Skip to Content

Rayman (5/5)

78 Commentaires

Portrait de gio

rudolf a écrit:
NON ! Ce n'est pas ce que tu as dit dans ton message de départ. (...) Tu as bel et bien affirmé que c'était l'ensemble de la presse de l'époque qui n'encensait pas le jeu, mais à aucun moment tu n'as dit que c'était la presse "que tu avais vue".
Bis repetita : l'extrait que tu cites s'inscrit dans le contexte où je raconte mon expérience, dans l'ensemble du message. Et c'est évident que je n'ai pas tout vu (c'était une précision superflue à ce moment là parce que je ne pouvais évidemment pas imaginer à l'avance votre réaction). Si tu prends les mêmes mots et que tu les places dans un autre contexte, tu peux leur faire dire autre chose que ce qu'ils disent, bien évidemment. (Exactement comme avec l'exemple que je donnais "Impossible de le finir !") Mais faire abstraction du contexte est un sophisme des plus classiques.

rudolf a écrit:
on n'est pas dans ta tête, quand tu écris un message
Merci de le reconnaître enfin ! Ce n'était pas évident jusqu'à présent, avec ces procès d'intention.

(Tu vois, là j'ai retiré le message de son contexte pour détourner le sens que tu voulais lui donner. À la seule différence qu'on sait que je l'ai fait exprès et que je pourrais le reconnaître sans problème.)

Donc, si tu n'es pas dans ma tête, il faut arrêter de dire que dans mon message je prétendais parler de toute la presse. Parce que ce n'est pas "noir sur blanc" ce que j'ai écrit. C'est une interprétation gratuite.

Citation:
on ne comprend que ce que tu as écrit noir sur blanc
Mais si c'est vrai c'est très bien, je ne souhaite pas le contraire, mais c'est une première étape. La deuxième étape consiste maintenant à apprendre à tenir compte du contexte. Le contexte impacte le sens. Une même phrase écrite noir sur blanc n'a pas le même sens selon le contexte.


Portrait de Rudolf

@gio : Le seul sophiste, ici, c'est toi. Le "contexte" joue clairement en ta défaveur dans ton message de départ qui est très clair dans son interprétation, donc tu auras beau maquiller le réel et réinventer l'histoire, personne n'est dupe ici.


Portrait de gio

rudolf a écrit:
Le "contexte" joue clairement en ta défaveur dans ton message de départ
C'est une affirmation gratuite que rien n'appuie, là encore, donc évidemment il n'y a rien à répondre à cela. Où vois-tu dans ma phrase quelque chose qui soutient ton affirmation selon laquelle je parlais en dehors de ma propre expérience ? Moi je peux te fournir des éléments contextuels vérifiables montrant le contraire, tu en as vraiment besoin ? J'en viens presque à me demander si tu sais vraiment ce que signifie le mot "contexte"...

rudolf a écrit:
qui est très clair dans son interprétation...
Je suis tout à fait d'accord que mon message de départ est très clair. Je parlais de mon expérience, comme l'ensemble de mon message en atteste. Et je répète que dans mon expérience, la presse de l'époque disait du bien de ce jeu, jusqu'à un certain point seulement. Dire cela n'implique à aucun moment que j'ai tout vu et que je prétendrais à l'exhaustivité. C'est très clair en effet.

rudolf a écrit:
donc tu auras beau maquiller le réel et réinventer l'histoire
Encore des procès d'intention, des accusations purement gratuites, mais tu n'es "pas dans ma tête". Ah en fait si ? Tu as décidé de me prêter des pensées et arrières-pensées de façon totalement arbitraire (sans aucune base dans la réalité qui pourrait appuyer cela), je ne peux rien y faire.

rudolf a écrit:
personne n'est dupe ici.
Je ne cherche pas à duper, ni même à convaincre, qui que ce soit : je dis ce qui est. Après chacun croit ce qu'il veut. Mais toute personne qui lit mes messages est capable de voir ce qui est. (Sans même avoir à lire notre échange du reste.)


Portrait de KyloR

@gio @rudolf :

Bon je plaisante hein... ^^


Portrait de Rudolf

@Trikounet : En tout cas, je m'en souviens très bien : Rayman 2 était considéré comme l'une des plus grosses sorties sur Nintendo 64, et l'un des jeux les plus cultes de la console (à juste titre pour moi). Maintenant, il a été davantage "oublié", malgré ses nombreux portages. Par contre, Rayman 3 version console de salon, je n'en ai jamais été fan (je préfère le Rayman 3 GBA, un jeu méconnu).


Portrait de Trikounet

En effet, Rayman 2 était même comparé aux autres jeux de plateformes de l'époque comme Banjo-Kazooie. C'était incontestablement un gros gros jeu, autant sur N64 que sur PC ou DC d'ailleurs.


Portrait de Castlemblem

Salut ! Que lui trouvez-vous à ce Rayman 2 de si spécial ? (sincèrement)

Il y a un an, il y a eu Rayman 3 d'offert via le PS+ de la PS3, donc c'était l'occasion rêvée pour enfin finir Rayman 1 et me faire pour la première fois Rayman 2 avant d'attaquer Rayman 3 (en juillet 2018 donc).

Concernant Rayman 1:

J'ai trouvé le début de Rayman 1 toujours aussi enchanteur et ce que je n'avais pas fait à l'époque très sympa aussi... mais dur ! Mais surtout lent. Beaucoup trop lent pour moi. Le rythme ne m'a pas du tout plu. Devoir refaire les mêmes niveaux pour récupérer toutes les cages en trouvant où elles sont et comment les faire pop était juste chiant pour moi donc pas fait le dernier niveau.

Concernant Rayman 2 :

Et ensuite je me suis donc fait Rayman 2 (sur Dreamcast) et... je me souviens m'être dit que le jeu était ni mauvais ni... prenant. Je l'ai fait sans déplaisir mais sans grand plaisir non plus.

Alors, de mémoire, il est varié, mais... M'ouais. Je n'ai pas eu envie de tout récupérer, de revenir dans les niveaux (même si on y est obligé il me semble dans la progression du jeu, non ? Vague souvenir...). J'avançais et puis voilà.

Je me souviens m'être dit qu'il n'y avait rien qui me donnait envie de farfouiller (en même temps, il n'y a pas grande chose, de mémoire encore une fois).

L'impression qu'il me reste, c'est :

- niveaux jolis et variés mais incroyablement vides. Dépeuplés aussi. J'avais l'impression d'être Tom Hanks dans Seul au monde ! o_O Typiquement la première zone où on débarque, après l'introduction du bateau volant, illustre parfaitement mon ressenti : joli mais étriqué et vide ! Même au niveau des décors et des détails.

- ambiance super étrange ! Les lieux "vides", les musiques, les sonorités,... Le mec qui te demande les masques et l'endroit où il est illustre encore une fois parfaitement cette étrangeté : un endroit qui a l'air d'être hors du temps, perdu-on-ne-sait-où avec des bruits chelous... Un autre endroit que je trouve étrange c'est là où on plane pendant dix piges en descendant (ici : https://youtu.be/NmTuuuxHO-E?t=8000 à 2:13:20 avec également le passage juste quelques secondes avant où tu cours sur le flanc d'une colline, montagne) avec toujours cette musique / ces bruits d'ambiance... étranges ouais ! Je ne trouve pas d'autres mots. Un mélange de plusieurs choses et qui confère une ambiance vraiment particulière.

Bref, de façon globale, j'ai trouvé ce jeu très surprenant et déstabilisant (pas de voix tiens ! C'est peut-être aussi pour ça !). Comme s'il ne savait pas vraiment sur quel pied danser.

Et donc, comme je l'ai dit un peu plus haut, j'ai trouvé ce Rayman 2 ni mauvais ni bon. Lambda. Je l'ai fait et puis basta. Sans déplaisir mais sans plaisir non plus. J'avais quand même hâte de le finir.

Concernant Rayman 3 :

Et, donc, ensuite je me suis fait Rayman 3 en juillet 2018 via le PS+ et là j'ai trouvé que la formule avait trouvé sa voie et était maîtrisée de bout en bout ! C'est à partir de cet épisode que le ton humoristique de la série démarre (et continue avec Origins et Legends), que les musiques sont entraînantes et visuellement ça redevient enchanteur comme dans le 1er.

Dès les premières secondes, le ton est donné (avec Murphy et sa VF et donc une voix en effet), l'humour fait mouche (pour ma part) et t'en prends plein les yeux ! Et niveau gameplay, c'est varié tout du long, ça m'a agréablement surpris (il y a même des mini-jeux avec notamment au moins un boss dans la baraque et le fusil, j'ai trouvé ça énorme !).

Pour conclure :

Donc pour résumer, j'ai trouvé que le 2 était le Rayman le plus... comment dire... fade ? Lisse. Oubliable.

Le 1 est féérique (mais chiant à jouer pour moi).
Le 2 n'est pas chiant (mais est lambda).
Le 3 est féérique et plaisant à jouer !

Vous l'avez compris : des 3, je préfère le 3e (même le boss final est surprenant !).

Et donc, j'aimerais connaître votre point de vue là-dessus.

Sachant que j'ai fait Super Mario 64, pour la première fois, un ou deux mois après ces 3 Rayman (sur N64 donc) et j'ai surkiffé ! Ce gameplay / level-design / ces possibilités... enfin tout ! Tout était incroyable. Et même après avoir récupéré les 120 étoiles, je n'étais pas rassasié ! Le gameplay est juste parfait. Un pur bonheur !

Donc si je devais comparer Super Mario 64 et Rayman 2 : Super Mario 64 gagne dans tous les domaines haut la main !

Donc, vraiment, je suis curieux de connaître votre avis sur tout ça.

PS : en voyant le boss de fin de Rayman 1 fait par Hooper, j'ai été surpris de voir qu'on ne combat pas plus que ça Mr. Dark... C'est sur une autre version qu'on le combat plus que ça ou alors j'ai des souvenirs totalement mélangés haha ?


Portrait de Trikounet

Salut,

je vais faire simple. Dans Rayman 2 j'aime surtout son ambiance hostile, les robots pirates, les spectres de poulet ou je ne sais plus quoi, les tombes, les marais moisis, la couleur du ciel, la glace, le feu, la lave, le tout — pour reprendre une de tes expressions — quasiment hors du temps... enfin bref : niveau décor et atmosphère, c'est magnifique. On se croirait au milieu d'un conte de fée à l'ambiance machiavélique, j'ai adoré. C'est drôle que tu trouves les lieux vides parce que vu la grande variété dans les niveaux, on a au contraire des éléments de gameplay et de level design pertinents qui se dessinent parfaitement au milieu du background. C'est vrai que son ambiance peut paraître déstabilisante mais c'est voulu : il y a un côté féerique, c'est vrai... mais beaucoup plus hostile que le premier Rayman. Quant à la musique, alors là j'ai envie de dire que ça dépend des supports : ma préférence va pour la version N64 car moins surchargée et allant davantage à l'essentiel que l'OST de la Dreamcast par exemple (qui, techniquement, est bien évidemment supérieure mais pas forcément meilleure du coup).

Les principaux bémols pour moi sont dans la durée de vie du soft. Il n'est pas facile si on veut récupérer tous les lums mais le cheminement jusqu'aux masques m'a un peu déçu : on passe plusieurs mondes pour arriver aux deux premiers temples mais du troisième au quatrième il n'y a qu'un monde ou deux, comme si les développeurs voulaient précipiter la fin. C'est un jeu relativement accessible même si certains mondes sont ardus (et le boss de fin, c'est plutôt coriace car il ne faut pas tomber dans la lave sinon on recommence tout). Mais à part ça, ça reste un grand jeu de plateformes. J'ai un peu la flemme de détailler davantage mais peut-être que Rudolf le fera s'il voit ton message.

Si tu as kiffé Super Mario 64, qui a une approche complètement différente de la plateforme 3D que Rayman 2, peut-être seras-tu davantage intéressé par Banjo-Kazooie sur N64 : il reprend l'architecture de Super Mario 64 qu'il sublime par la même occasion.


Portrait de Castlemblem

Ah on est donc d'accord sur cette ambiance un peu étrange, comme hors du temps. Ah bhé ce que tu as aimé, c'est justement pourquoi je n'ai pas accroché. Et ouais, en effet, il y a un côté hostile, c'est peut-être aussi ça.

C'est vrai que c'est assez paradoxal de trouver les lieux vides alors qu'ils sont variés. Je pense que, comme tu l'as dit, ça doit être l'approche de la plateforme 3D de Rayman 2 qui ne me convient pas. D'ailleurs, tu as vu juste, je n'ai pas encore fait Banjo-Kazooie, mais il me donne grave envie pour le peu que j'en ai vu !

Merci pour ton avis, je comprends mieux maintenant. C'est toujours intéressant d'avoir l'avis d'autres personnes.


Portrait de Rudolf

@castlemblem : Pour compléter ce que Trikounet a dit, j'ai beaucoup aimé cette ambiance "poisseuse" de Rayman 2 : un vrai "conte", avec tout ce que ça implique de "féérique" et de "sinistre" (comme dans un vrai conte de fée où on alterne souvent entre ces deux sentiments opposés, comme les contes de Perrault ou d'Andersen). On ressent aussi vraiment le côté "aventure", l'exploration de temples perdus construits par des peuples anciens, ce côté "hors du temps" (et un peu "chamanique" par moments, les esprits de la Nature, tout ça) dont tu parles et qui m'a marqué positivement.

Je comprends qu'on n'accroche pas, mais j'ai beaucoup aimé ce côté "premier degré", là où j'ai été assez déçu par le "second degré" des épisodes sortis après mais que je ressentais plutôt comme une sorte de "je m'en foutisme", comme si les développeurs ne croyaient plus du tout en l'univers qu'ils essayaient de développer dans cette série.

D'ailleurs, si on y fait attention, je vois en Rayman 2 un avant-goût de Beyond Good and Evil (aussi développé par Michel Ancel) : un monde paisible et accueillant à la base, mais chamboulé et terrorisé par des envahisseurs qui ont enlevé des tas de personnes pour les emprisonner. On dirige une sorte d'"élu" aux origines mystérieuses (comme Jade), qui doit peu à peu "inspirer" le peuple entier pour le pousser à se soulever contre l'envahisseur (c'est ce qui se passe à la fin des deux jeux : un soulèvement majeur du peuple juste au moment du combat final).

En plus de ça, le gameplay était chouette, très plaisant à jouer (même si, je l'avoue, Rayman 3 surpasse le 2 au niveau du gameplay, mettant davantage l'accent sur les "combos" et le scoring pour débloquer plein de bonus, mais j'ai trouvé le jeu trop simple et trop court malheureusement). La DA est magnifique (je trouve qu'elle a été bien "repompée" dans le très bon Kya : Dark Lineage sur PS2), et les musiques singulières contribuent à l'ambiance toute particulière du jeu.

Du coup, contrairement à toi, je n'ai pas trop aimé Rayman 3, je n'ai pas adhéré à son humour (la voix de Murphy est INSUPPORTABLE, il est devenu aussi énervant qu'une vraie mouche ! Heureusement qu'il disparaît après le premier niveau ! ). Même problème dans Rayman Origins et Rayman Legends, les jeux ne prennent plus du tout au sérieux ni l'univers, ni les personnages, ni l'intrigue de la série.

Concernant Mr. Dark dans Rayman, ce que j'en ai interprété, c'est que tous les boss du jeu ne sont que des "avatars" de Mr. Dark. Ainsi, à chaque fois qu'on affronte un boss, on affronte Mr. Dark lui-même sous une autre enveloppe corporelle. Il faut croire que Mr. Dark est incapable de combattre sous sa "vraie forme" de magicien noir. Au passage, petit détail, lors du combat final, on voit briller des vitraux en arrière-plan, mais pas n'importe lesquels : ceux correspondant aux répliques de boss fusionnés qu'on est en train d'affronter. Ainsi, dans la première phase, on voit bel et bien briller les vitraux de Skops et de Mr. Stone. Puis dans la seconde phase, on voit briller le vitrail de Space Mamma (en double exemplaire, vu que dans le jeu on l'affrontait justement deux fois dans le monde des crayons). Enfin, dans la dernière, on voit briller les vitraux de Mr. Sax et Moskito.

Après, le sort de Mr. Dark reste mystérieux : on ne sait pas vraiment s'il est mort (après avoir vaincu une nouvelle fois toutes ses enveloppes corporelles), ou bien s'il s'est enfui. Il y a d'ailleurs un petit clin-d'oeil dans Rayman Origins vers la fin.


Portrait de Castlemblem

Citation:
Je comprends qu'on n'accroche pas, mais j'ai beaucoup aimé ce côté "premier degré", là où j'ai été assez déçu par le "second degré" des épisodes sortis après mais que je ressentais plutôt comme une sorte de "je m'en foutisme", comme si les développeurs ne croyaient plus du tout en l'univers qu'ils essayaient de développer dans cette série.

J'ai aussi eu cette impression et je t'avouerais que je suis content du changement !

Citation:
Concernant Mr. Dark dans Rayman, ce que j'en ai interprété, c'est que tous les boss du jeu ne sont que des "avatars" de Mr. Dark. Ainsi, à chaque fois qu'on affronte un boss, on affronte Mr. Dark lui-même sous une autre enveloppe corporelle. Il faut croire que Mr. Dark est incapable de combattre sous sa "vraie forme" de magicien noir. Au passage, petit détail, lors du combat final, on voit briller des vitraux en arrière-plan, mais pas n'importe lesquels : ceux correspondant aux répliques de boss fusionnés qu'on est en train d'affronter. Ainsi, dans la première phase, on voit bel et bien briller les vitraux de Skops et de Mr. Stone. Puis dans la seconde phase, on voit briller le vitrail de Space Mamma (en double exemplaire, vu que dans le jeu on l'affrontait justement deux fois dans le monde des crayons). Enfin, dans la dernière, on voit briller les vitraux de Mr. Sax et Moskito.

Maintenant que tu le dis, c'est vrai que pendant le combat contre tous les "monstres de Mr. Dark", en bas à gauche, on voit la barre de vie de... Mr Dark lui-même (et non les hybrides qu'on combat) ! Donc ton interprétation me paraît être la bonne. Bien vu ! Je n'y avais pas fait gaffe tiens.

Citation:
Après, le sort de Mr. Dark reste mystérieux : on ne sait pas vraiment s'il est mort (après avoir vaincu une nouvelle fois toutes ses enveloppes corporelles), ou bien s'il s'est enfui. Il y a d'ailleurs un petit clin-d'oeil dans Rayman Origins vers la fin.

Ouais, ça par contre, je l'avais capté ce clin d’œil à la fin de Rayman Origins. C'était marrant.


Portrait de Trikounet

Je te réponds un peu tard castlemblem mais pour Banjo-Kazooie, si tu as kiffé Mario 64 et que c'est un jeu qui te donne envie, tu vas adorer (normalement) : n'hésite pas à m'envoyer ton avis si tu le fais un jour ! Ce sera un plaisir que d'en discuter.

Sinon ça m'a donné envie de refaire les deux premier Rayman tout ça !


Portrait de oOToyteoOo

Mais tellement, faut juste voir qu'il a 90 % sur Metacritic...

D'ailleurs, j'étais abonné aux magazines à l'époque, les 2 que je possédais étaient unanimes et parlaient d'une nouvelle référence pour le genre.

Bref, excellent jeu que j'ai déjà conseillé à Hooper. En tout cas, il faut au moins faire le 3, de plus ce dernier est disponible sur console récente ! Ce serait vraiment dommage de se concentrer uniquement sur les 2D alors que l'ensemble de la saga est très bonne.

Dans l'absolu, quitte à en faire que 2, c'est même mieux de lancer le 3 et Legends, plutôt qu'Origins et Legends, ces deux jeux étant très proches.

Après personnellement, je souhaite qu'il fasse tous les jeux.


Portrait de Zeldo_1992

Je me répète mais rayman 1 fut mon tout premier jeu sur console de salon avant spyro et j'avais fais que le début a l'époque tellement il était chaud. J'avais découvert le reste avec les cheat codes (et encore j avais pas tout vu).
Franchement, respect pour l'avoir terminé à la loyale, C'est beau !
Le dernier saut est abusé. Ce jeu marque à vie tellement il est difficile loul.
Dommage que tu enchaîne pas avec le 2 car j'ai gardé de très bon souvenir, une difficulté plus facile mais pas trop non plus, avec toujours des cages dissimulés un peu partout. Les ambiances sont bonnes, les univers aussi. Tu vas kiffer ! C'est différent car c'est en 3D mais c'est un putain de bon jeu 3D. Tu veux jouer aux différents jeux dans le désordre et c'est dommage car tu te rendra pas compte de l'évolution des sorties. Après, tu veux rester sur la 2D pour le moment et c'est respectable. En plus, Tu veux faire le 3 avant le 2 ce qui est très frustrant je trouve mais bon... Et même si tu peux pas faire le 2 avec une console récente, rien t'empêche de le faire sur une console plus ancienne, si ? Autant dire que tu le fera à la saint glinglin et bordel quoi, pas faire rayman 2 et spyro 3, Tu rate de bons titres monsieur le gros ours ignorant. Pas bien ça, pas biiiiiiiiien.
Ce fut de bons lives surtout le dernier, Tu était motivé loul.


Portrait de Dfdpj



Inoubliable, l'un de mes jeux plateforme préféré !
Bravo Hooper de l'avoir fini à la loyale !

J’espère que tu nous fera un jour un let's play de Rayman 2 sur PC, car attention sur la PS1 et la N64 étaient l’inférieur version !


Portrait de HK484C

Excellent, merci pour le partage de cette vidéo !


Portrait de Zeldo_1992

J'ai apprécié rayman 2 à l'époque, sur PC.
Il était corsé, surtout vers la fin. Ahlala, Les crises de nerf que j'avais loul surtout dans le niveau de lave où il fait tout éviter, l'enfer ! Et celui où il court avec un espace de mouton (je sais plus trop le personnage), et jai aussi le souvenir d'un boss où il fallait voler. Que des phases compliqués. Un jeu 3D qui m'a marqué c'est certain.


Portrait de Skweed

Rejoues-y maintenant et constates à quel point le jeu est facile par rapport au premier. x)


Portrait de Monsieur Patate

Citation:
celui où il court avec un espace de mouton (je sais plus trop le personnage)

Le serpent dans le marais (Ssssam) ? Ou pas du tout ?
https://www.youtube.com/watch?v=YexqfFby4jo&t=1m12s


Portrait de Don Patch

Il faut que le Hooper teste Rayman 3 en VF pour son ambiance et son humour déjanté.
Le jeu vaut largement le coup rien que pour ses personnages, entre les Murphy, Globox et André sans oublié les docteurs ptizètre et les gros yétis psychopathes et leurs répliques culte, y a moyen que ce soit marrant :D
Et puis le jeu possède un gampelay intéressant due à ses nombreuses transformations power-up ainsi que plusieurs phases original et variées.

Rayman 3 possède aussi une version 2D sur GBA et si tu la connecte à la version GameCube elle te permet de débloquer de nouveaux niveau exclusif.

Ensuite pour Rayman 2 je ne l'ai pas fait donc je ne sais pas trop ce qu'il vaut mais je suis curieux de voir quand même, en sachant qu'il était dispo sur PS1 et N64 et a eu droit également à son adaptation 2D sur GB Color.

D'ailleurs à propos de N64, il y a également cet autre jeu étrange d'Ubisoft, Tonic Trouble.

Je ne connais pas mais ça à l'air complètement déjanté.
Si quelqu'un aurait un avis déçu ça m’intéresse.

Mais sinon Hooper au risque de faire mon Gio :p, si tu veux vraiment jouer au meilleur Rayman qui soit, tu sait ce qu'il faut faire voyons, tu l'a juste sous ton nez, il faut jouer à Dynamite Headdy :D

Dynamite Headdy c'est "l’ancêtre" de Rayman mais en mille fois mieux, avec un level design beaucoup plus intelligent et un gameplay varié qui risque de bien plus te surprendre que tu ne le pense.

Sinon il y a aussi Plok sur SNES qui était aussi une sorte "d’ancêtre" à Rayman et qu'on a tendance à oublier un peu.