Skip to Content

Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Dernière contribution

644 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de MATsolid-snake44
Hors ligne
A rejoint: 20 novembre 2011
Contributions: 10521
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Citation:
Chuck Chan comme tu vois mes vignettes j'ai fini Infamous et son Extension stand alone, du coup je me demande qu'est ce qui t'arrange le plus, faire 2 critiques différentes ou les 2 en 1 seule car bon a 50% c'est le même jeu?

Perso. je ne vois pas l'intérêt de faire une critique sur un DLC si il est sorti il y a longtemps. Vu que tu fais une review sur Infamous, autant y joindre le DLC dedans, suffit de dire ce qu'il apporte en plus.

Portrait de nexy
En ligne
A rejoint: 29 décembre 2011
Contributions: 16015
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Editeur(s) / Développeur(s) : Sucker Punch | Sony
Sortie France :
21 Mars 2014 (Second Son) | 26 Août 2014 (First Light)
Genre(s) : Action
Classification : +16 ans
Mode(s) : Jouable en solo
1080p/30fps

Maniabilité

Second Son avec Delsin et First Light avec Fetch sont plutôt cool a manier, les boutons bien distribués il n'y a aucune crainte a avoir ce coté la, le pouvoir de Delsin est en fait de voler le pouvoir de celui qu'il touche a condition que celui ci en possède un, donc a travers le jeu on peu acquérir 4 pouvoirs différents.

Celui de la fumé qui se recharge a l'aide de toute sorte de fumés en appuyant sur le pavé tactile et celui ci lui permet de rentrer dans les conduits d’aération sous forme de fumé et de généralement sortir sur le toit de l’immeuble, il permet de tirer des projectiles et de jetez des sortes de grenade, au début il est amusant mais on se rend vite compte qu'il ne permet pas de folie.

Spoiler

Le pouvoir ultime du Neon (unique pour Fetch), oui mais pas avec Delsin, c'est le second pouvoir qu'on obtient, il permet un déplacement plus rapide et de courir verticalement sur les murs, il se recharge avec des panneaux publicitaire de la ville, mais pour Delsin ce n'est pas le pouvoir ultime.

Cependant pour Fetch oui, car la course n'est pas entrecouper chaque 2 secondes, on maintient le bouton et tant qu'on a le pouvoir disponible on avance, ça peut sembler cheater dit comme ça, mais en fait pas du tout, c'est juste plus agreable au lieu de spammer le bouton toutes les 2 secondes, on peut faire des bons ce qui permet un gamepaly verticale hors ces amélioration de gameplay on a aussi une sorte de mise en évidence des points faible des ennemis (possible avec Delsin mais pas aussi efficace) et une sorte de mode slowmotion qui se recharge en tuant les ennemis, très utile, avec L1 en jette une sorte de stase qui bloque l'ennemi en l'air, et nos tirs avec R2 cette fois ci font effet de mitraillette sur les ennemis, donc plus efficace.

Le pouvoir Angélique (ou vidéo) qui s'obtient vers la moitié du jeu voir 2/3 et qui se recharge avec les écrans d’ordinateurs ou les antennes sur les toits, enfin un pouvoir qui rend le jeu plaisant a jouer car c'est avec celui ci que la verticalité prend tous son sens, on peut voler/planer, et les dégâts sont plus importants ce qui n'est pas négligeable, ici comme pour fetch nos tirs font effet de mitraillette.

Et le dernier pouvoir (celui de la pierre) qui fait des dégâts mais qui rend le personnage plutôt lent et on ne regrette pas de l'obtenir contre le dernier Boss, une fois revenu sur la carte on revient au pouvoir Angélique.

Spoiler

Ce qui est important a noter ici c'est que Second Son permet 4 variations de gameplay ce qui est plutôt bon mais on sent que aucun d'eux n'est exploité a 100%, donc on les utilisera selon les besoin face auxquels on est confronté mais en reviendra sur celui qui permet la meilleur verticalité le pouvoir Angélique.

Tandis que pour First Light le gameplay n'est pas variable, mais débloquer les possibilités du début a la fin le rend très appréciable surtout grâce a l’amélioration de gameplay et pour Fetch ce pouvoir est peut être même supérieur a celui de Delsin car il n'offre pas moins de verticalité avec les apports conséquent.

Technique

Les 2 jeux sont plutôt beaux, la ville de Seattle plutôt agreable, le jeu tourne en 1080p/30fps avec quelques baisse de temps en temps sur Second Son notamment quand l’écran est trop chargé.

Après avoir eu droit a la foule de Assassin's Creed Unity, les foules de tous les autres jeux deviennent insipides, ici les passants sont inutiles, soit on les tue par accident car ils sont au mauvais endroit au mauvais moment ce qui nous puni sur le bon Karma ou alors on les tue pour monter le mauvais Karma, notons aussi qu'il est impossible de nager.

La partie de la ville qu'on voit est accessible dans Second Son pour Delsin et First Light pour Fetch.

La partie de la ville qu'on voit sous spoiler est accessible que dans Second Son pour Delsin, cette partie ci est absente dans First Light.

Spoiler

Contenu

Les 2 histoires sont plutôt sympathiques sont réinventer l'eau chaude, celle de Delsin qui acquiert le pouvoir de la fumé malgré lui qui consiste a se défaire d'Augustine (chef des soldats du DUP) une personne méchante qui emprisonne les contaminés pour ceci il a besoin de voler des pouvoir a l'aide de son frère policier qui l'aide et 3 personnages qu'il rencontre desquels il se sert pour acquérir le pouvoir, et l'histoire tourne autour de ça du début a la fin.

L'histoire de First Light est dans le même esprit, elle raconte son histoire qu'elle a déjà raconté rapidement dans Second Son, donc on peut voir ce qu'il lui est arrivé et ce qu'il lui est arrivé est plutôt touchant, ce que y se passent se situe avant l'histoire de Second Son donc une sorte de préquel mais dans laquelle Delsin n'existe pas.

Par contre ce qu'ici est intéressant c'est qu'elle raconte son histoire a Augustine dans une sorte de salle d'entrainement et de défi qui permet de faire des defis et d'apprendre des coups pendant l'histoire son intégration est brillamment mise en place, alors que dans Second Son pour acquérir des pouvoirs c'est le recyclage de missions et de cut scènes.

Alors oui dans Second Son on a le droit a une sorte de choix cornélien (humour) 3 ou 4 fois dans le jeu se qui permet de choisir entre le bon ou le mauvais Carma (image sous spoiler), feature absente de First Light mais on choisira nos réponses en fonction des pouvoirs qu'on veut car les conséquences de ces choix sont quasi invisible, il y a tout de même des boss (absents dans First Light) allant de nul a intéressant.

Spoiler

J'avais bien voulu vous montrer l'arbre de compétence de Delsin mais non seulement je n'avais pas trouvé d'image potable mais en plus mieux vaut pas vu comment il est anti ergonomique, celui de First Light je vous le montre volontiers car il est bien plus simple a comprendre mais en plus est plus efficace car les compétences sont plus nombreuses et plus variées.

On peut pas faire plus simple, chaque compétence nécessite un certain nombre de point SP, a chacune débloqué on passe a la suivante qui sont encore plus intéressantes, l'arbre est divisé en plusieurs partie car chacune concerne un bouton et son action associé dans le jeu, donc deviendra plus efficace a fur et aux mesures, les 3 dernières actuellement invisibles deviendront accessibles quand Fetch racontera ses capacité a Augustine dans la salle des défis.

Les points SP s'obtiennent de plusieurs manières, soit avec des lucioles rouges un peu partout sur la carte sous forme de collectible, soit des lucioles bleu qui sont une sorte de missions secondaires dans lesquelles il est nécessaire de l’attraper en lui courant derrière en passant par les accélérateurs comme dans Mario Kart, ça peut paraitre très étrange, mais c'est bien fait et assez amusant, elles peuvent aussi vous échapper et vous n'avez qu'a recommencer, et la dernière possibilité et de réussir des défis, soit sur la carte soit dans la salle des défis.

Dans Second Son aussi les points SP sont nécessaires mais les obtenir est plus insipide, il faut détruire les postes de radio et les antennes dans chaque quartier de la ville en ayant préalablement vidé la base du DUP et ceci du début a la fin, on peut également détruire les détecteurs de contaminés pour les obtenir legerement moins insipide.

Notez que parfois avant de commencer une quête principale il sera nécessaire de finir cette sorte de quête secondaire...

Spoiler

Durée de vie

Les 2 jeux sont plutôt court, pour finir Second Son il m'a fallu environ 6 heures, j'ai joué 3h de plus pour voir ce que donnent les missions secondaires sans aller jusqu’à 100% vu que plutôt déçu car c'est répétitif, First Light lui est possible a finir en 4 heures, mais lui par contre je l'ai fait a 100% car il suffit en fait de 2 heures en plus mais surtout parce que ce n'est pas insipide et c'est plaisant, donc si vous faites que des quêtes principales en 10h les 2 sont pliés par contre si vous profitez un peu alors on peut aller jusqu’à 15 heures comme moi, ceci étant dit les 20 sont envisageables pour tout compléter Second Son et First Light (pour les 2 jeux ensemble).

Il est tout de même a noter que a la fin dans First Light vous pouvez entrer dans les salles de défis a partir de la carte et cette fois ci pour ceux qui ont Second Son Delsin y est jouable.

Conclusion

J'ai joué a Infamous 2 et Prototype 2, si le premier était plus beau il m'a moins plu car on a des pouvoirs sans réellement les avoir, alors que dans le second on sent que on en a et c'est grisant, Second Son s’approche doucement du modèle mais sans réellement y parvenir car il n'y a qu'un pouvoir qui exploite la verticalité, cependant First Light lui c'est bel est bien un "Prototype" car certes il est moins variés (dans ses pouvoirs) mais on sent toute la puissance de Fetch.

Si je devais résumer Second Son et First Light en une seule phrase je dirai, Second Son est un épisode plus ambitieux qui a plus de contenus et des pouvoirs différents qui offrent 4 possibilités de gameplay mais malheureusement il va pas au bout et ses quêtes et cut scènes se recyclent (ça saute aux yeux) la ou un First Light est moins ambitieux mais tellement plus maitrisé ce qui en fait un jeu aussi bon voir supérieur car son plus gros défaut a lui c'est d’être encore plus court.

7/10 Bon

Edité par nexy le 04/06/2017 - 13:32

Modérateur
Pixel Boy
Portrait de Chuck Chan
Hors ligne
A rejoint: 2 septembre 2011
Contributions: 3251
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Le First Light était offert aux abonnés PS+, et bien que j'ai aimé le tout premier Infamous, je ne suis pas allé au bout à cause du manque d'intérêt dans le gameplay, ce que je regrette un peu car l'histoire de la miss était plutôt intéressante et bien racontée. Je trouve fou avec cette série que le premier épisode était si bon (en partie à cause de la découverte, mais pas que !!) et que les suites se fourvoyent dans les quêtes inintéressantes et le level design tout pourri ; ils avaient trouvé la recette du premier coup, et ils n'ont plus réussi à la renouveller. Quelle tristesse.

Portrait de nexy
En ligne
A rejoint: 29 décembre 2011
Contributions: 16015
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Je n'ai pas fait le tout premier Infamous, j'ai fait le second (qui celui d’après tout le monde varie plus que le tout premier) cependant j'ai pas trouvé ça fun, le personnage ne sait pas nager, la grimpette est chiante, l'IA nous ne détecte pas a 1 mètre et par contre quand elle nous détecte, ils se mettent a 20 et on est vite rétamé pouvoir spéciaux ou pas, on a aucun ressenti de super pouvoir et l'histoire était tantôt sérieuse tantôt second degré.

J'avais préféré Prototype 2 qui certes était plus moche mais qui donnait la puissance, ici oui on peut le dire Second Son et surtout First Light piquent les idées de Protoype 2 ce qui me plait, d'un autre coté les histoires sont plutôt convenues et si on ne profite pas des pouvoirs a 100% comme dans Second Son bein on l’apprécie pas, surtout que celui ci recycle pas mal.

Ceci étant dit oui on peut dire que ces 2 épisodes sont des spin ofs car ils prennent une autre direction, mais comme j'ai pas trop apprécié le second et qu'ici quoi qu'on en dise la mise en scène et la verticalité est plus travaillé bein je les ai tout simplement préféré, d'ailleurs je regrette que toutes les possibilités de First Light ne sont pas présente dans Second Son, la pour moi ça aurait surement fait un très bon jeu, seulement voila, First Light est trop court et se contente d’être bon comme Second Son mais d'une manière différente.

Edité par nexy le 04/06/2017 - 15:10

Portrait de MATsolid-snake44
Hors ligne
A rejoint: 20 novembre 2011
Contributions: 10521
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

La question maintenant, c'est sur quoi bosse aujourd'hui Sucker Punch..? On aura peut-être une réponse à l'E3.

Modérateur
Pixel Boy
Portrait de Chuck Chan
Hors ligne
A rejoint: 2 septembre 2011
Contributions: 3251
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Malgré notre déception, tous les épisodes InFamous sont un succès financier pour Sucker Punch et Sony, donc il y a de bonne chance que les chiffres les poussent à rester dans cette ligne. On peut toujours espérer une nouvelle franchise.

Ce qui serait bien, c'est qu'ils revoient leur ambition à la baisse pour mieux canaliser leur talent dans un jeu moins grand, parce qu'il ne faut pas oublier que c'est une petite équipe de dév' par rapport à la concurrence, et que forcément leur monde ouvert sera moins poussé.

Portrait de nexy
En ligne
A rejoint: 29 décembre 2011
Contributions: 16015
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Moi je pense que Second Son était censé sortir plus tard et que Sony a fait pression, il sort début 2014 et c'est l'une des premières exclus, il suffit de voir que First Light sort mi 2014 et qu'il est bien mieux fini.

C'est le plus gros problème d'aujourd'hui dans le JV si ton jeu n'est pas prêt rapidement on te force a le sortir pas fini ou on te vire.

Meteor Swarm
Portrait de Rezard
En ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 7805
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

(jean pierre) Coffe 14

Portrait de nexy
En ligne
A rejoint: 29 décembre 2011
Contributions: 16015
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Malgré le fait d'avoir connu Fatal Fury a son époque et KOF également, j’étais plus un joueur de Street et depuis que Street 5 a merdé me suis dit allez vais testé le KOF14 même si il était critiqué pour ses graphismes.

Alors d'abord je l'avais testé en VS et Arcade avant la MAJ graphique et en terme de gamepaly il m'a vraiment bien surpris, puis j'ai testé après la MAJ et c'est nettement plus beau.

Donc je ne suis pas un expert de KOF, mais si il faut prendre un jeu de baston 2D n’hésitez pas c’est celui ci, il a un sacré gameplay et les personnages comme le dit Rezard sont très intéressants, ce qui de plus est intéressant c'est que chaque personnage a des coups anti air sol et couvre devant lui, ou par exemple dans Street certains persos n'ont pas ce genre de coups.

Portrait de fuegosuave
Hors ligne
A rejoint: 4 juillet 2013
Contributions: 4080
Re: Référencement des topics "Modern Gaming" et critiques

Critique de Daxter
Testé sur PSP

De prime abord, Daxter (le jeu, pas la bestiole) ne m'attirait pas tant que ça. Néanmoins, après avoir terminé le titre a plus de 80 %, je peux affirmer haut et fort que Daxter est pour moi le vrai Jak & Daxter 2. En effet, Jak II : Hors la loi sorti trois ans plus tôt, avait pas mal divisé les joueurs de par le grand virage qu'il opérait dans la saga. D'un plate-former un peu fantastique et coloré, on passait à une sorte de GTA like dans une ville a mi-chemin entre la science fiction et la post-apo. Premier jeu du studio Ready at Dawn, qui se chargera également des opus PSP de la saga God of War, Daxter prends l’initiative de nous narrer les événements se déroulant entre les deux premiers opus de la saga.

Le jeu nous mets aux commandes de Daxter, qui pendant la captivité de Jak, rejoindra une entreprise d'exterminateurs d'insectes nommées metal bugs. La petite bestiole sera donc chargé de désinfecter plusieurs endroits clés d'Abriville, tout en menant sa petite enquête sur ce qui a bien pu arriver à Jak. Très en retrait, ce n'est pas par son scénario que Daxter restera dans les mémoires. En effet, les phases de réelle narration sont rares et se comptent sur le doigt d'une main, le joueur passant le plus clair de son temps à aller d'un niveau à un autre pour tuer de l'insecte. Néanmoins, l'histoire reste en parfaite cohérence avec le reste de la saga et s’emboîte plutôt bien dans la chronologie. À noter que vers la fin du jeu, un gros spoil concernant la fin de Jak II vous sera dévoilé. Rien de bien grave étant donné que trois ans séparent les deux titres, mais mieux vaut prévenir que guérir.

Daxter est clairement orienté plate-forme, tout comme le premier opus. À chaque stage, le personnage devra trouver et vaincre un certain nombre d'insectes en utilisant les deux armes à sa disposition : une tapette a mouche électrique pour le corps a corps et un pulvérisateur qui s'upgradera au fil du jeu. Hormis cela, la panoplie de mouvements est très classiques avec la possibilité de sauter, de voler quelques secondes avec le pulvérisateur, de ramper, etc. Chaque niveau regorge également d'orbes precursors qu'il faudra récupérer si l'on souhaite atteindre le fameux 100 %, tout comme dans le premier jeu. Rien de bien nouveau en somme, mais ça fait son taff et on s'amuse.

Un des points forts du jeu est de nous faire visiter des environnements assez variées, malgré le contexte très urbain d'Abriville. Un hôtel, les tunnels de métro, une raffinerie, une scierie en plein air, la réserve d'un bar, un cargo et même le coffre-fort du palais royal, bref vous allez voir du paysage. C'est assez appréciable surtout lorsque l'on sait que Jak II nous faisait constamment revisiter les quatre mêmes environnements. De plus, on ne peut pas dire que Daxter soit un jeu moche et la progression se fait de forme fluide, sans ralentissements ni bug d'affichage notable. Une petite réussite au niveau technique en somme.

Je pointerais néanmoins du doigt deux défauts majeurs du titre, hormis sa narration en arrière-plan. Tout d'abord, le bestiaire qui se résume a 4-5 ennemis plus trois boss, rendant les ennemis assez génériques. Je sais qu'il s'agit d'insecte, mais je pense qu'il n'aurait pas été impossible de faire preuve d'un peu plus d'imagination. Qui plus est, le jeu peut s’avérer assez répétitif par moments, la faute à un level design un peu trop similaire en fonction des niveaux, donnant l'impression de refaire inlassablement la même chose. Mais n'allez pas croire que Daxter n'en est pas fun pour autant loin de là. Le jeu s’avère suffisamment ingénieux dans ses mécaniques pour retenir le joueur pendant de longues sessions, notamment en cassant la monotonie du jeu en alternant phases de plateformes et de véhicules. Vous pourrez également débloquer divers minis jeux qui s’avéreront être plutôt fun de part leur contexte. En effet, en allant à un endroit précis de la map, Daxter pourra piquer en somme pendant lequel le joueur aura la possibilité de se glisser dans le subconscient de la bestiole. Cela donnera lieu a de petites phases de jeu ou Daxter se retrouvera dans l'univers d'un célèbre film. Des références à peine cachées, mais très drôles et qui vous permettront de débloquer quelques mouvements supplémentaires. Et puis voir Daxter en Neo de Matrix ou en Gimli, c'est vraiment énorme.

Daxter est donc un des titres à posséder sur PSP. Il s'agit, selon moi, du véritable Jak & Daxter 2, mettant de côté tout cet aspect GTA Like que l'on retrouvait dans Jak II pour se concentrer exclusivement sur des niveaux de plateformes bien pensés. Daxter ne réinvente peut être pas le genre, mais il exploite très bien les mécaniques de celui-ci, faisant passer au joueur un agréable moment durant les sept à huit heures qui composent l'aventure (comptez-en une dizaine pour le 100%).

Et hop ! Un nouveau parlons-en !