Skip to Content

Votre avis sur les jeux "RETRO" auxquels vous jouez en ce moment

Dernière contribution

1045 posts / 0 nouveau(x)
Traducteur
Portrait de Linky439
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 3028
Re: Votre avis sur les jeux "RETRO" auxquels vous jouez en ce moment

Tout à l'heure, j'avais pas internet, et je me suis dit "et si je jouais à un jeu NES ?"
Hop, je lance le fameux Batman de Sunsoft !

J'ai bloqué au bout d'1h/1h30 sur le Joker (boss final je suppose), mais j'ai beaucoup aimé le jeu en tout cas ! Faudra que j'essaye de voir comment le finir, mais c'est un vrai plaisir de jouer à un jeu NES avec un gameplay assez souple (même si encore un peu rigide sur les sauts).

Musiques de fou, gameplay bien foutu (les armes secondaires et le saut mural), graphismes top, difficulté bien réglée (continus infinis et on reprends au niveau en cours en cas de game over)... Je comprends sa très bonne réputation.
Du tout bon en tout cas ^^

Portrait de Alexis88
Hors ligne
A rejoint: 11 octobre 2015
Contributions: 2993
Re: Votre avis sur les jeux "RETRO" auxquels vous jouez en ce moment

Oui Trikou, il faudrait d'ailleurs que je revérifie si je suis toujours aussi bon au couteau ^^

Rachel Alucard

Portrait de soun
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 7033
Re: Votre avis sur les jeux "RETRO" auxquels vous jouez en ce moment

J'ai fini okami den sur ds cette semaine.
Et bien je trouve que cette suite n'est pas suffisamment mise en avant.
J'ai parfaitement retrouvé tout le plaisir que j'avais eu sur le premier okami.
L'univers est tout aussi onirique que dans le premier jeu, le scénario est tout aussi bon, et surtout l'humour du jeu est encore plus sympas ^^
J'aime beaucoup les nouveaux éléments de gameplay que ce soit les personnages secondaires ou les nouveaux sorts, par contre un peu dommage que certains aient Disparus.
Niveau level design c'est tout aussi bon que les meilleurs Zelda.
Les musiques toujours aussi géniales.

Allez petit point négatifs, il est très fréquent qu'en avançant dans le jeu certains objets ne puissent plus être récupérés je trouve ça dommage car même si j'étais loin d'avoir tous les objets secrets du jeu y'en a deux trois que j'aurais pu récupérer, et c'est frustrant car on n'est même pas prevenu qu'on ne pourra plus les récupérer.

Portrait de Trikounet
Hors ligne
A rejoint: 27 juillet 2016
Contributions: 2727
Re: Votre avis sur les jeux "RETRO" auxquels vous jouez en ce moment

Citation:
Oui Trikou, il faudrait d'ailleurs que je revérifie si je suis toujours aussi bon au couteau ^^

Moi je suis trop nul en tout cas. xD

Par-contre, j'ai une chance de cocu avec le RCP90, tu peux pas test ! :D

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 19353
Re: Votre avis sur les jeux "RETRO" auxquels vous jouez en ce moment

Un très bon jeu, Batman sur NES. Il faut que tu découvres les autres jeux Sunsoft sur NES, à commencer par Blaster Master (dont j'ai parlé un peu plus haut). Ils faisaient vraiment des merveilles, à cette époque ! :-)

Le Joker est effectivement le boss final et je confirme qu'il est assez difficile.

Traducteur
Portrait de Linky439
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 3028
Re: Votre avis sur les jeux "RETRO" auxquels vous jouez en ce moment

Citation:
Un très bon jeu, Batman sur NES. Il faut que tu découvres les autres jeux Sunsoft sur NES, à commencer par Blaster Master (dont j'ai parlé un peu plus haut). Ils faisaient vraiment des merveilles, à cette époque ! :-)

Le Joker est effectivement le boss final et je confirme qu'il est assez difficile.

Blaster Master j'avais testé 10 minutes après avoir fait l'opus Zero sur Switch, mais j'avais trouvé ça un peu dur de mémoire ^^

Le problème avec le Joker c'est que pour l'instant j'y suis arrivé que 2 fois mais avec 0 vie à cause du boss juste avant (d'ailleurs, on dirait Shredder des tortues ninjas, qu'est-ce qu'il fait dans Batman ? x)) et je me suis fait presque one-shot à chaque fois :p

Portrait de iwao72
Hors ligne
A rejoint: 31 décembre 2012
Contributions: 560
Re: Votre avis sur les jeux "RETRO" auxquels vous jouez en ce moment

J'ai re-fini Shenmue 2 pour la 1ère fois depuis sa sortie. J'avais quasiment tout oublié du jeu, sauf qu'il m'avait un peu déçu par rapport au 1. J'ai donc pu redécouvrir ses qualités :

- le travail énorme des dialogues avec les PNJ (notamment quand ils nous donnent les directions)
- la grandeur du jeu et le soucis du détail, avec toutes ses boutiques dont un grand nombre ne sert absolument à rien
- l'OST excellente, surtout vers la fin
- l'accent mis sur les bonnes valeurs traditionnelles, comme dans le 1, et la découverte de la Chine des petites gens
- la chorégraphie et l'animation des combats à QTE, souvent super bien fichues

Mais je comprends aussi pourquoi ce jeu m'avait saoulé à l'époque : le rythme ultra-lent (les dernières heures sont hallucinantes à ce niveau, surtout pour un jeu de cette ampleur) et le manque d'intensité dramatique et de rebondissements qui tiennent vraiment en haleine pour supporter la lenteur du jeu. La maniabilité archaïque n'arrange vraiment rien. Les petits boulots pour gagner de l'argent sont très chiants aussi (immersion oblige j'imagine) : il vaut mieux les faire une seule fois pour découvrir, puis "tricher" avec les jeux d'argent en sauvegardant avant de parier.

Ca reste un jeu vraiment unique autant par ses qualités que par ses défauts, donc ça mérite d'être fait ou refait si on est prêt à mettre à l'épreuve sa patience, une des grandes valeurs enseignées dans ce jeu ^^

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 19353
Re: Votre avis sur les jeux "RETRO" auxquels vous jouez en ce moment

Moi les dernières heures au contraire, ça fait partie de ce que j'ai préféré dans le jeu (ce rythme lent, cette ambiance bucolique et "zen"), mais je peux comprendre que ça puisse saouler. ^^

Disons que le quatrième GD-ROM, c'est l'exact opposé du troisième GD-ROM qui était complètement orienté action (la mémorable attaque du building et la fuite de "Tu sais qui" en hélicoptère).

C'est plutôt les deux premieres GD-ROM que j'avais moins aimés à l'époque, mais c'est peut-être à cause des temps de chargement beaucoup trop nombreux sur Dreamcast (ça me décourageait à l'idée de visiter les nombreuses boutiques et autres habitations, ça hachait trop le rythme et je n'ai donc pas trop profité de l'ambiance de Hong-Kong). J'avais aussi l'impression d'avoir affaire à une sorte d'ersatz de la ville de Shenmue 1, en moins marquant, moins "intimiste".

Edité par Rudolf le 06/10/2018 - 13:47

Portrait de iwao72
Hors ligne
A rejoint: 31 décembre 2012
Contributions: 560
Re: Votre avis sur les jeux "RETRO" auxquels vous jouez en ce moment

Tu as bien de la patience Rudolf ^^ Cela dit, cette séquence de fin est tellement hors du commun que je peux pas vraiment dire que je la déteste (sauf si le but était uniquement de remplir le dernier GD-rom !). C'était quand même marrant d'écouter les histoires de Shenhua et les conversations sur les carpes du dojo Hazuki :p

Sinon, c'est vrai que le jeu perd le côté intimiste que j'aimais bien aussi dans le 1, avec tous les PNJ reconnaissables qui ont leurs petites habitudes. Comme quoi augmenter la superficie de ce genre de jeu n'est pas toujours une bonne chose, on y perd un peu en immersion.

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 19353
Re: Votre avis sur les jeux "RETRO" auxquels vous jouez en ce moment

Bon, je suis en train d'inaugurer l'émulation Saturn que je n'avais jamais testée, avec uoYabause. Ca ne marche pas très bien sur certains jeux (panzer Dragoon clignote trop, à moins que je change peut-être de réglage, voire d'émulateur), mais ça a l'air de bien marcher pour les jeux 2D et en particulier celui dont je vais vous parler : Tengai Makyo Apocalypse IV.

C'est une série de RPG qui s'est surtout illustrée sur PC Engine, en utilisant brillamment le support CD-ROM pour mettre pas mal de cinématiques et même carrément des chansons. Mais surtout, elle s'est distinguée pour son utilisation jubilatoire du folklore japonais, les jeux se passant au pays "Jipang" qui s'inspire grandement du Japon. Il est toujours question d'un "Clan du Feu" qui combat des démons et qui constituent les héros de la série. Il y a aussi pas mal d'humour.

Et bien cet épisode Apocalypse est un peu différent car contrairement aux autres, il ne se passe pas au Japon, mais... aux Etats-Unis, carrément ! Bon, une Amérique un peu fictive, avec une géographique assez "originale" on va dire :

L'histoire se passe dans une fin de XIXème siècle un peu uchronique et avec pas mal d'anachronismes volontaires. Mais il est encore question de héros descendants du "Clan du Feu" qui partent à l'aventure à travers les Etats-Unis (départ en Alaska, puis Montana, Californie, et j'en passe), et un peu au Mexique. Le jeu débute par un prologue se passant en Nouvelle-Orléans et mettant en scène le héros encore enfant, qui joue à cache-cache avec d'autres enfants, puis qui partent vers un manoir ayant la réputation d'être "hanté". Leur excursion clandestine semble réveiller un ancien démon apocalyptique (les chiffres "666" sont très récurrents dans ce jeu). Fin du prologue, c'était en fait un rêve que fait le héros désormais adulte et qui raconte vaguement ce qui s'est passé (j'imagine que le scénario va y revenir car le récit a été interrompu par le réveil du héros en Alaska). Le jeu commence donc réellement en Alaska et le héros Raijin doit aller à la rencontre de son maître Indien chasseur de monstre qui lui a envoyé une lettre pour l'épauler. A la suite de certaines péripéties, il va partir à l'aventure à travers toute l'Amérique du Nord, rencontrer d'autres personnages qui vont l'accompagner et qui portent, eux aussi, le signe du "Clan du Feu" tatoué sur leur peau, dans le but de vaincre tous les "chefs" d'un mystérieux culte religieux occulte qui a quelque chose à voir avec tous ces démons qui ont envahi le pays.

Ce qu'on peut dire, rien qu'en lisant ça, c'est que c'est déjà un RPG japonais très atypique : je n'en connais pas des masses, qui se passent dans la culture américaine, à part Earthbound. C'est également intéressant d'avoir le point de vue des Japonais sur la culture américaine, dans le registre de la caricature. Dans ma partie, le jeu a surtout parlé des Indiens d'Amérique et de leur sort : il est question d'un guerrier indien qui a basculé vers le côté obscur, c'est-à-dire vers le camp des "blancs", disant que l'avenir appartient à l'homme-blanc et non aux Indiens. A un moment donné, une ville moderne est carrément construite sur un village indien transformé en dépotoir, où les Indiens vivent comme des clochards, ce qui fait assez froid dans le dos.


(on aperçoit en contre-bas le village indien en ruine et entouré d'ordures)

Mais le jeu s'amuse également à caricaturer la société japonaise dans ce décor américain, parce que j'ai confronté à une chanteuse qui parodie les fameuses "idoles japonaises".


Complètement maniérée et dans le pur style des chanteuses d'anime japonais, en fait elle est vraiment machiavélique car son but est de faire une sorte de lavage de cerveau de la jeunesse par l'intermédiaire de ses chansons, transformant les enfants en chiens sauvages qui sont à ses ordres.

Ainsi, le jeu s'amuse à traiter de thèmes sérieux, voire graves, de manière parodique. Le jeu alterne constamment entre moments complètement débiles et délirants, et d'autres beaucoup plus sérieux, voire tristes (un certain nombre de personnages meurent). Et ça marche !

D'ailleurs, ça m'a fait marrer, les personnages qui nous montrent leur tatouage "Clan du Feu" à des endroits improbables de leurs corps : le sein pour la guerrière Youno qui rejoint notre équipe, ou carrément les fesses pour Zengo (caricature du samourai, qui a peut-être des penchants homosexuels parce que la scène dans le "hammam" avec le héros est assez ambiguë ^^).

Une des raisons pour lesquelles ça marche, c'est la réalisation graphique qui est magnifique. Le jeu est sorti en 1997 sur Playstation, soit la même année que Final Fantasy VII, et même carrément le même mois au Japon ! On a affaire à deux visions très différentes du RPG japonais à cette époque charnière pour le genre. Alors que la série Final Fantasy a plutôt fait le pari de la 3D, des images de synthèse, d'un certain réalisme graphique, Tengai Makyo Apocalypse va plutôt dans la continuité des RPG 16 bits et de la PC Engine en se rapprochant davantage du dessin animé et en restant dans la 2D. Ca me laisse d'ailleurs songeur : comment le RPG japonais aurait-il évolué si c'était plutôt la vision de ce Tengai Makyo qui avait dominé ?

Quoi qu'il en soit, le jeu propose une belle 2D, mais également pas mal de séquences en dessin animé très bien réalisées (beaucoup mieux que les dessins animés de Persona 3 alors que c'est sorti sur PS2, c'est dire ! ), peu pixélisées (ce qui n'est pas courant sur Saturn), à l'image de cette magnifique introduction :

Toutes ces séquences dessin animé s'intègrent même en combat ! En effet, si le système de combat ne présente pas un intérêt formidable (c'est très basique, attaque, magie, objets, du tour par tour très classique), c'est au niveau de sa réalisation graphique qu'il tire son épingle du jeu ! Les sprites sont éééénormes, animés (de manière sommaire pour les ennemis normaux, mais de manière bien plus concluante pour les boss) ! On a même des séquences en dessin animé pour certaines attaques spéciale (à la place des cinématiques en images de synthèse pour Final Fantasy VII). On a aussi pas mal de scènes avec des illustrations magnifiques de certains lieux qu'on s'apprête à visiter.

En plus de ça, pratiquement tous les dialogues sont doublés dans le jeu ! Une fois encore, ce n'était pas courant à l'époque, car je rappelle que les Final Fantasy n'ont été doublés qu'à partir du X sur Playstation ! Non seulement les personnages sont doublés, mais on voit très souvent leur gros sprites animés en train de parler.

En fait, je me dis que le jeu a dû coûter vachement cher à produire à l'époque, entre les cinématiques en dessin animé, les énormes sprites pour les ennemis et boss, la 2D, et le doublage quasi-intégral ! Je me demande s'il n'a pas coûté plus cher que Final Fantasy VII.

Sinon, pour le moment le jeu est relativement facile, assez clair au niveau des menus, on n'est pas non plus largué au milieu de nulle part dans un monde ouvert (la structure reste assez cloisonnée, c'est-à-dire qu'on doit explorer une mini-zone pour résoudre son problème et vaincre son boss principal qui travaille pour ce culte religieux occulte, et ensuite on passe à la zone suivante). Mais j'aime beaucoup, vraiment. Le cadre américain est très original, les thématiques abordées aussi, la réalisation magnifique, de belles musiques, un bon humour (Zengo qui se prend pour un samourai est assez marrant), j'adore.

Voilà, j'espère que ça vous aura donné envie de tester ce RPG. Sinon, je vous balance l'argument massue qui devrait vous convaincre d'y jouer absolument, le plus gros point fort du jeu : le jeu est uniquement disponible en japonais.

Edité par Rudolf le 12/10/2018 - 16:36