et Wooster en fait, Wodehouse étant l’auteur. ;)
Sinon, en dehors de duos particuliers, c’est le concept classique et général de l’auguste et du clown blanc. La complémentarité est sûrement la clé.
Ça me fait penser que j’avais remarqué le même genre de dynamique pour des trios, avec endomorphe, mésomorphe et ectomorphe ; par exemple, Olaf, Baleog et Erik lors de leurs petits dialogues rigolos dans The Lost Vikings. (Un jeu qu’il faudra penser à faire un jour, Hooper ; ouais, j’ai réussi à le placer en douce !! XD)


Portrait de Hooper

Tu m'as bien fait rire :p


Portrait de Darkjack2

Très intéressant à lire, ton post.
J'adore les images hehe.
Je représenterai le tandem D et H par ceci :p


Portrait de Gastlab

Haha très bonne synthèse par l'image, mon cher D.


Portrait de Django

un bien beau lens gros flare


ya des écureuils mon colonel

Pour le moment le jeu est vraiment sympa, ils se sont beaucoup amélioré depuis leur 1er jeu je trouve


Portrait de Claw

Le jeu semble vraiment très bon et très varié. On ne s'ennuie pas une seconde. Une bien belle épopée pour l'instant.
Et je ne doute pas une seconde qu'elle va continuer sur sa si belle lancée...


Portrait de UNCHARTOUILLE

Très surprenant ce jeu, dans le bon sens