Skip to Content

Silent Hill (2/2)

Let's play et Fin Silent Hill sur PS1

47 Commentaires

Portrait de AlarmeToundra

Un vrai Survival Horor ce petit bijou, même si j ai préféré le Silent Hill 2 de la PS2 mais je l'avais sur PS1 le premier, mais il est difficile le maniement, ainsi que son système de visée un peu moyenne sur les bords, excellent hits de la PS de l’époque en 99 quand même, un grand merci a toi gros nounours :)


Portrait de kesswell

Salut Grozours!
Finalement tu es ma référence pour le choix de mes jeux, surtout rétro. J’en ai une tonne qui m’attends et généralement ce sont tes lives qui me disent quoi faire: « Ah tiens si je me faisait aussi du Silent Hill! »

Ma façon de faire est ainsi, je vois que tu as streamé un jeu donc j’avait projet de faire/refaire, je check ma collection et si il n’est pas présent, go Yahoo Japon pour le trouver aux enchère.
Je suis borné pour jouer avec le matos d’origine! Bien sûr un petit upscaler X-RGB 2 avec sortie convertie en hdmi.

C’est après avoir torché le jeu que je me met à te regarder. C’est très plaisant pour moi et j’aime aussi comparer les versions EUR et JAP. Habitant aux Japon, je n’arrive pas à suivre tes lives donc je suis de la team rediffusion.

Tout d’abord je trouvé la jaquette pas très belle:

C’est un style mais je préfère celle européenne !
Comme je joue sans filtre, le brouillard est imonde, il y a un effet de transparence plutôt mal géré en quadrillage, genre la transparence comme sur Saturn. C’est de la ps1 donc on s’y fait. Je pensais que la vo du jeu était sa version jap mais le jeu est sortit tout d’abord aux US puis au Japon. Je me demande si c’est pas l’équipe Komami America qui à fait le jeu?!Je me faisait une joie de découvrir le jeu non censuré dans l’école et bien j’ai été mal renseigné car il y avait les petits oursons à la place des enfants. Finalement seul la version US n’a pas été censuré.

Tout comme toi le jeu me fatigue psychologiquement, donc il réussi bien à emmener un sentiment chez le joueur et ça c’est fort!
Finalement l’histoire est très simple mais comme beaucoup de jeu de l’époque on te fait croire que c’est compliqué car raconté d’une façon à t’y perdre.

J’ai adoré les énigmes mais le coup de l’appareil photo m’a agacé. J’ai été voir une soluce... J’aurai pas trouvé sérieux.
Moi aussi je ne suis fait avoir par le méchant du frigo... mais j’avais sauvegardé un jeu avant!

Très bon jeu pour son ambiance qui installe un mal à l’aise chez le joueur.
A par la langue la version japonaise est identique.


Portrait de Oursinfou

Bien content de voir le Gros Ours se lancer dans SH. C'est une des séries sur laquelle je voulais voir son skill à l'oeuvre et bien entendu sa prestation sur cette rom maléfique m'a diverti au plus haut point.

Comme quoi un jeu ou on voit rien à 3m avec un gameplay à chier peut s'en sortir avec une bonne DA et une bande son hallucinée tout en donnant naissance à une license prestigieuse.

Ce 1er SH je l'ai fait comme Hooper à l'époque avec la soluce sur les genoux ( la sainte bible des secrets n.15 toujours en ma possession). Et ça a été un enfer, on en ressort pas indemme mais au moins on est marqué et on s'accroche pour en voir le bout.

Bizarrement je n'ai ressenti ce sentiment dans un jeu qu'avec Dark Souls par la suite.
Par moments je me disais que ces jeux étaient pétés avec certains environnements dégueulasses à tous niveaux et pourtant il s'en dégage une force attractive qui m'a fait tenir jusqu'à la fin et a en redemander malgré cette sensation de descente d'héroïne a chaque extinction de la console.

Et maintenant, ne reste plus qu'a enchainer sur la pépite SH2 sur laquelle le Gros Ours saura sans nul doute briller!


Portrait de Javert

Silent Hill est un bijou.

Autant le gameplay a ses défauts et ses faiblesses : Resident Evil fait mieux concernant les combats, la visée, le contrôle du personnage, le menu et la gestion des objets et des sauvegardes.
Autant l’utilisation de la lampe est vraiment sympa autant pour l’immersion que pour la palette de couleur. Comme Hooper l’a rappelé, la colorimétrie des décors et des cinématiques est fade comme il faut pour montrer toute l’horreur du monde de Silent Hill. La caméra travelling est vraiment intéressante, on aime ou non mais c’est quand même novateur et bien essayé de leur part. On note aussi le souffle du personnage lorsqu’il est affaibli, un peu à la RE avec les personnages qui boitent en marchant.

Cela dit, ce n’est pas tant pour le gameplay discutable, même pour son époque, que je l’élève au rang des chef d’oeuvre du jeu vidéo mais pour sa poésie. Je veux parler du fait que l’on ne comprend pas grand-chose jusqu’à la fin du jeu. J’ai envie de dire, on se fiche même un peu du scénario. Je pense que ce qui compte dans SH, c’est la perte de repères, la fuite en avant hors du réel, la folie qui nous plonge dans les ténèbres.

Les hommes cherchent le bonheur. Ils détestent les incertitudes qui peuvent les mener à leur perte. La plus grande d’entre-elle peut être la mort. L’homme angoisse et a besoin d’assurance pour les apaiser. Cela peut-être la religion mais pas que, un objectif de vie dont la reproduction pour léguer un héritage, un objectif personnelle comme créer une famille ou exercer telle profession ou tel loisir. Donner une signification à son existence. A d’autres échelles, plus simplement, connaître des lieux, des espaces, son quartier, avoir des habitudes. Plus ontologiquement, des repères sensoriels : des directions, des couleurs, des formes, le jour/la nuit, distinguer le vivant du on vivant, savoir que derrière une porte se trouve quelque chose...

Ce que je veux dire, c’est que l’on recherche tous à nous assurer une maîtrise de notre environnement à diverses échelles. SH les détruit. On ouvre une porte, et c’est le monde de la corrosion qui se montre à nous. On sort de cette pièce à nouveau, et la pièce dans laquelle nous étions n’existe plus. Il y a donc une fuite en avant dans l’irréel, dans le non rationnel, et donc dans l’incapacité du joueur à se reposer sur des repères, c’est à dire l’incapacité à se rassurer, à ne plus angoisser et, en somme incapacité de trouver le bonheur. Cela est discutable avec Harry car il possède une map. Mais Harry a encore une raison de vivre malgré l’absurdité du monde qui l’entoure, c’est de trouver sa fille. Elle est le seul élément de repère du personnage. Aussi fou soit le monde qui l’entoure, Cherryl est sa raison d’être, au sens le plus rationnel du terme. Le chaos ne parvient pas à l’étouffer car une partie de ses souvenirs le maintiennent encore en vie.
Mais Lisa non. Lisa est complètement perdue dans le monde de SH. C’est la Bruce Willis de Sixième Sens. Elle ne sait pas qu’elle est morte et, en ce sens, elle ne meurt pas avant de le savoir. Comment comprendre ça ? Lors de nos premières rencontres avec elle, parce que Lisa ne se s’est pas encore rendue compte de son état, elle espère toujours, elle existe car tout est encore possible pour elle pourvue qu’elle sorte de cette endroit. Dès lors qu’elle prend conscience de son état, elle perd tout espoir et meurt pour de bon. Le jeu nous dit que ce qui est humain est d’avoir de l’espoir dans un monde un minimum rationnel. C’est à dire lorsqu’on est capable de chercher la Vérité quand bien même elle est un leurre. Dans le monde de SH, la vérité n’est même pas un sujet de discussion puisque le monde change du tout au tout lorsqu’on passe dans celui de la corrosion et de la nuit noire de la map (L’enfer selon Hooper, bien choisi lol). Lisa meurt pour de bon lorsqu’elle se sait emprisonner pour de bon dans ce monde irrationnel = plus d’espoir = plus de raison d’être ce qu’est fondamentalement l’être humain. Un condamné peut toujours avoir de l’espoir puisque son monde est rationnel, un temps soit peu. Pas dans le monde de SH. Les ténèbres, l’enfer c’est moins cette image de monstre et de flamme où trône Satan. L’enfer c’est le fait d’être prisonnier d’un monde irrationnel, dont les repères qui font l’histoire de l’être humain n’existent plus au point de faire de son existence une illusion.


Portrait de Apolline

Arrête ta mauvaise foi Hooper, l'énigme des signes du zodiaque est trouvable facilement. T'as rien compris encore une fois...

Spoiler


Portrait de kelly25ans

lol il a dans un sens raison : la balance n'a pas de membre a proprement parler, c'est même pas un être vivant.


Portrait de Apolline

C'est ce qu'applique mon commentaire: cette énigme est mal branlée et je l'avait pas comprise non plus à cause des poissons et surtout de la balance.


Portrait de Swifty

C'est toujours la faute des poissons. :(


Portrait de callahaine

J'ai découvert le jeu assez tard et malheureusement je n'ai jamais pu l'apprécier à sa juste valeur car on me l'a trop survendu comme un jeu bien supérieur à Resident Evil et j'ai trouvé que c'était pas le cas.

Malgré l'ambiance plus glauque, je l'ai pas trouvé spécialement plus flippant à cause de son bestiaire, assez peu "créatif" dans ce premier épisode.
Je l'ai pas non plus trouvé spécialement plus profond niveau scénar, ça reste une histoire de démons assez classique, les références ciné sont juste moins kitsch que Resident Evil (L'Echelle de Jacob, Rosemary Baby, La Neuvième Porte etc...)
Et les personnages sont moins nanar mais quasi inexpressifs et assez peu mis en valeur (on passe de l'"overacting" dans RE à l'"underacting" dans SH)

C'est vraiment Silent Hill 2 qui m'a mis une claque en terme de peur et de scénar, et qui est pour moi le meilleur survival horror ever à égalité avec Resident Evil Rebirth.

Le 3 je l'ai bien aimé, mais le fait que ça soit une suite (ce qui atténue l'aspect mystère) + qu'on revienne à une histoire de démon plutôt que le côté psychologique du 2 + la présence d'une mitraillette (hérésie dans cette série!) m'empêche de le considérer comme culte comme beaucoup (même s' il a de grands moments niveau esthétique)

Donc au final je suis pas vraiment fan de la série Silent Hill en général (même si je les ai tous fait, y compris les derniers) mais plutôt de Silent Hill 2.

J'ai bien aimé le 4 aussi, qui est assez mal-aimé, mais qui m'a bien fait flipper avec ses fantômes immortels qui te chassent dans tout le niveau.


Portrait de nexy

Quel périple ^^

Redif sympa il te manque plus que Alone in the Dark "The New Nightamre" pour faire le tour de la PS1, il a 2 CD (le premier très bon et le second moyen) je ne sais pas comment ça se passe au niveau de l'Ordoid, mais il me semble que l’émulation peut avoir quelque problèmes.

Silent Hill j'ai bien aimé, je me suis fait un sacré film en jouant, et la fin tombe de façon assez abrupte, et la j’étais en mode "tout ça pour ça"...

Par contre Silent Hill 2 envoi du bois, je l'ai fait 2x celui ci par contre, mais j'avoue que bien que la fin soit bonne je m’attendais a autre chose, un peu comme si pour la série il était hors de question de ne pas faire quelque chose de farfelu mais c'est bien fait au moins ici.


Portrait de gameroldiesdu57

Je viens de voir que tu as eu un souci de save Hooper, quel misère cette emulation/odroid. Je vais regarder si cela vient de l'iso ou bien de l'odroid(pour changer), après fais toujours une save-state car c'est un problème récurrent avec l'émulation tout support confondu.

Et pour les jeux ps1, j'ai tout récupéré un par un (oui,c'était long :P) mais normalement les isos sont bons.

Affaire à suivre donc...


Portrait de tuna10

Je n'ai jamais joué au jeu mais j'avoue que la séquence avec

Spoiler
est marquante et monumentale, tout y est, musique, mise en scène etc.


Portrait de Arikado

Complètement, lors de ma première partie je me souviens avoir posée la manette plusieurs minutes après cette scène (cette situation est arrivée plus d'une fois dans Silent Hill 2) pour essayer de m'en remettre.


Portrait de Majikat

Te voilà enfin sur ce jeu! Ça fait plaisir!

Silent Hill est un jeu qui m'a énormément marqué, j'ai vraiment adoré l'ambiance, le côté très sombre de la direction artistique, la bande-son (Yamaoka est un excellent compositeur) explorer et me perdre dans la ville... Contrairement à beaucoup de joueurs, j'ai autant aimé cet épisode que le deuxième qui pour moi sont deux jeux qui ont une approche totalement différente.

J'ai eu la pire des fins lors de ma première partie,

Spoiler

Hâte de te voir faire Silent Hill 2, mais également Silent Hill 3!


Portrait de Tyris

Je suis d'accord, Silent Hill 1 est un de mes jeux préferés toutes consoles confondues, et il est tres different du 2eme, que je n'ai pas apprecié. SH1 raconte une histoire que je trouve fascinante, et elle n'est pas completement devoilée gratuitement, le jeu te pousse a creuser, a chercher pour comprendre tout ce qu'il s'est passé dans cette ville maudite, et c'est vraiment interessant (d'autant que ces saloperies de sectes satanique, ca existe dans la vraie vie).
Je ne comprend pas au passage pourquoi les "fans" de Silent Hill veulent a tout prix que tous les episodes soient reliés entre eux, que le monde de Silent Hill soit qqch de cohérent, avec le film et je sais pas quoi d'autre, les jeux se suffisent a eux meme, et ce SH1 se suffit a lui meme, c'est un chef d'oeuvre il n'y a rien a rajouter.

La fin BAD est une de mes préferée, la cinematique avec Harry, le klaxon, l'enchainement sur les credits avec la musique, c'est d'une classe... et propose une resolution a l'histoire completement differente.
C'est vraiment un travail artisanal ce jeu, comme on n'en fait plus, avec des gens qui avaient une vision, une inspiration, un sens artistique et quelque chose a raconter.
J'aime ce jeu du fond de mon ame! x)


Portrait de Majikat

Je trouve que ce n'est pas forcément pertinent de comparer Silent Hill et Silent Hill 2, l'un proposant une histoire "classique" qui se poursuit avec le troisième opus, le deuxième étant centré sur la psychologie du personnage principal, James. J'ai personnellement aimé faire l'un comme l'autre sans pour autant établir une préférence. Bon ce n'est que mon avis.

Quant à l'adaptation cinématographique, ayant fait les trois premiers Silent Hill, je me suis dit: "Tiens, qu'est ce qu'il vaut le film?" J'ai pas pu le visionner en entier, les références aux différents titres m'ont un peu refroidi, dans la mesure où y avait un peu du 1, du 2, et du 3, c'était un peu le bordel, je ne pouvais pas m'empêcher de repenser aux jeux. Alors sans doute qu'il s'agit d'un bon film, j'ai relevé quelques bons points: l'esthétique et la participation de Yamaoka dans l'ost, mais il faudrait que je le regarde dans son entièreté.

Oui la fin bad m'a marqué l'esprit, la première fois que tu fais le jeu tu dis: "Ah ouais..."

Spoiler
Ce jeu est un bijou, je suis d'accord avec toi.


Portrait de UNCHARTOUILLE

Pour le coup j'ai rematé les cinématiques de SH2, et on peut dire que ça n'a pas vieilli niveau narration. C'est un truc qu'on ne retrouve plus aujourd'hui.
Y'a vraiment quelquechose dans la mise en scène, l'ambiance, l'histoire, qui fait que ce jeu est unique. L'histoire prend aux trippes.

Après le gameplay, pas sûr que ça ait bien vieilli, pas sur du tout.


Portrait de Majikat

Je trouve aussi que ça n'a pas vieilli, les cinématiques sont toujours de bonnes factures, la mise en scène est top.

Spoiler

Ah c'est sûr que niveau gameplay, on fait mieux.. Après on ne joue pas à Silent Hill 2 pour son gameplay :p


Portrait de kd214

Hâte de te voir sur SH2 que je considère comme le meilleur jeu survival horror de tous les temps :P

J'espère vraiment que Konami se réveillera un jour et nous ressortiront des Silent Hill et des Suikoden dignes de leur nom.


Portrait de Dark Personnality

J'ai joué quelques temps à ce jeu à sa sortie et depuis il dort dans un vieux carton poussiéreux que j'ai récemment ressorti :D

Merci Hooper d'avoir dépoussiéré ma mémoire ..:p