Skip to Content

Les jeux Mario : La dégradation de la diversité

Dernière contribution

74 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de SteveHead
Hors ligne
A rejoint: 10 novembre 2011
Contributions: 1968
Les jeux Mario : La dégradation de la diversité

Plop ! Suite au visionnage des vidéos du Hooper sur les jeux Mario, j'ai eu une reflexion en tant que joueur pro-Nintendo par rapport aux jeux Mario. Je parle ici des jeux de plateforme Marios 2D ainsi que 3D.

Au départ, la licence Mario ne disposait que d'un seul axe principal, a savoir les jeux de plateforme, et c'est avec Mario Kart que la série s'est divisé en plusieurs axes avec, comme toujours comme axe dominant, les jeux de plateforme. Il existe un nombre incalculable d'axes de jeux Marios: Les Marios Kart, les Mario Striker, les Mario Tennis et bien d'autres, et pour les joueurs novices la licence Mario est un tout; mais la vérité est plus complexe que ça. En effet, chaque axe propose son propre univers, plus sombre pour Mario Striker et plus festif pour les Mario Tennis par exemple.



Un univers plutôt sombre et adulte pour Mario Striker

Les premiers jeux mario sur NES proposaient leurs propres univers, et ce malgré les limitations de la console. En parlant d'univers, je ne parle pas de la structure des niveaux ou des mondes, mais de l’aspect graphique ainsi que l’ambiance qui se détache du jeu. Le Mario sur les artworks ne ressemblait en rien au Mario qu’on peut trouver dans les jeux récents, et c’est avec Mario 64 que Mario a « stabilisé » son apparence.

Super Mario Bros, Super Marios Bros 3 et Super Mario World, par exemple, sont trois jeux très distincts qui, mis à part le gameplay et le personnage de mario, pourraient être pris pour trois jeux tout à fait différents, se déroulant chacuns dans des lieux différents, avec chacun leurs propres transformations, etc. A l’image des Zeldas, chaque soft était unique et proposait son propre univers avec ses similitudes aux autres softs, mais aussi avec son gros lot de différences. Tout ça dépend de l’équipe qui développe le jeu ( Super Mario Land ), mais pas toujours.
Suite aux Marios 2D, les Marios 3DS ont pris le relai en laissant les précédents jeux là où ils étaient en tant que prédécesseurs de la licence Mario principale, a savoir les jeux de plateforme. Les avancées technologiques et graphiques ont permis à Mario 64 de développer, encore une fois, son propre univers avec un level design inventif et des mondes variés, tout comme les ennemis qui changeaient rigoureusement d’un monde à l’autre : le dépaysement était là. Dans Sunshine, l’univers a totalement changé, les graphismes sont devenus plus doux et le monde plus chaud et estival. Le gameplay a aussi été grandement modifié avec la pompe à eau, faisant de ce soft un opus unique en son genre.



Un gameplay unique par rapport aux autres Mario

Puis en 2006, la licence Mario Plateforme a été séparée en deux : les Marios 2D et les Marios 3D, avec un New Super Mario Bros qui reprenait le gameplay du jeu original sur Nes et imposant aussi son univers en puisant son inspiration dans les précédents softs. Du coté des Marios 3D, Mario Galaxy sors en prenant comme intro le monde du royaume champignon de Mario 64, mais en poursuivant son périple dans des galaxies éloignées, ce qui a permis des mondes ouverts avec la gravité comme axe principal de level design. Et les ennuis commencent ici.
New Super Mario Bros 2, New Super Mario Bros Wii, New Super Mario Bros U sont d’autant plus que des pales copies de la version Nintendo DS, ajoutant des nouveautés certes, mais gardant le même univers qui devient alors générique. L’originalité des Marios 2D est alors bafouée, laissant place à des mondes générique, une structure des mondes identiques.. Le manque d’originalité de ces softs n’est un secret pour personne, on sait très bien que ces jeux ont juste été baclés et fabriqués par la machine à niveau de Nintendo, qui sera mise en vente d’ailleurs, mais le pire dans l’histoire que ces jeux violent complètement les univers uniques des jeux précédents.
Les Koopalings, ennemis qui rendaient Super Mario Bros 3 unique par rapport aux autres Mario, véritable marque de fabrique, ont été arrachés du jeu de l’époque et placé dans ce monde générique pour réapparaitre dans chaque opus avec les mêmes attaques moisies. Fini les boss originaux de la version DS, maintenant la recette est générique et se doit de se répéter. Ils sont plus qu’un clin d’œil, Nintendo veut les imposer dans le monde générique et plat de Mario, ils apparaissent même en tant que personnages dans le nouveau Mario Kart. Pareil pour les anciennes transformations ( tanuki par exemple ) qui sont entrées dans l’univers générique de Mario, qui puise son inspiration dans l’opus 2D DS et dans Super Mario Bros 3, de la map jusqu’aux boss. Au début, je trouvais la map comme étant un clin d’œil rigolo de la part de Nintendo, mais son utilisation excessive a démontrée leur fainéantise extrême de faire un truc original.


Le monde a présent générique des Marios. Voici la décadence de la diversité au générique.

Mais bon, si ça s’arrêtait aux Marios 2D.. La licence des Marios 3D est rentré dans cet univers générique, plat, avec les mêmes ennemis, les mêmes boss décevants, la même world map moisie, la même interface pro-casual.. Et le successeur de Mario Galaxy, Mario 3D World, est un piteux successeur bordelique en multi et sans originalité.. Attention, le jeu est quand même bon, mais merde, même les mario 3D sont tombés dans ce monde générique et ignoble, fade comme tout. Bref.

On dirait un coup de gueule pour dire que c’était mieux avant, mais il n’en est rien. Mon coup de gueule est là pour gueuler contre le fan-service et le casualisme qui a transformé les jeux Marios, autrefois originaux et proposant une expérience unique a chaque jeu à la manière d’un zelda, à un univers kitch répétitif qui mise sur la facilité du développement et sur le plus grand nombre de ventes.
Je ne sais pas si vous êtes d’accord avec moi, mais moi ça m’attriste de voir cette licence se dégrader autant pour ne devenir qu’un jeu qu’on pose dans un coin du salon en se disant que c’est le énième Mario, et qu’il est pareil que tous les autres ; et en tant que gros fan des jeux de plateforme Mario, ça m’attriste un peu de savoir ça..

Bien sur, les jeux sont "bons", mais l'univers générique, encore une fois, les rendent oubliables..

Portrait de question
Hors ligne
A rejoint: 2 février 2012
Contributions: 10775
Re: Les jeux Mario : La dégradation de la diversité

De toutes façon, mario c'est pour les gamins.

Portrait de Dunkio
Hors ligne
A rejoint: 7 mars 2012
Contributions: 4417
Re: Les jeux Mario : La dégradation de la diversité

Question a été traumatisé par les souffrances de Bravely Default :p

Pour répondre au sujet, je pense que l'élan commercial et répétitif de la série est du au manque d'idées nouvelles de la part de Nintendo. En gros, on pourrait presque croire à un "éditeur de niveau automatique" comme dit le Hooper. Mais bon, comme ils voient que ça rapporte bonbon, ils continuent.

Edité par Dunkio le 25/06/2014 - 17:20
Portrait de question
Hors ligne
A rejoint: 2 février 2012
Contributions: 10775
Re: Les jeux Mario : La dégradation de la diversité

Citation:
éditeur de niveau automatique

Non, impossible !

Portrait de leroiducouscous
Hors ligne
A rejoint: 7 février 2012
Contributions: 580
Re: Les jeux Mario : La dégradation de la diversité

Je dirais que tu vois les chose de travers (du moins partiellement).
Tu as l'air très attaché aux univers des anciens Mario, mais ce que tu oublies de considérer je pense, c'est la façon de concevoir des jeux de Miyamoto.

Pour lui, un univers de jeu n'a de raison d'être que pour servir le gameplay. En gros, il crée/imagine d'abord le gameplay PUIS l'univers qui l'accompagnerait le mieux !

Par exemples :
- Pourquoi des goombas en forme de champignon comme ennemi ? Parce qu'il a une forme de "bumper" et qu'il paraît dès lors logique pour le joueur de vouloir sauter dessus !
- Pourquoi des tortues ? Parce que leurs carapaces servent de projectiles !
- Pourquoi des tuyaux ? Parce que leur forme incite le joueur a vouloir rentrer dedans !
...
- Pourquoi changer le râton-laveur de Mario Bros 3 en cape pour Mario World ? Pour la fonction "parachute" qu'on va rajouter !
- Pourquoi revenir au râton-laveur finalement ? Parce que le parachute s'était trop puissant finalement...
etc...

A l'époque, le gameplay évoluait considérablement d'un épisode à l'autre, donc logiquement pour Miyamoto, l'univers changeait avec lui.
On rajoute des "plateaux de jeux à thème" (world map) ? Boum : chaque plateau est un pays avec un roi !
On rajoute Yoshi ? Boum, nouveau monde : Dinosaur Land !
On rajoute une pompe à eau ? Aller hop : une île paradisiaque comme décor !

Maintenant que le gameplay n'évolue plus, l'univers non plus. C'est logique pour lui.

Et je ne pense pas qu'il faille voir la non-évolution du "Gameplay Mario" comme une tragédie, ou une hérésie, ou que sais-je encore. On ne peut pas demander à quelqu'un d'avoir de nouvelles idées en permanence, ou lui reprocher de ne pas en avoir ! L'évolution permanente, c'est impossible de toute façon. Il faut bien se dire ça.

A l'époque (au début), les jeux vidéos étaient encore une chose toute fraîche et toute nouvelle, donc on expérimentait beaucoup, on changeait beaucoup de choses d'un jeu à l'autre, et les esprits des développeurs fourmillaient d'idées diverses puisque rien n'avait encore été fait.

Mais le temps des expérimentations est fini maintenant, et Mario s'est "stabilisé".
Il est loin d'être le seul d'ailleurs. Beaucoup de types de jeux ont cessé leur "gestation", leurs "tests de gameplay" au fil des jeux sortis, et sont devenus de nos jours plus "génériques".
Et c'est un processus tout à fait normal quelque part, même si c'est aussi peut-être un peu triste pour ceux qui ont connu la richesse des débuts du jeu vidéo...

PS : les Koopalings n'étaient pas uniques à Super Mario Bros 3. Ils apparaissaient aussi dans Mario World. ^_^

Edité par leroiducouscous le 25/06/2014 - 18:30

Joueur de 29 ans,
Fan de Zelda, de RPG, de Pokémon et de Plate-formes

Stages Mario Maker dont je suis fier:
Let's do Teamwork - 187D-0000-00B7-37FB
The Secret World - 1E4A-0000-00A4-151E

Membre bloqué
Portrait de Omega
Hors ligne
A rejoint: 21 janvier 2013
Contributions: 3744
Re: Les jeux Mario : La dégradation de la diversité

C'est comme plusieurs série...

A l'époque on adorait Mario et on en redemandait. Il n'y avait pas internet et les jeux se finissaient vite, donc on restait des heures à recommencé les mêmes niveaux sans se plaindre de quoique ce soit, on s'amusait. Aujourd'hui il y a l'émulation, les jeux se vendent moins cher et Nintendo cible les plus jeunes, les jeux changent donc complètement.
A l'époque c'était un privilège de pouvoir jouer 50 heures à Super Mario Bros 3, aujourd'hui tu fais 10 heures de New Super Mario Bros U ou de Super Mario Galaxy 2 et il mange la poussière pendant plusieurs mois.

Portrait de question
Hors ligne
A rejoint: 2 février 2012
Contributions: 10775
Re: Les jeux Mario : La dégradation de la diversité

En fait, il pourrait juste arrêtez la franchise.

Membre bloqué
Portrait de Omega
Hors ligne
A rejoint: 21 janvier 2013
Contributions: 3744
Re: Les jeux Mario : La dégradation de la diversité

T'être pas non plus que Nintendo arrête sa série la plus populaire, ça serait une preuve de faiblesse.

Portrait de question
Hors ligne
A rejoint: 2 février 2012
Contributions: 10775
Re: Les jeux Mario : La dégradation de la diversité

Ce serait une preuve qu'ils ont des couilles, oui !

Il montreraient au moins qu'il ne sont pas rien sans mario

Spoiler

Edité par question le 25/06/2014 - 18:51
Portrait de SteveHead
Hors ligne
A rejoint: 10 novembre 2011
Contributions: 1968
Re: Les jeux Mario : La dégradation de la diversité

Citation:
Maintenant que le gameplay n'évolue plus, l'univers non plus. C'est logique pour lui.

C'est pas faux, mais cela empêcherait-il aux developpeurs de tenter quelque chose de nouveau ? Certes, rester sur la défensive est parfois la meilleure solution mais la série des Marios perd complètement de son charme. Là c'est pas que l'univers est le meme à chaque fois, c'est que d'un opus a un autre, il n'y a aucun changement, la diversité est presque morte là.

Après je suis assez d'accord avec toi sur certains points, mais aucune évolution du gameplay ne veut pas dire aucune évolution au niveau de l'univers, on le voit très bien pour donkey kong country par exemple.

Citation:
Et puis, vous êtes marrant, vous vous plaignez que les mario ne se réinventent jamais, mais vous en voulez plus ?

Ce que le peuple demande c'est du neuf du coté de la série. Bien sur que je demande un nouveau Mario, mais si il est comme ceux des trois-quatre dernières années, a savoir du recyclage, non merci.

Edité par SteveHead le 25/06/2014 - 18:54
Portrait de nexy
Hors ligne
A rejoint: 29 décembre 2011
Contributions: 15231
Re: Les jeux Mario : La dégradation de la diversité

Steve ton poste est intéressant et je ne peux pas dire que c'est faux parce que c'est vrai, mais la réponse de leroiducousocus est ce que je te répondrai car c'est la bonne réponse.

Certes Mario a cessé d’évoluer c'est peut être triste et c'est une chose, mais dans le fond il est toujours aussi bon et la référence pour les jeux de plateformes ce qui en soit est une bonne chose, disons juste que l’écart entre les jeux de plateformes et Mario n'est pas aussi grand qu'avant, donc c'est plus aux autres de progresser.

Maintenant on va me parler de DKC et de Rayman (pour moi les seuls qui l’inquiète finalement), parmi ces 2 la, l'un est de chez Nintendo, donc ils sont a l'abri pour un bon moment ^^.

Edité par nexy le 25/06/2014 - 19:16