Skip to Content

Le thread de l'actu

Dernière contribution

1817 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Genesis-Quattro
Hors ligne
A rejoint: 12 juillet 2012
Contributions: 6687
Re: Le thread de l'actu

Non toi tu es CE foulard :

Spoiler

" We buy things we don't need with money we don't have to impress people we don't like. '

Portrait de video2f1
En ligne
A rejoint: 20 mai 2012
Contributions: 8360
Re: Le thread de l'actu

Noir !!!! je t'ai dit nondidiouuuu :P

Spoiler

Mince du coup, je fais pire avec ce flood XD

Edité par video2f1 le 20/02/2019 - 11:21
Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 15360
Re: Le thread de l'actu

NicoNico a écrit:
Rien qu'en parler et montrer que nous sommes au courant, c'est déjà beaucoup. Montrer aux gens qui sont en souffrance qu'ils ne sont pas ignorés, qu'ils n'ont pas à avoir honte (on n'imagine pas à quel point les gens culpabilisent dans ce genre de situation), qu'ils ont une voix, c'est un pas de géant dans la bonne direction.
Être bienveillants, aussi. La commu de Warframe qui a dit aux développeurs d'y aller doucement est un exemple. Autre cas, le développeur de Rimworld qui voulait sortir la version 1.0 de son jeu au plus vite, quitte à se cruncher et sa commu qui lui a dit de se prendre 2 mois de vacances parce qu'il bossait sur le jeu depuis 5 ans. Il a pris ses 2 mois. Le jeu est sorti. Tout le monde était ravi.
Donc, tout simplement, soutenir les développeurs, c'est déjà très important.

Je doute que ça change grand chose quand même. Dans le même genre, tout le monde connaît les conditions des "employés" qui font des chaussures Nike : est-ce que quelque chose a changé positivement pour eux depuis qu'on en parle ?

Je ne vois pas trop ce que le joueur peut faire. La solution doit plutôt venir des employés, donc ce n'est pas au joueur d'être "concerné" par la chose.

NicoNico a écrit:
Le jeu en soit n'a strictement rien à voir avec le sujet. L'exemple de Motion Twin est là pour montrer qu'une autre façon de gérer une entreprise est possible et qu'il serait peut-être bien de se poser la question suivante : est-ce qu'on ne devrait pas changer le système en profondeur ?

Si j'en ai parlé, c'est pour dire qu'entre un jeu pas fini fait par un studio dans des conditions "humaines", et un gros bluckbuster fait dans des conditions beaucoup moins bonnes mais avec une qualité bien meilleure, désolé, mais en tant que joueur, je choisis le second.

Sinon, je trouve que la vidéo n'en parle pas trop, mais je pense que le "crunch" est nécessaire : on ne peut pas s'amuser à repousser constamment la sortie d'un jeu, sous prétexte d'avoir des "heures de boulot normales", si cela signifie sortir le jeu dans un contexte de commercialisation bien plus défavorable. Il y aura forcément des imprévus à un moment donné dans un développement, même si tout avait été bien organisé en amont. Par contre, ce pour quoi ils devraient se battre, c'est pour l'obtention d'une vraie compensation : soit leur payer ces heures sup, soit leur donner des jours de congé.

Edité par Rudolf le 20/02/2019 - 13:29

Portrait de NicoNico
Hors ligne
A rejoint: 6 décembre 2011
Contributions: 4016
Re: Le thread de l'actu

Citation:
Je doute que ça change grand chose quand même. Dans le même genre, tout le monde connaît les conditions des "employés" qui font des chaussures Nike : est-ce que quelque chose a changé positivement pour eux depuis qu'on en parle ?

Bien sûr que ça a changé des choses. Déjà, Nike est régulièrement emmerdé et rappelé à l'ordre là-dessus. Ça ne les empêche pas de le faire (parce que, justement, nous sommes dans un monde capitaliste et ultra libéral), mais ils ne le font plus impunément.
Ensuite, ça change les consciences.
Tu as remarqué qu'il y a de plus en plus de produits "responsables" dans les rayons des grandes surfaces ? De fruits et légumes qui viennent de producteurs locaux ? De viande française sans antibiotiques ? etc... Eh bien, si tu regardes bien, c'est à chaque fois qu'un scandale a éclaté, comme Monsanto ou autre. Les enseignes ont changé leur fusil d'épaule pas seulement parce qu'elles trouvent ça mieux et plus éthique, mais aussi pour des histoires d'image, d'opinion publique.
Le fait que les gens sachent, prennent conscience, ça change l'image qu'ils ont de telle ou telle boîte et ça fait réfléchir ladite boîte.
On peut trouver ça hypocrite de la part de ces sociétés qui ne font que "s'adapter" à ce que les gens veulent, pour ne pas se faire mal voir, mais il n'empêche que ça amène des changements positifs.
Bien sûr, ça n'empêche pas Monsanto de continuer, ni Nike non plus, d'ailleurs, mais ils n'ont plus l'impunité totale.
Et si on prend dans le jeu vidéo, les conditions de travail ont évolué et se sont améliorées chez Rockstar, par exemple, parce qu'un scandale a éclaté lors des développements de GTA4 et RDR et que les patrons ont dit "ok, on va faire un effort" (ce n'est pas encore assez du tout, mais les employés sont tous d'accord pour dire que c'est mieux).
Donc, oui, ça change des choses : les mentalités.
C'est long, c'est sûr, mais c'est le plus important parce que c'est de là que tout part.

Citation:
Si j'en ai parlé, c'est pour dire qu'entre un jeu pas fini fait par un studio dans des conditions "humaines", et un gros bluckbuster fait dans des conditions beaucoup moins bonnes mais avec une qualité bien meilleure, désolé, mais en tant que joueur, je choisis le second.

Va dire ça à Ubi Soft ou Bethesda qui sortent leurs jeux AAA avec une pelleté de bugs :P
Ensuite, Dead Cells est sorti fini, ce n'est pas parce que tu juges son contenu trop faible (tu as le droit, bien sûr) que le jeu n'est pas terminé.
Et, d'ailleurs, la plupart des jeux indés sortent en étant finis (en général, juste quelques correctifs, mais rien de méchant), contrairement aux AAA qui se trimballent une ribambelle de patchs, des fois le jour même de la sortie.
Là tu amènes juste dans le débat quelque chose qui n'a rien à voir sous prétexte que tu n'as pas aimé le jeu, mais ça n'a rien à voir. Une fois encore, le jeu en lui-même n'est pas le sujet.

Citation:
Sinon, je trouve que la vidéo n'en parle pas trop, mais je pense que le "crunch" est nécessaire : on ne peut pas s'amuser à repousser constamment la sortie d'un jeu, sous prétexte d'avoir des "heures de boulot normales", si cela signifie sortir le jeu dans un contexte de commercialisation bien plus défavorable. Il y aura forcément des imprévus à un moment donné dans un développement, même si tout avait été bien organisé en amont. Par contre, ce pour quoi ils devraient se battre, c'est pour l'obtention d'une vraie compensation : soit leur payer ces heures sup, soit leur donner des jours de congé.

Non, le crunch n'est pas et ne sera jamais nécessaire.
Le crunch, c'est la preuve d'une mauvaise gestion d'un projet, rien d'autre, et c'est aux managers d'en assumer les conséquences (ça va prendre plus de temps ou ça va coûter plus cher parce qu'il faut embaucher d'autres personnes), pas aux employés. Tu changes ton planning ou tu embauches plus de gens.
La date de sortie d'un jeu n'est pas importante. Elle ne l'a jamais été et ne le sera jamais. Si un jeu sort plusieurs semaines / mois plus tard que prévu, alors quoi ? La terre s'arrête de tourner ? L'apocalypse se déverse sur nous ? Non. Il ne se passe rien d'autre que ça : le jeu sort plus tard que prévu. Ce n'est rien, on s'en fout, ça ne change rien. Et si des joueurs ne peuvent pas attendre, ne comprennent pas ou simplement gueulent, alors il faut, justement, les informer et leur faire comprendre pourquoi un jeu a du retard ou, simplement, prend beaucoup de temps.
La compensation, c'est juste une carotte pour justifier l'injustifiable et on voit bien que dans la majorité des cas, cette compensation n'est simplement pas honorée ou pas du tout à la hauteur des efforts demandés. Mais, de toute façon, ça ne justifie rien. Tout n'est pas à vendre : la dignité, le respect, l'humanité des conditions de travail, tout ça ne se compense pas avec des heures sup et deux semaines de vacances.

Team Mimic en ostryer de Vriginie

"All those moments will be lost in time, like tears in rain."

You gain brouzouf
My legs are ok

Portrait de Plopolop
Hors ligne
A rejoint: 27 mars 2015
Contributions: 2134
Re: Le thread de l'actu

Je ne vais pas entrer dans le débat, juste donner mon avis sur ce reportage. Je le trouve intelligemment monté, il sait remettre son sujet dans le contexte plus général du monde du travail et du fonctionnement des entreprises, il élargit la question aux conditions de vivre ensemble et au sens même du travail dans la vie de chacun. C'est documenté, pose des questions sans être moralisateur, donne une large place aux intervenants, tous directement concernés par le sujet traité. Je ne vois rien à lui reprocher.

Chacun, ensuite, sera libre des choix d'achats politiques qu'il fera ou ne fera pas, aux positions publiques qu'il tiendra ou ne tiendra pas.

Quant à Dead Cells et Motion Twin, je vais me contenter d'apporter mon expérience avec ce jeu. Je l'ai découvert à travers un live d'Exersv et le gameplay m'a attiré. Je connaissais déjà le studio pour avoir procrastiné sur leurs anciens jeux flash et en me renseignant un peu à leur sujet, j'ai découvert leur mode de fonctionnement. Au-delà du jeu, ce fut un choix politique de leur donner mon argent pendant l'early access afin de soutenir le projet humain. Aujourd'hui, je viens de demander à Gabe qui connait tout de moi, j'ai passé 281h sur ce jeu et je l'ai encore relancé hier. Il a des défauts, on peut ne pas l'aimer mais se contenter de dire, comme une vérité incontestable, que ce jeu n'est pas fini et mauvais est mentir. Personnellement, je ne regrette pas mon achat. J'ai soutenu un fonctionnement dans lequel je crois et je m'éclate sur un jeu que je trouve ultra fun.

Team Mimic en bois

Genesis : " Je peux demander un vélo rail mais va falloir pédaler jusqu'a Perigueux "

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 15360
Re: Le thread de l'actu

NicoNico a écrit:
Ensuite, Dead Cells est sorti fini, ce n'est pas parce que tu juges son contenu trop faible (tu as le droit, bien sûr) que le jeu n'est pas terminé.

Dead Cells n'est pas un jeu fini : c'est juste un fait. Quand tu arrives à la fin du jeu dans un environnement "pas fini" (une berge où tu ne peux pas continuer) et qu'on te fait lire un panneau "Work in progress. Good Job ! You made it the (temporary) end of the game ! ", c'est la preuve qu'ils ont sorti un jeu pas fini. Tu apprends de nouveaux mouvements via de nouveaux niveaux alternatifs, mais ce n'est jamais nécessaire pour finir le jeu. On te fait miroiter un background travaillé, mais c'est un leurre : le jeu n'en fait rien du tout. Le jeu se termine de manière abrupte, avec ce panneau "Work in progress" qui tombe comme un cheveu sur la soupe (alors que le jeu est payant ! ). J'ai vraiment eu l'impression de jouer à une version beta payante, un jeu dont on fait le tour du gameplay en dix heures (contrairement à des Rogue-Like comme The Binding of Isaac qui nous fait encore découvrir des choses après plus de cent heures de jeu), une sorte de démo payante en attendant la sortie du jeu définitif. Donc si je dis que le jeu n'est pas fini, c'est parce que ce sont les développeurs eux-mêmes qui le disent dans leur propre jeu.

Bref, si c'est à ça que doit ressembler le développement d'un jeu au profit de "conditions humaines", je n'y souscris pas personnellement.

NicoNico a écrit:
Si un jeu sort plusieurs semaines / mois plus tard que prévu, alors quoi ? La terre s'arrête de tourner ? L'apocalypse se déverse sur nous ? Non.

Des jeux se sont plantés et des boîtes ont perdu beaucoup d'argent (voire ont fait faillite) parce que leur jeu est sorti au mauvais moment. Si un jeu était prévu par exemple pour sortir en mai, mais qu'il est repoussé pour sortir en plein mois de juillet, j'estime que c'est une très mauvaise période pour sortir un jeu et le vendre (tout le monde est parti à la plage à ce moment-là). On peut toujours le repousser en septembre ou octobre, sauf que, manque de bol, ça correspond pile au moment où un gros blockbuster va sortir et rafler la mise ! A un moment donné, on est bien obligé de respecter le timing, qui n'a pas été choisi par hasard.

Donc si : la période de sortie d'un jeu est hyper importante pour sa réussite commerciale, d'où la nécessité du "crunch" afin de respecter le planning. Certes, le crunch peut être dû à une mauvaise gestion du planning, mais pas toujours car il y a aussi des imprévus dans le développement d'un jeu.

Ce n'est pas pour rien qu'on dit "le temps, c'est de l'argent". Certes, les joueurs peuvent attendre, mais pas les actionnaires, ni les patrons.

Edité par Rudolf le 20/02/2019 - 15:35

Portrait de Linky439
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 2987
Re: Le thread de l'actu

Rudolf a écrit:
Dead Cells n'est pas un jeu fini : c'est juste un fait. Quand tu arrives à la fin du jeu dans un environnement "pas fini" (une berge où tu ne peux pas continuer) et qu'on te fait lire un panneau "Work in progress. Good Job ! You made it the (temporary) end of the game ! ", c'est la preuve qu'ils ont sorti un jeu pas fini. Tu apprends de nouveaux mouvements via de nouveaux niveau, mais ce n'est jamais nécessaire pour finir le jeu. On te fait miroiter un background travaillé, mais c'est un leurre : le jeu n'en fait rien du tout. Le jeu se termine de manière abrupte, avec ce panneau "Work in progress" qui tombe comme un cheveu sur la soupe (alors que le jeu est payant ! ). J'ai vraiment eu l'impression de jouer à une version beta payante, un jeu dont on fait le tour du gameplay en dix heures (contrairement à des Rogue-Like comme The Binding of Isaac qui nous fait encore découvrir des choses après plus de cent heures de jeu). Donc si je dis que le jeu n'est pas fini, c'est parce que ce sont les développeurs eux-mêmes qui le disent dans leur propre jeu.

Hein ?

Alors, les connaisseurs me diront, mais ça existe vraiment cet endroit "temporaire" dans le jeu final ? Tout ce que je vois sur internet semble parler de cet endroit uniquement dans la version early access.
J'ai fini qu'une boucle de jeu perso, donc je l'ai ptet pas vu, mais ça me surprends.

Par contre, mauvaise foi quand même là : combien de jeux dans l'histoire se sont finis par un "The End...?" ? Combien de films ont annoncé une suite ? Combien de séries ?

Bref, c'est pas parce qu'ils te teasent du nouveau contenu que le jeu n'est pas, en l'état, fini.

Quand à la partie "nouveaux moments pas nécessaires pour finir le jeu", je vois pas le truc là non plus. Demon's Crest, par exemple, proposait ce genre de chose : ça en fait un jeu pas fini ?
En poussant un peu plus loin, tu peux finir Metroid sur NES sans prendre toutes les upgrades de Samus il me semble.

Et comme l'a souligné Nico, les AAA sortent tous avec des gros patchs dès le premier jour aujourd'hui, sans compter les DLC et ce genre de truc. Donc quel gros blockbuster sort "fini" aujourd'hui ?

Rudolf a écrit:
Bref, si c'est à ça que doit ressembler le développement d'un jeu au profit de "conditions humaines", je n'y souscris pas personnellement.

J'ai... J'ai beaucoup de mal à croire que je lis cette phrase.
Tu es en train de dire que tu préfères avoir une industrie qui exploite les gens (à degré variable évidemment, on est pas tout à fait dans l'esclavagisme) juste pour avoir un jeu avec un peu plus de contenu que les 10 heures de jeux auquel tu as pu jouer ?

C'est quoi la suite ? Si la tomate que tu achètes doit être un peu moins ronde et rouge au profit de "conditions humaines", tu n'y souscris pas non plus ?

Rudolf a écrit:
Des jeux se sont plantés et des boîtes ont perdu beaucoup d'argent (voire ont fait faillite) parce que leur jeu est sorti au mauvais moment. Si un jeu était prévu par exemple pour sortir en mai, mais qu'il est repoussé pour sortir en plein mois de juillet, j'estime que c'est une très mauvaise période pour sortir un jeu et le vendre. On peut toujours le repousser à septembre ou octobre, sauf que, manque de bol, ça correspond pile au moment où un gros blockbuster va sortir et rafler la mise !

Donc si : la période de sortie d'un jeu est hyper importante pour sa réussite commerciale, d'où la nécessité du "crunch" afin de respecter le planning.

Ce n'est pas pour rien qu'on dit "le temps, c'est de l'argent".

Non, le crunch c'est pas une nécessité, je suis désolé. On parle pas de faire 30 minutes en plus le vendredi avant de partir, on parle de semaines de 7 jours sur parfois plusieurs mois.
Nico a raison : soit tu repousses, soit tu embauches. Et si les managers des boîtes qui ont déjà fait 10 AAA sont pas capables de prendre suffisamment en compte les divers inconvénients que peuvent comporter un développement de JV, c'est eux les incapables, pas les dev/artistes/testeurs/etc.

Portrait de nexy
En ligne
A rejoint: 29 décembre 2011
Contributions: 15238
Re: Le thread de l'actu

Nico pour le libéralisme et le capitalisme je posé un lien qui exprime les points communs et les différences, le point commun c'est que les 2 permettent d'avoir des bien privés et de faire les échanges, voila pour les points communs, tout le reste est différent car le libéralisme est limité par une loi (et le troc en économie n'existe pas, on est pas au moyen age) alors que le capitalisme n'a pas de limite, il a pour but de créer un max de richesse.

http://www.slate.fr/story/96445/liberal-ou-capitaliste

Et tout ton docu consiste en ça "dire que le secteur de JV est moins contrôlé et partout appartient au capitalisme ou la richesse prévaut sur la morale" comme le décisionnaire d'Activision que tu évoque.

Indé = Indépendant
AAA = Actionnaire

Comment veux tu que ce soit les internes qui prennent les décisions alors que l'actionnaire les finance, c'est un doux rêve, donc non je prend pas la chose a l'envers, mais je prend 2 entreprises ou une en temps que membre tu as le pouvoir de la décision et de l'autre tu te soumet aux exigences, ce sont 2 modèles économique différents.

Sinon le docu n'est pas mal et j'ai ajouté ce qui manque, pensant bien faire.

Edité par nexy le 20/02/2019 - 15:50

Portrait de Genesis-Quattro
Hors ligne
A rejoint: 12 juillet 2012
Contributions: 6687
Re: Le thread de l'actu

Citation:
t comme l'a souligné Nico, les AAA sortent tous avec des gros patchs dès le premier jour aujourd'hui, sans compter les DLC et ce genre de truc. Donc quel gros blockbuster sort "fini" aujourd'hui ?

Citation:
On parle pas de faire 30 minutes en plus le vendredi avant de partir, on parle de semaines de 7 jours sur parfois plusieurs mois.
Nico a raison : soit tu repousses, soit tu embauches. Et si les managers des boîtes qui ont déjà fait 10 AAA sont pas capables de prendre suffisamment en compte les divers inconvénients que peuvent comporter un développement de JV, c'est eux les incapables, pas les dev/artistes/testeurs/etc.

Totalement d'accord avec tout ça.

J'en parle souvent mais si tu veux un jeu fini , t'attends les définitives édition.

Les jeux aujourd'hui c'est comme des pâtes bolo , day One t'as tes pâtes mais la sauce n'est pas encore la.

" We buy things we don't need with money we don't have to impress people we don't like. '

Portrait de Depakote
En ligne
A rejoint: 8 janvier 2019
Contributions: 329
Re: Le thread de l'actu

Poussons à peine le raisonnement. De toute façon des harmoniques se font entendre dans les interventions de Nico, Linky et nexy, autant en faire des notes appuyées. Cette course effrénée au profit, dans laquelle l’être humain devient de moins en moins un élément comptable (quel horrible jargon !), ne pourrait-on pas la ralentir si on dépendait moins des banques ? Mais comment ne pas (ou moins) dépendre des banques, puisque ce sont elles qui émettent la monnaie et ont mis en place un système qui repose sur la dette et les crédits ? Là est le hic. La création monétaire centralisée crée structurellement des inégalités et exerce une prédation constante sur la véritable richesse produite. Pour ne pas (ou moins) dépendre des banques, je sais pas, faudrait concevoir des systèmes de comptabilité mutuelle entre les citoyens avec un échange n'entraînant pas une croissance du système comptable. Il se passerait quoi à l’arrivée ? Eh ben, on n'aurait plus besoin d'une croissance de la réalité, plus besoin de faire du profit sur la réalité. Pourquoi le taux de croissance est devenu un curseur obsessionnel dans nos économies ? Pourquoi cette obsession ? Pourquoi sommes-nous entraînés à toujours plus de profits ? Parce qu’il y a de plus en plus d’humains sur Terre ? Non. Le profit est devenu nécessaire car on engraisse un centre de pouvoir parasitaire qui ne produit rien de rien, quedal (banques, actionnaires), et comme le centre de pouvoir qui ne produit pas a besoin de notre surplus de production, on est obligé de produire toujours plus pour enrichir ce système de prédation.

Alors, peut-être, pour ne plus (ou moins) dépendre des banques, il faudrait tenter de briser la dissymétrie entre la production de la monnaie sans production réelle et la production réelle qui sert à payer le centre émetteur. On se retrouverait alors avec un système un peu plus équilibré. A partir de là, nul besoin de faire plus de profit. Pas besoin de demander aux gars de faire des semaines de 7 jours sur plusieurs mois, comme le dit Linky. Plus besoin d'obsolescence programmée pour toujours vendre davantage d'ordinateurs, de consoles, de télés, de DLC, de sauce bolo après coup (copyright Genesis), et faire toujours plus de profits avec les conséquences écologiques que cela entraîne.

Nico faisait allusion à Monsanto. Eh ben, si on arrivait à contourner ce centre émetteur qui nous contraint à produire toujours plus au moindre coût, on ferait mal à Monsanto qui incarne le problème de l'agriculture intensive. Ou bien on remettrait sérieusement en question la privatisation inconsidérée des autoroutes, des hôpitaux, etc. Faut pas chercher plus loin, le démantèlement de notre tissu social, il vient de là, et non des dépenses publiques comme aiment à le chanter sur tous les tons nos politiques, économistes et experts en tous genres. 

Le problème ne vient pas des dépenses. Il vient de ce qu'on nous demande de travailler plus, de consommer plus, en étant payé pareil ou moins, pour alimenter un ténia économique (banque/bourse) de plus en plus vorace. Faut pas s’étonner, après, que des pauvres gars comme nous, devant pareil spectacle, rient jaune et revêtent un gilet de la même couleur. Petit rappel, juste histoire de rafraîchir les mémoires, je fais suivre quelques mesures prises et certains égards accordés en 2018 :

- Pour éviter un procès, la banque HSBC paie 300 millions d'euros. Accusée de blanchiment de fraude fiscale, la filiale suisse du géant britannique a signé un accord avec le Parquet national financier. Cette transaction à l’américaine est une première en France. 

- Comment les banques s'enrichissent grâce à la mobilité bancaire. Elles profitent de la nouvelle réglementation Macron sur la mobilité pour facturer des commissions supplémentaires aux clients qui envisagent de domicilier leurs comptes ailleurs. 

- Macron a fait inclure dans le budget 2018 une mesure fiscale très bienveillante pour les banques et les assurances travaillant à Londres, mais qui s'applique finalement aussi à celles installées en France. Au total, des millions d'euros de baisses d'impôts pour les plus fortunés.

- Le PDG de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, se félicite des réformes Macron : « Si Macron est assez fort pour mener ses réformes à terme, la France deviendra plus puissante » La banque américaine a prévu, du fait du Brexit, d'avoir deux centres sur le continent européen, un à Francfort, l'autre à Paris. Lloyd Blankfein a même dit en plaisantant : « En plus, en France, la nourriture est bonne ! »

PS : si la modération juge mon intervention HS ou wtf sur Hooper.fr, elle peut effacer mon message, pas de blème, mais l’industrie du JV est soumise elle aussi à cette pression qui n’a plus lieu d’être. On n’en peut plus du capitalisme financiarisé ! Peut plus !