Skip to Content

Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Dernière contribution

644 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Vengeur
Hors ligne
A rejoint: 17 août 2013
Contributions: 272
Re: Référencement des critiques (topic provisoire)

voici mon 3ème test!
MEGAMAN X (SNES,DOS,IOS,wii)

genre: plateforme
développeurs: Capcom
éditeurs: Capcom
date de sortie: 17 et 29 décembre 1993 (Japon et Etats unis),25 mai 1994 (France) (SNES)/5 et 18 avril 2011 (Japon et Etats unis) (console virtuelle de la Wii)
testé sur: Super Nintendo

MEGAMAN: Une série que j'ai connu avec le premier opus sur la Game Boy Color d'une connaissance. J'adorais le concept de cette série, à savoir, choisir ses niveaux dans l'ordre qu'on veut. Mais il y a eu quelque chose qui m'a rebuté dans cette série: c'est sa difficulté. Les ennemis puissants et les sauts millimétrés ont eu raison de ma patience. Les années passèrent puis, un jour, je découvris l'existence de la suite de la série classique: Megaman X. Et quand j'ai vu l'image de la jackette avec ce Megaman plus adulte vêtu de sa magnifique "Light Armor", je me suis dis qu'il fallait laisser une seconde chance a la licence. Et là... ce fut une incroyable surprise!

Graphiquement impressionnant
Graphiquement, on peux considérer Megaman X comme une "vitrine technologique". Le jeu possède des graphismes impressionnants pour un jeu sorti en 1993 et il reste toujours aussi agréable a regarder. Tout comme les Megaman de la série classique, les environnements sont variés (niveau de glace, aérien, usine, mer, jungle, ect...) et les couleurs sont très bien choisies.

Une OST mémorable
Concernant l'OST de Megaman X, elle est cultissime! Voire une des meilleurs OST de la Super Nintendo! Les musiques sont si mémorables qu'on pourrait les fredonner sans le moindre problème, tout comme l'OST d'un Street Fighter 2. D'autant plus que les musiques, jouées à la guitare électrique, renforcent le coté plus "mature" de cette nouvelle série du nom de Megaman X. Sans oublier que ces musiques dynamisent les niveaux ce qui augmente considérablement notre plaisir de jouer à ce jeu!

Un gameplay excellent
Le concept de Megaman X reprend celui de la série classique, en l’occurrence: choisir ses niveaux dans l'ordre que l'on veut et chaque boss craint une arme particulière qu'on obtient en battant tel ou tel boss. Mais il y a eu des améliorations: Megaman X peux faire des wall jumps pour grimper à des endroits en hauteur inaccessibles. Seul défaut du gameplay, le recul de X quand il se prend une attaque: lors de quelque passages (deux ou trois dans tout le jeu), les ennemis sont positionnés au bord des plateformes et du coup, en touchant le joueur, ce dernier tombe dans le vide et meurt. X pourra aussi récupérer quatre pièces d'équipement de la "Light Armor" cachés dans les niveaux dans des capsules du docteur Light (le créateur de Megaman dans la série classique): les bottes (qui se trouvent en plein milieu de notre chemin et donc, obligatoire de récupérer pour finir le jeu contrairement aux autres objets et pièces d'armure) qui permettent de faire un dash pour aller plus vite et pour faire des sauts plus haut, le casque qui permet de briser certain blocs au dessus de nous, le buste qui permet de diviser les dégâts par deux, et une amélioration de notre arme principale qui permet de charger le X buster jusqu'au niveau trois afin de faire plus de dégâts. A cela, il existe aussi une cinquième capsule très bien cachée et donc le contenu est d'autant plus surprenant:

Spoiler
. X peux également récupérer des réservoirs de cœur qui permettent d'augmenter la taille maximale de la jauge de vie ainsi que quatre réservoirs d'énergie qui se remplissent quand on récupère des objets de santé alors que la jauge de vie du joueur est pleine, ce qui permet de les utiliser via l'inventaire en cas de danger contre les boss, par exemple. Le jeu est également moins dur que ceux de la série classique, ce qui n'est pas pour me déplaire.

Le souci du détail
En plus de ses graphismes impressionnants, Megaman X possède plein de petit détails qui prouvent que le jeu a été bien peaufiné. X cligne des yeux comme sur NES, mais quand il se fait toucher, il a une aura électrique qui l'entoure pour dire qu'il a été endommagé, remplaçant le "clignotement". X s’essouffle quand il lui reste peu de vie et de la buée sort de sa bouche dans le niveau de glace. Les ennemis ne disparaissent plus quand ils sont vaincus, mais ils sont réduits en pièces détachées, tout comme les boss qui explosent dans tout les sens une fois morts. Il y a aussi des éléments de décor destructibles, comme à l'image du pont dans le niveau d'introduction qui s’abîme à cause des attaques des ennemis et qui finit par s’effondrer. Autant de détail qui prouvent bien que la licence Megaman est bien passée des 8-bits aux 16-bits.

Un univers intéressant
L'histoire se passe cent ans après la série classique: alors que le docteur Light était sur le point de mourir, il décida d'amélioré Megaman en X tout en lui donnant la conscience d'un être humain mais en voyant qu'il pourrait dominer le monde si il le voulait, il décida de le désactivé. 30 années plus tard, un certain docteur Cain trouva X et décida de le réactiver et de copier ses fonctionnalités pour crée une nouvelle espèce d’androïde du nom de Réploïdes. Cependant, du fait qu'ils sont dotés d'une conscience, la plupart d'entre eux sont devenu criminel et dangereux et sont renommés Mavericks. C'est ainsi qu'une force du nom de Maverick Hunters a été crée pour arrêter les Mavericks. Malheureusement, le chef des Maverick Hunters du nom de Sigma commençait a être dangereux et est devenu le chef des Mavericks. Si le scénario reste classique (remplacer le docteur Willy par Sigma et les man par les Mavericks), l'univers du jeu reste intéressant et développé. Les docteurs Light et Willy n'étant plus de ce monde, la série X a vu plein d'autre personnages arriver comme Sigma, Vile ou le très charismatique Zéro et les sempiternels "man" de la série classique sont remplacés par les Mavericks qui ont une apparence d'animal et qui collent tout comme leur prédécesseurs à leur niveau respectif. La durée de vie va de 1 heures à 1 heures 30, ce qui est classique pour un jeu de plateforme.

Conclusion:

Les +:
- des graphismes impressionnants et toujours agréables de nos jours
- une OST mémorable qui contribue à l'esprit du jeu et dynamisent les niveaux
- un gameplay excellent ainsi que des nouveautés
- beaucoup de petits détails qui font que le jeu a bien été peaufiné
- un univers intéressant
- le design des nouveaux personnages
- une licence qui se renouvelle après six épisodes sur NES et qui a parfaitement réussi la transition des 8-bits aux 16-bits

Les -:
- le recul de Megaman X lors de quelques rares passages du jeu

Megaman X est un jeu culte de la Super Nintendo! Un jeu qui a su se renouveler après 6 épisodes sur NES et qui fait partie de ces séries, à l'instar de Mario, Zelda, Metroid ou encore Final Fantasy, à avoir parfaitement réussi la transition des 8-bits aux 16-bits! Un jeu a faire si vous êtes fan de jeu de plateforme et d'univers de science-fiction et robotique!

note:9.5/10

Voila, j'espère que ce test vous aura plus, n'hésiter pas a me dire ce que vous en avez penser et merci a tout ceux qui auront lu ce texte!

Edité par Vengeur le 07/02/2016 - 22:25

je m'appelle Vengeur,mais appelez-moi Ven.

Portrait de fuegosuave
Hors ligne
A rejoint: 4 juillet 2013
Contributions: 4080
Re: Référencement des critiques (topic provisoire)

Faudra vraiment que je le fasse un jour celui la :p
Surtout que niveau 16 bits, c'est juste magnifique ^^

Et hop ! Un nouveau parlons-en !

Portrait de NicoNico
Hors ligne
A rejoint: 6 décembre 2011
Contributions: 4068
Re: Référencement des critiques (topic provisoire)

Un autre petit avis très court^^

Titan Souls (Mac)

Team Mimic en ostryer de Vriginie

"All those moments will be lost in time, like tears in rain."

You gain brouzouf
My legs are ok

Portrait de fuegosuave
Hors ligne
A rejoint: 4 juillet 2013
Contributions: 4080
Re: Référencement des critiques (topic provisoire)

Tarzan (PS1, N64, PC)


Genre : Plate-forme
Développeurs : Eurocom
Éditeur : Disney Interactive
Date de sortie : 15 Octobre 1999
Testé sur : PS1

La fin du XXème siècle a vu paraître de nombreuses adaptations de films en jeux vidéo. Certaines d'entre elles ont marqués les esprits comme l'excellent Goldeneye 007 sur N64 ou encore Aladdin : La Revanche De Nazira sur PS1 (ouais je case un jeu de mon enfance que personne conait :p). Malheureusement, je ne vous apprends rien en vous disant que la plupart sont loing d'avoir marqué les esprits en témoigne le désormais culte Superman 64. Et aujourd'hui nous allons nous intéresser au cas de "Tarzan" sur PS1 et N64, un jeu pas si connu que ça mais qui s'est avéré être une excellente surprise (a noter que je n'ai pas découvert ce jeu étant enfant, la nostalgie ne viendra donc pas fausser mon jugement).

Une adaptation simiesque
Le scénario reprend celui du film de Disney. Chaque niveau est introduit par un extrait du film qui a tendance a toujours être très court mais bien compressé (a noter que l'utilisation de cinématique avant les niveaux était une technique plutôt utilisé dans les adaptations de films sur 64 bits, comme par exemple dans Hercule). L'ambiance respecte celle du film et tous les événements de celui-ci sont présents (le combat contre Sabor, la course poursuite avec les éléphants, la scène sur le bateau...). Par contre, oubliez l'idée d’essayer de comprendre le scénario du film grâce au jeu si vous ne l'avez jamais vu.

Des graphismes léchés
Graphiquement le jeu est très beau. Le jeu est en 2,5D a la manière d'un Pandemonium ou d'un Klonoa (dont j'avais déjà parlé ici). Cela apporte des jolis effets de cameras et de jolis points de vues (mais on perds un peu en lisibilité). Les personnages en 3D sont bien modélises et reconnaissables, les décors de jungle sont très jolis et les animations des animaux sont plutôt réussies et variées (un singe qui balance des fruits, un tigre qui bondit sur Tarzan...). Et comme ils faut bien que j'évoque aussi les défauts du jeu, je ne peux passer outre les environnements peu variées. Je sais bien que le film se déroule entièrement dans la jungle, et que varier les zones n'a pas du être chose aisé mais la on passe 95% du jeu dans une foret tropicale avec les mêmes arbres, les mêmes rochers et les mêmes animaux partout !

Saute Tarzan ! Saute !
Tarzan se manie a la perfection même si il faut un temps d'adaptation pour s'habituer a l'inertie des sauts. Pour se débarrasser des ennemis, vous aurez différents moyens a votre dispositions : donner des coups de couteaux (malgré une allonge d'environ 20 centimètres) ou lancer des fruits sur les méchants animaux qui veulent votre mort. On peut aussi taper sur le sol, histoire de trouver quelques secrets ou encore se balancer avec des lianes. D'ailleurs le jeu nous permet d'incarner Tarzan jeune et Tarzan adulte (mais pas seulement) ce qui pourrait être sympa si il y avait une quelque conque différence dans le gameplay des deux personnages.

Une balade variée
J'ai déjà évoqué les différents environnements du jeu, bien trop similaires entre eux. Heureusement ce n'est pas le cas du level diseign qui parvient assez bien a varier les situations. Ainsi, il ne sera pas rare de passer d'un niveau de plateforme classique en 2D a une phase de glissade pour finir sur une course poursuite en 3D. Quant au bestiaire, il est bien trop redondant et seul les 2 boss du jeu apportent un peu de changement a ce niveau la. Mais quand on prends un peu de recul, et qu'on y réfléchit on se rends compte que l'on ne s'est pas ennuyé une seule fois au cours de notre partie ! Mention spéciale au bruitages, très réussis.

Un joli contenu pour les perfectionnistes
Je finirais en vous parlant de la durée de vie. Si vous voulez uniquement finir le jeu vous en aurez pour 6 ou 7 heures le jeu n'étant pas une promenade de santé (il n'est cependant pas insurmontable pour autant). Mais si vous voulez le 100% il vous faudra remplir plusieurs conditions : ramasser tous les jetons, trouver les 6 lettres du mot TARZAN cachés dans chaque niveau, obtenir les 4 croquis qui donnent accès aux stages bonus et enfin finir le jeu en facile, normal et difficile. Bref vous en avez pour un bout de temps...

Conclusion

Les plus + :
- On ne s'ennuie pas
- Des graphismes réussis
- De super bruitages
- Une ambiance réussie
- Un bon contenu pour les amateurs de 100%

Les - :
- Des environnements pas assez variés
- Un bestiaire qui tourne en rond
- Une inertie bizarre
- Seulement deux boss

Tarzan est un bon jeu de plate-formes avec une bonne durée de vie, un level design bien pensé et de beaux graphismes. Peut etre aurait il pu connaitre un meilleur succès, si il n'avait pas accumulé une tonne de petits défauts a droite et a gauche qui viennent finalement, nuire a l’expérience de jeu.

Edité par fuegosuave le 05/02/2016 - 19:49

Et hop ! Un nouveau parlons-en !

Portrait de Vengeur
Hors ligne
A rejoint: 17 août 2013
Contributions: 272
Re: Référencement des critiques (topic provisoire)

Voici mon 4ème test!
THE TERMINATOR (GG,MD,MCD,MS,DOS,NES,SNES)

genre: action (version consoles)/course (version DOS)
développeurs: Probe Software (consoles)/Virgin Interactive (MCD)/Bethesda Softworks (DOS)/Radical Entertainment (NES)
éditeurs: Virgin (consoles)/Bethesda Softworks (DOS)/Mindscape (NES et SNES)
date de sortie: 1991 (DOS)/1992 (consoles)/1993 (MCD et SNES)
testé sur: Megadrive

TERMINATOR: Un des films qui a marqué à tout jamais mon enfance et qui reste depuis toujours un de mes films préférés. J'ai connu l'existence de l'adaptation Megadrive (et Mega CD par la même occasion) grâce à la vidéo de 20 minutes du Hooper. Ne sachant pas quoi penser, j'ai décidé de me prendre le jeu afin de me faire un avis dessus. Et globalement... j'ai été vraiment déçu!

Des graphismes corrects
Graphiquement, The Terminator a des graphismes corrects pour un jeu sorti en 1992 sans pour autant que ce soit une révolution. Les arrière-plans, plus particulièrement lors des niveaux où ça se passe à l’intérieur, sont plutôt bien réussis, tout comme les couleurs également bien choisies.

Une OST sympathique
Les musiques de The Terminator sont sympathiques et collent bien à l'ambiance du film de James Cameron, exception faite pour celle du premier niveau qui, bien qu'elle soit bonne, ne colle pas avec la situation du niveau (une musique joyeuse alors qu'on est dans le futur en pleine guerre contre les machines...). Les bruitages eux aussi, en plus d’être plutôt réussis (en particulier, le bruitage du fusil à pompe) contribuent a l'ambiance du film.

Un gameplay classique mais efficace
Dans The Terminator, le gameplay est tout ce qu'il y a de plus classique, Kyle Reese peut sauter, se baisser et tirer. Il peut utiliser des bombes à retardement pour exploser les portes et éliminer tous les ennemis à l'écran (seulement dans le premier niveau), utiliser des grenades et un M16 (également seulement dans le premier niveau et d’ailleurs, petite anecdote: dans le mode de difficulté facile, le M16 se trouve à l'entrée de la base des Terminators alors que les autres niveaux de difficulté, il faut vaincre un boss facultatif pour récupérer le M16 derrière lui. Une fois le M16 ramassé, il remplace définitivement les grenades) ainsi qu'un fusil à pompe (pour tout le reste du jeu). Pour ce qui est des animations, elles sont globalement très moyennes: autant les animations quand Kyle Reese sort le fusil à pompe de sa veste ou celles quand il se balance avec l'antenne d'un immeuble sont réussies, autant celles comme quand il saute sont ratées. Le bestiaire, quand à lui, possède différents ennemis: les grosse machines très résistantes et les Terminators très faibles (seulement le premier niveau), les voyous qui lancent des cocktails molotov et les policiers qui eux, sont immortels au passage, ce que je ne comprends absolument pas (est-ce dû à une polémique? A une histoire de moralité? Quoi qu'il en soit, je trouve que c'est complètement ridicule et c'est encore pire quand on est dans un jeu qui s'appelle The Terminator...) bien qu'on puisse les étourdir en leur tirant dessus pour passer, le Terminator qui est comme les policiers trois fois plus fort et trois fois plus résistant (deuxième et troisième niveau) et la version exosquelette du Terminator (dernier niveau). Kyle Reese peut récupérer des bouteilles de champagne laissées par des ennemis morts afin de régénérer sa santé.

Des gros problèmes de collision et de respawn
The Terminator souffre malheureusement de deux gros problèmes: si par malheur, le joueur se retrouve "pris en sandwich" entre deux ennemis, le jeu considère le joueur comme mort! Et c'est une chose très courante car, malgré qu'on puisse tuer les voyous, il peuvent lancer des cocktails molotov qui en plus de faire pas mal de dégâts, font reculer Kyle Reese et les collisions avec un ennemi peuvent faire très mal voir être mortelles (je conseille au joueur de se baisser pour éviter que ça arrive). Et si en plus on les combine avec les policiers immortels, voire avec le Terminator, c'est un véritable enfer! Sans oublier que les ennemis respawnent aléatoirement. Le dernier niveau est d’ailleurs le champion de cette catégorie, avec le Terminator qui peux respawner aléatoirement à chaque fois qu'il quitte l'écran, et si on peux lui infliger des dégâts au moment où il perd ses jambes, il devient invincible et les balles ne lui font plus rien, et si par malheur le joueur tombe dans un cul-de-sac et qu'il est devant lui, étant donné qu'il ne peut pas sauter par-dessus, il est condamné... et comme dans ce jeu, le joueur n'a qu'une seule vie et aucun continue, c'est game over et retour a l'écran titre! Ces défauts a eux seuls suffissent pour gâcher tout le plaisir du jeu! Et personnellement, presque toutes mes morts ont été dues a ces problèmes!

Une durée de vie beaucoup trop courte
The Terminator suit fidèlement le scénario du film: on incarne Kyle Reese et on doit protéger Sarah Connor du Terminator. Il y a quatre niveaux: le premier niveau est le futur, le deuxième les rues de Los Angeles ainsi que la boite de nuit où on rencontre Sarah Connor et le Terminator, le troisième le commissariat et le dernier l'usine où il faut mener le Terminator à la pressure. A chaque début de niveau, on a droit à une ou deux belles images digitalisées, ce qui est appréciable. Le jeu se termine en 15-20 minutes (4 à 5 minutes pour finir chaque niveau), c'est beaucoup trop peu... et vu les gros problèmes énumérés un peu plus tôt, on peut en conclure que The Terminator est l'archétype du jeu extrêmement court mais également extrêmement frustrant.

Conclusion:

Les +:
-des graphismes corrects
-une OST sympathique qui collent bien à l'ambiance du film
-un gameplay classique mais efficace
-certaines animations réussies
-des belles images digitalisées

Les -:
-certaines animations ratées
-les policiers immortels
-les dégâts de collision des ennemis qui peuvent être fatals
-le respawn aléatoire des ennemis
-une durée de vie beaucoup trop courte

The Terminator est un mauvais jeu, un véritable gâchis. Quel dommage quand on sait que c'est le grand David Perry (celui à qui on doit Aladdin sur Megadrive, les deux Earthworm Jim ainsi que Robocop VS Terminator) qui a programmé ce jeu qui avait pourtant toute ses cartes en main. Si le jeu avait une durée de vie triplée (comme une durée de vie d'une heure et une douzaine de niveaux) et si il n'y avait pas ces problèmes de dégâts de collision et de respawn aléatoire des ennemis, ça aurait pu être un bon jeu. Malheureusement, ce n'est pas le cas...

note:4.5/10

Voila, j'espère que ce test vous aura plus, n'hésiter pas a me ce que vous en avez penser et merci a tout ceux qui auront lu ce texte!

je m'appelle Vengeur,mais appelez-moi Ven.

Modérateur
Pixel Boy
Portrait de Chuck Chan
Hors ligne
A rejoint: 2 septembre 2011
Contributions: 3242
Re: Référencement des critiques (topic provisoire)

Alors je ne suis pas sûr du tout, mais j'ai l'impression que la version NES et SNES n'est pas la même que la version Megadrive, je pense que c'est un tout autre jeu. C'est un peu le bordel, JV.com l'annonce aussi sur PS2 et PSP, mais c'est aussi un autre jeu. source http://terminator.wikia.com/wiki/The_Terminator_(video_games)

Portrait de fuegosuave
Hors ligne
A rejoint: 4 juillet 2013
Contributions: 4080
Re: Référencement des critiques (topic provisoire)

Citation:
Le jeu se termine en 15-20 minutes (4 à 5 minutes pour finir chaque niveau), c'est beaucoup trop peu... et vu les gros problèmes énumérés un peu plus tôt, on peut en conclure que The Terminator est l'archétype du jeu extrêmement court mais également extrêmement frustrant.

Et la j'ai toussé :(

Et hop ! Un nouveau parlons-en !

Portrait de nexy
Hors ligne
A rejoint: 29 décembre 2011
Contributions: 16005
Re: Référencement des critiques (topic provisoire)

Il est si bien que ça Remember Me?, je suis passé 10x a coté, peut être que la prochaine sera la bonne ^^.

Sinon je connaissais Klonoa et Tarzan a l’époque, c’était pas mal, mais c’était considéré un peu comme enfantin, et Tombi lui n'a pas été très apprécié par la presse donc je doute que c’était lui qui faisait de l'ombre.

Medal oh Honor de 2010 était pas trop mal (mais court 6h) mais pour sa suite "Warfighter" ils sont retombé dans les travers, il utilise le même concept que COD mais en moins bien.

Les Megaman a l'occasion des épopées de Hooper, j'ai fait le 1 et le 2, en enchainement avec le 3 j'ai eu l'overdose et des impressions de déjà vu, j'ai battu les premiers boss, et il me restait a m'attaquer au Dr, mais sérieux j'en pouvais plus.

Sinon désolé d'avoir rien écris depuis longtemps, mais ces temps si j'ai peu de temps et le temps libre je l'utilise pour jouer, j'ai fini récemment Far Cry 3 qui n'est ni plus ni moins le meilleur FPS open world, j'ai fini FF13 2 que j'ai trouvé honnête sans être forcement bon, j'ai fini Infamous 2 et finalement il n'y a pas de quoi se palucher comme certains le font car il est overrated ce jeu, mais dire qu'il est bon, mouais aller, et la je joue a Ratchet and Clank et je suis agréablement surpris.

En parallèle je joue a Diablo 3 sur PC.

Edité par nexy le 28/02/2016 - 21:40

Portrait de Tiflorg
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 8604
Re: Référencement des critiques (topic provisoire)

nexy a écrit:
et la je joue a Ratchet and Clank est je suis agréablement surpris.
<3
Tu joues au premier ?

Portrait de nexy
Hors ligne
A rejoint: 29 décembre 2011
Contributions: 16005
Re: Référencement des critiques (topic provisoire)

Il me semble que c'est le premier de la PS3 "Opération Destruction".

ps: et je vais corriger cette faute d’orthographe de "est et".