Skip to Content

Resident Evil 2 Remake Hardcore One Life

Live sur Resident Evil 2 Remake

147 Commentaires

Portrait de Mr.HUNKDeath

Citation:
Mais je suis bien d'accord avec toi et l'inconscient collectif qui nous pousse à voir beaucoup plus la sexualisation des femmes et beaucoup moins celle des hommes et à mieux accepter l'une que l'autre, et justement je ne trouve pas ça très impartial...

Mais moi non plus, et je n'ai jamais prétendu l'inverse, j'ai juste expliqué de mon point de vue la raison du pourquoi :)

Citation:
A force de vouloir faire plaisir à tout le monde on ne fera plaisir à personne.

C'est juste une anecdote en pure parenthèse, absolument pas un jugement t'inquiète, cette phrase m'en fait penser à une autre, au titre d'un article que j'ai lu en partie un jour : "aimer tout le monde, c'est n'aimer personne", sur le racisme et d'autres petites choses, puis j'ai découvert que j'étais sur un site néo-nazi... Anecdote close ^^


Portrait de KyloR

Bravo Mr Hunkdeath ! Je ne pensais pas que le point Godwin viendrait si rapidement ! ^^

Je sais que tu as précisé que ce n'était pas un jugement, mais si dire cela est être un nazi, alors je ne sais plus quoi dire... :p


Portrait de Mr.HUNKDeath

Oh oui le point Godwin ! Merci ! :p

Citation:
Je sais que tu as précisé que ce n'était pas un jugement, mais si dire est être un nazi, alors je ne sais plus quoi dire... :p

Mais t'inquiète pas ma biche <3, ça m'avait juste fait penser à ça rien d'autres, bref fait comme si je l'avais pas sortie xD


Portrait de KyloR

Je suis donc un Seigneur Sith Nazi. Concept intéressant... ^^


Portrait de LittleHardy

C'est pas un peu un pléonasme ? :v


Portrait de KyloR

"Tenue réaliste" ? What ?

Tu parles de patriarcat et tu voudrais imposer aux femmes et à celles des jeux vidéos un façon spécifique de s'habiller ?
Désolé de briser ton espoir, mais est-ce aussi inconcevable de penser qu'il existe réellement des femmes/filles qui s'habillent comme cela, et le font aussi parce qu'elles ont envie de plaire et que ça leur plaît ainsi ? Claire n'est pas habillé comme une fille de joie que je sache...
Tout comme de plus en plus de mecs prennent soin de leur peau, leurs fringues, etc. ?


Portrait de nexy

Désolé mais ton discours n'est pas très convaincant envers le sujet ici, Léon est certes un bleu, mais ne s'est pas perdu dans un commissariat mais a suivi un entrainement, Claire même si connaissant les situations difficile (j'imagine) ce fut le premier épisode ou elle est introduite, si on estime qu'elle a un frère STARS et que donc par conséquent elle a aussi les mêmes connaissances, bein c'est empreinter une belle caricature du papa et fils ou maman et fille banquier.

Et moi aussi j’étais attentif aux dialogues pour voir si c'est les mêmes, et heureusement qu'ils sont adapté, sinon ça avait pu faire bâclé, on a échangé le personnage mais le tout est resté identique, et je pense que c’est ça que Capcom avait en tête avant un quelconque sexisme.

Si sexisme on peut voir alors il est visuel, une Claire attirante pour certains (moins pour d'autres) et un derrière modélisé avec soin par Capcom, mais d'un autre coté Léon ne semble pas délaissé pour un autre public, il balance moins les hanches, ça peut faire grincer les dents.

Pour autant quand tu parle du "une femme qui résiste un peu peut céder après" je suis d'accord avec toi, ça fait des dérives que je ne cautionne absolument pas, d'un autre coté comme l'a évoqué Kylor, ça relève de la personnalité, les hommes aussi peuvent céder après assistance, c'est une question de tempérament, mais je te concède que les hommes souffrent moins de ça, enfin c’est ce que j'ai entendu et le plus souvent et donc imagine et accepte le fait sans avoir fait de sondages.

Concernant le porno, bein depuis que c'est devenu un business et sans doutes encore avant, ça vend, et je pense que tous les acteurs en souffrent plus ou moins et qu'ils sont pour certains arrivé la par on ne sait quel chemin ou de la difficulté de la vie, enfin un trop long sujet pour être résumé en "femme objet" parce que je vois pas les hommes bien différemment issues des mêmes films, bien que oui certains gestes sont demandés par le producteur, donc les acteurs les exécutent sinon il trouve des remplaçant.

En fait pour résumé le tout, je ne dis pas que il n'y a rien a plaindre, et j'accepte qu'on estime que les femmes sont plus a plaindre, mais les hommes le sont tout autant, une chose qui est souvent oublié dans l’équation, les hommes ne sont pas tous stupides, une bonne partie sait ce que veut dire "non", et sait très bien faire la différence entre TV Film Buisness et la vie réelle, même si c'est pas le cas de tous.

Il ne faut pas systématiquement commencer a voir le mal partout, ou chercher a dissocier femme/homme, comme noir blanc, parce que si on se met a faire ça pour tout et de façon réfléchie, on est en plein dans ce qu'on dénonce, on essaye de séparer ce qui nous semble différent.

edit: je viens de voir la vidéo et je ne sais pas ce que tu voulais montrer par, mais elle est assez naze sont vouloir être vexant, 50% des choses sont fausses mais en plus on t'explique 1h que on justifie "le complexe" par "obligation" mais d’où c'est obligatoire de poster son corps nue sur internet et se plaindre des coms que tu veux pas entendre?, d’où faire la fellation ou s’épiler est obligatoire, ou que sais je toues les conneries que j'ai pu entendre la dedans, ah oui pas mal aussi le "les femmes font l'amour car elles sont amoureuse les hommes c'est un besoin"...

Bref, c'est le QI qui se casse la gueule.


Portrait de Kalameet

Ah merci pour ce commentaire intéressant ;)

J'entends certaine chose que tu dis, t'a raison de dire que c'est pas noir/blanc quoi, je pense pareil et j'ai sans doute pas su exprimer cette nuance dans mon premier commentaire, trop réduit/polémique. Essayons de clarifier ce que je veux faire passer.

Il n'y a aucun jugement moral dans mon analyse : pas de "capcom ils sont sexistes", pas de "c'est toujours le même idéal de la femme et de l'homme dans tous les jeux vidéos", pas de "les hommes c'est des connards", pas de "les femmes sont victimes", etc. Le patriarcat, c'est comme le capitalisme, c'est un fait social. Ca veut dire que c'est un ensemble de représentations, de gestes (corporels), de narrations, de phantasme suscitant le désir, etc. En soi, tous ces conditionnement ne sont ni bons ni mauvais (une mode esthétique n'est ni bonne ni mauvaise, c'est juste une production culturelle singulière). Ils ne deviennent problématiques que lorsqu'ils figent deux rôles figés et stéréotypés, qui sont hiérarchisés (dominant/dominé). Tout cela est complètement "incorporé" aux personnes, c'est-à-dire qu'elles ne sont pas consciente d'un choix, mais considère simplement ces manières d'être comme évidentes, naturelles voire comme venant de leur propre corps. Par exemple, je peux avoir l'impression que je désire, "naturellement", comme l'expression de mon moi intérieur, de mon égo, les filles avec des gros seins bien formés et un cu bien rond (genre les affiches dans le commissariat et Hooper (ironiquement?) "un cu comme ça, moi..."). Or, si c'est le cas de façon immédiate, cela ne veux pas dire que c'est forcément l'expression de ma "vraie personnalité" (qui d'ailleurs n'existe pas), mais cela peux être produit du social.
En clair, les canons de beauté sont sociaux : c'est la société qui les produit, ça vient pas de notre "moi intérieur" quoi et encore moins de la "nature". Les hommes du XVIIe siècle trouvaient vachement sexy les femmes potelées, avec la peau blanche, des petits seins et des fesses bien grasses (suffit de regarder les peintures de l'époque ou le physique des courtisanes des cours des rois!), aujourd'hui l'idéal du corps féminin est différent et il était encore différent dans les années 70s etc. Mais y'a pas que les modes esthétiques qui sont sociales, des choses aussi intimes et "naturelles" que la sexualité le sont aussi dans une certaine mesure et là dessus, il faut lire l'Histoire de la sexualité de Michel Foucault, qui retrace les pratiques et les conceptions de la sexualité en Grèce antique puis au Moyen-Age, tout ceci mis en perspective avec la modernité occidentale. On peut lire aussi le Kamasutra dans sa version complète. On y apprendra par exemple que la fellation était considérée dans l'Inde traditionnelle comme une pratique honteuse, seulement pratiquée par les femmes de mauvaises vies. Que les pratiques les plus courantes dans les préliminaires étaient les morsures et les griffures, qui sont codifiées selon divers types... Bref, bien différent des pratiques sexuelles modernes, qui ne sont pas non plus celles du Moyen-Age et encore moins celles d'autres civilisations...

Du coup, à propos du documentaire, c'est justement ce que ça essaie de faire passer : l'idée qu'il y a des normes sociales qui "s'imposent" aux individus. Les normes sociales ne sont pas obligatoires au sens de contraintes coercitives et punitives. Aucune femme n'ira en prison si elle ne s'épile pas le pubis, c'est évident... Ca peut l'être parfois en revanche, faut pas l'oublier (il y avait encore pas si longtemps en France une loi qui interdisait aux femmes de porter des pantalons, et puis il y a pas mal de pays où les femmes peuvent être condamnées si elles se comportent d'une certaine façon dans les lieux publics, genre le voile, les seins nus, etc.). Mais bon, oui (grace aux féministes) nos sociétés occidentales ont établis l'égalité en droit (dans les lois) des hommes et des femmes. Mais les normes sociales ça n'a rien avoir avec ça. C'est par exemple la norme du "costard" quand tu bosse en entreprise : c'est pas "interdit" d'arriver en short et claquette à une réunion d'affaire, mais bon, tout le monde va te juger et il est probable que tu finira licencié un jour ou l'autre... De la même façon, la norme des cheveux court ou long pour les hommes : ça dépend des milieux sociaux (chez les métalleux ca pose pas de problème, chez les flics ca passe pas...). Si t'a des dreads, on te catégorisera comme "branleur fumeur de joint", etc. Bref, ce sont les normes sociales et l'épilation comme la fellation en fond complètement partie oui. Je vois pas trop sur quelles bases tu trouve que "50% des trucs sont faux" dans le docu. Bon je dis pas non plus que tout est "vrai" absolument, c'est toujours un point de vue situé une analyse, mais genre y'a quand même beaucoup de choses qui sont justes. Il faut écouter l'expérience des femmes un peu au lieu de penser à partir de son cas personnel. Il existe une multitude de sites internet et de livres qui donne des témoignages de femmes sur leur vie sexuelle ou alors tu peux parler avec tes amies si t'en a de suffisamment matures pour avoir un recul critique sur leur vécu.

Sur l'épilation, un article pas trop mauvais, bien sourcé : [url= http://www.norme-du-glabre.ct-web.fr/lepilation-des-femmes-depuis-lantiquite-jusqua-nos-jours/]l'épilation de l'Antiquité à nos jours[/url]
Un site pas mal de témoignages : Polyvalence


Portrait de nexy

Le documentaire fait l'apologie de ce qu'il dénonce, il dénonce les soit disant règles (car elles sont pas établies d’où les quelques faux, la fellation obligatoire, l’épilation obligatoire, alors que c'est juste un mal être perso de penser de ne pas être a la hauteur par complexe, donc on diffuse nos photos sur le net, mais c'est contreproductif) qui font que ceux qui regardent un truc absurde pensent vraiment qu'ils sont a la ramasse et se mettent a appliquer les choses vues dans cette vidéo alors qu'a la base c’était pas le cas.

L'effet boule de neige tout ça.


Portrait de Kalameet

Non mais justement non, ce ne sont pas des "mal être persos", ce sont des injonctions sociales qui n'ont rien d'une contrainte coercitives, mais tout d'une "pression sociale" qui s'exerce envers les individus : si tu veut être une femme "sexy", "attirante", qui plaît aux hommes, qui est "belle" aux yeux de tous, etc. il faut que tu t'épile les jambes, que tu te maquille, que tu de montre pas négligée, etc. De même si tu veux être un mec qui fasse rêver les femmes, qui soit respecté des autres mecs, etc. il faut que soit musclé, que tu sois confiant en toi, etc. Alors, la réalité n'est jamais aussi caricaturale et il y a en l'occurrence plusieurs modèles de féminités/masculinités, mais néanmoins on peut voir des grandes tendances, des grandes modes aussi, comme l'épilation intégrale du pubis qui est très récente (genre quelques décennies, même si l'histoire de l'épilation est bien plus longue)... Mais la force du modèle, c'est justement qu'il soit inaccessible.


Portrait de nexy

Bein évidement que si, on te fait passer des trucs moisis comme obligation et tout ça pour le bien paraitre, alors qu'en réalité on est bien comme on est (et rien ne prouve qu'on doit se caler a une pseudo mode a moins de penser qu'on est pas au niveau), si les humains ont du mal a s'assumer et ont peur de ce qu'on peut penser d'eux, le probleme est ailleurs.

Quand la populace regarde ce genre de documentaire elle se dit juste "mais tout s'explique" c’est pour ça que ce mec/femme m'a lâché parce que je faisais pas de bonne turlute ou parce que je ne suis pas assez musclé, alors qu'en réalité:


Portrait de Mr.HUNKDeath

Citation:
En clair, les canons de beauté sont sociaux : c'est la société qui les produit, ça vient pas de notre "moi intérieur" quoi et encore moins de la "nature". Les hommes du XVIIe siècle trouvaient vachement sexy les femmes potelées, avec la peau blanche, des petits seins et des fesses bien grasses (suffit de regarder les peintures de l'époque ou le physique des courtisanes des cours des rois!), aujourd'hui l'idéal du corps féminin est différent et il était encore différent dans les années 70s etc.

Et j'ajoute à titre informatif qu'au XVIIe siècle, les femmes potelées étaient, au delà d'un symbole de beauté, un symbole de richesse parce que le signe qu'elles mangeaient à leurs faims et qu'elles étaient les plus aptes à pouvoir nourrir de futurs enfants.

J'ai lu l'intégralité de tes paragraphes et là je suis d'accord, je pense toujours que tu exagères sur ce RE2, c'est juste un jeu à l'ancienne avec des dialogues clichés, m'enfin, un vaste débat très intéressant qui je pense nous concerne tous, oui l'épilation n'est pas obligatoire, la fellation non plus, en fait absolument rien ne l'est dans la sexualité, l'amour etc... (et la pornographie, même si elle est critiquable, n'a rien imposé en passant, c'est un support visuelle à destiné fantasmatique et masturbatoire qui n'est ni bon ni mauvais, certains seront pour et d'autres contre c'est comme tout, des gens y travaillent comme n'importe quel employés, avec de super journées et d'autres merdiques où on aurait bien aimé resté couché, pendant ce temps il y'a des hommes et des femmes qui travaillent à l'usine ou qui font de nombreux kilomètres tous les jours pour devoir payer leurs factures, les actrices qui se font insulter voir agresser dans la rue de par la nature de leurs jobs, ça c'est un problème, bref parenthèse fermée).

PS : Anecdote, je me rappel d'un article sur "Elle" (oui ce n'est pas une référence je sais, mesdames, fuyez ses mags à la con !), sur "la fellation comme ciment du couple", ça m'avait halluciné ahaha ! N'importe-quoi.


Portrait de Kalameet

Ah ben comme quoi on est pas si en désaccord... Oui, on peut dire que j'exagère un peu sur RE, m'enfin ça dépend comment on comprend ce que j'ai voulu dire : je pointais des micro détails on est d'accord, des subtilité, ce que le ton de mon premier post à sans doute mal fait comprendre... Mais je ne regrette pas parce que ça a donné lieu à une discussion intéressante je trouve finalement.

Oui, trop ça l'article de Elle hahaha, moi j'avais une amie dans son adolescence justement lisait ce genre d'article genre pour s'appliquer à faire une bonne fellation pour contenter son copain... Bon, il lui rendait pas la pareille la pauvre ^^ Et c'est là que ça devient problématique quoi, lorsque ça devient un "devoir" presque moral pour la femme, alors que l'inverse n'est pas vrai des mecs (l'idée que le cunni soit le ciment du couple n'est pas (encore) une injonction sociale). Mais y'a aussi des injonctions sociales sur les mecs, du style il faut être "performant" au lit, parce que c'est au mec de faire jouir sa partenaire, d'être un "bon coup"... Bref, le problème ces les injonctions sociales tout court, en général. Mais il ne faut pas pour autant penser que les hommes subissent de la même façon le "patriarcat" que les femmes : y'a plus d'injonctions sur les femmes et surtout, elles ne portent pas sur les même aspects de la vie, ce qui fait que les femmes subissent une violence physique que ne subissent pas les hommes et un conditionnement du corps, de la sexualité et du désir bien supérieur aux hommes.


Portrait de Mr.HUNKDeath

Je suis d'accord et voici je pense, un article intéressant et juste pour compléter :

http://sexes.blogs.liberation.fr/2015/06/21/sommes-nous-sexuellement-liberes/

PS : Je ne m'intéresse pas à ce que fait Ovidie, je la trouve froide, mais ce qu'elle dit dans cet article est vraie.

Citation:
Mais y'a aussi des injonctions sociales sur les mecs, du style il faut être "performant" au lit, parce que c'est au mec de faire jouir sa partenaire, d'être un "bon coup"... Bref, le problème ces les injonctions sociales tout court, en général

Oui, un des autres résultats du patriarcat, pleins de gens n'ont pas consciences de ses bullshit et ça me rappel 2 choses, l'une, un tweet de Evan Rachel Wood où elle disait "Les filles, au lieu de simuler et vous plaindre, dites à votre partenaire ce que vous aimez", aha ça m'avait fait rire sur le coup, et une autre, plus sérieuse, un documentaire américains que je n'ai pas vu, juste des extraits, sur "le masque" que l'on fait porter aux jeunes garçons, dès le jeune âge, la masculinité toxique veut nous conditionner à être des dominants, à être plus fort que son voisin et à ne pas laisser apparaître ses émotions, les hommes conditionnent les plus jeunes et les femmes aussi car elles-même conditionnées, puis, elles iront conditionnées leurs filles etc... Heureusement ça change un peu grâce à différents courants de pensées alternatifs comme le féminisme.

Un jour, Pathé Gaumont ont sortie une pseudo pub sur "les rencontres" au cinéma (à ma connaissance on va au ciné pour voir un film mais bref), avec un mec qui stalk une inconnue sur fond de musique romantique cliché et bien sûr, pleins n'y ont vu aucuns problèmes, ils n'ont pas poussés le délire jusqu'au parking mais ça sera la prochaine étape, le moment le plus bizarre de la pub est un passage où le mec lui dit "j'ai l'impression de te connaître", alors qu'il sait quedal et que la fille le regarde d'un air suspect et limite apeuré, WTF.


Portrait de KyloR

Justement Kalameet. Je ne sais pas si tu es une fille ou un mec car peu importe : car se faire le porte-parole d'une communauté en prétendant dire tout ce que ces mêmes membre de la communauté pensent tout bas, et s'ériger en grand cheval blanc qui explique à toute la plèbe endoctrinée ce qu'elle doit penser, c'est pas forcément la bonne façon de procéder...

Je te laisserai également faire le même plaidoyer pour la place des femmes dans le monde du cinéma. je ne suis pas sûr qu'elle y soit très reluisante non plus... Que je sache, c'est dans ce milieu qu'a eu lieu l'affaire Weinstein, et pas chez Capcom.
Ou attaque-toi au monde de la pornographie aussi, cela me semblerait plus pertinent.

Il y a beaucoup de filles sur le site, et aucune pour l'instant n'est venu crier au loup quant à la représentation de Claire dans ce jeu. Cela ne veux pas dire nier l'existence de problèmes.

Mais j'imagine que quand on pourra jouer une obèse noire transsexuelle au cheveux bleus qui dézingue 60 zombies à coup de tatanes, tu seras heureux. Ou peut-être serais-tu secrètement au marketing chez EA ayant travaillé sur la promo de Battlefield V ?
(je caricature volontairement afin que cette personne ne me traite pas de fasciste oppresseur de la gente féminine)


Portrait de Kalameet

Non, ça n'a rien de ça, je ne suis le porte parole de personne et je suis résolument contre toutes les idéologies. Le ton de mon premier post était peut-être trop polémique et a sans doute mal fait comprendre ce que je voulais faire passer.

Moi je suis philosophe (parce que ca existe les philosophes qui aiment les jeux videos...) et je faisais juste remarquer des petits détails qui me semblaient mettre en lumière des faits beaucoup plus généraux, c'est juste que j'ai tilté sur cette vidéo, jsais pas trop pourquoi, alors que bon, je sais bien que c'est un fait général dans toute la société et que RE n'est pas spécialement pire que les autres, loin de là. Donc, bon, ca n'a rien d'une entreprise justicière, c'est juste une entreprise critique au sens philosophique du terme, c'est-à-dire qui s'efforce à faire remarquer l'implicite de nos représentations qui, en "sous-main", perpétue certains schémas sociaux critiquables pour tout un tas de raisons, pas forcément morales d'ailleurs. On peut faire la même chose sur le capitalisme, et d'ailleurs, j'avais déjà posté un post sur Hooper.fr sur les rapports entre capitalisme, joueurs et évolution du jeu vidéo (c'était sur final fantasy XV). Tu pourrais me dire là même chose : pourquoi ramener sa gueule et ses analyses sociologiques pour expliquer pourquoi les gens surnotent les jeux de nos jours plus sous l'influence du marché que à partir de leur esprit critique, justement inexistant? Mais à ce moment là, on dit plus rien, on se réfugie dans des conversations futiles et on se laisse avaler par la société qui nous manipule comme des pantins...

Après, faut pas se plaindre si tout fout le camp dans nos sociétés, si on détruit les humains comme la planète et si on est pas bien dans sa vie. Faut un peu essayer de penser par soi-même! Et exercer un esprit critique, ce qui revient toujours à prendre de recul avec le discours "ambiant", "social", pour parvenir à s'étonner de ce qu'on considérait jusqu'alors étonnant. Donc, moi qui suis dans cette dynamique, j'ai effectivement l'incroyable orgueil de vouloir faire partager mes étonnements avec les autres...


Portrait de Monsieur Patate

Citation:
je suis résolument contre toutes les idéologies

Ben non, puisque tu es clairement partisan de l’égalitarisme. ._. (La question n’étant pas en l’occurrence ce que l’on en pense, mais simplement de l’exprimer ici ou pas ; cf. plus bas.)
J’ai remarqué que les gens qui sont favorables aux opinions en accord avec le régime (quel que soit le régime, et quelles que soient lesdites opinions) ont tendance à croire — à tort — qu’ils ne véhiculent pas d’idéologie ; c’est bien sûr faux.

Personnellement, je suis hostile à l’égalitarisme (et j’assume, car la neutralité n’existe pas, contrairement à l’objectivité), mais je redis comme une fois passée sous une autre vidéo que je suis pour qu’on évite autant que possible de partir dans des débats politico-idéologiques dans une zone qui est censée être avant tout un lieu de communion vidéoludique (raison pour laquelle je me refuse à développer mon point de vue). Sinon, cela veut dire qu’on est obligé de se retrouver confronté à cela partout, tout le temps. C’est déjà assez méchamment le cas.
(Pour certaines raisons, je suis ces temps-ci obligé de fréquenter un milieu assez lourdement pro-grammaire féministe (« inclusive », comme disent les branchouilles) et communiste (une idéologie d’avenir ( ͡° ͜ʖ ͡°)) — des personnes qui sont dans ce cas particulier totalement incultes politiquement mais tellement persuadées de détenir la vérité qu’elles ne supposent même pas qu’on puisse être en désaccord avec elle, donc Totalitarisme / 20 —, alors je fais un peu une indigestion pour ne pas dire une surdose ; ayez pitié, les gens. XD)

Citation:
Donc, moi qui suis dans cette dynamique, j'ai effectivement l'incroyable orgueil de vouloir faire partager mes étonnements avec les autres...

Le problème, c’est que tu lances une joute verbale qui peut s’étendre fort loin et bouffer tout le site, parce que tu oublies qu’on peut être en désaccord avec tes principes moraux pour des raisons de fond. Une guerre verbale et intellectuelle, et ça peut durer extraordinairement longtemps. (Car il y a une lourde inertie qui fait que les gens sont souvent réticents à changer d’avis, pour tout un tas de raisons et notamment à cause de biais cognitifs ; rares sont les personnes de bonne foi et intellectuellement honnêtes. Extrêmement rares, même.)

C’est aux maîtres des lieux de décider ce qu’il en est, mais pour ma part, je préfère éviter les débats politiques ici. Non pas parce que ce ne serait pas important, mais parce que je pense que ce devrait être en quelque sorte une « zone refuge ».
(Je précise au cas où — car le ton passe parfois mal à l’écrit — qu’il n’y a aucune agressivité dans mon commentaire ; je donne un point de vue ponctuel, et vais justement me garder de rebondir en roman épistolaire. ;))


Portrait de Erio-vaR

Citation:
mais les jeux japonais justement le son beaucoup moins que les jeux destinés à un public européen! exemple flagrant : Dragon Quest XI, avec des rôles masculins souvent très efféminés voire transsexuels comme Sylvando.

Oo C'est un un peu tous faux cela...
Les Japs ne font pas des protagonistes efféminés, les jap on une autre idée de ce qu'est la masculinité. C'est une autre culture qui à une autre façon de voir les chose.
Dans les jeux Jap destiné aux jap, tu retrouve de l'objétisation de la femme et du sexisme ordinaire bien plus "grave" que dans ce pauvre RE2 ou il y a à peine quelque petite touches qui ne mérite vraiment pas ce genre de pamphlet qui, de mon point de vue, ne fait que nuire à la cause quil prétend défendre.


Portrait de Kalameet

Bah, c'est ce que je dis : c'est pas une question d'efféminé ou de virilité, ces une question de genre. En occident, la culture patriarcale a construit deux genres en opposition (dit du coup "binaires") : la masculinité et la féminité. Viril contre efféminé justement. Bien sûr les choses sont plus compliquées et il y a toujours à la fois des différences et des similitudes entre les groupes sociaux, mais il y a suffisamment de traits communs aux différents modèles masculins de nos sociétés pour considérer que les genres sont binaires. Bref, oui effectivement le japon est une autre culture qui a construit des genres différents, en l'occurrence moins binaires. Ce qui ne signifie nullement que ce n'est pas une culture patriarcale d'ailleurs, pour d'autres raisons (parce qu'il y a pas que le genre...), ce que tu remarque d'ailleurs. Mais là aussi c'est complexe, en fait, on peut dire qu'il n'y a pas de bien et de mal, dans tel personnage féminin ou masculin d'un jeu vidéo, y'a souvent à la fois des représentations sexistes et d'autres non, etc. Et puis la même représentation peut signifier des choses différentes selon les cultures.


Portrait de KyloR

@kalameet : je suis d'accord avec erio-var.

Je pense que ton discours passerait mieux, et je serais même d'accord, si par exemple, tu parles de la façon dont la femme est représentée dans une série comme Dead or Alive par exemple, ou les jeux de Suda 51.
Mais pas dans RE, quoi.

La saga RE regorge justement de personnages féminins badass et "burnés" si j'ose, qui sont traités autrement que par des stéréotypes, et qui savent faire autre chose que minauder, montrer leurs nibards ou se montrer fragile en disparaissant dans un nuage de paillettes :
- Claire Redfield justement
- Jill Valentine dans le 3 ou RE5
- Sherry dans RE6 même, qui sait se montrer plus fine et intelligente que le fils de Wesker qui aurait pu complètement l’éclipser
Etc.