Skip to Content

[SNES] Secret of Mana

Dernière contribution

109 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Lloyd
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 6093
[SNES] Secret of Mana

Attention! Pour parcourir ce sujet de manière fluide, prière d'attendre que la musique débute: cela voudra dire que la page est chargée.


Lloyd a écrit:

Sommaire
I/Scénario
II/Gameplay
III/Réalisation
IV/Anecdotes&secrets
V/Avis final+3615 mavie
VI/Goodies
VII/Sources

Un an et demi déjà! Ouais, ça va faire plus de quatre cent jours que le topic d'un des jeux les plus cultes de la supernes n'a eu pour seule présentation qu'un petit texte de trois phrases rabougris. La raison est simple: il est des oeuvres que l'on a du mal à abordé, de par leur aura et leur prestance. Ce secret of mana n'est pas simplement un jeu: il est aussi le digne représentant de toute une époque. Un temps ou les hits affluaient les uns après les autres, des titres qui resteront gravés au fond de nos mémoires et de nos coeurs probablement jusqu'à notre mort. Vous pensez sans doute que j'exagère, mais SOM est un jeu qu'il faut avoir fait à l'époque de sa sortie pour bien comprendre l'impact qu'il a eu sur la majorité des joueurs qui s'y sont essayés. A partir de ce constat, comment aborder les choses? Eh bien après avoir fait plusieurs essais de présentation, je ne vois qu'une solution possible: faire fi de mes sentiments et observer la même ligne de conduite que pour tous les autres jeux que j'ai pu présenter jusqu'ici. Bon allez, c'est parti!

I closed my eyes

I/Je suis une légende (scénario)

1)Synopsis
L'histoire se centralise sur le sort d'un jeune garçon qui va, bien malgré lui, rouvrir une guerre vieille de mille ans en découvrant l'Epée Mana. Etant maintenant le seul à pouvoir raviver l'épée pour sauver le monde, il va partir dans une quête qui s'avérera beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît au départ. Il rencontrera sur sa route une jeune princesse à la recherche de son bien-aimé et un enfant elfe qui a perdu la mémoire. Tous les trois s'uniront pour lutter contre un Empire malfaisant, et surtout contre Thanatos, dont les intentions ne sont pas claires, du moins au début.



Prophecy

2)Timeline

Citation:
500000 avant la guerre Mana - Création de Mana
80000 avant la guerre Mana - Création de la Terre
60000 avant la guerre Mana - Premières formes de vie
5000 avant la guerre Mana - L'Homo Sapiens apparaît
2500 avant la guerre Mana - L'Homme commence à parler et à se sédentariser
2000 avant la guerre Mana - Les premières armes en fer apparaissent
1500 avant la guerre Mana - Premiers pas des scientifiques
1000 avant la guerre Mana - Le Mana est découvert
500 avant la guerre Mana - Les armes à feu apparaissent
250 avant la guerre Mana - Premières expériences avec le Mana
125 avant la guerre Mana - Ère technologique
75 avant la guerre Mana - Les armes utilisant le Mana apparaissent
An Zéro - Guerre Mana
50 après la guerre Mana - La vie obtient une nouvelle chance et reprend ses droits sur Terre
3000 après la guerre Mana - Le hameau Potos et le hameau Kippo sont fondés
3500-3793 après la guerre Mana - Potos joint le royaume de Pandore; Lion War : l'Empire s'attaque à Pandore; Fin de la Lion War; Le mal réapparaît... La guerre des Ombres commence; Guerre des Assassins; La forteresse Mana est redécouverte et reconstruite
3793 après la guerre Mana - Présent

Wind never ceases

3)Les héros


Randi

Ce garçon à l'allure bien ordinaire cache en lui une très grande force. C'est sûrement pour cela qu'il a été choisi pour faire renaître l'Épée Mana dans laquelle réside l'âme de son père, Paul... Après avoir retiré l'Épée du rocher, les monstres ressurgissent et attaquent son village natal, Potos. Il sera alors jugé coupable, puis banni du hameau. Mais sa quête ne fait que commencer... Son destin hors du commun vous entrainera dans une aventure pleine de dangers et de mystères.


Purim

Cette jeune fille venant de Pandore s'est enfuie de la ville pour retrouver Tom, son fiancé qu'elle ne peut malheureusement pas épouser. Son père est en effet contre ce mariage qui ne rapporterait pas assez d'argent. Vous pourrez la rencontrer de diverses manières : soit elle vous sauvera de la mort, soit vous la défendrez contre des Loups-garous... Attirée par votre force surnaturelle, elle pensera que vous pourrez l'aider à sauver Tom, prisonnier de Sorcia. Mais les circonstances vont faire en sorte que vous resterez ensemble jusqu'à la fin... Purim deviendra un personnage essentiel dans le jeu. En effet, c'est elle qui a le pouvoir de guérir ses compagnons, ce qui les sauvera de nombreuses fois...



Popoie

Ce petit elfe a été recueilli par un nain du hameau Nani. On dit qu'il est arrivé là lors d'un incident au Haut-Pays, où se trouve son village natal. Aidé de son ami nain, il essaie de se procurer de l'argent pour rentrer chez lui en escroquant les spectateurs de leur show. Lorsque Randi découvre la supercherie, ils se repentissent en lui rendant son argent. Popoie s'alliera alors à votre équipe. Il s'avèrera être un grand magicien et un compagnon des plus sympathiques.


Phantom and a rose

4)La carte du monde



Citation:
Légénde
1. Hameau Potos
2. Hameau Kippo
3. Royaume de Pandorre
4. Grotte de Gaia
5. Maison de Chacha
6. Palais de l'eau
7. Château de Sorcia
8. Monde supérieur
9. Bolet
10. Palais du vent
11. Château de Tanisca
12. Mandala - la Sierra
13. Kakara
14. Palais de la Lune
15. Polairia
16. L'empire
17. Nordia
18. Sudia
19. Aurifera
20. Le continent englouti
21. Palais de l'arbre




Into the thick of it

5)Mon avis
Au premier abord le scénario de Secret of mana peut paraitre simpliste, mais il serait bête de s'arrêter à ça puisque la trame principale réserve son lot de rebondissements bienvenues et quelques surprises assez étonnantes . A ceci viennent s'ajouter quelques histoires annexes et personnages secondaires de première ordre et permettent ainsi d'étoffer le background du jeu de fort belle manière. Mais au delà de ça, c'est bel et bien la cohérence et l'onirisme de l'univers créé qui font mouche.

La grosse ombre au tableau reste la traduction française carrément catastrophique, certainement pondu par la même équipe qui se chargera de Final fantasy 7 quelques années plus tard. Il en faudra tout de même plus pour nous détacher des aventures de nos trois jeunes héros, qui à défaut d'être originales, restent très efficaces.


The color of the summer sky

II/Un anneau pour les gouverner tous! (gameplay)

1)Description
Secret of Mana est un action-RPG, c'est à dire que les affrontements se déroulent en temps réel comme dans un jeu d'action-aventure à la Zelda, mais mêler à des composantes typiques du jeu de rôle comme l'XP, les magies ou encore la gestion de l'équipement. Les particularités de SOM sont multiples, à commencer par la présence d'un cool-down nécessaire pour porter une simple attaque sur un ennemi. Votre premier coup contiendra 100% de la puissance de votre arme qui tombera alors à 0. Il faudra donc attendre que votre endurance revienne à 100% afin de pouvoir asséner un autre coup puissant à vos opposants. Lancer une attaque si l'endurance n'est pas pleine fera aussitôt retomber la jauge à 0% et les dégâts enregistrés seront bien moins puissants. Le sprint qui vous permettra de fuir et de traverser les zones à toute vitesse est illimité jusqu'à ce que vous arrêtiez, ce qui aura pour effet de vider votre jauge d'endurance. Vécu comme une contrainte lors des premiers affrontements, ce système apportera en fin de compte une petite dose de stratégie aux combats dynamiques du jeu.

Les armes, tout comme les personnages, gagneront en expérience, au fur et à mesure de leur utilisation. Ainsi une épée de niveau 2 pourra être chargé afin de lancer une attaque spéciale de niveau 1 et ainsi de suite. L'utilisation de cette dernière est on ne peut plus simple, même si assez parfois difficile à placer dans le feu de l'action: il faudra en fait laisser le bouton d'attaque appuyé alors que votre arme est à 100% jusqu'à ce que la jauge d'attaque spéciale soit remplie. Ne restera alors, qu'à relâcher le bouton pour la lancer. Il existe 8 types d'armes et certaines d'entre elles seront nécessaires dans l'avancement de votre quête:

épée, lance, gant, arc, boomerang, hache, fouet et javelots.

Une autre spécifité du gameplay du jeu réside en un système d'anneaux à tout faire qui viendront stopper l'action dès leur ouverture. Ils se présentent comme des menus circulaires ou tout vous ait disponible, des items aux options. C'est aussi et surtout à partir de ce menu que l'elfe et la jeune fille auront accès à leurs magies: Purim ayant accès aux magies de soutien tandis que Popoie lancera des sorts offensifs. Symboliser par des esprits manas, chaque élément disponible fera gagner aux deux magiciens du groupe, 3 sortilèges soumis au même système d'évolution que les armes à savoir: plus vous les utilisez, plus ils augmenteront. Les éléments auront une importance capitale contre les combats de boss et il sera largement conseillé de bien augmenter ses magies avant d'enter dans l'arène.


En guise de friandises on pourra aussi compter sur une option multijoueur jusqu'à 3 grâce au mutlitap assez sympa et un menu stratégique permettant de règler l'IA de vos deux alliés non-joueurs comme bon vous semble, même si cela reste très anecdotique. Le déroulement est somme toute assez classique: village/route/donjon jusqu'à gagner un moyen de transport et que l'exploration ne devienne un peu plus libre. Le moyen de locomotion qui nous intéresse n'est autre qu'un dragon tout poilu du nom de Flamy. Ce valeureux destrier volant remplacera donc vos voyages en canon lorsqu'il faudra vous déplacer sur la vaste map en mode 7 du jeu.

Mon avis
Le système de jeu de secret of mana est bien huilé, fait ce qu'il faut pour se montrer intéressant et addictif mais souffre aussi de soucis qui auraient pu être évités. Ainsi, l'IA allié est souvent à la masse et il n'est pas rare que les personnages aillent se fourrer dans des coins, empêchant ainsi toute progression dans l'écran. Il faudra alors retourner le chercher afin de le débloquer et ainsi pouvoir poursuivre son chemin tranquillement. Après il y aussi le souci de l'anneau de commandes qui, même si il est une bonne idée, est très contraignant à l'utilisation, surtout en mutlijoueur. Les boss étant très sensibles au magie, il faudra donc sans cesse ouvrir le menu pour lui spammer la tronche ce qui revient à stopper l'action continuellement. Cette contrainte hache le rythme du jeu, alors que tout A-rpg digne de ce nom doit avant tout être aussi dynamique que possible. Mais ne boudons pas notre plaisir, SOM est réjouissant et le nombre d'armes et de magies évolutives vous tiendront en haleine de nombreuses heures.


Extrait de gameplay

The legend

III/Réalisation

Je ne compte pas m'étendre plus que de raison sur la réalisation de ce jeu, les screens et les morceaux d'OST disséminés sur ce sujet parlent d'eux même. Secret of mana est un jeu enchanteur, mais plus que le simple aspect esthéthique, c'est la symbiose parfaite entre le visuel et le sonore qui font mouche. En effet, si le jeu avait été beau mais sans les pistes d'Hiroki Kikuta, ça aurait été 50% de son intérêt artistique qui serait parti en fumée.

Les couleurs du jeu sont chatoyantes, les paysages très cohérents avec une identité visuelle qui leur est propre (à part peut-être Nordia et Sudia qui se ressemblent énormément) et l'atmosphère se dégageant des différents environnements st tout à fait envoùtante! Le plus gros problème n'en est pas un puisqu'il est directement lié au genre A-RPG: la recolorisation des ennemis. Même si celle-ci est correctement dispatchée de manière à ce qu'on ne se lasse pas du monster-design, il est toujours désagréable de voir qu'on tape le même ennemi en version rose ou violette. Comme pour le gameplay, les quelques fautes de SOM tiennent du détail et le jeu reste artistiquement intemporel.


Slideshow retraçant tout le jeu. Il contient la totalité des environnements et des boss de Secret of mana

IV/Anecdotes&secrets

1)Développement
Secret of Mana a été réalisé et supervisé par Koichi Ishii. Le jeu a été initialement programmé par Nasir Gebelli et produit par le superviseur vétéran de Square, Hiromichi Tanaka. Après la parution de Final Fantasy III, Tanaka souhaitait créer un jeu avec un système de combat plus interactif qui suivrait le déplacement du champ de l'écran. Cela ne se fit pas avec Final Fantasy IV, il se tourna alors vers Secret Of Mana. Le système de combat en temps réel utilisé dans Secret of Mana est décrit par ses créateurs comme une extension du système de combat utilisé dans les trois premiers opus de la franchise Final Fantasy. Les tables de données pour les points d'expérience et l'augmentation de niveau ont été extraites de Final Fantasy III.

Secret of Mana fut originellement créé pour l'add-on CD de la Super Nintendo. Après que le projet fut abandonné, le jeu fut modifié pour tenir dans une cartouche de jeu standard. La traduction anglaise de Secret of Mana fut achevée en seulement 30 jours, quelques semaines avant la date de sortie japonaise, et fut initialement intitulée Final Fantasy Adventure 2. La rapidité avec laquelle la traduction a été faite fit espérer que le jeu pourrait être publié en Amérique du Nord pour la saison des fêtes 1993.

Selon le traducteur Ted Woolsey, une grande partie du texte fut amputée pour la localisation anglaise à cause des limitations d'espace et le manque de texte séquentiel. La traduction anglaise de Secret of Mana utilise une police de largeur fixe sur l'écran de jeu principal. En contrepartie, le choix de cette police limite la quantité d'espace disponible pour afficher le texte, et limite les dialogues au strict nécessaire, laissant de côté une bonne partie du texte originel. En outre, certains passages ont été édulcorés en raison de la censure en vigueur dans les jeux Nintendo de l'époque (notamment toutes les références à la mort et tout ce qui peut évoquer la religion).

A noter que le jeu n'était initialement pas prévu pour l'europe, mais que Squaresoft finit tout de même par le sortir sous la pression des fans. Le jeu sera d'ailleurs livré chez nous avec le guide officiel du jeu comme cela avait déjà été le cas pour Super Métroïd. A cette époque, beaucoup d'entre nous ne savaient pas encore qu'ils allaient avoir leur première contact avec le jeu de rôle japonais.


Le guide entièrement scanné et en FR, ici. (24,37mo)

It happened late one night

2)Secrets
A/Armet: La rumeur, lancée par Squaresoft en personne. On voit dans le guide francais un casque appelé Armet avec un prix et un pouvoir défensif inconnus. Le lieu est comme par hasard secret... L'existence de l'Armet a été prouvée par Square Palace. Ce fut à l'époque une exclusivité mondiale ! DooKie l'a en effet découvert grâce à un code Action Replay que voilà 7ECC250C !

Il s'agit d'un casque introuvable dans le jeu. D'après la description fournie dans le Guide Book japonais, il coûte 3600 PO et seule la fille peut l'équiper. Sa défense et sa défense magique sont de 46, et comme tous les casques, il offre un pourcentage de fuite et de fuite magique de 23.Voici ce que le guide dit à son sujet :

Citation:
« Heaume de rubis - Comme sa forme fait que son poids repose sur les épaules, il est facile de bouger avec ce heaume moyen/intermédiaire, même sans force. En outre, grâce au rubis écarlate placé en son centre, il permet d'atténuer les dommages causés par les flammes. »

D'après ces informations, on peut en déduire qu'il devait à l'origine être vendu à Mandala. En effet, il s'agit de la seule ville où il n'y a pas de casque en vente pour la fille, et ses caractéristiques correspondent aux autres armures. Un mystère demeure cependant : pourquoi son retrait, est-ce simplement un bug ou un oubli ? Une chose est sûre, cette histoire a fait couler beaucoup d'encre !

B/L'île mystérieuse: Vous avez sûrement déjà vu cette île, perdue quelque part dans l'océan. Beaucoup ont prétendu qu'il s'agissait d'un monde secret, avec des ennemis bien plus résistants que ceux du Fort Mana. Certains ont même prétendu y être allé et y avoir trouvé l'Armet ! Qu'en est-il ? Secret of Mana était à l'origine prévu sur Satella View, extension de la Super Famicom. Mais cette extension a connu peu de succès, et était uniquement disponible au Japon. Elle permettait de jouer par satellite en échange d'un paiement par forfait mensuel pour jouer, comme une connexion Internet maintenant. Les jeux les plus célèbres dessus sont BS-Zelda et F-Zero Premium Edition.L'intérêt de cette extension était que l'on pouvait rajouter des éléments aux jeux, comme des donjons pour Zelda, ou des courses pour F-Zero, comme des patches, sans que le joueur ne voit sa propre partie effacée à cause de cela, ce qui était très bien pour l'époque : le jeu gagnait en durée de vie.

Mais les développeurs ont préféré adapter Secret of Mana sur Super Famicom, qui touchait un plus large public. Voilà donc pourquoi certains éléments dans Secret of Mana n'ont pas vraiment de sens, comme cette tête dans l'océan. D'ailleurs, la plus grande perte, concernant ce changement de support concerne les armures et armes : on pouvait prendre celles du décor et s'équiper de celles-ci (notamment dans les pièces vides des ruines). Mais ces éléments ont disparu, car la console ne pouvait pas les gérer en raison de son manque de mémoire.Voila donc pourquoi il y a cette île à forme de tête. Peut-être était-ce là qu'il y avait un continent englouti entier ou encore l'Armet, sûrement un autre vestige de la version Bêta de Satella View.

Plus de secrets et easter eggs: http://www.squarepalace.com/dossiers/secretofmana/secrets/secrets.php

Ceremony

V/Avis final+3615 mavie

Vu qu'on en arrive à la fin de ce sujet et que d'habitude je donne toujours mon avis lorsque je finis un topic, je vais en profiter pour raconter mon premier contact avec ce secret of mana. Et donc pour ça, il va falloir que je vous raconte un peu ma vie (bah oui, sinon c'est pas drôle). On va pas faire dans la demi-mesure puisque je dois remonter jusqu'au jour ou j'ai connu les jeux vidéo.

Tout commença un jour de l'été 1990, j'avais alors trois ans et j'allais rencontrer mon père pour la première fois. En effet, mes parents étant séparés depuis mon plus jeune âge, je n'avais jusqu'alors jamais eu de contact avec le paternel. Un peu déboussolé la première fois que je rentrai chez lui, chez cet homme dont je ne connaissais rien, la première chose qui me frappa chez lui était sa propension à faire le pitre.

Puis au cours du week-end je le vis farfouiller un appareil sous son téléviseur: l'écran devint tressautant et il ne restait comme seul animation qu'un clignotement blanc/noir assez soutenu."Ah merde!" dit l'homme. Après avoir soufflé dans un objet dont je n'avais pas vu la forme, il se remit à appuyer sur ce bouton qui vira au rouge et une image apparut alors. Il s'agissait d'un espèce de bonhomme tout rabougris qui courrait en ligne droit comme si il le faisait sur une règle graduée. "Tiens, prend-ça." Et il me tendit un objet rectangulaire, assez bizarre et remplit de boutons. "Tu vois fils, ça c'est une manette et elle te sert à contrôler le p'tit bonhomme que tu vois à l'écran. Il s'appelle Mario."

Et je dois bien vous avouer qu'il me fallut quelques week-ends chez mon père avant de pouvoir ne serait-ce qu'intègrer le concept de jeu vidéo. A vrai dire, j'étais intimidé, un peu comme le gamin qui va faire un bisou à son personnage de disney préféré pour la première fois à Disneyland. J'ai préféré rester spectateur pendant au moins un an, puis petit à petit je m'y suis mis, attendant impatiemment que le week-end bi-hebdomadaire chez mon père arrive. Les années passèrent et j'avais désormais ma propre supernes, avec mes jeux rien qu'à moi. Seulement étant encore un gamin et vivant dans un foyer modeste, j'en avais pas des masses. Du coup, les week-ends rituels chez le pater était toujours une très bonne occasion de tester les dernières nouveautés de la machine (on était pro-N dans la famille à cette époque).

Chaque fois que j'arrivais dans sa maison étalé sur trois étages je courrai directement au premier pour checker le placard à jeux. A chaque fois j'y voyais de nouvelles tranches et elles déterminaient mes occupations principales du week-end dans cette atmosphère sentant entre autres le tabac froid et la marijuana (mêle si ça, je ne le savais pas encore). Puis un jour d'hiver 94, je n'eus pas le temps de prendre quoique ce soit dans le placard, la télé affichant déjà trois personnages éparpillés sur l'écran. L'un deux portait une épée, l'autre un bommerang et le dernier un fouet... Mon père saisit le pad, fit quelques pas, sorti de la zone et affronta quelques ennemis. J'étais bouche bée! "Bastien, tu veux te commencer une partie?""N-n-n-n-non, je crois que ça va aller..."

Ce jeu m'avait collé la même baffe que Mario la première fois que je l'ai découvert, complètement abassourdi que j'étais. Une claque dans ma p'tite tête d'élève de primaire. Tout comme mon premier contact avec les JV, il me fallut une grande période d'adaptation avant de pouvoir toucher à ce Secret of mana...

***

J'avais maintenant 10 ans, la boîte et le guide dans les mains et il ne restait plus qu'à me lancer dans ce jeu qui m'avait tellement fait rêvé lorsque je voyais mon père y jouer. Ma chambre était plongée dans une obscurité quasi-totale la seule lumière innondant la pièce étant l'écran titre de SOM. Le vent chaud estival vint me réchauffer les joues tandis que les peaux mortes du pelage de mon après-midi à la plage jonchaient le sol. A côté de moi, la cartouche à l'effigie d'animaux en costume de cosmonautes sans casque me narguait: je la regardai avec un sourire en coin comme pour lui dire "c'est pas demain la veille que je referai mumuse avec toi Fox Mc CLoud!".


Review du Hooper

Ainsi commençai mon aventure avec Secret of mana! Inutile de dire que je pris mon pied comme un gros cochon et que l'expérience fut inoubliable. Plus qu'un avis sur le jeu, je vais vous dire ce que représente pour moi Secret of mana: mon enfance. Un jeu magique, un jeu à faire au moins une fois dans sa vie, un jeu que je serai heureux de faire découvrir à mes enfants! Merci Squaresoft.

OST complète

VI/Goodies

1)Artworks

artworks


Eternal recurrence

2)Les pubs


A bell is tolling

3)Covers et versions orchestrales


Curious happening

VII/Sources

Monarch on the shore

Edité par LittleHardy le 14/09/2014 - 16:50
Portrait de Vincelinkdu59
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 103
Re: Secret of mana

A de sacré de non di Dioux, Secret of Mana, le jeu qui en aura marqué plus d'un à l'époque, Secret of Mana est un jeu magique qui nous berce grâce à ca grande aventure, son OST qui est tout simplement orchestral dans laquelle, ont s'en souviendra toute ca vie.

J'aimerais tant revenir le jour ou mon père avais acheter à l'époque ce magnifique jeu, afin de revivre cette aventure pour la première fois, car le fait de revivre cette aventure, ont se remémora les souvenirs nostalgique du passé mais le faite de jouer avec ce grand jeu pour la première fois, ont est directement plonger dans l'aventure qui nous bercera jusqu'au bout, en bref, Secret of Mana, l'un des plus beau jeu jamais crée et il restera sans doute dans la mémoire des plus nostalgique d'entre nous ;))

Du grand art !!!

Portrait de Cyberguil
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 2
Re: Secret of mana

Pfiouuuh Secret Of Mana...
Qui ne se souvient pas de ce petit souffle de vent qu'on entend au lancement du jeu ? =')
Une OST à se rouler par terre, il m'arrive encore aujourd'hui d' en écouter quelques unes à mes heures perdues :D
Enfin bref... tellement de choses à dire sur ce jeu, je pourrais en refaire le scénario, tellement je l'ai fait et refait, aussi bien en solo qu'avec mon frangin ou des amis :nostalgia:

Du coup, on va lancer le sujet sur quelques points précis :3
Quels sont vos armes/magies préférées ?
Vos moments préférés du scénario ?
Votre musique préférée ?

Pour ma part :
La lance reste mon arme de prédilection (surtout Boutefeu et la Pertuisane) mais il m'arrive de m'amuser à l'arc également !
Pour la magie, Lumina reste ma préférée, mais j'aime beaucoup la boule de feu au niveau 9+ (en améliorée quoi ^^)
Pour ce qui est du scénario,

Spoiler

Ma musique préférée est probablement celle de la forêt gelée. Mais celle de PureLand est aussi tellement épique... Bref, dur de choisir la musique qui me plait le plus ^-^

\o/

Portrait de Lloyd
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 6093
Re: Secret of mana

Mmmmh je n'ai pas vraiment d'arme de prédilection, il me semle que je reste toujours avec cette bonne vieille épée, mais en deuxième position je mettrai le fouet.

Ma magie préférée: Gnome car très pratique contre bon nombre de boss du jeu.

Pour l'histoire c'est

Spoiler

Mon thème préférée reste celui des boss qui a profondément marquer mon enfance, c'est bien simple je le fredonnais à longueur de temps.

Portrait de Fazz
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 1147
Re: Secret of mana

Un des best jeu ever ... que de souvenirs, je l'ai fini plein fois en solo, 2 fois avec des potes .. Mon premier RPG.. alors forcément c'était une expérience unique... Les paysages, les musiques .. l'ambiance est extraordinaire. Plein d'arme ou de magie différentes, les canon, les personnages etc etc.

Au niveau des armes moi jprenais épée/hache/lance .. heu ouais j'étais un bourrin. J'améliorais toujours en premier les boules de feu je les trouvais complétement fumées (!) contre la moitié des boss, sinon j'aimais bien les magies de l'ombre.

Dans le scénario:

Spoiler

Portrait de MetalSonic
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 4203
Re: Secret of mana

Un des plus grands pour moi... Je ne vois aucune faille à ce jeu, tout est impeccable.
Et en plus jouable en multi!

Portrait de Rubyeye
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 203
Re: Secret of mana

Un jeu grandiose ,gameplay jouissif,musiques trop belles avec une vraie ambiance de conte, par contre pendant les fight contre les boss ça se déchainait! Et puis quel mode multi énorme! ça rendait le jeu encore plus parfait ( et ça nous enlevait les boulets de l'IA! )

Edité par Rubyeye le 03/09/2011 - 23:22

If you fail to prepare, prepare to fail.

Portrait de BlackBelt35
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 192
Re: Secret of mana

Un jeu que j'ai découvert relativement tard (après FF7) mais qui m'avais littéralement soufflé par son ambiance et son gameplay.

C'est vrai que j'ai souvent pesté contre cette I.A pour le moins calamiteuse. Tu te fais souvent complètement pourrir sans pouvoir rien faire car l'un des personnages est resté derrière à se faire massacrer par les ennemis en place. En revanche, le jeu devient un vrai bonheur en multi.

Le jeu est loin d'être difficile même si je crois que l'on est nombreux à avoir pesté contre le 3ème boss du jeu (l'espèce de tigre) qui est une vraie plaie ambulante. Il y a également un pic de difficulté assez surprenant à partir de la Forêt Mana à la fin du jeu, les ennemis t'infligent une quantité phénoménale de dégâts alors que les dernières armures du jeu ne peuvent pas s'acheter et ne s'obtiennent qu'au hasard des coffres que les monstres nous laissent parfois derrière eux. Rien d'insurmontable mais il faut quand même le savoir.
Les magies sont souvent complètement cheatés contre les boss, au point que l'on se contente de bourriner et on prend rarement le temps d'explorer les subtilités du gameplay pour en venir à bout. C'est un peu dommage.

Pour ma part, mon thème préféré est celui de la forêt Mana. Mystérieux, envoûtant et collant parfaitement à l'esprit du jeu.

http://youtu.be/I8sGSKE5j14

A savoir qu'une version hackée du jeu a été mise à disposition par des amateurs, rendant le jeu beaucoup plus difficile. L'IA ennemie est plus agressive, plus résistante, inflige davantage de dégâts... les objets coûtent plus cher et la plupart des coffres contiennent des malus et autres pièges vicieux.
Ca change complètement le gameplay du jeu, notamment lors des combats contre les boss qui obligent à beaucoup se servir des sorts de soutien pour ne pas crever trop vite.

Une petite vidéo de gameplay : http://www.youtube.com/watch?v=7vlkruBe6nA

Il y a aussi une version Iphone du jeu qui est sortie dernièrement avec des graphismes un poil remaniés mais toujours dans le même esprit. Par contre, les contrôles tactiles sont calamiteux et les musiques bouclent n'importe comment, c'est un vrai sacrilège envers ceux qui vénèrent l'OST du jeu.

InfiniDreams, le site de la communauté du jeu Dreams. N'hésitez pas à le rejoindre !


Portrait de Conk3r
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 20
Re: Secret of mana

Un peu comme BlackBelt35, je ne l'ai découvert que très tard, je l'ai trouvé un vide grenier pour vraiment 3 fois rien alors qu'il est en boite, mais sans le guide ! Normalement je ne suis pas fan des RPGs/A-RPGs mais celui-là m'a vraiment plus. Je plussoie pour la difficulté à partir de la forêt Mana, j'ai dû chercher les scans du guide pour m'aider un peu pour avancer, certains boss sont vraiment impossibles à battre si on n'a pas progresser dans certains domaines ! Sinon l'OST est vraiment très joli, pour ma part mon thème préférés est sans doute Spirit Of The Night, une mélodie mélancolique que j'adore : http://www.youtube.com/watch?v=bz8bl_BikuA ;)

Viendez tous sur mon BLOG !

Meteor Swarm
Portrait de Rezard
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 7857
Re: Secret of mana

en voyant la video hard som j'ai cru que c'était une de mes video :P.
j'ai fait le jeu avec ce patch et c'était bien hard.
ya quelque temps j'ai fait le jeu en jouant uniquement solo avec la fille, j'ai grave bavé a certains points.

Portrait de Magus
Hors ligne
A rejoint: 2 septembre 2011
Contributions: 107
Re: Secret of mana

Secret of mana sest surement un de mes jeux préférés de la snes.il est enchanteur,que ce soit au niveau des décors ou des musiques(qui souvent vont bien ensemble),a un gamplay interessant,beacoup de boss...mais ce qui m'a aussi plu,c'est laspet non-linéaire du jeu.très souvent,on est envoyé quand des environnement plutôt grand et on peu faire certaines choses dans un ordre différent(comme avoir les deux autres personnages(oui ils n'ont pas de nom^^),on peut les avoir dans l'ordre qu'on veut) bref,secret of mana est vraiment un jeu excellent.a posseder par tout le monde.