Skip to Content

Que lisez vous en ce moment ?

Dernière contribution

686 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de mait
Hors ligne
A rejoint: 3 septembre 2011
Contributions: 2478
Re: Que lisez vous en ce moment ?

Franchement? C'est pas mal les milleniums! Il y a un quatrième tome qui est sortie, celui là je ne compte pas le lire. Je sais qu'avant ça mort, l'auteur semblait avoir prévu un quatrième tome, mais je trouve que le tome 3 est une bonne conclusion.

Avant de me jeter sur un livre dont beaucoup on vanter l'intérêt, j'ai d'abord voulu relire un livre.
Le château de Hurle de Diana Wynne Jones: Sophie est une pauvre jeune fille qui travaille dans la boutique de chapeau de sa belle mère. Sans en connaître la raison, elle provoque l'ire de la sorcière du désert, qui la change alors en vieille femme. Fuyant sa maison et se dirigeant vers pays connu étant rempli de magicien, elle tombe sur le château du magicien Hurle. C'est un château qui se déplace, mais le plus terrible, c'est que son propriétaire est connu comme étant un terrible magicien qui mange le cœur des jeunes filles. Etant devenu vieille Sophie n'a pas peur et s'y refugie… Elle tentera alors de lever le sortilège dont elle est victime…

Pouf c'est compliqué de faire un résumé de ce livre! Bon, il s'agit du roman adapté par Miyazaki sous le nom: le château ambulant.
Wow, c'est un roman à l'histoire complexe, vraiment très complexe! Il y a beaucoup de personnage! En fait non, ils ne sont pas si nombreux que ça, mais chaque personnage apporte une telle brique de complexité à l'intrigue qu'on a l'impression qu'il y a trop de personnages. L'autre chose, c'est que même Sophie n'est pas le narrateur, l'histoire est racontée à travers son point de vue, et croyez moi, ça complique beaucoup les choses. Bref, c'est un excellent roman! Néanmoins, accrochez vous, les intrigues et les questionnement se multiplient au fil des pages, mais pas de souci, tout est expliqué à fin. Je tiens aussi à préciser qu'a aucun moment, je n'ai pensé que les explications venaient de nulle part. L'intrigue est très complexe, mais parfaitement maitrisée, chapeau à l'auteure!
C'est un roman "jeunesse" que je vous conseille!

Portrait de Pang Tong
En ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1256
Re: Que lisez vous en ce moment ?

Un héros de notre temps de l'écrivain russe Mikhaïl Lermontov. Imaginez un écrivain un peu à la Pouchkine : mort prématurée à cause d'un duel manqué — rien que ça, c'est la classe !

L'histoire est construite en deux parties et a comme principal protagoniste Petchorine, jeune officier ayant perdu foi dans la vie et pas toujours de la plus haute qualité morale — n'hésite pas à faire pleurer les jeunes filles et autres femmes respectables si vous voyez ce que je veux dire. Ce court roman a ceci d'original que le héros est présenté tout d'abord par un narrateur extérieur, avant de l'être de l'intérieur grâce à son journal trouvé par le narrateur tiers du début.

Je retiens de ce roman deux choses :

La première est la description des paysages du Caucase qui est tout simplement prodigieuse — surtout dans la première partie. C'est simple, on s'y croirait.

La deuxième c'est la psychologie très travaillée des personnages qui fait que je suis passé d'une sorte d'antipathie pour Petchorine à une forme de respect pour son courage tout en acceptant sa cohérence propre.

On y parle des femmes, des relations humaines, de l'amour-propre, de l'honneur, de la mort, de l'amitié, bref, ce roman parle de tout.

Un petit passage que j'ai bien aimé et que j'ai trouvé, ma foi, pas si faux que ça ^^ :

Citation:
Depuis que les poètes écrivent et que les femmes lisent (ce dont on leur doit la plus profonde gratitude), on les a si souvent appelées des anges qu'elles ont vraiment cru, en toute simplicité d'âme, au compliment, oubliant que les mêmes poètes, pour de l'argent, avaient hissé Néron au rang de demi-dieu...

Bonne lecture !

Edité par Pang Tong le 20/01/2019 - 09:59

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

gio
Portrait de gio
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 9215
Re: Que lisez vous en ce moment ?

Je viens de finir Quatrevingt-Treize de Victor Hugo. Voilà ma critique.

LINOTTE
Portrait de Antonius
Hors ligne
A rejoint: 28 septembre 2015
Contributions: 2528
Re: Que lisez vous en ce moment ?

93, j'avais commencé à le lire un jour, puis j'ai suspendu depuis, comme à mon habitude de ne pas terminer. J'ai dû m'arrêter au moment où...

Spoiler

J'ai pas trouvé que il y avait des mots durs dedans le bouquin, peut-être que je suis avec un gros Q.I. dans ma tête ! C'est très descriptif, mais je n'ai pas trouvé cela bizarre ou incommodant. Après, Victor Hugo Montano en fait toujours des caisses, pour peu de buts marqués oui. Je l'ai toujours trouvé meilleur en vers qu'en prose, surtout quand il jouait à la Paillade !
L'histoire est violente, mais ça correspond bien aux troubles qui agitent la Seine-Saint-Denis, entre Booba, Kaaris et Robespierre.

Un autre livre, le dernier que j'ai laissé en rade, c'est Le Silence des Côtes d'Agneaux de Thomas Harris, le gars des brioches prédécoupées et moelleuses, dont je n'ai dévoré que les premières tranches en dégustant un excellent chianti. Pourquoi le lirai-je, alors qu'il y a l'adaptation cinématographique avec Sméagol, l'ours qui chante en fa en sol, en do dièse en mi bémol, en gilet et en faux-col ?

Portrait de Moonwalkeuze
Hors ligne
A rejoint: 2 septembre 2011
Contributions: 2147
Re: Que lisez vous en ce moment ?

Citation:
Franchement? C'est pas mal les milleniums! Il y a un quatrième tome qui est sortie, celui là je ne compte pas le lire. Je sais qu'avant ça mort, l'auteur semblait avoir prévu un quatrième tome, mais je trouve que le tome 3 est une bonne conclusion.

Je crois même qu'il y en a un cinquième... Je vais embrayer prochainement avec le troisième tome, et je verrai pour les suites. J'ai peur d'être déçue par le quatrième et cinquième livre, sachant qu'il a uniquement sortie (de son vivant) trois livres. Je me demande ce que les "suites" peuvent donner. A voir ! :)

Portrait de Pang Tong
En ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1256
Re: Que lisez vous en ce moment ?

J'ai terminé il y a peu La révolte des pendus de B. Traven.

J'avais déjà présenté une œuvre de Traven sur ce topic — Le vaisseau des morts — et si vous voulez lire du Traven, prenez celui-ci car il est bien meilleur.

Que raconte cette histoire de révolte et de pendus ? Tout est dans le titre me direz-vous et vous aurez raison. L'action se passe au Mexique où l'on suit l'indien Candido qui, de malheur en malheur, signe un contrat de bucheron pour avoir assez d'argent pour faire opérer sa femme d'une crise d'appendicite. Il est dès lors contraint d'aller dans la jungle avec son nouvel employeur, sa sœur, ses deux fils et deux cochons pour aller faire le travail pour lequel il avait signer.

Là-bas, c'est un peu l'enfer voyez-vous. La plupart des indiens travaillant là-bas sont quasi réduits en esclavage et ceux qui n'obéissent pas sont pendus par les quatre membres pour leur apprendre à vivre.

Quelques déserteurs et un ancien instructeur marxiste vont profiter de l'ambiance se détériorant pour fomenter une révolte.

Vous savez tout pour vous lancer dans la lecture de ce roman même si je vous conseille encore une fois Le vaisseau des morts si vous voulez lire du Traven.

Bonne lecture !

Edité par Pang Tong le 22/02/2019 - 19:12

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de mait
Hors ligne
A rejoint: 3 septembre 2011
Contributions: 2478
Re: Que lisez vous en ce moment ?

un gars inconnu a écrit:
Je sais qu'avant ça mort
Oh My God!!!!

Le maître des illusion (Donna Tartt) Un meurtre va être commis par une bande d'amis, dont Richard Papen, le narrateur, comment en est-on arrivé là. Richard est un étudiant californien (pauvre) s'est découvert à l'université une affinité avec le grec, alors qu'il avait comme objectif de devenir médecin. Attiré par une bourse il débarque dans une université du Vermont. Fait curieux, le responsable de l'enseignement du grec, est un personnage très sélectif dont la classe ne contient que cinq étudiants, et refuse d'ailleurs Richard. Très impressionné par les cinq étudiants, il finira par intégrer leur groupe et leur cours. Malheureusement pour lui, l'inévitable est déjà en marche…

Pouf, fameux roman de par sa réputation! J'en attendais énormément! Alors qu'est ce que j'ai a en dire?
Je divise le roman en trois parties. La première partie qui s'arrête à ce que je vais appelé la "révélation" est très très longue, elle occupe près 45% du roman! Et malheureusement elle n'est pas captivante. Ce n'est pas totalement inintéressant, ou mal écrit, ou totalement ennuyeux, malheureusement il y manque un peu de cette épice qui nous force à vouloir lire la suite d'un roman. Je ne sais pas si vous pouvez imaginer la gravité de la situation: j'arrive à près de la moitié d'un roman, et rien ne me donne envie de lire la suite! Puis enfin! Vraiment très tard, on a l'évènement que j'appelle "la révélation". A partir de là le roman devient vraiment captivant et jusqu'à la fin, c'est à dire bien après le meurtre.

Bref, c'est un roman que je vous conseille, je soupçonne que mon problème venait du faîte que j'ai suivi beaucoup de films américains (année 80-90) qui se déroulaient dans les campus. C'est à roman à lire, surtout pour ses personnages et leurs interactions. Je tiens à préciser que pour moi le personnage le plus fascinant, n'est pas celui dont on parle souvent dans les quatrièmes de couvertures.

Portrait de Pang Tong
En ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1256
Re: Que lisez vous en ce moment ?

Haha, ça arrive à tout le monde. J'ai moi-même la très mauvaise habitude de ne pas me relire quand j'écris sur le Forum...


Je viens de terminer Les Aventures du brave soldat Svejk pendant la Grande Guerre de l'écrivain tchèque Jaroslav Hasek (1883-1923).

Le livre débute à la veille de la Première Guerre Mondiale, le lecteur faisant la connaissance avec le brave Josef Svejk, petit bonhomme plutôt rondouillard et simplet mais terriblement attachant. On suit donc ses aventures au gré de ses bêtises, prétexte pour dénoncer la bêtise universelle. Svejk ira successivement : en prison, dans un hôpital psychiatrique, à l'aumônerie, au bureau de recrutement, au boudoir... en bref, il poursuivra son périple dans toutes les couches de la société praguoise.

Le livre alterne des passages d'une drôlerie peu commune avec d'autres plus sérieux, voire plus durs. Mais quoi que fasse Svejk, ses grands yeux doux nous font tout oublier et nous obligent à le pardonner. Roman très facile à lire même si, seule ombre au tableau en ce qui me concerne, une certaine lassitude peut se laisser sentir dans le troisième quart du bouquin, quart pendant lequel la logique s'essouffle quelque peu.

Je vous laisse un petit extrait pour vous donner l'eau à la bouche :

Citation:
— Vous savez servir la messe, au moins ?
— J'ai jamais fait ça, répondit Svejk, mais on peut toujours essayer. Aujourd'hui, c'est la guerre, et les gens s'retrouvent à faire des choses qu'ils auraient jamais eu idée. C'est pas d'ajouter un bête "et cum spiritu tuo" quand vous direz "dominus vobiscum" qui va me faire peur. Pis, pour ce qui est vous tourner autour comme on tourne autour du pot, m'est avis que c'est pas difficile non plus, tout comme de vous laver les mains ou de vous servir du vin avec les burettes.
— Bon, dit l'aumônier, mais ne me servez pas d'eau. Remplissez directement la deuxième burette de vin. Du reste, je vous dirai systématiquement si vous devez aller à droite ou à gauche. Si je siffle tout bas une seule fois, ça veut dire à droite, et si je siffle deux fois, ça veut dire à gauche. Quant au missel, vous n'aurez pas à le porter beaucoup. Le reste, c'est de la rigolade. Vous avez le trac ?
— J'ai peur de rien, monsieur le Feldkurat, pas même de servir la messe.
Quand il disait que le reste était de la rigolade, l'aumônier ne pouvait pas mieux dire.
Tout se déroula à merveille. Le discours de l'ecclésiastique fut des plus succincts.
— Soldats ! Si nous sommes réunis ici, c'est pour élever nos cœurs vers Dieu avant de partir sur le champ de bataille, pour qu'il nous donne la victoire et qu'il veille sur nos vies. Je ne vais pas vous retenir plus longtemps. Je vous souhaite à tous bien du plaisir.
Ruht ! lança un vieux colonel, sur l'aile gauche.
La messe dite "au camp" obéit aux mêmes lois tactiques qui régissent les unités de terrain. Ainsi, pendant la guerre de Trente Ans et ses interminables manœuvres, les messes au camp étaient elles aussi interminables.
Mais, de nos jours, les tactiques modernes supposant des mouvements de troupes aussi prompts que furtifs, les messes au camp doivent elles aussi être promptes et furtives. Ce jour-là, la messe ne dura qu'une dizaine de minutes, et les soldats les plus proches de l'autel, surpris, se demandèrent pourquoi l'aumônier sifflotait au beau milieu de l'office.
Svejk réagissait à ces signaux sonores avec beaucoup de promptitude. Il se rendait à droite de l'autel, revenait du côté gauche et passait son temps à dire "et cum spiritu tuo ".
L'ensemble rappelait une danse effectuée par des Indiens autour d'une pierre de sacrifice, mais faisant bonne impression et chassait l'ennui de ce champ de manœuvre triste et poussiéreux, bordé au fond par une allée de pruniers et des latrines dont le parfum venait remplacer l'encens mystique des églises gothiques.

Quand j'vous disais que c'était drôle !

Bonne lecture !

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de Pang Tong
En ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1256
Re: Que lisez vous en ce moment ?

J'ai terminé il y a quelques jours Ravelstein de l'écrivain canadien-américain Saul Bellow.

Si je ne me trompe pas, c'est un de ses derniers livres, si ce n'est son dernier.

On y suit le narrateur — professeur et écrivain d'un certain âge — qui passe beaucoup de temps un grand professeur de l'université de Chicago : Abe Ravelstein. Ce dernier, sous les conseils du narrateur et néanmoins ami, a rédigé un livre destiné à exposer sa philosophie politique au grand public. L'affaire a marché, à sa grande surprise il est devenu millionaire.

Ravelstein propose alors au narrateur d'en faire de même. Le sujet ne serait pas n'importe lequel, puisqu'il s'agirait d'écrire un livre sur Ravelstein lui-même. C'est bien pour ça qu'ils seront si souvent en contact tout au long du roman.

Le quatrième de couverture en livre un peu plus mais moi je ne le fais pas car je me dis que c'est au lecteur de découvrir certaines surprises. Je peux cependant rajouter qu'on y rencontrera beaucoup de choses de la vie universitaire — américaine surtout — et qu'on pourra voir les dessous d'un grand professeur — fantasme de beaucoup d'étudiants ^^

J'ai bien aimé le livre qui se lit assez rapidement. Il est plein de drôlerie même si le tout s'assombrit au fur et à mesure. L'auteur aborde des questions sur la philosophie, l'amour, l'histoire, l'amitié mais aussi la maladie, la mort,... Il fonctionne assez rapidement par "sauts dans le temps" en passant d'un moment à l'autre. C'est sans doute un peu déroutant la première fois qu'il fait ça mais on s'y habitue assez rapidement.

Je vous livre un petit extrait ; ce sont les premières lignes du roman qui résonnent de manière particulière depuis l'élection de Trump :

Citation:
Étranges que les bienfaiteurs de l'humanité soient des gens amusants. En Amérique du moins, c'est souvent le cas. Celui qui veut gouverner le pays doit d'abord le divertir. Durant la guerre de Sécession, les gens se plaignaient des histoires drôles de Lincoln. Peut-être sentait-il que le sérieux était bien plus dangereux que n'importe quelle blague. Mais les critiques le disaient puéril et son propre secrétaire à la Guerre le traitait de singe.

Bonne lecture !

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de Pang Tong
En ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1256
Re: Que lisez vous en ce moment ?

Je viens de terminer Sortilèges et autres contes crépusculaires de l'écrivain belge Michel de Ghelderode (1898-1962).

Première œuvre que je lis du maître et je dois bien avouer que ces 12 contes ne m'ont pas laissé de marbre. Si tous ne se valent pas, il se dégage une "odeur" particulière de ce recueil. La mort, la pourriture, le dégoût, la folie, le rêve... tout se mélange pour donner un spectacle macabre, effrayant et quelque fois burlesque, voire ridicule.

Maître de l'angoisse dans Tu fus pendu et Le jardin malade, de Ghelderode nous met mal à l'aise en évoquant la mort atroce d'un pendu de "petits chemins" et le dépérissement d'un jardin d'une demeure nouvellement achetée — ce dernier conte est assez dur à mon avis et est un des meilleurs, je ne vous en dis pas plus.

Entre l'horreur, le fantastique et le burlesque, on trouve Sortilèges qui finit de façon totalement gagesque, j'en dis pas plus...

Mais on ne trouve pas que l'horreur ou le burlesque dans ce recueil puisque Voler la mort est avant tout un conte sur l'amitié. À ce sujet, je dois dire que l'auteur est d'une rare justesse lorsqu'il décrit les "amitiés" bien fragiles que l'on peut se faire dans des soûleries et la vanité de tout ceci.

Un petit extrait qui m'a beaucoup impressionné :

Citation:
On a des amis, ici-bas, lorsqu'on se rend tous les jours dans les tavernes, qu'on sait boire, payer à boire, distraire son entourage par des flots de paroles, rire surtout. L'amitié, c'est autre chose, exceptionnellement : à l'ordinaire, ce n'est qu'un mot qu'on a toujours à la bouche, un mot savoureux quand la bouche s'enflamme aux alcools, mais qu'on crache avec de la bile, le lendemain. J'avais donc des amis, que je tremblais de perdre, et c'était une fraternelle duperie, où chacun trouvait son profit.

Y a rien à rajouter...

Bonne lecture !

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)