Skip to Content

[Série] Mass Effect

Dernière contribution

361 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Anonyme 04
Hors ligne
A rejoint: 12 novembre 2011
Contributions: 10634
[Série] Mass Effect


Merci à Dudu pour son aide. :p



Éditeur:EA
Développeur:Bioware
Date de sortie: 23 Novembre 2007

Mass effect est un RPG dans un univers de type space opéra qui vous pose dans le rôle de Shepard, soldat de l'alliance à bord d'un prototype de vaisseau qui représente le fleuron de l'humanité le Normandie. Vous êtes envoyé en mission sur Eden prime, une colonie humaine, accompagné d'un Spectre, le bras armée de l'alliance, qui est là pour juger vos compétences au combat et voir si vous méritez d'être le premier Spectre humain. Votre mission est d'aller chercher une balise prothéene, une ancienne civilisation à la tête d'un empire il y a de cela 50 000 ans. Un imprévu vous fait face et la colonie se retrouve attaqué par les Geth qui auparavant n'avait jamais quittés le voile. Ils se retrouvent menés et accompagnés par un autre Spectre du nom de Saren qui cherche lui aussi à s'emparer de cette balise. Le résultat de votre mission se solde par la mort d'un Spectre et la découverte de la trahison d'un autre. Vous allez donc voir le conseil pour plaider votre cause et lui demander de vous rallier, à la suite de ça il vous nommera premier Spectre humain et vous confira l'affaire.

Voilà en gros le début de la trame scénaristique de ce premier mass effect. Le début d'une série qui a marqué de nombreux joueurs qui, malgré ses défaut, continue de la défendre. Ce qui en fait sa plus grande force, c'est d'abord l'univers tout entier qui en découle, on retrouve quelque chose de très détaillé et recherché jusqu'à créer une histoire aux races et personnages. Rien n'est mit à l'écart, absolument tout peut être découvert par le joueur selon son envie, la richesse et la fascination qu'on a face à tant de travail pousse souvent notre curiosité et à vouloir comprendre les races, planètes, environnements, zones, que l'on va parcourir pendant le jeu. En plus de cela chaque membre de l'équipage et du commando possèdent une véritable histoires qu'ils auront le plaisir de vous narrer entre chaque mission si vous aller à leur rencontre dans le vaisseau pour un petit débriefing en privé. Rien n'est mit à l'écart, le jeu va même jusqu'à nous proposer un système de "CODEX" qui vous permettra de répertorier et relire toutes les informations que vous aurez pu avoir en parlant ou en découvrant les zones.

En lien avec l'univers, c'est aussi les personnages qui ont su marquer les joueurs, chacun avec une personnalité propre et une histoire qui selon les races peut se voir être mise en commun et même créer des conflits entre eux. On voit d'abord une certaines diversités dans les races malgré les conflits que les humains ont entre eux, cela permet de montrer au joueur qu'il ne combat pas uniquement pour le sort de l'humanité mais belle et bien de la galaxie toute entière. Ils auront aussi pour habitude d'avoir certaines informations supplémentaires selon les liens qu'ils ont avec la mission, ces liens seront montrer par des petits commentaires supplémentaires que vous n'auriez pas eu sans leur présence. Il est donc important de ne pas négliger la composition du groupe selon les quêtes si vous souhaitez en apprendre plus. En plus de vous accompagner en mission ils vous accompagnent aussi au combat et malheureusement pour ce premier épisode on est à la limite de la catastrophe. L'IA est quelque peu mal gérée, autant pour les alliers que les ennemis, ce qui fait que vos commandos se retrouvent bien souvent en plein milieu du combat à se faire canarder, et donc mourir très rapidement. Au fil des mission ils se retrouvent même à devenir limite inutile tellement ils meurent vite malgré un bon équipement que vous pourrez leur donner. Les games designers ont tout de même essayé de rattraper le coup en y ajoutant un système mettant en pause le jeu pour vous permettre de donner des ordres à vos hommes, mais il reste toute aussi inutile tellement l'action se retrouve être brouillonne par moment.

(Note à moi même: Faire une présentations de chaque commando :p)

En parlant des phases d'action, c'est ce qui fait clairement parti des quelques défauts de Mass effect premier du nom, elles sont ici malgré tout un peu molles et brouillonnes, l'ennui se fait un peu sentir par moment d'autant plus que les combats ne sont pas toujours évidents si vous avez la flemme de bien vous équiper. En plus de cela le gameplay évolue très peu ou pas du tout selon la classe que vous avez choisis, ce qui fait qu'elles deviennent très vite répétitives et monotones pour un joueur si en plus on ajoute à cela que les niveaux pour ces phases sont linéaires, elles sont heureusement ponctuées par des phase de dialogues plus au moins courtes pour relancer l'intérêt mais aussi par... Le Mako, ho putain. Le voici le voilà, le Mako, parlons en parce-que c'est clairement la plus grosse blague de ce jeu, loin d'être nulles, ces phases qu'on essaye de nous refiler à presque toutes les missions, sont toutes linéaires, molles, voire même barbantes, malgré tout on peut arriver à en rire quand on se rend compte que ce truc est une véritable savonnette et qu'on fait mumuse avec les petits boosts pour sauter ou encore en rentrant dans les ennemis pour les écraser ou les renverser pour les plus gros. On peut même exploiter quelque peu la physique pour faire des petits truc marrant comme faire en Mako un passage qui devrait être fait à pied sur certaines mission ... C'est très marrant surtout quand il y a des mouvements de caméra faits pour les persos.

L'autre petit désagrément qui se fait sentir dans ce premier opus ce sont les quêtes secondaires. A la sauce d'un RPG occidental elles sont là par légions et pas forcément toutes très intéressantes. Elles offrent certes une durée de vie plutôt conséquente si on cherche à toute les réaliser (sachant qu'il est important de faire un saut à la citadelle entre chaque mission pour ça) mais certaines apportent peu d'informations et sont surtout très répétitives, voir même trop pour certaines, ça en devient lassant et décourageant. En plus de cela en vous baladant dans votre carte galactique et en explorant les différentes planètes, vous êtes amené à pouvoir en explorer au moins une par galaxie. Vous vous retrouvez dans le Mako (ouais...) dans une zones ouverte et surtout... un peu vide, avec quelques petites quêtes annexes d'objets à ramasser ou de complexe à explorer. L'intérêt est limité mais... Parfois on peut tomber sur de petites surprise qui peuvent avoir leur importance, mais c'est tellement rare et décourageant qu'il vous faudra une volonté de béton pour y arriver à 100%. Heureusement que ce n'est que secondaire et donc pas un gêne en soit, il est juste un peu regrettable de voir ça même si dans les opus suivant on privilégiera la qualité de ces missions à la quantité ce qui est une bonne raison de tirer notre chapeau aux développeurs qui n'ont en rien ignoré les défauts et qui vont essayer au fil des jeux de les gommer petit à petit

Outrepassons ces quelques défauts pour se concentrer sur ce qui fait LA force de mass effect, je veux bien sûr parler de son système de dialogue et de tout ce qui en découle. Quand vous vous retrouvez à interagir avec un PNJ on vous donne le choix des dialogues qui sont dans une roue qui suit plusieurs schémas: Le premier, le plus courant, celui où vous avez 3 possibilités pour faire avancer le dialogue avec une réponse gentille, une neutre , une virulente, avec sur la partie gauche un choix qui vous permet d'obtenir des informations supplémentaires sur diverses questions. Second cas, celui ou vous vous retrouvez à devoir faire des choix qui auront une influence directe sur le scénario qui verra les 3 choix précédent avec en plus de ça une bleu qui vise à convaincre sans provoquer le combat et une rouge qui elle sera beaucoup plus.. Violente on va dire. Ce sont ces choix, même si ils sont pas si nombreux que ça, qui vont permettre au joueur d'avoir non seulement un Shepard à la personnalité propre (dans les limites données par les choix) chose encore plus visible avec la possibilité de créer son perso dans les moindres détails, ces dialogues permettent aussi au joueur d'avoir sa propre expérience qui, même si le déroulement et les missions restent les même , sera totalement différente de celle d'un ami qui aura fait probablement d'autres choix ou essayé de réaliser la mission d'une manière totalement différente. Vos actes vont même jusqu'à vous accompagner, ou plutôt hanter pour certains, dans les successeurs de ce premier opus, ils auront un impact plus au moins gros allant de simple ligne de dialogue à mission secondaire ou choix différents.

A ce système il faut en plus de cela ajouter une très grande importance à la mise en scène des dialogues. Se basant sur beaucoup de technique cinématographique pour le placement de la caméra et le choix des paroles prononcées, cette mise en scène pose une sorte de petite passerelle supplémentaire proposant ce qui aurait dû être normalement un temps de non jeu en une véritable interaction entre le joueur, le jeu, le dialogue, les relations et même le scénario. On a vraiment un prolongement du cinéma par l'utilisation de ses techniques mais avec le petit plus d’interaction que le jeu propose. Ces séquences sont soignées au point que même la localisation en français a était dorloté pour nous proposer une synchronisation labiale digne de ce nom pas comme certains jeux dont je ne citerai pas le nom (assassin's noob). Il est juste regrettable de voir la limite se poser sur les expressions faciales qui essayent de faire transcrire des émotions par moment mais qui ne suivent pas toujours l'action, on a parfois le sentiments que le personnage est d'humeur farceuse et pourtant il reste stoïque dans son expression. C'est bien sur sans compté le ratage de certaines expression comme Shepard qui sourit ...

Sur la qualité graphique on est tout de même sur un très haut niveau, je ne parle pas spécialement en terme de technique qui, malgré tout pour l'époque reste franchement pas mal et plus qu’appréciable encore aujourd'hui même si on sent la limite dans les textures un peu baveuse et le besoins de devoir mettre des ascenseur chargement, qui ne le sont qu'à moitié car sinon pas aussi long pour des pc performant ils sont plus là pour l'ambiance et casser certaines lignes de dialogues. Donc même si on sent la limitation technique on ne peut pas ignorer la qualité artistique qui est d'un niveau de beauté et de détails gigantesque. On pourrait rien que s'arrêter sur le travail magique réalisé sur le chara design avec des races très détaillées et belle comme les Krogans et les Turiens qui sont d'une beauté magnifique (sans compter qu'on met le paquet pour que les textures soient belles) ou avec des qui sont plus simple et curieuse par leur traits comme les Hanaris ou les Asaris. Et là je ne fais que m'arrêter sur les chara design mais pourtant les environnements eux aussi ont étaient très clairement soignés (surtout sur les mission principales) avec chacun d'entre eux qui ont non seulement une beauté, une ambiance, mais aussi une architecture propre avec un aspect futuriste présent avec certains panorama d'une splendeur magnifique

En ce qui concerne la BO du jeu on est face à quelque chose qui s'approche de nouveau du cinéma avec comme souvent des musiques qui cherchent à donner une ambiance ou un rythme à un moment ou à un dialogue particulier, ce n'est en rien un défaut mais c'est peu original quand on voit que tous le monde ou presque fait cela. Malgré tout la BO est très bonne quoi qu'un peu discrète par moment elle joue parfaitement son rôle, elle en profite même pour en rajouter une couche sur les dialogues et la mise en scène avec certaines musiques vraiment belles même si les autres reste moyenne et dans le rang de celles qui offres une ambiance. L'aspect space opera est quand même difficilement loupable avec la magnifique musique qu'on a sur le menu avec en fond la terre.

En conclusion mass effect n'est pas un jeu parfait, il possède bien des défauts mais malgré tout cela il reste magique et donne des émotions gigantesques avec en plus un final épique et émouvant. Il est difficile de détester et de critiquer le jeu quand on passe par dessus les défauts, surtout quand on voit l'importance et la taille des qualités qui font la force et la puissance du jeu.

=============================================================



Éditeur:EA
Développeur:Bioware
Date de sortie: 28 janvier 2010

Après les événements de la fin de premier opus, vous vous retrouvez en reconnaissance vous et le Normandie à la recherche d'un vaisseau probablement Geth mais, très vite les choses tourne mal et ce n'est pas un vaisseau Geth qui attendait mais celui d'une race que certains disent comme une légende, les récolteur. La mission est un échec total et se déroule pour le plus mal avec en prime la mort du commandant Shepard qui n'a pas su se sauver de se bourbier. 2 ans plus tard, Shepard se réveille, vivant, dans un labo de recherche d'un certains Cerberus, un groupe d'humains dit extrémistes qui se vouent à l'humanité et qui est près à la protéger même si le coût est trop grand. Cerberus vous apprend que des colonies humaines ont étaient totalement vidées de leur population sans aucune effusion de sang, alors vous devrez monter un commando de choc et aller combattre ce qui menace l'humanité sous la direction de Cerberus

Ces quelques lignes résume en gros le déroulement de la trame scénaristique de Mass effect 2, le déroulement de celui ci se fait d'abord d'une manière quelque peu semblable au premier du nom mais en mettant un point d'honneur sur le groupe de commando. En gros, vous êtes toujours entrain de recruter un commando d'élite qui va vous soutenir pour réussir à combattre votre nouvelle menace. Vous avez 1 mission par soldats à aller recruter avec en plus 2 / 3 mission qui vont faire progresser la trame scénaristique pour ne pas faire du sur place avec votre ennemie, les récolteurs. Cette simplicité de la structure scénaristique est en elle une des sévère critiques porté à l'égard de cette suite, j'admets qu'on peut très vite ressentir une certaines lassitude et un ennui à cela, surtout qu'en plus on voudrait en apprendre d'avantage sur les moissonneur mais pourtant les développeurs se sont refusé de le faire avancer pour nous proposer dans cette petite transition qui s'écarte un peu de la réelle menace. Pourtant ce n'est pas qu'un défaut en soit même d'avoir choisis de développer cette structure

A vrai dire, si on essaye de se pencher un peu plus sur ce choix on se rend compte qu'il n'est pas sans raison. Le but ici est d'abord de montrer que toute la galaxie est en jeu, c'est pour ça que vous devrez recruter des unités d'élite de la plupart des races différentes de tout l'univers. Cela permet aussi une introduction de tout nouveaux personnages et cela évite de rester sur ses acquis et cette fois ci de nous montrer de toutes nouvelles espèces ou bien d'approfondir les relations et connaissances avec les autres. De plus, les relations restent tout aussi importantes, d'autant plus qu'on sait qu'on s'engage dans une mission où personne n'est sûr de vraiment s'en sortir, c'est pour ça que pour chacun d'entre eux vous aurez une mission secondaire qui sera libre à vous de la remplir ou non, et qui mettra en rôle l'histoire de votre soldat, elle permettra ainsi d'augmenter sa loyauté envers vous et de lui donnera différents bonus comme des pouvoirs ou autre.

Parlons en de ces missions secondaire, à défaut d'être aussi nombreuses que celles de Mass effect 1, elles, essayent de faire dans la qualité et non pas le nombre. On en retrouve comme cela, quelques une éparpillées dans des endroits clé comme Omega ou la Citadelle ou encore de toutes petites missions presque inutiles et anodines qui n'ont comme conséquences que d'ajouter quelques dialogues par ci par là, la principale constituante des missions secondaire c'est celles pour nos commandos. Et là je tire mon chapeau ! D'une durée d'environs 20 à 30 minutes chacune, elles se veulent d'une certaine qualité, elles sont plus courtes mais tout aussi bien que celles de la trame narrative, en plus de ça elles vous permettent d'en apprendre beaucoup sur le passé de vos compagnons et offre des connaissances nouvelles sur l'univers et l'histoire, des choses que vous n'apprendrez jamais sans les faire ! Contrairement à celle de Mass effect 1 qui portent bien leur nom et qui ont montrées leur ridicule avec cette répétitivité.

D'un point de vu de l'immersion, avec ses dialogues et sa réalisations Mass effect en général s'offre tout de même un gros avantage, le système de dialogues qui est resté le même avec quelques nouvelles subtilités nous plonge directement dans l'ambiance et nous y fait croire totalement, à aucun moment on a l'impression d'être face à n'importe quoi même si quelques petites scènes d'humour viennent nous faire sourire, comme par exemple celles des Krogans avec leurs poissons... Mais, même si les choix graphique sont très bon et nous semblent réalistes, mass effect 2 se paye quelques petits défauts comme le fait de ne pas pouvoir parler à tous les personnages, choses qu'on retrouve dans bon nombre de RPG qui s'efforce à nous l'offrir, malgré ça on essaye de nous faire avaler la pilule avec des petits dialogues par ci par là qu'on écoute et qui ajoute énormément à l'ambiance du jeu car rapportant des informations sur l'univers et le déroulements des événements. Un choix plutôt judicieux et qui évite d'avoir à prévoir toutes les animations des personnage sans casser de trop l'ambiance. Autre petite remarque, elle est sur le fait qu'on ne peut pas approfondir à la fin de chaque missions, comme dans ME 1, nos relations avec nos compagnons, parfois ils n'auront juste rien à nous dire, ou refuseront de nous parler avant d'avoir fait une mission pour eux, alors que pourtant après celle ci ils ont des choses très intéressante à nous faire partager. Un regret pour certains joueurs (dont moi) qui peut se faire comprendre.

Après il est dans mon devoir de parler de gameplay... Ah vous l'attendiez celui là ? Bon soyons bien clair. Cette opus est bien souvent discrédité pour ça tournure "linéaire" et "action" comme un certains jeu très connu de nos jours dont je ne citerai pas le nom. Il est peut-être temps de rétablir les choses. Déjà il faut savoir que Mass effect 2 n'est pas moins linéaire que le premier, et pas plus dirigiste pour autant, le level design respecte exactement les mêmes codes. Secondo, le gameplay ici a ses qualités et ses défauts qui sont différents selon les joueurs. La tournure action n'a pas pour rôle de simplifier le game design, mais de respecter certains codes, on se retrouve à retirer certaines options dans un jeu de rôle, qui sont important pour celui ci pour la partie " Rôle " c'est à dire le choix de faire évoluer son personnage, mais ce n'est en rien une obligation pour jouer un rôle. Après je peux admettre qu'il y a un dépaysement entre les deux jeux, c'est normal étant donné les brutales modifications. Mais d'autre petits atouts viennent s'y greffer pour offrir un petit plus comme la possibilité de faire déplacer le vaisseau sur la carte ou de sonder les planètes (au dépourvu des recherches dans l'effroyable Mako) pour avoir des ressources et améliorer nos armes et le Normandy. Des tas de petits choses qu'on ne peut négliger. De plus, le résultat final n'est pas si mauvais que ça, et le rythme est vraiment là. En plus chaque classe est mieux travaillé que dans mass effect 1 où certaines peuvent être une vraie torture à jouer.

Par contre, d'un point de vu de la mise en scène et de la réalisation, on reste sur la même qualité que Mass effect 1, avec même un petit plus je dois l'avouer. Sûrement grâce à des moyens plus grand l'équipe a vraiment pu se défouler et proposer des environnements aussi gigantesques et grandioses que le premier, de plus cette fois ci les expressions faciales sont un peu moins froides, beaucoup plus expressives, il y a un début d'émotions qui commence à passer quand on fait attention aux mimiques des personnage, même si certaines animations comme...Shepard qui sourit, laisse quand même à désirer. Mais, les dialogue ont toujours cette immersion, ce rythme, très proches des codes du cinématographique dans le choix des caméra des mouvements et des gestes ou encore des paroles, quelqu'un qui ne ferai qu'écouter pourrait presque croire à un film de plusieurs heures. Les moyens n'ont vraiment pas étaient négligé et même les lieux des mises en scène sont travaillé même si ça en devient de ce fait moins subtil que dans le premier Mass effect du nom, l'exemple le plus frappant étant bien sûr celle du lieu où se trouve l'homme trouble avec derrière lui son soleil qui lui donne un aspect extraordinaire, qui fait revire les morts, mais aussi terrifiant, qui fait parti d'un groupe pro humain et qui le dirige avec des moyens gigantesques

Pour ce qui est des choix et de leur impacts, ils sont toujours au rendez vous dans mass effect 2, votre barre de conciliation et de pragmatisme est toujours là, et cette fois a même une influence sur votre physique avec des cicatrice qui s'atténue ou deviennent plus voyante selon vos choix. On retrouve bien évidement ce système dans les dialogues où vous pourrez avoir le choix de donner des réponse plaisante et d'autres moins avec des réponses spécifiques qui peuvent changer complètement le déroulement des chose ( Cf: Virmire dans Mass effect 1 ) mais on ajoute à ça dans cet épisode le fait d'en plus pouvoir agir de manière bonne ou mauvaise avec des tout petit QTE d'une touche qui vous laisse le choix de faire une bonne ou une mauvaise action qui aura des conséquences directe sur le déroulement même de la scène et éviter, ou provoquer, des petits rebondissement non pas sans répercutions ...

Graphiquement le jeu doit être jugé en deux temps. Un premier dans une optique technique et de l'autre graphique. La technique peut paraître changeante pour un œil qui ne fait pas attention à des détails, mais elle est vraiment là, les personnes ont bien plus de formes, on évite de faire comme dans l'opus précédent et on donne de la profondeur à des détails, on évite de les dessiner sur les textures avec un effet de perspective donnant un coté plus "vrai" au personnages et lieux. Après on est forcé d'admettre que y'a toujours des trucs qui ne vont pas avec des textures moches et immondes quand on les regarde bien, voir baveuses pour certaines, mais bon on est déjà à quelque chose de qualité plus que supportable. D'un point de vu graphique cette fois on est sur du lourd, l'imagination des artiste est vraiment sans nom et on ne peut qu'être émerveillé par le gigantisme et la beauté des lieux qui sont tous très différents (sans pour autant être vraiment original je trouve...) mais on se retrouve avec tellement de panorama et d'animations et de vie dans les lieux qu'on fini par s'y croire.

Pour ce qui est de l'ost du jeu, je dois avouer que c'est un peu un mouton noir... Elle n'est pas mauvaise en soit, mais même si elle est très longue, seules quelques musiques, qui servent principalement pour la mise en scène, sont véritablement marquantes, et touchantes même pour certaines. Mais bon, on a une utilisation abusive de certaines, une en particulier qu'on doit entendre au moins à 10 moments différents dans le jeu (sans exagération), le reste n'étant que fait pour l'ambiance et trop discrète pour vraiment toucher notre sensibilité. Loin de moi l'envie de la désigner comme mauvaise mais elle pourrait être plus présente et plus travaillée plutôt que d'être aussi longue (2h tout de même) puis, j'admets qu'il y en a de très bonnes dans le lots qui ne sont pas à négliger !

=============================================================



Éditeur:EA
Développeur:Bioware
Date de sortie: 8 mars 2012

C'est le début de la fin, les moissonneurs sont enfin là, personne n'est prêt pour les combattre et leurs attaques éclaires d'une puissance colossale sont meurtrière et mettent à genoux des mondes en très peu de temps. L'une des premières planètes à subir le choque est la Terre où vous vous trouvez. La menace est bien trop grande pour se mesurer seule face à elle. Votre seul chance est de réunir la galaxie tout entière pour combattre ensemble les moissonneurs qui menacent toute la galaxie pendant que les quelques unités qui ont survient, elles restent combattre l'ennemie sous forme de résistance pendant que Shepard joue les diplomate avec le conseil.

Ce 3ème opus marque à la fois de nouveaux changements mais aussi la fin de cette trilogie. D'un point de vue du gameplay, le jeu reste relativement similaire à ce qu'à pu nous habituer Mass effect 2, à la différence que cette optique de guerre totale demande au développeur d'à la fois renforcer l'aspect épique et nerveux du jeu. Les choses vont bien plus vite, les ennemies sont encore un peu plus nombreux, les temps morts sont peu présent et l'action ne s'arrête pas tant que la lutte n'est pas terminé. Tout est vif, nerveux, rapide. Même Shepard décide enfin de se bouger les fesses et se met à courir à des vitesse folle et à pouvoir porter toutes les armes qu'elles veut sans restriction selon sa classe ( au prix d'un temps de rechargement plus long des pouvoir ). C'est donc les bases d'un gameplay action issu de Mass effect 2 qui est repris et amélioré, ou plutôt optimisé au prix de quelques mécanique ( comme le piratage qui brisait l'action , mais qui est triste de voir disparaître ) tout ça pour impliquer bien plus le joueur dans l'ambiance général, la peur, le manque de temps, la férocité de l'ennemi. Tant de détail mit en valeurs par le gameplay en lui même. On note aussi un nombre plus grand d'arme et d'armure même si il reste quand même un peu limité ainsi que le retour des mods pour les armes

L'autre endroit où on retrouve l'ambiance, mais cette fois ci dans le coté destruction et gigantisme ( à nouveau ) c'est sur les choix graphique. Ils font en sorte que dans pratiquement toutes les missions importantes, les moissonneur soit de la partie pour montrer leur omniprésence dans la galaxie ainsi que leur force de destruction massive qui est mit sans arrêt en valeur par leur cries et bruitages d'armes qui provoque des explosion de partout. Cela fait que d'un point de vue artistique le jeu est tout simplement sublime, il ne cesse jamais d'essayer de nous en mettre plein les yeux et essayer de nous époustoufler par la quantité de détails de mouvements qui se déroule dans le font. Le jeu prend un peu un aspect film à gros budget qui pourrait rebuter certains, mais comme rien n'est laissé au hasard c'est un point difficilement critiquable. Par contre, sur le plan technique le jeu est loin d'être parfait, en regardant un peu mieux on voit que certaines textures qui devraient être lointaines sont optimisées pour que le jeu ne soit pas trop dur à faire tourner.

D'un point de vue de la mise en scène le jeu gagne un niveau,Déjà le contexte en lui même en demande une complètement différente d'avant pour les missions, mais on voit aussi apparaître de petites nouveautés comme par exemple les bataille spatiales qui sont beaucoup plus présente qu'avant et surtout d'une grande envergure. Pour ce qui est des dialogue, c'est à nouveau au dessus, les animations sont plus nombreuse est bien plus travaillé, on a vraiment une impression à parler à quelqu'un de vivant et de complètement animé là où dans mass effect 1 beaucoup de détails manqués pour permettre de dire ça. Dans cette opus on va même jusqu'à ajouter des petites mimiques aux personnages pour renforcer le réalisme. On note aussi une utilisation un peu plus prononcé de la musique dans un style un peu plus différent des précédent opus qui peut pour certains aller jusqu'à provoquer des frissons tellement leur réalisation est parfaite.

D'ailleurs, d'un point de vue à la fois immersion et mise en scène, on voit même certains progrès fait pour rendre l'environnement plus vivant, les personnage sont beaucoup moins statique, cette fois on peut les voir changer de place dans le vaisseau, même aller parler à quelqu'un d'autre. Ce ne sont plus de vulgaire robots entrains de se tuer à la tâche, ils vivent et bougent. Après pour les dialogues pour approfondir leurs histoire c'est un peu comme dans Mass effect 2, sauf que plutôt que de faire des blanc, on leur donne des lignes de dialogues qu'ils diront à la suite. De plus, pour l'immersion, on reprend le même code que mass effect 2 aussi où c'est les personnages aux alentour qui discutent entre eux pour ceux qui n'ont pas besoins d’interagir avec nous. Mais, pour ce qui est de l'ambiance général, on voit, surtout pour la citadelle, on envie de nous montrer toutes les facette de la catastrophe, on ne fait plus que parler des morts comment dans le précédent opus, cette fois ci on les voit ( avec par exemple l'hopitale de la citadelle ) et on constate les ravage que l'attaque fait sur l'univers tout entier qui ne sait plus du tout où se tourner

Un autre aspect qui a était travaillé dans cette suite c'est le ressenti émotionnelle du joueur. Il est ici encore plus mit en valeur dans la plupart des missions où on va essayer de jouer sur les sentiments du joueurs ( selon sa plus ou moins grande sensibilité :p ). Les relations entre les personnages sont elles ici encore plus important. Déjà on retrouvera absolument tous nos alliés qui nous ont suivi et qui sont encore là. Mais on a besoins non seulement d'eux dans une optique matériel pour aider la Terre à se défendre, mais aussi d'un point de vue psychologique, ils sont en quelque sort les garant de la santé mentale de Shepard. On excusera juste les dèv pour cette tentative un peu raté de moral vis à vis d'un enfant qui va nous hanter à plusieurs reprise, aussi bien en mal qu'en bien.

Pour ce qui est des missions secondaire, cette fois ci elles ont plus pour but d'aller chercher des renforts de troupes pour participer à la lutte sur Terre. Le minimum requis est facile à obtenir avec les missions principales, mais pour celui qui souhaite se donner à fond ont peut soit passer par l'exploration de la galaxie pour détecter des ressources/unités, ou soit de remplir ses missions. Parfois même ce sera l'occasion de retrouvaille avec d'ancien commando qui vous apporterons leur aide eux aussi. Après pour les autres on a quelque chose de plus simple avec simplement un objectif et des ennemis à tuer. Ce qui est cireux par contre c'est de remarquer que celle ci ( sans retrouvailles ) elles ont un level design un peu plus original et bien moins "couloirdesque" que les précédents opus. Ce sont en faîte les maps utiliser pour le multijoueur, elles ont donc subit un grand soin dans leurs structure en arène, mais sont un peu honteuse par signe de paresse.

D'ailleurs en parlant de multijoueur, c'est une des nouveautés de ce ME3. Il se limite juste à un mode où on recoit des ennemis par vagues avec au maximum 3 amis qui pourront nous soutenir dans la lutte. Il permet entre autre au joueur d'obtenir plus de ressources de guerre pour son mode histoire( le vrai jeu quoi ) mais n'est pas non plus dénué d'intérêt et relativement amusant, mais vite lassant et à la limite ennuyeux pour celui qui n'en a rien à faire ou qui est déjà arrivé au niveau maximum, ce qui lui offre malheureusement une durabilité très limitée qui se fait déjà sentir avec l'impossibilité d'accéder aux serveurs sur la version PC ( qui bloque tous les DLCs, dont ceux gratuits... merci qui ? Et bien sûr impossible de jouer avec un personnage qui a déjà utilisé ces DLCs que vous ne pouvait utiliser ! Mwahaha.) Une initiative nolble mais tout aussi passable que celle d'un certains Bioshock 2 ...

Après, Mass effect 3 est aussi un jeu à grande polémique. Non ce n'est pas le débat sur la possibilité de rapport homosexuelle, mais bien évidement sur celui de la fin qui a fait remuer tout la communauté qui s'est mise à cracher bêtement dessus ou pour certains à essayer de la défendre aussi désespérément que Anderson avec la Terre. Et comme vous le savez tous ça a forcé à faire plier les développeurs à réaliser une version nouvelle de la fin qui n'a que moyennement satisfait la communauté. Je ne suis pas là pour juger des critiques des autres mais juste pour en faire part à ceux qui l'aurait jamais su ou encore oublié mais c'est tout de même un événement important de la série qui a poussé à de virulentes discutions.

Pour ce qui est de l'OST mass effect 3 lui essaye aussi de faire des progrès en l'utilisant un peu plus sur la mise en scène à nouveau avec des themes vraiment magnifique, mais qui est toujours majoritairement composé de simples musiques d'ambiances pour les combats où les lieux, elles se font toujours aussi timidement remarquée et aussi vite oubliées au dépourvu d'autres qui elles marque bien plus par le moments où elles sont utilisées ainsi que leur beauté qui pose même parfois contraste avec l'ambiance général du jeu mais qui continue sans véritablement s'en soucier pour elle aussi aider à faire passer des émotions auprès des joueurs.

Edité par Anonyme 04 le 07/05/2013 - 15:48
Portrait de Localis
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 168
Re: Mass Effect

ATTENTION SPOILER !!! (après réflexion, je crois qu'on va devoir marquer ça à chaque fois ^^)

Allez je commence :

Mes persos préférés, je dirais Wrex et Liara, même si j'aime bien Garrus aussi, mais plus dans le 2.

Mes passages favoris, y'en a beaucoup ! J'aime beaucoup celui où on doit choisir de tuer Wrex ou pas dans le 1, et dans le 2, quand on retrouve Garrus c'est pas mal. Quand on va sur Tuchanka et qu'on retrouve Wrex, j'aime bien aussi, même si on ne l'emmène pas avec nous.

J'ai 2 parties, une avec UN Shepard, Localis (adepte), et une autre avec UNE Shepard, Kernaa (franc-tireuse).

Mass effect 3, ba je l'attend avec impatience évidemment, il sortira le 8 mars avec une édition collector de ouf : REGARDEZ ICI

A vous de continuez !

Portrait de copain
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 266
Re: Mass Effect

Un bon US-RPG mais tout de même bien inférieur aux précédents titres de Bioware (sauf Dragon Age mais ça c'est une autre histoire) comme Baldur's Gate ou Planescape Torment.

blabloublablou

Portrait de AirborneCody
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 21
Re: Mass Effect

Mass Effect 1 car je trouve tout simplement l'univers et le scénario plus sympa à suivre que le deuxième. Aussi, je pense qu'il y a un petit côté nostalgique pour moi : découvrir les races, l'univers etc. Bref l'un des meilleurs RPG et space-opera. Dommage que le deux ait gâché pas mal de points positifs comme le scénario (qui est bon mais pas autant que le premier) et le RPG.

Sinon j'adore Wrex, Garrus et Liara. A propos de Mass Effect 3, je suis sceptique pour l'instant. Je veux des moments épiques, space-opera, visiter des planètes etc

Edité par AirborneCody le 01/09/2011 - 22:19
Portrait de kruthed
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 19
Re: Mass Effect

Aaaaahhhh Mass effect, j'ai vraiment adoré, et les deux !

Le deuxième y en a beaucoup qui le mette en dessous du premier, mais moi j'ai du mal parce qu'il a des qualités que n'a pas justement mass effect 1. Pour moi, il est beaucoup plus varié au niveau des environnements, rien que ça pour moi ça compte. Le premier se passait principalement à la Citadelle (qui il est vrai a largement été réduite dans le deux, ce qui a été une petite déception pour moi). Mais sinon, le 1 comme le 2 m'ont transporté, et je ne demande que ça à un jeu !

Un personnage préféré, c'est dur, mais je dirai quand même Jack et Thane, qui m'ont vraiment marqué. J'ai fait un ingénieur, j'adore le drone de combat dans le deux, et je pense que c'est l'une des classes les plus efficace ! Lors de la phase final dans mass effect 2 j'avais pris Tali et Légion, je t'assure que 3 drone de combat ça envoie du patté !

Le mass effect 3 sinon je le sens très très bien, je suis juste curieux de voir comment ils vont nous présenté cette Terre (environnement etc) auront nous droit a des capitale dévasté (comme Londres apparemment dans le trailer) à voir !

Portrait de The Starchild
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 79
Re: Mass Effect

Je veux récuperer mon Ashley !!

Portrait de Vegeta
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 1718
Re: Mass Effect

Perso j'ai jamais accroché aux Mass Effect, je me demande encore pourquoi !

xdr
Portrait de xdr
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 66
Re: Mass Effect

Gros fan de ME depuis le premier aussi, sur 360. :)

Mass Effect 1 ou 2, lequel préférez-vous, pourquoi ? Le 1, car il m'a mis dans l'univers, mais le 2 est excellent aussi.
Vos personnages préférés ? Tali, Joker...
Vos passages préférés ? La fin du 1.
Vos classes préférés ? Porte étendard je crois.
Le prénom de votre Shepard ? Buffy... xD Ou même une capture d'écran si vous avez le courage ? La flemme! :p
Mass Effect 3, les impressions du moment ? Le trailer ? Bah c'est le jeu que j'attends le plus pour 2012. :D

Edité par xdr le 01/09/2011 - 23:30

Mon blog jeux vidéo: http://vgxdr.blogspot.com/
Ma chaine Youtube: http://www.youtube.com/user/uxo0000

Portrait de baelheit
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 181
Re: Mass Effect

Mass Effect c'est l'histoire d'un énorme gâchis.

Portrait de Araell
Hors ligne
A rejoint: 2 septembre 2011
Contributions: 6
Re: Mass Effect

Mass Effect 1 ou 2, lequel préférez-vous, pourquoi ? Le 2, parce qu'il garde tout ce qui était bon dans le 1, qu'il vire les parties moins intéréssantes (l'exploration des planetes qui était franchement très répétitif)
Vos personnages préférés ? Garus, parce qu'il a la classe !
Vos passages préférés ? La fin du 2, très épique.
Vos classes préférés ? Guerrier bourrin (j'sais plus le nom exact)
Le prénom de votre Shepard ? Ou même une capture d'écran si vous avez le courage ? Lara Shepard (ouais je joue une nana ...)
Mass Effect 3, les impressions du moment ? Le trailer ? CAN'T WAIT !

Portrait de Localis
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 168
Re: Mass Effect

Merci pour toutes vos réponse, c'est très intéressant !