Skip to Content

Silent Hill 2 (4/4)

Let's play et Fin Silent Hill 2

77 Commentaires

Portrait de HUNK

Aucuns sens ton commentaire, comme Nexy je ne vois pas où est le soucis, SH2 dépasse SH1, oui, et donc ? :p


Portrait de Apolline

Bah en ayant fait les deux dans l'ordre bah j'ai eu l'impression que le vrai jeu c'était surtout le 2. Le 1 est très bien aussi mais il y a trop de similitudes de gameplay et de lieux pour être parfaitement différents; j'aurais fais SH2 directement ça aurait pas changé grand chose.

J'ai trouvé les deux jeux bons mais c'est surtout SH2 qui m'a marqué bien plus que le premier. Mais a priori on n'a pas le droit dans préférer un à l'autre, faut automatiquement aimer les deux et dire que c'est des chef-d'oeuvre :/


Portrait de nexy

Je pense que tu lui fais un procès d'intention la, il dit ne pas savoir quel est "le souci" dans ta phrase ^^

Corrigé


Portrait de Apolline

Pourtant c'est clair: SH2 c'est SH1 en beaucoup mieux donc le premier épisode devient obsolète selon moi. Et SH2 est culte alors que SH1 non -toujours selon moi. Et on dit "procès d'intention".


Portrait de Dark Personnality

SH1 a posé les bases et il n'y aurait pas eu de 2 si le 1 n'était pas là.
De là à dire que le 2 est mieux que le 1. Tout est relatif. Je pense que c'est peut-être une question de goûts mais c'est surtout une question d'expérience vidéo-ludique. Je crois que cette expérience diffère selon l'état d'esprit que l'on a au moment où on y joue et dans quel décor de notre vie.
Par exemple, les "monstres" représentent les peurs et les angoisses du personnage. Le 1 intègre déjà cette idée.
Perso j'ai découvert Silent Hill par le 1er à sa sortie et j'ai adoré. C'est difficile pour moi de dire, aujourd'hui en 2020, lequel est mieux que l'autre. Ils ont, les deux, des qualités et des défauts.
Ils sont deux bons jeux sur leur console respective.


Portrait de nexy

J'ai commencé aussi par le premier, mais j'ai quand même préféré légèrement le 2, la narration est meilleure ou le 1 se finissait un peu a la va vite un peu comme si ça tombait sous le nez (d'ailleurs Origins vient le compléter), disons que j'ai voulu plus de révélation que ça, je suis resté un peu sur ma faim et pleins de questions, cela étant dit que ça soit graphiquement ou gamepaly ou que sais je, c'est clairement plus aboutie dans le 2 mais en même temps c'est normal c'est une machine plus puissante.

Cependant la ou je suis d'accord avec toi, et bien que je trouve le 2 meilleur et plus aboutie, le 1 pour la PS1 c'est le top mais en dehors même de ça, c'est une toute autre thématique, a partir de la je ne peux pas le mettre de coté, c'est un peu comme dire "je préfère Tetris du coup Puyo Puyo n'a aucun intérêt", alors que ce sont 2 jeux différents, bien que tu puisse en préférer l'un a l'autre ça ne le remplace pas, ça compte d'ailleurs pour tous les Silent Hill car chacun aborde une différente thématique, a part évidement Origins qui vient compléter les errances narrative du premier.

Spoiler


Portrait de nexy

Fallait pas :D


Portrait de nexy

D'un coté je me demande c'est quoi le soucis alors?
D'un autre je me demande c'est quoi le 3, 4, Homecoming, Downpour, des brouillons après l'aboutissement? ^^


Portrait de Apolline

Ah non Downpour c'est du papier cul.


Portrait de HUNK

Promise est une bonne piste en effet, mais je préfère de loin la version acoustique qui je trouve dégage plus d'émotions. https://youtu.be/ydOHnchttyI


Portrait de callahaine

Pour le coup j'ai revu l'Echelle de Jacob hier et je trouve pas qu'il ait vieilli, à part peut-être visuellement au niveau du look des persos (parce que niveau décors ça fait partie du cachet du film). Au contraire je le trouve plutôt bien rythmé, il y a régulièrement une péripétie, une révélation, ou une "apparition" pour relancer la tension.


Portrait de Rockman

Trop de grésillement Hooper, faut faire quelque chose là ! :/


Portrait de KyloR

"C'est fou comme on peut passer à côté d'un jeu..." : comme ce fut le cas pour toi avec Red Dead 2 ou MGS2, en fait ! L'occasion pour toi de les refaire pour te rendre compte... ^^

Quant aux scénarios des jeux-vidéos, il y a des exceptions en effet, même récents : MGSV (quoiqu'on en dise et malgré son amputation), Death Stranding (eeeeeeeet oui, Monsieur !), Bioshock (on peut tuer des enfants quand même, et il y a un vrai propos politique et sociétale), les Deus Ex récents que tu n'as pas fait, les Mass Effect, etc.

Après, globalement, l'heure est au puritanisme. Quant on voit ce qu'un Mass Effect 2 s'était pris dans la gueule à l'époque parce qu'il avait le malheur de proposer des romances avec des personnes de mêmes sexe, ou un Far Cry 5 parce qu'il allait évoquer un sujet sensible sur la société américaine et la religion (et on sent d'ailleurs un énorme rétro-pédalage), ou qu'un DMC 5 a censuré une scène parce qu'on avait le malheur de voir le cul de Trish à un moment, c'est juste pathétique...
En pensant à un autre jeu de cette époque : on ne pourrait pas refaire un MGS2 aujourd'hui, quand on sait son propos, ou encore un Drakengard où un des personnages est pédophile par exemple...
Aujourd'hui même le Japon est beaucoup plus sage : ils savent que désormais, contrairement à il y a 20 ans, le Japon seul ne suffit plus à rentabiliser leurs jeux, donc ils se retiennent et préfèrent lisser leurs propos.

Après, il faut aussi être lucide. On sait très bien comment quelqu'un comme toi, je pense, réagirait s'il y avait beaucoup plus de jeux aux scénarios opaques et poussés : tu crierais vite à la branlette intellectuelle permanente et le retour au gameplay pur. Donc peut-être que ce n'est pas forcément un bien non plus...


Portrait de Archibald

Je suis passé voir la fin du live pour avoir ton avis, en écoutant ce que tu disais sur les scénarios peu matures des jeux vidéos ça m'a laissé songeur. Je ne suis pas certain que mettre des femmes à poil ou des scènes érotiques rendent les scénarios plus adultes, je suis même convaincu du contraire.
Ce n'est pas la violence ou le sexe qui rendent une histoire mature, c'est son propos, tu pourras mettre autant de femmes à poil que tu veux, ça ne rendra pas ton récit plus profond, pareil pour le gore, si je te mets des hectolitres de sang partout et des cadavres démembrés ça ne servira à rien si il n'y a pas une lecture derrière tout ça, et c'est heureusement ce que fait Silent Hill 2, avec son histoire complexe et intéressante, il rend l'univers cohérent et adulte.

Enfin avoir une héroïne forte avec une tenue décente et non pas dénudée pour exciter les jeunes ados, ça c'est déjà beaucoup plus mature. Bon, il y a encore une sacrée marge pour arriver à en faire quelque chose, il n'y a qu'à voir Horizon qui avait une héroïne intéressante mais qui est complètement aseptisé par un scénario banal et sans saveur, il n'y a rien de profond et c'est bien dommage.


Portrait de UNCHARTOUILLE

Peut être que les gouts vont changer en 2020. Perso je pense que la culture va évoluer rapidement.


Portrait de UNCHARTOUILLE

La DA et l'univers de ce jeu résonnent encore aujourd'hui.
Comment ont-ils pu réduire une licence pareille à des skins pour des machines à sous.

Je crois à un retour de silent hill perso, car la rumeur est persistante depuis plusieurs années maintenant. Il y a clairement une attente des fans.

Après pour les histoire de licence et de droits derrière je pense qu'ils vont trouver une solution.
Ça serait une licence oubliée je dis pas, mais silent hill c'est juste pas possible que ça s'arrête. Y'a eu des films, y'a le genre survival old school qui ressurgit, y'a kojima qui balance des rumeurs. Ça fait trop de trucs en même temps.


Portrait de Gronou

hooper pour ton soucis de son... c'est peut être tout simplement l'isolation électrique de ta maison :) Est ce que ton installation est récente et bien mise a la terre ? l'electricite residuelle peut fair cela. ca pourrai expliquer pourquoi ca part et reviens, des bises


Portrait de Kalameet

Je ne suis pas sûr que ce soit vraiment l'effet d'une peur des tabous l'absence de scénarios complexes dans les jeux vidéos actuels. Je viens de faire Xenogears il y a quelques semaines, un jeu franchement avec un scenar de ouf (peut-être le meilleur de l'histoire du jeux vidéo avec ce Silent hill apparemment...), extrêmement intéressant en terme de critique de la société, de l'être humain, des mécanismes tant psychologiques que politiques et sociaux des humains, et en plus hyper prenant. Il ne brise pour autant aucun "tabou" dans le sens où il n'y a rien de "pervers", ou socialement considéré comme radicalement interdit et indicible disons, ou comme "impudique".

Non je pense que c'est plutôt une histoire de "flemme"... comme un peu pour la destruction du décors : ce n'est pas considéré comme essentiel voire contre-productif et donc on zappe. Et aussi tout simplement de manque de talent. C'est aussi et surtout le rapprochement entre l'industrie du jeux vidéo et du film et le caractère désormais de "blockbuster" des grands jeux vidéos. Ils sont similaires aux films hollywoodiens tout simplement; Or force est de constater que dans ce domaine (même si je suis plus trop...) les scenars sont d'une platitude incroyable depuis des années. Et qu'on vienne pas me citer Inception ou The Joker hein... qui ont des personnages hyper clichés - certes éventuellement "bien faits", mais néanmoins complètement archétypaux... Donc bon voilà, c'est une question d'imaginaire et de culture.

L'influence du marché occidental et notamment américain est primordiale je pense. La culture japonaise par exemple produit des personnages le plus souvent contrastés, beaucoup moins caricaturaux (en général) que les personnages occidentaux. L'univers du manga est bien plus riche que l'univers de fiction américain, par exemple les comics, qui dans l'ensemble sont affligeants, dégoulinants les stéréotypes genrés, patriotiques et moraux... Plus grande diversité aussi. Certes, les japonais on le sait catégorisent vachement entre les âges, les genres et les types de publics cibles (shonen, seinen, seijin, hentai, etc.), mais c'est une autre histoire...

Donc bref, on pourrait penser que, se rapprochant du film, les jeux vidéos récents auraient développer leurs scenars... Mais manque de pots ils se sont rapprochés des blockbusters holywoodiens qui sont des néants scénaristiques remplis de clichés insupportables d'où la tristesse à mon avis... (cf. Heavy Rain, Alan Wake, Red Dead 2, The Last of US, etc.). Tous ces jeux se passent d'ailleurs aux US... Très logique donc finalement...


Portrait de Gastlab

Tu exposes là une réflexion "riche" (mes guillemets ne sont pas péjoratifs mais assurent un droit à la relativité), bien posée et qui brasse large. Le sujet serait plus fluide en discussion directe, mais ne boudons pas le plaisir d'avoir cette tribune offerte par le grozours. Merci Hooper pour ce site.

Bon j'exclue volontairement les exceptions qui confirment la règle afin d'exprimer le plus clairement possible mon point de vue. Comment s'exerce la censure aujourd'hui dans les gros médias (jeu vidéo, cinéma, presse, télévision) ?
D'après moi par 2 mécanismes liés à une dégénérescence aboutie et calculée.

1- Nous sommes dans un monde où une oeuvre est un produit. Cela vient du fait qu'aujourd'hui, ceux qui financent la création d'une oeuvre attendent un retour sur investissement. Comme pour une vulgaire lessive. Pour assurer ce résultat vous devez minimiser l'aléatoire (la vision personnelle de l'artiste) et maximiser la certitude (ce qui plait au plus grand nombre). Celui qui paye s'assurera donc de n'engager que les artistes disposés à servir la soupe. Avec cette recette, exit le mécénat, vous avez déjà la certitude de violer l'art et l'élévation du public.

2- Mais c'est pas fini, nous vivons une époque formidable où il ne suffit plus de financer des artistes acquis à votre cause (vous pouvez y mettre le mot journaliste ça marche aussi), il est l'heure de maitriser la variable la plus gênante : "le goût des masses". Comment influer ? Rien de plus facile (mais c'est cher), il suffit d’inonder le marché avec votre recette dont les ingrédients sont savamment calculés pour brasser large, suffisamment longtemps pour que la plupart des gens oublie que l'art doit pouvoir les déranger.

Et bingo, voilà ADN dino ! Vous polissez les angles de l'expression ET de la pensée, pour optimiser la rencontre de ces deux ensembles : l'émetteur et le récepteur (l'artiste et le public). Vous avez appauvri la proposition artistique ET l'esprit critique du public, mais vous avez rendu vos bénéfices obèses. Vous êtes un grand homme de ces temps putrides. Bravo.

Je vais volontairement jouer les grains de sable dans ton rouage (avec lequel je suis globalement d'accord).
Tu dresses une liste honnête des stéréotypes culturels imposés par la civilisation américaine, mais tu ne le fais pas pour la civilisation japonaise. Or si tu l'avais fait, j'aurais par exemple volontiers opté pour l'idéal patriotique prôné outre-atlantique plutôt que pour la sexualisation des jeunes filles qui obsède les nippons... Quitte à choisir...
Je dis ça pour nuancer la guerre des cultures mais encore une fois, je suis plutôt d'accord avec toi.


Portrait de HUNK

Pas faux doit y avoir de ça, je partage ton avis dans l'ensemble même si, parfois ça dépends.