Skip to Content

[PS2][XBOX] Shadow of Memories

Dernière contribution

11 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de les 7 memores
Hors ligne
A rejoint: 21 décembre 2012
Contributions: 255
[PS2][XBOX] Shadow of Memories

En ce jour de Noël, j'ai décidé de vous présenter un jeu malheureusement trop méconnu, Shadow of Memories, jeu édité par Konami Computer Entertainment Tokyo, et sorti en 2001 sur PS2, avant d'être porté sur XBOX et PC un an plus tard (2002). A noter également une sortie PSP fin 2009-début 2010.

★★★★★

I / les jacquettes - en quoi ce jeu est mémorable? - le pitch
II / les personnages - l'OST - les ENDINGS
III / 3 mini-articles: le voyage à travers le temps - l'alchimie - la ville de Rothenburg ob der Tauber

★★★★★

Il faut savoir que le jeu est connu en Amérique du Nord sous un autre nom, Shadow of Destiny, tandis que le titre original japonais シャドウ・オブ・メモリーズ Shadou obu Memorīzu, s'est imposé partout ailleurs (Shadow of Memories), et notamment en Europe. Les différentes jacquettes réalisées pour la sortie du jeu reflètent les deux titres du jeu.

500x

500x

★★★★★

En quoi ce jeu est mémorable ?

Le jeu se démarque d'emblée par une esthétique particulière, le charme de Lebensbaum (nous y reviendrons plus loin), ville typique du gothique médiévale allemand, contribuant grandement à cette impression. De la modélisation des personnages en passant par leur animation, ou encore les détails de la ville et de son architecture, tout contribue à donner un certain cachet à ce jeu d'aventure. Car il s'agit bien d'un jeu d'aventure, genre assez peu représenté pour que l'entreprise de Konami soit saluée, surtout quand il s'agit d'un coup de maître.

Le jeu propose différentes fins selon les choix opérés par le joueur. Pas moins de 8 fins s'offrent ainsi au joueur, chacune d'elles proposant au joueur l'une des facettes lui permettant de comprendre le scénario dans toute sa profondeur. On a donc affaire à un jeu avec un fort potentiel de replay value.

Outre son ambiance et ses multiples fins, un autre point fort du jeu réside dans sa narration, reposant sur le principe du voyage à travers le temps, un procédé devenu classique dans les jeux vidéos ou le cinéma (que l'on songe à Bioshock Infinite ou à Retour vers le futur) permettant une richesse au niveau scénaristique, le scénario évoluant au gré des voyages dans le temps, avec un présent et un futur sans cesse remodelé en fonction des actes accomplis dans le passé. Ce fait étant posé, venons-en au pitch: pourquoi diantre le héros (Eike Kusch) a-t-il besoin de voyager dans le passé?

★★★★★

Le pitch

"Je m'appelle Eike, Eike Kusch. L'autre jour, en sortant d'un café, je me suis fait poignarder dans la rue. Et si je suis là pour vous en parler, c'est que quelqu'un ne voulait pas que je meurs, quelqu'un était prêt à me donner une chance d'éviter ma propre mort. Cette personne m'a donc ramené un peu avant l'heure fatale et j'ai ainsi pu éviter cet événement tragique."

C'est ainsi que s'ouvre le prologue du jeu, prologue qui annonce tout un programme: comment changer son destin de manière à éviter une mort imminente? Se posent au héros plusieurs autres questions: Qui cherche à l’assassiner? Quels sont ses motifs? Et surtout, la question suivante: cherchant à modifier son destin, Eike influera t-il le destin d'autres personnes, et de quelles manières?
C'est dans la paisible ville de Lebensbaum ("l'Arbre de Vie" en allemand) que Eike Kusch trouve la mort un jour d'avril 2001, poignardé dans la rue par un inconnu. S'ensuit alors une rencontre avec un personnage mystérieux, Homunculus, qui propose à Eike de remonter le temps afin de déjouer le Destin, afin d'empêcher la fatalité d'arriver. Pour ce faire, Homunuculus donne à Eike un appareil, le digipad, qui l'aidera à voyager à travers le temps, et même, à travers les âges. Le jeu est ainsi divisé en chapitres, au cours desquels Eike devra sans cesse déjouer les plans qui visent à le supprimer.

Prologue et gameplay


Les chapitres
Prologue : Eike meurt poignardé par un inconnu dans la rue.
Chapitre 1 : Eike meurt dans l'incendie du bar Zum Ei.
Chapitre 2 : Eike meurt sur la place centrale de Lebensbaum avec une aiguille plantée dans le dos.
Chapitre 3 : Eike meurt avec un vase qui lui tombe dessus à la sortie du Brum Museum.
Chapitre 4 : Eike est de nouveau poignardé.
Chapitre 5 : Eike meurt empoisonné.
Chapitre 6 : Eike meurt renversé par une voiture.
Chapitre 7 : Eike meurt après une chute.
Chapitre 8 : Eike ne meurt pas dans ce chapitre.

Les différentes époques visitées
1580 : L'époque de Margaret
1902 : L'époque d'Alfred Brum et Sybila
1979 : L'époque de la naissance de Dana
2001 : L'époque dans laquelle Eike vit.



Les personnages

Eike Kusch


Le principal protagoniste du jeu. Il doit éviter sa propre mort en voyageant dans le temps à l'aide du digipad, donné par le mystérieux Homunuculus.
Spoiler

Homunculus


Etre androgyne mystérieux, à la lisière du temps, et qui semble assister Eike dans sa course contre la mort en le ramenant à la vie après chaque assassinat, et en lui donnant l'outil lui permettant de voyager dans le temps, le digipad.

La diseuse de bonne aventure


On la rencontre dans le monde moderne, dans l'un des bâtiments de la ville. Elle nous renseigne sur l'heure de notre mort, indiquant à chaque début de chapitre l'heure de notre mort et donc le compte à rebours à l'issue duquel Eike va mourir.
Spoiler

le Docteur Wagner


Wagner vit en 1580, c'est un alchimiste qui recherche la Pierre philosophale à des fins hermétiques. Il souhaite ainsi obtenir la jeunesse éternelle. Il est le père de Margaret et Hugo.
Spoiler

Dana


Dana est une serveuse que Eike rencontre au début du jeu. Au cours du chapitre 2, Dana est hapée avec Eike par le digipad et se retrouve projetée avec lui en 1580. Dana semble se plaire dans cette époque.
Spoiler

Margaret Wagner


Margaret est la fille du Dr Wagner et la soeur de Hugo, elle vit dans le passé (1580). Heike la rencontre lors de son premier voyage dans le passé, alors qu'elle est en prise à l'hystérie de trois paysannes révoltées par sa tenue et son comportement. C'est que, en fait, Margaret est une fille aux idées modernes, pas vraiment de son époque, et lorsqu'elle se retrouve dans le monde de Eike (2001) elle semble pariculièremenr s'y plaire.
Spoiler

Hugo


Hugo est le fils de Wagner, et frère de Margaret.
Spoiler

Eckart Brum


Eckart est le directeur du musée dans lequel Eike a l'habitude d'aller.
Spoiler

★★★★★

L'OST

Un autre des gros points forts de ce jeu, renforçant considérablement son ambiance: sa bande son! Des mélodies tantôt discrètes, tantôt remarquables, elles font cependant toujours mouches et ajoutent beaucoup à l'ambiance sombre du titre. Une musique signée Norikazu Miura, Hana Hashikawa et Sayaka Yamaoka.

l'intégrale de l'OST
★★★★★

Les ENDING


l'intégrale des ENDINGS


Voici venu maintenant le temps de vous proposer 3 mini-articles sur des aspects essentiels du jeu

Le voyage à travers le temps

Comme on a pu le voir, ce jeu possède des qualités indéniables, tenant autant à ses fins multiples qu'à son ambiance, ou encore à sa réalisation. Mais je vais parler maintenant de son système de voyages à travers le temps, un procédé maintenant bien connu des œuvres issues du monde du jeu-vidéo ou encore du 7e Art. Shadow of Memories propose à partir de là toute une réflexion inintéressante sur le Temps, le Destin, et la possibilité de mondes parallèles. Ainsi l'Homunuculus expose à Eike sa vision selon laquelle plusieurs parallèles existent simultanément, la conception de l'Histoire n'est même plus linéaire, elle se trouve avec des connexions, des embranchements perpétuels et illimités.

Pour comprendre l'émergence de ces mondes parallèles, il faut remonter aux découvertes de la physique quantique.
Le monde parallèle est un monde séparé du nôtre, qui possède ses propres dimensions d'espace et de temps. La théorie d'Everett, appelée aussi théorie des états relatifs, ou encore théorie des mondes multiples, est une interprétation de la mécanique quantique. Elle trouve son application dans le fameux paradoxe du chat de Schrödinger, le paradoxe du chat de Schrödinger dans l’interprétation d’Everett des mondes multiples (many worlds).
Un chat est enfermé dans une boîte avec un flacon de gaz mortel et une source radioactive. Si un compteur Geiger détecte un certain seuil de radiations, le flacon est brisé et le chat meurt. Selon l'interprétation de Copenhague, le chat est à la fois vivant et mort. Le chat est à la fois mort et vivant, avant même l'ouverture de la boîte, mais le chat mort et le chat vivant existent dans des bifurcations différentes de l'univers, qui sont tout aussi réelles l'une que l'autre. Chaque événement est une bifurcation.

Beaucoup d'oeuvres de fiction reposent sur cette théorie d'Everett, parmi lesquelles pour le monde du jeu vidéo, Shadow of Memories ou encore Bioshock Infinite.
Les physiciens ayant beaucoup d'humour, je vais citer ici une petite blague bien connue au sujet de cette théorie des univers parallèles.

« Deux physiciens prennent un avion. En route, les deux moteurs s'arrêtent et l'avion pique vers le sol. "Crois-tu que nous allons nous en sortir ?", demande le premier. "Sans aucun problème", répond l'autre "il y a une quantité d'univers où nous ne sommes même pas montés dans cet avion" ».

★★★★★

L'alchimie

l'alchimie est une discipline visant à la transmutation des métaux en or. C'est là la finalité première de cette tradition, il s'agit là en tout cas de sa tradition opérative, différente de sa dimension spéculative, cette dernière ayant des connexions avec l'hermétisme, le rosicrucianisme ou encore la franc-maçonnerie.

Le but de l'alchimie opérative, ou de l'Hermétisme dans sa dimension populaire (technique), différent de l'Hermétisme savant (philosophique), est la Grande Oeuvre (magnum opus), c'est-à-dire la réalisation de la pierre philosophale, pierre susceptible de transmuter les métaux, de guérison infaillible (panacée), et d'apporter l'immortalité. C'est cette dernière finalité que recherche Wagner dans Shadow of Memories. Historiquement, les alchimistes ont abandonné peu à peu cette idée de transmutation des métaux, et donc, de la pierre philosophale, pour se consacrer uniquement à cette vaste entreprise de transformation de soi-même. C'est le passage de l'alchimie opérative à l'alchimie spéculative. C'est dans ce contexte qu'est né par exemple le mouvement Rose+Croix en Allemagne, ce pays étant le centre majeur des différentes traditions alchimiques, et ce n'est pas un hasard si l'action de Shadow of Memories y prend place.
★★★★★

La ville de Rothenburg ob der Tauber

Enfin en transition de ce qui précède, je terminerai par ce qui fait aussi l'âme de ce jeu: la ville de Lebensbaum. Il est intéressant à ce titre de faire remarquer qu'au cours du chapitre 2, Eike meurt par la main d'un ennemi qui semble caché dans le (seul) grand arbre de la place centrale, contraste amusant avec le nom même de la ville (Lebensbaum signifiant "Arbre de Vie").
Cette ville de Lebensbaum, que l'on prend plaisir à découvrir au gré des époques (que l'on songe aux changements architecturaux affectant l'église) existe bel et bien en Allemagne, mais elle se nomme en vérité Rothenburg ob der Tauber. C'est une ville située en Bavière, en Franconie. Je finirai mon topic sur quelques images de cette ville, que les joueurs du jeu reconnaitront sans difficulté, tant la reconstitution est méticuleuse.



Edité par les 7 memores le 25/12/2013 - 04:14

Modérateur
Portrait de LittleHardy
Hors ligne
A rejoint: 26 décembre 2011
Contributions: 6893
Re: [PS2][XBOX] Shadow of Memories

Je supprime celui-là en attendant ou tu préfères l'éditer plus tard ?

Content de voir qu'une présentation sur cet excellent jeu est en court en tout cas. J'ai failli le faire moi-même il y a quelques temps mais manque de temps. Je ne manquerais pas d'y ajouter mon avis. ^^

Portrait de les 7 memores
Hors ligne
A rejoint: 21 décembre 2012
Contributions: 255
Re: [PS2][XBOX] Shadow of Memories

le temps d'éditer mon post j'avais même pas vu ton post! je pense que j'vais garder celui-ci maintenant!

Content de rencontrer enfin un joueur qui connait cet excellent jeu trop méconnu! :)

J'ai pas forcément cherché l'exhaustivité, j'ai pu faire des impasses, faute de temps aussi. Au moins ça a le mérite de combler une lacune en attendant peut-être d'autres présentations.
Je corrige au fur et à mesure les coquilles et autres fautes de frappes qui ont pu se glisser ça et là.

Edité par les 7 memores le 25/12/2013 - 03:32

Portrait de kenneth
Hors ligne
A rejoint: 2 octobre 2011
Contributions: 7022
Re: [PS2][XBOX] Shadow of Memories

j'y ai joué chez un pote pendant 2h, ça m'avait vachement plu et le concept était vraiment intéressant! superbe présentation en tout cas :)

Edité par kenneth le 25/12/2013 - 03:56
Portrait de RaZiel
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 153
Re: [PS2][XBOX] Shadow of Memories

Tiens, un jeu que je ne connait pas et qui a l'air sympa au niveau du scénario. En même temps ça m'étonne pas, monsieur Memores semble avoir bon gout :D

Sinon la présentation est sympa, j'aime bien les petites étoiles entre chaque article, c'cool !

Le sac a bière préféré des Blindtesteurs. :D


"Si tu veux me parler, envoi moi un fax."

Portrait de les 7 memores
Hors ligne
A rejoint: 21 décembre 2012
Contributions: 255
Re: [PS2][XBOX] Shadow of Memories

héhé, merci pour ce retour positif! :)

ce jeu mérite vraiment d'être davantage connu, et maintenant que je sais qu'il existe sur psp, je vais tâcher de me le procurer!

Portrait de kenneth
Hors ligne
A rejoint: 2 octobre 2011
Contributions: 7022
Re: [PS2][XBOX] Shadow of Memories

truc qui n'a rien à voir mais je suis allé sur ton profil et tu y as inséré une musique? comment t'as fait?(si y a un topic consacré à ça envoie juste le lien comme ça on fait pas trop de hs stp :) )

edit: merci pour le mp :) je vais voir tout ça ;)

Edité par kenneth le 25/12/2013 - 21:38
Modérateur
Portrait de LittleHardy
Hors ligne
A rejoint: 26 décembre 2011
Contributions: 6893
Re: [PS2][XBOX] Shadow of Memories

Très bon topic sur ce superbe jeu, en espérant que ça donne envie à certains de s'y plonger. ^^

Je suis assez étonné car tu m'a appris quelque chose concernant Eike (le spoiler), je ne sais pas comment je suis passé à côté. :o

Les gros points forts de ce jeu sont clairement son ambiance et son histoire. Le départ du jeu est un peu lent et m'a donné envie d'arrêter, mais si tôt que l'histoire s'est lancée je ne me suis plus décollé du jeu et je l'ai terminé en une traite, puis je l'ai recommencé sur ma lancée pour en voir toutes les autres fins. Je suis un peu resté sur ma faim concernant la durée de vie, car le jeu se termine en environ 3/4h il me semble, mais disons qu'au moins il se recommence assez facilement.

La narration est excellente (mis à part pour Eike dont je trouve que le doublage manque de conviction malheureusement) et je me suis réellement attaché et intéressé aux personnages, le plus intéressant étant de comprendre leur histoire à travers différentes époques. Il y a également tout l'aspect "polar" du jeu, qui nous fait nous interroger sur l'identité du tueur pendant tout le jeu. Franchement, même avec une histoire aussi fournie, tout prend du sens à la fin du jeu et ça c'est un énorme point fort.

Le principe de base du jeu est assez simple, empêcher Eike de mourir en faisant les événements différemment, mais l'histoire se complexifie toujours un peu plus au fil des chapitres sans pour autant perdre le joueur, et je trouve que c'est un tour de force. On aura finalement des quêtes qui iront plus loin que de simplement tenter de sauver Eike, et qui mêleront au destin de Eike le destin de plusieurs autres personnages.

Le fait de voir la même ville à travers différentes époques est quelque chose que j'adore, j'adorais déjà ça dans retour vers le futur avec le fait de par exemple voir l'hôtel de ville en construction dans le 3, on retrouve le même principe ici avec des petits détails dans le même style. L'ambiance de la ville est également géniale, merci pour le petit dossier sur celle-ci (c'est vrai que la ressemblance entre les bâtiments du jeu et les vrais est flagrante !). D'ailleurs le traitement des couleurs dans le jeu en ce qui concerne la ville est assez marrant, dans les années 2000 le monde est plutôt coloré alors que dans les années 70 on a un ton plus grisé style noir & blanc (ce qui me rappelle le film Plaisantville personnellement ^^), et dans les années 1500 on a carrément un ton sépia. ^^

Bref, c'est un jeu que je conseille vivement ! :)

Ah PS :

Citation:
Shadow of Memories propose à partir de là toute une réflexion inintéressante sur le Temps, le Destin, et la possibilité de mondes parallèles

Je ne pense pas que tu voulais écrire "inintéressante". :p

Edité par LittleHardy le 06/01/2014 - 20:45

Portrait de les 7 memores
Hors ligne
A rejoint: 21 décembre 2012
Contributions: 255
Re: [PS2][XBOX] Shadow of Memories

merci LittleHardy pour ton avis.

Oui ce jeu se finit un peu rapidement, en 4h/5h grand maximum, mais les fins multiples donnent au titre un fort potentiel de replay value.
Comme toi, j'ai beaucoup apprécié le jeu pour son ambiance, l'atmosphère qui se dégage du jeu, et qui tient pour beaucoup aux thèmes abordés, celui de l'alchimie, du voyage dans le temps entre l'Allemagne médiévale et l'Allemagne actuelle, et comme tu le remarques très justement en soulignant le traitement des couleurs, différent selon les époques, sepia/couleurs chaudes en 1500, noir&blanc/couleurs froides pour 1900 et 1970, et couleurs normales pour les années 2000.

Si comme tu le dis le principe du jeu est assez simple (prévenir la mort de Eike), le procédé est efficace, c'est un plaisir de voyager dans le temps et de voir les changements qui ont affecté la ville, ne serait-ce qu'au niveau de son architecture, et de constater les influences dans le futur/présent des actes réalisés par le passé.

J'ai volontairement attiré l'attention sur la ville allemande car elle est selon moi un personnage à part entière du jeu (je compte d'ailleurs m'y rendre un jour), un personnage qui évolue dans le temps et qui est affecté, tout autant que les personnages humains, par les voyages dans le temps. Voyages dans le temps qui permettent toute une réflexion (intéressante et non "inintéressante" je confirme, je bégaye des doigts) sur le Temps, le Destin et la possibilités d'Univers parallèles. Ce fut pour moi l'occasion de me pencher sur la question du Temps et du Destin dans les jeux vidéos, et notamment Bioshock Infinite, qui présente d'assez grandes similitudes sur le principe (la théorie des univers multiples d'Everett) avec Shadow of Memories.

Un jeu à découvrir au plus vite, assurément.

Edité par les 7 memores le 12/01/2014 - 21:08

Portrait de jehuty06
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 6143
Re: [PS2][XBOX] Shadow of Memories

Oh mon dieu sa me rajeunit pas sa !
J'en entendais parler de se jeu mais j'ai jamais mis les mains dessus la modélisation des visages était énorme je trouve, je l'avais complétement oublier se jeu sa fait trop bizarre

Portrait de Chambers.R
Hors ligne
A rejoint: 22 avril 2012
Contributions: 75
Re: [PS2][XBOX] Shadow of Memories

Un de mes plus beau souvenirs de gamer. Merci!

-The name is Rebecca Chambers but it`s Officer Chambers to you!