Skip to Content

Sizefac

07/12/2017
  • Emission
  • Humour
  • Retro
  • Reviews
252 vidéos - 5,016,141 vues - 20,303 abonnés
Description (Youtube) :
Mais... C'est vrai qu'elle est à chier cette bannière ! Le forum : http://www.blork.net

4 Commentaires

Portrait de Trikounet

J'avais réagi à propos de l'arrêt de son activité mais peut-être puis-je rajouter deux ou trois bricoles sur Sizefac. Il faut dire qu'en ce moment je regarde pas mal tout ce qu'il a pu faire depuis ses débuts et c'est fou de constater qu'entre 2008 et 2017, c'était toujours du tout bon niveau qualité (même les trucs expéditifs de 2008 étaient très bons).

Dès le début, son système de "3 raisons d'y jouer/de ne pas y jouer" à chaque jeu testé faisait ses preuves : une recette basique voire facile mais ici terriblement bien utilisée. Et quand la dite recette a évolué, rien n'a été sacrifié : la qualité a toujours été au rendez-vous en près de 10 ans d'existence. Et puis que dire de cet humour ? Sincèrement, Sizefac avait un talent fou pour déballer son amour ou son dégoût pour tel ou tel jeu ou style de jeu avec une touche de rigolade et un franc parler tous deux exemplaires. C'était parfois bien gras, bien cucul mais il y avait toujours — et c'est assez amusant à constater — un grand professionnalisme qui se dégageait de toute cette mise en scène pourtant amateur bien loin de toutes ces réalisations tape-à-l’œil qui pullulent sur YouTube aujourd'hui. En fin de compte, les vidéos de Sizefac me procuraient le même effet que quand je lisais X64 à l'époque dans le sens où on sentait le passionné fan-boy pourtant intransigeant avec certaines choses.

Je parlais du magazine X64 mais en fait je pense plus généralement que les vidéos de Sizefac tiraient leur force d'un charme très rétro, très "VHS" même, complètement anachronique : sincèrement, c'est typiquement le genre de vidéos qui auraient dû sortir dans les années 80/90. Non seulement il prouvait qu'avec peu de moyen on pouvait faire des merveilles mais surtout il maîtrisait le rythme de ses vidéos. Vraiment, Sizefac a toujours été ce mec blindé de talent qui faisait son truc dans son coin loin de la guéguerre YouTube qui pouvait se dérouler à côté. Vraiment, je le redis, mais c'est dommage et plutôt triste qu'il ait arrêté car ce sont des gens comme lui qu'il faut sur YouTube aujourd'hui : ah, si seulement Sizefac pouvait inspirer d'autres vidéastes, ce serait génial, franchement...

Bon, je me vois mal conseiller une vidéo en particulier car de Hugo Délire aux magazines de jeux en passant par l'épopée du point'n' click, les tests plus classiques (Super Mario Sunshine etc.), les émissions du type Looney Tunes etc. etc. je crois que rien n'est à jeter. Même ses vidéos délires sont étonnamment bien jouissives quoique dans le fond très inutiles.

Sinon, comme je le disais dans mon premier pavé, je l'avais découvert dans un Point Culture sur les jeux vidéo en 3 parties avec Linksthesun et le JDG. Finalement, je suis allé revoir les trois vidéos et à part la dernière qui ne me parle pas vraiment car assez conceptuelle (mater un RPG en vidéo ça ne m'enchante guère), je dois avouer que ça n'était pas si horrible que ça tout compte fait. En fait, je vais digresser un peu mais je me suis aperçu que le Point Culture, aussi peu aimable soit le personnage de Linksthesun, ça a été pendant un temps quelque chose qui pouvait être chronophage et amusant ; remercions pour ça cette recette qui consiste à faire du montage Movie Maker sans jamais montrer sa trogne pour une vidéo qui ne cachait rien de son amateurisme voire de sa totale approximation. Le cancer de YouTube ? Peut-être pas jusque-là mais si Links était resté à ce seul concept ça aurait pu faire de lui un simple youtubeur acceptable et distrayant et non un porte-parole geek comme il l'est, hélas, aujourd'hui. En tout cas, avec du recul ça fait bizarre de voir Sizefac dans la deuxième vidéo de Links dédiée aux jeux vidéo et c'est plutôt sympa.

Bon voilà, encore une fois, c'est dommage que Sizefac ait arrêté, terriblement dommage. Je ne sais pas qui il reste à présent sur YouTube dans ce style décomplexé qui respire la qualité. Il faut dire que les rares vidéastes qui ont suivi des recettes aussi simplistes, ça ne court pas les rues et ça manque toujours d'un chouïa de ci ou de ça, je pense notamment à Doc Mc Coy qui n'atteint jamais le talent de Sizefac malgré toute la sympathie que j'ai pour ce personnage. Mais bon, ça reste deux styles totalement différents dans le fond. De toute manière, je pense simplement qu'une page s'est tournée sur YouTube avec la fin de Sizefac. Pourquoi ? Parce qu'il incarnait l'apogée de ce que l'apparition du let's play sur les grosses plates-formes de vidéos comme Dailymotion ou YouTube laissait entrevoir courant 2006/2007 : de l'entertainment vidéo qui s'en tenait toujours à cette sphère amateur tout en la sublimant. En fait, il reste aussi le Hooper dans le style mais bon, je n'ai pas trop envie d'être tendre avec le Gros Ours tant celui-ci m'a beaucoup déçu dernièrement : s'il reprend un jour les reviews comme il le faisait entre 2008 et 2015, je pense qu'on pourra dire que le let's play sur YouTube n'est pas encore mort. Mais pour l'instant, désolé Hooper, mais c'est ce qui te manque : pourquoi avoir cédé à la flemme et à la facilité ? C'est dommage : tu étais blindé de talent !


Portrait de kek

si vous avez vu sa dernière vidéo, alors vous savez que Sizefac arrête ses vidéos...
C'est un mec que j'ai découvert quasi en même temps que le Hooper, soit presque 8 ans maintenant pour ma part, forcement une grosse claque à l'idée de me dire qu'il ne postera plus aucun contenu sur sa chaîne. Il avait un discours unique, son humour propre, une sélection de jeu parfois méconnu, mais qui tape dans toutes les générations de console.
Un grand s'en est aller, il va maintenant pouvoir passer ses heures avec sa famille. Un de mes regrets, ne pas avoir pu jouer à Monster Hunter Tri avec lui :S
Gros bisou Sizefac !


Portrait de Trikounet

Je plussoie kek : ça fait quand même un sacré vide maintenant qu'il a arrêté.

Je ne suis pourtant pas friand des vidéos au ton humoristique quand c'est lourdingue et tout mais Sizefac avait un personnage relativement intéressant avec un second degré bien à lui et faisait des vidéos concises et pertinentes sur des sujets parfois délaissés par la masse des vidéastes lambda.

Depuis son apparition dans les Point Culture de Linksthesun (personnage que je n'aime pas vraiment mais qui a eu son lot de bonnes vidéos par le passé, mais c'est un autre sujet), j'ai suivi quelques-unes de ses rétrospectives vidéoludiques en tous genres qui m'ont vraiment beaucoup plu au fil des ans. Il n'y a pas à chier : le contenu était là, même si, encore une fois, le personnage de Sizefac pouvait paraître, de prime, détestable à ceux qui découvraient la chaîne. Pourtant, ça fait partie des rares youtubeurs qui savaient jouer avec un tel humour. Et j'insiste sur la rareté de la chose parce que Sizefac mérite qu'on se penche ou se re-penche sur ses vidéos.

C'est triste, une page se tourne. Mais c'est marrant, Sizefac fait partie de cette clique des vieux youtubeurs qui ont su apporter des choses inédites au fil du temps et ça m'étonne toujours de voir que, comme certains d'entre eux, il arrive à durer 10 ans alors qu'ils sont arrivés à une époque où la HD n'existait pratiquement pas et qu'ils ont traversé une période où tout le monde finit par sortir le Canon 5D et le montage pro ultra léché taillé pour le "lol". Dur de se démarquer au milieu de la sphère YouTube avec ces recettes "archaïques" (et ici, "archaïque aurait une connotation très positive), surtout que techniquement, Sizefac ne faisait pas dans le montage soigné etc. non : c'était vraiment artisanal de chez artisanal et c'est tant mieux. Comme quoi avec peu de moyen, on peut proposer des choses très sympas, qui respirent la sincérité. D'ailleurs, je pense que le monde des vidéastes ferait mieux de penser davantage à la simplicité et à la sincérité plutôt qu'à la technique. Et c'est encore pire quand les anciens se mettent à suivre le mouv' comme le Joueur du Grenier qui a définitivement basculé du côté obscur et qui n'a juste RIEN mais RIEN compris à pourquoi ses anciennes vidéos marchaient et qu'aujourd'hui on frôle parfois le pathétique ; JDG qui pense que la nostalgie joue beaucoup alors que non, il ne se rend pas du tout compte que c'est une recette entière qui a perdu de sa sincérité, c'est frustrant et triste. Mais heureusement, des gens comme Sizefac font du tout bon durant des années, dans leur coin et avec classe.

Mais bon, je ne peux m'empêcher de me dire que l'avenir du Hooper sera sûrement à l'image de celui de Sizefac : à un moment, la lassitude surviendra et ça sera la fin... Je pense que c'est inévitable, que la clique des anciens doit en avoir marre de ce qu'est devenu YouTube et qu'à un moment ou un autre il sera temps de dire adieu. C'est triste, mais c'est la vie.

Peut-être le meilleur youtubeur vidéoludique avec le Hooper, qui sait ? Quoique pour Hooper, les reviews manquent et les dernières épopées ne sont pas folichonnes, mais ceci est un autre débat.


Portrait de Erazul

Aucun commentaire sur Sizefac ?!?
Réparons cette infamie !

Voila le troisième vidéotesteur que j'ai suivi avec le Hooper et Naito, l'ayant découvert quelques semaines après ceux-ci.
Même s'il a nettement freiné le rythme de sortie de ses vidéos, c'est toujours un plaisir de le retrouver, bien que cela fasse presque 9 ans que je le connaît.