Skip to Content

Sekiro (8/8)

Live sur Sekiro Shadows Die Twice

99 Commentaires

Portrait de nexy

Citation:
Les niveaux sont quantifiés, pas possible de spammer les magies de loin ou d'avoir une grosse défense armure/bouclier

Pourquoi tu pose ça en défaut?
Moi je trouve bien que ça soit possible dans DS.


Portrait de Hunter93

Ce n'est pas un défaut, bien au contraire :)

Je dis juste que certains builds sont plus facile à jouer que de maitriser les esquives.
Bon, avec le temps et le nombre de runs tout le monde y arrive aujourd'hui, c'est pour cela que je pense qu'ils ont fait fort en renouvelant le gameplay et en supprimant certaines facilités.


Portrait de nexy

Tu me rassures, sinon oui pour Sekiro j'ai défini ça de "osé" après est ce que c'est bien, je ne suis pas si sur, je pense qu'une alternative est toujours quelque chose de bon.


Portrait de akinawa

GG pour le boss final ! Comme quoi la persévérance paye. Par contre il te manque encore 2 Boss a faire, lors du NG+ il faut choisir l'autre fin, allez courage !


Portrait de Apolline

Pour avoir abandonné le jeu alors que j'ai fini les 3 DS je peux affirmer que ce jeu est bien plus dur et arriver déjà jusqu'au boss de fin c'est beaucoup donc GG à toi Hooper pour ta victoire largement mérité.

Perso je trouve le jeu très bon malgré ses défauts. Son gameplay est excellent mais je trouve qu'utiliser le raccourci d'objets en plein combat c'est un calvaire -changer d'items et l'utiliser- et qu'il vaut mieux mettre en pause et aller les utiliser direct dans le menu ce qui est un souci. De plus, comme toi Hooper, il m'est arrivé de me retrouver avec les boulettes au lieu des fioles; on appuie sur gauche au lieu de haut sur la croix. Mais hormis ça c'est parfait, faut juste être ultra rapide et connaître bien les paterns des boss et ennemis mais ça c'est pas un défaut c'est un apprentissage.

Perso j'ai arrêtez le jeu au boss Genichiro et le boss flingue du marais parce que c'est trop pour moi, trop dur trop rapide pour mes p'tits doigts et ça c'est méga frustrant surtout quand le jeu nous plait.

Mais au final faut bien se rendre compte que Sekiro est le contraire de DS sur bien des aspects: pour récupérer plus vite sa posture faut se mettre en garde -contraire de DS-, on peut mettre en pause, plus terre à terre, plus de combats d'"humanoïdes", plus scénarisé et de mise en scène, ça ressemble à un DS mais ça en a que l'apparence, Sekiro est vraiment une toute nouvelle licence. Perso je pense pas qu'on aurait un Sekiro 2, ça fera plutôt comme Bloodborne, ils avaient une histoire à nous raconter et ils l'ont fait et ils ont plutôt réussi :)

Mais oui pour moi c'est trop dur, il se peux que je ne fasse pas leurs prochains jeux car l'acheter pour finalement stopper dessus c'est vraiment pénible... Tout le monde ne peut être Skillman :p


Portrait de Django

pas grand chose a dire sur le jeu vu que je ne joue pas à leurs titres, donc je ne peux pas comparer.
Par contre bravo et respect pour tenir dessus de plus 10h sur le boss quand meme je pourrait jamais faire pareil.
Perso j'ai bien aimé le boss demon de la haine, il a un skin qui m'a plu et qui serait en effet bien dans un darksoul like, peut etre pour ca que j'ai apprécier ce boss, le singe avait l'air sympa aussi.
Les musiques sont moins présentes je trouve, moins marquante bien que le style ancien japon ca fonctionne pour moi, la zone des cerisiers était belle sinon j'ai trouver la DA un peu standard par contre, il y avait plus d'ambiance dans bloodborn


Portrait de Juju Retro-Gaming

Bonjour Hooper,
Malheureusement je n'ai pas regardé jusqu'au bout, mais bravo pour ce live palpitant.
Ceci dit bien joué et merci, vive le prochain.
Cdlt,
Juju


Portrait de KyloR

Bah tu vois Hooper, j'ai adoré le jeu, et je suis globalement très d'accord avec ton avis final. Je serais peut-être plus gentil avec le level-design qui, certes, est moins abouti qu'un certain Dark Souls et pollué par les statues trop proches (chose qu'ils ne risquent pas de changer avant longtemps à mon avis), mais reste supérieur à beaucoup de jeux qu'on trouve à côté (coucou DMC5).

De plus, j'ai vu une vidéo très intéressante, postée sur le topic du jeu, en anglais seulement malheureusement, où le mec développe un point très intéressant : que, malheureusement, tous les jeux de FromSoft seront pour toujours dans l'ombre de Dark Souls 1, quoiqu'ils fassent. Il ne condamne pas le fait de comparer les jeux, mais indique simplement, et il a raison, que nécessairement, à l'annonce du jeu, avant sa sortie, pendant sa sortie et après sa sortie, il y aurait forcément 25% des joueurs qui allaient le considérer comme une régression, 25% comme une évolution, les 25% suivants comme un excellent jeu, et les derniers 25% comme une déception.
Donc c'est triste mais naturel. Cependant, comme toi, je salue FromSoft pour ne pas nous servir continuellement la même soupe et de tenter de nouvelles approches de leur genre favori, et de ne pas prendre le joueur pour un débile ou un manchot, quitte à s'aliéner 90% des joueurs.

Et quoi qu'on en dise et malgré les défauts de ce jeu, je considère vraiment que Miyazaki demeure l'un des meilleurs game designer actuel et cela depuis 8 ans. Un indice, DS2 (que j'aime bien hein) est le moins bon des Soulsborne pour moi et... il n'y a pas participé. :p
Loin de moi l'idée de lui faire de la lèche, mais je le pense sincèrement.

Sinon, je lui aurais ainsi plutôt mis un 7/10 si j'avais dû le noter. Le 9 de Puyo sur Gamekult me paraît excessif, mais bon, s'il a surkiffé le jeu...
Après, lui au moins, il a l'air d'avoir vraiment compris le jeu comme tu le dis, contrairement à JV.com, qui, comme on le sait tous, est loin d'être une référence en la matière.
Comme piqûre de rappel, c'est ce site qui avait mis une meilleure note à DMC2 qu'à DMC3 (oui oui), ou qui avait mis à Super Smash Bros. Melee, l'un des meilleurs jeux de sa catégorie et encore joué en tournoi 15 ans après, la note de 15/20, c'est-à-dire la même note que Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban sur la même machine.
Oui je sais, ça pique... ^^

PS : pour parler des ventes, apparemment, ce Sekiro se vend mieux que Bloodborne dans sa première semaine, ce qui j'espère, encouragera Activision à continuer (même si Bloodborne était une exclu, il est vrai).
De la même manière, je te corrige sur une chose Hooper : FromSoft n'est pas "chez" Activision. Il faut comprendre qu'ils sont un peu comme Platinum Games, c'est ce qu'on peut appeler un développeur de "commande", ce qui n'est pas péjoratif. On les approche pour la création d'une nouvelle licence comme cela a été le cas avec Sony pour Bloodborne, ou ils créent leur propre trucs et cherchent ensuite un éditeur : Bandai Namco pour les Souls et Activision pour ce Sekiro.
Donc techniquement, ils sont indépendants (au sens "autonome").


Portrait de nexy

Citation:
Cependant, comme toi, je salue FromSoft pour ne pas nous servir continuellement la même soupe et de tenter de nouvelles approches de leur genre favori, et de ne pas prendre le joueur pour un débile ou un manchot, quitte à s'aliéner 90% des joueurs.

Du coup c'est peu prés la même soupe ^^.

Citation:
Et quoi qu'on en dise et malgré les défauts de ce jeu, je considère vraiment que Miyazaki demeure l'un des meilleurs game designer actuel et cela depuis 8 ans. Un indice, DS2 (que j'aime bien hein) est le moins bon des Soulsborne pour moi et... il n'y a pas participé. :p

Et il a un meilleur design que Sekiro ou il a participé, c'est dire :D

Sinon je vois pas le probleme avec DMC5.


Portrait de KyloR

@nexy : DS2 a un meilleur design que Sekiro....................................................................................

AHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !
Merci pour la blague, j'ai bien ri. xD
Pas envie de faire un pavé pour expliquer pourquoi le game-design de DS2 sort du fond des chiottes, ça me fatiguerait trop, mais juste un échantillon : beaucoup de Boss moisis à la limite du trash mob, des hitbox encore plus pétées que dans Sekiro, la roulade et frame d'invincibilité lié à une statistique, un level-design plat, etc. Oui en effet, c'est du grand game-design qui fait de l'ombre à Sekiro ! loul
Mais de la part de quelqu'un qui n'a pas joué à Sekiro lui-même et qui sort donc des jugements de son cul, ça me fait doucement rire. Comment tu peux juger un jeu auquel tu ne joues pas ? Ça me dépasse j'avoue, parce que non, on ne "comprend" pas un jeu et on ne peut émettre une bonne critique juste en regardant quelqu'un jouer, je suis désolé...
Donc ton avis est nul et non avenu.

Quant à DMC5, le level-design est dégueu (mais le jeu est excellent) : celui du premier ou du 3 l'enterre.


Portrait de nexy

Kékéil raconte lui.

Je connais DS2 personnellement donc pas besoin d'explications mais je veux bien savoir ce qu'il y a de si particulier dans le level design de Sekiro qui ne se voit pas.

Bein oui, effectivement je ne peux pas te dire ce que ça donne comme effet la prise en main et ressenti des fight mais sinon j'ai des yeux pour voir le level design, car pour cet élément les yeux suffisent, un peu comme l'endroit pour s’accrocher avec le grappin.

Sinon oui DMC laisse tomber un peu l'ambiance gothique a mon plus grand regret egalement, et pour ça aussi le don de la vue est suffisant.


Portrait de KyloR

Ah bah c'est sûr que si tu ne veux juger un jeu en parlant uniquement du level-design que tu vois avec tes yeux, on ne va pas aller bien loin. Et ne me sort pas la difficulté abusée parce que tu n'as pas joué au jeu toi-même, et tout le monde ne passe pas 10h sur un Boss final comme Hooper (et qui est un vrai Boss Final pour le coup, contrairement à DS1 et DS2) : il m'en a fallu 2 à tout casser (et je ne suis pas un PGM hein)...

Mais je vois que tu ne relèves pas tout ce que j'ai évoqué sur DS2, donc je suppose que tu es d'accord avec moi sur cela. Quand au level-design de celui-ci, c'est plat, sans imagination, sans aucune cohérence (l'Aiguille de Terre qui aboutit sur un Château enfoncé dans la lave : WHAT ?! Et ce n'est pas la seule), notre personnage qui doit explorer le monde afin de trouver les 4 Grandes Âmes pour ouvrir une porte parce que le chemin en contrebas est bloqué par des éboulements qui l'empêchent de passer, etc. Seuls les DLC viennent le sauver à ce niveau.
Au moins, le level-design de Sekiro, bien qu'imparfait, apporte beaucoup plus de verticalité et le grappin permet plus de souplesse dans l'exploration, le monde est connecté (même s'il est gâché par les statues), cohérent en terme de DA et se tient d'un seul bloc.

Et puis, je suis poli, je ne fais pas non plus de comparatif de Boss par rapport à DS2, parce que bon, ceux de Sekiro ne sont peut-être pas les meilleurs de FromSoft, mais à côté de 70% des Boss de DS2, ce sont des chefs-d'oeuvre.
Et avec tout ça, on veut me faire croire que le design de DS est plus abouti... loul.

Après, pour les builds, personnalisation et rejouabilité, tous les Soulsborne sont supérieurs.


Portrait de nexy

Pour commencer a ce que tu répondais au dessus avec plein de condescendance c’était un peu d'humour de ma part, et même ce que tu me répond ensuite me semble être un malentendu, car j'ai l’impression qu'on parle pas de la même chose, je ne juge pas le jeu sur son level design, en occurrence on parlait de level design..., et question de difficulté c'est pas pareil pour tout le monde, mais la tout de suite je prend pas de risques, ça se fera peut être un jour.

Le level design de Dark Souls 2 n'est pas mauvais, chaque zone est sympathique a parcourir, même si elles sont plus ou moins bonnes, mais c'est les mauvaises qui font ressortir les bonnes, chose que je répète souvent, un level design constant n'est pas remarquable.

Maintenant ou on est d'accord c'est ce que je répond pas au dessus parce que bon, DS2 on le connait, c'est pas que le level design est pourri car dans une zone X regarder cette zone X ça passe, le probleme survient quand on regarde la globalité comme un tout de toutes ces zones, et la effectivement DS2 se ramasse.

Donc pour synthétiser le tout, la cohérence du level design est meilleure dans Sekiro, mais pour les zones prise a parti Sekiro c'est pas forcement mieux hors la dernière zone qui m'a marqué, et effectivement je ne relève pas tes remarques sur DS2 (qui pour la plus part sont vraies) mais j'attends plutôt que tu me montre ce que je n'ai pas aperçu dans Sekiro.

Tu parle de boss comme défaut a DS2, mais tu as vu le nombre de boss et leurs différences?
Dans Sekiro c'est des humanoïdes pour la plus part et qui pleins de fois se doublent.

Je tronque le grappin qui apporte la verticalité qui a prise juste par endroit, ou alors sous exploité en combat contre je te cite:

Citation:
"Après, pour les builds, personnalisation et rejouabilité, tous les Soulsborne sont supérieurs."


Portrait de KyloR

Ah déjà, pour le level-design, je comprends mieux ton point de vu même si je ne le partage pas.

Ensuite, je n'ai jamais voulu être condescendant, donc si j'ai pu te paraître ainsi, je m'en excuse, ce n'était pas du tout l'intention. J'échange juste mon point de vu.

En revanche, pas du tout d'accord sur les Boss de DS2. Tu me parles de leur nombres et de leur variété : mais justement pour moi c'est un point faible et en plus, ce n'est pas vrai du tout ce que tu dis.
DS2 a voulu se la jouer plus grand, plus beau, plus fort à ce niveau et a échoué, car en jeu, ça amène à quoi ? Des Boss recyclés au sein du jeu (les Monte-Dragon qu'on croise deux fois par exemple) ou venant de DS1 (genre Ornstein, tout ça pour un clin d'oeil ou Najda la Scorpide qui en fait Quelaag avec un skin différent), ainsi qu'à une quantité astronomique de Boss totalement gratuits à la barre de vie rikiki qu'on défonce en 30 secondes (Boss final compris).
Donc variété ? Pas vraiment.
Et difficulté ? Pas vraiment non plus.

Et encore une fois, heureusement que les DLC sont là. Je dis ça et pourtant, si on prend les Boss optionnels des DLC, ce sont aussi des Boss recyclés (Démon Fondeur version Bleue, trois PNJ random boostés aux hormones et un chaton x2).
C'est la quantité au lieu de la qualité. Je ne dis pas que ces problèmes n'existent pas dans le 1 ou le 3, mais dans le 2, c'est exacerbé.

Je préfère beaucoup moins de Boss, mais plus intéressant à combattre, comme dans ce Sekiro ou dans Bloodborne. En tout cas c'est mon sentiment.


Portrait de Umbasa

Citation:
ou Najda la Scorpide qui en fait Quelaag avec un skin différent

Mais, N'imp. xD


Portrait de Rudolf

kylor a écrit:
DS2 a voulu se la jouer plus grand, plus beau, plus fort à ce niveau et a échoué, car en jeu, ça amène à quoi ? Des Boss recyclés au sein du jeu (les Monte-Dragon qu'on croise deux fois par exemple) ou venant de DS1 (genre Ornstein, tout ça pour un clin d'oeil ou Najda la Scorpide qui en fait Quelaag avec un skin différent), ainsi qu'à une quantité astronomique de Boss totalement gratuits à la barre de vie rikiki qu'on défonce en 30 secondes (Boss final compris).

Ca me paraît un peu gonflé (à moins que tu ne connaisses pas Demon's Souls) de reprocher à Dark Souls II de reprendre des boss de Dark Souls, sans reprocher à ce dernier de reprendre plein de boss ou de patterns provenant de Demon's Souls (sans parler de pas mal de situations). Exemples :

- Le Foyer du Chaos, ça reprend le concept du Dragon God
- les Gargouilles, ça s'inspire des deux boss "Anthropophage"
- Artorias, ça s'inspire du Transperceur
- Gwen, ça s'inspire du Faux Roi Allant
- le démon de l'asile, ça s'inspire du premier boss tutoriel de Demon's Souls
- dans Ariamis, on retrouve des ennemis de Demon's Souls (la Phalange)
- le gros boss golem de la Forteresse de Sen s'inspire lui-même d'un gros colosse du Palais de Bolétaria

Et plein d'ennemis normaux de Dark Souls reprennent bon nombre de patterns des ennemis normaux de Demon's Souls.

Pas mal de situations sont d'ailleurs reprises de Demon's Souls :
- une cinématique avec des gargouilles qui nous amènent quelque part
- le dragon du pont
- le "village de morts-vivants"
- les "profondeurs" qui s'inspirent du Tunnel de Rochecroc
- le Hameau du Crépuscule qui recycle le Val Fangeux
-

Ca me paraît aussi gonflé de reprocher à Dark Souls 2 de recycler des boss, sans en faire de même pour le premier Dark Souls :
- les gargouilles qui deviennent des ennemis normaux
- le démon de l'asile
- le démon taureau qui devient un ennemi normal
- le boss des catacombes qui devient un ennemi normal dans le Tombeau des Géants
- le démon Capra qui devient un ennemi normal
- l'hypogriffe du DLC qui est recyclé en double boss (optionnel, certes, mais bon, tu cites toi-même le Démon Fondeur bleu qui est un boss optionnel du DLC)

Bref, je veux bien qu'on considère tout cela comme des points négatifs pour Dark Souls II, ça ne me pose pas de problème, chacun perçoit les choses comme il veut, mais si c'est pour couvrir d'éloges le premier Dark Souls, il faut rester cohérent jusqu'au bout et en faire de même pour le premier Dark Souls (pas mal de "recyclage" alors que c'est un jeu Miyazaki, tandis que les environnements de DLC de Dark Souls II n'ont rien à envier aux meilleurs environnements du premier Dark Souls alors qu'ils n'ont pas été conçus par Miyazaki).

Sinon, personnellement, j'ai bien aimé les boss de Dark Souls 2 dans l'ensemble. Certains sont anecdotiques, mais dans le premier Dark Souls aussi on avait pas mal de boss anecdotiques. Mais sinon, pas mal de boss de Dark Souls II m'ont quand même marqué (et je ne les ai certainement pas tués en moins de deux, peut-être parce que j'ai joué un sorcier du début à la fin, je ne sais pas).


Portrait de KyloR

Alors pour te répondre Rudolf, si, je connais bien Demon's Souls. Je ne vais pas prétendre faire parti des tous premiers à l'avoir découvert, mais je l'ai fini la première fois dans les 3 premiers mois de sa sortie (après l'avoir acheté à la FNAC dans sa version collector d'occasion pour la petite anecdote ^^).

Et si je ne fais pas ce rapport entre Dark 1 et Demon pour une simple raison, purement subjective et pas du tout biaisée par rapport à DS2 (que j'aime bien d'ailleurs, pour le re-préciser encore une fois), c'est que pour moi, bien que je trouve Demon's Souls excellent, il n'a jamais été qu'un brouillon, qu'une ébauche de Dark Souls, ce qui n'est pas péjoratif dans ma bouche.
Pour moi, c'est le Dark Souls que Miyasaki voulait faire, mais sans le budget et les contraintes en plus, surtout quand tu connais l'histoire du développement de Demon..
Du coup, cela ne me choque pas d'avoir ces similarités dans sa suite spirituelle... tout comme je ne fais pas ce rapport entre les King's Field et leurs successeurs spirituels, les Souls, ou entre Bloodborne et les autres.

Quand je vois les gargouilles de DS1, je vois les Maneaters de Demon's Souls, mais abouties, car avouons-le, ces dernières semblaient torchées à la vite : beaucoup plus erratiques dans leurs mouvements, à moitié buguées dans leur IA, un design pas foufou, etc.
Par contre, ton comparatif entre Artorias et le Transperceur ne tient pas, je trouve. Leur moveset est totalement différent par exemple : ce n'est pas parce que ce sont deux chevaliers qu'ils sont identiques. Pareil pour le Roi Allant et Gwen.
Quant à tout ce qui se passe à Izalith, je fais partie de ceux, même si j'aime la DA de cette zone, qui considèrent qu'elle est à jeter à la poubelle : zone torchée à la va-vite et qui fait donc du recyclage, oui. Mais c'est sûrement la SEULE zone de DS1 où j'ai ce sentiment (en terme d'ennemis et de Boss je parle).
Puis tu me parles des zones de DLC de DS2. Oui, moi aussi je les adore, mais je peux jouer au même jeu que toi, et dire que la Cité de Glace d'Eleum Lloyce, c'est Anor Londo avec de la neige... ^^
Et globalement, je ne reproche rien aux zones de DS2, mis à part un manque d'unité et de cohérence en terme de DA et de level-design (DLC mis à part bien sûr).

Ensuite, qu'un jeu comme DS1, 2 ou 3 reprenne les patterns des ennemis, c'est presque normal : c'est une réutilisation d'assets de la part des développeurs, et ça ne me choque pas, et ce n'est pas ce que je reproche à DS2.
DS2 est la véritable suite de DS1, ce que n'est pas DS1 par rapport à Demon's Souls, comme je l'ai dit auparavant. Et pour moi, DS2 est le premier à faire certains mauvais choix en terme de game-design : téléportation d'un feu à l'autre dés le début du jeu, monde pas très connecté, beaucoup de zones trop courtes, etc.
Ce que je reproche aux Boss de DS2, c'est d'être du recyclage pour certains, mais en plus, d'être des "pushover" comme disent les anglo-saxons : lents, barre de vie ridicule, patterns de manchots asthmatiques, et surtout, leur côté totalement forcé, ce qui est une nuance importante. Quand je vois le Ornstein de la Cathédrale Bleue par exemple, je vois juste FromSoft dire : "Eh, t'as vu, c'est comme le Boss iconique de DS1 ! Il était cool, hein ?! HEIN ?!".
Pareil pour Najda, l'Autorité du Roi Rat (clone de Sif) et tous les autres que je cite.
Je ne crois pas que c'était exactement le même sentiment qui animait l'équipe de DS1 par rapport à Demon's Souls, vu que même à sa sortie, très peu de monde connaissait ce dernier... Ils ont juste voulu aller plus loin avec les mêmes concept (idem pour les zones).

Et autre fait important sur les Boss, dans DS1, oui, il y avait quelques Boss à la barre de vie ridicule, mais ils étaient peu nombreux et avaient le mérite d'être marquants : le Papillon par son design et sa musique par exemple ; le Démon Taureau parce que c'est l'un des tous premiers que tu combats, il fout les jetons, son design est cool, etc.
Même Pinwheel, j'ai envie de dire : tu le combats dans une tombe immense, il se téléporte et se divise, etc.
Dans DS2, tu ne vas pas me dire que des Boss comme l'Avant-Garde du Roi Rat, la Congrégation dans l'Eglise, le Monte-Dragon, les Seigneurs Squelettiques ou le Démon convoiteux soient marquants par quoi que ce soit ou aient des patterns intéressants ?! De plus, ils sont beaucoup plus génériques dans leur design. Il y a TROP de Boss dans DS2, c'est un fait.
Du coup, j'avais tendance et j'ai toujours tendance à m'en rappeler plus dans DS2 car ma déception avait été grande. Ce qui n'enlève rien aux Boss qui sont biens, mais pour moi, le ratio est plus déséquilibré dans DS2.
Et je suis désolé, mais beaucoup défendent DS2, ses Boss et ses zone en sortant systématiquement ses DLC : mais rappelez-vous quand même que le jeu a existé plusieurs mois sans DLC, et en l'état, juste avec le jeu de base, le constat était très moyen, voire catastrophique concernant les Boss. Vous enlevez les Boss et les zones des DLC de DS1, DS3 ou même Bloodborne, ces trois jeux tiennent encore parfaitement debout sans eux... DS2, pas complètement sûr.

Pas envie de faire une comparaison comptable, mais allons-y. A mon sens, sur les 31 Boss de base de DS2, combien sont biens (DA, patterns, etc.) : le Poursuivant, La Pêcheresse Oubliée, l'Attelage du Bourreau, Mytha la Reine Funeste, Démon Fondeur, Freja, le Rôdeur Sombre, le Chevalier Miroir, Velstadt, la Démone du Chant. 10 sur 31 donc à peine un tiers pour ma part.
Dans DS3 de base, sans spoil : 13 sur 19 pour ma part. Donc plus avec moins j'ai envie de dire.
Et même dans DS1 de base : 13 sur 22.

Du coup, oui, DS3 aussi fait du recyclage et du fan service (moins à mon sens) car on retrouve les sempiternelles mêmes zones typées Dark Fantasy, et il y a quelques Boss de merde (surtout dans le premier quart du jeu), mais ça passe beaucoup mieux en ce qui me concerne, non pas parce que ce jeu est de Miyazaki ou un fanboyisme de ce genre, mais parce qu'il y a une vraie montée en puissance côté Boss, la DA est plus maîtrisée bien que classique, le monde est plus cohérent, l'OST est très à la hauteur, le gameplay moins lourdingue et les hitbox moins pétées, le jeu ne décide pas de lier ta frame d'invincibilté de roulade à une stat, il y a une zone en particulier qui déchire tout, etc.
Après, ça reste mon avis.

Nul doute que si j'avais connu DS2 en premier, mon avis serait différent. Mais je n'ai pas envie de refaire le débat DS2 VS tous les autres car ce serait trop long, et finalement inutile car je ne cesse de répéter que j'aime ce jeu, et j'ai plaisir à y jouer.
Seulement, il y a quelque chose de magique avec DS1 malgré tout ce que tu dis (et qui n'excuse rien bien sûr), et DS3 est plus maîtrisé et moins confus bien que moins "prise de risque". C'est le paradoxe DS2.

Donc je lui pardonne aisément, je ne suis pas là pour lui chier dessus car il ne le mérite pas, et il faut de plus savoir qu'il a connu un développement trouble, comme l'explique cette vidéo très intéressante :


Portrait de Rudolf

@Kylor : Ce que je retiens de ce message, c'est que le principe du "recyclage de boss/ennemis" ne t'a pas dérangé dans le premier Dark Souls, donc tu n'as rien contre ce principe en lui-même : du coup, je me dis plutôt que Dark Souls II t'a plutôt déçu pour d'autres raisons un peu plus profondes.

Pour Artorias, il a une attaque qui nous transperce, comme le "Transperceur" de Demon's Souls.
Quant à Gwen, il a la même "chope" que le Faux-Roi Allant.

Sinon, pour le premier Dark Souls, je ne trouve pas le Démon Taureau marquant : en tant que boss, il est assez pauvre (je crois que je l'avais battu du premier coup et c'était mon premier Souls - je précise que j'avais la "classe pyromancien" dans ma première partie). Le boss des catacombes est bidon, je l'ai tué en moins de deux. Le papillon est un boss inintéressant également (à part sa musique, mais bon, une bonne musique ne fait pas nécessairement un bon boss). Le Démon Capra est hyper mal foutu également, il est marquant dans le mauvais sens du terme.

Des boss du premier Dark Souls que j'ai vraiment trouvés marquants, il n'y en a pas tellement en fait : les gargouilles, Ornstein & Smough, les 4 Rois, le Dragon Béant, Kalameet, Gwen, Sif, Artorias, Manus, Priscilla. Le reste se partage entre le correct, le passable et le pourri.
Dans Dark Souls 2, je retiens le dragon Sinh, le chevalier miroir, Alonne, la Pécheresse, le boss à la Ben Hur, la Charogne, le vieux Roi de Fer, le Chevalier Fumerolle, Freja l'araignée, Velstadt, la Reine Sordide Elana, le Roi d'Ivoire Brûlé, Mythra. Le reste se partage entre le correct, le passable et le naze (mais aucun boss de Dark Souls II n'est aussi naze que le Mille-Pattes et surtout le Foyer du Chaos).

En gros, 13 boss sur 31 pour Dark Souls II, contre 10 boss sur 26 pour le premier Dark Souls : ça va, c'est quasiment le même ratio pour les deux jeux. Et au passage, Dark Souls II n'a que cinq boss de plus que le premier Dark Souls, donc je ne vois pas trop le côté "surenchère" du II par rapport au premier.

Bref, franchement, je trouve que les deux premiers Dark Souls se valent au niveau des boss. Par contre, c'est sur le level-design et le "lore" que le premier surpasse largement le second (dans l'ensemble, parce qu'il existe quand même certains environnements de Dark Souls II qui ne déméritent pas par rapport au premier Dark Souls).

Citation:
Et je suis désolé, mais beaucoup défendent DS2, ses Boss et ses zone en sortant systématiquement ses DLC : mais rappelez-vous quand même que le jeu a existé plusieurs mois sans DLC, et en l'état, juste avec le jeu de base, le constat était très moyen, voire catastrophique concernant les Boss.

Je ne me rappelle de rien du tout et je n'en ai strictement rien à battre : j'ai découvert Dark Souls II dans sa version "complète", donc pour moi, tout ce qui fait partie des "DLC" fait partie intégrante du jeu. Même chose pour le premier Dark Souls : je l'ai découvert sur PC dans sa version "Prepare to Die", donc tout ce qui concernait Artorias était inclus dans le jeu, donc pour moi ce contenu fait partie intégrante du jeu, je ne le dissocie pas du reste (donc quand on me dit que la seconde partie de Dark Souls ne vaut pas tripette, je réponds "eh, oh, les gars, et toute la partie Artorias, vous oubliez ? ").

Sinon, le système de téléportation accessible dans la seconde partie du premier Dark Souls se justifie car les environnements du jeu sont interconnectés et que la seconde partie nous demande d'accéder à plein d'endroits dispersés.
De même, le système de téléporation accessible dès le début de Dark Souls II se justifie à cause de sa structure en "étoile" dont chaque branche est totalement déconnectée des autres et dont chaque bout se termine par un "cul-de-sac" : tu enlèves la souplesse de téléportation, Dark Souls II aurait été juste ULTRA RELOU à jouer avec plein d'allers-retours sans intérêt !!!


Portrait de KyloR

Rudolf, DS2 aurait été relou à parcourir sans ce système de téléportation ? Eh bien ils n'avaient qu'à suivre l'exemple de DS1 et faire un monde plus connecté au lieu de faire 4 culs-de-sac.
Avec ça, ils n'auraient pas eu besoin de rustiner le machin avec cette merde.

Pour le nombre de Boss, désolé mais il faut compter mieux :
- DS1 de base : 22 Boss + DlC : 26
- DS2 de base : 31 Boss + DLC : 40 (donc oui, il y a surenchère)
- DS3 de base : 19 Boss + DLC : 24
Vérifie les Wiki si tu ne me crois pas.


Portrait de Rudolf

@Kylor : Pour le nombre de boss de Dark Souls II, c'est ce site à la con qui m'a induit en erreur quand ils disent "il y a en tout 31 boss dans Dark Souls II, en voici la liste" : du coup, je ne me suis pas amusé à les compter un par un.

Après, Dark Souls II est plus long que le premier Dark Souls, donc quelque part, c'est normal qu'il y ait plus de boss. En terme de "fréquence", les boss ne sont pas plus nombreux que ceux du premier Dark Souls. De même, il a trois DLC et non pas un seul, ayant chacun une durée équivalente au seul DLC de Dark Souls, donc là encore c'est normal qu'il y ait plus de boss. Si "surenchère" il y a, c'est sur le nombre d'environnements à visiter, pas tellement les boss (dont le nombre est juste une conséquence du nombre d'environnements qui augmentent la durée de vie du jeu par rapport au premier).

Mais comme je l'avais dit, en terme de rapport "qualité/quantité", je trouve que ça se tient à peu près entre les deux jeux.

Pour la téléportation "Oui, mais ils n'avaient qu'à mieux soigner la structure du jeu", certes, mais tu es en train de détourner le sujet : tu vois bien que le problème n'est pas la téléportation en elle-même, mais que c'est plus profond que ça. Je te signale que Dark Souls III nous autorise à nous téléporter dès le début alors que son monde est bien plus interconnecté, donc le système de téléportation de Dark Souls II se justifie mieux que celui du III. C'est donc plutôt à ce dernier que tu devrais reprocher son système de téléportation, plutôt que de systématiquement jeter la pierre au II.

Après, faire un monde connecté qui se tient, plus facile à dire qu'à faire : c'est quand même compliqué à faire, ça demande du gros boulot.

Mais on sera d'accord quand même sur le reste : Dark Souls premier du nom surpasse largement le second pour son level-design, son monde (le gameplay du II, en revanche, est meilleur que celui du premier).

@nexy : A moins d'être un superplayer, je ne connais personne qui arrive au bout des catacombes de Dark Souls dès le début de sa première partie. Un joueur normal y accède après avoir battu Ornstein et Smough : résultat, le boss qu'on affronte dans les catacombes est totalement anecdotique.