Skip to Content

Ashen (1/3)

30 Commentaires

Portrait de KyloR

@matsolid-snake44 : tout à fait d'accord. Dans le monde de la musique, ça fait vingt ans qu'on nous explique que l'industrie du disque est en difficulté, et pourtant, elle est toujours là...

Perso, je serai toujours attaché au format physique. Hooper dit qu'aujourd'hui, on n'a qu'une boîte avec un CD dedans. Bah moi, je préfère largement avoir juste une boîte et un disque que... rien du tout ! Avoir quelque chose dans les mains, c'est toujours mieux que du vent.
Et quand j'achète un jeu en dématérialisé, ce qui m'arrive peu souvent, j'ai sans arrêt ce sentiment bizarre qu'il ne m'appartient pas vraiment... Et si mon disque dur crame, il disparaît pour toujours.

Certains me diraient : "mais il ne disparaît pas, il est attaché à ton compte". Sauf que vous pensez sérieusement que votre compte PSN ou Xbox Live ou Nintendo, dans 50 ans, sera toujours là ? Ma boîte et mon Blu-Ray, oui... ^^


Portrait de Rudolf

@kylor : Il y a aussi un autre truc à prendre en compte : le petit succès des éditions physiques de jeux de niche comme les jeux indés montre qu'il y aura toujours un public (même petit) pour prendre ses jeux en version physique (avec toutes sortes de bonus, une notice en couleurs, une OST fournie avec, etc.).

Mais bon, vu que le Hooper ne prend pas un seul jeu indé en boîte, il continuera de penser qu'aucune édition physique actuelle ne vaut le coup...

C'est aussi un truc que j'observe dans la BD : depuis quelque temps, sûrement pour lutter contre Internet, il sort de plus en plus de BDs dans de belles éditions, parce qu'il y a un public pour ça.

En tout cas, je ne vois pas en quoi il serait impossible que le support physique et le dématérialisé puissent cohabiter, comme pour la musique ou les films.


Portrait de KyloR

@rudolf : il suffit de regarder l'édition boîte (que j'ai) de Sonic Mania + (simple pourtant), qui contient un petit artbook, une jaquette réversible, un fourreau cartonné, et pour 30 balles en plus.
10 euros de plus seulement que la version démat' et pourtant bien plus intéressante.


Portrait de KyloR

Bon, Dieu sait que je ne suis pas un défenseur de Nintendo d'habitude, ni de leur recyclage éhonté sur Switch (je me rappelle de ces années 2014/2015 où tout le monde chiait sur Sony et Microsoft ou autres éditeurs pour les remasters en pagaille, mais apparemment avec Nintendo ça passe...), mais au niveau des jeux first-party, mon cher Hooper, il ne faut pas non plus volontairement oublier des jeux histoire de renforcer son argumentaire :

- Xenoblade 2, c'est du caca ? Alors certes ce n'est pas un system-seller peut-être, mais c'est probablement un des meilleurs J-RPG que j'ai pu faire ces dernières années.
Passé la légère couche de niaiserie des 10 premières heures, c'est une tuerie : scénario et background riches, personnages intéressants, bref, du béton armé ; un système de combat qui l'est tout autant, une bande-son magnifique, etc.
Et surtout, cette fin absolument EX-CEP-TIO-NELLE dont je me souviendrai longtemps.
- Fire Emblem Heroes ? Certes, il faut adhérer au genre muso, mais il existe...
- Octopath Traveler ? Je n'ai pas particulièrement aimé le jeu pour diverses raisons, mais il semble que je suis dans la minorité, donc ça reste un jeu important (et en plus il est de Square Enix donc tu vois, il ne font pas que de la merde...^^).
Après, Smash Bros, je n'y ai pas joué.

Si tu n'as vu qu'un ou deux films au cinéma dans l'année, on ne se permet pas de dire que l'année fut pourrie en terme de films. Les jeux-vidéos, c'est pareil.

Le gros problème pour moi avec Nintendo, c'est pas le problème du manque d'exclus, c'est leur calendrier, bordélique au possible. C'était déjà le cas avec la WiiU, sauf qu'avec la Switch, ils ont comblé les vides avec des portages et remasters (et quelques jeux indés) dont ils ont abusé.
Pour moi, il y a bien moins d'exclus intéressantes sur une Xbox One sorti depuis 6 ans que sur une Switch par exemple...

Donc réduire la Switch à Mario Odyssey... mouais.


Portrait de Rudolf

@kylor : C'est un peu le problème du Hooper : sous prétexte qu'il n'accroche pas trop à un jeu, il en vient à nier son existence. Non, désolé : même si tu n'adhères pas à ces jeux, tu ne peux pas nier l'existence de Xenoblade 2, Splatoon 2 ou Super Smash Bros Ultimate en tant que "gros jeux Nintendo exclusifs à la Switch".

Et l'argument du "Je ne considère pas ce jeu car il ressemble trop à l'épisode de la génération précédente" (toutes proportions gardées), à ce moment-là, je ne vois pas ce qui empêche de dire "Bon, la PS4 n'a pas beaucoup de gros jeux exclusifs vu que Uncharted ressemble trop aux jeux PS3".

Et pour le cinéma, je te rejoins : comment peut-on déclarer qu'une année cinématographique est pourrie si on n'a vu que deux ou trois films de l'année ? Moi par exemple, j'ai vu environ cinquante films au cinéma en 2018 (sans compter certains films que j'ai vus ensuite à la maison, d'autres que j'ai vus plusieurs fois), donc je sais un minimum de quoi je parle (mais même là, il y a certains films que j'ai loupés).


Portrait de FenrirUnleashed

Au sujet de Smash Bros et Splatoon, pour le Hooper ces jeux sont les mêmes jeux et je pense que ce ressenti vient du fait qu'il ne voit pas ces jeux comme ce qu'ils sont vraiment. Ce sont des jeux très orientés Arcade que les joueurs aiment avant tout pour leur PvP, ce qui veut dire qu'il faut un concept intéressant au jeu et un gameplay solide permettant au joueur d'apprécier ses interactions avec les autres (favorisant par la même occasion l'instauration d'un aspect compétitif). Je vois ces jeux comme des concepts (très bons et amusants, je l'admet volontiers) qu'une grande communauté de joueurs apprécie et je considère ces nouveaux opus comme une version mise à jour du jeu. Je trouve ce principe très similaire à celui d'un jeu comme Fifa qui a son public et qui propose une update du jeu tout les ans.

Pour des jeux classiques, prenons Fallout pour l'exemple, quand on passe de Fallout 3 à Fallout 4 on sait que le principe sera le même (c'est pour ça qu'on aime la license) mais que les graphismes auront évoluer, les interactions et le gameplay seront possiblement plus riche et l'histoire sera évidemment complètement different.

Les jeux comme Splatoon ou Smash Bros vont ajouter du contenu, quelques mode de jeu et c'est tout, on a plus l'impression que c'est un add-on du jeu précédent et pas un nouvel opus... sauf que ton add-on tu le payes au prix fort.

Parce que, soyons honnête, je me rends bien compte de la quantité de travail pour sortir un God of War, un Xenoblade ou un Dark Soul mais pour Splatoon 2 tu copie/colle 80% de Splatoon 1, tu ajoutes quelques trucs et tu le vends 50€, c'est un peu facile.

Je pense que c'est ça que Hooper voit avant tout et ça explique ses remarques à propos de ces jeux.

Malgré cela, les fans de ces licenses sont très dévoués (surtout pour Smash Bros il y a souvent un gros engouement) et seront là pour acheter et grand bien leur fasse, à eux et au portefeuille de la boîte japonaise.


Portrait de KyloR

@rudolf : du coup, bonne année en terme de films pour toi rudolf ? ^^

Moi je dirai plutôt oui (je n'ai vu qu'une trentaine de films) et... non en même temps (oui je sais je ne prends pas beaucoup de risques) :
- elle fut faite de grosses surprises pour ma part : Avengers 3, Hérédité, That House That Jack Built, La Forme de l'Eau, Mission Impossible Fallout, BlaKKKlansmann, First Man (grosse claque)...
- et de grosses déceptions : Ready Player One, The Darkest Hours, Bohemian Rhapsody, Call Me By Your Name, Deadpool 2, Jurassic World, Venom, Climax, Les Animaux Fantastiques 2, The Predator, etc.

Bon je m'arrête là sinon on va me reprocher d'être hors topic...^^


Portrait de Rudolf

@kylor : Ah, moi au contraire, Ready Player One, c'est l'un de mes films de l'année. Je l'ai vu deux fois au cinéma.

Sinon, je trouve que c'est une très bonne année pour le cinéma :

- L'île aux chiens (mon film de l'année, vu trois fois) ;
- Spider-man : into the Spider-verse (vu trois ou quatre fois en salle)
- La Forme de l'Eau
- Mutafukaz (vu deux fois)
- Ready Player One (vu deux fois)
- 3 Billboards : les panneaux de la vengeance
- Astérix et le secret de la potion magique (vu deux fois)
- Mirai ma petite soeur
- Le retour du héros
- Avant que nous disparaissions

Autres mentions honorables :
- Les indestructibles 2
- Avengers : Infinity War
- Tout le monde debout
- Le grand bain
- Pachamama
- Dans la brume
- Les garçons sauvages
- Les animaux fantastiques : les crimes de Grindenwald
- Leto
- Parvana : une enfance en Afghanistan
- Le jeu
- Jusqu'à la garde
- L'homme qui tua Don Quichotte

Par contre, la daube de l'année : "Un raccourci dans le temps"

Autres déceptions :

- Cro Man
- Fireworks
- Jurassic World : Fallen Kingdom
- In the Fade (très déçu de la part de Fatih Akin dont j'aime beaucoup les films en temps normal)

Sinon, j'ai moyennement accroché à First Man. BlaKkKlansman est sympa, mais sans plus.


Portrait de Sergio-Miguel


Portrait de AntoineK

bon live,bon jeu.dans le collector de la terre du milieu l'ombre de la guerre il y a l'ost en matérialisé