Skip to Content

[N3DS][WII] Xenoblade Chronicles

Dernière contribution

1152 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Lloyd
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 6093
[N3DS][WII] Xenoblade Chronicles

AVERTISSEMENT: ce topic contient des spoils mineurs liés à l'intrigue et aux personnages de Xenoblade chronicles. Si vous comptez profiter du jeu au maximum et garder la découverte intact, il est déconseillé de consulter ce sujet, vous voilà prévenus! En vous souhaitant une agréable lecture!

Sorti le 19/08/2011 en Europe et développé par Monolith soft, Xenoblade a très longtemps cristallisé les espoirs de
bon nombre de joueurs en manque de Jrpg. Disponible uniquement au Japon pendant un long moment ce titre exclusif à la Wii a tout de même vu le jour dans nos contrées grâce à l'acharnement des fans. C'est donc fébrile et anxieux, que nombre d'entre nous sommes allés chercher le précieux sésame dès sa sortie en magasin. Le jeu en valait-il la chandelle?

Sommaire

I/Scénario

  • 1)Titan A.E.(synopsis)*
  • 2)The A-team (personnages)
  • 3)Avis personel

II/Gameplay**

  • 1)Fight fire with fire (système de combat)
  • 2)The social network (menus & quêtes annexes)
  • 3)Avis personel
III/Technique

IV/Avis final

V/Contributions de la communauté

VI/Divers

  • 1)Revue de presse
  • 2)Monolith soft+Interview des développeurs: l'origine d'une épopée
  • 3)Fan-arts
  • 4)Unboxing du Hooper
  • 5)Liens annexes

I/Scénario

Thoughts to a friend


Monado, l'épée de légende

  • 1)Titan A.E.(synopsis)*
Le monde n'était au départ qu'un océan infini au milieu duquel, durant des siècles, les titans Bionis et Mekonis, d'une taille de plusieurs centaines de kilomètres, s'affrontèrent sans relâche à coups d'épée jusqu'à finalement s'éteindre debout, liés à jamais à l'endroit où leurs épées se sont entrechoquées pour la dernière fois. Les deux colosses se sont fossilisés et ont peu à peu accueilli la vie. Sur le géant de pierre Bionis apparurent les Homz, tandis que sur Mékonis, le colosse de métal, apparurent les Mékons, robots mus par une volonté inconnue. Un an avant le début de l'aventure, Dunban, combattant expérimenté, met un terme à la guerre provoquée par une incursion de Mékons lors de la "Bataille de la Vallée de l'Epée", grâce à son épée Monado. Le joueur dirige Shulk, jeune bricoleur de la Colonie 9 fasciné par les pouvoirs de la Monado.

  • 2)The A-team (personnages)


Petite présentation de la fine équipe que vous aurez le plaisir de suivre durant leur périple sur Bionis et Mékonis. Ainsi, il manque tous les personnages secondaires et tous les antagonistes et dieu sait si ils sont nombreux. Il faut savoir que, comme dans tout bon RPG, chaque protagoniste a une personnalité qui lui est propre et il faut bien dire que les caractères forts sont assez courants dans Xenoblade chronicles. Enfin, on évite le gros cliché de la petite pisseuse qui ne fait que chialer et se plaindre tous les 5m et c'est suffisament rare dans ce genre pour avoir le mérite d'être souligné.

Personnages principaux

  • 3)Avis personel
Le scénario de ce Xenoblade chonicles est une vraie bouffée d'air frais dans le monde du JRPG. Certes, on échappe pas aux quelques clichés inhérents au genre, mais dans l'ensemble, les surprises sont bonnes et le fait de voyager sur deux immenses colosses pendant tout le long de l'aventure est un point de départ on ne peut plus atypique.

On aurait pu craindre que le grand nombre d'à côtés et la taille des environnements fasse de l'ombre à l'aventure principale mais il n'en est rien, les cut-scene mémorables venant s'incruster dans notre cerveau dès lors que l'on commence à sentir l'intensité de l'intrigue diminuer. Ce n'est certes pas LA meilleure histoire que l'on nous ait servi, mais elle a le mérite d'être épique et de faire du bien après tant d'années de disette en matière de Jrpg de ce calibre


Introduction du jeu

II/Gameplay**

You will know our names

  • 1)Fight fire with fire (système de combat)



Première rencontre avec les Mekons

XC est un A-rpg, comprenez par là que vous devrez avoir de bons réflexes et d'un esprit de déduction peu commun si vous voulez venir à bout des affrontements les plus retors. Chaque ennemi est visible sur le champ de bataille et une simple pression sur le bouton R vous permet de déclencher le combat. Le joueur ne contrôle qu'un seul personnage sur les trois de l'équipe, les autres étant gérer par une IA. Une fois l'ennemi engagé, vous aurez alors tout le loisir de lui tourner autour et de le tabasser joyeusement grâce à l'auto-attaque ou à l'usage d'Arts qui correspondent aux techniques du jeu.

Ces dernières demandent d'ailleurs parfois d'être placer d'une manière particulière pour pouvoir infliger des malus à votre opposant. Ex: un art latéral exécuté sur le flanc de l'ennemi lui infligera un étourdissement, alors que si ce même art est fait de face, celui-ci lui fera seulement des dégâts. Comme dans beaucoup de MMO, ces techniques auront un temps de cooldown avant de pouvoir être ré-utilisé. Chaque membre de l'équipe a des arts qui lui sont propres et son souvent assimilables à un rôle: Tank, soigneur, mage etc. Tous sont jouables et il est parfois intéressant de switcher son main pour avoir un peu comment s'organise le gameplay de chacun.


Le cycle jour/nuit et des effets météorologiques sont présents

Souvent lors d'affrontements un peu plus tendus (le nombre de mobs puissants étant légions) il faudra accorder ses actions avec celles de vos co-équipiers pour stun l'ennemi. En gros cela se passe comme ça:
Shulk ->déséquilibre/Reyn ->fais tomber/Dunban ->assome.
Il ne vous reste donc plus qu'à profiter de ce répit pour balancer vos attaques les plus puissantes sans être inquiéter par quelque blocage qui soit. Il faudra toutefois que les arts correspondant à ces commandes soient accessibles en même temps et il faudra donc bien connaitre votre ennemi mais aussi les skills de vos alliés. Une autre méthode existe toutefois pour assomer l'ennemi: se servir de la jauge de trinité.

Cette dernière est divisée en trois segments et sert à beaucoup de choses en combat, comme ressusciter les alliés par exemple. Une fois les trois segments de cette jauge remplit (en plaçant bien ses arts au combat ou en réussisssant les QTE de lien spontané entre autres), le joueur peut alors déclencher une attaque qui va geler le temps et vous laisser tout le temps qu'il vous faut pour choisir un art par personnage (il arrivera qu'un QTE se déclenche pour gagner des tours bonus). Cette attaque est donc très pratique pour tout ceux qui veulent faire chuter leur assaillant, mais peut couter cher si un de vos alliés meurt.


Monado peut rendre les Mékons sensibles aux attaques alliés

Autre composante à prendre en compte: le moral de votre équipe. En effet les personnages déprimés verront leurs compétences au combat diminués et ce sera donc à vous de les encourager simplement en pressant b près d'eux. Danns le même ordre d'idée, à chaque début de combat, un petit QTE apparaitra, vous permettant de booster le moral de toute l'équipe. Enfin, dernière feature et pas des moindres: Monado.

Porté par Shulk, après la première heure de l'aventure, l'épée mythique a des pouvoirs bien étranges, comme celui de voir l'avenir. Cela se traduit en combat par un écran qui vire au gris et une courte séquence ou l'on peut voir l'ennemi déclencher une super-attaque qui douille bien. A vous de réagir en conséquence avant que cette attaque n'ait lieu et Monado est là pour ça. Bouclier, augmentation de la vitesse d'esquive etc tout est là pour que vous puissiez éviter le pire, à vous de faire les bons choix ou au moins de prévenir l'allié qui va se prendre la torgnole, histoire que vous puissiez choisir un de ces arts et limiter la casse. L'épée est aussi la seule capable de faire bobo aux vilains résidents de Mékonis, faisant de Shulk un personnage important lorsque la question de la formation de l'équipe se pose (en même temps c'est le perso principal).

  • 2)The social network (menus & quêtes annexes)
Bah ouais, parce que Xenoblade, ce n'est pas qu'une histoire prenante, c'est aussi une tonne de choses à faire. Les quêtes annexes tout d'abord sont assez bateaux et vous demanderont souvent d'aller basher du monstre pour gagner quelques sous et augmenter votre répuation. Car chaque personne pour qui vous accomplirez des quêtes vous appréciera davantage et vous serez alors plus à même de découvrir quels liens ils ont avec d'autres personnes en ville. Ce système de relations se répercute aussi sur votre équipe puisqu'il est possible d'augmenter la sociabilité que les membres du groupe ont entre eux. Pour améliorer des relations, il faut alors qu'ils combattent souvent ensemble, qu'ils prennent les quêtes ensemble et ait même des tête-à-tête dans des endroits marquants de la zone de jeu.


Le sociogramme

En dehors de ces petites quêtes vous sera aussi proposer de remplir des grilles de collection. Cela consiste en fait à récolter tous les matériaux existants d'une même zone, sachant qu'une ligne remplie vous rapportera déjà une récompense, comme une gemme par exemple.

Les gemmes, parlons-en! Elles sont en fait des pierres équipables dans les slots de certains équipements et boosteront vos stats de manière significative. Elles peuvent être crafter grâce à divers cristaux trouvés dans des gisements disposés sur la map, la couleur de ces derniers correspondant au type de stat boosté par la gemme. Je vous propose d'ailleurs un tutoriel sur les gemmes réalisé par Eiki à la fin de ce chapitre

Le jeu inclut un sytème de trophée pour les plus acharnées, accros à la chasse aux succès et auraient envie de retourner le jeu à 3000%.


L'interface de l'équipement n'est pas ce qu'il y à de plus ergonomique

Evoquons aussi le loot, qui est surabondant dans le jeu. Chaque ennemi vous laissera un zouli coffre à ouvrir pouvant contenir équipements, matériaux, objets destinés à la revente. Il y en à 3 sortes différentes: commun/rares/très rares. Les changements d'équipements sont visibles sur chaque protagoniste et vous pourrez ainsi vous retrouver avec une pièce d'armure aux super stats mais qui aura la gueule d'un maillot de bain.

Enfin, chaque perso a 3 arbres de compétences passives que l'on peut changer à tout moment. Ces dernières, qui peuvent parfois être très utiles, seront même échangeables entre personnages, à condition d'avoir assez de socio-points gagnés lors de la montée de niveau. Le lvl up sera aussi l'occasion d'augmenter vos arts au gré de 3 palliers accessibles grâce à des bouquins vendus en magasin (2 livres par art).


Le menu d'upgrade des arts

  • 3)Avis personel

Un gameplay riche, qui ne lasse pas et qui a pour lui, une grosse patate de malade lorsque l'on commence à avoir de bons skills. Le nombre de paramètres à prendre en compte peut choquer au départ, mais le jeu les introduit doucement, en les expliquant bien par le biais de tutos clairs.

Certains affrontements se révèleront vraiment tendus, les meilleurs étant ceux ou vous vous en sortez en ayant frôlé la mort une bonne demi douzaine de fois. Un régal! Cependant, je comprends que l'on ait pu qualifié le jeu de MMO solo, XC s'en rapprochant quand même pas mal. Quant aux annexes, ça fait plaisir de voir autant de contenus, même si les quêtes manquent de densités et sont limites trop nombreuses.


Premier tutoriel de combat

III/Technique

Gaur plains

Sortir sur Wii c'est un peu être condamné à la laideur quasi-automatiquement et Xenoblade même si il arrive à tirer son épingle du jeu n'échappe pas à cet écueil. Textures baveuses, ralentissements, modélisation des personnages sommaires et menus qui mettent trois plombes à s'ouvrir... Yep c'est de la Wii! La ou le jeu s'en sort, c'est sur le gigantisme la variété et la DA de ses environnements, sur son énorme OST qui côtoie le divin et la mise en scène de certaines de ses cut-scenes juste FREAKIN AWESOME!

Le chara design est quant à lui plus mitigé et si certains persos ont un bon style, d'autres sont complètement à la masse (Shulk et Reyn les premiers). On voie par contre que les devs ont faits de véritables efforts pour que le jeu soit le plus agréable possible. Il est possible de sauvegarder à n'importe quel endroit du jeu, de vous téléporter n'importe ou sur la map a certains endroits clés balisés par des stèles et un coffre que vous aures drop sur un ennemi restera poser au même endroit tant que vous ne l'aurez pas ouvert et ce, même si vous changez de zone. Un jeu assez juste techniquement, mais qui arrive tout de même à dépayser le joueur et c'était pas une mince affaire.

IV/Avis final

Mechanichal rythm

Du plaisir, partout et tout le temps! Que vous décidiez de flâner dans les immenses environnements du jeu ou de rusher sa quête prinsipale intéressante et longue, Xenoblade chronicles vous fera enchaîner les heures de plaisir. Le papa de Xenogears a encore frappé et ça se voit, tant tout a été fait pour que le jeu soit sans prise de tête pour le joueur. Peut-être une frustration causée par le psycho-rigide Xenosaga?

Quoi qu'il en soit la presse ne ment pas, XC est le meilleur JRPG de cette gen de console, sans nul doute possible et même si il ne l'était pas, qu'importe! C'est un jeu qu'il faut posséder et avoir fait au moins une fois dans sa vie! Le jeu de rôle comme on l'aimait à l'époque des 16 et des 32 bits.


Petite balade dans quelques environnements du jeu

V/Contributions de la communauté

Mystery

Plusieurs années plus tard, XC continue à faire parler de lui et certains membres de notre chère communauté ont décidé de partager leur savoir et leurs anecdotes sur le jeu. Seront donc centralisés dans cette section, toutes les contributions des membres d'Hooper.fr.

Tutoriel avancé: Création de gemmes par Eiki


Scans artbook en ddl par Eiki

Vidéo: D'un bout à l'autre par Rob1


VI/Divers

Colony 9: night

  • 1)Revue de presse
-Jeuxvideos.fr
Citation:
Difficile de juger de la portée d'un jeu beau mais sans HD, proposé à la Wiimote alors qu'il se joue bien avec le pad à l'ancienne, au fond du canapé, dans le noir pour mieux vivre ses cinématiques. Xenoblade, c'est l'efficacité d'un RPG façon années 2000, mâtiné d'un savoir-faire Nintendo pour couper les poils qui dépassent. Xenoblade offre tout simplement ce que les autres se refusent de faire depuis des années. Un jeu pas simplement cool, pas seulement une aventure réussie, mais un tout, avec un système qui reprend ce qu'il y a de meilleur chez les autres en étant de surcroît généreux en nouveautés. Xenoblade est juste un RPG authentiquement culte, vibrant, qui va rester collé dans les synapses. Parole de gamer.

-Jeuxvideos.com
Citation:
Xenoblade Chronicles donne une leçon à tous les J-RPG HD qui se bornent à privilégier la forme au détriment du fond pour le plus grand malheur des joueurs. On retrouve ici toute la magie qui caractérisait les perles de l'âge d'or du RPG japonais, à commencer par un univers gigantesque où l'on peut s'évader librement pour enchaîner une infinité de quêtes annexes avant de se replonger avidement dans l'intrigue passionnante de la trame principale. Sa profondeur de jeu n'a d'égale que sa bande-son d'anthologie et tout concorde à faire de ce titre un RPG culte, sinon plus.

-Gamekult
Citation:
A la question "Que faut-il pour faire un grand RPG japonais ?", les réponses possibles sont nombreuses. La dernière proposée par Monolith Software s'appelle Xenoblade, un jeu fleuve nourri par divers affluents du genre et traçant néanmoins son propre cours avant de se jeter dans l'océan vidéoludique. Porté par une histoire et des mécaniques savamment imbriquées, ainsi qu'une bande-son et une réalisation soignées, le nouveau bébé de Tetsuya Takahashi invite tout simplement à vivre une grande aventure, avec beaucoup de hauts, peu de bas et la sensation de liberté enivrante qu'on n'avait pas vraiment retrouvée depuis Dragon Quest VIII ou Final Fantasy XII. Une addition indispensable au catalogue de la Wii et une nouvelle pierre angulaire pour le RPG en général, sans aucune hésitation.

  • 2)Monolith soft+Interview des développeurs: l'origine d'une épopée

A)Historique

Monolith Soft est un studio de développement jap. Il a développé des jeux sur de nombreuses plateformes telles que la PlayStation 2, la GameCube, la Wii, la Nintendo DS, ainsi que sur des téléphones portables. Monolith est maintenant une filiale de Nintendo. La société a été créée en 1999 par Tetsuya Takahashi après qu'il eut quitté Square Co. et accepté la proposition de Namco. Au 6 mai 2007, Nintendo possède la majeure partie des intérêts de la compagnie après que Namco Bandai lui a vendu 80 % des investissements de Monolith Soft sur les 96 % qu'elle possédait. Cela a pris effet à partir du 1er mai 2007.

On associe souvent Monolith Soft à la série de jeux vidéo de rôle Xenosaga sur PlayStation 2 ou aux Baten Kaïtos sur Gamecube. Plusieurs employés de la société sont des anciens membres de Square Co., qui ont été transférés dans la nouvelle compagnie après la sortie de Chrono Cross. Ils avaient précédemment été impliqués dans le développement de Xenogears, duquel Xenosaga est un dérivé. En avril 2007, Nintendo devient le nouvel actionnaire majoritaire de Monolith Soft.


B)Biographie de Tetsuya Takahashi

Tetsuya Takahashi nait le 18 novembre 1966 dans la préfecture de Shizuoka au Japon.

À la fin des années 1980, il travaille chez le développeur de jeu vidéo japonais Falcon. Au début de années 1990, il est embauché chez Square et travaille entre autres sur le graphisme des trois épisodes de Final Fantasy sur Super Nintendo, puis sur le graphisme de Chrono Trigger et Seiken Densetsu 3.


À la fin des années 1990, il crée sa propre licence avec Xenogears qui sort en 1998 avec l'aide du producteur Hiromichi Tanaka. Réalisateur et scénariste, il propose un jeu au background et un scénario très recherché, directement inspiré par des penseurs contemporains de langue allemande comme Friedrich Nietzsche, Sigmund Freud, Carl Jung et Jacques Lacan, une chose presque unique dans le monde du jeu vidéo commercial. Malgré la complexité du scénario, le jeu rencontre le succès et se vend à plus d'1,1 million d'exemplaires, principalement au Japon. Il souhaite alors lancer une nouvelle licence en six épisodes pour développer les thèmes abordés dans Xenogears, mais Square n'est pas intéressé par son projet.


En 1999, il quitte donc l'entreprise avec de nombreux collaborateurs ayant travaillé sur Xenogears pour prendre part à la création de Monolith Soft par le producteur Hirohide Sugiura. Là, il commence le développement de sa série, qui constitue la principale licence de l'entreprise. En 2002 sort donc Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht, où il occupe la place de réalisateur et scénariste. Le scénario est une fois de plus très développé, voire trop envahissant selon certaines critiques. Pendant ce temps-là, Takahashi continue de travailler en free-lance pour Square. Le développement des jeux prend trop de temps et Monolith Soft connait des problèmes financiers. L'épisode deux, Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse sort en 2004; Takahashi laisse sa place de réalisateur à Arai Kou mais rédige toujours la trame principale. Mais le jeu connait d'importants problèmes de longueurs dans le gameplay.

En raison de problèmes financiers, la série s'achève prématurément en 2006 avec Xenosaga Episode III: Also sprach Zarathustra et Takahashi est obligé de sacrifier une grosse partie du scénario qu'il avait imaginé et laisse une fois de plus la direction à Arai Kou. Takahashi est actuellement à la tête de Monolith Soft.

Tetsuya Takahashi est marié à Soraya Saga. Elle a travaillé avec lui sur de nombreux projets chez Square et est devenu avec lui l'une des principales créatrices de la licence Xenosaga, où elle a travaillé sur le scénario.

Voilà, maintenant que ce petit topo est fait et que vous connaissez un peu mieux ceux qui sont derrière ce fabuleux jeu, je vous propose sans plus attendre les 4 carnets de développeurs consacrés à Xenoblade Chronicles:

Partie 1: Transcrire notre vision

Partie 2: Exploration et immersion

Partie 3: Créer des liens

Travailler sur les détails

  • 3)Fan-arts

Images


  • 4)Unboxing du Hooper

  • 5)Liens annexes

-Soluce du jeu
-Une partie de l'OST
-Page Metacritic
-Page Wikipédia


* Le synopsis est tiré la page Wiki du jeu
** Il est possible que j'ai oublié certains éléments du gameplay. Par avance, désolé.

Edité par Lloyd le 29/08/2014 - 23:46
Portrait de Psyckos
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 386
Re: Xenoblade Chronicles

C'est un jeux qui me ferai acheter une console, j'ai essayé chez un ami et j'ai franchement adoré presque je voulais plus partir.

Portrait de Antonaze
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 14
Re: Xenoblade Chronicles

J'avoue avoir reçu une bonne baffe aussi, les zones sont énormes et très réussis et les quêtes secondaires prennent tout mon temps libre, résultat = presque 2 semaine et je ne l'ai toujours pas fini ce qui n’était pas arrivé depuis bien longtemps.

A essayer avant d'acheter quand meme, il est assez spécial.

Portrait de Kwaikwai
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 164
Re: Xenoblade Chronicles

C'est un très bon RPG, et sur Wii c'est le meilleur à mon goût (pas très dur en même temps vu le faible nombre de RPG)
Dans la saga des Xeno, je lui préfère Xenogears et Xenosaga pour leurs scénarios beaucoup plus adulte et mature.
Mais Xenoblade reste tout de même excellent !

Portrait de AizenHaddad
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 1335
Re: Xenoblade Chronicles

Xenoblade c'est un peu lorsque j'ai joué à Final Fantasy VII la 1ére fois (mon 1er RPG) il y'avait quelque chose qui se dégagait de ce jeu,et donc j'y jouais des heures,et des heures

On va être clair sur une chose Xenoblade donne une leçon aux Console HD un monde beaucoup plus ouvert que Final Fantasy XII,des quétes annexes que je trouve assez chiante surotut les quétes ou on doit trouver des Matériaux précis,et je trouve ca assez chiant à la longue se balader pendant 30min pour trouver ces objets pour au final ne rien trouver j'ai trouvé assez chiant,ensuite les Musiques sont les plus belles musiques que j'ai écoutée dans cette Génération de console j'ai remarqué que la Musique coïncide parfaitement avec l'environnement ou on se trouve j'ai trouvé ca énorme,et elle sont toute magnifique j'en ai même lâcher une petite larme devant tellement ses musiques sont magnifique je suis sur que 10 ans après on se souviendra de cette OST magnifique (comme Chrono Trigger,et Final Fantasy VI)

Graphiquement parlant j'en parle pas une vrai claque visuel,certains environnement montre leur beauté la nuit tomber,et devant un tel visuel tu est obliger de t'arréter 5-10min devant un evironnement et admirer le paysage tellemetn c'est beau

Les personnages sont assez charismatique surtout Dunban,et sa voix JAP c'est simple j'en fait même la comapraisson avec Sephiroth niveau charisme,et ca ca veut tout dire (après chacun ses goûts),mais le seul problème du jeu c'est l'IA de nos équipiers lorsque notre Jauge est dans le rouge eh bien la Healeuse continue d'attaquer au lieu de nous soigner,enfin bref j'aurais tellement de chose à dire sur ce Xenoblade qu'il me faudrait des heures pour tout expliquer

Edité par AizenHaddad le 01/09/2011 - 19:47

"La valeur d'un homme se définit dans le travail qu'il fournit"

Portrait de Captain Auré
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 9
Re: Xenoblade Chronicles

J'ai acheté le jeu ce matin, je n'ai malheureusement pas eu le temps d'u jouer plus de 5 minutes, mais j'ai vraiment hâte d'accéder au monde ouvert !

Portrait de Lloyd
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 6093
Re: Xenoblade Chronicles

Moi si j'avais un truc à lui reprocher, c'est d'être trop généreux sur l'xp... on en gagne pour tout et n'importe quoi ce qui fait que si on veut garder un minimum de challenge il faut aussi savoir se calmer sur les quêtes annexes ... Dommage :/. Du coup arriver à 30h de jeu j'ai effacé ma partie car je sentais que j'allais me gâcher le jeu: les mobs et les boss ne m'infligeaient plus aucun dégâts.

Faut dire aussi que j'avais écumer les premières quêtes avec seulement shulk au tout début ce qui fait que l'xp n'était pas partagé et comme le lv des coéquipiers se calquent sur le tien ... voilà quoi.

Mais bon c'est que chiure de mouche sur le toit de la chapelle Sixtine et le jeu vaut vraiment le détour, AMEN!!!

Portrait de Antonaze
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 14
Re: Xenoblade Chronicles

Je pense que si il y a des textures aussi laides par moment c'est pour ne faire ramer la console, vu la taille des endroits et des monstres au alentours (sans parler de leurs nombre) les développeurs se sont calmé sur les modèles des persos ainsi que les textures mais c'est le prix a payer pour que le jeu reste fluide.

Et ca a marché vu que le jeu ne rame vraiment que quand il y a un sacré bordel a l’écran mais ca reste rare.

Portrait de Farek
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 134
Re: Xenoblade Chronicles

Je rejoins l'avis général. Grosse tuerie qui devrait donné des leçons de level-design a bon nombre de dev actuel.
Tout est clairement fait pour le plaisir du joueur et cette générosité de malade dans tout ce que l'on peut faire.

Dur de lacher la manette.

En ce qui me concerne j'en suis a 40H et je vient te terminer

Spoiler

l'intensité de la mise en scène et la révélation de fou furieux O.O

Tien une petite question que personne n'a aborder.

Qu'elle version du jeu avez vous chopé ? La simple ou la collector avec la manette ? Et donc de qu'elle façon joué vous ?

Perso je préfère la manette afin de bien diriger la caméra ( qui d'ailleur et loin d'être un point fort du jeu pendant les combat...Histoire de chipoté XD)

Portrait de DreamKnight
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 612
Re: Xenoblade Chronicles

Alors, pour ce qui est de Xenoblade, moi aussi je suis en train de le faire en ce moment. Je dois admettre que c'est un des meilleurs RPG de cette gen, avec d'énormes qualités, comme par exemple la liberté de mouvement, la grandeur de certains décors, qui sont tout bonnement magnifique (contrairement aux personnages qui de prêt sont horribles.), la durée de vie est excellente, et bien évidemment l'OST est très bonne également. Maintenant, le jeu n'est pas sans défaut. Comme je l'ai dis, les personnages de prêt sont vraiment laids, un effort aurait pu être fait à ce niveau, au moins pour les personnages principaux qu'on se tape pendant une centaine d'heure. D'ailleurs à ce niveau, les personnages à quelques exceptions prêt, ne m'ont pas vraiment accroché avec leur charisme... Surtout Shulk, je sais pas trop pourquoi mais il m'insupporte parfois. Les quêtes annexes sont nombreuses, mais assez répétitives, au final à ce niveau là on fait toujours la même chose.
Après, le scénario n'est pas si exceptionnel que ça, et la pluspart des événements se déroulant dans le jeu sont largement prévisible.

Malgré tout il est dans mon top 3 des RPG pour cette gen, derrière Nier (qui a tout simplement une des meilleure OST de JV de tout les temps), et devant Lost Odyssey.

Bref, un achat à recommander pour tout fan de RPG qui se respecte. :)

Edité par DreamKnight le 01/09/2011 - 21:05
Portrait de gousstache
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 57
Re: Xenoblade Chronicles

Ca y est, je viens de dépasser la quarantaine d'heures du jeu et je suis trèèèèès loin d'avoir fini Xenoblade. Malheuresement, c'est bientôt la fin des vacs donc j'aurais moins le temps d'y jouer. Par contre c'est vrai que il y a des textures moches, c'est vrai que parfois c'est pas beau etc etc, mais faut pas oublier de prendre en compte qu'on est très limité par la puissance de la wii et ce qu'ils ont réussi là est tout de même monstrueux. Certains décors sont parfois justes gigantesques et lorsque l'on pense que on est sur Wii... (je pense notamment près de la tête de bionis pour ne pas citer de nom).