Skip to Content

[Master System] Wonder Boy in Monster Land

Dernière contribution

8 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Rudolf
En ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 15616
[Master System] Wonder Boy in Monster Land

Bon, les gens, je suis heureux: j'ai enfin pris ma revanche sur la vie en terminant Wonder Boy in Monster Land (alias le tout premier volet de la sous-série Monster World)! Un jeu qui m'avait vraiment vaincu les fois précédentes pour sa difficulté, mais cette fois j'ai voulu retenter le coup, et ça y est, j'en suis enfin venu à bout! Du coup, j'en profilte pour faire un petit topic sur le jeu, vu que d'autres épisodes de la série ont eu cet honneur.

Pour situer les choses, la série commence avec le premier Wonder Boy sur Master System et sur Arcade, puis a connu une adaptation sur NES avec un simple changement de sprite et de titre (pour des questions), sous le nom Adventure Island, qui a ensuite engendré sa propre série totalement indépendante de la série des Wonder Boy.

Le jeu que j'ai terminé, Wonder Boy in Monster Land, est le second volet de la série mère Wonder Boy (je n'ai pas encore fait le premier épisode d'ailleurs), et aussi le premier épisode de la série fille Monster World. A l'instar du premier Wonder Boy, il va aussi connaître une adaptation avec un changement de skin et de titre pour des questions de droit, sous le nom Bikkuriman World sur PC Engine.

Vient ensuite Wonder Boy III: Monster Lair d'abord paru en Arcade uniquement au Japon (et des années plus tard sur Megadrive au Japon et en occident, après la sortie de l'épisode Dragon's Trap sur Master System), qui n'est pas un Monster World.

Puis vient le quatrième Wonder Boy, à savoir Dragon's Trap, qui correspond au second volet de la série fille Monster World (il s'appelle Monster World II: The Dragon's Trap au Japon), et qui porte le numéro 3 en occident (donc connu sous le titre Wonder Boy III: The Dragon's Trap), parce que l'occident n'a pas connu Monster Lair sur Arcade, donc ils ont sauté un numéro en considérant The Dragon's Trap comme le troisième volet de la série Wonder Boy (c'est un peu le même délire que la numérotation des Final Fantasy différente aux Etats-Unis et au Japon sur NES et SNES). Ce jeu va aussi connaître une adaptation sur PC Engine, encore une fois avec un changement de skin et de titre pour des questions de droit, sous le nom Dragon's Curse pour la version américaine, et pour la version japonaise sous le nom... Adventure Island (qui n'a absolument rien à voir avec la série Adventure Island engendrée par l'adaptation du premier wonder Boy sur PC Engine avec changement de skin et de titre).

Plus tard, Monster Lair va sortir sur Megadrive, y compris en occident qui va reprendre le titre originel de "Wonder Boy III Monster Lair", ce qui explique pourquoi il y a deux Wonder Boy 3 en occident.

Ensuite, le cinquième volet de la série Wonder Boy sort, sous le nom Wonder Boy in Monster World (et pas Land) sur Megadrive et Master System (et au Japon il s'appelle Wonder Boy V: Monster World III, pour bien souligner que c'est le cinquième épisode de la série-mère Wonder Boy et le troisième épisode de la série-fille Monster World). Là encore, ce jeu aura une adaptation sur PC Engine avec un changement de skin et de titre, sous le nom The Dynastic Hero.

Enfin, un dernier épisode sort sur Megadrive, uniquement au Japon en fin de vie de la console, sous le nom Monster World IV: le titre est clair, c'est le quatrième volet de la série Monster World. Donc vu qu'il y a eu cinq jeux Wonder Boy avant, on se dit que ça correspond également à "Wonder Boy VI", soit le sixième volet de la série-mère Wonder Boy? Et bien pas du tout: on dirige cette fois une fille (Wonder Girl?) et non plus un garçon, donc le nom "Boy" n'a plus lieu d'être.

Maintenant, les fans attendent avec la plus grande impatience le remake de Dragon's Trap, et aussi le jeu Monster Boy qui est devenu une sorte de suite officielle aux Monster World.

Voilà, j'espère que vous avez tout compris, car c'est d'une simplicité enfantine, tout est clair comme de l'eau de roche.

Bon, pour revenir au jeu que j'ai fini: c'est un mélange étonnant entre jeu d'arcade et jeu d'aventure. On dirige le héros du premier Wonder Boy qui a beaucoup changé (d'après ce que j'ai compris), dans un nouveau royaume appelé Monster World, et sous le joug d'un terrible dragon (Meka Dragon, qui deviendra d'ailleurs le premier boss de The Dragon's Trap, qui commence dans le même donjon final que Wonder Boy in Monster Land mais en bien plus simple, et la même musique de donjon). Le jeu prend vraiment la forme d'un jeu classique d'action/plate-forme arcade linéaire, avec une impossibilité de revenir à l'écran précédent une fois qu'on accède au nouvel écran (sauf quelques cas exceptionnels où on trouve un petit passage secret qui nous ramène en arrière, et qui aura l'avantage de réinitialiser les ennemis et boss qu'on a pu vaincre si on peut ramasser encore plus d'argent). Le jeu se divise ainsi en douze niveaux (ou plutôt douze "rounds") ayant chacun plusieurs sous-niveaux.

Et qui dit jeu arcade, dit compte à rebours: on a un chronomètre qui est assez particulier, dans la mesure où il prend la forme d'un sablier qui nous enlève un coeur d'énergie si le sablier se vide avant qu'on ait terminé le niveau (ou qu'on ait trouvé un sablier caché pour remettre le compteur à zéro). Sinon, le maniement du personnage est très simple: il peut sauter, donner des coups d'épée, et utiliser quelques magies d'attaque (combinaison bas + attaque) comme des jets de bombe, de boule de feu, de tornade ou de foudre (chaque magie a un nombre limité d'utilisation selon le nombre de "munitions" qu'on ramasse sur notre chemin).

Là où ça devient intéressant et original, c'est que le jeu contient tout un enrobage aventure, un peu à la manière d'un RPG. En effet, la plupart des niveaux ne sont pas seulement des forêts, des déserts ou des cavernes, mais également... des villages! Ainsi, c'est tout naturel qu'on traverse parfois des villages qui font office de niveaux normaux (avec des ennemis qui se baladent et qu'il faut tuer), et des maisons qu'on peut ouvrir afin de dépenser notre argent en équipement, en soin chez l'infirmière, dans la taverne (pour avoir des infos sur des secrets), ou en magies.

Ainsi, on trouve de l'argent en tuant des ennemis, mais aussi en sautant à des endroits précis pour faire apparaître des pièces d'argent (ou carrément des sacs de pièce pour les niveaux plus avancés dans le jeu). Et croyez-moi: l'argent est super important dans ce jeu! Chaque niveau contient un capital maximum d'argent à trouver en explorant ou en tuant les ennemis, donc on ne peut pas s'amuser à "farmer" car ça ne sert à rien (à part faire monter le score), et en plus il faut se rappeler qu'il y a un sablier qui nous enlève un coeur (pas le réceptacle de coeur) à chaque fois si on traîne trop. Si on a trouvé tout ce qu'il fallait dans le niveau, on obtient parfois des scores "perfect", et plus on monte en score, plus la jauge d'énergie du héros va monter, commençant d'abord à quatre réceptacles de coeurs, pour atteindre jusqu'à huit réceptacles de coeurs vers la fin du jeu.

Je dis que l'argent est nécessaire, parce qu'il est important d'améliorer l'équipement de son héros si on veut survivre. Il faudra lui acheter des armures de plus en plus défensives, des bottes qui lui permettront de bouger plus vite et de sauter plus haut et plus loin (très important si on veut combattre de manière plus sereine et mieux réussir certains sauts assez millimétrés), des boucliers qui parent de plus en plus de projectiles possibles. Quant aux améliorations de l'épée, elles s'obtiennent uniquement en tuant des boss optionnels (qui sont cachés pour la plupart), ce qui est aussi très important si on veut avoir une chance d'en découdre avec les derniers ennemis et boss du jeu.

Mais l'aspect aventure/RPG ne s'arrête pas à cette histoire d'argent et d'équipement: il y a de l'exploration, les niveaux sont bourrés de secrets, que ce soit des passages secrets (parfois à travers une rivière, voire une étendue de lave!), des portes invisibles qu'il faut trouver et ouvrir (souvent des boutiques importantes, voire carrément des boss optionnels!), et on a également une vraie quête annexe fil rouge qu'il faut mener à bien tout au long du jeu. Cette quête annexe démarre avec la rencontre d'un personnage qui nous donne un objet, et la suite consistera à faire un enchaînement de trocs en trouvant les bons personnages, parfois bien cachés dans les niveaux (même si nous donne quelques indications). Il faut prêter attention à ce que disent certains PNJs, quand par exemple il faut faire une action particulière en se plaçant à tel endroit pour débloquer un passage. Là où cette quête a son importance, c'est qu'elle permet d'obtenir l'emblème du héros, qu'on pourra échanger contre deux objets au choix: le rubis (qui va considérablement affaiblir le dragon à la fin, ce n'est pas négligeable vu qu'il fait très mal et a beaucoup de vie), ou une cloche qui permet de trouver le bon chemin dans le donjon de fin. Mais attention, il faut se rappeler qu'on a affaire à un jeu d'arcade linéaire, donc malgré l'aspect aventure, si on loupe un truc en cours de route, on ne peut plus revenir en arrière, donc ça demande une bonne plannification au joueur, une bonne connaissance des niveaux, des emplacements de l'argent, et un choix réfléchi sur les équipements à acheter à tel ou tel moment. Certains ennemis posent bien problème si on a un personnage trop fragile, sachant que les collisions sont parfois un peu étranges et imprécises (c'est correct, mais on est loin de la précision et de la technicité incroyable du gameplay d'un Zelda II: The Adventure of Link, qui il faut dire est une véritable référence en la matière).

En gros, tout le jeu va consister à préparer le héros afin de surmonter l'épreuve ultime du donjon final où se retrouve le repaire du Meka Dragon, parce que c'est le point d'orgue du jeu! En effet, ce donjon est un véritable labyrinthe avec plein de chemins possibles, sous forme d'une boucle: si on prend le mauvais chemin à un moment donné, on se retrouve au tout début de la boucle (donc à l'entrée du donjon final!), alors même qu'on a le temps qui défile et nous enlève un coeur à chaque retournement de sablier! Donc si on peut finir le jeu sans faire cette quête annexe fil rouge, celle-ci s'avère tout de même ultra nécessaire pour trouver le bon chemin dans le donjon, étant donné qu'elle se met à résonner quand on se trouve sur le bon embranchement (et encore, parfois ce n'est pas toujours évident). Et pour ceux qui connaissent le chemin par coeur à force d'avoir refait ce donjon final de l'enfer, le Meka Dragon est redoutable: il n'est pas très dur à comprendre dans ses attaques, mais il fait super mal s'il nous touche et et il a énormément de vie, d'où l'importance d'emporter le Rubis pour l'affaiblir considérablement (mais cela revient à faire une croix sur la précieuse cloche qui donne le bon chemin dans le labyrinthe final, qu'il faudra donc connaître par coeur), et aussi l'importance d'avoir la meilleure épée du jeu, la meilleure armure pour mieux encaisser les dégâts, la potion de résurrection (j'ai eu une veine de cocu en tuant en chemin un Reaper qui m'en a redonné une dans le palais de glace!), et les bottes ultimes pour mieux sauter et mieux esquiver les attaques. Le passage de l'ascenseurs de blocs m'a quand même fait un peu criser.


Vous mourrez très souvent!

Bref, c'est un jeu qui demande pas mal d'investissement, qui peut se révéler décourageant quand on débute, mais qui propose une vraie marge de progression assez jouissive, et surtout un mélange parfaitement harmonieux entre jeu d'action arcade et jeu d'aventure, ce qui en fait un peu particulièrement original et prenant: la recette fonctionne à merveille! Et c'est le vrai début de la légende Wonder Boy/Monster World, qui a ravi tant de joueurs sur Master System (puis Megadrive).

PS: Juste pour info, la version japonaise bénéficie des avantages et améliorations sonores et musicales par rapport aux versions japonaises (à l'instar du FDS par rapport à la NES).

Portrait de Romano
Hors ligne
A rejoint: 18 mai 2014
Contributions: 3016
Re: [Master System] Wonder Boy in Monster Land

Rholala! Que de souvenirs!
Merci Rudolf pour cette petite madeleine de Proust!
J'avais ce jeu sur micro-ordinateur (atari st), et j'y ai joué pas mal étant minot. J'y ai jamais retouché depuis. Pourtant, je me souviens qu'il m'avait assez marqué. Par sa difficulté, bien sûr, mais aussi effectivement par ses composantes de RPG. C'était mon premier contact avec l'univers RPG. Je ne savais même pas à l'époque ce que c'était.

Ton topic me donne bien envie de me replonger dans le jeu un de ces quatre ^^

Portrait de Rudolf
En ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 15616
Re: [Master System] Wonder Boy in Monster Land

Merci. Et as-tu joué aux autres volets? Je peux te dire que dans Monster World III sur Megadrive, c'est rempli de références à la série (Dragon's Trap, et même le tout premier Wonder Boy), et tout particulièrement au premier volet (Wonder Boy in Monster Land), que ce soit les boss ou certains décors et quelques musiques. :-)

C'est une belle série franchement.

Portrait de Romano
Hors ligne
A rejoint: 18 mai 2014
Contributions: 3016
Re: [Master System] Wonder Boy in Monster Land

Non je ne connais pas les autres.
J'ai seulement joué à celui-là. Et encore, mes souvenirs sont plutôt flous. Je me souviens très bien du début, mais après... Je crois que j'étais jamais arrivé très loin. C'était quand même vachement dur pour un gamin.

Mais oui, il va falloir que je me fasse les autres aussi... :p

Portrait de Rudolf
En ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 15616
Re: [Master System] Wonder Boy in Monster Land

Ce qui est bien, c'est que le remake de Dragon's Trap va arriver, ainsi que Monster Boy (cf le topic de la série dans la section Saga/Séries du forum) pour remettre la série sur le devant de la scène, mais oui: ce sont vraiment des jeux cultes (surtout le Dragon's Trap et le Wonder Boy in Monster World sur Megadrive, ils sont beaucoup moins durs que Wonder Boy in Monster Land). :-)

Autrement, je comprends tout à fait que tu aies galéré en étant gamin sur ce jeu, qui est réellement dur, donc je n'imagine pas pour un gosse. ^^
N'empêche, ça devait être bien à l'époque d'y jouer sur borne d'arcade.

Edité par Rudolf le 12/10/2016 - 01:34

Portrait de ghostwarrior
Hors ligne
A rejoint: 23 septembre 2011
Contributions: 34
Re: [Master System] Wonder Boy in Monster Land

Un jeu magique!!
Je me rappel encore ce labyrinthe avec cet ascenseur ou il fallait sauter de bloc a bloc qui me fesait peter un cable.
Heureusement je prenais la cloche ;)
J adore ce jeu et sa suite!!

Portrait de Don Patch
Hors ligne
A rejoint: 3 février 2016
Contributions: 649
Re: [Master System] Wonder Boy in Monster Land

Félicitation pour ta victoire sur ce Wonder Boy 2, c'est vrai qu'il est pas évident celui-là, faut bien le connaitre pour parvenir au bout.

Je m'y suis essayé il y a quelque temps, avec acharnement j'ai pu arriver au Dragon Meka mais cependant j'avais un équipement tellement moisie que sa me prenait trop de temps pour le tuer, le boss en lui même ne me semblait pas difficile mais en conséquence de mon mauvais équipement j'ai malheureusement foiré au timer.
(Sa faisait un peu genre le mec ce qui pointe en slip devant le boss final en mode yolo osef.)

J'étais même pas au courant pour la cloche d'orientation ou le rubis d'affaiblissement, et c'est vrai que sans ces artéfacts c'est chaud bordel vers la fin, l'orientation dans le château final putain comment ils ont abusé du gros cassoulet avec ça.
Bon après si tu test en émulation évidement tu a toujours moyen de t'en sortir avec des savestates à chaque tableau mais sur la console d'origine bonjour la galère et l'angoisse quand tu connait pas.

Ceci dit sa reste malgré ça un très bon jeu auquel on prend plaisir à faire et refaire, il est simple à prendre en main, rapide, intuitif et on s'amuse direct sans trop perdre de temps.

Edité par Don Patch le 21/10/2016 - 23:00

Portrait de Kami-Eric
Hors ligne
A rejoint: 7 mai 2014
Contributions: 10
Re: [Master System] Wonder Boy in Monster Land

"Ce jeu va aussi connaître une adaptation sur PC Engine, encore une fois avec un changement de skin et de titre pour des questions de droit, sous le nom Dragon's Curse pour la version américaine, et pour la version japonaise sous le nom... Adventure Island (qui n'a absolument rien à voir avec la série Adventure Island engendrée par l'adaptation du premier wonder Boy sur PC Engine avec changement de skin et de titre)."

Ce que je vais expliquer est un peu technique:

Le titre japonais du premier Wonder Boy sur Famicom est 高橋名人の冒険島 = Takahashi Meijin no bôken jima (Adventure Island pour l'Amérique du Nord et l'Europe), et le titre japonais du Wonder Boy III ~ The Dragon's Trap sur PC Engine est アドベンチャーアイランド = Adventure Island.

En résumé c'est le titre nord américain et européen du premier jeu qui a été repris par les japonais (comme Castlevania) pour la version japonaise sur PC Engine.

"Ensuite, le cinquième volet de la série Wonder Boy sort, sous le nom Wonder Boy in Monster World (et pas Land) sur Megadrive et Master System (et au Japon il s'appelle Wonder Boy V: Monster World III, pour bien souligner que c'est le cinquième épisode de la série-mère Wonder Boy et le troisième épisode de la série-fille Monster World). Là encore, ce jeu aura une adaptation sur PC Engine avec un changement de skin et de titre, sous le nom The Dynastic Hero."

Il est sorti exactement sur PC Engine Super CD Rom².
Le titre japonais est 超英雄伝説ダイナスティックヒーロー = Chô eiyû densetsu Dynastic Hero.

Edité par Kami-Eric le 29/10/2016 - 04:55