Skip to Content

The End is Nigh (1/X)

Let's Play The End is Nigh

29 Commentaires

Portrait de graounet

Quand Hooper a parlé d'Ennio Morricone sur la musique style Western ; Ennio Morricone n'aurait pas été content (paix à son âme).

Il a dépassé les 400 musiques de films et sur ces 400 on trouve peut être 20 westerns.

Il a fait plus de musiques de films "politique" que de musiques de films western (à vérifier quand même).

Il a du tourné plus de musiques avec Giuseppe Tornatore qu'avec Sergio Leone (à vérifier aussi).

Il est même arrivé à un moment où Ennio Morricone demandait de ne citer Sergio Leone que si c'était vraiment indispensable.


Portrait de Kilarn

Pour les œuvres tombées dans le domaine public...

En France , toutes les œuvres produites par un artiste mort depuis 70 ans tombent dans le domaine public.

Néanmoins, pour la musique dite classique, c'est la partition qui tombe dans le domaine public : l'interprétation réalisée par un orchestre moderne appartient à l'orchestre et n'est pas libre de droits.

Le droit des interprétations est quant à lui un poil différent. Une interprétation est libre de droits 50 ans après sa réalisation. Néanmoins, cela veut dire que seuls les interprétations des orchestres d'avant 1970 sont libres de droit aujourd'hui.

J'imagine que les créateurs de jeux vidéos piochent dans des librairies musicales sous licence Creative Commons : ce n'est pas dans le domaine public, mais c'est ce qui ressemble le plus à du "libre de droits".


Portrait de Demowan

"L'interprétation" fait l'objet de ce qu'on appelle des droits voisins. Ce sont des droits qui, tel que je le comprends sans être juriste, portent sur une itération particulière d'une oeuvre donnée.

Ex: la musique de Mozart est libre de droits (théoriquement tu peux la diffuser sans payer de royalties aux éventuels ayant-droits, s'il en reste), mais un enregistrement de la Flûte enchantée par Deutsche Grammophon dans les années 60 n'est pas encore diffusable sans payer à cette maison d'enregistrement une redevance (indirectement, via la SACEM). En effet, les artistes ayant enregistré une oeuvre préexistante (sans autorisation requise dans ce cas de figure, puisque libre de droits) jouissent de droits voisins, attachés à leur itération de l'oeuvre.

En pratique, le droit d'auteur en tant que tel porte il me semble sur l'usus (utiliser une oeuvre), l'abusus (droit de modification de l'oeuvre) et le fructus (tirer des fruits de l'oeuvre, comme par exemple l'exploiter commercialement).

Une fois dans le domaine public, le droit d'auteur s'estompe dans ses effets juridiques, on peut donc modifier à loisir, exploiter commercialement une oeuvre, par contre la propriété intellectuelle (à ne pas confondre avec droit d'auteur) est quant à elle, immuable. C'est ce qui fait qu'on ne voit pas de petits malins déposer des oeuvres de Mozart ou de Beethoven à leur nom.

Les droits voisins s'estompent eux aussi avec le temps (les premiers enregistrements sur disques en cire et certains vinyles sont déjà libres de droits dans bien des cas), mais je ne connais pas les délais, d'autant plus quand il sont détenus par des entreprises et non des individus dont le décès pourrait arrêter une date certaine d'extinction du droit voisin.


Portrait de Cyrius

Pas mal ce jeu mais quitte a continuer voir faire le 100%, je préfèrerai revoir du Celeste :)


Portrait de Django

je suis en train de finir d'ecouter l'ost du jeu, on se tape 3 fois le theme qu'on a eu a la fin de the witness

Sinon je vois dans les titres qu'il y a des references, comme ghosts'n grieving, rubble bobble... c'est marrant


Portrait de mak_sim3

Je t'avais pourtant prévenu en début de live que tu allais souffrir :P

J'adore ce jeu, j'ai d'ailleurs profité de ton live pour me le reprendre sur Switch et le terminer à 100% une nouvelle fois (oui, je suis le fou dont tu parles haha !). Cela m'a permis de me rendre compte à quel point j'ai "step-up" par rapport à ma première partie de découverte au moment de sa sortie, bien plus complexe, comme souvent avec les jeux de plate-forme.

À titre personnel, je suis bluffé par la variété du level-design et des situations que proposent le jeu étant donné que chacun des niveaux tient en un seul écran ! Le côté "presque" Metroid-like dans la recherche des secrets se démarque vraiment par rapport à ce que pouvait proposer Super Meat Boy à l'époque. Comme tu l'as dit : On est autant sur un jeu de pure plate-forme que sur un jeu d'énigme. La bande-son composée quasi-uniquement de remix de thèmes de musique classique est de qualité, même si j'avoue que celui de The Hollows peut casser les oreilles à la longue :P Dur de passer après Danny Baranowsky de toute façon, mais Ridiculon ne s'en sort pas si mal pour le coup.

Ton skill et ta persévérance finiront par payer, il n'y a rien d'insurmontable dans le cheminement classique du jeu, par contre le 100% c'est une autre histoire haha

Vivement la suite en tout cas ! Avant la fibre o/


Portrait de UNCHARTOUILLE

En théorie live chiant, en pratique live plaisant.


Portrait de Darkjack2

Hooper rend tous les lives plaisants à regarder (une personnalité en or). Y compris les jeux à priori les plus chiants.


Portrait de Rudolf

Sinon, j'en ai profité pour rattraper un peu le début du live que je n'avais pas pu suivre, et je remarque que les gens ont dit un peu n'importe quoi sur la traduction de la phrase "I used to hang on corners" vers 17min30s : ça ne veut pas dire "J'avais l'habitude de m'accrocher aux coins". Là, vous confondez avec la structure grammaticale "pronom personnel + auxiliaire be conjugué + used to + verbe à la forme ing" qui veut effectivement dire "Avoir l'habitude de faire quelque chose". Donc il aurait fallu écrire "I was used to hanging on corners" pour dire "J'avais l'habitude de m'accrocher aux coins".
Mais là, on a la structure "pronom personnel + used to + verbe à l'infinitif" (sans l'auxiliaire "be") qui veut plutôt dire "Autrefois/avant, je faisais quelque chose", sous-entendu "Maintenant, je ne le fais plus". Donc la phrase "I used to hang on corners" signifie "Avant/Autrefois, je m'accrochais aux coins" (sous-entendu : "Maintenant, je ne le fais plus"). Et cette structure n'implique pas nécessairement une "habitude" à proprement parler.


Portrait de Salander

Cette épopée m'a cassé les oreilles, pour moi c'est pas écoutable avec un casque. Première fois que ça m'arrive.


Portrait de Ryfalgoth

C'est clairement le jeu vidéo sur lequel j'ai le + ragé de toute ma vie. J'ai kiffé hein, il est excellent le jeu, mais bordel.
Rip vos oreilles d'avance si le Grozours compte faire tous les mondes de la 2nde partie du jeu.


Portrait de Petit Ours

La liste de toutes les compositions classiques par niveau: https://fr.wikipedia.org/wiki/The_End_Is_Nigh#cite_ref-:0_11-0

Voici un article qui parle de la musique classique utilisée dans le jeu:
https://www.nintendojo.fr/articles/editos/la-musique-classique-dans-the-end-is-nigh

La musique du niveau 'Wall of Sorrow':

Sinon voici deux playlists du jeu:

La première composée de 35 titres:
https://www.youtube.com/watch?v=z5untQunCCY&list=PLvLatRCmX9nVlzOVQoHu8cUqvpd1dw6ON

Et la seconde composée de 20 titres, mais accompagnée d'images de gameplay (un let's play même):
https://www.youtube.com/watch?v=VEyvmR6WIuM

Pour conclure, le générique de fin qui n'est pas du classique mais qui est tout aussi agréable à écouter:


Portrait de graounet

C'est Super Meat Boy ? C'est un DLC ? C'est Super Meat Boy 2 ?


Portrait de Factoriel41

Conçu par Edmund McMillen, un des développeurs de Super Meat Boy


Portrait de graounet

D'accord je comprends mieux, merci


Portrait de EdenVNoah

Trop extrême pour moi ce jeux, bravo pour ta ténacité et ton skil quand même


Portrait de Berthold

Effectivement, c'est très impressionnant.


Portrait de Metyros

La musique du second monde m'avait bien plu aussi, même marqué vu qu'elle m'est resté dans la tête des semaines et il m'arrive encore régulièrement de la fredonner (alors que j'avais fait le jeu à sa sortie il y a plus de 3 ans ^^)

C'était une très bonne idée de faire un remix metal de musiques classiques, ça donne une saveur particulière à l'ambiance du jeu.

Par contre je ne sais pas comment tu arrives à tenir 7h30 d'affilé sur un jeu pareil o_O , c'est un truc à devenir maboule ça ^^


Portrait de Rudolf

@metyros : Oui, les remix de musiques classiques sont vraiment cool, dont celle que tu cites pour le deuxième monde.

Ma musique préférée du jeu, c'est celle qui est vers la fin du jeu (donc Hooper ne l'a pas encore entendue) et qui est souvent nommée "Acceptance" dans l'OST (elle est aussi tirée d'une musique classique célèbre sous un autre nom) :

Spoiler

Hâte de voir le Hooper arriver à ce passage car non content d'être particulièrement intense, la musique m'a vraiment fait délirer (avec la fin du morceau qui part complètement en couille, à l'imagine de ce qui se passe dans le niveau ! ^^) et était parfaitement adaptée à la situation ! :-D

On a aussi une musique bonus très sympa mais que peu de joueurs ont entendues, car réservée aux plus acharnés qui arrivent au bout de la "Super Mega Cart" (pas une mince affaire) et qui est aussi un remix d'une musique classique très célèbre (mais en mode 8 bits uniquement, on n'a pas de version "metal" contrairement aux autres) :

Spoiler


Portrait de Metyros

Effectivement, Acceptance est très cool également, et je suis allé voir à quel niveau elle correspond et oui c'est CE passage :p ,et pareil j'ai hâte de voir Hooper sur ce moment là, sa persévérance va être mise à l'épreuve !

Je n'avais pas dû faire les niveaux "Cart" par contre (le jeu avait dû m'éreinter ^^ )