Skip to Content

Quel est le dernier jeu que vous avez fini ?

Dernière contribution

4829 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 19814
Re: Quel est le dernier jeu que vous avez fini ?

Je crois que le jeu est d'abord sorti sur PC-88, puis un mois plus tard sur MSX2 (donc quasiment en même temps, on va dire).

A noter également que la version Mega CD, chose étonnante, était sortie aux Etats-Unis et en Europe, mais pas au Japon !!! Cette version a d'ailleurs un doublage en anglais (d'après ce que j'ai lu, la version anglaise serait bien traduite et bien doublée).

Autrement, il y a aussi les versions Saturn et Playstation, mais davantage censurées, me semble-t-il.

Bref, apparemment, les meilleures versions se jouent entre la version PC Engine (pas de censure, la dernière supervisée par Kojima) et Mega CD (un peu plus de contenu, un petit peu de censure mais pas trop apparemment comparé aux versions Saturn et Playstation, c'est surtout des petits détails concernant la nudité de certains personnages féminins, ainsi qu'un personnage féminin dont l'âge serait passé de 14 ans à 18 ans si j'ai bien compris).

Après, si on veut vraiment se frotter à la version d'origine, la version MSX2 a été patchée en anglais (et aussi en portugais apparemment), mais à ce moment-là on n'aura pas l'Acte 3 qui a été rajouté à partir de la version PC Engine (et ni le doublage, par la même occasion, par contre, ce serait la seule version où on voit les lèvres des personnages bouger pendant qu'ils parlent).

Sinon, le jeu vaut apparemment beaucoup pour son ambiance, son background assez riche plus ou moins optionnel, et ses personnages.

Edit : Ah, et étant donné que le jeu est sorti initialement en 1988, il faut alors se rendre compte que les films Blade Runner et Terminator étaient encore très récents !

Edité par Rudolf le 28/01/2021 - 12:18

Portrait de playstationwii
Hors ligne
A rejoint: 28 octobre 2011
Contributions: 1223
Re: Quel est le dernier jeu que vous avez fini ?

Bon bin grâce a NicoNico et Rudolf au moins on sais tout ^^
Merci les gars ;)

Portrait de soun
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 7085
Re: Quel est le dernier jeu que vous avez fini ?

ça ne règle pas mon désir de patcher le jeu pc engine en anglais :(

Portrait de mouchman
Hors ligne
A rejoint: 18 septembre 2012
Contributions: 752
Re: Quel est le dernier jeu que vous avez fini ?

Blackwood Crossing sur PS4 : 15/20

Un jeu sympathique et étrange oscillant entre aventure, jeu de marche et un semblant de survival par moment (dans l'esprit, parce que dans les faits la mort est impossible dans ce jeu).

On y incarne Scarlett, une jeune fille rousse, se réveillant dans un train et partant à la recherche de son frère qui semble aimer les cache-cache. Mais ce train semble avoir des secrets à nous narrer...

L'histoire est très étrange et floue de prime abord, mais tout deviendra de plus en plus limpide au fur et à mesure. Le jeu nous fera passer par différentes émotions, et c'est là toute sa force ! L'histoire m'a donc captivé jusqu'à la fin, notament grâce à son ambiance spéciale et ses personnages attachants.

Au niveau du gameplay, ça se manie correctement, mais on regrettera des déplacements lents et un peu lourds en plus de devoir être parfois à un endroit précis pour pouvoir interagir avec ce qui nous entoure.

Graphiquement c'est correct. L'ensemble est coloré (du moins au début), les personnages bien modélisés pour un style un petit peu cartoon, et de nombreuses références cinématographiques joncheront les murs de ce train dans lequel nous reviendront souvent.

La bande-son est de qualité et nous aide à nous impliquer dans cette histoire (je ne sais pas comment le formuler autrement).

Il y a quelque chose de fort qui se dégage de l'histoire de Scarlett et sa famille, quelque chose dont on devinera l'issue avant même que la fin n'arrive malgré notre envie d'une fin différente... Fin d'ailleurs un peu expédiée et c'est bien dommage.

Le jeu se termine en quelques petites heures, mais l'expérience de jeu est présente (au fait, c'est quoi ces temps de chargement honteusement longs ?!).

Un bon petit moment.

Deadcore sur PS4 : 14/20

A mi-chemin entre Portal et The Talos Principle (en plus simple), Deadcore, tout en restant agréable à jouer, n'égalera pas ses prédécesseurs.

Il s'agit d'un jeu de plateforme en vue à la 3ème personne et composé de 5 malheureux niveaux. La durée de vie est donc assez pauvre malgré un dernier niveau qui augmente la difficulté de manière presque un peu abusée par rapport aux 4 premiers.

Graphiquement c'est joli mais il y a trop peu de détails, de variété dans le monde qui nous entoure, là où Talos Principle avait réussi à nous créer un univers grand et cohérent.

Il ne semble pas y avoir d'histoire car nous sommes lâchés dans la nature dès le début du jeu, et pourtant, suite au dernier niveau, on nous propose une dernière étape semblant ancrée dans un monde au design plus travaillé que le reste du jeu, pour nous offrir une cinématique finale (la seule) qui nous laissera un peu perplexe...

Pour ce qui est du maniement, c'est nerveux, très nerveux, tout en restant assez cool. Le premier niveau fait office de tutoriel, même si on apprendra encore des mouvements lors des niveaux suivants, ce qui est un peu regrettable, autant tout nous apprendre dès le début, surtout quand il y a si peu de niveaux. Nous avons une arme nous permettant d'activer des mécanismes, en désactiver d'autres, et nous débloquerons quelques nouvelles aptitudes au fil des niveaux, même si c'est très minime...

La caméra est très réactive, d'où le côté nerveux. Pour les sauts, globalement ça va même si par moment on s'étonne de rater des plateformes semblant pourtant sous nos pieds... A noter également quelques rares cafouillages dans le double saut.

Au niveau de l'ambiance sonore ça va bien que ce soit un peu trop discret à mon goût.

Quelques petites heures suffiront également pour venir à bout de ce jeu, et encore on peut aller très très vite une fois qu'on maîtrise les différentes mécaniques.

Petit bémol également sur le menu qui est composé de jaune et orange pour sélectionner, ce que je trouve peu lisible.

Bound sur PS4 : 12/20

Une note qui en l'écrivant me semble presque gentille, mais il y a malgré tout une ambiance qui se dégage de ce jeu.

Bound nous emmène dans une double histoire, mêlant réalité et rêves, retraçant l'enfance "malheureuse" d'une petite fille. Le fond est bon, mais dans la forme j'ai moyennement adhéré.

En effet, nous contrôlons durant quelques courtes séquences une femme enceinte se plongeant dans ses souvenirs d'enfance à travers un cahier. Chaque page de ce cahier nous emmènera dans un univers étrange où s'invitent dans tentacules, des perles et avions en papier méchants, des monstres, des personnages masqués et... de la danse...

Oui, de la danse, qui servira à se protéger des diverses attaques ennemies... Un concept étrange, intéressant sur le papier mais plutôt mal exécuté dans les faits... Il faudra maintenir le bouton R2 pour pouvoir commencer à danser tout en appuyant sur les autres touches pour effectuer divers pas de danse et acrobaties. Sauf que... ça ne sert à rien ! En effet, maintenir R2 vous suffira pour progresser, en dehors de la touche X qui vous permettra d'aller plus vite. Pour le reste, il n'y a pas vraiment de grand intérêt dans le gameplay, on avance et... c'est quasiment tout...

Quelques séquences à la première personne interviendront pour nous ramener dans la dure réalité de l'enfance de notre personnage, séquences intéressantes dans leur design.

Ce qui m'amène aux graphismes, que je ne saurais catégoriser... On pourrait combiner les termes brouillons et charmants, mais il y a quelque chose qui se dégage il faut le dire.

Malgré le côté danse, l'OST ne m'a étrangement pas plus marqué que ça, ce que je trouve étrange, à moins que je n'y ai pas assez prêté attention, c'est possible (la faute au gameplay trop linéaire, nah !).

Le jeu est court, ce n'est pas plus mal dirons-nous, mais il y a quelque chose qui me dérange dans sa conception...

En effet, le jeu veut nous raconter une histoire, clairement un traumatisme vécu par une enfant, et pourtant on nous propose, une fois le jeu terminé, un mode speedrun... Alors oui d'autres jeux le fond, mais dans ce cas présent, je n'ai pas compris la logique par rapport à ce qui nous est conté...

Une expérience donc en demi-teinte, même si on a vu pire.

The Unfinished Swan sur PS4 : 14/20

Pas grand chose à dire sur ce jeu qui a de bonnes idées mais qui tourne assez vite en rond dans son gameplay.

On y incarne un enfant à la recherche d'un cygne dans un monde qu'il devra peindre pour en révéler les décors et lui permettre d'avancer dans sa quête. L'histoire est plus développée que ça mais je n'en dévoile volontairement pas plus.

La narration est de très très bonne qualité et j'ai pris beaucoup de plaisir à écouter les aventures du roi du royaume dans lequel nous évoluons. Des doublages qui sont donc très bons (hormis la toute dernière phrase de la narratrice que j'ai trouvée, comment dire, "lue simplement sans âme").

Pour le reste de l'OST, c'est de bonne qualité.

Le jeu se prend facilement en main, on saute, on jette de la peinture, et voilà ! Oui, très peu d'actions possibles (même s'il y a une tentative de faire évoluer le gameplay vers la fin, bien que ce soit vraiment tardif) et c'est pourtant suffisant pour le titre. Attention aux sauts qui ne sont pas toujours évidents.

Graphiquement c'est original et simple, mais de qualité également.

La durée de vie est courte, quelques petites heures suffiront une fois de plus pour en voir le bout, même s'il y a quelques bonus à débloquer.

Un jeu sympathique à découvrir.

AER : Memories of Old sur PS4 : 16/20

Un jeu un peu boudé par les critiques, ce que j'ai du mal à comprendre tant j'ai passé un très bon moment dessus.

On y incarne Auk, une jeune fille ayant la capacité de se transformer en oiseau. Cette aptitude nous sera révéler grâce aux quelques rares PNJ, mais également grâce à diverses inscriptions disséminées un peu partout dans les donjons et sur les diverses îles nous entourant.

Nous évoluons dans un monde composé d'îles et tout petit certes, avec peu de variété certes, mais qui reste plaisant à parcourir, notamment de par son gameplay simple et efficace.

En effet, on pourra se transformer en oiseau, ce qui impliquera un gameplay habituel à cette transformation. L'ensemble se prend très facilement en main. Je note juste, même si c'est réglable il me semble, une caméra qui réagit un peu trop rapidement à mon goût, même si je m'y suis habitué.

En raison de son monde si petit et de la non difficulté des énigmes proposées (peut-on réellement parler d'énigmes d'ailleurs...), le jeu se termine effectivement trop rapidement alors qu'il nous propose un univers riche avec du contenu intéressant, aussi bien dans les textes que dans les divers personnages rencontrés sur notre chemin. Il y avait vraiment moyen de développer beaucoup plus cet univers à la fois enchanteur et fascinant.

Encore une fois, on se retrouve dans un jeu aux temps de chargement un peu abusés (fin de la parenthèse).

L'OST est de bonne qualité et varie en fonction de notre forme (humain ou oiseau) ainsi que de la zone dans laquelle nous nous trouvons.

La réelle force de ce jeu est selon moi son univers, qui nous retrace l'histoire des dieux et de l'humanité (du jeu hein). On s'y implique très facilement, l'ensemble est captivant, et on regrettera en revanche une fin expédiée en 2 secondes, quelle dommage...

Un jeu que je recommande pour ceux en quête d'une petite aventure.

Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes... Attendez plus longtemps !
Twitch : https://www.twitch.tv/zemouchman
Discord : https://discord.gg/Wyt4wsqrum

Portrait de mouchman
Hors ligne
A rejoint: 18 septembre 2012
Contributions: 752
Re: Quel est le dernier jeu que vous avez fini ?

Agent A : a Puzzle in Disguise sur Switch : 15/20

Un jeu d'enquête très sympa et à mon sens largement abordable pour tout le monde.

On y incarne l'agent A, à la poursuite de Ruby La Rouge, une espionne ayant tué notre patron.

La (quasi) totalité du jeu se passe dans le repère de notre ennemie, mais il y a de quoi faire car il y a pas mal de zones.

Le jeu se décompose en 5 chapitres, ce que j'ai du mal à comprendre car il n'y a selon moi pas d'intérêt à découper le jeu.

Graphiquement c'est simple mais bien modélisé. Pour un Point'n Click, l'ensemble est net, ce qui nous permet de ne pas rager en se disant "ouais mais on le voyait pas l'item".

Hormis quelques passages, le jeu est plutôt composé de petites musiques d'ascenseur, un peu anecdotiques. Les doublages sont un peu exagérés, mais ça colle avec l'esprit du jeu.

Le maniement est simple, on sélectionne des zones ou objets, on les combine, les actions sont plutôt claires. Les transitions entre les écrans se font rapidement et c'est une très bonne chose car il y aura de nombreux allers retours à effectuer.

La durée de vie est bonne, la difficulté est bien dosée, le jeu est plus long que ce que j'avais lu, ou alors il faut intuiter chaque action à effectuer.

Une bonne expérience, finalement j'adhère de plus en plus aux Point'n Click.

Koral sur Switch : 15/20

Pas grand chose à dire sur ce jeu pourtant magnifique, aussi bien visuellement qu'au niveau de l'ambiance sonore !

On y incarne une sorte de courant évoluant sous l'eau. Le jeu se veut moralisateur quant à la façon dont les océans sont traités (je ne dis pas ça de manière négative, c'est un constat).

Koral est à mi-chemin entre un jeu de marche, un film documentaire et un pseudo puzzle-game. Je dis pseudo car il n'y a vraiment rien de compliqué dans les "énigmes" proposées, c'est même plutôt des réflexes qu'il faudra avoir par moments au lieu d'une réflexion.

Ca se prend facilement en main, même si par moments les mouvements rotatifs sont un peu lents.

Au fil de l'aventure nous croiserons des petites orbes qui nous en apprendront un peu plus sur les fonds marins et les désastres engendrés par l'Homme, ce qui rend le jeu très intéressant.

C'est assez court, 2h à 3h suffiront pour en voir le bout, et c'est bien dommage, il y a un vrai goût de trop peu.

En effet, comme expliqué au début, le jeu est sublime ! On ressent toute la vie aquatique présente au fond de l'eau, notamment à chaque fois que nous débloquons de nouveaux passages (en chassant la pollution), moments où toutes les couleurs se révèlent, symbole de la vie redonnée aux fonds marins.

Les musiques sont très belles (même plus encore) et interviennent aux bons moments, juste magnifique !

Une expérience que je recommande !

Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes... Attendez plus longtemps !
Twitch : https://www.twitch.tv/zemouchman
Discord : https://discord.gg/Wyt4wsqrum

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 19814
Re: Quel est le dernier jeu que vous avez fini ?

Je viens de finir mon tout premier jeu PC-98 : Steam Heart's.

Pour ceux qui ne le savent pas, le PC-98, par NEC, fait partie de tous ces PC japonais restés cantonnés au seul territoire japonais, ainsi que tous les jeux qui tournent dessus. J'ai un peu galéré pour trouver et faire fonctionner un émulateur correct, sachant que la documentation sur l'émulation PC-98 ne court pas des rues dans le web occidental. Toutefois, je me suis rabattu sur l'émulateur "Neko Project 2" (pour ceux qui ne le savent pas, "Neko" veut dire "Chat" en japonais), mais même là il a fallu que je bataille un peu car :
- il y a un certain nombre de petits réglages à faire, dont un consistant à changer la fréquence du CPU afin de faire fonctionner tel ou tel jeu ;
- la plupart des jeux sont sur support disquettes (plus rarement sur disque dur ou CD), et on parle de jeux qui tiennent parfois sur cinq disquettes comme celui dont je vais vous parler, ce qui demande très régulièrement en cours de partie de changer de disquette (je n'ai pas tout compris d'ailleurs, parfois c'est bizarre, je dois faire par exemple deux aller-retours entre une disquette A et une disquette B au même moment du jeu) ;
- il faut aussi comprendre les commandes de tel ou tel jeu : j'ai fini par comprendre qu'il faut utiliser la pavé numérique pour déplacer notre vaisseau ("8" pour monter, "2" pour descendre, "6" ou 3" pour aller à droite, "4" ou "1" pour aller à gauche, j'ai un peu galéré car j'aurais préféré pouvoir descendre avec la touche "5" plutôt que "2"), la touche "flèche gauche" pour tirer ou valider, et "flèche gauche" pour faire une esquive ou une attaque spéciale, mais j'ai mis du temps à m'y faire.

Le jeu en question est un shoot'em up réalisé par un studio appelé Giga, sorti sur PC-98 en 1994, puis porté sur PC Engine en 1996 et ensuite sur Saturn en 1998. Ces différentes versions ont leurs petites différences au niveau du gameplay et de l'histoire, mais dans l'ensemble le jeu reste assez semblable. Je me concentre donc sur cette version PC-98.

Alors, c'est un shoot'em up 2D à défilement vertical. Le vaisseau qu'on pilote dispose de deux armes primaires : celle de base qui est un canon à projectiles, et une autre qui est un laser. Ces deux armes peuvent être améliorées trois fois, pour que le canon puisse faire un gros tir dispersif ou que le laser puisse tirer des rayons de plus en plus rapprochés jusqu'à l'amélioration ultime consistant à tirer un laser continu. On dispose d'armes secondaires sous forme de modules : un lance-flamme, des tourelles, ou encore des "puces tête-chercheuse" qui se baladent sur tout l'écran et tirent des laser sur les ennemis. Bref, c'est très classique au niveau gameplay, à une subtilité près qui ne me semble pas si courante dans un shoot'em up : il est possible de faire une "ruée" (ou "dash"), ce qui est assez utile pour éviter plus facilement certains ennemis ou bien pour choper certains pouvoirs avant qu'ils ne disparaissent. A noter que si on porte une arme secondaire, on ne peut plus utiliser la ruée, car à la place on peut déclencher une attaque furie (suite à laquelle on perd l'arme secondaire, mais on retrouve la ruée). Par contre, si on chope une autre arme secondaire, elle remplace celle qu'on avait avant.

Un autre truc qui ne me semble pas si courant non plus dans un shoot'em up : on ne meurt pas en un coup car on dispose d'un bouclier qui nous permet d'encaisser un maximum de cinq coups, sachant qu'à certains endroits il est possible de récupérer des modules qui remplissent chacun une barre d'énergie du bouclier. De plus, les continues sont infinis, mais on n'a qu'une seule vie, donc si notre bouclier se vide, il faut recommencer au début du dernier niveau où on est mort.

Autrement, le jeu est constitué de sept niveaux, de facture assez classique : océan, forêt, usine, cosmos... Les ennemis en eux-mêmes ne présentent pas une originalité folle, entre les tout petits vaisseaux, ceux de taille moyenne, ou ceux de grande taille. Les ennemis balancent des projectiles qui sont souvent destructibles, sauf... les projectiles et laser de couleur rouge qu'il faut absolument éviter pour ne pas perdre un point de bouclier. Les niveaux eux-mêmes ont un déroulement très classique, avec un seul sens de défilement d'écran, et aucun obstacle environnemental à éviter.

Par contre, les boss sont très sympas, avec un chouette design Mecha pour la plupart, et demandant pour chacun une certaine tactique et un apprentissage de leurs attaques pour mieux les éviter et contre-attaquer.

Graphiquement, c'est correct sans non plus casser des briques, et les musiques en format "FM" sont assez entraînantes.

Sinon, le menu "Configuration" présente un certain nombre d'options intéressantes : mode de difficulté (entre "Easy", "Normal" et "Hard"), vitesse de défilement de l'écran (le jeu étant quand même assez dur, j'ai mis en "Easy" et j'ai choisi la plus petite vitesse de défilement, mais même là j'ai lutté pour le niveau final qui m'a demandé beaucoup d'essais ! ). On peut également décocher l'option "Graphic" pour ne pas afficher les cinématiques, afin d'avoir une expérience "100% shoot'em up", ce qui est un bon point. A noter aussi qu'il y a une option permettant de recommencer le jeu à partir du niveau de notre choix, mais à condition qu'on ait vaincu au moins une fois son boss.

Il y a également un mode deux joueurs coopératif, mais je n'avais personne autour de moi pour le tester avec moi.

Bref, sans être un grand connaisseur en shoot'em up, ce jeu ne me semble pas réinventer la roue, mais il a au moins le mérite d'être quand même accessible, progressif dans sa difficulté, assez fun avec de bonnes sensations (et la petite originalité de la "ruée" du vaisseau). Vers la fin, il y a des passages où ça défouraille sévère, c'est assez jouissif.

Je parlais de "cinématiques" et de "dialogues", car il y a effectivement un scénario dans ce jeu. Je dois avouer que, une fois n'est pas coutume, on a un shoot'em up qui brille par l'originalité et la finesse de son scénario, malgré un point de départ très classique de "virus" qui a contaminé l'humanité. On dirige deux personnages guerriers, semble-t-il frères et soeurs : le héros Blow et l'héroïne Falla. Ces deux héros ont pour particularité d'être immunisés au virus et de disposer d'un "sérum" permettant de guérir les personnages contaminées... personnes qui, étonnamment, sont toutes des femmes, chacune pilotant un vaisseau Mecha qu'on affronte à la fin de chacun des sept niveaux. le but des héros, c'est donc de sauver ces sept femmes devenues folles sous l'emprise du héros (et donc accessoirement pour sauver le monde, classique). Entre chaque niveau, le jeu nous raconte l'histoire et les "scènes de sauvetage" des filles sous forme de très jolies illustrations en "haute résolution" et en plein écran, certaines d'entre elles étant légèrement animées.

Durant chacune de ces sept "scènes de sauvetage", les deux héros Blow et Falla se chargent d'administrer un sérum aux filles infectées, selon un mode opératoire tout à fait singulier. Tout d'abord, fait étrange, mais apparemment le sérum ne fonctionne que si tous les personnages se sont entièrement dévêtus. Ce qu'on finit par comprendre, c'est que le "canal de transmission" et "l'orifice d'entrée" du sérum sont généralement cachés sous les vêtements des personnages, et qu'il est visiblement nécessaire que ce sérum de couleur blanche recouvre une bonne partie du corps des filles, ce qui justifie vraisemblablement le fait de se dévêtir entièrement. On remarque au passage que Falla, malgré toute sa féminité, dispose elle-même d'un joli "canal de transmission" du sérum, de bonne taille, mais comme pour celui de Blow, il est étrangement "flouté", pour une raison que je n'arrive pas encore à cerner (peut-être pour des raisons purement artistiques, c'est sûrement ça). Selon les cas, c'est Falla seule qui se charge d'administrer le sérum, parfois c'est Blow seul, mais pour les dernières filles, peut-être parce qu'elles sont plus infectées que les autres, Falla et Blow sont obligés de s'y mettre à deux pour la même fille, l'un administrant le sérum par la bouche, tandis que l'autre l'introduit dans l'orifice d'entrée habituellement caché sous les vêtements, adoptant toutes sortes de positions avec leurs corps. Ces scènes, très joliment illustrées en plein écran et en haute résolution, sont aussi l'occasion d'apprécier l'écriture remarquable des dialogues (mais que seuls ceux comprenant le japonais pourront comprendre et apprécier à leur juste valeur, ce qui est dommage car le jeu fait vraiment preuve de certaines audaces en terme de dialogue, avec des paroles cultes et très recherchées comme "Aaaaah", "ça vient", "c'est bon" ou encore "c'est chaud"). Quoi qu'il en soit, nos deux héros ont risqué leurs vies et ont fait beaucoup de sacrifices durant ces scènes de sauvetage de filles au départ particulièrement hostiles et réticentes à l'idée d'être sauvées, mais une fois que le sérum a agi, ces filles leur ont toutes été très reconnaissantes d'avoir reçu ce sérum qui leur a permis de guérir du virus, donc merci à eux pour leur mission, leur altruisme, ainsi que leur sens du devoir et du sacrifice !

Par contre, je m'excuse d'avance de ne pas pouvoir vous montrer des images de ces scènes de sauvetage, ce qui est regrettable étant donné leur qualité graphique. En effet, je ne sais pas pourquoi, mais je n'arrive pas à les trouver sur Internet ! Si j'avais su, j'aurais fait des captures d'écran pour pouvoir ensuite vous les partager, mais là, c'est trop tard, j'ai un peu la flemme de refaire le jeu juste pour ça. Du coup, je suis obligé de vous montrer uniquement des illustrations issues des versions PC Engine et Saturn, mais c'est bizarre, parce que ce ne sont pas vraiment les mêmes que celles que j'ai eues dans cette version PC-98. Bizarre, bizarre, vous avez dit bizarre ? Après, je le redis une fois, mais réellement, ces illustrations en "haute résolution" et en plein écran sont assez impressionnantes pour 1994, avec de jolis dessins et un bon design pour les personnages surtout féminins. Toutefois, là aussi je le redis, mais le menu "Configuration" permet de décocher la case "Graphic" si vous voulez faire tout le jeu sans voir ces cinématiques, ce qui laisse entendre que Steam Heart's est un shoot'em up qui a tout de même un certain intérêt ludique sans ces cinématiques (le jeu est assez bien fichu, amusant)... même si, quand même, ces illustrations que je suis dans l'impossibilité de publier ici, montrent que le jeu cache une certaine... ah, je ne trouve plus le mot, une certaine... ah, "profondeur", voilà, c'est ça !

Edité par Rudolf le 03/02/2021 - 04:28

Portrait de Umbasa
Hors ligne
A rejoint: 2 septembre 2011
Contributions: 25301
Re: Quel est le dernier jeu que vous avez fini ?

Salut les copines bon pas de tops/flop 2020 du coup je post ici mon top.

Top 2020

Demon's Souls Remake

Je pense que j'ai encore plus aimer faire le jeu maintenant qu'à l'époque, les petit ajouts font clairement le taf juste dommage je savais pas pour le nouvel anneau, dégoute j'ai du faire le 5-2 à l'ancienne quel purge ce machin et encore quand, comme moi tu veux faire à la "loyale" laisse tombé la merde pour tuer les black phantom. XD

Les autres ajouts son tout autant goldé comme la réserve via l'inventaire ou les TP entre les pierres mais bien sur le plus gros morceau du bordel reste les temps de chargements, c'est hallucinant le machin j'espère tellement que les prochains jeux vont suivre.

Le reskin des perso en règle général j'aime bien, sauf peut-être les fat minister mais rien de méchant mention spécial à l'avant-garde qui est pour moi le meilleur skin du jeu. ^^ J'aime bien aussi les mobs "esclave" du monde 2 ça me fait penser au Seigneur des anneaux.

La nouvelle ambiance apporté par ce Remake, je suis sous le charme y'a certain lieux MON DIEU comme l'arène d'Avant-garde le rodeur enflammé tous le monde 1 la prison de Latria enfin bref.
L'ajout d'un sound-disign de manière général c'est réussi surtout au casque y'a un coté encore plus flippant à l'ensemble juste le monde 4-1 les bruit d'ambiance avec les raies tape un peu sur le système.
Le mode photo est aussi énorme, d'ailleurs il ajoute une pause au jeu ça fait bizarre. :)

Sympa aussi d'avoir changer certains trophées comme ne plus devoir avoir toutes les armes uniques du jeu ouf du farm évité (grosse augmentation du taux de drop de la pierre tranchante pure au passage).

Niveau défaut ça va être compliqué de citer des choses je vous avoue vu que moi je savais à quoi m'attendre alors je vais pas m'étendre la dessus.

Je dirais la VF pas qu'elle sois mauvaise en sois juste que bon VA > ALL.
Le contenue de la version Deluxe à 100€ putain quel bande de rapaces sérieux surtout quand tu compare au VRAI collector de Demon's Souls sur PS3 :(
Les retours haptiques clairement c'est pas ouf du tout et pas d'utilisation des gâchettes adaptative même pas pour l'arc WTF ?
Le seul réelle défaut du jeu pour moi c'est......le remix d'Astraea, le thème de base c'est ma musique préfère tous jeux From Software confondu, autant vous dire que je l'attendais de pied ferme, au final....elle est juste bonne sans plus ils ont enlever quasiment toutes les notes au piano, j'étais dégouté. XD Les autres piste c'est bien cool en revanche comme le rodeur enflammé ou le roi Allant.

Bon bah voila pas grand chose d'autre à dire je vais pas parler du fait que y'a pas l'archipierre 6 ni de gros contenue en plus les dev ce sont déjà expliqué ils voulais retranscrire le jeu de base.

Final Fantasy VII Remake

L'années du Remake ma parole. XD

Beaucoup aimer cet épisode malgré ses défauts, la mise en scène est très cool avec des musiques exceptionnel hélas quelles raté dans le lot.
Y'a des grosses libertés qui ont étais pris par Square Enix certaines sont discutable alors que d'autres sont énorme comme la fin (no-spoil) alors oui c'est fan-service j'en conviens parfaitement mais c'est tellement épique, puis fallais bien envoyer la sauce pour le final.
Au niveau du gameplay j'ai beaucoup aimer le fait de changer de personnages à la volé c'est très appréciable ça dynamise beaucoup l'ensemble, coté défauts le jeu est vachement linéaire avec en prime des aller-retour pour certaines quêtes.
Sans parler des passages dans les endroit étroit le truc anti-immersif au possible.
Y'a certains clin d'oeil au jeu de base très bien trouver comme un combat dans l'arène ou certaines musiques, et un final fantastique (qui peux rebuté certaines fans hardcore), musique de fou furieux, une mise en scène excellente niveau classe tu peux pas faire mieux merci Square Enix d'avoir changer la fin du jeu de base ou faire du fan service à 100% puis au moins on à pas à attendre plusieurs années pour avoir "cette fin".

Top découverte

A Plague Tale: Innocence

j'ai adoré, le jeu as une excellente ambiance médiéval, avec des musiques fabuleuses, des graphismes plutôt jolies mais surtout une très bonne DA.

Le jeu s'inspirer beaucoup de Last of Us avec la relation Amicia/Hugo, bah ils arrive clairement à jouer du coude à coude, même si bon Last of Us reste supérieur j'en conviens, mais franchement cette relation est ultra bien branlé surtout qu'avec un gosse de 5 ans à nos coté le jeu aurais puis être une purge à jouer, mais non c'est cohérent et pas frustrant pour un sous.

Voir Hugo qui découvre à la fois le monde dans sa beauté (animaux/paysage) mais aussi dans l'horreur c'est tellement bien fait, l'équilibre entre l'aspect enfant d'un gamin de 5 ans et du personnage qui doit "mûrir" rapidement vu les circonstances et juste parfait JAMAIS de faute note dans le tout.

Mais ma plus grosse claque, perso c'est le voice acting de la version Anglaise suis tomber sous le charme chaque personnages est doublé de manière excellente.

Le gameplay reste classique avec de l'infiltration (car Amicia meurt en 1 coup), un peu d'énigmes et des phrases de poursuite.
Le rythme est lui aussi très bon entre les 3 aspect, mais surtout le jeu arrive toujours à ce renouvelé avec toujours des nouvelles mécaniques (pouvoir allumé des feux, attirer les rats), sur les 2 dernière heures de jeu ça n'a rien à avoir avec le tout début.

Le jeu arrive aussi à avoir des boss correct avec une mention spécial au final boss impressionnant.

Le jeu ma mit sur le cul voila, au niveau des défauts j'ai pas noter de gros truc à part une IA un peu moisi (et encore même la y'a des truc sympa genre quand tu jette une pierre pour faire du bruit pour la 2ème fois le garde va avoir un dialogue en conséquence) sinon je pourrais aussi dire des chargement un peu long quand tu passe un chapitre (jeu fait sur X-Box one de base) rien de grave quoi.
Après le coté loot pour augmenter son perso est un peu useless voila pas grand chose à dire d'autre en négatif.

J'ai bien sur fait plus de jeu en 2020 comme The Last of Us 2 ou Ghost of Tsushima mais Last 2 ma beaucoup déçus j'ai failli le mettre dans mon top déception pour vous dire et Ghost même si il est bon je trouve qu'il ne "mérite" pas d'être dans mon top mais il manque le coche de très peu.

Portrait de mouchman
Hors ligne
A rejoint: 18 septembre 2012
Contributions: 752
Re: Quel est le dernier jeu que vous avez fini ?

Citation:
Salut les copines bon pas de tops/flop 2020 du coup je post ici mon top.

J'étais également déçu de voir qu'il n'y avait pas de TOP/FLOP cette année, snif snif.

Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes... Attendez plus longtemps !
Twitch : https://www.twitch.tv/zemouchman
Discord : https://discord.gg/Wyt4wsqrum

Portrait de mouchman
Hors ligne
A rejoint: 18 septembre 2012
Contributions: 752
Re: Quel est le dernier jeu que vous avez fini ?

Home Sheep Home : la Ferme Contre Attaque Edition Party sur Switch : 13/20

Un jeu avec de bonnes idées, mais qui aurait mérité d'avantage de niveaux.

On y incarne 3 moutons, Shaun, Shirley et Timmy, chacun ayant une corpulence différente. Le but sera de les faire interagir entre eux et avec ce qui les entoure afin de les emmener d'un point A à un point B.

Ca se prend facilement en main, on utilise les gâchettes pour sélectionner le mouton que l'on souhaite contrôler, on se déplace et on saute avec A.

Il y a cependant des imprécisions dans les sauts et la précision des placements d'objets ou moutons (je ne sais pas si je me fais bien comprendre ^^).

Les graphismes sont mignons mais simples, les animations rigolotes.

Au niveau de l'OST c'était pas bien mémorable malgré quelques petites mélodies sympathiques dirons-nous.

Comme expliqué au début, la durée de vie est très courte, même pour tout finir, ce qui est bien dommage.

Sympa, mais pas inoubliable.

Metropolis : Lux Obscura sur Switch : 12/20

Tout comme le jeu précédent, de bonnes idées, mais bien trop court.

On y incarne un ancien prisonnier à la recherche de la personne l'ayant trahi. C'est vraiment un très gros résumé, mais l'histoire est tellement courte (mais bien foutue) que ce serait dommage d'aller plus loin.

Le jeu alterne entre séquences de narration et phases de combat. Ces dernières se présentent sous une sorte de Candy Crush (désolé je ne vois pas comment le formuler autrement). Il faudra en effet effectuer des alignements de toute sorte afin d'attaquer l'ennemi, tout en évitant d'aligner certains items pour ne pas se prendre de coup.

Concept original et plutôt intéressant, d'autant plus que l'on pourra améliorer nos compétences au fil de l'aventure.

Cependant, c'est tellement court que l'on se demande pourquoi on a autant d'améliorations possibles... En effet, le jeu est hyper court, même pour avoir les 4 fins possibles. D'autant plus qu'une fois une fin atteinte, on devra recommencer du début sans garder nos compétences (intérêt...?).

Le style graphique est vraiment cool, les doublages sont de qualité et les musiques oubliables, je retiens plutôt l'ambiance du jeu.

Dommage, même si ce n'est pas une bouse.

Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes... Attendez plus longtemps !
Twitch : https://www.twitch.tv/zemouchman
Discord : https://discord.gg/Wyt4wsqrum

Portrait de GreenSnake
Hors ligne
A rejoint: 19 février 2012
Contributions: 5238
Re: Quel est le dernier jeu que vous avez fini ?

@ Mouchman : Vraiment d'accord avec toi concernant The Unfinished Swan. Un jeu qui est assez captivant la plupart du temps mais qui n'arrive jamais vraiment à décoller. Le terme "agréable" lui va bien je trouve.

Pour ma part :

The Getaway sur PS2

Si ma mémoire est bonne, le jeu a été une petite arlésienne jusqu'à sortir fin 2002 avec une réputation de jeu moyen voire passable. Réputation malheureusement méritée surtout qu'il s'est mangé en pleine tronche la comparaison avec GTA III et Vice City via son ambiance de gangsters, son action très importante ainsi que la conduite dans un monde ouvert, Londres modélisé. Sauf que The Getaway n'est pas un monde ouvert puisqu'on est toujours en mission dans cette carte immense (malgré l'existence d'un mode balade en bonus). Et pour 2002, ce monde ouvert est quand même très impressionnant surtout techniquement via très peu de temps de chargement avec beaucoup de trafic et de piétons gérés. Pour ce qui est de l'histoire, c'est assez sympa à suivre avec deux narrations parallèles via deux héros. Ca se veut proche des premiers films de Guy Ritchie dans l'ambiance et le ton devenant quand même un poil caricatural. Rien de bien fou mais ça reste sympa. Le gros problème du jeu vient de son gameplay comme si les développeurs de la Team Soho avaient oublié de soigner cette partie se concentrant sur l'aspect technique. Il y a des défauts de game design assez peu sérieux quand on y pense comme l'impossibilité de contrôler la caméra (les phases d'infiltration) où les phases de conduite rendues très pénibles car trop longue et surtout avec un trafic beaucoup trop dense... Les phases d'action via armes à feu ont pris un coup de vieux mais font le travail notamment quelques séquences plutôt bien mises en scènes.

Sell kids for food