Skip to Content

Crash Bandicoot 4

Let's play et Fin Crash Bandicoot 4 It's About Time

46 Commentaires

Portrait de Volcano56

Bonjour y a t-il un forum sur Steven univers la série ?


Portrait de Tomfangio

Je viens de terminer ce Crash (à 43% seulement...trame principale + quelques VHS) et viens donner un avis.

Pour ce qui est du skill du Hooper je confirme qu'en plate-forme, il se débrouille bien.

Rien que le dernier tronçon du niveau "La grande évasion" quand Hooper dit "meilleur Crash" : il a fait le truc en 3 try, alors que moi j'ai perdu 70 vies...le bousin, je m'énervais. Il faut savoir que le décor avance tout seul vers le fond de l'écran, et SURTOUT : à la fin, si l'on ne va pas assez vite : le vaisseau s'en VA ! (Donc il faut éviter les doubles sauts "safe" sur une même plate-forme, et rusher.

Le dernier niveau, comme quelques-uns ici, oui : j'ai dépassé les 100-110 vies également...

Pour ce qui est de ce Crash 4, mon avis est catégorique : Il est moins bien que les 3 premiers :

>Pas de niveau aquatique en jet-ski
>Pas de niveau sous l'eau non plus
>Pas de niveau en moto

>Niveaux trops longs
>La gueule de Crash ? (certes c'est un Marsupial, mais il fait encore plus débile et enfantin qu'avant).
>Le Game Design : sérieusement : Toys for Bob ne fera jamais aussi bien que Naughty Dog. Certaines hitbox sont foireuses, les passages en "rail", çà nécessite presque de connaître par coeur le truc...

>Aucun niveau marquant, comparé à la trilogie originelle que je place LARGEMENT devant. (Crash 1 forever !)
Je ne sais pas, dans Crash 3, par exemple il y avait le thème des "milles et une nuits."
C'était cohérent.

Là je trouve le jeu punitif et sans saveur.

Trop difficile aussi pour les 100/106 %. (dans des genres différents, Tintin au Tibet, super ghoul and ghost, ou Cuphead : c'est de la rigolade à côté !)

Bref, c'est déjà un accomplissement de le finir en ligne droite (même si un jeu de plate-forme çà se fini à 100% on est d'accord).

Là, je réitère mes louanges au gros ours : faire ce jeu, d'une traite, en 12h, bah il y a une certaine forme d'abnégation. De résilience même ! Lool.

Cela en fait un bon jeu, je n'ai pas dit le contraire (surtout les VHS flashback, c'est bien fichu, il faut à la fois réfléchir et avoir de la dextérité).

Je trouve juste le jeu, d'un niveau à l'autre, mal calibré.

Je prends l'exemple de la série DKC sur Snes : DKC3 pour beaucoup, c'est "l'opus de trop", "un épisode bien en-dessous de ces prédécesseurs" etc...

Alors je ne suis pas d'accord du tout. Il apporte pas mal de nouveautés, et sur certains niveaux, on voit clairement que graphiquement il est encore plus abouti que les 2 autres.

Donc je finirai mon pavé par dire que ce Crash 4 pour moi, est à part, ce n'est pas les mêmes créateurs, et rien que çà, çà se sent sur l'équilibre global du jeu.

Mais ce n'est que mon resenti bien-sûr.


Portrait de Umbasa

Citation:
>Pas de niveau en moto

Bah encore heureux c'étais de la grosse merde ce machin. XD


Portrait de callahaine

GG Hooper pour ton skill. Autant sur les autres styles de jeu, c'est parfois compliqué avec ton esprit de déduction...peu commun, autant sur les jeux de plateforme, il y a rien à dire. Moi aussi j'ai joué en mode retro et mon premier game over est arrivé bien plus tôt. Exemple tout con: dans le monde des dinosaures, le passage où il faut faire des glissades sur des plateformes de lave, j'ai perdu je sais pas combien de vies dessus et le Hooper a torché ça du premier coup, les doigts dans le nez.

Pour ce qui est du jeu, je confirme c'est le meilleur Crash. Il reprend à Crash Bandicoot 3 sa variété de décors et la richesse de son maniement (le double-saut notamment) mais avec un challenge bien plus poussé, peut-être un peu trop sur la fin ^^ C'est vrai qu'ils ont un peu abusé sur le dernier monde. Je suis repassé en difficulté "moderne" à l'avant-dernier niveau car il est très long et j'en avais marre de le recommencer à zéro, et j'ai bien fait car je suis mort environ 120 fois dans le dernier niveau, et je me voyais pas le recommencer 30 fois. Mais pour le reste du jeu je suis content d'avoir mis le mode "retro" car je vois pas l'intérêt de récolter des pommes dans tous les niveaux quand on a les vies infinies.

Pour finir ça m'a bien fait marrer quand tu crois que le personnage de Tawna est un trans! XD
Après c'est vrai que son redesign est un peu spécial. Je pense pas que t'en rappelles (tu te ne rappelais déjà pas de N Tropy donc bon) mais Tawna était la copine de Crash dans le 1er épisode. Vu qu'elle avait un look un peu trop sexy pour un jeu enfantin, il l'avait virée et mis sa sœur Coco à la place dans le 2 et le 3. Là ils l'ont ramenée et ils ont gardé son côté sexy mais ils lui ont mis un look de punk au lieu d'un look de pin up. Tu sens les pros du marketing derrière ce design: On fait un personnage sexy car une belle paire de fesses ça fait toujours vendre, mais pour pas se brouiller avec les féministes on en fait une "strong independent woman" comme ça on gagne sur les 2 tableaux.


Portrait de Pandawan

Nintendo vont encore vendre des millions de console à Noël et ce malgré l'arrivée des nextgen, c'est tout l'inverse d'il y a 7 ans...


Portrait de MATsolid-snake44

C'est quand même dommage de faire des jeux récents avec de jolis graphismes dans une qualité de live aussi passable, surtout quand à côté on préfère attendre la fibre pour faire certains jeux rétros qui n'ont pas besoin de la HD pour être regardables... Je comprends que Crash 4 ne soit pas Ocarina of Time, mais ce n'est pas logique comme façon de faire, du point de vue du confort visuel.


Portrait de Umbasa

Oui absolument d'accord Mat, surtout que les épopées off de Crash sont grave apprécie, en prime il s'oblige à rusher le jeu sur la fin pour avoir le live en rediff sur Youtube, d'ailleurs jamais compris ce délire de rusher certains jeux pour ne faire que un live dessus alors qu'il peux couper le tout en 2 lives et être frais et prendre son temps pour le 2ème live.

Et bien entendu j'ai pas encore vu le live juste le début mais je présume aussi qu'il n'a pas chercher à voir le contenue du jeu (avec les reliques + gemmes cachés et autres).

Rien qu'au début de live il commence déjà à dire:

- On refais le niveau ????? Bon vous savez quoi ? on fera ça plus tard.

Traduction : "plus tard" = jamais.

XD


Portrait de MATsolid-snake44

On sent bien qu'il fait ça juste pour la forme, il en a envie, mais ça ne le branche pas plus que ça. J'ai regardé que les deux premiers niveaux, mais je sais pertinemment qu'il a fait ça en ligne droite, sans chercher à compléter quoique ce soit, comme pour la N-Sane Trilogy hors, un jeu de plateforme, si tu le traverses juste de bout en bout sans t'investir dans les challenges proposés, ça n'a pas grand intérêt.


Portrait de Ploum

Il me vient une pensée qui me fait froid dans le dos.
Est ce que la traduction de "Quand j'aurais la fibre" c'est "jamais" également ?


Portrait de KyloR

Hooper, je te propose de varier un peu en utilisant la Boîte à Kaamelott ; je pense que t'auras de quoi faire sur certains Lives ! ^^

https://kaamelott-soundboard.2ec0b4.fr/#son/cest_que_cest_pas_une_blague


Portrait de Umbasa

Comme moi aussi je suis un homme de gout, alors KyloR tu pense bien que je lui est déjà proposer la boîte à Kaamelott y'a plusieurs mois, mais il trouve la boîte à Mocky plus "drôle"........

https://kaamelott-soundboard.2ec0b4.fr/#son/cuit_les_boules


Portrait de Don Patch

A propos du cas de la Dreamcast et de la chute de SEGA qui est abordé en début de live, si ça vous intéresse Trash a récemment sortie une vidéo qui traite du sujet.


Portrait de Rudolf

@Don Patch : Mouais, mouais, mouais : comme d'hab, avec eux, il y a beaucoup d'approximations et d'aspects occultés.

Déjà, je ne sais pas d'où il sort son chiffre de ventes Megadrive à 40 millions : c'est plutôt 30 millions, donc au final, la Megadrive n'a pas fait "jeu égal" avec la Super Nintendo. Enfin, si, je crois savoir d'où il sort ça : il doit compter les consoles vendues après 1997 par des sociétés tiers comme Majesco, donc ce n'était plus Sega lui-même qui vendait la Megadrive à ce moment-là. Dans les faits, en 1997, Sega avait vendu dans les 30 millions de Megadrive. Donc 40 millions, c'est un chiffre faussé qui ne tient pas compte de la réalité du marché en 1997.

L'autre gros problème de cette vidéo, c'est qu'elle a une vision essentiellement centrée sur le marché occidental, occultant la réalité du marché japonais. Déjà, la Master System au Japon n'a pas eu seulement Nintendo comme concurrent avec la Famicom, mais aussi NEC avec la PC Engine (même s'il évoque NEC un peu plus tard, mais seulement pour dire que ça avait incité Sega à sortir un lecteur CD pour sa Megadrive). D'ailleurs, il faut relativiser le "succès" de la Master System au Brésil : c'était un cas très particulier, la console est sortie là-bas (la Megadrive était déjà sortie chez nous) sur le tard avec pratiquement zéro concurrence.

Ensuite, il oublie complètement de dire que la Megadrive a été un échec au Japon (pas un échec cuisant non plus, c'était quand même 3 millions au Japon, mais c'était à peine trois fois plus que la Sega Mark III au Japon, tandis que la Super Famicom s'est vendue à 17 millions au Japon, et la PC Engine s'est vendue à environ 7 millions de ventes au Japon, soit davantage que la Sega Mark III et la Megadrive réunies). Une des principales raisons à cet échec, c'est la ludothèque Megadrive non adaptée aux joueurs japonais. En effet, à cette époque, en dehors des plus jeunes joueurs, les joueurs japonais ne jouaient plus trop aux jeux d'action, ils étaient à la recherche d'une expérience plus profonde en matière de narration et d'histoire, donc ils étaient essentiellement passés aux RPG. Or, sur Megadrive, il y a eu très peu de RPG, alors qu'il y en a eu des tonnes sur Super Famicom, mais aussi beaucoup de RPG sur PC Engine dont pas mal qui bénéficiaient du support CD (donc musique qualité CD et cinématiques en dessin animé). D'ailleurs, là encore, il a une vision très centrée sur l'occident pour la ludothèque Mega CD, car ce périphérique a justement trouvé son public au Japon, parce qu'il comportait un nombre significatif de bons RPG sur support CD (comme les deux Lunar).

Enfin, pour la Saturn, il paraît évident que tout son lancement a été saboté pour toutes les raisons évoquées. Néanmoins, un lancement foireux ne scelle pas forcément le destin d'une console : on l'a bien vu avec Sony qui a foiré le lancement de sa PS3 (prix de vente prohibitif de 600 €, hardware également réputé compliqué à l'époque, presque pas de jeux intéressants au lancement), mais a réussi à sortir la tête de l'eau pour au final bien vendre sa PS3. Le gros problème de la Saturn en occident, c'est une ludothèque pas adaptée aux joueurs occidentaux, en particulier l'absence de licences Sega à succès sur Megadrive (pas seulement Sonic). De plus, la Megadrive avait marché aux Etats-Unis en grande partie par ses jeux de sports d'EA : or, Sega s'était mis EA à dos, donc pas de jeux de sport de leur part sur Saturn, ce qui a causé beaucoup de tort à la console aux Etats-Unis.

Par contre, une fois de plus, il occulte le marché japonais. Il dit que le marketing était mauvais en occident (c'est vrai), mais il ne parle pas du marketing japonais qui était excellent, grâce au fameux "Segata Sanshiro". Et la Saturn a eu son petit succès d'estime au Japon (c'est peu en soi par rapport à la Playstation, bien sûr, mais elle s'est vendue presqu'autant que la N64 au Japon), en bonne partie parce qu'il y avait justement du RPG japonais en masse, sur cette console. D'ailleurs, l'un des jeux qui ont "sauvé" la Saturn au Japon, c'est la série des Sakura Taisen : les Japonais aimaient bien les "jeux de drague" ou les RPG, donc faire un mélange des deux tout en étant à fond dans une ambiance "anime", ça leur a bien plu. Justement, une autre erreur de Sega pour le marché occidental, c'est qu'ils n'ont pas vu venir le "boom" du RPG japonais en occident : ils n'ont donc pas sorti Grandia chez nous (l'occident ne l'a eu que deux ou trois ans plus tard via son portage Playstation, de moins bonne qualité de surcroît), ni Tengai Makyou The 4th Apocalypse (dommage, ça aurait pu plaire en occident vu que le jeu se passait dans une vision fantasmée et déjantée des Etats-Unis), et un jeu comme Panzer Dragoon Saga aurait pu devenir une "killer-ap" si les astres étaient alignés (mais 1998, c'était une année à partir de laquelle Sega a commencé à abandonner la Saturn pour sortir la Dreamcast).

Quant à dire que la Saturn "ne faisait pas de la vraie 3D", ce n'est pas vrai.

S'ils avaient fait les choses bien, ils n'auraient certes jamais pu rattraper Sony avec sa Playstation, mais ils auraient pu sauver les meubles avec une ludothèque "adaptée", un peu comme ce que Nintendo avait fait avec sa Nintendo 64.

Quant à la Dreamcast, là encore, c'est un peu plus complexe que "Sega n'avait plus de sous". Dans les faits, comme ça a été plus ou moins évoqué, il y a eu une guerre intestine entre Sega Amérique et Sega Japon, deux "entités" différentes et qui se tiraient dans les pattes. En 1997 ou 1998, Sega Japon avait décidé qu'ils arrêteraient de faire des consoles après la Saturn, sauf que Sega Amérique n'était pas d'accord et a tout fait pour sortir la Dreamcast. Cette console a quand même eu son petit succès d'estime en occident, mais cette fois, comme la Megadrive mais en pire, elle a été un échec au Japon, essentiellement parce que, une fois de plus, la ludothèque davantage orientée "action" était moins adaptée aux joueurs japonais, mais aussi parce que Sega Japon a saboté le lancement et la commercialisation de la Dreamcast au Japon. Ils ont d'ailleurs fait virer le PDG américain Kalinske pour le remplacer par un Japonais (je ne sais plus son nom) et par le vice-président Peter Moore qui était un "anti console" (et, fait amusant, qui est ensuite parti chez Microsoft pour sortir la première Xbox). Au passage, ils avaient toujours EA à dos, donc pas de jeux de sport EA sur Dreamcast non plus, ce qui a aussi causé du tort au marché américain. Bref, si Sega a finalement arrêté prématurément la Dreamcast et plus généralement de fabriquer des consoles, ce n'est pas uniquement pour une question de pognon, mais aussi et surtout parce que Sega Japon avait décidé qu'ils arrêteraient dès la fin de la Saturn, ils n'y croyaient plus.


Portrait de Don Patch

Je sais bien qu'avec Trash il faut toujours ce méfier un peu de leur source qui parfois sont bancale, mais bon je trouvai la vidéo intéressante malgré tout, ça permet d'aborder le sujet.

Toute façon je n'était pas d'accord avec eux sur certain point notamment sur le fait qu'ils disent que la Saturn ne fait pas de vrai 3D, évidement que c'est faux et justement j'ai vu quelqu'un les corriger dans les coms Youtube où la personne expliquai même que non seulement la Saturn faisait bien de la 3D mais qu'en théorie elle est plus puissante qu'une Playstation.

Après pour ce qui est de l'exactitude des chiffres et tout, à vrai dire je ne sait pas mais je pense que ce sont des chiffres qui ont probablement été vue ici et là dans divers reportages/Articles qui traîne et où t'a l'impression qu'a chaque fois chacun la raconte à sa sauce, donc parfois c'est confus et on ne sait plus trop tirer le vrai du faux.

En tout cas merci pour ton éclaircissement sur le sujet qui du coup viendra corriger les quelques erreurs de la vidéo.


Portrait de Salander

Tu peux acheter des écouteurs assez coûteux (200€) mais qui fonctionne très bien pour les jeux vidéos, ça peut remplacer un casque qui te fait mal à la tête.


Portrait de Volcano56

ALLO ou est le Tchat :p


Portrait de homonculus33

Bon vu que tu as raté les 3/4 des cinematiques, je vais donc te raconter l'histoire du jeu (attention gros spoiler)

L'histoire se passe apres crash 3 (tropy, cortex et uka uka avait était banni dans une dimension hors du temps et de l'espace)

donc, apres avoir passer 20 ans emprisonné , uka uka ouvre une faille

Grace a cette faille, tropy et cortex arrive a s'echapper

pendant ce temps la, crash tombe sur un masque quantum (lani-lali)

Ils decouvrent que plusieurs faille sont ouverte partout dans le monde

Ils décident de les fermer, mais pour ca, ils doivent retrouver les 4 masques quantums (ils en possedent deja 1)

Ils les retrouvent, cortex tente de prendre sa revanche sur crash

Cortex se fait trahir par tropy et decide de s'allier avec crash

Ils battent tropy et ferme les failles

Ils vont prendre du bon temps dans une ville futuriste culinaire

Cortex a une idée : revenir en 1996 (sortie du jeu crash bandicoot) et empecher son soit du passé de créer crash (oui pour souvenir crash est une experience raté de cortex)

Du coup, on retourne affronté cortex en 1996 et boss final .

Ensuite dans ce scenario, je tiens a parler de dingodile, c'était un boss dans crash 3, mais il s'est rangé , et a créé son propre restau et c'est en tentant de le proteger qu'il a fini dans une faille .

Bon, il est vrai que je raconte mal, mais bon, dans l'ensemble t'as compris le scenar


Portrait de luuh95

Sérieux Hooper, félicitation d'avoir terminé le jeu en une seule séance... Moi j'ai eu plusieurs migraines avant de le finir.

Je m'étais donné comme objectif de finir le jeu à 100% comme que j'avais fait pour les trois premiers (sauf les reliques, je l'ai juste fait dans le 3e pour débloquer tous les niveaux du monde "caché"), sauf que ce Crash 4 est d'un niveau trop élevé pour mes petits nerfs ahaha

Spoiler

Sinon, merci Hooper et au plaisir de te voir dans de prochain live !


Portrait de 100T hammer

2:13:40 : Euh non. J'ai pas pour but ultime dans la vie de faire chier les gens. ^^'
(En plus j'ai même pas mis de Kappa ni rien. Peut être qu'avec la limite de caractère la tournure de phrase n'était pas très claire...)
Je donne juste une info qui me semblait pertinente. Il se trouve qu'elle était fausse (on le voit juste après), mais sur le coup je pensais que c'était ça.
AUUUUuuuu temps pour moi ! :p

Je suis juste passé un quart d'heure sur le live et j'me fait engueulé. :V
xD

Du coup je sais pas pourquoi la glissade passe pas à cette endroit. Bizarre en effet.
Tu as (ou quelqu'un a) trouvé une explication par la suite ?

Je me suis arrêté à 2h 40 à peu près. Je ne sais pas si je vais continuer.
En même temps je ne sais pas si c'est bien la peine de s'éviter trop de spoil qu'aucune version PC n'est encore annoncée. ^^'

En tout cas le jeu a l'air sympathique à parcourir. Il faut voir si le 100% est intéressant.
Marrant aussi qu'on change de personnages comme ça. Je suppose qu'il y en aura quelques autres par la suite.

D'après les commentaires précédents tu as donc fini le jeu en 11 heures. Ça me paraît assez court (ou alors assez linéaire et "facile") pour une découverte. Ou peut être que le skill a parlé ? Il y a eu de belles actions au début en tout cas.

Bon, ce n'est pas un jeu que j'attends impatiemment de ce que j'ai vu mais si il sort sur PC un jour, je pense que je le ferait avec plaisir.


Portrait de Safedreams

Très bon live même si j’ai suivi que le début et la fin car pas trop envie de me spoiler le jeu qui démontrera la toute puissance du SSD de la PS5 !^^ La conclusion me rassure sur la qualité du jeu. Et beau skill sur la fin, surement pas à la portée de juju....