Skip to Content

[3DS] Zelda: A link between worlds

Dernière contribution

646 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Lloyd
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 6096
[3DS] Zelda: A link between worlds

Link revient dans une nouvelle aventure sur 3DS dès le 22 novembre prochain et se présente comme la suite directe de The Legend of Zelda : A Link To The Past, sorti en 1992 sur Super Nintendo : bon opus ou arnaque totale ?

Chapeau l'artiste

Hanté par d'étranges cauchemars, le Link d'ALBW a comme beaucoup de ses congénères un sommeil très lourd. Apprenti forgeron au village Cocorico, le jeune homme se fait une fois de plus réveiller par le fils de son maître, le jeune Guly. Mais c'est en faisant une livraison au sanctuaire d'Hyrule que le destin de Link va changer : l'ignoble Yuga vient de transformer une jeune femme en tableau !

Tentant de défaire le magicien avec l'épée qu'il devait livrer, notre jeune héros se fait vite remettre les idées en place par son ennemi qui s'enfuit avec le tableau. Commence alors une course-poursuite épique à travers deux royaumes que tout oppose afin d'empêcher Yuga d'assouvir ses desseins maléfiques.

Comme d'habitude avec les jeux Zelda, ne vous attendez pas à vous investir plus que ça dans un scénario à embranchements multiples et autres trucs de ce genre. Non, là ça va droit au but, les dialogues sont courts et efficaces et l'histoire se dévoile au travers de moments clés se comptant sur les doigts d'une main.

On pourra quand même compter sur quelques petits rebondissements vraiment bien vus et cet épisode de Zelda, qui se veut être un véritable retour aux sources même au point de vue de la narration, ne comporte pas d'acolyte bien lourd (Fay et Navi, c'est de vous dont je parle) venant vous seriner toutes les cinq minutes ce que vous devez faire et ça, mine de rien, ça fait du bien.

Entre tradition et modernité

Si Hyrule et Lorule ressemblent à s'y méprendre au Light World et au Dark World de A Link To The Past, on ne peut pas dire que les deux titres soient identiques pour autant, A Link Between Worlds chamboulant pas mal d'éléments récurrents à tous les Zelda (excepté le 2). Ainsi, fini le fameux objet gagné en milieu de donjon, dans ALBW, vous pouvez louer l'objet correspondant au thème du donjon à Lavio, un étrange marchand ayant élu domicile chez Link.

Pour une somme modique, vous serez donc capable de louer tous les objets du jeu d'un seul coup et vous retrouver avec le grappin, l'arc ou encore le boomerang dès la première heure de jeu. Mais cette location possède un inconvénient de taille : si vous mourez, tous les objets loués seront rendus à Lavio et il faudra donc remettre la main à la poche pour les récupérer.

Pas de panique toutefois, puisque tout l'attirail pourra être acheté par la suite à un prix cependant bien moins doux que celui de location, logique. À côté de ça, vous avez les équipements de Link : tunique, épée, bouclier, les gants de force et surtout, un tout nouveau bracelet très pratique. En effet, ce dernier vous permettra de vous transformer en graffiti et vous déplacer le long des murs. Durant votre épopée, un nombre assez conséquent d'énigmes tireront parti de cette excellente mécanique qui n'aura de cesse de renouveler vos escapades dans les plaines d'Hyrule et Lorule, le bracelet étant d'ailleurs ce qui vous permettra de naviguer entre les deux mondes par le biais de failles disséminées un peu partout sur la carte.

Autre nouveauté venant rompre un ordre établi depuis plus de quinze ans : à part un ou deux donjons imposés dans le jeu, vous serez capable de traverser les temples dans l'ordre que vous souhaitez, en toute liberté et mine de rien, ça offre une sensation inédite dans un Zelda : de la liberté ! Vous aurez aussi la possibilité très tôt dans le jeu d'effectuer des voyages rapides grâce à des girouettes placées à des endroits stratégiques des deux mondes. Enfin, les objets n'utilisent plus de mana comme dans A Link To The Past, mais une jauge d'endurance se consommant à la moindre utilisation d'un objet (sauf ceux de l'équipement).

Et puis quoi de mieux pour accueillir toutes ces nouveautés que l'Hyrule de ALTTP, épisode préféré de bon nombre d'entre nous ? Cet univers fait encore des merveilles et rappellera très certainement des souvenirs émus aux vieux briscards, Nintendo ayant vraiment joué la carte du fan-service, avec des clins d’œil aux épisodes phares de la série, des salles de donjon identiques à l'opus Super Nintendo, des effets visuels et sonores qui seront familiers aux nostalgiques, etc. Fan service certes, mais de qualité et jamais trop envahissant, juste ce qu'il faut pour instaurer un sentiment de nostalgie tout en nous rappelant que nous sommes bel et bien face à un nouvel opus.

Et c'est peut-être là que réside la plus grande force de cet épisode : il enchantera les nostalgiques de la licence comme les nouveaux arrivants n'ayant jamais touché à un Zelda de leur vie. Un gameplay maîtrisé à la perfection, un level-design aux petits oignons et une durée de vie confortable malgré des donjons bien trop courts (sans doute par souci de cohérence avec le support nomade) et une expérience de jeu générale juste magique.



À 2D, 2D et demi

Reprenant la vue de dessus des épisodes 2D, A Link Between Worlds est tout de même un jeu réalisé en majeure partie en 3D, suffit de passer en Link mural pour s'en convaincre. Et il faut bien dire que même si on pouvait craindre pour l'esthétique du jeu au vu des premières images, les équipes de Nintendo ont bien travaillé et nous servent un titre à la patte artistique à la fois fidèle et différente de « l'œuvre » dont elle s'inspire.

Là où cet épisode fait très fort, c'est dans sa gestion de la 3D relief de la 3DS juste bluffante qui apporte une profondeur inédite. Cerise sur le gâteau, les différentes reprises et compositions originales accompagnant le joueur sont sublimes. Le thème du Dark World, celui des Bois Perdus, le village Cocorico, ils sont tous là et plus enchanteurs que jamais. Une réussite de bout en bout !


Après quelques épisodes 3D qui ont fait débat, The Legend of Zelda côtoie de nouveau l'excellence avec cette suite directe à A Link To The Past. Entre le fan-service maîtrisé, les nouveautés qui nous laissent imaginer ce que pourrait donner Zelda U et la patte artistique du jeu mettant en valeur la 3D stéréoscopique de la 3DS, ALBW est un incontournable de cette dernière et même au-delà. Bravo et surtout merci aux équipes de Nintendo qui nous montrent ici qu'elles savent encore produire des jeux d'exception.

Les + :
+ Nouveautés renouvellant la formule Zelda
+ 3D relief qui envoie
+ Fan-service maîtrisé
+ Gameplay proche de la perfection

Les - :
- Donjons trop courts
- Trop simple dans l'ensemble

Ancienne présentation

Edité par Lloyd le 14/11/2013 - 19:51
Portrait de MrNicoStitch
Hors ligne
A rejoint: 2 septembre 2011
Contributions: 459
Re: [3DS] Zelda 3DS: basé sur A link to the past

Personnellement je le trouve assez moche, si le gameplay est bon et les donjons intéressants pourquoi pas.

Ma chaîne Youtube ou Dailymotion
Ma page Facebook

Portrait de kelly25ans
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 6096
Re: [3DS] Zelda 3DS: basé sur A link to the past

il sort en fin d'année en pluss', ça va passer vite ! j'espere qu'il sera a la hauteur de link to the past, grafiquement il est tres joli :)

Portrait de Lloyd
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 6096
Re: [3DS] Zelda 3DS: basé sur A link to the past

Pareil Kelly j'aime ce style 3d épuré, très lisible et qui marque encore plus le contraste avec la vue "passe muraille".

Edité par Lloyd le 17/04/2013 - 18:59
Portrait de Dantesqueman
En ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 10300
Re: [3DS] Zelda 3DS: basé sur A link to the past

On parie combien que quelle que soit la qualité du jeu il sera considéré comme un Zelda moyen voir mauvais?
Reprendre l'univers d'un jeu comme A Link to the Past ce n'est pas une mince responsabilité, on va me dire que je parle bien trop vite car on ne sait encore pratiquement rien du jeu, on a juste une simple vidéo et un ajout de gameplay par rapport au 1er ALTTP, mais je sais pas quelque chose me dit que quoi qu'il advienne il ne sera jamais considéré comme un grand Zelda.
Ne prenez pas ca pour argent comptant s'il-vous-plait il s'agit juste de ma première impression.

Démon Ronron
Sega Satan Shiro
Portrait de Red Arimaa
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 12315
Re: [3DS] Zelda 3DS: basé sur A link to the past

C'est vrai que contrairement au portage de OOT, là ils changent l'identité graphique du jeu. Et ils s'attaquent à un monstre sacré...

Portrait de Dudu
Hors ligne
A rejoint: 9 septembre 2011
Contributions: 10841
Re: [3DS] Zelda 3DS: basé sur A link to the past

J'ai cherché et cherché mais impossible de trouver un topic sur l'annonce de Mario Golf 3DS ! Tu gères pas Lloyd là !
Sinon je trouve que graphiquement c'est pas moche, sans être transcendant ça se laissera jouer à mon avis. Entre ça et le yoshi dont je suis amoureux graphiquement, je suis plutôt content, sans parler des rpg qui arriveront enfin chez nous !

Portrait de Lloyd
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 6096
Re: [3DS] Zelda 3DS: basé sur A link to the past

Citation:
J'ai cherché et cherché mais impossible de trouver un topic sur l'annonce de Mario Golf 3DS ! Tu gères pas Lloyd là !

Nan mais c'est pas possible! XD

Démon Ronron
Sega Satan Shiro
Portrait de Red Arimaa
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 12315
Re: [3DS] Zelda 3DS: basé sur A link to the past

Par contre s'ils réussissent leur coup, y en a quelques-uns qui vont rêver à un remake de Link's Awakening... :p

Portrait de Lloyd
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 6096
Re: [3DS] Zelda 3DS: basé sur A link to the past

En effet, mais en tout cas ce Nintendo Direct m'a convaincu que Nintendo n'est pas mort! La 3ds est bien en vie et elle pète la forme.

Espérons que ce ND visait à se libérer des annonces 3DS pour faire de la place à la WiiU à l'E3. L'espoir est permis!

Portrait de Dudu
Hors ligne
A rejoint: 9 septembre 2011
Contributions: 10841
Re: [3DS] Zelda 3DS: basé sur A link to the past

Bon promis j'arrête !
Sérieusement plus ça va, plus je suis content de cette 3DS, je regrette juste de pas avoir la xl, car la 3D me fait très mal au crâne sur le long termes ce qui est plutôt gênant, mais sinon les jeux proposés sont de plus en plus intéressant.

Edité par Dudu le 17/04/2013 - 19:30