Skip to Content

Heavy Rain (5/5)

Live du 17.05.2018 sur Heavy Rain

30 Commentaires

Portrait de derwich

Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est de l'expérience !
Ce bon vieux David a réussi le plus grand tour de force de son jeu-film sur le point de l'ambiance. Ce qui se confirme sur toute la durée de Heavy Rain (une dizaine d'heures pour l'Ours) avec l'horreur et l'angoisse qui s'infuse dans la dépression. Avec un peu de recul, les personnages, dialogues et certaines situations sont assez caricaturales (ridicules ?), mais les balbutiements de ce type d'expériences nécessitaient probablement ce grain globalement grossier pour marquer le coup et cerner ses propres limites (comme dans l'histoire du Cinéma en somme) avant de proposer quelque chose de relativement plus fin avec son fameux Beyond qui bouleverse à plusieurs moments particulièrement touchants.
Décidément, malgré la faible quantité de thèmes musicaux, le musicien attitré de Quantic Dream était un grand nom du jeu vidéo. Ses partitions instillent une réelle alchimie dans les scènes et prend à la gorge, ça fonctionne vraiment. Les relations entre les personnages marchent aussi pas mal et forcent d'autant plus le respect vu la date de sortie du titre.
En effet, le Hooper fait bien de relever les incohérences qui gangrènent un poil l'édifice et surtout, bien que ne faussant pas le ressenti, celles concernant
Spoiler
Autre point assez problématique : des interactions réellement sibyllines. Il arrive malheureusement trop souvent qu'elles soient obscures et que le joueur ne sache pas qui est visé, ce qu'il va se passer, être dit... Ce qui est problématique pour un film interactif.
Le Gros Ours a eu une
Spoiler
fin (et la propose à tous) et a bien géré cette bête curieuse, même si certains QTE ont été compliqués à maîtriser :p ! Bien joué Milou de proposer des jeux aussi variés sur le site, c'est excellent de taper dans tous les domaines et d'enrichir ceux qui n'ont pas eu la possibilité de vivre de genre de curieux projets et de donner de la visibilité à des œuvres moins répandues. :)
Mais franchement, pondre un objet aussi fantasmé qu'un film-jeu de cet acabit sur une enquête, il y a dix ans, avec un rythme soutenu, aux événements avec de réelles répercussions (dans la seconde moitié hein ?!) et aux multiples dénouements, c'est chapeau l'artiste et très original. Et en plus, même si cela part d'un running gag de Notre Ourson préféré, aux termes de certaines séquences d'intense tension portées à leur paroxysme, l'émotion, la vraie, finit, encore aujourd'hui, par cueillir pour de vrai.


Portrait de KyloR

@derwich : Bon, mon cher derwich, d'habitude j'aime bien tes critiques, mais là, ça ne passe pas ! Je vais être obligé de te retrouver et de te remettre les yeux en face des trous !! ^^
Bon je déconne bien sûr.

Mais personnellement, j'ai toujours très sincèrement, et sans aucune exagération, considéré Heavy Rain comme une énorme daube (et Beyond, j'en parle pas). Ce jeu en fait tellement des caisses dans ses intentions, sa mise scène, et cela malgré une ou deux séquences réussies, que j'ai juste envie de me pendre au bout d'un quart d'heure, après m'être écroulé sous les gravats de bons sentiments et de répliques nanardesques concoctés par notre bon vieux David. Sans compter les quelques séquences malsaines ou parfaitement ridicules, ainsi que cette obsession flippante de Cage de foutre des séquences, dans tous ses jeux, où les personnages féminins se retrouvent à poil pour des QTE, à mon sens, purement voyeuristes où le facepalm est permanent...
Ce film-jeu, c'est Seven version téléfilm M6 du samedi soir, bourré au Calva et la gueule gavé de Prozac.

Et en AUCUN cas ce jeu et notre bon vieux David ne sont précurseurs ou originaux !
Les jeu d'aventures textuels existent depuis bien longtemps, ainsi que les FMV/point'n-click où certains de nos choix pouvaient influencer certains dialogues ou situations, déjà au début des années 90.
Et que M. Cage et certains joueurs y croient et même l'avalent, me sidère un peu. Car David Cage est au jeux vidéos QTEesque ce que Red is Dead, au début de la Cité de la Peur, est au cinéma : une parodie au sein d'une parodie, mais tellement grotesque qu'elle apparaît comme merdique aux spectateurs/personnages de celle-ci. Sauf qu'ici, les pauvres spectateurs/personnages, c'est nous, pauvres mortels voués aux excès d'imagination d'un homme qui opéra la fusion en un seul esprit, le sien, des thrillers paranoïaques/polars français et américains des années 70/80/90 et des sublimes et foisonnantes intrigues des sitcoms AB Productions.

Donc, quand je pense à Heavy Rain, je pense surtout à ça, qui résume bien la chose : :p


Portrait de Umbasa

C'est pas "que" pour les QTE que les jeux de Cage peuvent être qualifié de " précurseurs ou originaux " faut pas oublié que les jeux de Cage sont des jeux avec des énorme budgets, de la mocap poussé un excellent casting avec des pointures......enfin bref je vais pas m'étendre ta vidéo ma bien fait marrer surtout quand il se prend la porte. XD


Portrait de derwich

Le pire dans ce que tu écris mon cher Kylor, c'est que quasi tout est objectivement vrai ! :p
En effet, la globalité des jeux de Cage (du moins Heavy Rain et Beyond auxquels j'ai pu tater) confinent au nanardesque du point de vue de leur démesure et de leurs personnages/situations/dialogues archétypaux. Autre point que tu vises pertinemment : le voyeurisme de certaines séquences. Ce bon vieux David déploie une particulière attention à dénuder facilement les personnages féminins sous un œil complaisant (car, le sait-il, les gamers sont majoritairement, encore maintenant, des jouEURS). Exemple la scène de

Spoiler

Par contre, au niveau de l'ambiance, je trouve que c'est très réussi (tout comme dans l'expérience pseudo-hallucinée de Beyond) et même si les scénarios sont totalement caricaturaux, certaines fulgurances rarement ressenties dans le JV font passer la pilule. Le format du film interactif justifie pour moi en partie le délire. Si l'ambition avait été d'en faire un réel JV, j'aurais été moins indulgent et probablement beuglé au scandale ! :p En tout cas, c'est décidément toujours bien plaisant de pouvoir échanger intelligemment des idées sur ce site (encore plus avec quelqu’un qui a un goût certain, Kylo Ren étant de loin le meilleur perso de la new trilogie avec le monumental Adam Driver qui va bien avec !).
Une chose est sure, avec le contexte actuel, autant dire que David n'a pas le choix que d'avoir remédié à certaines des maladresses récurrentes de ses jeux dans son Detroit que j'attends au tournant (et dont je n'ai pas vu l'épopée de l'Ours, je suis bougrement en retard dans les rediff lives !) :p


Portrait de KyloR

@derwich : Tout à fait.

Mais par contre, au niveau de l'ambiance, je suis tout à fait d'accord, elle est souvent réussie : quelque chose passe en effet, au moins dans Heavy Rain notamment grâce à la musique de Normand Corbeil sur ce jeu.
Moi non plus je n'ai pas fait Detroit, donc il n'est pas trop tard pour que David me fasse changer d'avis ! ^^

PS : en effet, Adam Driver est un acteur tout à fait sous-estimé... Il suffit de regarder le reste de sa filmographie, autre que Star Wars, pour se rendre compte de son talent ! :p

@umbasa : oui, je peux comprendre ce que tu dis (je peux, mais rien ne dis que je veux ! :p ). Mais après, il y a eu d'autres œuvres du même genre sorties entre temps, comme le jeu/film interactif La Planète des Singes, ou ne serait-ce qu'Until Dawn sur PS4 par exemple.
Donc ce côté "à part" s'est un peu perdu tout de même...


Portrait de derwich

Absolument d'accord avec tout ça ! Bien joué Milou :p


Portrait de Grabbeulyon

Très bonne partie, tu as bien assuré pour les QTE et tu a réussi à avoir une fin heureuse, même si c'est pas la meilleure fin des bonnes fins. :p

Même si:

Spoiler

Décidément je trouve le jeu vraiment chouette. Oui il a des défauts incommensurables, et il demeure des bizarreries voire des incohérences, mais franchement, pour un jeu de ce calibre sortie en 2010 c'était pas si mal, donc certes il ne faut pas nier les défauts, mais je trouve qu'au vu des qualités que possède aussi le titre on peut être un peu indulgent sur certaines choses.
En revanche si le jeu sortait aujourd'hui, on ne pourrait plus avoir la même indulgence éventuelle, mais même si c'était il y a même pas 10 ans, c'était déjà pas mal comme jeu à ce moment là je trouve.

Au niveau des incohérence avec le tueur:

Spoiler

Bref, un jeu qui reste plaisant encore aujourd'hui je trouve. T'as bien assuré, cette redécouverte fut intéressante. En terme de narration, je suis d'accord avec toi, c'est coup-ci coup-ça on va dire... mais encore une fois, pour moi ça tient globalement la route.

Encore une fois, si le jeu sortait aujourd'hui, j'aurais un regard plus strict, mais en 2010 c'était bien sympa et ça le fait toujours pour moi.

Bravo encore, et merci pour cette série de Live, d'autant qu'avec toi il y a eu de la rigolade. :p

PS: Me concernant j'attend beaucoup Shenmue 3, sachant que le 1 et le 2 ressorte, donc ce sera l'occasion de vraiment redécouvrir cette série, mais je sais à quoi m'attendre néanmoins, et tu as raison, certains se font peut-être des idées. J'espère cela dit que le jeu sera un assez joli succès.

La Neo Geo Mini est assez étrange, plus un objet de collection oui, mais je ne me vois pas jouer sur une mini borne d'arcade. :p Mais branchés sur la télé ça peut être sympa.

J'ai bien aimé à 1h45 quand tu parles du fait de ne pas être blasé. :D Toujours aussi tordant. :p

Encore bien joué Gros Ours ! :p


Portrait de Batora

Je suis d'accord, ça n'a aucun sens.

Spoiler

Enfin bon, un peu déçu du cheminement finalement vu qu'on a pas vraiment eu d'indices sauf à la toute fin et j'ai pas eu ce sentiment où toutes les pièces du puzzle étaient rassemblés et où je me disais "ah oui, ça colle !".


Portrait de oOToyteoOo

Je viens de faire Detroit, Heavy Rain restera le meilleur jeu de Cage...


Portrait de Malika on Earth

Je suis d'accord que l'identité du tueur n'a aucun sens pour de multiples raisons. Cependant, n'ayant jamais fait le jeu et ne connaissant rien du scénario, il y a bien un moment ou l'on peut se douter que c'est lui :

Spoiler

Portrait de Taurocks

Yo Hooper,
Du coup en voyant ta première vidéo j'ai décidé de le refaire avec ma copine (les jeux de Quantic Dream sont parfaits pour jouer avec des néophytes du jeu vidéo), donc déjà merci, grâce à toi j'ai passé un excellent weekend à geeker tout la journée et la soirée, au lieu de sortir sous le beau soleil du pays basque. On a même enchaîné sur Beyond Two Souls (gratuit actuellement sur le PSN)

Petit précision : à la fin quand tu choisis l'adresse, tu peux entendre la sirène d'un cargo/random bateau quand tu écoutes dans le téléphone. Du coup il faut choisir la seule adresse qui se trouve près de l'eau et des ports maritimes !
C'est complètement con qu'il entendre ça au téléphone, je suis d'accord, mais juste pour préciser que dans la logique incompréhensible du jeu, il y avait quand même un indice :)
(Nous on avait pas réussi à tuer le gars de la 4ème épreuve. Dommage que tu aies raté la deuxième, il y a une seconde partie avec des chocs électriques qui t'aurait fait péter un boulon)


Portrait de Katakuri

J'ai beaucoup aimer ce jeu en ta grosse compagnie mais ce qui m'a fait marrer à la fin, c'est que Norman fait les mêmes cris quand il se prend des coups par le tueur que quand il boit le café dégueulasse du commissariat... xD

Spoiler


Portrait de Rimkuss

Excellent live, d'ailleurs t'as jamais fait de vidéo sur Farenheint au final ? Ça serait cool à suivre comme pour ce Heavy Rain


Portrait de Yets_

Avec le respect !


Portrait de Pichon

Wow... Jamais j'aurais cru que le tueur aurait pu être ce personnage... Je te rejoins sur ce point: le fait qu'on puisse écouter ses pensées ça n'a aucun sens avec la réalité du personnage.

Déjà le système de pensée je trouve qu'ils l'ont foirés, ils auraient pu le mettre uniquement à Ethan, comme c'est lui le personnage central, et pour les autres un système totalement diffèrent, je sais pas. Scotty est détective, ils auraient pu lui mettre un calepin à la LA Noire où il rédigerait des faux trucs pour pas se mettre à découvert si il le perdrait et tromper les joueurs, là ça aurait était déjà un peu plus logique...

Mis à part ça, c'était une très bonne série de live. J'avais acheté le jeu à l'époque sur PS3 mais le maniement pour bouger m'avait très vite gonfler, j'ai même pas dépassé le début où on doit nourrir le gosse il me semble x). Par contre j'ai pas souvenir d'avoir rencontré de problème avec le sixaxis, tu utilisais la manette Razer?


Portrait de batankyu

pichon a écrit:
Wow... Jamais j'aurais cru que le tueur aurait pu être ce personnage..

Moi si, parce qu'ado, j'avais lu Le Baiser du Serpent de David Wilste...

Spoiler


Portrait de Rusvî

Ya un épisode d'X-files avec une histoire similaire aussi.


Portrait de Hooper

Citation:
tu utilisais la manette Razer?

Non le pad officiel mais certains QTE sont bizarres, ça marche vraiment une fois sur deux.


Portrait de Yets_

Bonne épopée, mon cher Hooper.

J'ai envie de développer 3 points en détail.

Le poison et le choix de l'adresse.

Ethan n'a plus qu'une heure à vivre, il doit choisir laquelle des 3 adresses possibles est celle où son fils est retenu captif. Il est très clairement précisé qu'en 1 heure de temps, il n'aura le temps de se rendre qu'a une seule et unique maison. Hooper fait son choix, Ethan se rend à la mauvaise adresse, Ethan s'écroule et abandonne tout espoir de se rendre à une autre adresse et de sauver son fils. Jusque-là, ça va. Sauf que quand Madison l'appelle pour lui révéler laquelle des 2 adresses restantes est la bonne, il s'y rend l'air de rien et sa montre lui indique qu'il a encore du temps à vivre. Il avait largement le temps d'essayer une autre maison au lieu de glander sur le trottoir en attendant de crever.

L'identité du tueur.

What. The. Fuck. C'est vraiment incompréhensible. J'aurais pu tout accepter: sa femme, le policier, même le clown qui fait peur pendant l'intro. Tout mais pas lui. Scott Shelby, un personnage jouable putain. Le mec on l'a dirigé, on est à l'origine du moindre de ses faits et gestes et on écoute même ses pensées. Merde. Les mecs qui ont codé les scenes de Shelby, ils étaient au courant que c'est lui le tueur ? Ou bien c'est une blague de ce bon vieux David qui, à 6 mois de la sortie du jeu leur a glissé à la pause-café:

Ah au fait les mecs, j'ai enfin décidé de qui sera le tueur. Ce sera Scott Shelby ! Lol !

Si encore il y avait des indices visibles lors de ses scènes, afin de permettre à celui qui a bien fait attention aux détails de comprendre, pourquoi pas. Mais la y'a rien. C'est nul, énorme déception sur ce point-la.

Le mobile du tueur.


Ça par contre j'ai bien aimé, c'est plutôt bien trouvé. Au fil on continue de se demander: pourquoi la pluie ? pourquoi les origamis ? Et surtout: pourquoi les meurtres ? On ne le comprend qu'à la fin. Le tueur a vu son frère mourir devant ses yeux, condamné par l'attitude de son père alcoolique qui n'a rien fait pour le sauver. En cherchant un père prêt à tout sacrifier pour sauver son fils, le tueur recherche le père qu'il n'a jamais eu. On en arrive à ressentir de l'empathie pour un tueur en série qui noie des gosses. Et ça, c'est plutôt du bien joué, monsieur David Cage.


Portrait de DoctorMickeyHouse

J'espère qu'on reverra Neo Mulder in Black dans Detroit.
Ça serait cool qu'ils fassent le lien entre les deux jeux.
Surtout que là avec ce choix...malencontreux...(et pourtant il a évité la mort à plusieurs reprises!), l'agent Norman Jayden mériterait d'avoir sa conscience virtuelle ou je ne sais quoi, transférer dans le corps d'un androïde.