Skip to Content

Resident Evil 2 "Leon A"

Live sur Resident Evil 2 avec le scénario Léon A

52 Commentaires

Portrait de Maldhôr

La run de Tofuman était vraiment hard, je m'en souviens encore.


Portrait de Darkjack2

J'ai fait Tofu il y a quelques jours... que c'est sournois ! Environ 2 heures à essayer de terminer sa satanas de mission. C'est un très bon défi.


Portrait de Umbasa

Moi j'ai jamais passer les plantes dans le run tofu. :(


Portrait de Darkjack2

Oui... c'est ça qui me bloquait avec Tofu.

Petite astuce avec les plantes : tu peux avancer vers elles en restant à une certaine distance, et normalement elles lanceront une attaque avec leurs bras. Si tu recules au bon moment ou si tu esquives sur le côté, tu peux passer en forçant le temps que leur animation se termine.

La ruse est finaude !


Portrait de Inblader

Si il y a bien un jeu qui pourrait se prêter à l'épopée off c'est bien ce RE2 REMAKE, la question se pose même pas. :)


Portrait de Kaiser_Basiare

J'ai hâte que le remake sorte.... tellement de souvenirs sur les Resident Evil avec mon bro. Content que tu les fais en notre compagnie en plus je trouve que tu joues biens sur les RE GG gros ours.


Portrait de BluewingsXIII

Hooper: - Il me faut de l'herbe!!

Spoiler

Le remake je vote pour du off.

J'avais adoré les épopées sur RE4 RE7 :p

Par contre Hooper pas de mode normal par pitié met au moins en difficile le mode normal faut oublier en 2019 ça vaut rien.


Portrait de Onibaque

Je me souviens ces mercredi après-midi, et ces week-end d'été 1998 chez mon pote Jean-Luc... Tout fier du haut de mes 9 ans, j'avais pu avoir la Playstation pour mon Noël 1997 avec Crash Bandicoot et le fameux CD de démo en accompagnement.
Mon pote JL, le cul un peu moins bordé de nouilles, possédait quand même la fameuse Super Nintendo, où on s'amusait comme des fous sur Super Mario Kart / DBZ en versus.

Mais ce que nous n'avions pas alors à cet époque, c'était les 16 ans du grand-frère de JL... Ce dernier peu loquace à partager les "mérites" de son âge, apprivoisait égoïstement un "être supérieur" dans son château fort de 7m², rétorquant à chaque demande de notre part, que nous n'étions pas prêt pour cela...

Mais malin que nous étions déjà petits, nous savions précisément que les samedi après-midi/soirées de monsieur étaient largement passés loin, très loin de sa chambre. Après un repérage intense, et une première infiltration dans son humble demeure, façon Solid Snake, nous découvrîmes le sésame, le jeu qui changea à jamais notre perception du jeu vidéo... Planqué tout au fond de son placard barricadé, bardés de posters de Julia Channel, Lara Croft, ou je ne sais quel star sulfureuse de ces années chaudes, se trouvait la bête: Resident Evil 2.

Quel était ce truc? Aucune idée, mais la jaquette nous faisait hurler intérieurement plus que tout. Pour cette première partie, nous n'étions pas du tout préparés...
Nous enlevions la carte mémoire de son orifice, pour ne laisser aucune trace de notre passage... Après un écran de chargement interminable, à mettre la console dans toutes les positions du Kamasutra pour faire en sorte que le disque vainc les années de poussières accumulées dans la console, "Resident Evil TWOOOO" retentit dans nos oreilles. Des heures et des heures pour ne serait-ce qu'arriver au premier "Lickers" en mode Normal. En béatitude totale devant le spectacle de l'arrivée de ce premier monstre charismatique, nous perdions à chaque fois nos maigres moyens devant les assaut continues de ses tentacules monstrueuses. Plus tard, nous élaborerions un stratagème efficace, où tous les samedis après-midi, en l'absence du grand-frère, nous pourrions continuer notre aventure sur ma carte mémoire translucide de l'époque, personnalisée et affublée d'un auto-collant Resident Evil 2, à la gloire de ce jeu monumental.

Ce n'est qu'après que je découvris le premier chef d'oeuvre de Mikami... Resident Evil. Mais ça c'est une autre histoire...


Portrait de 100T hammer

Si je faisais partie du jury du Goncourt, j'aurais voté pour ton texte. ^^


Portrait de Umbasa

Une bien belle histoire. ^^


Portrait de Katakuri

Le scénario de Léon, c'est pas très Claire tout ça...


Portrait de Umbasa

Le mec vole mes blagues super drôles OKLM......:(


Portrait de Katakuri

j'ai posté sans regarder les commentaires... Je me fais pas chier à regarder si quelqu'un a déjà dit la même chose.


Portrait de Banana_Ninja_Cat

je crois que tout le monde l'a sortie c'te blague moi y compris


Portrait de LittleHardy

Et on ne s'en lasse pas !


Portrait de Umbasa

Sinon je te trouve très dur avec Resident Evil 7 quand ont te demande quel RE est le "plus" RE, tu dit:

-C'est comme choisir entre la peste ou le choléra

C'est pas très ronron pour le pauvre Resident Evil 7 quand même. :( puis de mémoire t'avais quand même bien aimer le 7.

Surtout vu l'infamie du 6.


Portrait de SilentHill

Les gars il faut bien l'écouter le Gros Ours à aucun moment il dit ne pas avoir aimé le jeu, il a apprécié le parcourir juste que comme 80% des gens ( et je suis d'accord avec lui ) il ne le considère pas comme un Resident Evil.

C'est un bon jeu, mais il aurait pu s'appeler House Of Horror personne n'aurait fait le rapprochement avec Resident Evil ( juste Chris à la fin et des salles de saves, waouh! ) rien à voir avec les vrais ou on l'incarne les HEROS de la saga, Jill, Chris, Claire, Rebecca, Burton, Sherry...etc


Portrait de Gastlab

Ah bah après c'est propre à chacun, mais j'ai vu dans RE7 bien plus de rappels à ce qui fait pour moi l'essence de Resident Evil, qu'il n'y en avait dans RE6 ou même RE5.
Les énigmes, le backtracking, et surtout l'angoisse par moment vraiment bien installée (je trouve la confrontation avec Marguerite vraiment bien foutue à ce niveau par exemple).
RE7 n'est pas un grand jeu, mais renoue bien avec certaines facettes que portait RE1 et qui en faisait à mes yeux un jeu spécial.
Le fait d'avoir mis de côté les personnages emblématiques empêtrés dans un scénario sans queue ni tête, m'a paru être audacieux et judicieux pour le coup.

Pour moi RE7 est très imparfait, mais je le prends comme une respiration et un recentrage qui pourrait (je l'espère) être bénéfique pour la suite.

Mais comme tout un chacun, je peux me gourer...


Portrait de Willdo

Justement c'est le fait qu'il pense maintenant que ce n'est pas un vrai RE que je trouve étrange, contrairement à ce qu'il avait dit à la fin de l'épopée.

D'ailleurs je ne suis pas du tout d'accord quand on dit que RE7 n'est pas un "vrai" RE : retour à une ambiance horrifique et lugubre, retour de l'exploration non-linéaire, moins d'action à la Michael Bay, retour des énigmes/puzzles (assez simples oui, mais il y en a), des malles, des salles de sauvegardes (avec sauvegardes limitées en difficile), scénario moins grand-guignolesque... Ça fait quand même pas mal. Je trouve cet épisode assez intelligent parce qu'il fait office de reboot sans pour autant jeter tout ce qu'il y a eu avant à la poubelle, parce que c'est un peu facile de faire ça. Y'a qu'à voir la typographie du titre : le jeu s'appelle "RESIDENT EVIL", avec le "VII" qui se superpose sur le "EVIL". Pour moi cet opus indique un nouveau départ tout en continuant le lore de la saga.

Et contrairement à ce que tu dis, je suis sûr que si le jeu était sorti sous un autre nom, beaucoup auraient dit "c'est un meilleur RE que RE4/5/6"... La saga ne se limite pas qu'aux personnages ! Surtout quand on voit ce qu'ils sont devenus...

Après le jeu n'est pas parfait : la fin est moins réussie, le bestiaire est décevant, il y a très peu de rejouabilité... Mais il faut plus le prendre comme un coup d'essai pour revenir aux sources de la série après le chaos de RE6, et je trouve que ça pose des bases intéressantes pour l'avenir. Je crois aussi que le remake de RE2 va arriver pour confirmer cet essai, en mettant le RE Engine au service d'un opus plus "classique" à la troisième personne. D'ailleurs je suis persuadé que le 8 reviendra à une caméra à l'épaule et avec quelques têtes connues :)


Portrait de Gastlab

Ah, et bien je suis extrêmement d'accord avec toi willdo haha