Skip to Content

Resident Evil 2 Remake Hardcore One Life

Live sur Resident Evil 2 Remake

147 Commentaires

Portrait de Mnemosyne

On mène les combats qu on peut...


Portrait de SonicNeymar

C'est quoi ces conneries ? Qu'est-ce que ça fait faire sur Hooper.fr ?
Pas ça ça s'il vous plait. Restons sur le jeuxvideo, gardez vos théories pour vous.


Portrait de Sandhyr

Le simple fait, pourtant évident, que Leon soit flic et claire non, explique la totalité de tes supposées "différences sexistes". C'est symptomatique d'un biais idéologique assez criant.
Désolé mais on sent tellement la personne a qui on a bourré le crâne de ces conneries et qui se met à imaginer partout des éléments susceptibles de valider leurs thèses fumeuses. Ça me fait penser aux personnes qui cherchent absolument à voir un signe du saint esprit et finissent par trouver le christ sur une tranche de pain de mie grillée. La définition même de l'obsession. Pose toi des questions avant que tes lubies ne te bouffent de l'intérieur et que tu finisses par reprocher ton mal-être émotionnel à la société. Mais avec le respect hein (toujours).


Portrait de Darkjack2

Comment appelle-t-on ce phénomène par lequel on voit de la signification là où il n'y en a pas ? Ah oui, la paranoïa.

L'être humain a une imagination débordante. Ca m'étonnera toujours.


Portrait de Kalameet

Ce commentaire, mon cher ami, n'est pas à la hauteur d'un homme qui refuse "les silos de pensée, avec une curiosité toujours en alerte pour différents domaines de la vie (la littérature, les sciences, les techniques, la philosophie, les arts, la diversité sociale et culturelle, le langage, écouter les autres, et ainsi de suite) ". Mais comme je suis moi-même du de ces explorateur que tu revendique d'être et que je suis aussi philosophe, je t'invite à aller voir quelques pistes de réflexions que j'ouvre ici sur ces questions : utpicturaphilosophia

Au passage, le phénomène par lequel on voit de la signification partout je dirais que ça s'appelle plutôt la psychanalyse ;)


Portrait de Darkjack2

J'ai répondu cela car je vois aujourd'hui les dégats du politiquement correct. Ca fait courir le risque de censurer la réalité, de favoriser le "Nous contre eux" au lieu du "Nous ensemble". Aucune société humaine ne sera jamais parfaite, même si l'éthique est au fondement des sociétés humaines. Les idées qui sont formulées dans ton précédent message revêtent une idéologie dangereuse, un simulacre d'une fausse ouverture d'esprit. Je trouve ça dangereux. Peut-être que je me trompe. Je ne dis pas que les théories autour de ça sont invalides, mais ça part bien trop souvent dans le n'importe quoi.

Pour un philosophe, je suis un peu déçu. Le Socrate de Platon ne disait-il pas que la philosophie est une aspiration au savoir ? L'idéologie ne vise pas le savoir. L'idéologie consiste à voir le monde tel qu'on voudrait qu'il soit ; c'est du domaine de la croyance performative. En l'occurence, ton argumentation quant à des stéréotypes genrés (inconscients ?) pourrait être une grille de lecture intéressante. Mais, au final, c'est de la paranoïa. Ca ne repose sur rien de concret, hormis une interprétation usée jusqu'à la moelle tenant à peine sur ses jambes, dans ce cas présent.

La psychanalyse est plus une méthode pour explorer la manière dont le passé vécu par le patient a construit son existence. Elle vise au moins deux buts : la consolation et la lucidité sur le plan personnel. C'est plutôt ça, la psychanalyse. Je ne vois pas le rapport avec la paranoïa, sauf si c'est pour dire que anges et démons sont à l'intérieur de l'humain et pas en dehors, alors que les humains en règle générale croient l'inverse et délirent avec des entités spécieuses, sans réalité véritable.

EDIT : merci d'avoir pris le temps de lire ma description sur mon profil. Merci aussi pour le lien, la bibliographie est intéressante. On sent l'influence de la sociologie critique. Un discours très intéressant, attention toutefois au risque de dérive complotiste et sectaire. Je sais de quoi je parle... j'en ai cotoyé.


Portrait de Kalameet

Je comprends ton attitude et je vois bien aussi ce dont tu parles lorsque tu parle des dérives sectaires que tu as cotoyé.
Je reconnais que le ton et la présentation de mon premier post a induit un malentendu, mais bon, il était 2h du mat... J'ai juste tilté sur le fait que ce soit toujours Léon qui tire sur le zombie à la sortie de la station essence au début, malgré l'inversion théorique des rôles. Du coup, j'ai passé une heure à comparer les dialogues des premières minutes des deux scénars et j'ai eu envie de partager mes "découvertes" après en écrivant un commentaire un peu à la vas-vite, qui exprimait plus mon étonnement de la découverte qu'un jugement moral, que je n'ai absolument pas.

Je suis tout à fait d'accord sur ta critique de l'idéologie et des jugements binaires et à l'emporte-pièce qui en découlent. C'est une attitude profondément bête je pense, puisqu'elle ne fait que reproduire à l'inverse ce qu'elle dénonce : genre quand on a des féministes qui en viennent à poser les hommes et les femmes comme deux camps ennemis, comme si les femmes étaient les seules victimes du conditionnement social (ce qui ne veut pas dire que les hommes souffrent comme elles : c'est juste des souffrances différentes, qui ne porte pas sur les même choses en l'occurrence). Là par exemple, dans les dialogues que j'ai pointé, on voit bien que Léon est tout autant conditionné à son rôle masculin que Claire à son rôle féminin. Mais il est vrai, comme la discussion autour de mon post la fait remarquer, que Léon n'est pas - et de loin! - le personnage le plus viril du jeux vidéo, et de la même façon, le personnage de Claire n'est pas l'archétype de la féminité. Les choses sont complexes. Mais du coup, ça veut dire aussi qu'il ne faut pas négliger les petits détails, sous prétexte que "çaaa vaaa franchement, y'a pire". D'ailleurs, il ne s'agit pas de dire que c'est pire ou mieux, que c'est "pas bien" ou "mal", c'est juste intéressant je pense de relever les signes d'habitus sociaux diverses, de modèles idéaux, de manières d'être, qui, en l'occurrence ici, sont genrées.

Je voulais pas dire plus, je voulais juste faire remarquer des petits détails et ouvrir le débat, qui s'est avéré finalement intéressant je trouve.


Portrait de Raboutnik

Chez moi j'ai souvent l'habitude de passer l'aspirateur pour me débarrasser de la poussière. Eh bien peu de temps après la poussière est de retour! Je pense que c'est un complot.

Quand je roule en voiture, les feux passent au rouge juste quand je passe devant. C'est un complot je vous dis !


Portrait de nexy

Oui enfin Marlène a fait une bonne pèche on a tous mordus comme des glands ;)


Portrait de nexy

Dommage t'as pas regardé leurs accoutrement, je ne sais pas si tu as pu voir que Léon est un flic qui a suivi un entrainement, et Claire une citoyenne.


Portrait de KyloR

Faut surtout pas que tu joues à d'autres jeux japonais sinon, tu risques l'implosion instantanée.


Portrait de Kalameet

Bah trop pas, les jeux japonais sont beaucoup plus olé olé sur le genre que les jeux européens/américains : on peut prendre Bayonetta comme exemple, personnage féminin certes hypersexualisé mais en "domina" (voire le rôle de "femme dominante" dans le BDSM) ou sinon beaucoup de RPGs, dont le meilleur exemple qui me vient en tête est celui de Dragon Quest XI et le personnage de Sylvando, qui, rappelons-le, utilise en japonais un pronom féminin ! (genre il se fait appeler "elle", "atashi") : dragon-quest.org/wiki


Portrait de KyloR

Tu es au courant que RE2 est un jeu japonais ? Donc si Claire s'était fringuée comme Bayonetta, et donc plus "olé olé", ou avait eu une apparence plus androgyne, là, ça aurait été plus acceptable ?

Faudra m'expliquer.


Portrait de Kalameet

Oui non mais RE c'est un jeu jap mais qui reprend pas les codes de la culture jap, c'est la culture américaine à fond. Ca n'a absolument rien à voir avec les façons dont les genres sont représentés dans la culture japonaise...


Portrait de Mr.HUNKDeath

Oui, Resident Evil est d'origine japonaise mais son univers est totalement occidentalisé (avec les clichés qui vont bien évidemment :p).

Project Zero et Forbidden Siren ont un univers bien japonais.


Portrait de Kalameet

Oui, on peut ajouter, j'y pense, que c'est peut-être parce que justement c'est un jeux fait par des japonais qui "imitent" la culture américaine sans bien maîtriser cette culture que c'était à l'origine aussi cliché et nanar. Ce n'est qu'une hypothèse bien sûr...


Portrait de Mr.HUNKDeath

Ah oui ça imite, pour le côté cliché, c'est comme dans Olive & Tom où tu voyais l'équipe de France arrivait au stade en cheval :p


Portrait de Rue_Napoleon

Oh putain, v'là que les feministe débarquent sur Hooper.fr


Portrait de Mr.HUNKDeath

Je suis le premier à défendre les critiques concernant les stéréotypes du genre, quand ça en vaut la peine ou que c'est pertinent parce que là, tout ce foin pour un simple jeu avec des incohérences scénaristiques et aux dialogues purement série B à la limite du nanar, c'est fort, à aucuns moment j'ai vu Marvin embrasser Claire ou je suis aveugle, la petite différence au début entre Léon qui shoot dans le zombie à la fois dans sa campagne et celle de Claire, on s'en branle, je l'avais déjà oublié, de plus comme l'a précisé un commentaire, Léon et un policier et Claire une civile donc les rôles sont à leurs place.


Portrait de Umbasa

Je pense quand même que son commentaire est ironique.

Enfin j’espère en tout cas. xD