Skip to Content

A Plague Tale : Innocence (11/11)

La fin de l'épopée A Plague Tale : Innocence

49 Commentaires

Portrait de Excaliburne

Dans l'ensemble c'est pas mal.
La DA moyennageuse est maitrisée doublée par un très bon visuel.
L'histoire est sympathique mais j'ai toujours eu un problème avec les histoires où on ne voyait quasiment que des enfants et où les adultes sont soient tous méchants ou morts (excepté la mère).
L'OST est sympa mais sans plus.
Faut plutôt prendre ce jeu pour une narration interactive parce qu'au niveau du gameplay on est vite limité je trouve.

Il y a quelques erreurs à souligner quand même :

- déjà le simple fait de devoir ratisser la zone pour pouvoir ramasser des pierres...WTF on devrait en avoir illimité elle a juste à en prendre par terre...

- du coup, les ressources devraient seulement être disponibles sur les cadavres des adversaires.
( comme ça on règle le problème de la fouille d'une pierre deux coups loul)

- les dialogues : ils ne se sont pas assez servis du lexique de l'époque, on aurait dû entendre des insultes comme "puterelle", "boursemolle", "ribaude" mais là on dirait que ça été adapté à la gen d'aujourd'hui...

Sinon Hooper, la prochaine fois que tu voudras jouer à un jeu semi-narratif, je t'invite à jouer à Quantum Break développé par Remedy Entertainment (les mêmes qui ont fait Alan Wake) tu as surement du en entendre parler mais en bref tu joues un mec qui maîtrise le temps, ils ont embauché des vrais acteurs pour le coup (le mec qui joue Littlefinger dans GOT par exemple) et c'est plutôt bien foutu dans l'ensemble.
Mais bon peut être que tu y as déjà joué.

Bonne continuation !


Portrait de Hellipsir

Une épopée plutôt agréable que j'ai attendue de voir le temps de terminer le jeu de mon côté.

Pour ma part, le bilan sera globalement positif, sachant que je m'attendais déjà à être devant un jeu assez restrictif en terme de libertés.

Malgré cela, et c'est un des points qui pourra rebuter, on sent vraiment cette restriction qui peut être source de frustration.
Un autre ( petit ) bémol pour moi concernera les personnages : sans être mal écrit, je trouve qu'ils manquent un poil de profondeur psychologique, on reste un peu à la surface des choses. Par exemple, la rancoeur qu'éprouve Amicia par rapport au fait que toute l'attention de sa mère était accaparée par son frère au cours des années aurait pu être un peu plus creusée et être à l'origine d'une sourde déliquescence de la relation entre elle et Hugo tout au long du jeu. Mais, les créateurs ont fait un autre choix, les deux personnages sont finalement plutôt de bonne composition et ne nourrissent pas de sentiments destructeurs ( d'ailleurs, à aucun moment je n'ai cru qu'Hugo aurait pu faire du mal à sa soeur ). Ce choix est peut-être aussi du au fait qu'ils ont trouvé que l'histoire et les environnements du jeu, la peste, les rats, les exactions de certains individus et les crimes de l'Inquisition, étaient déjà suffisamment dark pour en rajouter ^^.
Autre point négatif à mon sens : un vocabulaire utilisé vraiment trop anachronique par moment, du style "Putain", "Fais chier" ou "J'en ai marre de ces conneries" ^^'.
Les visages sont plutôt réussis, globalement, bien que souffrant d'un certain manque d'expression, ils sont un brin figés mais rien de dramatique non plus.

Niveau points positifs, on a quelques séquences qui font leur petit effet : sentiment de claustrophobie quand on est en sous-sol avec les nuées de rats, le jeu est plutôt facile mais arrive tout de même à nous mettre une certaine pression par moment, la scène imaginée par Amicia quand elle s'évanouit et voit Hugo lui échapper pour rejoindre Nicolas le tout puissamment accompagné musicalement...
L'ambiance musicale, justement, très bon point aussi de ce côté-là, j'ai adoré personnellement ( dans le générique de fin on voit qu'ils ont fait appel à des instruments traditionnels, beaucoup de cordes et des percussions ).
Visuellement, c'est du beau travail : les vieilles pierres, les intérieurs, les éclairages...
Je trouve aussi qu'ils ont bien réussi à varier l'utilisation de la fronde ( merci de n'avoir pas suivie la mode de l'arc et d'avoir pensé à une arme qu'on ne voit pas si souvent dans un jeu ) en multipliant les éléments qu'on peut lancer avec elle ce qui apporte une diversité bienvenue. A cela s'ajoutant la capacité de contrôler les rats, le gameplay est plutôt moins figé que ce à quoi je m'attendais.
Enfin, très bonne surprise que ce boss final, assez original pour le coup et qui utilise de manière assez grandiose ce sur quoi le jeu avait communiqué dès le départ, autrement dit des rats par centaines. Et cette arène, la cathédrale totalement transformée et corrompue à l'image du Grand Inquisiteur, magnifique à voir.

Edit : je le fais rarement, mais je voulais aussi dire un mot sur l'illustration de la jaquette du jeu que je trouve très bonne. Relativement sobre mais parlante, avec cette excellente idée que les rats se confondent avec une partie du vêtement d'Hugo et se détachent peu à peu de celui-ci, cette illustration n'est pas dénuée d'élégance.



Portrait de Pjd300000

Et bien c'était en effet un beau jeu que j'ai apprécié de suivre avec le Hooper.
On regrettera qu'il n'y a pas plus de cinématique expliquant ce qu'est exactement la Morsure qui semblait remonter depuis au moins l'époque des Romains, la Macula, l'origine du sang spécial des De Rune et également plus d'explications sur les plans de Vitalis. Tout cela ne nous est expliqué que partiellement au fur et à mesure de la progression mais sans trop approfondir. Mais là encore peut-être que les développeurs n'avaient plus de budget et de temps et qu'ils devaient condenser… sur ce ce sera un plaisir de connaître les nouveaux jeux à venir de Asobo studio en exclusivité avec toi Hooper!


Portrait de AntoineK

Vraiment bien le combat contre vitalis


Portrait de Dom95

Magnifique ce jeu, merci énormément pour ces vidéos hooper ^w^


Portrait de blackcyril

Super a bien super cool. Mon compte Youtube suspendu et je ne sais pas pourquoi. 6h15 du matin en train de papoter tranquille sur le chat du Hooper et youtube fait des caprices. Bon et bien je regarde le stream en silence. Fite moi signe sur le chat live si vous avez vu ce message :D


Portrait de ZoulouJuif

Finalement je n'aurait rien compris à l'histoire du jeu .
Pourquoi Béatrice essai au début du jeux de retarder la macula d'Hugo si après elle l'aide à passer le premier seuil?
Pourquoi les domestique s des de Rune ne se font pas manger par les rats alors que amicia,Béatrice et même Hugo peuvent se faire tuer par ces derniers?
Comment Hugo a fait pour se débarrasser des rats en moins de trois jours et à se débarrasser de leurs nids?
Qu'est il arrivé aux rats blancs que seul Vitalis pouvait contrôler ?
Ceci relève plus du détail qu'autre chose mais comment se fait il que les rats peuvent être occupé à manger un cadavre alors que lors de leurs première apparition ils dévorent le prêtre en deux secondes en ne laissant que les os?
Pourquoi Hugo revient aux châteaux après 1 mois passé avec l'Inquisition? Il me semble quand même que la peste est plus importante que de traquer des hérétiques non? Et puis si Hugo est revenu pour tuer amicia pourquoi change t'il d'avis en 10 secondes?
Je ne comprend pas qu'elles étaient les intentions de vitalis pourquoi cherche t'il à créer une armée de gros ratanas blancs alors qu'il avait Hugo a ses côtés pour contrôler les rats noirs? Cela aurait été beaucoup plus simple car si Hugo se serait débarrasser des rats cela aurait permis à Hugo Comme pour l'Inquisition de se poser en sauveur de la France.
Je ne sais pas si c'est moi qui n'ai pas était assez attentif au cours de cette épopée mais il n'empêche que j'ai vraiment eu du mal avec ce jeux contrairement à Hooper malgré l'histoire je reconnais que les décors sont magnifique et que le gameplay se varie plutôt bien au fur et mesure de la progression.


Portrait de VTEC

merci pour l'épopée mon cher Hooper, c'était bien sympa !


Portrait de HommeDesCavernes

J'ai adoré suivre cette épopée.

J'ai adoré l'histoire et le duo Amicia/Hugo.

Chapeau bas pour ce studio qui a pondu une vraie merveille. Du lourd.


Portrait de Jesus Christ

Très bonne épopée, j'ai passé un bon moment à suivre ces vidéos.
Jeu un peu court mais vraiment original.
Je suis d'accord avec ton avis final, comme toujours d'ailleurs ;)


Portrait de lostyle

Je viens de le finir et je partage à peu près le même avis que toi : e gameplay était un peu limité et le gamedesign plutôt pas mais les compétences que j’ai débloqué ont rendu le jeu très et trop facile. J’ai joué sans aucune aide visuelle et je pense que tu aurais pu le faire. Par contre quelques moments un peu chiants notamment la fin ou la séquence du chariot m’a rendu fou (je devais à chaque fois ramasse à nouveau les trucs par terre) + des énigmes qui n’en sont pas. Le délire des choses à collecter aussi était un peu chiant, j’ai bien fouillé et j’ai pas tout trouvé et surtout, j’ai pas réussi à améliorer à fond mon équipement (il ne m’en manquait qu’une)

L’ambiance par contre est très bonne, on sent bien que c’est la merde + la guerre avec les anglais bah on la ressent !

D’accord avec toi aussi, de très beaux décors (pouvoir en profiter en hdr rajoute un petit plus), le scénario était sympa (avec Vitalis palpatine) mais du mal avec tous les personnages sauf les deux méchants et Amicia, les deux voleurs au langage grossier : ça fait bizarre, et Hugo et Lucas sont pas des persos qui m’ont marqué.

Mais ça fait longtemps que j’avais pas joué à un jeu d’aventure jusqu’au bout.

Malheureusement, j’ai du coup pas suivi l’épopée avec toi et j’espère que la prochaine épopée sera pas un jeu commun :p


Portrait de historien et puriste

Bon, je ne connais le jeu que de ce que j'en aurai vu pendant l'épopée. C'est donc un ressenti, peut-être biaisé au final.

Il n'empêche, j'ai suivi le Hooper du début à la fin et je trouve qu'il s'agissait là d'un très mauvais film (sic!). Quand on mise tout sur l'immersion, donc les environnements, en annihilant toute rejouabilité, il faut une trame qui tienne la route, des rebondissements, du contenu historique avéré ou fictif, bref il faut une narration qui ne soit pas qu'imagée.

Les environnements sont magnifiques, la DA est assurément une réussite qui accompagne le spectateur. Mais un beau décor ou un décor marquant ne remplacera pas une écriture de qualité.

Car finalement c'est quoi l'histoire ? La peste representée par les rats sévit pendant la Guerre de Cent ans tandis que l'Inquisition cherche le fils d'une alchimiste, touché par un mal ancestral qui donnera au grand Inquisiteur un pouvoir surnaturel.

C'est un scénario tout pourri que n'importe quel ado aurait pu écrire. Tout sur la forme et rien sur le fond. Et du coup, cela rejaillit sur des dialogues insipides et hors contexte.

Je craignais une surenchère dans l'horreur mais finalement, grâce ou à cause du Hooper, celle-ci n'eût pas l'effet escompté. Le Hooper joue et teste le gameplay. Il passe donc rapidement certains details morbides et glauques (les paysans éviscérés, les cadavres dépecés, etc.).

Et c'est vraiment dommage car oui il y a du talent, oui il y a une ambiance, oui le gameplay limité s'est enrichi progressivement et oui les rats ont une véritable présence.

Mais enlevez la technique et observez les incohérences et les limites scénaristiques. Que veut l'Inquisition ? Quel rapport entre la peste de Justinien et la grande peste ? Quid du château ? La Peste s'abat sur les villages depuis plusieurs jours pu semaines, pourquoi personne n'en parlait ? Qui tue qui ? L'Inquisition tue-t-elle plus que les rats ? Qu'a fait Hugo pendant un mois avec l'Inquisiteur ?

Au final, tout est assez convenu.
Et malgré les évidentes qualités artistiques de l'oeuvre, c'est quand même assez décevant.


Portrait de nexy

Alors effectivement j'ai constaté que la narration n’était pas parfaite a force de nous faire tourner en bourrique, suffit d'enlever tous les chapitres de (maison d'Alicia, Château, Village d'Inquisiteurs pour se rendre compte qu'il reste pas grand chose en dehors) mais je la trouve sympa globalement, et certaines questions que tu te pose ont une réponse.

Citation:
Que veut l'Inquisition?

Acquérir le pouvoir d'Hugo affin de peser politiquement auprès du Pape. (réponse chapitre de la visite)

Citation:
Quel rapport entre la peste de Justinien et la grande peste?

Visiblement ce qui était remède a la première est transmissible de génération en génération et le descendant le plus récent est Hugo. (réponse dans le chapitre quand Alicia revient chercher le remède chez elle)

Citation:
Quid du château?

Il sert juste d'un abri reculé et abandonné. (chapitre ou Alicia rencontre Luca)

Citation:
La Peste s'abat sur les villages depuis plusieurs jours pu semaines, pourquoi personne n'en parlait?

Parce que c'est tabou, ceux qui ont la peste sont tué pour arrêter le mal, il fallait pas les approcher.

Citation:
Qui tue qui?

Les inquisiteurs et les villageois non contaminés tue les contaminés.

Citation:
L'Inquisition tue-t-elle plus que les rats?

Les rats tuent pour se nourrir et se faire un nid, contaminés ou pas peu importe.
Les Inquisiteur représente la loi, ils tuent les contaminés et ceux qui s'oppose a leurs idées.

Citation:
Qu'a fait Hugo pendant un mois avec l'Inquisiteur?

Il apprend a contrôler les rats avec le grand Inquisiteur, (réponse fin de chapitre ou Hugo défend sa mère l'inquisiteur dit "Pas mal mais il lui reste beaucoup de chose a apprendre).

=> T’étais peu attentif visiblement ;)


Portrait de historien et puriste

Alors bon d'accord mais non quand même !

Citation:
Citation:

Que veut l'Inquisition?

Acquérir le pouvoir d'Hugo affin de peser politiquement auprès du Pape. (réponse chapitre de la visite)


Ben vu la tournure des événements, avec des rats blancs nourris du sang et de la chair de ses ouailles, avec son excommunication qui finalement lui en touche une sans toucher l'autre, avec ses anges blancs purificateurs, je me dis que le Grand Inquisiteur avait des desseins autrement plus ambitieux que celui de peser politiquement sur le Pape. Là, il est dans un autre délire, genre le messie ou l'antéchrist d'une nouvelle ère.

Citation:
Citation:

Quel rapport entre la peste de Justinien et la grande peste?

Visiblement ce qui était remède a la première est transmissible de génération en génération et le descendant le plus récent est Hugo. (réponse dans le chapitre quand Alicia revient chercher le remède chez elle)


Ben vu que rien n'est coïncidence, que rien n'est le fruit du hasard, je pencherai plus sur une hypothèse un peu moins glorieuse : les alchimistes se sont transmis l'histoire de la peste et de génération en génération, pour prévenir le mal, avaient non seulement conçus des laboratoires et des zones de défense, mais qu'en plus Béatrice aura peut-être elle-même testé les remèdes en se servant de son fils comme cobaye. Hugo n'est pas un élu car visiblement, la question paraît davantage biologique que mystique. Cette hypothèse peut tenir autant la route que la tienne mais ça, on ne le saura jamais.

Citation:
Citation:

Quid du château?

Il sert juste d'un abri reculé et abandonné. (chapitre ou Alicia rencontre Luca)


Ben du coup, le château me paraît assez contemporain de l'action. Au pire, il a été construit peu après l'An Mille. Au mieux, il n'est vieux que de quelques dizaines d'années, un siècle tout au plus. Alors quoi ? Il a été oublié si rapidement ? Genre un complexe gigantesque se situant à une dizaine de kilomètres d'une cité comptant plus d'une vingtaine de milliers d'âmes ? Et puis la vraie question : un simple abri ou un lieu d'expérimentation ? Car, désolé, le système de défense semble avoir été testé, son amélioration est empirique. Ce n'est pas juste un abri reculé et abandonné. Mais encore une fois, pas de réponse.

Citation:
Citation:

La Peste s'abat sur les villages depuis plusieurs jours pu semaines, pourquoi personne n'en parlait?

Parce que c'est tabou, ceux qui ont la peste sont tué pour arrêter le mal, il fallait pas les approcher.


Ben non, les Pestiférés sont tabous, pas la Peste en elle-même. On fuit la Peste et les Pestiférés. Jamais on ne cherche à les tuer. On part vite, loin et longtemps. C'est le credo. Alors du coup, Amicia qui découvre la Peste qui tue depuis plusieurs semaines, c'est un peu surfait. Enfin quoi, j'y crois pas une seconde. Alors du coup, comment se fait-il qu'ils n'avaient jamais croisé le moindre rat avant d'aller voir ce bon docteur ?

Citation:
Citation:

Qui tue qui?

Les inquisiteurs et les villageois non contaminés tue les contaminés.


Si je posais la question, c'est parce qu'en fait, hormis les phases de jeu où Amicia précipite les rats sur des gardes (et un cochon et les deux moines du début), ben force est d'avouer que les rats sont en fait plus soft que l'Inquisition. A vrai dire, je m'attendais vu comment le jeu partait, à des scènes de panique en ville avec des foules poursuivies et rattrapés par le flux des rats. En fait, la plupart des horreurs sont le fait de l'Inquisition elle-même. Alors du coup, qui sont les véritables ennemis ? Les rats, l'Inquisition, les rats blancs (des rats pervertis) ou même Hugo avec son regard de psychopathe et même Amicia qui tue une armée à elle-seule ? Le parti de montrer progressivement davantage les atrocités commises par la Guerre et l'Inquisition plutôt que celles faites par les rats pose question.

Citation:
Citation:

L'Inquisition tue-t-elle plus que les rats?

Les rats tuent pour se nourrir et se faire un nid, contaminés ou pas peu importe.
Les Inquisiteur représente la loi, ils tuent les contaminés et ceux qui s'oppose a leurs idées.

Ben non, regarde ce que l'Inquisiteur fait de ses sous-fifres : il les sacrifie et ces gardes disent eux-mêmes être prêts à mourir. Alors encore une fois, c'est quoi le but de cette Inquisition. Rien à voir avec l'application de la loi, le délire me semble tout autre. Et les rats eux aussi ont un rôle dépassant le statut de simples rongeurs affamés. Les rats sont-ils le Mal et l'Inquisition est-elle le Bien, une lutte biblique finalement. Les trompettes de Jéricho et dans ce bordel, t'as des mecs qui ont embrassé la cause du Malin.

C'est très Star Wars, tout ce bordel.

Citation:
Citation:

Qu'a fait Hugo pendant un mois avec l'Inquisiteur?

Il apprend a contrôler les rats avec le grand Inquisiteur, (réponse fin de chapitre ou Hugo défend sa mère l'inquisiteur dit "Pas mal mais il lui reste beaucoup de chose a apprendre).


Alors si moi je ne suis pas attentif, tu m'as l'air en revanche bien naïf et innocent de ton côté :
Spoiler

Je plaisante !!! Mais en même temps, comme tu le dis, la narration laisse sur la faim.


Portrait de Puppet-Master

Salut la communauté. Pour ma part c'est un bon jeu, cocorico de Bordeaux, le jeu parfait n'existe pas Hooper, tant que tu t'es amusé c'est l'essentiel. Après j'attends la suite avec un jeu plus ambitieux. ASOBO STUDIO s'est fait un nom !!!!!


Portrait de falheim

Eh ben... Quelle daube ce jeu (selon moi). Pratiquement tout est mauvais : Gameplay approximatif, IA nulle, langage grossier pour plaire au public adolescent, scriptes à gogo, murs invisibles, bugs de colision, visée automatique sur les ennemis qui t'inflige un gros malus quand deux ennemis se superposent, problèmes de mise en scène (J'en reviens toujours pas dans la partie précédente ou Hooper tue tous les ennemis avec le lance-pierre alors qu'il était censé utiliser les rats, et que du coup l'un des personnages à la fin du combat dit "Ils nous ont bien aidé les rats" ou un truc du genre alors qu'ils n'ont pas été utilisé), fin ratée, appauvrissement de tout ce qui se fait en matière de jeu vidéo. Bon en même temps il est pas plus mauvais que la plupart des jeux de ce genre de ces dernières années, mais à titre d'exemple, un jeu comme Hellblade qui est sensiblement du même type (progression linéaire/scénarisé), proposait au moins un système de combat décent avec parade, esquive, attaque légère/lourde, le minimum quoi. Et Hooper, loin de moi l'idée de défendre The Order 1886 (qui est une duabe au même titre que ce jeu pour moi), mais au moins dans The Order 1886, on joue un minimum. On vise, on tire, on se met à couvert. Là à part sortir le lance pierre et laisser la visée auto locker (péniblement) la tête de l'ennemi et utiliser de temps en temps une fiole pour varier le truc, euh... Non. On est à la limite du non-jeu. Seuls points positifs du jeu quand même parce qu'il y en a quelques uns : Les musiques, magnifiques rien à redire, parfaitement dans l'ambiance. Et les graphismes/décors, encore que, les visages sont pas super bien fait mais la direction artistique est excellente je suis d'accord avec toi là dessus, rien que la cathédrale à la fin l'intérieur c'est ouf. Un gros travail a été fourni là-dessus. Bref, globalement une belle daubasse ce jeu, je hais les jeux comme ça qui pour moi sont un affront au jeu vidéo en le rendant totalement décérébré, laissant le joueur complètement passif, dirigé, pour au final une histoire tout juste intéressante et prévisible. Les développeurs ont déjà prévu tout ce que le joueur devait faire : Attends là, vas y là, attaque là, via les scriptes, bref, une honte pour le jeu vidéo. Désolé pour ceux qui aiment, c'est pas contre vous, mais moi des jeux pareils ça me révolte. Ouais j'suis dure, je sais, ne soyez pas trop vilains il fallait que ça sorte ^^


Portrait de nexy

Pas de commentaire sur l'excellent gameplay sur le dernier boss? ^^

Spoiler


Portrait de Gastlab

Alors Hooper, d'abord la petite politesse :

Sois remercié cent fois
Gros Ours de Navarre
Car fut de bon aloi
Le conte de cette histoire
Je pris moult plaisirs
Et bouillais d'impatience
Rongé par le désir
De la prochaine séance

[Kevin de Ronsard]

Bon trêve de connerie.
Je vais donner un simple avis de spectateur pour nuancer celui que j'avais posté en début d'épopée, où j'exprimais mes à priori. Je dois dire que le jeu m'a surpris sur pas mal de points.
Je n'y ai pas joué car je redoutais de m'y emmerder assez vite. Je pensais qu'on aurait un gameplay peu inspiré et surtout incapable de se renouveler. Sur ce point je me suis globalement planté.
PLANTÉ !
Bon si on regarde les différentes mécaniques une à une, on ne peut pas vraiment les qualifier d'inspirées ou d'innovantes (sauf peut-être le contrôle des rats), mais elles sont assez nombreuses et surtout elles sont intégrées au fur et à mesure, presque jusqu'à la fin, ce qui atténue beaucoup l'impression de répétitivité. Ça c'est plutôt malin de la part des gars d'Asobo.

Donc le gameplay, sans être un point fort, me parait être une bonne surprise pour ce type de jeu. Tout comme la présence de boss en combats directs, je ne m'y attendais pas du tout.
L'inattendu (quand il tient la route) est un plus dans un jeu.

Pour le reste, je rejoins la majorité des avis :
- Visuel excellent (léger bémol pour l'animation)
- Son très correct (il y aurait matière à creuser le sujet mais ça ferait long)
- Histoire plutôt bien tramée même si j'ai pas bien saisi l'enjeu des gros méchants. Il veut quoi Palpatine ? J'irai pas jusqu'à dire que c'est une allégorie sur le goût prononcé des vieux ecclésiastiques pour les très jeunes paroissiens, mais pas loin.
- Contexte original
- Doublages convaincants

La seule vraie erreur que je pourrais voir (sans la manette en main), c'est l'anachronisme à la con dans le vocabulaire et les tournures de phrases. Sans aller jusqu'au patois pure souche de l'époque, ils auraient pu injecter plus d'authenticité dans les discours sans forcément coller au cul de l'Histoire ou tomber dans la caricature. Bref on aurait voulu autant de finesse dans les dialogues que dans les visuels.

En fin de compte ce jeu aurait dépassé mes attentes si j'y avais joué. Sans être un chef-d'oeuvre, il propulse un petit studio inconnu sur le devant de la scène et créé des attentes pour l'avenir. Plutôt cool.
Un grand bravo aux frenchies d'Asobo Studio, en espérant que ce succès les pousse à nous surprendre encore avec leurs prochaines productions.

Aplagtal : un jeu qu'il est plus mieux qu'on pourrait croire / 20


Portrait de Maldhôr

Tu m'as tué avec "trêve de connerie". ^^


Portrait de White Silent

Et bein tu vois que t'es capable de rire à l'écrit, c'était pas si compliqué !!!
Par contre t'as une feuille de laitue coincé entre les dents tu pourrais faire un effort sur ton hygiène dentaire quand même...