Skip to Content

[Série] Pro Evolution Soccer: la quintessence du jeu de foot

Dernière contribution

67 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Spike
Hors ligne
A rejoint: 30 décembre 2011
Contributions: 5780
[Série] Pro Evolution Soccer: la quintessence du jeu de foot

Voilà un topic dont la création me trotte dans la tête depuis maintenant un bon moment, il concerne une série de jeux qui a marquée mon enfance, mais qui a également marquée son genre . Rassurez-vous : le but n'est pas de vous faire lire un gros et long pavé sur l'histoire de Pro Evolution Soccer -plus anciennement connu sous le nom de I.S.S Pro-, mais de discuter autour d'une petite présentation de la franchise de ses différents épisodes . J'invite également Deuce_9lives à poster sa vidéo ici .

Je me suis légèrement inspiré de la mise en page de PurplePenguin et de son topic sur la saga DragonBall Z, donc voilà : petit coup de pouce au manchot violet ;P .

version youtubophage

1ère ÈRE

Le bébé vidéoludique de Shingo Takatsuka apparut pour la 1ère fois sur les écrans en 1995 sous le nom de Winning Eleven pour les versions japonaises, et International Superstar Soccer Pro ( nom qui vous parle peut-être un peu plus ) aux Etats Unis et en Europe, sous la tutelle de Konami, firme japonaise renommée . A ne pas confondre avec l'autre série axée Arcade "ISS", également orientée jeu de football .
C'est toutefois de la saga principale Pro Evolution Soccer que nous allons traiter ici, International Superstar Soccer Pro pouvant être placé dans une catégorie à part ( et donc dans un autre sujet ^^ ) .

Pro Evolution Soccer (Winning Eleven 5)


2001 - Playstation et PS2 - Konami

L'ancêtre ( ou le précurseur, c'est selon ^^ ) du jeu footballistique en 3D bien réalisé, je crois qu'on peut le dire . A une époque où Fifa Football n'était pas encore entré en guerre totale avec PES, Konami choisissent de laisser la part belle à l'addiction et au fun, sans encore avoir à se préoccuper de proposer le plus possible de techniques de jeu et de joueurs jouables . La technique est également au rendez-vous pour l'époque, malgré la modélisation du public qui n'est pas vraiment réaliste, si ce n'est d'une purée de pixels, encore que cela soit excusable . La Ligue des Masters, typique à la saga PES, apparaît déjà, ce qui nous donne un indice sur la volonté des développeurs de nous proposer une replay-value de qualité, dès les commencements de la saga . A noter que nous avons déjà à notre disposition bon nombre d'options de matchs qui resteront par la suite : climat/heure, stade, compléments du match ( pénaltys, prolongations, etc ), durée du match...

Quelques screenshots

Pro Evolution Soccer 2 (Winning Eleven 6)


Novembre 2002 - Playstation et PS2 - Konami

Le dernier jeu PES à sortir sur Playstation 1ères et 2èmes du nom . Cela ajouté à d'autres facteurs, c'est un peu une époque qui s'achève avec ce Winning Eleven 6, bien que la série n'en sera pas tellement changée par la suite . En 1er lieu des nouveautés que Konami emballent avec le jeu, je citerais les détails au niveau des réactions des footballeurs ingame : le gardien qui voit ses filets déchirés par un ballon shooté, l'expression qui suit le carton attribué à un fautif ( et les huées du public, soit dit en passant ;P ), et plein d'autres petites attentions qui font qu'on ne peut pas contredire le réalisme du soft . Les critiques seront d'ailleurs au rendez-vous pour l'acclamer . Par rapport au contenu, on peut notamment remarquer l'impossibilité de jouer avec les clubs en dehors de la Ligue des Masters --> obligé de se coltiner les équipes nationales . Je ne saurais pas vous dire si cela constitue une régression ou pas par rapport à PES 1, mais l'on peut constater que nous avons souvent affaire à un arbitre des plus graves, pour ne pas dire impartiaux . Le moindre tacle 'une seconde en retard' = carton jaune ! pressing un peu trop impulsif sur un adversaire = coup franc ! Suis-je le seul à m'être fait cette réflexion ?
En outre, UMBRO sponsorisent toujours, et monde de la license oblige, il ne faut pas s'attendre à des noms de joueurs très cohérents avec la réalité ! :P Mais on peut dire que c'était pire dans PES 1 hein, et réjouissons-nous de la présence d'un éditeur de joueurs dispo dans le jeu ^^ . Décidément, pas mal de bonne surprises ont été au rendez-vous avec ce PES 2, surtout chez ceux qui attendaient impatiemment cette suite je crois ! A commencer par l'intro, sur une musique de Queen que je vous laisse découvrir si vous avez l'impertinence de ne pas connaître ( ;P ) + modélisée à la perfection ; de quoi allécher les babines de celui qui vient d'acheter le jeu !
Ma conclusion : pas d'ENORMES bouleversements avec ce jeu, mais un très bon compromis si vous n'avez pas pu jouer à son grand frère ^^ .

Quelques screenshots

Pro Evolution Soccer: the Arcade


2002 - Pyson - Konami

Le jeu fantôme accompagné de sa borne fantôme ? Oui je pense qu'on peut décrire cette version Arcade de PES comme cela . Ce jeu est né d'un désir apparent pour Konami de se faire un nom dans le domaine de l'Arcade : c'est ainsi qu'en plus de PES A., une poignée d'autres bornes d'Arcades orientées sports vont faire leurs apparition : Nice Smash ( shoot. ), Mocapgolf ( Golf, non sans blague )... peu de bornes Pro Evolution Arcade ont été aperçues dans des restaurants / pubs et tutti quanti japonais, c'est pourquoi on peut classifier ce soft dans "les méconnus" ^^ . D'autres versions sont sorties plus tard : 2007, 2010, puis plus récemment, 2012 . Cependant, cet exemplaire de rareté mérite d'être mentionné ici, pour être l'ancêtre des "Winning Eleven Arcade Championship" .

le peu de screenshots encore trouvables

Pro Evolution Soccer 3 (Winning Eleven 7)


Octobre 2003 - PS2 / PC - Konami

Cet arbitre intransigeant, prêt à faire écoper le fautif d'un avertissement dans les règles du jeu, sur fond orange, je crois qu'elle nous aura tous marqués cette jaquette ( signée de la main de Pierluigi Colina, représenté dessus ) . Que ce soit sur la toile ou dans la boutique JV de votre ville, une image reste forcément en 1er lieu de ce que vous vous souvenez de Pro Evolution Soccer 3 : celle-ci . C'est avec ce jeu que certains détails visuels de la saga commencent vraiment à être peaufinés, comme la texture du terrain ( nouveau moteur graphique oblige ), la modélisation des spectateurs, ou tout simplement l'apparence des joueurs pour coller au plus possible à la réalité ( c'est pas la perfection non plus hein, je dis pas le contraire ^^ ) . Nous avons -enfin- droit à des noms de footballeurs véritables, et ça fait plaisir . Konami ont également fait un effort sur le moteur physique : des techniques de jeu toujours plus précises pour une liberté de mouvements encore plus intéressante . S'il fallait plutôt parler des défauts, et bien on peut citer une fois de plus le texte des commentateurs . C'était déjà pas terrible avec les 2 premiers épisodes console, mais là pour le coup, du chemin est encore à faire... d'ailleurs, en plus des avis de ceux qui ont vraiment torchés le jeu, cette ""médiocrité"" des commentaires a commencée à se faire connaître de réputation pour ce qui est de la 1ère trilogie PES . C'est dommage...
En résumé, achetez ce jeu si ce n'est pas déjà fait et que vous êtes un adepte du genre, + les pads adéquats, et y'a moyen de passer de bons moments à plusieurs ( need le multitap pour 3 à 4 joueurs ) . Autrement, je vous invite à essayer la démo, c'est gratuit ;) .

now, screenshots !

Pro Evolution Soccer 4 (Winning Eleven 8)


Fin 2004 - PS2 / Xbox / PC - Konami

Thierry Henry commence à faire son apparition sur les jaquettes et du côté des sponsors, constatez-le bien, parce que ça va durer encore un certain temps :p . Un épisode qui ne m'aura pas marqué énormément, même si je n'y ai que peu joué pour me faire un avis objectif . Certains qualifient PES 4ème du nom comme le digne successeur du 3, d'autres trouvent le jeu noyé sous ses défauts . Cependant, on peut dire que c'est véritablement à partir de cette année 2004 que la guerre PES versus. Fifa Football est lancée . Je ne vous ferai pas l'affront de faire de cette présentation une comparaison des 2 séries, rassurez-vous . La license, ben... elle ce qu'elle est j'ai envie de dire, autant les maillots des clubs et leurs emblèmes correspondent à la réalité, autant pour ce qui est des noms des équipes... Man U (Manchester United), Somesterrine (Saint Etienne), Rekormeister (Bayern de Munich), etc .__. une chose est sûre : il y a encore du chemin à faire à ce niveau ! Par ailleurs, on notera dans les points forts un déploiement de la technique de jeu lors des matchs ( déplacements + précis et passe - approximatives ), et surtout! , un opening reprenant le moteur graphique de PES 2ème du nom ! *o* En conclusion, Pro Evolution Soccer 4 reste une épisode buvable, mais ne fais que préparer le terrain avant l'arrivée de son petit frère PES 5, qui connaîtra un succès sans précédents !

( si j'ai dis des énormités dans cette présentation, avertissez-moi, c'est un test très subjectif encore une fois é_è )

envie de voir du bon gros screenshot ?

Pro Evolution Soccer 5 (Winning Eleven 9)


Octobre 2005 - PC, PS2, PSP, Xbox - Konami

PES 5... nous y voilà ai-je envie de dire ! Difficile de parler de Pro Evolution Soccer comme une saga riche et culte sans évoquer ce jeu . Il fut à l'origine de pas mal de changements dans la série mine de rien, et pour ça + pour le fun qu'il procure avec sa jouabilité parfaite entre autres, il est souvent cité dans les meilleurs jeux footballistiques ayant jamais vu le jour . Certains le portent dans leur coeur plus que d'autres, mais dans tous les cas, obligé de parler des points forts avant tout ^^ . Pour commencer, PES 5 introduit le multijoueur en ligne : vous connaissiez déjà les matchs au chaud à la maison, en famille ou entre amis, tous concentrés et serrés sur le canapé ( après, ça dépend de vos moyens :P ), et bien voici PES à travers le monde, en ligne ! Le tout n'est pas encore totalement abouti ( quoique, pour l'époque... ) et ce n'est certainement pas du niveau de ce que pourra plus tard fournir une PS360, bien entendu, mais on peut considérer cela comme une révolution :p ( même si cette implémentation est largement expliquable par l'apparition récente de supports comme la Xbox ou la PSP : pouvoir proposer le plus de contenu possible en multi, et ceux en faisant fi des localisations de chacun ) . Bref, cela ajouté à un réalisme toujours plus croissant et à un mode Modifier inventif ( un peu pléonastique ça mais bon :p ), le chiffre de vente eût de quoi satisfaire totalement Konami, bien que ceux-ci fussent déjà bénéficiaire des opus précédents . Winning Eleven fut donc en France le titre le plus vendu de l'année 2006 ( même si son futur confrère fera mieux ) . Dans les nouveautés de l'ordre de l'anecdotique, on pourra citer les coupes nationales qui peuvent maintenant intervenir en pleine saison d'une Ligue ( donc Italienne pour la Série A, Coupe de France pour la ligue 1, etc etc ), l'interface de formation maintenant plus propre ( enfin c'est seulement mon avis :p ), et bien sûr, la décomposition des mouvements plus réaliste que jamais ! Le Ralenti post-action sera votre loisir le plus jouissif dans ce jeu -en dehors du match of course- : les joueurs et leurs gestes évoquant inévitablement leurs modèles ! ( même si c'est pas encore trop ça au niveau des licenses pour les maillots, mais enfin bon ) la physique du ballon très bien rendue ! l'action que l'arbitre a sifflé impitoyablement hors-jeu, pour un pied en trop ! Car oui, c'était le cas avec PES 2, ça a sensiblement empiré avec le 3, ben l'arbitre est toujours aussi sévère vis-à-vis des fautes D: . Autant, c'est pas comme si il y a avait une manip pour essayer de discuter avec lui, pour avoir des précisions, mais non : le bougre est intransigeant, et il le restera . M'enfin on est dans un jeu de foot, pas dans un jeu de gestion, me direz-vous !
Je pense que cela constitue un bon petit descriptif du jeu, sans trop vous en dévoiler si vous avez encore l'intention de tâter de PES 5 ^^ . Par contre, si celui-ci prend la poussière au fond de votre étagère et que vous êtes un manque de fun pur, ressortez son CD et profitez du jeu, c'est un ordre ! :P

Quelques screenshots

2ème ÈRE

C'est environ à partir de cette époque que la série PES va prendre une nouvelle orientation : les optimisations graphiques de chaque opus se feront de manière moins brutales / rapides, et Konami vont opter pour une license plus présente dans leurs jeux . De plus, on pourra éventuellement remarquer une IA de l'arbitre un brin plus indulgente . Le multi online sera bien évidemment repris à chaque PES .

Pro Evolution Soccer 6 (Winning Eleven 10)


Fin 2006 / début 2007 - Nintendo DS, PS2, PSP, Xbox360, PC - Konami

Avec cet opus, nous ne sommes clairement pas très loin du meilleur jeu de football en 3D réaliste jamais créé . Comme pour PES 5, le jeu eut un chiffre de vente plus que colossal, à l'échelle de sa saga : 1,4 millions d'exemplaires vendus à la fin de sa période de commercialisation . A quoi ce succès est-il dû ? A bon nombre de points forts qui font que Winning Eleven 10 est aujourd'hui considéré comme le pilier de sa série . Tout d'abord, une flopée de nouveaux gestes techniques et d'options de management apparaissent . Si on ajoute cela à d'autres critères de jeu comme l'évolution technique des joueurs, la possibilité de laisser le CPU s'occuper des tactiques et des changements tandis que vous vous chargez de ce qu'il se passe sur le terrain... vous avez entre vos mains un bijou de réalisme ! On est pas encore vraiment à la perfection niveau licenses / impartialité de l'arbitre, mais les développeurs peuvent se vanter du fournir du contenu ingame au fan de football . D'ailleurs, PES 6 a eut droit à quantité de sponsors inédits ou récurrents à la saga : Reebok, Didier Drogba, Thierry Henry... et à côté de cela, Adriano est clairement la figure phare du jeu, que ce soit de par ses capacités en match, ou dans les notices / jaquettes / écran titre :p . Cependant, le soft a eu droit à plusieurs versions divergentes, selon leurs supports respectifs . Ainsi, la DS tire parti de façon inédite de son écran tactile, la PS2 propose la totalité des stades ( LeMans et ses textures circulaires <3 <3 ), et la 360 offre des graphismes bien optimisés . Je me suis personnellement énormément amusé dans les modes Modifier et Ligue des Masters . Ces modes ont d'ailleurs été légèrement revus depuis PES 5, pour un fun toujours plus accessible :) . Pour rappel, la Ligue des Masters consiste en choisir un club parmi ceux proposés, évoluer dans une Ligue durant toute une saison ( donc avec un classement, des Coupes etc ), et récolter des fonds par le biais des victoires pour acheter des joueurs dans les périodes de négociations, ou en vendre si vous êtes plutôt dans le besoin . Une partie de LdM peut se terminer selon 2 cas de figure : vous n'avez plus assez de joueurs pour continuer le championnat ( le minimum étant de 16 ), ou vos fonds en points P ne vous permettent plus de financer le salaire de vos joueurs . A noter qu'un Classement Général de tous les clubs est établi, en plus de celui de votre Ligue . Et le mode Modifier, ben c'est laisser la parole à votre créativité ;) . Maillots et shorts aux teintes flashies, fanions de votre conception, joueurs inspirés d'une autre série que PES, tout est permis ! :P Bref, ce jeu, à l'instar de ses prédécesseurs, fut en guerre totale avec Fifa 07, jeu de foot sortit dans la même période, mais bénéficiant de licenses complètes .

En résumé : du fun, du fun et du réalisme . Voilà ce qu'est Pro Evolution Soccer 6 . Autrement, on notera la disparition de la Ligue Allemande et l'apparition d'équipes plus étrangères telles que le Benfica Lisbonne et les turcs de Galatasaray . Au final, PES 5 et PES 6 diffèrent en peu de choses ( vous aurez remarqué qu'on a le même bruitage de sélection des menus dans les 2 épisodes :P ), que ce soit sur le fond ou sur la forme . Chacun se fera son propre avis, mais personnellement, je n'ai aucune honte à faire mon fanboy aveugle en disant que PES 6 n'a presque aucun défaut :P .

Ah, screenshots quand tu nous tiens... :P

Pro Evolution Soccer Management


Mars 2006 - PS2 / PC - Konami

Si après avoir examiné la jaquette, vous n'avez pas deviné quelle marque sportive sponsorise ce jeu, votre vue est à revoir :P . Donc, que vous connaissiez ce jeu de réputation ( comme moi ^^ ), que vous y ayez joué, ou que vous ayez simplement tilté sur le nom de Pro Evolution Soccer Managament, vous savez certainement de quoi il en retourne avec ce semi-spin off : vous dirigez votre équipe, mais du point de vue de l'entraîneur . Certains y trouveront leur compte, d'autres préfèrent peut-être la sueur et la technique d'une équipe de foot lorsqu'elle joue sur le terrain, mais ce qui est certain, c'est que le jeu s'adresse au grand public en plus des adeptes de la stratégie sur le banc de touche . Difficile de parler du jeu sans -ne serait-ce que- penser à faire une comparaison avec l'Entraîneur, ou encore F.C Manager ; et si cela était, on peut dire que la majorité a favorisé ses rivaux à PESM . Je n'ai pas joué au jeu, et donc ne vais pas pouvoir vous donner des impressions manettes en main ( même s'il faut bien la lâcher pour pouvoir écrire :P ), je vous laisserai donc vous faire votre propre avis en vous conseillant ce jeu si vous êtes un stratège du football . Vous noterez cependant que les sauvegardes de PES 4 et 5 ( 2 très bons jeux, encore une fois :P ) sont compatibles et donc réutilisables dans Management . S'il fallait donner un bref aperçu, en un seul bloc, et bien je dirais que ce jeu est l'assemblage de plein d'éléments de la série PES en général et de sa Ligue des Masters ( comme le financement / achat / vente de joueurs, leurs déplacements / blessures / évolution, la stratégie de l'équipes, etc ) fusionnés de façon à ce que tout se passe dans des menus, quand bon vous semble . Du reste, l'ergonomie n'est pas forcément toujours au rendez-vous, cela pourra en rebuter certains . Petite anecdote : faute de ne pas avoir encore toutes les licenses, Konami décident de varier leur appellations merdiques secondaires des clubs . Ainsi, on passe de Man U à Man Red ( pour Manchester United ), et je vous laisse la surprise amusante si vous avez l'intention de vous faire le jeu :P ( d'ailleurs je suis pas sûr de les avoir en tête :/ ) . Le moteur graphique est le même sue celui de PES 5 et 6, donc de la qualité :) . Le créateur d'avatar de début de jeu propose des fonctionnalités assez complètes, vous pouvez donc vous mettre la tronche de Raymond Domenech si vous voulez :P .

petite sélection de screenshots

Pro Evolution Soccer 2008 (Winning Eleven 2008)


Octobre 2007 - PC, PS2, PS3, PSP, Xbox360, NintendoDS, Wii - Konami

Beaucoup de nouveautés et de changements avec ce PES 8ème du nom . Tout d'abord, l'équipe de développement fait disposer ses jeux d'une base de données un brin plus à jour : ainsi, l'évolution du football hors-jeu se fait ressentir ingame : transferts récents, nouveaux maillots, etc etc . Par ailleurs, les titres des opus de la saga de voient désormais affublés de l'année à laquelle ils ont vus le jour, ou presque, puisqu'une moyenne est faite ( d'ailleurs, PES 2012 sortira en mi-2011 ^^ ) . Ensuite, Pro Evolution Soccer s'émancipe et se popularise de façon à ce que les jeux sortent sur plus de plateformes, au même moment, et avec peu de divergences entre les versions . Cependant, on notera que le gameplay de la version Wii est totalement revu pour une [colo=blue]liberté[/] plus présente dans les passes / frappes . La WiiMote et le Nunchuck sont exploités avec ce gameplay inédit qui met en valeur le côté stratégique des PES, au détriment de ce qui a fait l'âme de la saga jusqu'à présent, d'ailleurs ^^ . Par exemple, vous pouvez gérez le placement de vos joueurs qui n'ont pas le ballon tandis que vous vous préparez à ajuster votre passe avec le Nunchuck ( plus d'informations à cette adresse : http://www.hooper.fr/forums/nintendo/wii-pro-evolution-soccer-un-enorme-potentiel-dans-lombre-des-versions-hd ). Voilà qui explique ces signaux et indicateurs étranges que vous verrez sur les captures d'écran si vous n'avez pas joué au jeu ^^ .

Une autre implémentation embarquée avec ce PES 2008, et non des moindres : l'ajout de nouvelles licenses ! Depuis le temps qu'on l'attendait, en tout cas pour les plus perfectionnistes... la flemme de vous donner des exemples, mais bon nombre de clubs vont gagner leurs noms réels, et quelques équipes inédites font leurs apparitions, comme le Dinamo Zagreb ou la Serbie . On espère un gain de licenses complet pour les prochains épisodes ! Cristiano Ronaldo sponsorise, et ce sera le cas pour nombre d'autres PES . Aucune nouveauté niveau mouvements de jeux, feintes et autres techniques spéciales en revanche . On notera la présence d'un nouveau système d'IA baptisé TeamVision et la présence de Laurent Paganelli de Canal+ du côté des commentateurs .
Ma conclusion : un PES 6.5, voilà ce qu'est Winning Eleven 11ème du nom à mon sens . Pourtant, le soft n'en reste pas moins un incontournable de sa série, pas autant que le 2 ou le 5 ont ou l'être, mais un bon jeu quand même .

quelques screenshots

Pro Evolution Soccer 2009 (Winning Eleven 2009)


Fin 2008, mars 2009 pour la v. Wii - PS2, PS3, PSP, PC, Wii, Xbox360 - Konami

Episode qui marque le départ de Christian Jeanpierre et de Laurent Paganelli du côté des commentaires VF, ainsi que la "démultiplication" du nombre de joueurs possibles pour chaque version . Le mode communauté de PES 2008 disparaît pour un mode Be a Legend assimilable à une Carrière ou à une Ligue des Champions . Cet opus sera particulièrement en concurrence avec FIFA 10, à l'instar de son prédécesseur . On notera la possibilité d'insérer n'importe quels chants des supporters via un MP3 ( concept que je n'ai personnellement jamais concrétisé, des avis me seraient intéressants à ce niveau ), et l'optimisation de certaines textures graphiques, bien que ce WE 2009 ne révolutionnent rien en terme de graphismes . Un point qu'il me semble nécessaire d'aborder dans la présentation du jeu, il s'agit du nombre de stades disponibles, de clubs jouables, et bien sûr de licenses . Concernant les stades et leurs géolocalisations, on notera avant tout la présence du Santiago Bernabéu d'Espagne, du Konami Stadium, fictif mais apparemment propriété du Japon ( ;D ), ou encore le Amsterdam ArenA (ou Orange Arena), seul et unique stade néerlandais . Rayon Championnats, on notera la présence -une fois de plus- de la Eredvisie (ligue hollandaise) et de la Ligue 1 'Orange', mais la disparition de la license espagnole ; ainsi la Liga migre chez EA Sports et se voit remplacée par une dénommée Primera Division . Bon nombre de clubs obtiennent également leurs licenses, comme la grande Manchester United ( exit Man U, Man Red et autres affabulations de la part de Konami :P ) ou l'équipe brésilienne du Sport Club Internacional, jusque là inconnue de la série PES si je ne fais pas d'erreur . L'avis tranché de la plupart des critiques est le suivant : c'est bien de vouloir quelque peu revenir aux sources, mais le résultat n'est pas forcément au rendez-vous, ou pas sur tous les points .

longue vie aux screenshots

Pro Evolution Soccer 2010 (Winning Eleven 2010)


Novembre-Octobre 2009 - PC, PS2, PS3, PSP, Xbox360, Wii - Konami

Comme pour WE 2009, Lionel Messi sera l'ambassadeur du jeu, de nouveau présent sur les jaquettes et autres pubs . Si vous vous renseignez sur le jeu via des screenshots / vidéos de gameplay, quelque chose doit vous sauter immédiatement aux yeux : la refonte des graphismes, notamment au niveau des visages de joueurs comme de leurs maillots et des effets ombres / lumière sur le terrain, ainsi qu'une légère retouche des spectateurs . PES 2010 a été conçu pour coller au plus près à la réalité, il n'est plus question de donner un aspect nostalgique ISS-like, mais de ravir les chasseurs de détails et les adeptes de beau jeu . Beau jeu, tant au point de vue esthétique que de la prise en main ; puisque le maniement ingame est tout à fait satisfaisant de par la précision des passes / centres / frappes, et autres feintes & mouvements techniques . J'encourage vivement tout habitué de PES qui n'a pas eu l'occasion de tâter du poney à essayer la démo, m'est avis que ça vaut le coup d'oeil . Pour l'anecdote (ou pas), des cartes stratégiques de jeu en fonction des différents joueurs sont désormais visibles à côté de chaque nom, indiquant la dominante offensive / défensive dudit joueur, un peu comme les étoiles de compétence des autres épisodes et de façon générale si vous préférez . Pour la petite histoire personnelle, c'est clairement à partir sinon avec ce PES 10 que je me suis éloigné de la série, commençant même à m'en désintéresser . C'est également le cas de bon nombre de joueurs, jusque là accros à PES et ayant, du jour au lendemain, basculé chez FIFA Football, voire renié les JV footballistiques en général . La guerre Konami vs. EA Sports est à ce moment là sans partage ! Mais non, non, n'insistez pas : comme je l'ai déjà dit, aucune véritable comparaison à conclusion ne sera faite ici :p .
On remarquera un certain nombre de nouvelle équipes nationales embarquées avec ce jeu, notamment du côté du continent Asiatique et de l'Océanie, comme l'Irak, la Corée du Nord ou encore l'Ouzbékistant . Cependant, certains championnats européens manquent encore cruellement de licenses : London FC pour Chelsea ! West London White pour Fulham ! (Premier League) A.S. Punoichongaux en guise de FC Zurich ! (Suisse) je suis peut-être le seul à trouver cela choquant... mais je ne pense pas en réalité car les notes et critiques du jeu ont dû être tronquées en partie à cause de ça :p (72% sur IGN, 15/20 sur jv.com) . Au niveau des stades, bah pas beaucoup de nouveautés effectives, globalement le même nombre d'arènes proposées, mais une scène d'entrée quand même assez sympa lorsque les joueurs arrivent sur le terrain : flashs, acclamations, plans grandioses... d'ailleurs, on notera une légère incohérence : si les développeurs ont fait la part belle aux acclamations, ils ont certainement oubliés de prendre en compte en fonction des domiciles / extérieurs :P . Le système d'IA TeamVisions fait son retour, mais dans une version 2.0 .

anecdote amusante: avec cet opus et les précédents, il est de plus en plus rare de trouver des screens du terrain grand angle, au profit de gros plans sur les taches de rousseurs des joueurs et autres zooms :p

Pro Evolution Soccer 2011 (Winning Eleven 2011)


Septembre / Octobre 2010 - PC, PSP, PS2, PS3, X360, Wii, 3DS - Konami

Ligue des Masters en ligne et nouvel Editeur de Stade, voilà les deux nouvelles fonctionnalités "stars" de cet opus ! Ainsi, tout en laissant libre cours à votre créativité footballistique, vous pourrez aussi bien vous livrer à des matchs en ligne contre des joueurs du monde entier ! On notera que même à cette époque à la guerre Sony-Microsoft-Nintendo fait rage, la PS2 propose encore un nombre de joueurs allant jusqu'à 8, multitap oblige . 3 nouvelles coupes licenciées de l'UEFA sont au rendez-vous : la Champion's League évidemment, l'UEFA Europa League, et l'inédite UEFA Super Cup . Du côté des Amériques, la Copa Libertadores fait son apparition, qui restera pendant un bon bout de temps, même s'il n'est encore pas possible de jouer en mode Match d'Exhibition avec ses équipes . En revanche, on se demande encore à quoi joue les développeurs avec la Barclay's Premier League d'Angleterre, qui traîne à 2 clubs licenciés sur une vingtaine ! En outre, les équipes fictives se multiplient, par le biais de leurs Championnats fictifs : la PES League bien sûr et la 2ème division de Ligue des Masters . Personnellement, je me suis toujours demandé pourquoi nous avoir collé des clubs inexistants à noms loufoques pour cette 2ème division, plutôt que de véritables équipes, mais passons .
Ce PES 2011 marque un espoir pour la série de reconquérir son côté simulation, objectif également recherché par... argh... Fifa Football d'EA Sports . Malgré que beaucoup de joueurs aient à ce moment délaissés la série, cet épisode s'en sort avec les honneurs, je crois qu'on peut le dire :) .

quelques screenshots




TOPIC EN CONSTRUCTION, PRESENTATION DES AUTRES EPISODES A VENIR ^^


Liens et articles utiles :

[à compléter]
Edité par Spike le 10/08/2016 - 16:10

Portrait de DarkTom
Hors ligne
A rejoint: 27 octobre 2011
Contributions: 1954
Re: [Saga] Pro Evolution Soccer: la quintessence du jeu de foot

Pour moi la série commence avec ISS Pro quand même.

M'enfin bon courage Spike, c'est bien parti en tout cas ;) .

Personnellement j'ai beaucoup joué à :
- ISS Pro Evolution
- Pro Evolution Soccer 2 (PS2)
- Pro Evolution Soccer 3 (PS2)
- Pro Evolution Soccer 4 (Xbox/PS2)
- Pro Evolution Soccer 5 (PC/PS2)
- Pro Evolution Soccer 2008 (360/PS3)
- Pro Evolution Soccer 2011 (Wii)

En gras ce sont ceux que je connais vraiment très bien.
Mon préféré reste le 4, le moins bon est le 2008 sur consoles HD je trouve.

Portrait de Spike
Hors ligne
A rejoint: 30 décembre 2011
Contributions: 5780
Re: [Saga] Pro Evolution Soccer: la quintessence du jeu de foot

darktom a écrit:
Pour moi la série commence avec ISS Pro quand même.

Je comprends que tu puisses être de cet avis, il y a pas mal "d'affiliations" effectives entre ISS Pro ( surtout Evolution ) et PES .
Moi, j'ai choisi de démarrer l'historique avec PES 1er du nom, n'ayant connu ISS qu'en me renseignant quelques années après ( et encore... ), de plus ces 2 séries sont souvent dissociées sur la toile...
Mais bon, je ferai peut-être quand même une gros paragraphe dédié aux ISS, pourquoi pas .

En tout cas, je vois que tu sembles être un connaisseur... :0
Pour ma part, l'épisode que j'aime le moins est le 10, même si je n'y ai joué qu'un peu sur new-gen .
Sinon, j'ai joué et j'aime beaucoup le 2, le 5, le 6 et dans une moindre mesure le 8 ( jeu qui a d'ailleurs fait d'abord ma joie, puis ma tristesse, ayant cassé le CD... ou je sais plus si j'y avais pas rejoué par la suite tiens :P ) .

Portrait de DarkTom
Hors ligne
A rejoint: 27 octobre 2011
Contributions: 1954
Re: [Saga] Pro Evolution Soccer: la quintessence du jeu de foot

Oui mais attention, il y a selon moi la série des "Pro" (ISS Pro et PES donc) et la série des ISS (qui va de ISS Deluxe à ISS3 en passant par ISS64).

C'est un peu compliqué, mais en gros une série est développée par le studio d'Osaka, et l'autre par le studio de Tokyo.

Je n'ai jamais touché aux ISS 128 bits (PES était là et je pense que j'ai fais le bon choix sur cette génération), mais ISS Deluxe sur SNES et les ISS de la Nintendo 64 étaient vraiment très bon, et pour moi les meilleurs jeux de foot de leurs générations, et de loin.

Edité par DarkTom le 29/10/2012 - 22:45

Lost Souls' Alliance
Piece of Cake
Portrait de Yoco
Hors ligne
A rejoint: 15 octobre 2011
Contributions: 9267
Re: [Saga] Pro Evolution Soccer: la quintessence du jeu de foot

Nice présentation Spike.
Tu n'as pas encore abordé la partie à laquelle j'ai joué, c'est à dire PES4 à PES2009, après j'ai commencé à joué à FIFA puis en 2011 j'ai complètement arrête de jouer aux jeux de foot, surtout que je n'avais plus mon acolyte près de moi pour faire des parties à deux.

PES5 restera quoiqu'il arrive mon épisode préféré grâce à sa difficulté superbement bien dosée, plutôt réaliste. J'ai aussi énormément joué à l'épisode 6 malgré ma frustration devant le manque de rythme cruel de cet opus, qui perd fortement en réalisme aussi, je mettais beaucoup trop de buts de la moitié du terrain.
Les épisodes d'après auront marqué le pas en proposant assez peu de nouveautés, si ce n'est graphique, et c'est finalement ce qui a coulé la série.


Portrait de GreenSnake
Hors ligne
A rejoint: 19 février 2012
Contributions: 4279
Re: [Saga] Pro Evolution Soccer: la quintessence du jeu de foot

Je suis d'accord pour le ISS64 qui était vraiment énorme pour le coup ! Qu'est ce que j'y ai joué à 4...

Mais mon coup de coeur reste le premier ISS sur Super Nes. Qu'est ce que j'y ai joué à ce jeu. J'ai jamais regardé un épisode d'Olive & Tom car je préférais joué à ISS, c'est dire. Les graphismes hallucinant, les arbitres présents sur la pelouse, le rendu de la pluie, la voix digitalisé criant "GOOOAAAAAL" à chaque but. Et les animation bluffantes notamment sur les duels aérien ou quand un joueur marque...
Et puis on pouvait customiser les maillots genre je faisais des habits fluos d'un très très mauvais goût.

Sell kids for food

Portrait de Spike
Hors ligne
A rejoint: 30 décembre 2011
Contributions: 5780
Re: [Saga] Pro Evolution Soccer: la quintessence du jeu de foot

Citation:
Oui mais attention, il y a selon moi la série des "Pro" (ISS Pro et PES donc) et la série des ISS (qui va de ISS Deluxe à ISS3 en passant par ISS64).

C'est un peu compliqué, mais en gros une série est développée par le studio d'Osaka, et l'autre par le studio de Tokyo.

Uep, et il y a d'ailleurs un autre moyen de les différencier : l'une possède un gameplay plus axé "Arcade" que l'autre .

Citation:
J'ai aussi énormément joué à l'épisode 6 malgré ma frustration devant le manque de rythme cruel de cet opus, qui perd fortement en réalisme aussi, je mettais beaucoup trop de buts de la moitié du terrain.

Je me rappelle également avoir fais rentrer pas mal de ballons dans les buts du milieu de terrain sur Pro Evolution Soccer 6, mais seulement en division 2 de la Ligue des Masters, et encore en mode Amateur :P .
Cela m'étonnerait que tu arrives à faire ce genre de choses en jeu normal / difficile, je me trompe ? A moins d'avoir un cheatcode pour brouiller l'IA du gardien...

M'enfin dans tous les cas, ce style de buts était irréalisable dans PES 2 par exemple, c'est surtout ça qu'il faut retenir :S .

JB
Portrait de JB
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 942
Re: [Saga] Pro Evolution Soccer: la quintessence du jeu de foot

Citation:
Pro Evolution Soccer 4 reste une épisode buvable

WHAAAAT?!!!!
Pour moi y'a pas tant de différences entre le 4 et le 5 franchement et même le 6. PES 4 c'est juste énorme autant que les épisodes d'après.

Portrait de Spike
Hors ligne
A rejoint: 30 décembre 2011
Contributions: 5780
Re: [Saga] Pro Evolution Soccer: la quintessence du jeu de foot

Citation:
y'a pas tant de différences entre le 4 et le 5 franchement et même le 6. PES 4 c'est juste énorme autant que les épisodes d'après.

WH... nan, mais chacun ses goûts en fait hein :P .
Mais pour moi, il y a un grand, si ce n'est énorme fossé entre PES 4 et 6, le 5 Ok, mais je ne peux pas comparer le 4 à ses petits frères, personnellement .
De plus, j'ai bien précisé que c'était pas totalement objectif, il peut y a avoir 50 personnes qui sont d'un avis différent du mien, je comprends tout à fait ^^ ( d'ailleurs, ces 50 personnes peuvent aussi ne pas avoir un avis homogène, vu la grandeur de la série PES ;P ) .

Portrait de DarkTom
Hors ligne
A rejoint: 27 octobre 2011
Contributions: 1954
Re: [Saga] Pro Evolution Soccer: la quintessence du jeu de foot

Ah oui on touche à mon épisode préféré là !

Sur le plan de la lisibilité de l'action, c'est tout simplement le meilleur pour moi ce PES4. Les graphismes sont beaucoup plus nets que le 3 qui a un genre de flou je trouve, et la caméra est très bien géré.

J'aime également le jeu de dribbles et de passes, ainsi que les tirs. Le seul défaut est pour moi au niveau des centres. Ils sont quasiment useless et on finit donc par abuser du centre en retrait, ce qui stéréotype un peu les buts.

Mon petit conseil pour la Ligue des Masters avec des joueurs pas chers qui ont une énorme marge de progression :
- Dagaka
- Baretto
- Kim do Heon
- Farfan

Avec ça vous êtes armé les mecs !

Concernant le 3, bizarrement même si je vois les avancées, je préfère le 2. Le problème est que le jeu est assez déséquilibré, déjà quand tu as compris que le lob est complètement cheaté dans ce jeu, ça perd de l'interêt.
En plus l'arbitre siffle 3 mains par match sans aucune raison, ce qui est très énervant ! D'ailleurs l'arbitrage en général fait un peu dans le n'imp, ce qui est un comble vu la jacquette.
Et puis il y a ce flou dans les graphismes qui ne me convient pas vraiment.

Je n'ai pas encore parlé du 2 mais c'est avec lui que je suis passé à PES. J'avais quand même déjà possédé ISS Pro Evolution.
Très bon épisode, qui aujourd'hui dénote surtout par la physique et les animations vieillissantes, mais c'était un peu comme un réunion des atouts des Iss Pro Evolution et de ISS64. Je me rappellerais aussi évidemment de l'intro énormissime comme tu l'as bien noté Spike !

Edité par DarkTom le 30/10/2012 - 13:52

Portrait de PurplePenguin
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 5889
Re: [Saga] Pro Evolution Soccer: la quintessence du jeu de foot

PRO EVOLUTION SOCCER, le monument ! Je ne sais pas vous, mais je trouve qu'il s'agit là d'une série de jeux qu'on oublie un peu trop volontairement de citer lorsque l'on parle des grands jeux qui ont marqué l'esprit de nombreux joueurs pour leur multijoueur.

Lorsqu'on parle de multi en local/splitscreen, la plupart du temps on cite Goldeneye 64, les Mario Kart, ou encore le mythique Street Fighter II. Je pense que c'est dû à deux simples raisons: Pro Evolution Soccer n'est pas un nom qui appartient déjà au passé, la série étant encore en pleine évolution on n'en parle pas pour évoquer de bons vieux souvenirs. La seconde raison étant tout simplement la réputation qu'à la série chez pas mal de gamers: un jeu de football pour les petits joueurs, voir les beaufs comme certains se plaisent à le dire depuis des années.

Pourtant, sur l'ère Playstation 2, personne ne peut nier que la licence Pro Evolution Soccer a été l'une des licences les plus connues et jouées en Europe. Qui n'a pas eut un pote qui achetait une Playstation 2 juste pour pouvoir jouer à PES ? Je pense qu'on connait tous de tels joueurs, complètement addicts aux PES et qui ont besoin de leur dose de jeu de foot chaque jour ! Et autant ça peut faire sourire, autant je trouve que c'est ce qui a donné le charme à la série du temps de la Playstation 2: l'organisation de tournois entre potes ou camarades d'école était vraiment simple, et on pouvait passer des heures et des heures à se marrer lors des parties en local, à faire preuve de mauvaise foi comme il se doit lorsque l'on se mange une reprise de volée acrobatique ou que le score est en faveur de l'adversaire.


Nostalgie quand tu nous tiens...

Spike a écrit:
C'est toutefois de la saga principale Pro Evolution Soccer que nous allons traiter ici, International Superstar Soccer Pro pouvant être placé dans une catégorie à part

C'est vrai, pourtant comme d'autres ici à ce que je vois, je trouve que les deux premiers International Superstar Soccer Pro Evolution sur PS1 sont les véritables précurseurs de ce que sera plus tard PES sur la génération de consoles suivante. L'évolution a plus été comme cela: ISS Pro Evolution (PS1) => ISS Pro Evolution 2 (PS1) => Pro Evolution Soccer (PS2).

Les deux Pro Evolution Soccer sortis sur la première Playstation sont plus à mes yeux des titres sortis sur la PS1 afin de ne pas délaisser les joueurs de cette console n'étant pas encore passé à la Playstation 2. Un peu comme aujourd'hui, les derniers PES sortent encore sur Playstation 2, alors que la Playstation 3 est déjà sur le marché depuis un bon moment.
ISS Pro Evolution étant vraiment le premier jeu de foot au monde à s'être autant rapproché de la simulation, avec une physique de balle exemplaire, une gestion des passes et des tirs qui donnaient de bonnes sensations (et non plus des shoots brossés et mous comme dans les FIFA), des statistiques de sélections nationales, clubs et joueurs qui avaient énormément d'importance,etc. Bref, la base de ce que sera plus tard les Pro Evolution Soccer.

Passée cette parenthèse (que je trouvais importante :p), la série des PES est une série que j'aime beaucoup, du moins sur l'ère 128 bits. Bien que les premiers opus sur consoles HD me plaisaient, je m'en suis assez vite lassé parce que je ne retrouvais plus le plaisir que j'avais sur la génération précédente.
Moi et mes potes avions passé des heures et des heures, des journées entières à jouer et se disputer sur les deux ISS Pro sur PS1. Il s'agit même sûrement d'un des jeux video sur lequel j'ai passé le plus d'heures dans ma vie, aujourd'hui encore il m'arrive encore de ressortir ce bon vieux ISS Pro Evolution et d'y jouer.


Winning Eleven 10

Mais je n'y jouais en multi qu'avec mes potes ou en passant des heures en solo dans cette mythique Ligue Master qui était déjà de la partie.
Mais PES c'est autre chose, PES c'est un passage au niveau supérieur tant au niveau des graphismes (nouvelle gen oblige) que de la technicité du gameplay. Avec cet opus a commencé la déferlante PES car bien qu'à cette époque les FIFA étaient plus populaires, c'est avec cet opus les jeux de foot Made in Konami ont explosé les chartz en Europe à tel point qu'on ne pouvait pas ne pas connaitre et avoir joué à un PES.

Depuis j'ai fait quasi chaque opus de l'ère 128 bits sauf PES 2. L'opus que j'ai le moins apprécié est PES 3: les joueurs tombaient à la moindre petite bousculade entrainait sans cesse des fautes, le fait que les fautes de main étaient désormais prises en compte,... Plusieurs aspects qui rendaient le jeu peu plaisant je trouve.
Jusqu'à PES 4 qui est vraiment le tournant de la saga la dirigeant vers une quasi perfection en son temps.
Plus rapide, plus technique, toujours plus poussé au niveau de la fluidité de circulation du ballon, Konami fout une baffe à tous les passionnés du ballon rond, on peut le dire !

PES 6 étant peut-être à ce jour pour moi, le meilleur ayant jamais existé. Bien que le 4 et 2008 sont très réussis je trouve.

Cette place sur le trône de roi des jeux multijoueurs en Europe et de la simulation n°1 de football durera jusqu'à l'ère HD, Konami s'étant reposé sur les lauriers et n'ayant pas remarqué qu'à partir de ce PES 4, Electronic Arts s'inspirait de leur titre jusqu'à l'arrivée de l'ère où l'industrie du jeu video au Japon a eut de sacré soucis pour suivre l'évolution, et FIFA ayant très rapidement pris le dessus.

J'ai bien tenté de me mettre à FIFA avec le 11, et malgré que je reconnaisse sa supériorité face aux actuels PES, je n'y retrouve pas cette physique de balle, cette gestion du jeu, des frappes et de la construction qui caractérisaient les PES à leur heure de gloire...

PS: Spike, vérifie bien la première image de PES 3 sous le Spoiler, ce n'est pas PES 3 à mon avis, vu la qualité graphique et les joueurs présents sur le terrain, de même que le maillot de l'équipe de France qui est trop actuel si je ne me trompe pas ^^

Edité par PurplePenguin le 26/06/2014 - 10:29