Skip to Content

Un peu de chinoiseries

Dernière contribution

542 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Pang Tong
En ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1880
Re: Un peu de chinoiseries

Umbasa a écrit:
Purée sais pas trop quoi dire. :(

Ne t'inquiète pas, rien que ça :

Umbasa a écrit:
Juste courage à toi poto.

c'est déjà beaucoup.

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de Trezn244
Hors ligne
A rejoint: 14 janvier 2020
Contributions: 298
Re: Un peu de chinoiseries

Courage à toi :(

Ca ne te remontra pas le moral, j'en conviens, mais il faut garder espoir. Un collègue de ma femme s'est retrouvé plongé dans le coma à cause de cette saloperie pendant 1 mois et demi. On a appelé sa femme à 3 reprises pour lui dire que c'était la fin. Au final, il en est sorti.

Effectivement...prenez soin de vous, mais surtout de vos proches. Se sentir jeune et capable de surmonter cette maladie, c'est une chose....mais il faut toujours garder à l'esprit qu'en cas de transmission du virus à un proche plus âgé, ou en mauvaise santé, les conséquences peuvent être dramatiques.

Edité par Trezn244 le 23/02/2021 - 13:50
Portrait de Jroll
Hors ligne
A rejoint: 12 mars 2020
Contributions: 183
Re: Un peu de chinoiseries

Courage Pang Tong...On espère tous que la situation va s'améliorer.

Portrait de Pang Tong
En ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1880
Re: Un peu de chinoiseries

Merci pour ton message, je trouve en effet important de lire l'histoire du collègue de ta femme.

Je pense en effet qu'il faut se préparer au pire mais qu'il ne faut pas oublier que la partie n'est pas perdue non plus. Il faut maintenant attendre. Le fait que tu me dises qu'il a été placé dans le coma artificiel pendant 1 mois et demi montre que cela pourra se passer sur un temps plus long que ce que je ne le pensais à la base. Cela veut dire que je dois me mettre en condition pour résister ce temps et que je ne dois pas attendre toute la journée des nouvelles qui ne viendront peut-être pas. J'en aurai tous les jours des nouvelles, bien sûr, mais je ne passerai pas la journée — et la nuit — à côté du téléphone à ne faire que patienter et à me tourner les sangs H24.

Le pus rageant dans cette histoire est que j'avais prévenu mon père à plusieurs reprises de faire attention avec les visites intempestives. Lorsque j'étais bloqué en Belgique, j'ai passé 5 mois chez mon frère avant de rejoindre mon père chez qui j'ai passé les quatre mois suivants avant de pouvoir enfin retrouver ma famille en Chine. Le truc, c'est qu'il ne voulait pas vraiment m'écouter et qu'il préférait penser que j'exagérais, que j'étais un casse-pied alarmiste...

Hier, ne sachant pas dormir, j'ai appelé un ami pour discuter. Je lui disais notamment que cette histoire me donnait raison. Il m'a alors répondu que je n'avais pas besoin de cette affaire pour avoir raison. J'avais raison de manière objective. Et c'est ça le plus difficile à faire comprendre parfois : pour beaucoup de gens, tant que ce qu'on raconte n'arrive pas, cela n'existe pas.

Et quand vous savez que mon père est un professeur de médecine à la retraite... Personnellement, j'ai beaucoup de mal à comprendre cette attitude.

Mais bon, comme tu le dis, il faut garder espoir.

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de Pang Tong
En ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1880
Re: Un peu de chinoiseries

Eh ben zut alors ! double post :(

@Jroll

Merci, cela me va droit au cœur

Edité par Pang Tong le 23/02/2021 - 14:42

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de Trikounet
En ligne
A rejoint: 27 juillet 2016
Contributions: 2570
Re: Un peu de chinoiseries

Oh non, Pang Tong... j'espère que tout ira pour le mieux malgré tout ! Courage !

Portrait de Rudolf
En ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 19022
Re: Un peu de chinoiseries

Peut-être que pour ton père, il était plus important d'avoir de la visite plutôt que de se faire chier tout seul ? En effet, être toujours tout seul, ce n'est pas une vie, donc dans ces moments-là, mieux vaut encore prendre le risque d'attraper la maladie si ça lui permet de mieux vivre. De plus, si tu me dis toi-même qu'il a déjà morflé avec un cancer, qu'il vit seul et qu'il a des problèmes d'alcool, peut-être se dit-il qu'il n'en avait déjà plus pour très longtemps et qu'il vaut mieux encore se faire plaisir pour le peu de temps qu'il lui reste à vivre, plutôt que de prolonger artificiellement sa vie en se faisant chier tout seul "en sécurité" et de sombrer dans la dépression ?

Je pense que c'est à chacun de faire ce qu'il veut : une personne âgée a tout à fait le droit de recevoir de la visite et d'en assumer toutes les éventuelles conséquences négatives, si ça lui permet de mieux vivre. Bref, de vivre sa vie comme elle l'entend. Je comprends parfaitement son attitude et l'agacement qu'il a pu montrer envers toi : le culpabiliser et "le prévenir à plusieurs reprises" (pour reprendre tes termes), ce n'est pas la solution. Lui donner des conseils une ou deux fois, tout à fait d'accord, mais il faut que ça reste avant tout un "conseil" et il vaut mieux éviter de revenir à la charge si la personne ne désire pas suivre le conseil afin de respecter sa volonté, car suivre ce conseil aurait peut-être été plus négatif pour lui que sa situation actuelle. Et je comprends tout à fait qu'un vieux ait envie de garder une certaine dignité, indépendance et fierté, sans avoir l'impression qu'on l'infantilise, de même que je comprends qu'il n'est pas simple pour un père d'entendre des conseils de la part de son fils sans avoir l'impression de redevenir un enfant.

J'ignore comment ton père était en tant que médecin, mais je pense que les meilleurs médecins sont ceux qui trouvent le meilleur équilibre entre prescription médicale et respect de la volonté du malade, plutôt que de lui forcer à suivre un traitement lourd qu'il vivrait très mal. Donc qui sont à l'écoute du malade, qui lui donnent quand même des conseils médicaux et des traitements efficaces, mais sans trop insister et répéter les choses afin de respecter la volonté du malade. Car c'est ça aussi, "soigner" : faire en sorte que le malade se sente mieux. Or, lui imposer un traitement qu'il ne veut pas suivre, ce n'est pas toujours la meilleure solution pour qu'il se sente mieux. Donc si ton père était ce genre de médecin, son attitude actuelle se comprend. Ou bien s'il n'était pas ce genre de médecin, mais que l'âge et la maladie l'ont fait "relativiser" sur sa condition humaine et sur ce qu'il lui reste à vivre, son attitude se comprend également.

Bref, je pense qu'il est inutile de se dire "Mon père aurait dû suivre mes conseils et ne pas avoir trop de visites" : peut-être que les conséquences en auraient été bien plus néfastes pour lui que d'attraper la maladie.

Quoi qu'il en soit, je vous apporte tout mon soutien pour cette période pénible et souhaite que les choses se passent le mieux possible pour ton père. J'espère ne pas t'avoir froissé (j'avoue que j'ai beaucoup réfléchi aux mots à employer en rédigeant ce message qui m'a pris une bonne demi-heure).

Edité par Rudolf le 23/02/2021 - 15:21

Portrait de Onibaque
Hors ligne
A rejoint: 13 mai 2012
Contributions: 418
Re: Un peu de chinoiseries

Force à toi et ton papa Tong.

Portrait de Pang Tong
En ligne
A rejoint: 12 novembre 2016
Contributions: 1880
Re: Un peu de chinoiseries

Ça ne va pas être simple pour moi de répondre exactement à tout ce que tu dis car il va falloir donner à chaque fois un peu de contexte pour expliquer les choses. M'enfin, je vais quand même essayer. D'emblée, il faut bien comprendre que j'ai mélangé des impressions d'ordre générale avec des éléments qui, sous un jour plus personnel, prennent alors une teinte quelque peu différente.

Je vais devoir parler un peu pour mon père mais je pense que je le connais assez bien pour pouvoir dire ce que je vais dire ici. Ça a toujours été quelqu'un de solitaire. Je ne suis pas dans sa tête mais je peux dire que mon père a toujours vécu d'une façon assez "auto-centrée" pour ne pas dire assez égoïste. Mon père, pour tout dire, ne voit bien souvent que lui-même. Ce n'est pas un être fondamentalement méchant, je dois le dire, mais c'est quelqu'un de très faible en vérité. Quelqu'un qui se cache bien souvent la vérité.

Il s'est construit un univers qui la conduit à s'isoler lui-même des autres ; de tous les autres. Il n'est plus capable – cela n'a rien à voir avec son âge – de voir les problèmes que peuvent rencontrer même ses plus proches. Mon père ne vit plus depuis des années. Je dis cela avec un regard extérieur et je suis conscient de la brutalité de ces mots mais c'est la réalité. Il est entré dans une monotonie de la vie. Vivre avec lui est d'ailleurs un véritable enfer car il t'entraîne dans son gouffre. J'en ai fait l'expérience à deux reprises.

Mais je pense qu'il est construit comme ça et que je ne pourrai pas le changer. Je pense d'ailleurs que je ne dois pas le changer. C'est sa vie après tout, ce sont ses choix. Et là, je te rejoins : il ne faut pas infantiliser les plus âgés, ni qui que ce soit d'autre que les enfants. Ce que je lui ai dit à plusieurs reprises n'étaient que des conseils. Je ne lui ai jamais interdit quoi que ce soit ni à lui, ni à personne d'autre d'ailleurs.

Je pense aussi que beaucoup de gens ne réfléchissent pas vraiment aux conséquences de leurs actes. Une phrase que j'entends souvent est "j'assume". Cette phrase, si elle est facile à dire n'en devient pas moins problématique quand il s'agit réellement d'assumer ses actes. Pour reprendre l'exemple de mon père qui a attrapé le virus par un de mes frères. Que se dit mon frère maintenant ? Il s'en veut à mort. Il n'a pas voulu penser aux conséquences et voilà ce qui est arrivé. Même si cela faisait plaisir à mon père — ce qu'il faut tout de même relativiser en connaissant mon père — il n'en demeure pas moins que de laisser la responsabilité de sa mort à un de ses enfants est quelque chose d'assez cruel et de totalement égoïste. Je ne dis pas qu'il l'a fait de manière réfléchie bien évidemment mais c'est ça aussi les conséquences. Son fils qui s'en voudra pour le reste de sa vie. Comment pourra-t-il se présenter devant les autres enfants ?...

Je dois dire qu'une chose me tracasse dans ton raisonnement. C'est le fait que tu penses de manière individuelle. Chacun doit prendre la responsabilité de ses actes et au fond, cela ne regarde personne d'autre si je veux attraper le virus et mourir après tout. Le problème c'est qu'il est difficile de penser de cette manière en ce sens que nous vivons en groupe, que nos actions ont des conséquences sur d'autres personnes, que parfois même nous ne connaissons pas...

Je reprends mon exemple. J'ai failli ne pas rentrer en Chine. Si j'avais raté la fenêtre fin octobre, je serais toujours coincé en Belgique avec ma femme et ma fille en Chine. Et je ne peux pas dire quand je pourrais retourner là-bas où elles venir ici... Cette situation est causée par le fait, en Belgique, que le virus se développe beaucoup et qu'il y a une troisième vague. Que dois-je penser alors ? Moi qui respecte les règles, les gestes barrières etc. Quand je vois des gens qui me disent : "oui bon, c'est pas très bien ce que je fais mais après tout c'est ma santé et puis je dois bien vivre..." Que dois-je dire à ces gens-là ? Et ma vie que j'ai dû mettre entre parenthèses pendant près de 11 mois ? Et ma fille qui pleurait presque tous les jours de ne pas voir son papa ? Et la crainte de ne pas savoir quand je reverrais ma femme et ma fille ? Les espérances trompées ? Les fausses joies ?

Il faut bien comprendre que je ne fais pas de misérabilisme. La seule chose que je veux expliquer c'est que nous ne pouvons pas nous permettre de penser de manière auto-centrée et que nos actes peuvent avoir des répercussions sur les autres. Après, je sais aussi que la situation est atrocement compliquée pour beaucoup de secteurs qui sont touchés par ça.

EDIT :

@Trikounet

@ Onibaque

@Rudolf

Merci pour votre soutient les gars

Edité par Pang Tong le 23/02/2021 - 15:50

"La plus grande consolation pour la médiocrité est de voir que le génie n'est pas immortel" (Johann Wolfgang von Gœthe)

Portrait de Umbasa
Hors ligne
A rejoint: 2 septembre 2011
Contributions: 18218
Re: Un peu de chinoiseries

Citation:
.peut-être que les conséquences en auraient été bien plus néfastes pour lui que d'attraper la maladie.

Bien plus néfaste que de tombé dans le coma.......... ?

Sais pas pourquoi mais j'ai des doutes.

Sinon Pang Tong ta famille c'est quelque chose ma foi entre ce que tu nous raconte avec ta mère et maintenant ton père.