Skip to Content

Que lisez vous en ce moment ?

Dernière contribution

686 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Dookie
Hors ligne
A rejoint: 5 avril 2012
Contributions: 18
Re: Que lisez vous en ce moment ?

Wow Le capitaine Fracasse de Théophile Gautier !

Sur une très belle édition du début ou milieu du vingtième qui appartenait à ma grand-mère apparemment... Qu'est-ce que c'est bien écrit en tout cas... J'espace parfois les chapitres mais dans l'ensemble ça va je tiens bien, j'aime bien l'histoire

Portrait de GreenSnake
Hors ligne
A rejoint: 19 février 2012
Contributions: 4000
Re: Que lisez vous en ce moment ?

J'aime le cinéma...
Bon j'ai lu que 30 pages pour l'instant donc je ne peux pas vraiment en dire plus

Sell kids for food

Portrait de Pang Tong
Hors ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1468
Re: Que lisez vous en ce moment ?

Cela fait longtemps que je n'avais plus posté ici ; la raison est toute simple, j'ai eu un peu de mal avec deux-trois romans dernièrement.

Je vous propose aujour'hui Un amour insensé de Junichirô Tanizaki.

Tout est dans le titre. L'histoire raconte, dans le Japon des années 20, la liaison qu'entretiennent Jôji Kawai, ingénieur dans la trentaine, et Naomi, une jeune serveuse de 15 ans. Le plan de Jôji est tout simple. Voulant trouver une femme "parfaite", il façonne la petite Naomi selon son idéal. Vous vous imaginez bien que les choses vont se retourner contre lui et que Naomi deviendra un être cynique, corrompu, pourri, égoïste, vulgaire, inconstant... mais également terriblement érotique et fascinant.

L'ingénieur, amoureux de la belle, l'épouse et tombe littéralement sous son charme ; elle, de son côté, se plaît à le berner et fréquente le plus grand nombre de garçons, qu'ils soient japonais ou occidentaux — c'est important dans le roman —, pour faire des cochoncetés. En gros, c'est une fieffé salope quoi !

Je dois dire avoir eu beaucoup de mal avec le roman, non pas à cause de sa difficulté ni de sa longueur, mais parce que le thème m'a spécialement touché. Si l'histoire racontée dans le roman n'est pas la mienne évidemment, certaines parties ont comme fait écho à un épisode de ma vie qui m'a été bien douloureux. Si aujourd'hui j'ai passé le cap, c'est un thème que j'ai tout de même du mal à accepter. L'absence d'amour-propre de beaucoup de gens dans une liaison amoureuse ou quand on parle de parties de jambes en l'air est une chose que je ne peux plus tolérer. Pour faire simple, j'ai fait preuve de faiblesse une fois et me suis juré de ne plus retomber dans ce genre de logique si une femme ne m'aimait plus ^^

Le roman est très juste au niveau de la psychologie des personnages à un point tel que j'ai pu deviner l'enchaînement des événements jusqu'à la fin de l'histoire. Mention spéciale aux interrogations de Jôji qui compare la Naomi du début avec celle qu'elle est devenue. C'est du bien joué en somme ; le problème vient bien de moi.

Voici un petit extrait dans lequel Jôji tente d'expliquer son ressenti à l'égard de Naomi qui "revient" vers lui mais transformée et jouant toujours avec ses sentiments :

Citation:
Imaginez par exemple un provincial débarquant à Tokyo et croisant un jour par hasard dans la rue sa fille qui a fui la maison paternelle alors qu'elle était toute jeune. Elle, devenue une élégante citadine, ne reconnaît pas son p!re dans ce pays miteux, mais lui la reconnaît et pourtant l'écart survenu entre leurs conditions respectives lui interdit de l'aborder ; éberlué, n'en croyant pas ses yeux, il prend la fuite comme un coupable, en proie à un mélange de désolation t de gratitude. Une autre exemple ? Un garçon s'est vu rebuter par sa fiancée ; cinq ans, dix ans passent ; un jour, sur un quai de Yokohama, il assiste au débarquement du flot de passagers d'un paquebot qui vient d'accoster. Dans ce flot il découvre inopinément son ancienne fiancée ; elle rentre apparemment d'un voyage en Occident ; il n'a plus le courage de l'approcher : lui est resté ce qu'il était autrefois — un étudiant pauvre, alors qu'elle n'y a plus trace en elle de la jeune fille rustaude qu'elle était ; c'est maintenant une dame chic, habituée à la vie parisienne, au luxe new-yorkais — un abîme les sépare... A cet instant, l'âme de l'étudiant se partage entre le mépris qu'il porte en lui-même à celui qui s'est vu rejeter, et la joie qu'il ne peut s'empêcher d'éprouver devant une réussite à laquelle il ne s'attendait pas...

Les hommes peuvent être tellement faibles et les femmes tellement cruelles...

Bonne lecture !

Edité par Pang Tong le 15/12/2018 - 05:21

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de mait
Hors ligne
A rejoint: 3 septembre 2011
Contributions: 2478
Re: Que lisez vous en ce moment ?

Naomi était un prénom que l'on pouvait trouver au Japon à cette époque? De fils en aiguilles, j'étais déjà tombé sur cet auteur, mais j'ai jamais rien lu de lui.

Enfin! J'ai lu Blade Runner de Philip K. Dick!!!

Résumé: Nous somme en 1992 (version de 1968), après une terrible guerre la Terre ne se trouve pas dans un bien bel état, et l'émmigration vers Mars est fortement encouragée. Rick Deckard se languit de ne pas posséder un mouton un vrai, à la place du mouton robot qu'il possède. C'est que ça coûte cher, et Deckard n'est qu'un simple fonctionnaire (une chasseur de prime). Voilà alors que la chance frappe à la porte: 6 androides sont entrés de façon irrégulière sur Terre, et on propose à Deckard de les abattre. Sachant qu'il recevra une prime par androïde, Deckard ne se fait pas prier...

Tout d'abord j'ai été surpris de voir apparaître des mots du film dans ce roman: des mots comme "Blade Runner" ou "test de Voigt-Kampff". Il a fallut que je lise le Wikipedia anglais pour avoir la confirmation que ce sont bien des inventions du film. Personnellement,les référence aux film me laisse de marbre, car oui, je n'aime pas particulièrement le film.

Bref mon avis sur le roman? Génial!!! Cela fait toujours plaisir de voir qu'une oeuv re que l'on vous disais géniale s'avère finalement génial!
J'ai eu très peur au début car lors d'une précédentes tentative de lecture, j'avais trouvé Deckard pitoyable et trop avide. Néanmoins, l'histoire, le contexte et les autres ppersonnages font que tout s'équilibre. Philip K. Dick a de brillantes idées autours desquelles il articule l'intrigue, comme par exemple le test d'ampathie permettant de déceler les androïdes. Wow, j'ai bien peur que beaucoup d'humains d'aujourd'hui échouerais à ce test, car il m'a l'air plus adapté au hommes du roman (Non, Dick ne triche, pas, c'est le contexte du roman qui le veut et l'impose). En fait la grande différence, que j'ai vu avec les androïdes, c'est qu'il ne semble pas être des personnages dans l'ère du temps: ils sont plus proche de nous que des hommes de leurs époque...

Pour finir juste un mot sur le film, le roman "corrige" un problème du film: Rachel. Quelques une des incohérence que j'avais trouvé au film venait de Rachel, et on ne les retrouve pas dans le roman, en fait c'est même un personnage Dickien donc intéressant.

Rebref, c'est un roman que je conseille à ceux qui veulent découvrir Philip K. Dick. Etant donné que l'on n'y retrouve pas des personnages doués de capacité non-naturelle (si il y en a en fait...), j'ai même trouvé qu'il se dégageait du roman une ambiance ... CybertPunk. Bonne lecture à vous!

Portrait de Pang Tong
Hors ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1468
Re: Que lisez vous en ce moment ?

mait a écrit:
Naomi était un prénom que l'on pouvait trouver au Japon à cette époque? De fils en aiguilles, j'étais déjà tombé sur cet auteur, mais j'ai jamais rien lu de lui.

En réalité, Naomi est une occidentalisation du nom de la fille qui est un nom Japonais typique : "Na-o-mi".

De mon côté, c'était mon premier roman de cet auteur. Son œuvre la plus connue est Quatre sœurs, déjà acheté mais ce sera pour plus tard.

J'ai jamais lu Blade Runner, vu que les films. Mais ça a l'air vraiment pas mal ; à voir pour plus tard ;-)

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de mait
Hors ligne
A rejoint: 3 septembre 2011
Contributions: 2478
Re: Que lisez vous en ce moment ?

Ok Na-O-Mi...
En fait, je viens de me rendre compte que j'ai un livre de Junichirô Tanizaki dans ma bibliothèque numérique! Affaire à suivre!

Bon, dernièrement, j'avais lu:
- Lennon Remembers l'intégral de l'interview qu'accorda John Lennon à Jann S.Wenner (cofondateur de Rolling Stone le mag) en 1970

- Rencontres avec John et Yoko, un ensemble de conversations s'étalant dans le temps qu'accorda John Lennon à Jonathan Cott…

Vous l'avez deviné, oui je suis un fan des Beatles! Ainsi donc au total, je possède quatre livres sur eux. Un sur les paroles des chansons du groupe, un dédié à Paul, et ces deux derniers. A la base, je cherchais un livre retranscrivant l'interview de John dans playboy, bon ben, je me suis retrouvé avec ces deux là. Faut croire que c'est ce que j'avais trouvé de mieux sur Amazone à l'époque.

Bon alors, mon premier reflexe, c'est de comparer ces deux livres, à celui que j'ai sur Paul. Car tout le monde le sait Paul est quelqu'un qui arrondi les angles, alors que John lui, conserve les angles droits, et donc qu'est ce que cela donne sur les livre? Eh bien je ne vais pas faire de comparaison, mais cela va peut être arrivée malgré moi…

Tout d'abord, une chose: ces livres sont destinés aux fans des Beatles. En effet, cela parle principalement de leurs histoires. Il faut savoir qui est qui, que un tel est mort vers telle période, qu'il s'est passé tel évènement vers une certaine période, et il faut aussi connaître toutes les accusation dont a été victime John (et dans une moindre mesure Yoko). Heureusement je suis un fan des Beatles (j'avais beaucoup lu sur eux sur le net), et heureusement qu'avant de lire ce livre j'avais lu celui de Paul!

Bon, pour en revenir au fond de l'interview, tout d'abord une surprise, John Lennon ne répond pas coup pour coup. Certes, il est acide, je l'ai même trouvé parfois un poil hautain, élitiste, mais il n'est pas forcément agressif envers les autres. Il ne charge pas vraiment les autres, même si il lui arrive de balancer des trucs de façon sec (et parfois oui, ça fait un peu mal dans les côtes). Ces livres, fut aussi l'occasion pour John de répondre à quelques attaques où bien de raconter sa version des faits, cela s'est révélé très intéressant pour moi, car la version des fait de Paul (qui a d'ailleurs réussi à convaincre tout le monde) st très critique envers John et envers Yoko.

Seul regret, pas assez de Georges Harrison dedans, c'est dommage. De tout temps, j'ai cherché à savoir que pensait les autres Beatles des musique de Georges à partir de du White Album, mais j'ai toujours été déçu. Au moins l'un de ces deux livres nous donne l'avis complet de John sur l'album de Georges mais j'ai jugé son avis de piètre qualités…

Bref, vous êtes un fan des Beatles, je vous conseille ces livres. Vous voulez un peu en savoir plus sur les année 60? Je ne vous conseille pas ces deux là plutôt celui de Paul écrit par Barry Miles!

Portrait de mait
Hors ligne
A rejoint: 3 septembre 2011
Contributions: 2478
Re: Que lisez vous en ce moment ?

Doublr post car je le vaut bien!
Oui, finalement, j'ai lu ce Week end un roman de Junichirô Tanizaki: Svastika

Sonoko, une japonaise des années 1920 (je suppose),raconte d'un trait à l'auteur, l'histoire qui va lui arrivée à elle et à son mari, et qui donc constitue le roman. Qu'est ce qui arrive à Sonoko? Eh bien alors qu'elle prend dans une école des cours de peinture japonaise, Sonoko sans s'en rendre compte semble fascinée par Mitsuko. Elles deviennent amis puis franchissent la ligne... C'est parti pour une histoire où l'on découvrira qui est qui et que la situation n'est pas telle qu'elle paraît...

Wow quelle histoire... J'ai d'abord un peu été interloqué quand dès les premiers chapitres, on nous annonce de façon indirecte, mais très clairement qui va mourrir. Néanmoins, avec ses volte face et rebondissement parfois spectaculaire, on finit par ne se concentré que sur le présent. C'était à un point tel que j'ai été surpris de voir mourrir les personnage dont on avait annoncé la mort dès de début...
Peut-on qualifier cette histoire de sordide? Jene sais pas... Peut être... En fait les personnages (pas tous, deux seulement) sont kafkaïen. Quand on pense à Kafka, on pense à relation sociale bizaroïde, mais moi je fait plutôt référence à un type de personnage insignifiant qui ne parle jamais, mais qui lorsqu'il se décide à parler WOW, vous ne vous en remettrer pas!

Bon, le livre est court, donc je vais éviter de trop en dire dessus, je vous le conseille en tout cas!

Portrait de Pang Tong
Hors ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1468
Re: Que lisez vous en ce moment ?

Après pas mal de temps, je reviens sur ce topic pour vous parler du deuxième tome du roman phare de Roger Martin du Gard : Les Thibault.

Je vais pas trop en dire si ce n'est que le roman suit l'histoire des deux frères jusqu'à la veille de la Première Guerre Mondiale. Il se passe quelques événements avant cette partie mais comme ils sont assez importants dans l'histoire, je ne veux pas trop en dire. Sachez seulement que toute la partie avant le préambule à la guerre est magistrale.

Pour être honnête, l'histoire a été un tantinet plus compliquée à suivre en ce qui me concerne pour la raison majeure qu'on retrouve principalement Jacques qui fraye avec les milieux communistes "semi-clandestins". Perso, ça m'ennuie beaucoup comme sujet. Pour faire court, c'est de la politique, et la politique, ça m'emmerde... Une deuxième chose à prendre en compte, c'est que le temps se dilate beaucoup puisqu'à la veille de la Première Guerre Mondiale, l'écrivain relate les événements au jour le jour. Ceci m'a cependant terriblement intéressé car on sort de la politique pour entrer dans l'histoire. Il faudrait vérifier si ce qui y est raconté est vrai mais j'ai l'impression que oui. Enfin, c'est toujours d'une virtuosité psychologique incroyable.

Je vous propose un petit passage pour vous montrer qu'on a toujours affaire à de la dentelle littéraire :

Citation:
Daniel soulevait ses toiles, une à une, les tournait vers la lumière, leur jetait, à travers ses paupières plissées, un rapide coup d'œil, puis il les remettait en place. De temps à autre, il en posait une, à l'écart, au pied du chevalet le plus proche : "Pour Ludwigson."
Il haussa les épaules et marmonna entre ses dents :
"Au fond, le don, ça n'est presque rien — tout en étant indispensable !... C'est le travail qui importe. Sans travail, le talent n'est qu'un feu d'artifice ; ça éblouit un instant, mais il n'en reste rien."

Bonne lecture !

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de Pang Tong
Hors ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1468
Re: Que lisez vous en ce moment ?

Aujourd'hui, j'aimerais vous parler une nouvelle de Romain Gary que j'aime beaucoup par le biais de son roman Les cerfs-volants.

Dernière œuvre du maître, le roman paraît en 1980, quelques mois avant le suicide de l'écrivain. Il y aurait beaucoup de choses à dire sur son acte mais parlons plutôt du livre.

L'histoire raconte la vie de Ludo autour du seul amour qu'il ait jamais eu : Lila Bronicka, aristocrate qui passe ses vacances avec ses parents dans la Normandie des années 30, tout près de notre héros. Ce dernier, élevé par son oncle, créateur de cerfs-volants, possède un don familial : une légère "folie" due à sa mémoire présentée comme exceptionnelle. Il travaille bientôt pour le père de sa dulcinée voyant en lui un moyen de se faire un gros paquet de fric. Il fera également la rencontre de son rival, le bel Allemand Hans von Schwede, lui aussi amoureux de la belle.

La guerre éclate bientôt et nos deux protagonistes se retrouvent séparés — c'est un peu plus compliqué que ça mais je ne vous dis rien de plus. Je termine sans spoiler avec la fin du quatrième de couverture : "Pour traverser les épreuves, défendre son pays et les valeurs humaines, pour retrouver son amour, Ludo sera toujours soutenu par l'image des grands cerfs-volants, leur symbole d'audace, de poésie et de liberté inscrit dans le ciel."

Le roman m'a assez touché même si j'ai trouvé le début quelque peu poussif où l'auteur se laisse aller à des "facilités d'écriture". Néanmoins, à partir de la guerre, les lignes sont resserrées et plus maîtrisées, laissant place à des passages bien plus vrais que dans la première partie. J'en donne ici un petit exemple que je trouve très juste :

Citation:
—... elle ne m'a pas quitté un seul instant depuis qu'elle est partie, et maintenant qu'elle est revenue, c'est une autre...
— Dame, mon gars. Tu l'as trop inventée. Quatre ans d'absence, ça laisse une part trop belle à l'imagination. Le rêve à touché terre et ça fait toujours des dégâts. Même les idées cessent de se ressembler quand elles prennent corps. Lorsque la France reviendra, tu verras la gueule qu'on va faire ! On dira : c'est pas la vraie, c'est une autre ! Les Allemands nous ont donné beaucoup d'imagination. Quand ils seront partis, les retrouvailles seront cruelles. Mais quelque chose me dit que tu vas la retrouver, ta petite. L'amour a du génie et il a le don de tout avaler. Quand à toi, tu croyais avoir vécu de ta mémoire, mais tu as surtout vécu de ton imagination.
Il s'est marré.
— L'imagination, Ludo, c'est pas une façon de traiter une femme.

Bonne lecture !

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de Moonwalkeuze
Hors ligne
A rejoint: 2 septembre 2011
Contributions: 2147
Re: Que lisez vous en ce moment ?

Je dois avouer que je lis énormément, et de tout les genres. Je me lance même dans plusieurs trilogies ou sagas en même temps (bonjour l'acharnée !).

Bref. En ce moment je lis le deuxième tome de la saga "Millénium". En faire un résumé serait long et fastidieux. " Millénium" est une saga hors norme. Toutefois, il ne faut pas avoir peur des gros pavés :).