Skip to Content

Le Jeu vidéo, un art ?

Dernière contribution

1493 posts / 0 nouveau(x)
Shinigami
Portrait de HUNK
Hors ligne
A rejoint: 2 septembre 2011
Contributions: 3859
Re: Le Jeu vidéo, un art ?

Citation:
c'est pas donné a tout le monde d'en faire son metier

Mais le jeu vidéo n'est pas un métier, c'est un média, un moyen d'expression qui pour aboutir regroupe plusieurs professionnels qui travaillent ensemble, programmeur c'est un métier, par contre oui ta spécialisation doit pouvoir répondre aux besoins et contraintes d'un jeu vidéo, coder pour intégrer un personnage en mouvement dans une scène ou coder pour créer un site web, ce n'est pas la même chose, mais si ce sont les mêmes bases ^^

Citation:
encore les jeux des années 80 on pouvait pas dire que c'était de l'art c'était juste du divertissement, mais depuis l'ere 32 bits ca a commencé a etre quelque chose d'autre ou on pouvait ressentir autres choses( des emotions etc...)et non pas que du divertissement je sais pas si tu vois ce que je veux dire.

Dans les années 80 le jeu vidéo était un effet de mode et le passage à la 32 bits, malgré l'évolution, cela n'en a pas fait un domaine artistique pour autant, tu fais allusion à la technique je pense mais ça n'a rien à voir, et aujourd'hui, rien n'indique qu'un jeu 3D est plus artistique qu'un jeu 2D ou qu'un jeu 8bits est moins créatif qu'un jeu 32 bits, des émotions y'en a dans les jeux 16 bits, on a pas attendu la 32 bits, avec la 32 bits ce qu'il y a eu, c'est le passage à la 3D et la possibilité de faire des choses qui n'étaient pas possible avant sur le plan visuel, les visages etc... Le pixel art, reprend le style visuel des jeux des années 80.

Edité par HUNK le 16/04/2017 - 01:15
Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 19820
Re: Le Jeu vidéo, un art ?

Ah, le fameux serpent de mer qui revient toujours, ce débat sur l'art et le jeu vidéo ! :-D

Pour ne pas trop vous paraphraser, moi je veux plutôt aborder un autre sujet. En ce qui concerne, je trouve que le jeu vidéo est devenu "mature" depuis belle lurette. En revanche, ce qui ne l'est pas encore, c'est le public ainsi que la perception du jeu vidéo. En effet, le jeu vidéo est encore trop coincé dans des critères purement techniques pour juger de sa qualité et le "noter".

Je dirais qu'il y a deux types de jeux vidéo qui ont vraiment la faveur de la presse (et des joueurs) : les gros blockbuster bien calibrés (dans l'ère du temps techniquement) et les jeux vidéo indépendants (pour lesquels les journalistes comme les joueurs sont beaucoup plus "indulgents" sur leur aspect technique contrairement aux blockbuster).

En revanche, dès qu'on affaire à des jeux qui ne sont ni des jeux indépendants, ni des blockbusters calibrés qui en mettent plein la vue, il y a quelque chose qui coince encore dans la manière de réaliser des critiques de ces jeux. D'un côté, ces jeux ne sont pas suffisament "au top techniquement" (selon leurs critères) par rapport aux blockbuster, et d'un autre côté ils sont développés par des boîtes qui ont "trop de moyens" par rapport à des studios indépendants pour pardonner les failles technique.

Or, au cinéma, on a également des blockbusters hollywoodiens ainsi que des films indépendants d'auteur (donc même chose que dans le jeu vidéo), mais également de vrais films d'auteur à gros budget qui, eux, sont critiqués en mettant de côté leurs exigences techniques demandées par un blockbuster calibré. Ces films-là seront toujours jugés dans leur globalité et ne voient pas leur "note" (si le journaliste donne des notes) plombée par une technique sous prétexte qu'elle ne serait pas à la hauteur d'un blockbuster hollywoodien, ou qu'il n'y a pas les effets spéciaux dernier cri. Les critiques se rendent compte que ces films d'auteur à gros budget ne sont pas des blockbuster, mais ne sont pas non plus de purs films indépendants à petit budget car ils se rendent bien compte que ces films-là utilisent un gros budget et une technique assez développée pour véritablement servir les ambitions d'auteur d'un cinéaste. Les critères techniques dans une critique de cinéma, on laisse ça plutôt exclusivement pour les blockbusters de pur divertissement.

Mais voilà, dans le jeu vidéo, on en est encore à ce stade pour tous ces jeux qui ont "le cul entre deux chaises", alors que ça fait depuis très longtemps que le cinéma a dépassé ce stade. Cela dit, les choses progressent quand même petit à petit dans le jeu vidéo, on l'a vu très récemment avec le dernier Zelda (même si là encore l'aspect technique a encore la vie dure dans le jugement des journalistes et des joueurs).

Ce constat est d'ailleurs à mettre en corrélation avec le fait que le cinéma est un loisir beaucoup moins "jetable" que le jeu vidéo. En effet, dans le cinéma on a quand même une vision à long terme d'un film et de sa postérité. Il est beaucoup plus courant de voir des "vieux films" que de voir systématiquement le dernier film qui va sortir, alors que dans le jeu vidéo on court à tout prix après la nouveauté, on juge à tout prix un jeu en fonction des critères techniques actuels, sans forcément penser à la trace qu'il va laisser à l'avenir, sans penser à ce que les joueurs en penseront des années plus tard. Mais là encore, les choses ont beaucoup progressé à ce niveau-là dans le jeu vidéo.

Du coup, ce n'est pas le jeu vidéo en lui-même qui est fautif car j'estime que son contenu relève déjà de l'"art" depuis des décennies. En revanche, tant qu'on n'aura pas encore dépassé un cap en ce qui concerne la manière de critiquer un jeu vidéo et la façon de le "consommer", le jeu vidéo ne pourra pas prétendre à être un art comme les autres arts. Mais les choses progressent petit à petit, ça a beaucoup changé et ça continue à évoluer, donc une fois qu'on aura franchi le même cap que le cinéma ou les autres domaines artisques sur la manière dont est perçu le média, alors oui on pourra sans problème qualifier le jeu vidéo d'art.

Portrait de GreenSnake
Hors ligne
A rejoint: 19 février 2012
Contributions: 5011
Re: Le Jeu vidéo, un art ?

Pour moi aussi le jeu vidéo est au art. Je comprends même pas qu'on puisse penser le contraire.

Et puis l'argument du "commercial" ça me fait souvent rire... Je veux dire, prenez de Vinci, Raphaël et Michel-Ange, les mecs étaient payés grassement et vendaient leurs services au plus offrant pour des avantages et des commodités. Pourtant il n'y a aucun doute sur le fait que se sont des artistes. L'art a rarement été gratuit...
Et puis merde, ça c'est de l'art pour tout le monde :

Mais ça non pour beaucoup :

Sell kids for food

Portrait de Anonyme 06
Hors ligne
A rejoint: 9 septembre 2011
Contributions: 1681
Re: Le Jeu vidéo, un art ?

Faut remettre les choses dans son contexte hein, les conventions de l'art, et de l'artiste sont pas les mêmes d'une époque à une autre. Surtout à la Renaissance.

Et ouais ce pissoir est bien une œuvre, même si pour certain ça peut paraître dérisoire, si on remet cet œuvre dans son contexte, avec son sens, en se renseignant un peu, c'était une petite révolution.

Et puis c'est des mauvais exemples, les œuvres d'art gérés par une seule personne ou un petit groupe de personnes qui peuvent y mettre un message personnel, une expression propre, toute son âme, c'est pas pareil qu'un jeu vidéo derrière lequel on a une équipe constitué majoritairement de gens qui ont rien de la formation d'artistes, de community manager, marketeux etc ...

C'est ce qui fraine le jeu vidéo comme art, et c'est ce qui fait la différence entre le cinéma de divertissement et le cinéma d'auteur.

Il y a très peu de jeux vidéos d'auteur, trop peu de gens qui sont formés pour en faire; qui ont les moyens de le faire, et c'est pas rentable;

Puis toute façon ça revient toujours à la même chose, pourquoi vouloir mettre sur un piédestal un hobby modeste, sous prétexte que c'est notre passion, alors que ce qui fait l'unicité du jeux vidéo par rapport aux autre média c'est le level-design et le gameplay, deux choses qui n'ont rien d'artistique ?

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 19820
Re: Le Jeu vidéo, un art ?

Citation:
Et puis c'est des mauvais exemples, les œuvres d'art gérés par une seule personne ou un petit groupe de personnes qui peuvent y mettre un message personnel, une expression propre, toute son âme, c'est pas pareil qu'un jeu vidéo derrière lequel on a une équipe constitué majoritairement de gens qui ont rien de la formation d'artistes, de community manager, marketeux etc ...

Donc si je suis ta logique, une peinture par exemple ne peut pas être une oeuvre d'art parce que le peintre s'est servi d'autres personnes qui ne sont pas des artistes pour fabriquer le pinceau, la toile et les couleurs, voire ne sait pas fabriquer une cathédrale ?

Un roman ne peut pas être un art parce que l'artiste a utilisé d'autres personnes pour fabriquer le papier, la machine à écrire (ou l'ordinateur), ou la plume et l'encre, voire carrément "un nègre" pour écrire à sa place si sa main ne lui permet plus d'écrire ?

Une chanson ou musique ne peut pas être de l'art parce que le musicien a utilisé d'autres personnes pour fabriquer son instrument de musique, ses appareils électroniques pour enregistrer le son ?

Une BD n'est pas un art parce que le scénariste ne sait pas bien dessiner et fait appel à un dessinateur (ou inversement parce qu'un dessinateur ne sachant pas écrire un scénario fait appel à un scénariste) ?

Un monument historique n'est pas une oeuvre d'art parce que des centaines de personnes y ont travaillé sous la supervision d'architectes ?

Bah le jeu vidéo, c'est pareil : tu as des artistes qui travaillent pour donner leur propre vision du jeu, en compagnie de techniciens qui les aident. Ca a toujours été comme ça, l'art.

Edité par Rudolf le 16/04/2017 - 14:29

Shinigami
Portrait de HUNK
Hors ligne
A rejoint: 2 septembre 2011
Contributions: 3859
Re: Le Jeu vidéo, un art ?

Citation:
Et ouais ce pissoir est bien une œuvre, même si pour certain ça peut paraître dérisoire, si on remet cet œuvre dans son contexte, avec son sens, en se renseignant un peu, c'était une petite révolution.

Exactement, certains doivent comprendre que l'art ne se limite pas à ce qui est beau, l'art peut esthétiquement être laid, vous pouvez par exemple peigner ou sculpter des corps difformes pour remettre en question les normes dictatoriale de l'apparence, ou bien comme l'a fait Duchamp, exposer un objet banal du quotidien pour lui retirer sa valeur d'usage et lui donner un nouveau point de vue. L'art peut être engagé, il peut faire partager un message ou remettre en doute une idée sans avoir le besoin de plaire, tout dépend également en tant qu'artiste dans quelle période vous vous situez, car oui, ce qui est beau peut aussi être de l'art, un Frazetta, ou un Dali par exemple, c'est tout simplement beau, sans connaître nécessairement le discours, c'est beau tout simplement, d'aileurs si quelqu'un veux un jour m'en offrir un je prend direct :p

Edité par HUNK le 16/04/2017 - 14:48
Portrait de Anonyme 06
Hors ligne
A rejoint: 9 septembre 2011
Contributions: 1681
Re: Le Jeu vidéo, un art ?

Citation:
Ca a toujours été comme ça, l'art.

hum non xD

Que de généralité dans ton poste Rudolf.

Le fait est que tout peut être art, le média a peu d'importance, la question est de savoir si le projet a été envisagé à la base comme oeuvre-d'art.

On parle pas de quantité de boulot, ou du fait qu'il y ait usages de medium artistiques comme la musique ou le design dans le jeux-vidéo.

Par exemple
C'est pas parce qu'on a un compositeur, un character designer, un scénariste, des infographistes derrière un film Transformers, et que le cinéma est le 7e art; que le film transformers est une œuvre d'art.
Car il n'a pas été envisagé comme tel. Le film a été envisagé comme une œuvre de divertissement.

Et c'est le cas de la majorité des jeux-vidéos; qui se plient à la vision des producteur et et des marketeux, qui veulent faire le jeu le plus divertissant possible, qui plaisent aux plus de gens possibles.

On est loin de ta vision idéalisée d'artistes sortant des beaux-arts, faisant des brain-storming, confrontant des idées nouvelles et révolutionnaires, voulant créé le débat, ne cherchant pas à plaire à tout le monde mais à surprendre les quelques personnes qui seront surpris par leur oeuvre, entouré de gentils techniciens informatiques qui accomplissent leur rêve.

C'est plutôt l'inverse, on a 80% de techniciens, et les artistes, designer ils ferment leur gueule, ils font les design les plus "cool" possibles pour que le producteur soit content, et celui-ci rend des comptes aux actionnaires majoritaires.

Personne peut nier que les jeux comme ceux de Kojima sont rares, c'est à dire un mec qui imposent sa vision à toute son équipe, qui fait des JV d'auteur, quitte à ce que ça en deviennent critiquable; on sait tous que Kojima est traité par ses détracteurs de Mégalo-diva; ou encore tellement obnubiler par ses objectifs, qu'il est hors budget, ou passe à côté de gros défauts de son jeu.
Il est un des rares aussi à laisser champ libre à son character designer.
Là on parle d'une vision commune, d'un objectif.
Il y a d'autres exemple que Kojima, mais même chez Kojima il y a certaine maladresses qui nuisent à l'aspect œuvre de ses jeux, et le rend moins crédible face aux autres domaines artistiques. la preuve que le JV est encore trop jeune.

La musique, le dessin, le graphismes ne sont que des médiums, c'est pas parce qu'ils sont présents dans quelque chose que ce quelque chose devient une œuvre ;)

Pris à part par contre, l'aspect musicale d'un jeu par exemple, peut être jugé d'artistique.

Mais une œuvre c'est un ensemble, et le jeux vidéo d'auteur c'est rare.
Je vois même pas pourquoi se casser la tête, au cinéma tout le monde reconnait la division entre cinéma de divertissement et d'auteur.?
Et cette division simple existe dans tout les médias, il y a des bd/mangas/comics commerciaux, musiques commerciales, romans pour ménagères qui n'ont rien d'artistique, c'est juste du divertissement.

Et les exemples que tu as saisis, sont au final des contre-exemples à ce que tu dis.
Par exemple, l’architecte qui fait appel a une équipe pour construire le projet; avant tout ça c'est un client qui fait appel à l'architecte car il veut un bâtiment hors du commun, différent du standard des entrepreneurs et du constructeur lamda; il y a un débat entre le client et l'architecte, une vision commune; une envie de contredire ce qui s'est déjà fait avant.
J'ai vu rarement ça dans le JV, de toute façon peu en son capable, ils en ont soit pas la formation, les moyens ou l'envie.
Le jv d'auteur ça se vend pas ;)
Mieux vaut faire des suites avec des jolies ost, un joli design, pour que tout le monde soit content.

mais ça me rappelle surtout la différence entre le joli et le beau ;)

Sinon Mr.HunkDEATH, désoler de jamais répondre directement à ce que tu dis, mais c'est tout simplement parce que je suis d'accord avec toi.
Je pense que le mot art est un peu trop utiliser à tout va, sans que les gens ne sachent exactement ce que ça veut dire; alors que c'est une convention sociétale, définie par chaque culture. Contrairement à ce que vous pensez, c'est définissable et pas abstrait.

On dirait qu'à l'heure d'aujourd'hui, tout ce qu'on aime, nos hobby, nos passions; on se sent obliger de le magnifier, comme si c'était une insulte que ce ne soit pas de l'art.
Hé les gars c'est pas grave si quelque chose n'est pas une œuvre d'art, c'est pas une insulte.

Un peu à l'image des cuistots, ils ont un peu pris la grosse tête ces dernières années, c'est devenu de l'art, de la poésie, alors que les mecs sont braqués sur leur domaine, n'ont jamais fait l'effort d'ouvrir un bouquin de sculpture, de poésie ...
Mais ce décrivent comme des artistes peintres et poètes de l’assiette o_O

Être un maître artisan c'est tout aussi génial et incroyable qu'être un grand artiste; c'est d'ailleurs pourquoi les mots artisanat et art sont de la même famille.

----

Ma conclusion = c'est dur de trouver certains des postes ici crédibles, quand les aspects jugés comme artistiques dans le jeux-vidéos sont les plus superficiels et les moins caractéristiques du JV.
Là où le JV va se différencier et devenir le 8e art, c'est dans sa maîtrise du level design, du gameplay, de l'IA et de la participation vécue au scénario; en adéquation des arts pré-existants qui peuvent exister indépendamment ( comme la musique, le graphisme ).
J'en ai pas vu un seul défendre ces aspects fondamentales du JV.
D'ailleurs en parlant des arts pré-existant qui peuvent exister indépendamment; au lieu de se branler sur une jolie ost, n'est-ce pas plus incroyable une ost qui ne peut pas exister, ni fonctionner sans le support du jeux vidéo ?

Edité par Anonyme 06 le 16/04/2017 - 16:01
Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 19820
Re: Le Jeu vidéo, un art ?

Je ne vois pas du tout en quoi mon exemple de la cathédrale est un contre-exemple, désolé. C'est la même chose pour n'importe quelle oeuvre d'art qui demande la participation de beaucoup de techniciens qui n'ont pas de vision d'artiste mais ne font que suivre les directives d'un maître d'oeuvre. Du coup, une cathédrale, c'est également construit par des dizaines ou centaines d'ouvriers qui n'ont aucune formation d'artiste, de la même façon qu'un jeu vidéo est fait par des programmeurs qui n'ont aucune formation d'artiste (quoique ça dépend quand même).

Par contre, je trouve que tu exagères beaucoup en disant que le jeu vidéo d'auteur, c'est rare. Je ne vais pas trop te faire l'affront de te citer quelques centaines de jeux vidéo qui sont réalisés sous l'impulsion d'un homme ou d'une poignée de personnes qui ont une vraie vision d'ensemble de leur jeu.

Des jeux à gros budget qui sont des jeux vidéo d'auteur alors qu'ils ont demandé des centaines de personnes, il y en a plein : la plupart des Final Fantasy plus ou moins récents, The Last of Us, les jeux Ueda, Fallout, Planescape Torment, Baldur's Gate, Deus Ex, les Half-Life et les Portal, les Mass Effect, les The Witcher, certains Zelda, les Mother, Shenmue, les jeux Kojima, les Panzer Dragoon, les Shin Megami Tensei (et autres Megaten ou Persona), les jeux Xeno, les Phantasy Star, les Dragon Quest, les Chrono Trigger/Cross, les Souls/Bloodborne, et j'en passe...

Le jeu vidéo d'auteur, ce ne sont pas uniquement des jeux indépendants faits par une ou deux personnes, quoi.

Et ce qui me pose problème, c'est que tu laisses entendre que dès qu'il s'agit de divertissement, alors il est impossible d'avoir une oeuvre d'art ? J'ai un peu de mal avec cette vision, franchement.

Donc pour que ce soit une oeuvre d'art, il faut obligatoirement que ce soit "chiant" ou "triste" (voire "moche"), c'est ça ?

Un grand film avec de Funès, ce n'est donc pas de l'art ? Les chansons de Brassens, non plus ?

Quant au problème de la liberté d'expression d'un artiste, ce n'est pas propre au jeu vidéo. Tu crois vraiment que les écrivains étaient vraiment libres de leur moyen d'expression alors qu'ils étaient aussi sous la coupe de leurs éditeurs qui leur demandaient de changer des choses (comme Jules Verne avec son éditeur Hetzel) ? Ce n'est pas ça qui empêche une oeuvre d'être artistique, et on peut très bien faire une oeuvre d'art qui n'est pas "parfaite" ou comporte des "maladresses".

Edité par Rudolf le 16/04/2017 - 16:13

Portrait de Anonyme 06
Hors ligne
A rejoint: 9 septembre 2011
Contributions: 1681
Re: Le Jeu vidéo, un art ?

Ah oui, les cathédrales ont été faite par des ploucs sans formation d'artistes, c'est insultant pour des générations de compagnons qui apprennent l'art complexe de la sculpture, la taille de la pierre, la verrerie, et le symbolisme complexe et caché de l'art chrétiens qu'ils doivent inscrire dans leur artisanat pour lui insuffler une âme tout leur vie, de génération en génération :/
Comparé le jv à une cathédrale, je trouve ça un peu insultant pour les œuvres de sueurs, de sang, d'âmes, de temps et de réflexions que sont les cathédrales, soit. On va dire que c'était une petite métaphore maladroite.

Bon sinon jeu vidéo d'auteur ça veut pas dire jeu indé, ça veut juste dire jeux vidéo envisagé et préparé comme œuvre, les moyens ont peu d'importance.

Tes exemples de JV c'est un peu le bric-à-brac, on passe du pire exemple de tout les temps, Last of Us, le jeu le moins risqué, le plus à la mode, conventionnel, scénario vu et revu dans le délire survie, qui sort a une période oú ce genre d'univers est déjà presque arrivé à l'overdose.
N'apporte rien, ne révolutionne rien, scénario déjà fait, gameplay déjà fait. Un joli divertissement géré de bout en bout, propre, sans âme. On joue juste sur la corde sensible ;)

Tu passes à des exemples vraiment bien, comme Deus Ex, Fallout, Baldur's Gate, Xenogear, Mothers, Souls, Kojima, Shenmue, Chrono Trigger, des révolutions en soit, des paris risqués, des gameplay ou des mise en scène innovantes; des oeuvres qui ne peuvent exister qu'en tant que JV.

Et les autres exemples ne sont que des suites, des jeux qui pourraient ne pas en être ( pourrait juste êtres des films ), des vieilleries nostalgiques.

La majorité ne sont pas vraiment nouveaux, et reste dans les annales car ils ont innovés dans un domaine jeune.
Un peu comme les débuts du cinéma.
Mais là on est qu'aux débuts du JV, on a pas atteint l'excellence comme a pu l'atteindre le cinéma et les autres médium.

Tu oserais vraiment foutre Zelda à côté d'un Michel-Ange ?

Parce qu'une oeuvre-d'art est imparfaite selon toi ? Souvent, une oeuvre-d'art, sans généralisé, c'est l'excellence; l'artiste combine les contraintes que lui imposent sa culture et la société, et joue avec pour que ce ne soit plus une contrainte mais participe à l'oeuvre. Et reste un témoin de la société pendant laquelle l’œuvre a été forgé.
L'oeuvre prend tout son sens quand on la remet dans son contexte, son époque, ses contraintes, sa société, c'est ça qui la rend plus incroyable. On dépasse le joli, pour devenir beau.

C'est incomparable aux JV, où ils subissent les contraintes; enfin je sais pas, et parler de liberté d'expression comme ça. T'en connais beaucoup des jeux qui parlent de sujets sensibles et interdit. Qui font des trucs de dingues vis à vis de la société ? des problèmes mondiaux et actuels ?
Non on préfère raconté des petits contes sensibles et émouvants, casser le quatrième mur de temps en temps.

Et puis toujours associé l'art contemporain au chiant, triste et moche, c'est vraiment rien n'y connaitre; et faire une fixette sur le JV. Un piédestal de nouveau, pour un hobby sympathique qui doit encore un peu maturé.

Et de nouveau l'histoire du divertissement; ... Ce que t'as pas saisi, c'est que quelque chose, bien quelque contiennent des médium artistiques comme le dessin, la musique, etc ... ce quelque chose n'en devient pas une oeuvre-d'art.
Oui il y a un aspect artistique, ok, et alors ? ça en fait pas un chef-d'oeuvre. C'est une vision superficiel.

Edité par Anonyme 06 le 16/04/2017 - 16:46
Portrait de FloFlo
Hors ligne
A rejoint: 3 septembre 2011
Contributions: 2432
Re: Le Jeu vidéo, un art ?

Definition du mot Art : L'art est une activité humaine,le produit de cette activité ou l'idée que l'on s'en fait s'adressant delibérément aux sens,aux émotions,aux intuitions et a l'intellect.On peut dire que l'art est le propre de l'humain,et que cette activité n'a pas de fonction pratique definie.

On y ajoute depuis,parmi d'autres,le cinema,le theatre,la photographie,la BD,la TV (meme si j'en doute :p),le jeu video,la mode etc.

La classification des arts n'est toutefois pas universelle et rechercher une classification unanime semble impossible.

Donc tout le monde a un peu raison dans ce debat.

floflo is back