Skip to Content

Avatar : Le Dernier maître de l'air / La Légende de Korra

Dernière contribution

57 posts / 0 nouveau(x)
H
Portrait de H
Hors ligne
A rejoint: 18 septembre 2014
Contributions: 782
Avatar : Le Dernier maître de l'air / La Légende de Korra

générique

generique

J'ai découvert la série Avatar il y a deux ans, et c'est devenu l'un de mes dessins animés préférés : une histoire passionnante, des personnages attachants, une excellente animation, de l'action, de l'humour, ... Et je ne lui rends pas justice, loin de là.

Legend of Korra est également une excellente série, ciblant plus un public d'adolescents. Elle reprend les codes de la série Avatar, mais en exploitant plus de possibilités et en ayant sa propre identité.

Si vous ne connaissez pas, je vous les conseille vivement. Vous ne le regretterez pas !

Ah ! Et ne butez pas sur le fait que ce soit diffusé par Nickelodeon. Ça n'a rien à voir avec Bob l'éponge.

Site de la communauté européenne d'Avatar (forum, vidéos, ...) : http://www.avatar-realms.net/

Synopsis :

Avatar: The Last Airbender (Avatar : Le Dernier maître de l'air en français) est une série télévisée d'animation américaine en 61 épisodes de 24 minutes créée par Michael Dante DiMartino et Bryan Konietzko et diffusée entre le 21 février 2005 et le 19 juillet 2008 sur Nickelodeon.

La série composée de trois saisons (61 épisodes) se déroule dans un monde dans lequel certains humains peuvent maîtriser les éléments, et ainsi quatre nations se sont formées autour de ces capacités : la nation du feu, le royaume de la terre, les tribus de l'eau, et le peuple nomade de l'air.

La série raconte l'histoire d'un garçon nommé Aang libéré d'un iceberg par deux jeunes membres de la tribu de l'eau du pôle Sud : Katara et Sokka. Aang est un jeune maître de l'air dont la destinée est hors du commun : il est l'Avatar, seule personne à pouvoir maîtriser les quatre éléments et chargé de maintenir l'équilibre du monde.

Cependant, il découvre qu'il a été prisonnier des glaces pendant un siècle, et que la nation du feu a profité de son absence pour déclarer la guerre aux autres nations afin d'étendre son emprise sur les trois autres peuples. Aidé par ses nouveaux amis, Aang doit maîtriser l'eau, la terre et le feu pour rétablir l'équilibre du monde.

The Legend of Korra (La Légende de Korra en français) est la suite d'Avatar créée par les mêmes auteurs et diffusée du 14 avril 2012 au 19 décembre 2014 sur Nickelodeon. La série comporte un total de 52 épisodes.

70 ans après les événements d'Avatar: The Last Airbender, l'Avatar se réincarne en Korra, jeune femme de la tribu de l'eau du pôle Sud, qui maîtrise l'eau, le feu et la terre. Il ne lui reste donc qu'à maîtriser l'air auprès de Tenzin, maître de l'air et fils d'Aang.

La première saison se déroule dans Republic City (cité de la République) fondée par Aang et Zuko (seigneur de la nation du feu) à la fin de la guerre dans laquelle vivent des gens de toutes les nations.

Si la guerre est terminée, Korra aura tout de même fort à faire pour remplir son rôle d'Avatar, car une menace terroriste pèse sur Republic City...

Edité par H le 26/01/2015 - 16:08

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 16814
Re: Avatar: The Last Airbender / The Legend of Korra

(pourquoi mettre des titres anglais alors qu'en France ils sont traduits?)

Je n'ai pas vu Korra et j'ai moi-même du mal avec Nickelodeon, mais Avatar est effectivement une superbe série animée, l'une des meilleures que j'ai pu voir. Ca commence doucement, mais ça prend une ampleur formidable vers la fin du Livre1 et durant tout le long du Livre 2 et du Livre 3 (à quelques épisodes mineurs près). Il y a un vrai souffle qui s'en dégage, de beaux personnages (comme le vieil oncle de Zuko), une évolution de l'univers et des personnages, une bonne animation, une maîtrise de l'histoire, avec une bonne reprise des codes orientaux.

Bonne idée, ce topic. Il faudrait que je retrouve un post d'un autre forum où je faisais un compte-rendu plus détaillé de la série au moment où je l'avais regardée.

J'ai bien envie de me la revoir d'ailleurs, tiens (j'ai en plus les coffrets DVD).

Edit: J'ai retrouvé le post que j'avais écrit il y a trois ans ailleurs:

Voilà, j'ai terminé la série animée Avatar: Le Dernier Maître de l'Air.

Alors là franchement, je suis soufflé et surpris par la qualité incroyable de cette série (et les derniers épisodes très épiques me laissent encore étourdi). Je n'aurais pas cru que j'adorerais autant une série Nickelodeon, mais il faut dire que Avatar est à mille lieues de la charte graphique hideuse et de la qualité un peu discutable (pour ma part) de leurs autres séries: ça n'a rien à voir!

Pourtant je n'étais pas chaud au départ. A première vue, la série s'apparente à une simple imitation américaine du shônen: une bande d'adolescents accompagnant un héros "élu" menant une quête initiatique pour apprendre de nouveaux pouvoirs magiques pour espérer vaincre un seigneur désirant dominer le monde entier. Le monde est partagé entre quatre nations pour chaque élément: l'eau, le feu, la terre et l'air. A chaque génération, l'Avatar s'incarne chez un élu de chacun des quatre peuples: le seul capable de maîtriser les quatre éléments et ayant pour rôle d'assurer l'équilibre du monde. Mais l'équilibre a été rompu lorsque la nation du feu a déclaré la guerre au monde entier et que l'avatar a disparu pendant cent ans. C'est dans ce contexte de guerre que deux frère et soeur de la nation de l'eau (Sokka et Katara) découvrent l'avatar congelé dans un bloc de glace pendant cent ans, avec son compagnon de l'air Appa (un "bison volant"). Quelle surprise de voir que l'Avatar n'est encore qu'un gosse de 12 ans (appelé Aang) et surtout le dernier Maître de l'Air: son peuple des nomades de l'air a été complètement massacré par la nation du feu il y a cent ans, il est donc le seul et unique survivant (Aang va souffrir de ce constat en le découvrant). Mais durant tout ce temps, la nation du feu a cherché l'Avatar qui constitue l'ultime menace à leur projet de guerre, pour s'en débarrasser. Aang sera accompagné des deux ados de la tribus de l'eau, parcourra le monde pour trouver des maître d'éléments qui lui enseigneront la maîtrise de l'eau, de la terre et du feu. Mais il sera pourchassé par la nation du feu, et entre autres par un jeune prince (fils du seigneur du feu) nommé Zuko, accompagné de son oncle Iroh.

Voilà donc en gros la trame principale. Là où Avatar tire son épingle du jeu, c'est dans son traitement de l'univers de la série, de la maîtrise de la narration et de l'écriture des personnages, mais on ne s'en rend pas compte tout de suite dans les premiers épisodes de la série. Le background de la série a fait l'objet d'un soin incroyable. La série a parfaitement digéré toutes les influences et philosophies extrême-orientales. Ainsi, la nation de la terre renvoie à la Chine, celle du feu plutôt au Japon, la nation de l'air aujourd'hui éteinte renvoie aux Tibétains et Bouddhistes, et celle de l'eau aux Inuits. Chacun des quatre éléments correspond à une philosophie particulière, des philosophies et/ou religions comme le taoïsme, le bouddhisme, l'hindouisme sont abordées avec justesse. Chaque élément montre plusieurs facettes parfois insoupçonnées. Par exemple, le feu est synonyme de destruction, mais paradoxalement le feu désigne aussi la vie (l'énergie, le feu intérieur, le soleil). L'eau, au contraire, est en apparence plus attirante et plus calme que le jeu, mais la maîtrise de l'eau cache un côté sombre et glauque avec la "maîtrise du sang". La série se plaît aussi à développer toutes les légendes et les mythes qui renforcent son background, et le héros Aang est capable de voyager dans le monde spirituel en se détachant de son enveloppe corporelle (il est une passerelle entre le monde normal et le monde des esprits), mais aussi capable de parler avec les anciens avatars qui vivent en lui (entre autres son prédécesseurs, l'avatar Roku, maître du feu avant la guerre lancée par la nation du feu).

Les personnages bénéficient également d'un soin particulier. Les "gentils" comme les "méchants" ont leur part d'ombre et de lumière. Le héros Aang par exemple, qu'on pourrait croire "lisse", n'est en fait qu'un enfant de 12 ans qui a souffert de son enseignement d'avatar donnés par les "moines" qui lui ont un peu enlevé son enfance (donc il essaie de rattraper un peu le temps perdu, il se comporte souvent comme un enfant qui s'amuse), il souffre d'avoir abandonné le monde pendant 100 ans car il ne voulait pas être Avatar, il est capable d'actes irréfléchis et immatures. Katara, quant à elle, souffre de la mort de sa mère, tente de trouver sa place, d'atteindre la maîtrise de l'eau, de participer pour ne pas être reléguée au rôle de "soigneuse" comme c'est le cas des femmes de son peuple. Son frère Sokka, lui, ne maîtrise aucun élément, mais il cache bien son jeu derrière ses airs comiques: capable de discernement dans les décisions, méfiant de raison, pouvant élaborer de vraies tactiques de combat.

Enfin, l'antagoniste Zuko et son oncle Iroh forment un duo formidable. A priori, Zuko n'est qu'un ado écervelé et colérique qui ne pense qu'à "regagner son honneur", car il a été banni de son royaume par son père (pour une raison développée plus tard dans le Livre 1), son visage ayant été en partie brûlé (laissant une marque indélébile vers son oeil gauche) comme signe de bannissement. Mais derrière cette façade se cache un homme complètement torturé par son passé, développant un complexe d'infériorité vis-à-vis de sa soeur Azula plus puissante, complètement tiraillé entre deux tendances très différentes qui font qu'il n'est pas en paix avec lui-même. Mais si ce personnage fonctionne bien, c'est grâce à la compagnie de son oncle Iroh. Ce dernier surprend son monde derrière son allure débonnaire et zen: il a une attitude paternaliste envers son neveu Iroh (sachant qu'Iroh a perdu son unique fils dans une bataille), il a plus d'un tour dans son sac, il épaulé et calme Zuko quand il le faut, il est toujours un stratège redoutable, il est bien plus fort au combat qu'il n'en a l'air, il cache pas mal de secrets, et... il adore le thé (ce qui me le rend très sympathique! mais justement le thé a un rôle particulier dans la maîtrise de ces pouvoirs). Les deux comparses ne peuvent pas aller l'un sans l'autre: ainsi, Zuko aurait été insupportable et inintéressant sans son oncle Iroh, et l'oncle Iroh ne nous dévoilerait pas toutes ses qualités et sa profondeur sans être accompagné de son neveu Zuko qu'il considère comme son propre fils.

Les divers épisodes de la série nous montreront souvent l'évolution des deux "bandes antagonistes" en parallèle: celle de Aang, et celle de Zuko. On suit parallèlement leur cheminement initiatique. Ainsi, Aang devra apprendre à maîtriser ses pouvoirs particulier d'Avatar (son état d'avatar incontrôlable qui survient quand il est très en colère, il devra apprendre à un moment donné à "fermer ses sept chakras"; ses voyages dans le monde spirituel). Et bien entendu il doit maîtriser les quatre éléments, avec une difficulté inégale: alors qu'il se sentira étonnamment à l'aise avec l'eau, la maîtrise de la terre lui posera beaucoup de problèmes car c'est son élément totalement antagoniste (terre vs air), et la maîtrise du feu aussi lui posera problème car il faut faire preuve de calme et de sagesse pour maîtriser un pouvoir facilement destructeur sans blesser des innocents. De son côté, Zuko devra aussi apprendre à contrôle ses pouvoirs (il maîtrise encore mal le feu: trop en colère, pas assez en paix avec lui-même), il affrontera même parfois des soldats et officiers de la nation du feu pour qu'ils n'enlèvent pas l'Avatar (et donc qu'il ne puisse plus "retrouver son honneur") sous son nez (ou bien pour qu'il ne se fasse pas lui-même enlever par eux quand il reviendra incognito dans son royaume alors qu'on le lui a interdit). Il devra parfois faire des choix contraires à son but (du genre, préserver son équipage d'une tempête violente en mer au lieu de poursuivre l'avatar), et il apprendra qui il est réellement et ce qu'il veut vraiment.

Le Livre 2 introduira au moins deux autres personnages clés. Du côté allié: une petite fille appelée Toph. Elle est peut-être le meilleur maître de la terre du monde, bien qu'elle soit... aveugle! Mais c'est une fille qui cache un sacré caractère de cochon, de sacrés pouvoirs qui surprennent les gens: elle est capable de voir avec la terre, de sentir ce qui l'entoure sur le sol (par contre, tout ce qui se trouve dans les airs ou dans l'eau, elle redevient très vulnérable car elle redevient une fille aveugle). En tout cas, elle est géniale dans son genre. Du côté ennemis, il y a la soeur de Zuko, Azula, qui entre en scène, qui a un caractère cruel relevant limite de la folie, qui va mettre des bâtons dans les roues à la fois à Aang mais aussi à son frère Zuko.

Ah, et même les deux animaux qui accompagnent les héros se révèlent très attachants: le bison volant Appa, et Momo l'espèce de lémurien volant (qui a plutôt des expressions de chat au visage). Il y aura même tout un épisode émouvant consacré à Appa qui cherche désespérément son compagnon Aang en subissant toutes sortes d'humiliations et de souffrances en chemin, et aussi un mini-récit focalisé sur Momo qui lui aussi cherchait son "copain" Appa.

Voilà donc: une narration occidentale ayant bien intégré pas mal d'éléments philosophiques et religieux d'extrême-orient, avec des personnages qui vont beaucoup évoluer au fil du temps et se révèlent fouillés. Les 61 épisodes de la série servent tous à quelque chose: faire avancer l'intrigue, introduire des mythes pour renforcer le background de la série, introduire des personnages qu'on reverra (surtout dans le Livre 1) et s'attarder davantage sur leur psychologie ou mettre à jour leurs romances sentimentales. La série se divise en trois "livres":
- Livre 1: l'Eau (20 épisodes);
- Livre 2: la Terre (20 épisodes);
- livre 3: le Feu (21 épisodes).

(non, pas de "livre 4: l'air": normal, le peuple de l'air a été complètement massacré comme dit plus haut)

Plus on avance, et plus la série gagne en qualité, en puissance, jusqu'à un final complètement épique à la hauteur des attentes du spectateur pour conclure la série en beauté (oui, on a une vraie fin, la narration est maîtrisée d'un bout et l'autre et sait toujours où elle va, ça ne part jamais dans tous les sens mais ça reste toujours très limpide). On se rend compte d'ailleurs qu'elle est un peu construite comme la trilogie originale de Star Wars (le livre 2 franchement fait penser à l'Empire contre attaque, tandis que le livre 3 marque le "retour" (et je dirais même le "retour du roi" si on pense au Seigneur des Anneaux)). J'ai oublié de dire aussi que le design est très beau, que l'animation se révèle très fluide. Avec des combats et des ars martiaux très bien retranscrits (et même crédibles, ils s'inspirent de vrais mouvements d'ars martiaux): à la fois rares et récurrents (tant mieux, je n'aime pas qu'il y ait trop de combats, là au moins je ne m'en suis jamais lassé et c'était toujours un plaisir pour les yeux).

Bref, je ne peux que vous recommander de regarder cette fantastique série, ça relève du chef-d'oeuvre. Une des toutes meilleures séries animées américaines qu'il m'ait été donné de voir.

Edité par Rudolf le 07/10/2014 - 20:10

H
Portrait de H
Hors ligne
A rejoint: 18 septembre 2014
Contributions: 782
Re: Avatar: The Last Airbender / The Legend of Korra

Citation:
(pourquoi mettre des titres anglais alors qu'en France ils sont traduits?)

C'est vrai. Je change. C'est juste par habitude. J'ai tout vu en vo car je n'ai pas trop aimé les doublages français.

Je te conseille Legend of Korra aussi. Ce n'est pas aussi bon qu'Avatar (notamment à cause de Nickelodeon), mais ça reste excellent (sauf la deuxième partie de la saison 2, mais bon).

Merci pour ton post, je l'avais pas vu quand je cherchais des références à Avatar sur le site.

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 16814
Re: Avatar : Le Dernier maître de l'air / La Légende de Korra (En construction)

Non, tu ne pouvais pas trouver ce post que j'avais rédigé sur un autre forum. ;)

H
Portrait de H
Hors ligne
A rejoint: 18 septembre 2014
Contributions: 782
Re: Avatar : Le Dernier maître de l'air / La Légende de Korra (En construction)

Ça m'apprendra à lire un mot sur deux ! xD

C'est marrant, tous ceux avec qui j'ai parlé de la série jusque là ont la même réaction : les premiers épisodes, mouais; milieu de saison 1 (généralement épisode 12), eh ? C'est pas mal en fait; fin de saison 3, OMG, c'est l'une des meilleures séries ever !

D'ailleurs, honte sur moi, j'avais même arrêté de regarder au bout de quelques épisodes la première fois que je l'ai vue.

Edité par H le 07/10/2014 - 20:26

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 16814
Re: Avatar : Le Dernier maître de l'air / La Légende de Korra (En construction)

Surtout que la fin de la saison 3, ils se lâchent complètement dans la mise en scène grandiloquente des derniers combats avec un déluge visuel jouissif, avec tout le monde en mode berserk. :D
Mais effectivement c'est ça: au début on n'accroche pas trop à ces épisodes un peu isolés en manque de fil rouge qui racontent juste leurs étapes de leur voyage au Pôle Nord, ça démarre pour de bon vers le tiers/milieu de la saison 1 (avec le double épisode du solstice d'hiver où on prend connaissance du pouvoir astral de l'Avatar Aang et son premier contact avec son prédécesseur Avatar Rokku de la tribu du Feu, puis effectivement l'épisode 12 où Aaang raconte pourquoi il s'était enfui de sa contrée en même temps qu'on raconte le passé de Zuko pour faire le parallèle entre les deux quêtes, et tout l'excellent final au Pôle Nord). Puis on a une saison 2 géniale (et plus sombre) avec un gros développement de l'histoire et des enjeux, et le grand final épique dans la troisième.

Edité par Rudolf le 07/10/2014 - 20:54

Portrait de Dano
Hors ligne
A rejoint: 30 décembre 2011
Contributions: 2312
Re: Avatar : Le Dernier maître de l'air / La Légende de Korra (En construction)

Sympa ce topic même si c'est pas japonnais de base ça reste une très bonne série. J'ai était surpris par nickelodeon car je suis vraiment pas fan de leur dessin-anime mais Avatar à de la gueule. Après Korra j'ai moins aimer j'ai vu la moitié de la Saison 1 et j'ai arrêter.

Even if victory is dying, a battle is never lost before.
MAL Profil
Session Fêtes de Bayonne 2016

H
Portrait de H
Hors ligne
A rejoint: 18 septembre 2014
Contributions: 782
Re: Avatar : Le Dernier maître de l'air / La Légende de Korra (En construction)

Dommage que Korra ne t'ai pas plu. Même si c'est pas du niveau d'Avatar, ça reste une excellente série. La saison 3 est particulièrement bien.

Ah ! Nickelodeon... Pour la petite histoire : ils ont refusé aux auteurs de faire une suite directe à Avatar (parce que bon, Avatar c'est bien, mais faut laisser de la place à Bob l'éponge), les auteurs ont donc rassemblé leur travail dans 3 bandes dessinés ("comics"). Korra est un autre projet qui devait durer une saison, mais Nickelodeon a dit : "Non, Korra ça marche bien, faites 4 saisons". Ce qui explique pourquoi la saison 2 est malheureusement moins bien construite, moins bien finie, moins bien... tout court.

Si c'était pas Nickelocouillon qui diffusait ces séries, peut-être qu'elles auraient été encore meilleures... Bon Avatar ça aurait été chaud de faire mieux, mais peut-être une version un peu plus adulte.

Edité par H le 08/10/2014 - 15:45

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 16814
Re: Avatar : Le Dernier maître de l'air / La Légende de Korra (En construction)

En fait, maintenant que j'y pense, en dehors d'Avatar, tout n'est pas à jeter chez Nickelodeon. En effet, ils ont produit leur série Tortues Ninja qui est très bonne, dix fois mieux que la série d'origine médiocre. C'est même la meilleure version de cette série sortie à ce jour.

Portrait de question
Hors ligne
A rejoint: 2 février 2012
Contributions: 10774
Re: Avatar : Le Dernier maître de l'air / La Légende de Korra (En construction)

La version 3D, où la version qui respecte un peu mieux le comics ?

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 16814
Re: Avatar : Le Dernier maître de l'air / La Légende de Korra (En construction)

La version 3D (donc la dernière en date, de 2012).
L'autre qui respecte un peu plus le comics (de 2003) était honnête aussi.