Skip to Content

Ninja Gaiden

Let's Play et Fin Ninja Gaiden

34 Commentaires

Portrait de teknosonorious180

Pwoua les deux jeux ta poster je suis fan
Kabuki Quantum Fighter je l'ai découvert il y a 4/5 ans sur émulation grâce à un vidéo testeur ou top 50 sur les jeux nes je sais plus exactement ? mais c'est grâce à un style de vidéo du genre, que j'ai pu découvrir se jeux!
Franchement un super jeux de la nes, vraiment à faire !

Light Crusader par contre moi j'adore mais, les gens l'aime moins "lol" , beaucoup le trouve trop hardcore ou trop chiant à joué de se que j'ai pu voir un peux partout mais, c'est un super jeux de mon point de vue.


Portrait de Graeme

Concernant RE8 (c'est moi qui ait écris dans le tchat que le jeu pourrait sortir sur PS4/One), y a quand même beaucoup de détails visuelles dans les trailers, j'ai dû mal à voir un jeu crossgen.
Ceci-dit, il y a eu des rumeurs qui disent qu'il aurait des problèmes d'optimisation sur PS5 (pas de problème sur SX). Peut-être que Capcom ont revu leurs ambitions à la baisse et finalement il serait crossgen. Ils ont dit au TGS qu'il "pourrait" sortir sur les consoles actuelles.
Pour le jeu, je sens que ce sera un RE7.5 en plus grand et plus long.


Portrait de La Chouette

Salut Hooper,
je reviens sur plusieurs point que tu as abordés.

1/ Concernant le boss final qui te renvoie au début du monde 6

C'est très probablement un bug de la version américaine du jeu (et donc européenne).
ALors que dans la version originale japonaise, le fait de mourir sur le boss final te renvoie au début du 6-3.

Et pour ce qui concerne les jeux suivants, je sais pas si elles sont dispo sur ton odroid, mais il vaut mieux que tu fasses les versions japonaises du jeu sur famicom.

Surtout pour ninja Gaiden 3 qui n'a pas de continue infini dans la version occidentale.
Je sais que tu peux savestates mais attention à ne pas te softblock à cause du timer.

2/ Concernant le fait de réussir à finir les jeux 8 bit en étant enfant.

On finissait par y arriver mais ça pouvait prendre des années.

Il y a pas mal de jeu que j'avais à 5 ou 6 ans que je n'ai pas fini avant d'avoir 10 ans passé.

Forcement à force de les refaire, on finissait par tout connaitre.

3/ Pour les personnes qui te montrent des vidéos speedrun.

Sans même partir dans le speedrun ou le superplau, faut quand même reconnaitre que tu as un piétre skill et que tu met beaucoup de temps à comprendre les bases du gameplay.

ça parle du boss final de Sekiro, la plupart des gens qui sont arrivés jusque la on dû y passer 1 à 3 heures là ou toi tu en a passé 10.
Et justement, le boss final exige que tu maitrises l'intégralité des mécaniques de jeu tout en les enchainant. Forcément, pour toi qui n'avait pas dû en comprendre la moitié, ça devient plus compliqué.

Tu t'es retrouvé dans la même situation avec les 2 derniers boss de Final Fantasy 7 Remake ou tu étais littéralement en train d'apprendre les bases du système de combat en plein boss final.

Et ça c'est c'est devenu une constante de te voir arrivé à la fin d'un jeu sans avoir compris les mécaniques de bases.
Donc forcément, tu te créer artificiellement des pics de difficulté tout seul.

4/ Pour le jeu de ce soir sans difficulté.

Pourquoi ne pas justement lancer le Kirby de la NES pour voir le contraste avec les jeux de l'époque.


Portrait de djizz91

Citation:
1/ Concernant le boss final qui te renvoie au début du monde 6

C'est très probablement un bug de la version américaine du jeu (et donc européenne).
ALors que dans la version originale japonaise, le fait de mourir sur le boss final te renvoie au début du 6-3.

La version jap renvoie bien aussi au 6-1 lorsque tu meurs contre le dernier boss... Sauf erreur de ma part, seul la version pc engine renvoie au 6-3 dans un tel cas.


Portrait de Rudolf

@djizz91 : J'ai fait la version PC Engine (que je trouve d'ailleurs un peu meilleure que la version NES) sur ma PC Engine Mini, mais non, on recommence bel et bien au niveau 6-1 (mais comme sur NES, les boss finaux déjà tués restent morts).

D'ailleurs, soit dit en passant, la version PC Engine propose un niveau final moins "craqué" que sur NES au niveau des ennemis, c'est nettement plus faisable (les Ninja volants sont beaucoup moins dangereux dans cette version et les placements d'ennemis sont différents afin qu'ils soient moins traîtres pour le joueur).


Portrait de --Benjamin--


Comme le titre original était Ninja Ryukenden et qu'il est sorti chez nous sous le nom de Shadow Warriors, je suppose que si aujourd'hui tout le monde dit Ninja Gaiden comme aux USA c'est juste un effet d'Internet/Youtube et du fait que les gens prennent la ROM NTSC US plutôt que la JAP ou PAL quand il le lancent en émulateur.


Portrait de Rudolf

@--benjamin-- : Non, à mon avis, ce n'est pas ça, la raison : je pense que la série est devenue "connue" grâce aux épisodes Xbox, qui s'appelaient chez nous... bah, Ninja Gaiden justement. Du coup, au vu de la popularité des épisodes 3D, le nom Ninja Gaiden est resté davantage ancré dans nos mémoires. En tout cas, c'est comme ça que je le ressens.


Portrait de doki

C'est la version Xbox qu'il faut faire Hooper :p

Bon sinon le mec qui a eu l'idée de mettre un timer dans un jeu aurait mieux fait de rester couché ce jour-là car c'est vraiment une idée de merde. J'ai toujours détesté ça. Le pire c'est que ça été repris par la suite dans plein d'autres jeux, comme par exemple dans Majora's Mask, mais là comme c'est Zelda forcément c'est du génie.


Portrait de Antonius

Le timer est une invention de l'arcade, pour éviter aux joueurs de rester trop longtemps sur leur partie et faire cracher les pièces. Le scoring aussi, afin de pousser certains à tenter de mettre leurs 3 lettres dans les high scores et donc à jouer plus. L'absence de continue ou limité, et la difficulté de ces jeux de l'époque, même objectif. Comme bon nombre de jeux sur console étaient des portages venus de l'arcade, ben on gardait ce système, et au final c'est resté par habitude pendant un temps.

Dans Majora's Mask c'est pas un timer, c'est le principe du jeu, de l'histoire.


Portrait de La Chouette

Je sais si tu sérieux pour Majora's Mask, mais ça n'a rien à voir pour le coup.

La limite de temps est utiliser en tant que mécanique de jeu et non comme une contrainte.

D'autant qu'elle n'est absolument pas punitive puisque tu remonter, ralentir et accélérer le passage du temps à la demande.


Portrait de doki

Mais oui bien sûr ça n'a toujours rien à voir dès qu'il s'agit de son jeu adoré.


Portrait de Apolline

J'suis d'accord avec madame la chouette. Dans Majora's mask, la limite de temps est un peu chiante au début mais on s'y fait rapidement et ça ne devient plus un handicap. Et ça permet aussi une mécanique de gameplay sur l'habitude: les pnj qui repassent, l'environnement qui change etc. Donc rien à voir avec un bête timer. Mais oui mourir en plein donjon par manque de temps, ça peut être frustrant; ça m'est arrivé pour le premier mais par la suite ça va.


Portrait de La Chouette

Il me semble que Majora's Mask n'est justement pas un de ses jeux du cœur.

Mais j'avoue que je ne comprend même pas la comparaison entre la limite de temps de Zelda MsM avec un Timer de plateformer 8/16 bit.

Dans Majora's Mask, c'est davantage utilisé comme un agenda que comme une contrainte pour te forcer à te dépêcher en augmentant bêtement la durée de vie d'un jeu.

surtout que tu peux ralentir le passage du temps et qu'il y a énormément d’élément dans le jeu qui "gèle" le temps (parler avec un PNJ, ouvrir un coffre, les cinématiques) ce qui fait qu'au final on a énormément de marge.


Portrait de Louvi Kami

Le(s) boss final est assez simple quand tu as la technique, je me rappelle l'avoir terminé à 4 ans et demi en faisant le poirier.

PS : La difficulté des jeux de l'époque n'avait souvent aucun sens quand même...