Skip to Content

Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Dernière contribution

1036 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Hito_Shura
Hors ligne
A rejoint: 21 décembre 2020
Contributions: 6399
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Citation:
Ah non j'étais pas du tout au courant de ça la vache ! Faudrait que j'aille voir ça sur YT xD Tu sais si ça a été patch depuis ?

L'argent infini existe toujours avec la mitraillette + reset des améliorations :

Par contre celui sur les Divider je sais pas si c'est encore possible vu que j'ai jamais essayé :

J'imagine qu'il le dit dans la vidéo mais je crois qu'il faut l'amélioration du coup au CAC pour pouvoir le foutre au sol au début du combat puis Stase et ça enchaîne

J'avais vu un streamer le faire en live avec le lance-flamme et les items ont tellement pop que le jeu a crash XD

Edité par Hito_Shura le 25/11/2023 - 01:37

Bullshit !! ¯\_(´-ι_-`)_/¯
Le trailer de Silent Hill 2 remake pue la merde.

Portrait de MATsolid-snake44
Hors ligne
A rejoint: 20 novembre 2011
Contributions: 15985
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Citation:
Sur l'autonomie : là OUI : c'est dramatique (d'autant que le câble de recharge n'est pas très long) : 6-8h la dualsense contre 20-30h je crois pour le pad xbox (kit play & charge) : il n'y a pas photo.

Je n'ai jamais compris l'intérêt porter à l'autonomie d'une manette : 8h c'est large pour faire une partie, sans tomber en rade! Vous jouez combien de temps d'affilée, vous? Moi, rarement plus de 3-4h, après j'ai besoin d'une pause. Si tu penses à charger ton pad entre deux parties, c'est bon. Au final, ça revient au même que de mettre son smartphone à charger tous les soirs!

Edité par MATsolid-snake44 le 25/11/2023 - 02:04

Portrait de Genesis
Hors ligne
A rejoint: 12 juillet 2012
Contributions: 10030
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Les vrais ont deux manettes et la station de charge... :P

C'est pas mal Dark Souls 2.

Portrait de Umbasa
Hors ligne
A rejoint: 2 septembre 2011
Contributions: 28527
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Citation:
Je n'ai jamais compris l'intérêt porter à l'autonomie d'une manette :

xD

Devoir moins la recharger tout simplement. xD

Moi ça me casse les bonbons perso de devoir mettre le câbles à chaque fois je suis souvent sur Youtube et obligé de laissé la manette allumé du coup je la recharge trop.

Portrait de Mirilith
Hors ligne
A rejoint: 16 octobre 2018
Contributions: 7143
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Citation:
Je n'ai jamais compris l'intérêt porter à l'autonomie d'une manette : 8h c'est large pour faire une partie, sans tomber en rade!

Disons que c'est un petit plus quoi, effectivement tant qu'elle est suffisante pour une journée ça pose pas de problème particulier. Le problème de la Dualsense à ce niveau là, c'est qu'autant en mode manette normale ça va, autant avec tout le barda en marche ça tient clairement pas la journée.

Mais sinon les deux ont leurs avantages, la Dualsense est beaucoup plus plug & play que la manette Xbox par exemple (rappelons que de base, la manette Xbox se recharge ... A PILES). Le vrai système de recharge Xbox est très efficace mais il s'achète séparément. Puis évidemment la Dualsense embarque des technologies qui n'existent pas sur la manette Xbox.

Bref, question de goûts : je pense pas que l'une soit supérieure à l'autre.

I command thee ... KNEEL !

Portrait de nexy
Hors ligne
A rejoint: 29 décembre 2011
Contributions: 24527
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Existe sur plusieurs plateformes, optimisé et fait sur Series S/X

Il était une fois un petit garçon d’une dizaine d’années fan des tortues, toujours présent pour suivre le nouvel épisode, une trentaine d’ années plus tard il lança alors le dernier jeu vidéo sortie en date concernant les 4 Tortues, la cinématique de l’intro (en English, car il ne savait pas encore un mot de Français a cette époque) l’envoya a sa jeunesse, la nostalgie dans un premier temps fit son office et puis dans un second temps le petit garçon se rendit compte que son générique a subit des modifications, il a également apprécié le générique Français après 95 c’est juste que les paroles n’avaient rien a voir avec celles d’origine, le jeu conservant le générique dans sa version originale, dépourvu de VF.

Après avoir choisi le héro, le jeune garçon se met alors a rêver devant l’esthétique du jeu, très réussie, les niveaux sont très variés au niveau du visuel, qui nous font revivre dans les grandes lignes les aventures des 4 tortues, leurs maître Splinter et April qui n’en manque pas une pour s’incruster, chaque niveau commencant et se terminant avec une série d’images fixes…, il est évidemment appréciable de la retrouver, de pouvoir la jouer, mais je n’ai aucun souvenir de April combattant avec un micro a la main, la négligence de la jeunesse…

Pendant ce temps le jeune garçon a aperçu 4 grenouilles dans le jeu, a cette époque il était heureux de faire connaissance avec les alter ego des Tortues, il s’amusa également a fabriquer leurs armes pour jouer, le jeu réalisera il son rêve enfin en les rendant jouable ? Et bien non…, on les rencontre, on leurs donne des insectes, fin de l’histoire…

Le jeu nous fait parcourir un total de 16 niveaux retraçant un résumé des aventures des Tortues, il y a certains niveaux qui se passent avec l’overboard mais ce ne sont pas vraiment les phases les plus réussi, bien qu’on voit l’ombre au sol pour se repérer, c’est quelque peu imprécis est on est content quand on reateri a nouveau au sol, qui est le vrai atout du jeu, chaque niveau se finissant avec un boss, qui nous surprendront pas les fans, et c’est peut être la l’un des problèmes que présente le jeu, on est sur un terrain connu, qui propose du fan service appréciable qu’on a pu voir dans d’autres jeux, notamment l’épisode SNES qui est peut être le meilleur et le plus connu jusqu'à lors mais sans jamais aller au delà…

Le jeu présente la ville au départ, ou les chemins s’entrecroisent, elle présente également les personnages pour lesquels il faut ramasser quelques objets dans les niveaux et les leurs rendre, sorti de la elle ne présente pas vraiment d’attrait particulier, on pourrait même s’en passer, pendant les niveaux on nous demandera quelques défis plus ou moins difficiles, ne pas se faire toucher par quelque chose ou lors d’un niveau entier, ne pas utiliser une attaque spéciale etc…, qu’on pourra remplir ou casser quelques objets.

Le jeu présente 2 modes, le mode histoire qui en cas de game over n’est pas très pénalisant, d’ailleurs le jeu n’est pas très difficile a partir du moment ou on commence a maîtriser les tortues, mais malheur peut arriver, et le mode Arcade, la les règles sont celles de l’époque, vies limité, game over définitif, j’ai opté pour la première option et j’ai eu le Game Over tout a la fin, il aurait été fâcheux de tout refaire si j’avais choisi le mode Arcade.

Les personnages ont tous leurs statistique « Degat » « Portée » « Vitesse » et si a prime abord on se surprendra a bien choisir en éliminant selon nos préférences, voir prendre Leonardo qui est le plus équilibré, en fin de compte on s’aperçoit surtout que tous les personnages sont équilibrés, ce qui n’est pas un mal bien entendu, par exemple Mica compense complètement sa petite portée par sa vitesse, Raph sa porté par sa puissance et Donatello sa puissance par sa portée qui couvre la moitié de l’écran, April parait peut être inférieure mais ce n’est pas du tout le cas, car après avoir essayé tous les personnages, enchaîne légèrement mieux que le maître Splinter, le dernier perso lui se débloque en fin de jeu et n’est pas forcement le meilleur, 2 autres personnages sont présents mais font parti du DLC et pas de Grenouilles…, carton jaune.

Niveau possibilités en combat, dans un premier temps on est dans du conventionnel, un bouton pour sauter, un bouton pour attaquer, un bouton pour attaque spéciale et pour esquiver, mais en jouant on se rend tout de même compte qu’il est possible de faire des combinaisons entre divers coups ce qui fait qu’on peut créer nos propres enchaînements selon si on est en l’air, si on fait 2x « devant » avant etc, ce qui fait que c’est tout de même assez complet et jouissif une fois mis en place, les attaques spéciales sont dévastatrices, notre jauge augmente après avoir tapé sur plusieurs adversaires, ses attaques sont utiles quand on est submergé ou contre les boss, même a ce niveau la les personnages sont équilibrés, certaines ont plus de portée, d’autres les AS durent plus longtemps etc…

Le jeu est également jouable jusqu'à 6, seul au niveau de la lisibilité c’est ok, jusqu'à 6 je n’ai pas pu le vérifier moi-même, mais au niveau de la lisibilité ça doit être plus compliqué, surtout si on admet le friendly fire, je voudrai également préciser que la fin dépend du personnage choisi, autrement dit si vous voulez voir toutes les fins il faudra terminer avec tous les persos, l’aventure se fait en 3/4h en ligne droite, j’ai joué 5h pour tester tous les personnages et trouver les objets pour tous les personnages non jouable.

Conclusion:

Le petit garçon fut heureux devant le fan service offert par le jeu, devant cette esthétique d’un univers qu’il a beaucoup apprécié a cette époque ou l’intro l’a fait vibré et ou il a pu retrouver ce gameplay d’époque qui rappelle inévitablement l’épisode SNES, qu’il a d’ailleurs apprécié, a cette époque ça serrait sûrement un 8/10, mais voila il est passé devant le miroir qui lui a dit que trente années plus tard, le jeu n’est pas long et se contente du fan service sans jamais surprendre, tout est conventionnel mimant presque « Turtles in Time » alors que le grand garçon désormais voulait des surprises, de l’inattendue, le surplus qui ferait que même aujourd’hui c’est un grand jeu, s’interrogeant alors sur sa possible sévérité il lança un jeu similaire de cette même époque, mais ça, ça sera dans la critique suivante…

+ Esthétique
+ Intro/Fan service
+ Gameplay d’époque

- (Trop) Fan service
- Les Grenouilles?
- Carte inutile

6.5/10 Sympa

Edité par nexy le 25/11/2023 - 20:53

Portrait de nexy
Hors ligne
A rejoint: 29 décembre 2011
Contributions: 24527
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Sorti initialement sur Xbox One, fait sur Series S/X

Suite a Shredder’s Revenge au tour des Grenouilles de l’espace, qui furent également un BTA que j’appréciais a l’époque, notamment la version Arcade et sa DA qui fut d’une certaine qualité, que j’ai rejoué et refini il n’y a pas si longtemps avec Rare Replay, toujours un plaisir, mais on est la pour parler du dernier en date, c'est-à-dire « Battletoads » tout court et voir ce qu’il vaut a coté ou après Shredder’s Revenge, est ce moi qui a trop grandi, le BTA qui se devait d’évoluer, ou les 2, ce qui est probablement la bonne réponse.

On s’apprête alors a retrouver ce qui nous a plu a l’époque comme ce fut le cas pour Shredder’s Revenge, avec un visuel alléchant, et la c’est le premier drame, une DA qui empreinterait un style des animés « Guilli » (je ne sais pas si je l’otthographie correctement) avec une esthétique HD mais HD Flash ce qui se fait en général sur smartphone, on découvre alors nos 3 Grenouilles…, et la pauvre Dark Queen, qui n’est ni dark et n’a plus rien d’une « Queen », alors j’ai mal a mon Battletoads (comparaison en images qui suivent)…

Le jeu présente la particularité de vouloir faire une sorte d’animé au fil de l’aventure avec des phases jouable mais pas seulement BTA, mais avec un mélange (plus ou moins savant) de tout un tas de genre, qui se passent dans le mode histoire avec plusieurs difficultés, mais une fois débloqués peuvent être rejouer ou vu en chapitre a partir du menu de départ, évidemment les paramètres pour faire quelques petits ajustements qui sont eux aussi présents.

Pendant les phases animés, qui sont en général des intros et des fins de niveaux, se faisant entre les grenouilles et diverses rencontres, avec l’humour, la particularité des jeux « Rare » qui en plus de proposer un jeu propose l’humour se prenant toujours au second degré, évidemment on est pas au niveau de Conker ou toutes les limites étaient atteintes mais disons qu’il y a de quoi se marrer, cependant parfois ces phases sont longues, trop longues, alors qu’on veut jouer, alors évidemment c’est « rigolo » mais il faudrait pas que l’animé prenne le pas sur ce pourquoi on est la au départ, juste jouer au jeu…

Au niveau du gameplay, on a nos 3 grenouilles qui ont chacune leurs propre mouvements et statique (non montrés) car il s’agit du petit rapide mais pas puissant, du personnage équilibré et du gros qui est lent mais qui fait le max de dégâts, pour la disponibilité du panel de mouvement on est comme pour Shreder’s Revenge, un bouton qui sert a enchaîner des coups normaux, un coups puissant qui fait sauter la protection et des coups spécifiques « spéciaux » et spécifique a chaque grenouille, donc 3 personnages plutôt équilibrés, mais pour moi y en a qui sort du lot car l’enchaînement des diverses attaques s’enchaînent, toutes, des coups classique, puis le gros coup qui envoi l’adversaire en l’air et nous également (contrairement aux 2 autres grenouilles) ce qui nous permet le dernier qui ensuite nous fait taper au sol avec le marteau piqueur et on a une sorte de dash pour évasion ou changer rapidement de coté.

Lors de certains niveaux il y a quelques petits mini jeux qui se mettent en place, certains pour désactiver la sécurité, qui une fois compris se passent très bien, et d’autres moins compréhensibles et plus ardues, on retrouve également une simili phase avec les Jets qu’on a eu dans le célèbre niveau 3 de l’épisode NES que peu de joueurs sont arrivés a passer, je vous rassure, ici c’est bien plus lent, parfois un peu long, et il s’agit de changer de couloir en appuyant gauche ou droite et parfois saut quand un obstacle horizontal nous fait face, de souvenir il y a 2 phases comme ça dans le jeu, vers le début et a la fin, et elles ne sont pas bien palpitantes sans pour autant être complètement ratés.

Le jeu a aussi la particularité de proposer d’autres genres, comme des phases de « Shoot » n’étant pas expert du genre j’en ai tout de même joué quelques uns et j’ai bien aimé ceux qui avaient une certaine particularité comme pouvait avoir Ikaruga, pour éviter les tirs ennemis on adopté la couleur du tir, évidemment ici on est dans du plus classique, des ennemis avec leurs pathfiding spécifique qu’on dégomme et on conserve toujours le fameux dash, qui ici nous sert donc a se sortir des positions les moins confortable (comme dans le fameux rogue lite Enter The Gungeon), des phases qui sont efficaces sont réinventer l’eau chaude.

On a également des phases de plateformes avec un personnage spécifique, ou il s’agira de parcourir un niveau en actionnant divers interrupteurs et en enjambant des trous avec une combinaison « roulade + saut » qui n’est pas sans rappeler DKCR/DKCTF (Rare Donkey toussa) mais attention bien que plaisantes on est loin des niveaux des Donkey sans pour autant être complètement ratés.

Le problème c’est que le jeu dans sa volonté de varier se perd, au début on s’attend a un BTA et puis on revoit plus ces phases pendant longtemps au profit d’autres phases plutôt réussi comme le Shoot, plutôt moyenne comme les phases de plateformes, mais parfois on est des niveaux curieux avec une sorte de tableau de bord a mini jeux ou il s’agit de stabiliser le vaisseau, j’ai passé plus de 20 minutes pour finir ce niveau (la personne du screen encore plus) qui rend maboule, on ne sait pas ce qu’on veut de nous, on ne connait pas les règles des mini jeux, donc on tâte un peu au piffe avec espoir et il faut en réussir un certain nombre avant de passer au niveau suivant.

Parmi ces mini jeux ratés, y en a tout un tas, des QTE moisis, des poulets a viser avec un smartphone, des mini jeux ou l’on va piffer, y a peut être une phase qui sort du lot qui arrive a la fin du jeu et elle est a l’image du jeu Splasher, en 2D, ou il s’agit d’appuyer sur le bon bouton qui va avec la surface sur laquelle on va atterrir, par exemple, A pour le sol, B pour Glace, X pour désert, Y pour le machin violet, et pendant ces phases il s’agit également de timer nos sauts sinon on tombe dans le trou, ce n’est pas trop difficile mais ça demande un certain doigté.

Conclusion:

Globalement parlant le jeu est amusant et plaisant a parcourir, des phases réussis et l’humour omni présent, mais les phases animés durent trop longtemps d’une part, d’autre part y a des phases du jeu qui sont complètement ratés, sans oublier cette DA immonde et ce petit zeste LGBT pas vraiment utile (d’ailleurs il y a un tacle dans le jeu a propos), un jeu qui sans être mauvais se perd un peu en route et avec son propos de départ, donc si vous voulez jouer a un BTA, prenez plutôt Shreder’s Revenge, si vous aimez l’humour et la variété et vous n’avez pas peur des phases ratés parmi les plus réussis, vous pouvez essayer celui-ci, comptez 4/5h de jeu (25 niveaux).

+ Gameplay
+ Humour
+ Variété des situations (shoot, plateforme)

- DA immonde
- Cinématiques trop longues
- Abus dans la variété (QTE, etc…)

6/10 Honnête

Edité par nexy le 25/11/2023 - 20:59

Portrait de Alexis88
Hors ligne
A rejoint: 11 octobre 2015
Contributions: 8414
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Comme tu as moyennement apprécié ce Shredder's revenge, difficile de te conseiller le DLC, mais perso, je l'ai adoré, ce n'est pas du "more of the same", loin de là, tu as deux nouveaux persos et même la possibilité ponctuelle de jouer Bebop et Rocksteady... :)

Edité par Alexis88 le 25/11/2023 - 21:04

Spoiler

Portrait de nexy
Hors ligne
A rejoint: 29 décembre 2011
Contributions: 24527
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Non pas "moyennement" (moyennement c'est 5), c'est sympa sans plus, je n'ai pas encore fait Streets of Rage 4 mais c'est probablement le meilleur des 3, les DLC avec moi c'est compliqué même pour les très bons jeux, un vrai DLC serrait les Grenouilles jouables dans leurs monde, je ne comprends pas ce manquement une énième fois alors que ça parait tellement évident.

Portrait de Populus
Hors ligne
A rejoint: 23 avril 2021
Contributions: 1688
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Nexy :

Omniprésent s'écrit en un seul mot ^^

Je ne suis pas mort, pas absent non plus, mais je reste dans l'ombre, pour le moment...