Skip to Content

Sekiro (8/8)

Live sur Sekiro Shadows Die Twice

107 Commentaires

Portrait de Oursinfou

Suite à cette prestation incroyable du gros ours, j'ai décidé de me lancer également sur ce Sekiro. Et après avoir mis une rouste au démon de la haine ainsi qu'au gros ashina, non sans mal, je peux dire que c'est un bon jeu.

Cependant j'étais clairement arrivé à mon dernier seuil de tolérance à la difficulté, et je n'ai finalement pas explosé de joie à la fin de ces 2 combats trop punitifs à mon goût pour éprouver encore de l'amusement.

From software à néanmoins trouvé la recette de gameplay pour ses prochains jeux, habile mélange de contre et d'agressivité. J'aurais souhaité qu'à l'instar de la roulade, il vire également le système de gourdes qui casse complètement le combat.

Quelle tristesse de fuir le combat en espérant trouvé le répit nécessaire pour se heal en s'enfilant une rasade derrière le gosier. C'est quelque chose que je ne veux pas faire en incarnant un shinobi deter. J'aurais préféré avoir une résistance aux coups + importante, qu'en échange ils enlèvent tous les items de soin et que l'on puisse regagner de la vie uniquement via les coups fatals.

Cela aurait forcé le joueur a insisté sur le combat plutôt qu'a fuir comme un couard et ça aurait permis de garder l'intensité des échanges.

Ceci m'amène au second point qui m'a dérangé. On incarne Sekiro, un shinobi qui, au travers de son périple, dompte la lame de la mort, éviscère un serpent géant albinos, parvient à maitriser multiples techniques héritées des + grands maitres chinois, pour enfin terrasser un dragon divin.

Et tout ça fait prout quand tu constates qu'un trash mob end game peux te two shot pour ensuite se rez et boire un coup. C'est pas grand chose mais ce décalage entre les actions du persos dans l'histoire et ces capacités sur le terrain m'ont sorti du délire.

J'ai finalement eu + d'affinités avec mes avatars des souls qui commencent à poil dans un univers immense et hostile pour finalement ressembler à quelque chose en le modelant à notre guise durant son calvaire.

Malgré cela, je le redis, Sekiro est un bon jeu et nul doute que ses suites sauront rééquilibrer tout ça.


Portrait de Unel

Hooper, ce que tu vas sans doute lire ne tiens pas lieu de réprimande, de toute manière je sais que tu en as l'habitude. Mais il s'agit juste d'une analyse la plus objective possible.

J'aurais pu laisser un commentaire sur n'importe quelle de tes vidéos mais celle-ci me paraît la plus pertinente. Car elle permet d'englober le plus d'éléments possible.

Dans un de tes précédents live de sekiro, tu disais que l’élément principale qui faisait défaut à Dark Souls 1er du nom était le manque de Lore, ou tout du moins sa composante éparse, son histoire éclatée qui se devait d'être remis façon puzzle pour en appréhender les tenants et les aboutissants, ce que tu critiquais autrefois dans ta review a été corrigé aujourd'hui par From Software (exceptionnellement je pense, comme je l'expliquerais tout à l'heure) et pourtant quelle surprise de m’apercevoir que tu n'as nullement souligné ce détail, pire encore tu disais que le lore ne t'intéressais pas, ce qui constitue une opposition à ton avis sur le sujet.

Mais ceci nous amène à une question, que serais un Chrono cross aujourd'hui entre tes mains ? si comme tu le disais le lore ne t'intéresse pas, j'imagine que c'est pour la beauté du level design, l'aisance de gameplay, et les musiques que tu l'apprécierais ? cependant tout ceci fait partie de la narration et donc finalement du lore , le lore devient prétexte à la façon de narrer de l'auteur du jeu il est vrai, mais sans lui le jeu, comme le livre, comme le film ne peut tout simplement être.

Pour chaque œuvre, il y'a l’œuvre en elle même, et la VISION de l'auteur, je suis une personne très sélective concernant les jeux vidéos, je ne joue qu'à très peu de jeu, pas par manque de temps, pas par manque d'argent, mais parce qu'il y'a manque de création.
Lorsque j'ai découvert Dark souls 1, je me suis dit qu'il était encore possible en 2011 de faire un vrai jeu vidéo, pas simplement un divertissement à donner aux bambins, mais une vision, une idée, une narration particulière qui fait que l'on passe d'un Castlevania à quelque chose d'autre, une oeuvre qui propose une dimension presque philosophique qui affecte le joueur de l'intérieur, à condition de la déceler.

Dans ton lets play de sekiro tu as totalement fait exit de la vision de Miyazaki, toi à qui le sens de déduction peu commun ne fait généralement jamais défaut.

Ne t'es tu pas posé la question du pourquoi est-ce qu'il n'y avait pas de pvp sur sekiro alors que l' IMMENSE communauté des souls s'offrait des duels de pvp chaque jour et encore aujourd'hui sur les précédents opus de FS ?

Pourquoi selon toi n'y avait t-il pas de dimension RPG ? pourquoi le joueur était incarné par un personnage alors que d’originaire non ? pourquoi ne pouvait t-on pas tuer les PNJ alors que d'ordinaire si ? pourquoi ne pouvait-on pas changer de tenue alors que d'habitude si ?

Ce n'était pas par manque de temps, pas pour bouleverser les règles, pas par négligence, non c'était tout simplement par VISION d'artiste.

Le studio From Software à toujours eu l'habitude de faire les jeux qui leurs plaisaient, qui plaisaient aux autres aussi évidemment, mais à eux même avant tout.

Sekiro se passe à l'ère Sen goku (https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89poque_Sengoku) l'on incarne un shinobi qui respecte toute les "valeurs" du ninja et les attirails du folklore japonais féodal, nous ne sommes pas ici pour tuer un personnage principal pour en récupérer ses armes ou récompenses, parce qu'il ne nous viendrait pas à l'idée de tuer Cloud dans FF7, et que par conséquent Loup ne peut pas faire ce qui serait contre son envie et qui le desservirait dans sa route initiatique, car nous incarnons Loup et non l'inverse.
Pareillement pour les habits, même si des subterfuges auraient permit de nous en faire porter, l'on peut tout de même comprendre la volonté de ne pas rendre un shinobi accro à la mode façon lèche vitrine.

Sekiro est une ode à la culture Japonaise, ce jeu était soumis à des contraintes non pas budgétaire, mais vis à vis du respect de la vision de l'artiste, certes il n'a pas les qualités de Dark souls, certes il ne permet pas autant d'exploration que les titres de FS d'ordinaire, mais il possède quelque chose qui lui est propre, comme un shinobi nous sommes seuls face à l'adversité, l'honneur ne prend plus place grâce à la furtivité qui nous est permit, et la quête ultime nous est révélé.

Voilà pourquoi Miyazaki a préféré raconter l'histoire de manière classique, parce qu'il s'agit d'une meilleur manière de raconter l'histoire d'un shinobi parcourant les terres qui sont les siennes en quête de devoir, que de partir sur une narration énigmatique à la souls like, d'une part parce que nous incarnons un personnage et que donc la dimension mystérieuse s'efface irrémédiablement et deuxièmement car sekiro s'appuie sur les mythes et la culture nippone, et que donc celle-ci devait forcément faire parti de ce jeu étant donné la vision concrète de l'artiste.

Cela est très étrange de ta part lorsque l'on connaît ton habitude a porter des avis tranchés et pertinents de ne pas avoir su analyser proprement l’œuvre dernier de Miyazaki.

Je ne sais si il s'agit de l'énervement que le jeu suscite chez toi, ou bien du troll lourd sans interruptions des quelques hères sur ton tchat que tu n'oublie jamais de lire pour nous rappeler la profonde trisomie de certains :)

Ou même de ceux qui s'enorgueille sur l'espace commentaire de leur ravissante victoire en quelques heures sur les boss réputés difficiles, (qui toutefois peuvent être occasionnellement très simple à avoir à cause d'une IA infructueuse et donc faire passer de 10 heures de combat à 2h seulement pour la simple chance d'avoir eu à parer des combos identiques plusieurs fois de suite et donc de facilement atténuer la posture de ces boss dits difficile en un rien de temps, et ceci, tu nous l'a prouvé maintes fois dans ton lets play malgré des erreur d'ordinaire punitives)

Mais nous ne les en voulant pas, il est si aisé de faire une démonstration de phallus pour de si petite choses lorsque que l'on ne sait s'épanouir qu'à travers son égo ;)

Bref, tout ceci me fait rappeler que dans une de tes vidéos tu nous disais avoir été blazé des jeux vidéos à un certains moment de ta vie, et que cette envie s'est soudainement vu réapparaître chez toi peu après..mais j'ai cette impression que ce n'est pas réellement le cas, et que cet ennuie profond est toujours installé en toi.

Ta réticence à la création de review et tes analyses récentes me fait penser à une opposition, une opposition entre deux êtres, le hooper qui nous divertit, celui qui se "montre" au micro, et qui nous abreuve de ses joutes verbales teintés d'ironie et de ses emportements empli d'emphase reconnaissable entre tous et du hooper passionné par les Jeux vidéos, celui qui aime les œuvres vidéos ludiques, pas seulement pour le simple plaisir d'y jouer mais pour plus que cela.

Il y'a de très bonne œuvres en route pour l'horizon 2020, je fais référence à Elden Rings entre autres, et bien sûr FF7 Remake !
Sans parler du très poétique et original Nier Automata, et du chef d'oeuvre qu'est Grandia (le remaster prévu sur switch est pour bientôt ^^) que je pense que tu n'as toujours pas réalisé, en somme il y'a de quoi réanimer le linceul de flammes de la passion qui t'habite mon cher ursidé ;)


Portrait de cracoukass

En vrai je trouve le skill du gros ours pas mal en général c'est juste que dans certaines situations il reste bloqué sur des trucs obvious parce qu'il cherche trop compliqué. En tout cas il est vachement persévérant et le nombre de jeux qu'il fait et finit pour la plupart est à souligner.


Portrait de Hellipsir

Hooper à 1h28min : "Le ichimonji double ne passe juste jamais...
https://www.youtube.com/watch?v=oRpqUl0Ro4k

Je précise que cela a été corrigé le 23 Avril ( patch 1.03 ) mais que cette technique fonctionnait encore très bien à la date du live d'Hooper ^^.


Portrait de Kaiser_Basiare

Gros GG hooper j'y arrive pas à cette face avec la lance, je suis pas loin d’abandonné... bravo encore pour ta persévérance


Portrait de Safedreams

J’ai trouvé une solution (assez répandue) pour le faire simplement sur les deux dernières phases.

Je le met en spoiler. A toi de voir si tu prends ou pas.

Spoiler


Portrait de Onibaque

Bravo Hooper pour ce beau dernier fight que tu as fourni, et félicitations pour cette abnégation.

Je n'ai pas posté sur le jeu avant de l'avoir moi même fini, il y a de ça quelques jours. Et tout comme toi j'en ai chié ma race sur ce dernier boss. Mais bordel quand je vois comme tu gères le contre mikiri sur ce dernier fight, je me dis que si j'avais eus ton niveau à ce moment là du jeu, je l'aurais tombé tellement plus rapidement... Toutes ses attaques à la lance, je l'ai joué à l'esquive... Mais le contre aide tellement. En tout cas, j'ai pas encore écouté ton avis sur le jeu, juste regarder tes try. Mais pour ma part j'ai adoré ce Sekiro quand même. La difficulté est bien plus grande que sur les souls, et même que sur Demon's Souls. Et rien que pour la nervosité du gameplay, et ce dosage de difficulté impeccable, c'est un grand OUI pour ma part.

Merci à From Software de perpétuer la flamme du JV comme on les aimes. Et vivement leur prochain titre!

Encore une fois bravo à toi, et ne tiens pas compte des trolls: ce Sekiro aussi dur soit-il, est atteignable par n'importe qui, avec plus ou moins d'aisance. Tout dépend de son skill c'est sur, mais la satisfaction à la fin ne sera que meilleur pour celui qui joue moyennement que pour le PGM, et c'est ça qu'on aime!


Portrait de LeFaiseurDeDons

Sekiro s'est révélé être une claque monumentale pour moi. En tant que véritable adorateur des Souls, je m'attendais à une sorte d'hybride mal fichu cherchant à mêler le gameplay de Dark Souls avec celui des conventions actuelles du genre. De plus, la simple présence d'Activision en tant qu'éditeur me terrifiait.

Mais maintenant que j'en suis venu à bout, je peux affirmer sans le moindre doute que c'est une véritable merveille. Moi qui suis un très gros sceptique et éternel déçu des jeux modernes, Sekiro est parvenu à me faire renouer contact avec mon amour pour cette forme d'art et d'expression qu'est le jeu vidéo. Et le plus extraordinaire dans tout ça, c'est qu'il l'a fait avec un gameplay entièrement opposé à celui auquel j'étais tant habitué.

FromSoftware a pris le pari non pas de donner un Dark Souls 4, mais précisément son antithèse. Et ils ont réussi à le faire avec brillance. C'est tellement osé. Ils sont parvenus à se renouveler avec une toute nouvelle formule qui prend complètement à contre-pied les adeptes des Souls. Impossible de retrouver ses marques.

J'ai personnellement eu beaucoup de mal à l'accepter dans un premier temps. Je m'obstinais à esquiver, je ne sautais jamais, je ne parais les attaques qu'occasionnellement, je baissais ma garde croyant récupérer mon endurance plus rapidement. Bref, tout ce qu'il ne fallait pas faire. Et puis après de nombreuses heures de frustration, j'ai finalement accepté de jouer à un jeu différent. J'ai appris les nouvelles règles, et j'ai commencé à rouler sur le jeu avec aisance.

Bien sûr, je pense toujours que Sekiro est extrêmement difficile, mais je crois qu'il l'est encore plus pour ceux qui, comme moi, cumulent pratiquement un millier d'heures sur les Souls. À moins que vous ayez compris très tôt qu'il fallait vous affranchir des acquis précédents pour réapprendre à jouer. Dans ce cas là, bravo à vous, parce que pour moi ça a été une épreuve. Ce jeu m'a marqué.

Maintenant, je crois que je vais prendre un peu de repos et laisser Sekiro de côté. Je vais relancer Dark Souls 1 et faire quelques roulades. Ça ira mieux.


Portrait de KyloR

@lefaiseurdedons : Très beau ressenti qui résume aussi à peu près ce que j'ai moi-même ressenti.

En effet, on peut reprocher à Sekiro certaines choses (comme à n'importe quel jeu en fait), mais le gameplay, c'est juste un truc de fou furieux.
Moi qui ai relancé Bloodborne juste après car je voulais le refaire, le contraste était violent. Et c'est vraiment là que je me suis rendu compte de la force de Sekiro, en fait. C'est juste toi, ta bite, ton couteau, et faire face à l'adversité : aucune échappatoire contre les Boss (en tout cas la première fois que tu les combat), hésite et tu crèves.
Et c'est ce que j'ai adoré.


Portrait de Hellipsir

Citation:
À moins que vous ayez compris très tôt qu'il fallait vous affranchir des acquis précédents pour réapprendre à jouer.
Le pire, c'est qu'on peut très bien l'avoir compris intellectuellement, mais le corps pétri d'automatismes darksouliens peut faire de la résistance XD .


Portrait de jolafouine

Salut Hooper et bonjour à tous,

avant tout, sache que j'ai attendu d'avoir fini Sekiro et d'avoir regardé tous tes lives dessus, avant d'écrire ce commentaire.
Que dire? Si ce n'est qu'une fois de plus tu as fait preuve de persévérance et d'abnégation pour en venir à bout, à grands coups de try hard, comme à ton habitude.

Je vais entrer dans le vif du sujet sans attendre : j'ai été plutôt très déçu de ce Sekiro.
Il faut dire que le trailer déjà m'avait laissé perplexe : est-ce un Souls ou est-ce un Tenchu? Un grappin, de la furtivité et des résurrections? Mmmmm
Tout ça me semblait être un gloubiboulga d'éléments très différents, et j’étais plutôt septique quant à leur assemblage.

En jeu, cette incohérence m'a sauté au pad : j'ai l'impression qu'avec ce Sekiro, FromSoftware ont voulu s’émanciper de DarkSouls, mais, c'est comme si , tardivement dans son développement, ils avaient été rattrapés par une "obligation" de faire du DarkSouls (parce que finalement, DarkSouls, ça se vend). Au final, on se retrouve avec une sorte de Tenchu maladroitement DarkSoulisé.

Le grappin est sous-exploité, les prothèses et arts de combats, pour la plupart inutiles (sauf les pétards de Roberts ET le ichimonji, mais j'y reviendrai X-) ), les environnements sont trop étriqués et relativement peu variés, la résurrection ne sert à rien, quant à la furtivité, on se demande ce qu'elle fait là. Quant aux boss.....quelle déception, il faut VRAIMENT que FromSoftware arrêtent avec leurs boss humanoïdes, car nous, ce qu'on veut, c'est du BON GROS BOSS qui tache, comme le singe géant par exemple, un boss énorme et impressionnant, comme doit être un boss.

Bref, il manque un truc dans ce Sekiro, un éclair de génie, un élan d'inspiration, ce fameux truc qui fait qu'aujourd'hui encore, pour moi, DarkSouls1 reste le maître absolu.

Je suis en quasi-intégralité d'accord avec ton "analyse" du jeu, sauf sur un point : le système de combat.
Je n'ai pas été convaincu, je me suis ennuyé. Je trouve ce système de "lame contre lame" plus frustrant qu'autre chose : on aimerait trancher dans le vif, plutôt que taper sans cesse dans la garde de l'adversaire. Dans Bloodborne par exemple, on aime lacérer les chairs et voir le sang gicler. Ici, on passe parfois de longues minutes à taper comme un autiste dans la garde du boss, sans jamais le toucher vraiment.
Alors oui je sais, c'est là tout le principe du jeu : faire grimper la barre de posture pour porter un coup fatal, plutôt que vider la barre de vie.
Mais c'est justement sur ce principe que je bloque : je ne trouve pas ça fun, question de gout. Je préfère infiniment l'élégante chorégraphie des combats de DarkSouls, avec ce principe génial de la roulade offrant quelques frames d'invincibilité.

Un autre défaut bien sûr est la difficulté totalement abusée des boss (quand je dis boss, je comprends aussi les mini-boss bien sûr) : eux t'enlèvent 80% des pv à chaque coup, alors que toi, un coup réussi n'enlève que 1/40em? 1/50em de leur pv?
Mais dites-moi, ne jouerait-on pas un faible dans Sekiro?
Et, que fait-on lorsque on est faible, contre quelqu'un de beaucoup plus fort? Et bien on fourbe, on fait fonctionner son cerveau plutôt que ses muscles. Et voilà comment on se retrouve à trouver des techniques pour brain l'IA des boss et se faciliter la tâche.

Car tout abusés qu'ils soient, les boss sont juste des cons d'IA, brainables comme toutes les IA.
Voilà comment j'en suis arrivé à me servir du fameux ichimonji (double), pour totalement péter le combat contre Genichiro en haut de la tour, mais aussi contre la Chouette, et contre les 3 premières phases du boss de fin (dark Genichiro/Isshin le maitre épéiste). Et oui, ce fameux ichimonji que tu qualifiais d'inutile ;-)

Car oui, c'est de bonne guerre, on joue un handicapé du katana, on va pas se priver de faire fonctionner notre cerveau pour sortir vainqueur.
Alors que certains joueurs ont accepté de passer plusieurs heures sur les mêmes boss pour en apprendre par cœur les patterns, d'autres ont préféré se creuser la tête pour trouver des techniques pour en venir à bout différemment (personnellement j'ai trouvé cette recherche bien plus intéressante et satisfaisante que l'apprentissage bête et discipliné des cycles de frappe/déviation).

Car ce que je reproche (encore) à ce Sekiro, c'est la volonté absolue de FromSoftware de nous PUNIR.
Comme s'ils ne pouvaient se résoudre à faire autre chose qu'un jeu qui, de toute façon, te fera souffrir et crever en boucle. Parce que, la punition DOIT faire partie de l'adn des jeux FromSoftware.
Donc déjà, le coup des boss qui t’enlèvent 80% des pv.
Ensuite, le coup de perdre la moitié de l'xp et des sous en cas de mort (juste chiant car très facilement contrable en sécurisant ses point d'xp et en achetant des bourses).
Enfin cette inutile et débile peste du dragon, qui fait qu'à chaque mort (et Dieu sait qu'elle sont nombreuses), on trouve encore le moyen de te pénaliser en faisant crever des pnj : ça n'apporte rien au jeu, et c'est juste débile.

Bref, n'allez pas croire que je n'ai pas apprécié le jeu, c'est pour moi, un bon jeu, mais un mauvais Souls. Car oui, Sekiro est bel et bien un Souls, et c'est ça le problème (à mon humble avis) : si FromSoftware décident de faire un Souls, alors qu'ils le fassent bien, qu'ils fassent un jeu profond et inspiré, un jeu génial comme le sont DarkSouls1 ou BloodBorne, mais, s'ils ne veulent pas faire de Souls, alors qu'ils partent totalement dans une autre direction et oublient les "obligations" propres à un Souls.

Comprenez-moi bien : je pense que FromSoftware sont un peu prisonniers du succès des DarkSouls. Qu'ils ne peuvent finalement pas trop s'en éloigner, sous peine de faire un échec commercial, et que, du coup, les voilà obligés de DarkSouliser toute nouvelle licence, en y ajoutant des surcouches de difficulté et de punition débiles.

Ca, plus le fait qu'ils ont une certaine réputation à tenir : un FromSoftware DOIT te faire souffrir. Or, ils savent pertinemment que 2 semaines après la sortie d'un nouveau jeu, fleuriront sur le net les vidéos de pgm qui BRISENT littéralement le jeu et roulent sur les boss (les fameuses vidéos "ng+++ no damage no weapon no manette" dans lesquelles les boss se font violés), alors c'est comme s'ils tentaient de s'en protéger autant que faire se peut, en durcissant leur jeu au maximum, jusqu'à parfois friser le ridicule (avec des boss qui te font perdre 80% de tes pv en 1 coup?).
Mais c'est peine perdue, ils auront beau augmenter artificiellement la difficulté de leurs jeux, ils se feront tous démontés en quelques jours.
Tout ca pour dire que, FromSoftware, si vous voulez faire autre chose qu'un Souls, ben faites-le, et on verra bien.

Voila bon, je ne voulais pas écrire trop dans ce commentaire, mais je finirai juste sur 2 choses :

-je n'ai pas tué le démon de la haine, j'ai testé 3/4 fois, puis je l'ai zappé, j'ai vite compris que ce combat optionnel allait être très long et surtout trop chiant. Ah oui et j'ai même pas honte.

-un autre défaut que je voulais évoquer : pour battre un boss de façon "légit", il faut NON SEULEMENT appliquer parfaitement la règle des attaques/déviations, MAIS AUSSI, avoir une bonne rng. En effet, autant avec une bonne rng, le fait de bien jouer te fera plier une phase en quelques secondes, autant avec une mauvaise rng, t'auras beau jouer parfaitement, tu vas taper comme un con dans la garde du boss, sans jamais lui faire descendre sa barre de vie, ni monter celle de posture. Et ça, c'est pas normal.

Bref, encore 2 petites remarques sur ta façon de jouer, si je peux me permettre :

-tu te soignes souvent très mal : soit trop tôt (et là tu gâches une potion), soit trop tard (tu es lowlife et retourne au contact sans te soigner) : tu fais ça dans pas mal de jeux, et souvent tu en meurs (regarde ton combat contre Isshin).

-tu ne fais absolument pas attention à ta barre de posture, et vas au contact avec une barre presque pleine, sans avoir pris le temps de la faire redescendre, tu en es mort aussi parfois.

Sinon, encore une fois bravo pour ta persévérance (et bravo pour la mienne, car je n'ai pas manqué une miette de tes redifs :-/).

Je pourrais encore tellement en dire sur Sekiro et sur FromSoftware mais bon, il est temps de rendre l'antenne, alors bon jeu à toi et bon jeu à tous!


Portrait de Sergio-Miguel

Bravo pour ta persévérance,

Le sentiment de joie est indescriptible quand tu bats ce boss la première fois, j'avais pas ressentis ça depuis demon's souls et dark souls 1.

2h30 environ, j'ai passé sur ce fucking boss a la con, j'adore combattre ça seconde phase je le trouve très fun a fight.

Tu n'as pas raté grand chose avec le combat de la chouette v2 par contre les combats de la fin shura sont intéressant.

Plutôt d'accord avec ta conclusion et sur le gameplay qui est ėnorme, je vais pas pondre une disserte de toute façon ce sera forcement subjectif mais oui globalement les niveaux et ennemies sont moins inspirė surtout les musiques qui mon le plus deçus.

Même si je modérais les points négatif le dernier fromsoft va toujours a l'encontre et au dessus des jeux triple A sur certains points essentiel.


Portrait de Gastlab

Allez let's go pour Sekiro.
D'abord Hooper, bravo pour avoir terminé ce jeu en découverte et en live, m'est avis que c'est une rareté chez les vidéastes. Évidemment une épopée off aurait été indigeste pour les spectateurs, mais en live c'est pour le joueur que les choses se compliquent (à mon humble avis). Donc bravo pour la performance.
En fait, la bonne formule pour un jeu de ce genre (tu m'vois venir), ça aurait été un direct live pour la découverte, pourquoi pas un live sur une zone avancée où tu maitriserais mieux le gameplay, et bien sûr une bonne grosse review pour clore le bordel. Mais bon, il faut vivre avec son temps j'imagine.

Comme toujours, ce dernier né de chez FromSoftware est pensé pour être joué plusieurs fois : quatre fins différentes à découvrir, un gameplay long à maitriser et un level design à apprivoiser.

D'abord concernant l'histoire et la narration, c'est probablement le jeu le plus abouti du studio. Débloquer les quatre fins en ayant conscience des enjeux est satisfaisant, même si deux d'entre elles sont quasi inaccessibles par soi-même (merci les guides).
Ensuite ce gameplay ultra-exigeant à priori réservé à des martiens. Et bien il rend le run découverte très douloureux certes, mais donne de l'intérêt aux premiers ng+ (quel plaisir d'écraser la Dame Papillon et Genishiro, fort de notre apprentissage besogneux lors du premier run).
Enfin le level design (et donc l'exploration) est pour moi l'un des points faibles. Dark Souls 1 écrase Sekiro sur ce plan, autant pour la découverte que pour la rejouabilité. Les Souls ont d'ailleurs un autre avantage de taille sur Sekiro concernant la rejouabilité, c'est bien sûr le fait de pouvoir tester d'autres armes, d'autres armures et d'autres classes (excusez du peu).

La musique est probablement très bien composée pour ce contexte défini (japon médiéval voire mythologique), mais en tant qu'occidental peu connaisseur j'avoue ne pas avoir été marqué.
En revanche j'ai beaucoup apprécié le sound design et la direction artistique, tous deux très soignés et emprunts d'une classe dont on a l'habitude chez FromSoftware.

Sekiro : un bon jeu selon moi, du talent et de l'audace, mais encrassé de défauts qui laissent un petit goût amer. Le chef-d'oeuvre de FromSoftware reste à venir, et c'est toujours avec la même envie que je l'attends. Dark Souls 1 reste sur le trône pour le moment.


Portrait de Fanfan83

Juste... Bravo.

Voila , tu viens une fois de plus démontrer qu'il n'y a besoin que d'une seule qualité pour venir a bout de ce genre de jeux , la persévérance , le reste osef , pas besoin d'etre over skillé , peut importe le temps que ça prend , seulement persévérer.

Bien joué.


Portrait de Lish

Pour ceux que ça intéresse, je met un lien youtube d'une interview de Yuka Kitamura qui a composé l'OST de Sekiro. J'y ai trouvé des éléments qui expliquent (à mon sens) en partie pourquoi l'OST de Sekiro, bien que très bonne, reste moins marquante que celle de ses grands frères.
On comprend que la compositrice est plus isolée et indépendante que pour les autres jeux sur lesquels plusieurs compositeurs ont collaboré, que ses compositions ont dû s'articuler autour d'un contexte historique et d'un style musical très nippon (avec des instruments comme la flûte) sur lequel elle n'a apparemment pas l'habitude de travailler et qui constitue visiblement une nouveauté pour elle.
De plus, là où les musiques de ses aînés se limitaient aux boss et au hub du jeu, de nombreux morceaux ont dû être composés pour des zones de jeu, des personnages et des passages du jeu comme la mélodie pour le serpent ce qui rajoute d'autant plus de travail.

https://www.youtube.com/watch?v=A9NpbnBaDPE


Portrait de Archibald

Sympa la vignette, c'est quel film ? J'imagine que c'est un Kurosawa ?


Portrait de Pablobob

Nop, c'est Harakiri (réalisé par Kobayashi) ;)


Portrait de Archibald

Merci, je note ça dans la liste des flims à voir :)


Portrait de Pablobob

Je me permets d'ajouter ma pierre à l'édifice, déjà car il est vrai que j'ai une certaine fierté d'avoir pu en arriver là (je ne m'en pensais pas capable) et surtout pour montrer qu'avec le bon état d'esprit ce boss n'est pas si compliqué. Il ne faut surtout partir au combat la peur au ventre et "rager" à la moindre mort, le secret réside avant tout dans le plaisir que l'on a à le défier et assimiler puis contrer ses attaques.

Bonne chance à tous, sachez que si je l'ai fait vous le pouvez aussi avec un peu de persévérance :)


Portrait de Unclekaz

C'te fluidité ... T'es sur PC assurément là^^

Il t'a fait beaucoup d'attaque éclair à la fin c'est fou, bien joué en tout cas :)