Skip to Content

Detroit Become Human (9/9)

Live du 07.06.2018 sur Detroit Become Human

26 Commentaires

Portrait de lostyle

Bonne idée d'avoir posté l'épopée sur Youtube ce qui m'a permis de la voir.

Je viens de finir de voir ton épopée et j'ai été agréablement surpris par les nombreux scénarios qu'on peut avoir je dois avouer.

Cependant, j'ai été un peu rebuté par le scénario et l'écriture très très très clichée avec le parallèle entre l'esclavage aux Etats Unis et "l'esclavagisme des androides", leur manifestation et le souhait d'accéder à la liberté.
Quant la grosse noire américaine nous récupère en tant que fugitif : je sentais à des années lumières qu'elle allait comparer cela et je trouve ça un très maladroitement amené si ils souhaitaient en arriver la.

J'imagine qu'on a peut être les réponses sur d'autres scénarios mais sur la partie d'hooper : je peux pas m'empêcher de sortir du scénario quand je vois que Kara ne sait pas qu'Alice est un androide ou les scènes d'amour entre Markus (personnage pour lequel je n'ai eu aucune empathie) et North : On voit l'écriture un peu nulle quand on voit qu'ils traduisent leur amour par un baiser et une connexion, un film comme HER montre l'amour d'une intelligence artificille d'une manière beaucoup plus intelligente qu'un simple baiser...et je parle pas du choix des soldats / présidente des E-U d'arrêter la mise a mort des androides parce qu'ils sont émus du bisou...

Luther (j'adore sa VF) est le cliché au cinéma du grand noir musclé au grand coeur également (dommage qu'il meurt avec Hooper).

Ils ont raté les androides tout simplement car même si ils développent une conscience et une morale : c'est BEAUCOUP BEAUCOUP trop calqué sur les humains.

Certaines phases sont totalement nazes (la recherche de Jericho avec Markus tjrs lui) et d'autres bien meilleures.

Pour résumer mon point de vue : je trouve les choix beaucoup plus variés et bien mieux réalisés que sur tout autre jeux similaires mais quel dommage que le scénario soit, à mes yeux, nul et cliché pour Markus / cliché pour Kara et Alice / et intéressant pour Connor.


Portrait de SONIX

Pourquoi est ce que chaque fois que je regarde une série sur Detroit Become Human, et que je crois que celui qui tourne cette série va faire une bonne fin et effacer tous les échecs de ses prédécesseurs, il faut forcément que ça se termine mal ?


Pourquoi ne puis-je pas voir l'un de mes YouTubeurs préférés, au moins un, réussir là tous les autres ont échoués ?!

Qu'est ce que je dois comprendre ?

Que le seul moyen d'avoir une fin heureuse et réussie dans ce jeu, c'est d'y jouer moi même ?!

Si c'est bien le cas, alors pour moi Detroit Become Human est un très mauvais jeu, car personne n'arrive jamais à une fin heureuse pour tous les personnages, quand on y joue via une série ; ou en un peu plus clair : je déteste ce jeu car il semble planner dessus comme une sorte de malédiction qui condamne tous ceux que j'admire à aboutir à une fin, sois sanglante et révoltante, sois heureuse mais qui foire à la toute dernière seconde !

En un mot comme en cent, j'ai adoré cette série du hooper, je me suis éclaté et j'ai bien kiffé, mais la fin m'a révolté, déçu et déprimé !

Et c'est se qui, au final, en fait une série ratée...

...et qui m'a beaucoup attristé !


Portrait de leonSK2236

J'ai l'impression qu'il y a un nombres de fins absolument innombrables.

Spoiler
Franchement je tiens à féliciter David Cage et son équipe dont le fameux kebab sans oignons pour son jeu. Je trouve toujours Heavy Rain meilleur mais on voit bien que le nombres de fins dans Detroit sont plus nombreuses. Énorme jeu et énorme live. On repère l'attention du Hooper au moment ou il ne dit plus rien. Il s'est tut sur la fin du jeu.


Portrait de Monsieur Patate

42:41 Hahaha, énorme : Sumo était aussi le nom du chien de Jacques Chirac !! XD
Je me demande si c’est une allusion volontaire (de la part de Monsieur Cage ?) ou pas.


Portrait de oliv85

Ba il était bien cool ce jeux , fait il y a quelques semaines et pas hyper accroché a heavy rain pourtant , quel baffe, film interactif certes mais quel film !

Bon , en fan de asimov , k dick et de sf en general , forcement le thème abordé ne pouvais que me plaire , mais à ce point la , j'imaginais pas, j'ai pas laché le jeu !

Pas vue ton épopée en entier l'année dernière (pour pas me spoil forcement ) donc je vais surement y jeté un œilleton maintenant !


Portrait de derwich

Et bein dis donc, ce bon vieux David a sacrément bien progression depuis Beyond, voilà qui fait plaisir à voir ! Ce Detroit est évidemment son jeu le plus abouti objectivement et ce, sur quasiment tous les points. Les graphismes et l'ambiance globale sont ouf (sound design et effets d'eau et de lumière inclus). L'univers n'est pas non plus minimaliste, il est distillé de riches infos implicitement par le biais des livres (intéressants) et des détails biens amenés comme ceux pendant la
Spoiler
laissant transparaître des champs artificiels au-dessus des habitations, manière de procéder assez fine (pour une fois) pour agrandir le backgroung. Belle idée que de recentrer le "gameplay" sur trois personnages jouables car en en restreignant le nombre, par rapport à Heavy Rain par exemple, le scénario s'auto dynamise et gagne grandement en fluidité et en densité, notamment symbolique. Il n'y a presque plus de phases plates ou prises de tête plus faibles. Le jeu ne consiste non plus en une accumulation de scènes de boucheries ou de torture comme avant, mais plutôt en une solidification mentale des androïdes. Artistiquement comme socialement, le développeur-réalisateur parvient chaque fois à faire évoluer son œuvre encore plus et à l'insérer dans l'air du temps. Cette amélioration progressive est de bon augure pour la suite de Quantic Dreams, jusqu'à atteindre cette sorte de grâce métaphysique.
Certes, les situations sont archétypales à plein tube et les persos plutôt clichés (même si ça s'améliore lentement mais sûrement), mais il n'empêche que pour du JV, ça se goupille bien et c'est très efficace. On peut cependant regretter que les boucles narratives se répètent un poil trop avec par exemple Kara qui fait
Spoiler
Les séquences émotionnelles, bien que toujours trop démonstratives, sont particulièrement empreintes d'une empathie moins lisse et plus soignée. Certes scènes se démarquent véritablement et comptent parmi les plus riches de l'histoire du studio, comme celles de
Spoiler
En plus, les musiques qui dans ses précédents jeux (Heavy Rain à donf) se contentaient en de magnifiques répétitions et boucles musicales répétitives tout du long, dans Detroit, elles sont moins omniprésentes, ce qui permet d'un côté de laisser libre place à une émotion plus brute et organique (moins tire larmes) et d'un autre, quand elle surgit, la partition irradie vraiment dans de splendides moments suspendus.
Les doublages sont, une fois n'est pas coutume, proprement monumentaux, avec les vf de Samuel L. Jackson ou encore de Jesse Eisenberg (un nom qui peut ravir les fans de Breaking Bad...). Avec son magnifique Detroit, Cage n'avait jamais atteint une telle maîtrise formelle de l'usage des films interactifs et des QTE jusqu'à atteindre le point d'orgue de son œuvre riche de 20 ans, parvenir à
Spoiler
Tout s'articule pour le mieux et avec fluidité. Pire que ça, les choix ont une importance phénoménale et conditionne l'expérience, même en terme de durée de vie, on l'a bien vu avec
Spoiler
Ce qui incite particulièrement le joueur à faire attention à chaque choix, le stress n'en étant que plus prégnant. En osant se dévoiler, Cage prend le risque de décevoir et de montrer l'envers du décors avec l'arborescence qui, parfois (c'est quand même assez rare !), contient une belle verticalité. Son caractère horizontal très classique prouve encore la difficulté de créer bon nombre de variations dans les phases, mais le tout reste honorable.
Le ton du titre est aussi presque méticuleux (incroyable :p), avec la
Spoiler
le joueur est perdu, les interdictions précédentes comme quelques murs invisibles et interactions impossibles étaient prévues au gros programme. C'est en sorte un gros jeu-dossier qui traite de pas mal de points sociétaux en filigrane, ce qui fait émaner, enfin, la prise de conscience et la sensibilité du créateur qui avant était guidée par une forme d'archaïsme. Le plus puissant étant la scène du
Spoiler

Hoopy a bien plus géré le game que pour Heavy Rain, il faut dire que les QTE à la sauce reco de mouvements ont été un poil limités (et le gameplay éventuellement un peu amélioré, le tout étant moins lourd et plus fun), ce qui ne gâche rien ! Bien joué d'avoir tâté du sondage et de nous avoir fait part de tes réflexions intéressantes et réfléchies à ce sujet.
En effet, en terme de conscience robotique, la poésie (religieuse, artistique et philosophique) est très poussée lorsque l'on se rend compte qu'une petite fille
Spoiler
est à table avec son "père" et un autre robot spécialisé dans le ménage, et tente désespérément de reconstruire l'armature d'une famille. Plus tard, la femme et la fille sont condamnées, comme le joueur, à éprouver un lien factice mais naturel l'une pour l'autre, à tel point que l'on se surprend à croire que les androïdes peuvent, peut-être, rêver d'autres choses que de moutons électriques.
Déchirant.


Portrait de Umbasa

Moi j'ai fait tout en full pacifiste.
Pour North du coup je l'ai envoyer chier à chaque fois, pour moi la rendre amoureuse de Markus, n'a absolument aucun sens au vu des immenses enjeux.

Du coup à la fin j"ai "chanter" avec Markus, je trouve ça énorme.

Franchement dommage que de ton coté ta pas tenter les autres choix pour voir les autres lieux y'a tellement eu un taf de ouf sur le jeu même en regardant ton let's play j'ai vu d'autres truc y'a tellement de choix différents, sur la fin c'est carrément hallucinant, rien que le camps ou sont les androïdes, juste énorme.

D'ailleurs tu dit que nos choix du début ne compte pas mais y'a quand même des truc vraiment pas dégeu comme quand tu laisse vivre l’androïde dans le quai, ensuite quand tu fait la 1 ère manifestation si tu décide de te sacrifier, bah le fameux androïde te sauve, sinon tu meurt puis comme tu la vu rien que le tout début avec Kara qui peux mourir face à Todd.

Hooper en parlant de Todd: "Alors il sais pas que sa fille est un robot ?"

Pauvre Hooper... c'est compliqué parfois avec toi. xD

Heureusement que le tchat est la. ^^

A la fin avec Kara t'est pas obligé de faire de sacrifice SEULEMENT si l'opinion public est favorable en gros tous les choix que tu à pris avec Markus, c'est vraiment pas mal.
Le mec derrière son bureau va regarder la TV, Kara va le suppliée et il va vous laissez passer.

Enfin bref un putain de jeu, excellente épopée au passage, bizarrement tu râle quasiment pas puis quand tu critique c'est au moins argumenter voir même justifier, tu te laisse porter par le jeu c'est tellement plus agréable, surtout au vu de certaines épopées récentes. ^^


Portrait de Hellipsir

T'inquiète Hooper, t'as pas eu une fin si pourrie que ça, moi dans ma première partie

Spoiler

Au final, ce jeu est un chef-d'oeuvre par rapport à Heavy Rain et Beyond ( et je parle même pas de "Indigo Prophecy ^^ ) et plutôt un bon jeu dans le genre "film intéractif".

Je me suis rarement ennuyée ( juste la séquence du ménage chez Todd et pouponner la gamine, c'est pas mon délire ), le jeu est plutôt pas dégueu à regarder, les ambiances sont souvent réussies ( mention spéciale à la zone de la décharge; la maison de l'"horreur" de Zlatko est pas mal non plus, ainsi que la fête foraine abandonnée ), la relation Anderson/Connor est pas mal foutue et la musique accompagne bien tout le bouzin ( mention spéciale à la très jolie mélodie du générique de début ).
Certaines arborescences sont impressionnantes et certains choix ont vraiment une incidence à plus ou moins long terme

Spoiler

Cependant, au niveau de l'histoire, certaines choses ne sont pas expliquées et/ou peuvent paraître incohérentes et souvent on a malheureusement l'impression que c'est plus parce que David Cage ne le sait pas lui-même que par volonté artistique de sa part X) .


Portrait de matou615

Merci pour cette Vidéo !
Je ne m attendais pas a ce que ce jeu / film interactif soit aussi bon !
Avec toujours ta patte (d'ours) unique inimitable !


Portrait de Gooboo

Salut Hooper, tu devrais essayer L.A. Noire, ça pourrait te plaire, il y a les enquêtes policières avec indices et tout comme tu aimes mais avec un peu plus de jugeote et de gameplay de la part du joueur. Sinon c'était sympa de te voir sur Detroit même si c'est dommage pour la fin que tu as eu, on va dire que les mauvais choix (notamment avec Connor) sont dues à la fatigue. N'empêche ça se ressent sacrement quand tu joues tard ou trop longtemps à un jeu, tu deviens moins attentif. Bref, bon jeu malgré tout et j'espère te voir un jour sur L.A. Noire.


Portrait de Lionhart33

Hooper, j'espère que tu as ou que vas relancer le jeu pour au moins voir les chapitres que tu n'as pas fait, notamment Kara et Alice dans le camp de concentration, scène qui m'a particulièrement surpris, je pense que tu aimerais aussi.


Portrait de TheMojo133

Bon et bien je viens de terminer le jeu de mon côté et n'ayant pas fais les mêmes choix que hooper je suis sur le cul de me rendre compte que mes 2 dernières heures de jeu sont totalement différentes que celles de ta vidéos. Sinon comme je l'ai dis en commentaire de la précédente vidéo, dommage que tu n'ai pas pris la peine de regarder toutes les diverses arborescences, il y en a au moins 5 ou 6 différentes (selon nos choix) rien que pour cette dernière mission.

Je ne m'y attendais pas et pourtant j'ai vraiment kiffer le jeu, bien joué Quantic Dream !


Portrait de Batora

Ça fait quelques jours déjà que j'ai vu la fin de cette épopée, donc je n'ai plus trop le jeu en mémoire mais j'attendais que tu upload cette partie sur ton site pour que je puisse donner mon avis sur le jeu final :

Le jeu est plutôt bon dans son ensemble, de mémoire les musiques sont très jolies. Tout comme Hooper, je trouve que Connor est clairement le meilleur personnage. Quant à Kara et Alice, j'aimais beaucoup leur parcours au début mais au final j'ai trouvé que ça se répétait un peu vers la fin.

Jusqu'à ce quelles arrivent chez le Hooper, c'était quasiment un sans-faute pour moi (sans rire, quand le type à ouvert la porte j'ai immédiatement rigolé et j'ai dit devant mon écran : "mais c'est Hooper !"). Au final j'ai bien aimé le personnage du Hooper et son Luther, mais j'ai trouvé que la fin de la séquence c'était un peu n'importe quoi avec la révolte de Luther.

Ce qui m'amène à mon prochain point, et celui qui m'a fait grincer des dents tout le long du jeu : c'est la pseudo-révolution de Markus. Mon dieu qu'est-ce que j'ai détesté tous ces passages.

Au départ j'aimais beaucoup la vie de Markus avec le peintre, ensuite comme l'avait noté Hooper la scène de la décharge était excellente, mais après ça j'ai eu vraiment du mal. Pour moi l'aspect révolution est bien trop forcé pour être crédible.

Ensuite évidemment certains soucis de logiques, genre des vieux androïdes qui 1v4 des soldat sur-entrainés. Moyen.

La fin complètement ridicule quand Markus et North s'embrasse. La façon dont c'est fait n'est absolument pas crédible et on dirait limite une parodie. "Ils s'embrassent..? Mais... faites arrêter l'armée !!"

Je vois ce que ce bon vieux David a essayé de faire, l'idée est bonne mais l'exécution ne l'est pas. C'est le déroulement le problème, au vu de la réaction de l'armée depuis le début j'ai déjà du mal à croire qu'ils ne se soient pas tous fait tués durant la manifestation.

Au final c'est un bon jeu mais pour moi c'est comme Heavy Rain, c'est quelque chose qui passe si tu le prends pas vraiment au sérieux parce qu'il y a des soucis d'écritures qui gâchent vraiment le potentiel de l’œuvre.


Portrait de Hatsu Inu

Le Hooper c'est tellement plus regardable que même un personnage virtuel dans son jeu se désabonne de le voir jouer.

Dommage tu ais testé de tuer connor à la 2e, voulait voir ce qui se passe si tu trouves l'issus.

Si le pouvoir de l'amour marchait, il fallait le laisser si North meurt, pouvait embrasser josh LOUL

Je me demande si le désactiver sur alice du début a pas une grosse incidence sur la fin, du genre elle ne peut plus prevenir et donc on peut pas l"aider ?


Portrait de MATsolid-snake44

Citation:
Trouver une arme... Mais on en a une arme! C'est complètement con!

Hooper, fin stratège, qui va ouvrir le feu pour sauver son ami discrètement alors que des soldats patrouillent un peu partout dans les rues :-p

J'aurais bien aimé voir ce que ça faisait de passer le post de contrôle, c'est dommage que tu te laisses perturber dès que tu n'as plus aucune indication à l'écran. Avec toi c'est soit on est assisté du début jusqu'à la fin, soit on est entièrement libre, si on mélange les deux, tu n'es jamais capable de comprendre par toi même ce qu'il faut faire^^ Au moins j'ai vu ce que donnait la fin pacifique! Je préfère la révolte quand même, ça a plus de gueule et c'est surtout plus crédible. Cette petite manif le poing levé, avec les barricades et les androïdes qui font le piquet, ça ne ressemble à rien. Et après il faut négocier avec cette enflure de Perkins, pour au final se retrouver acculé et là, t'as la présidente des Etats-Unis qui, les larmes aux yeux devant ton baisé avec North, annule l'attaque...lol Et comme si ce n'était pas assez cul comme ça, tu perds la gamine et tu n'arrives même pas à faire ce qu'il faut avec Connor malgré l'aide du tchat, splendide! Une fin bien pourrie dont seul le Gros Ours a le secret xD

T'étais pas obligé de te jeter dans les bras de la police à la gare^^ C'est pas du bien joué ça! Pauvre Luther... Remarque, moi il est mort plus tard. J'ignore si il peut survivre.

J'ai pas bien compris la logique pour départager les deux Connor, vu que les deux sont sensés savoir la réponse...


Portrait de Umbasa

Citation:
Pauvre Luther... Remarque, moi il est mort plus tard. J'ignore si il peut survivre.

Oui il peux survivre.


Portrait de Clems

Citation:
J'ai pas bien compris la logique pour départager les deux Connor, vu que les deux sont sensés savoir la réponse...

L'un des deux Connor donne sa réponse sur comment le fils de Hank s'appelle et comment il est mort et juste après l'autre Connor dit qu'il aurait dit "exactement" (preuve que c'est une simple machine) la même chose de manière très poussive (comme si c'était une simple information qu'il aurait pu fournir), le vrai Connor n'aurait pas pu rétorquer ça puisqu'il a noué une amitié avec Hank et comprend ce qu'il ressent.


Portrait de Hatsu Inu

Un peu comme avec les clés du bureau où faut même pas 2 secondes pour voir le Hooper supplier le jeu de dire où elles sont :D


Portrait de Kazuya

Il lui arrive quoi a Chloé en début de vidéo? C'est parce qu'on se rapproche de la fin?

Euh loul tu choisie le chemin qui fait 11 minutes alors qu'il reste que 9 minutes.
"Je peux voir vos papiers?" ça me rappelle les heures les plus sombres de la grande évasion

Je l'ai pas vu venir le coup d'embrasser North pour que les soldats cessent le feu, je pensais que tout le monde allait y passer.
Euh la présidente a ordonné l’évacuation de la ville alors que les androïdes ne sont même pas armés, l'armée aurait pu s'occuper d'eux facilement.
Le pouvoir de l'amour est arrive un peu tard vu le nombre d’androïdes morts.

Mais loul, la sortie pour Connor était juste devant toi et tu l'a raté. Bon bah du coup je sais ce qui se passe si on rate.

Ah ouais t'as vraiment eu la pire fin possible apparemment, et dire que j'avais peur de perdre Kara dans ma partie quand elle s’était fait capturée, j’étais soulagé quand je l'ai sauvé.

Perso Kara est mon perso préféré, vraiment très mignonne.
Le seul choix un peu dur pour moi était de choisir la voix pacifique ou violente, les autres étaient simples.

Il aura fallu faire des sacrifices mais ça finit bien pour Kara et Alice finalement, ça fait plaisir.

Perso c'est le seul film interactif que j'ai fait et j'ai beaucoup aimé, je m'attendais pas a aimer autant, il faudrait peut être que je fasse aussi beyond two souls et heavy rain. Enfin pour heavy rain c'est un peu tard comme j'ai vu les lives.


Portrait de Maldhôr

Fais surtout Heavy Rain, très bonne ambiance.