Skip to Content

Un peu de chinoiseries

Dernière contribution

591 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Depakote
Hors ligne
A rejoint: 8 janvier 2019
Contributions: 1001
Re: Un peu de chinoiseries

À Mnemosyne

Pudeur portée par un songe
Figures de proue confinées
J'écoute se taire le mensonge
J'entends s'élever la fumée
Senteurs d'une floraison halée
Paix défoliée par vains dénis
Je vois s'effondrer mes idées
Je vois s'étendre mes nuits
Finesse d'une voix précise
Grandeur d'une plaie paisible
Je sens se replier les cris
J’entends chanter Mnemosyne

Sourire est une belle chose
Elle n'oublie pas qu’elle le sait
À la belle saison décider
À sortir sans écrin

Le jour est un dimanche
Un train gris part ou revient
Entendre un chat de gorge
Puis la sonnerie de la porte
Qui se fermera
Où nous sommes partis
En un autre jour égaré
Regarder l'autre
Regarder l'autre de soi
Regarder l'autre nous regarder
Mieux se voir en Mnemosyne
Garder trace
Admiration tendue
La carapace s'étiole
De restes opaques
En chansons taries
Couper court au bruit
Au froncement des sourcils
La famille s'entortille
Et se perdre aux entournures
Filtre papier sur nos pleurs

Nous ne chantons plus la mort
La vertu se distille dans la vitesse
La tristesse se pare derrière les parfums
Mais pas assez
Elle se fait sentir encore
Et son odeur muette et sauvage
Nous condamne aux excès du dire
À moins d’aimer ce qui en nous émeut
Ce tourment qui donne au cœur son vertige
Que nulle autre épreuve n’accorde
La parole peut s’avérer dangereuse
Mnemosyne, ça aussi, le sait bien
Mais l’amour, l’amour des autres
Ne vaut-il pas ce risque ?

On ne peut qu’admirer Mnemosyne
Mnemosyne se bat, s’élance, se sublime
Et s'endort la nuit sur un lac argenté
Que le ciel couvre d'un silence ouaté
Rythme en boucle, cheveux épiques
Sur ses yeux se dessinent
Tous les contours d’un univers
Étoilé, infini

Sa respiration profonde aère le fil
Déjà filtré par l'émoi d'un jour neuf
S'offre à sa vie tant de mystères, encore ourlés
Sous des sourires francs qui lui caressent les cils
Elle a promené ici, le pas gracieux,
Sa peine en collier de fleurs
Piétinant le spectre du malheur
Hasard des tours, cycles indomptables
Les pieds dansent en long, tout au long de sa ronde
Frissons du geste, tendre et léger
Vers cet inconnu qui s'ouvre, noir
Béant

L'air est pur, des pétales à ses pieds
Clarté du regard, elle lève les yeux
Paupières lassées par les pleurs et les rires
S'avancent des paroles que seule la pensée sait taire
Elle lève les yeux au ciel et m’intime le silence
De ces silences où l’on voit passer un ange

Daigne, Mnemosyne, accepter mes plus sincères condoléances
Et pardonne mes vers de mirliton
J’admire ton courage
J’admire ta classe qui irradie chaque mot de ton dernier message
J’admire ton amour des gens et des belles choses
J’admire ta curiosité de la vie
Et je bénie Internet de m’avoir fait connaître une personne avec un cœur comme le tien, un esprit comme le tien
Puisse l’amitié fragile (car virtuelle) qui nous attache l’un à l’autre, et qui creuse sa route mystérieuse, ne jamais faiblir
Je t’embrasse en te serrant très fort dans mes bras
Avec toi corps et âme

Ton ami qui t'aime

Portrait de Pang Tong
Hors ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1927
Re: Un peu de chinoiseries

Bon, ce topic ayant pour sujet la Chine, on va tenter de se focaliser un peu plus dessus.

Même si je suis toujours pas mal occupé, j'ai pris la décision de revenir sur le topic pour y apporter plus de choses. L'intérêt n'est pas la simple découverte culturelle, c'est aussi une affaire de médiation — à toute petite échelle et dans mes modestes moyens s'entend.

Je posterai dans le futur : des livres, des musiques des films sans doute, que j'ai vus et que je pourrais conseiller. Mais, je le dis tout de suite, ça ne sera sans doute pas la plus grande part de ce que je mettrai. En effet, ce qui me semble un peu plus intéressant ici, c'est de montrer et d'expliquer — du moins comme je peux le comprendre — certaines attitudes, certains comportements, certaines pratiques culturelles pour lever, même si ce n'est qu'un tout petit peu, le voile de mystère qui enveloppe encore ce pays.

Il y aura parfois des petites redites mais comme je suis terriblement occupé et que je fais, ma foi, trop de choses, je m'y perds de temps en temps. Ce n'est pas bien grave, pour ceux qui auraient loupé l'information, elle sera nouvelle ; pour les autres, ça ne fait pas de mal de se prendre une petite piqure de rappel.

En ce qui concerne les anecdotes, je ne vais pas raconter les mêmes. Du moins, je vais essayer. J'en ai deux-trois nouvelles qui sont arrivées et je commencerai un peu plus tard dans la semaine. Autre élément d'importance, ces anecdotes ne doivent jamais être vues comme une manière de me mettre en avant. Ceux qui pourraient le croire sont tout simplement dans l'erreur. Ils pensent comme ils veulent bien entendu mais ce n'est pas la vérité. L'anecdote est pour moi un moyen ludique pouvant permettre de partir d'un point concret pour expliquer quelque chose de plus général. Elle peut aussi être un moyen pour faire rire mais c'est tout. Faut pas me prendre pour une super star, pour un mec qui a le melon, pour tout ce que je ne suis pas. Je suis ce que je suis, rien de plus.

Enfin, N'oubliez jamais qu'il ne faut pas prendre tout ce que je dis pour parole d'évangile. Je pars de mon expérience, de mes ressentis, de mes réflexions sur ce que j'ai pu constater parfois. La réalité est souvent plus complexe que ça mais quand on présente une chose on va parfois dans la simplification sinon c'est pas facile d'être compris ^^.

Des bisous tout le monde, on se revoit bientôt !

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de Pang Tong
Hors ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1927
Re: Un peu de chinoiseries

Voilà un groupe chinois qu'un de mes étudiants m'a conseillé : Omnipotent Youth Society (万能青年旅店). Franchement, c'est vraiment pas mal je trouve. J'aime bien, je vous en fais donc profiter :-)

Bonne écoute !

Edité par Pang Tong le 22/04/2021 - 13:49

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de Pang Tong
Hors ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1927
Re: Un peu de chinoiseries

J'aimerais me servir d'une histoire qui m'est arrivée il y a deux semaines maintenant pour vous dire deux trois mots sur la nécessité de ne pas mal interpréter les réactions que peuvent parfois avoir les gens en Chine.

Pour faire simple, ça s'est passé un mercredi, jour de la semaine assez chargé pour moi vu que j'ai 6 heures de cours et que je n'ai qu'une heure de table. Autant dire que je dois faire vite. C'est pour ça que généralement je m'achète un petit truc dans un des magasins du campus et que je m'installe sur un banc, pas trop loin du bâtiment où je donnerai mon prochain cours, pour profiter du beau temps.

Je précise aussi que lorsque je donne cours, je revêts l'uniforme du professeur : le costume. C'est assez bête mais lorsque je porte un costume, tout le monde dans le campus sait que je suis professeur. Les comportements sont alors différents : les autres profs me reconnaissent comme un des leurs et me saluent ; les étudiants prennent soin de me céder le passage lorsqu'il le faut ; les étudiants me regardent à la dérobée aussi ^^

En plus du costume, je porte des lunettes de soleil. À vrai dire, je n'aime pas trop ça mais j'ai des yeux clairs et le soleil est parfois trop brillant pour moi. Bref, je porte également des lunettes de soleil.

J'étais tranquillement assis sur mon banc lorsque j'ai entendu une voix féminine crier : "Monsieur ! Vous êtes très beau !" Puisqu'elle parle en français, je me doute qu'il y a de grandes chances que cette phrase me soit adressée. Je lève donc la tête pour voir qui a dit ça et j'aperçois une de mes étudiantes de l'autre côté de la rue qui traverse la campus. Elle marche vers moi, toute contente, pour continuer sa route avec son petit ami accroché à son bras.

Rien que ça serait déjà pas banal en Europe. C'est quelque chose d'assez fort au fond et si fort qu'on pourrait trouver ça inapproprié dans le cadre universitaire belge et sans doute français aussi. Mais la chose ne s'arrête pas là. Quelques minutes plus tard, je reçois un message via l'application WeChat ; message envoyé sur le groupe d'une classe à qui j'avais donné cours le matin même et dans laquelle la fille en question était inscrite. J'ouvre le groupe et là, je vois une photo de moi assis sur mon banc avec mes lunettes de soleil et l'inscription suivante : "Je suis le plus beau bosse du quartier !" C'était l'étudiante qui m'avait interpellé plus tôt qui avait pris cette photo — photo où je n'étais pas à mon avantage en plus — pour l'envoyer à tout le monde...

Autant vous dire tout de suite les choses. Ce que je viens de raconter ne dois pas être compris comme on pourrait le faire en Europe. L'étudiante n'a aucun sentiment particulier pour moi et je suis certain que si je lui expliquais le sens qu'on pourrait donner à cette histoire, elle serait affreusement gênée. Ce qu'elle a fait, elle l'a fait sans vraiment réfléchir ; elle a simplement fait part de ses impressions à voix haute.

Ce n'est pas la première fois que cela m'arrive. La première fois, j'avais été hyper mal à l'aise et je ne savais pas du tout comment répondre. Bon, j'avoue que le coup de la photo dans le groupe, ça m'a un peu embêté mais sans plus. J'ai fini par m'habituer.

Et ce n'est pas si simple au fond. On est tous habitué à décrypter les comportements des gens qui nous entourent depuis notre naissance. La plupart des gens prennent l'habitude des codes lancés et de la façon dont ils sont lancé. Petit à petit, on s'habitue tellement à ça qu'on n'y prend même plus garde et que cela nous semble naturel. Or, la plupart des choses que nous comprenons comme naturelles sont bien souvent culturelles. Et c'est bien le cas ici. Le danger serait de croire que l'étudiante me faisait du gringue. Je le répète, ce n'était pas du tout le cas. Elle n'a fait que dire une chose qui lui passait par la tête.

Est-ce à dire que je suis très beau ? Même pas. La chose est que je suis très typé et que je dénote dans le paysage. Rajoutez à ça que j'étais en costume et que je portais des lunettes de soleil, ça m'a donné un "look" particulier qui a fait dire à l'étudiante ce qu'elle voulait dire. Y a rien de plus que ça. Donc, si ça vous arrive en Chine, ne pensez pas trop. Prenez le compliment comme il vient — ça fait toujours plaisir — mais n'allez pas trop loin. La réalité, c'est que ça ne veut rien dire bien souvent ^^

Edité par Pang Tong le 24/04/2021 - 18:59

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de GreenSnake
Hors ligne
A rejoint: 19 février 2012
Contributions: 4801
Re: Un peu de chinoiseries

Allez Pang Tong, avoue que tu as écris ce texte juste pour te préparer à trouver une excuse envers ta femme qui ne comprends qui est cette groupie qui te suit partout^^

Blague à part, c'est effectivement quelque que chose qui serait aussi impossible que déplacé dans une fac française. Pour être prof en France, au collège, commenter le physique d'un prof de la part d'un élève c'est chose impossible. Ou alors ce sont des insultes délibérés. En revanche les compliments sur les fringues c'est plus fréquent.

Sell kids for food

Portrait de Pang Tong
Hors ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1927
Re: Un peu de chinoiseries

GreenSnake a écrit:
Allez Pang Tong, avoue que tu as écris ce texte juste pour te préparer à trouver une excuse envers ta femme qui ne comprends qui est cette groupie qui te suit partout^^

Damned, je suis démasqué !! Le dites pas à ma femme sinon elle va me défoncer !

Non, ça va, les étudiantes ne sont pas trop invasives ici. Elles sont là pour étudier et ne recherchent pas un mari tout de suite. Je dis pas que certaines n'ont pas la tête qui tourne parfois et qu'il ne se créé aucune "amourette" dans leur tête mais cela reste dans l'ordre du normal et de ce qu'on peut rencontrer en Europe. On a tous pu avoir un fantasme ou un autre sur une prof' ou une assistante quand on était étudiant. Cela ne veut pas dire qu'on était réellement amoureux et qu'on allait se permettre de faire quelque chose. Cela ne veut même pas dire qu'on trouve la prof' ou l'assistante en question hyper jolie. C'est juste que sa stature de prof lui donne une sorte d'aura qui peut jouer sur le fantasme. C'est la même chose partout, donc je pense ça possible en pratique. Mais je n'ai jamais été mal à l'aise lorsque je devais discuter avec un ou une étudiante.

Dans l'université où je travaillais avant, c'était une autre histoire. C'était tellement grave que je me suis même enlaidi en quelque sorte pour avoir la paix. Je faisais moins attention à mon apparence, je ne me rasais pas forcément, je ne faisais pas attention à mes vêtements ni à mon style de manière plus générale. En même temps, j'étais aidé par le fait que je travaillais beaucoup sur ma thèse. M'enfin, je peux affirmer que si j'avais l'apparence que j'ai aujourd'hui à l'époque, je pense que j'aurais été bien plus emmerdé que je ne l'ai été, c'est dire ^^

Après, faut jamais oublier que je dénote dans le paysage en Chine. Que ce soit par l'apparence, la taille ou encore la manière de marcher, on voit à des kilomètres que je ne suis pas chinois. C'est bête mais les étrangers, on les voit tout de suite ici. Et c'est pas forcément difficile une fois qu'on en a l'habitude. Y a deux trois jours de cela, j'ai fait la remarque à ma femme qu'il y avait un étranger sur un vélo. Le mec était super loin, il avait un casque et un masque qui nous empêchaient de voir son visage et il avait les cheveux noirs. Quand il s'est approché de nous, on a eu confirmation qu'il était pas chinois. Comment je l'ai su ? Sa manière de rouler à vélo. Je peux pas vraiment l'expliquer mais j'ai tout de suite "senti" qu'il n'était pas d'ici ^^

Tout ça pour dire que je peux faire ce que je veux, on me remarquera toujours tout de suite. Et c'est encore pire quand je suis avec ma fille, surtout quand je la porte sur mes épaules. Là, les commentaires fusent. Faut imaginer ma fille en majesté sur son baudet avec la plupart des gens qui la regardent avec admiration en lâchant des : "oooh ! Tellement mignonne ! T'as vu ses cheveux ? Elle est tellement blanche ! Regarde comment elle se tient, trop chou !"... Elle entend ça tellement souvent qu'elle est blasée ^^

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de GreenSnake
Hors ligne
A rejoint: 19 février 2012
Contributions: 4801
Re: Un peu de chinoiseries

On a tous eu une prof qui nous faisait fantasmer... C'est la loi de la vie^^

J'avais effectivement déjà entendu cette idée que les étrangers étaient vraiment impactant dans les pays asiatiques, en dehors des zones touristiques.

Sell kids for food

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 19097
Re: Un peu de chinoiseries

En Inde, j'avais aussi l'impression d'être une "vedette" (avec le côté négatif de la chose : des gens intéressés par mon argent), il n'y avait pas moyen de passer inaperçu en tant qu'occidental.

Portrait de Trikounet
Hors ligne
A rejoint: 27 juillet 2016
Contributions: 2610
Re: Un peu de chinoiseries

En Egypte et en Jordanie j'étais aussi vu comme une espèce d'attraction touristique : je ne compte plus le nombre de locaux qui m'ont demandé à être pris en photo avec moi. loul Pas compris non plus pourquoi beaucoup de Jordaniens voulaient que je les prenne en photo, comme ça, sans réclamer la dite photo... il doit y avoir une espèce de fossé entre la perception de l'image photographique chez nous et chez certains "Orientaux", allez savoir. Mais n'empêche, ce qui est drôle et que je trouve assez ironique c'est que beaucoup de femmes dans les pays musulmans — oui, je parle des fameuses femmes voilées et tout — viennent me parler pour faire une photo avec moi, sans complexe ni rien ; chose que je n'ai jamais vécue en Europe (en dehors de mes amies). x)

D'ailleurs, je ne sais pas si tu as déjà parlé du rapport à l'image que les Chinois ont Pang Tong mais ça m'intéresse si jamais tu veux développer sur le sujet parce que j'ai, comme beaucoup, l'image du Chinois qui prend absolument tout en photo partout où il va.

Portrait de bakosaint
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 2426
Re: Un peu de chinoiseries

Effectivement, c'est un comportement qui serait plus souvent mal interprété et grossier dans le monde universitaire français. Je pense malgré tout que selon la fac et le rapport Professeur/élève on peut trouver ce genre de relation (Mais certainement pas aussi "Farouche" ça c'est certain.)
En tout cas au niveau des facs parisiennes car s'il y a ou non une spécificité francilienne, je ne suis pas au fait des autres grandes villes de province.

Ce qui est sûr, c'est que je ne retrouverai pas le quart de cette situation dans ma Fac, qui est particulièrement maniérée dans l'éducation et le milieu socio-culturel des élèves si j'ose dire... ^^

Pour ce qui est de la fascination de la personne "exotique" en Asie j'ai pu le remarquer également. Ce qui peut être d'ailleurs assez malaisant, et bien dommage quand il ne s'agit pas de curiosité mais quand les populations ont comme canon de beauté des critères autres que les leurs. C'est toujours assez fou de voir des énormes panneaux publicitaires avec des américaines rousses, noires ou blondes pour vendre du rouge à lèvre dans les pays du triangle d'or en tout cas.
J'ai l'impression que c'est un peu moins marqué au Japon et en Corée car les modèles restent "locaux" mais il y a tout de même clairement une occidentalisation de la beauté sur les femmes notamment.

C'est intéressant Trikounet, car je ne savais pas que cela touchait également à ce point les pays moyen-orientaux.

Merci pour les anecdotes en tout cas, c'est toujours très sympa et enrichissant à lire.

Edité par bakosaint le 26/04/2021 - 18:47

Faites pas les gros Cracoucass !