Skip to Content

Un avenir fataliste? (problèmes de climats, économie, surconsommation...)

Dernière contribution

154 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de nexy
Hors ligne
A rejoint: 29 décembre 2011
Contributions: 15994
Un avenir fataliste? (problèmes de climats, économie, surconsommation...)

Je n'ai pas pour habitude de faire ce genre de topic, parfois ceux des autres traitant du sujet partent en vrille a cause de divers jugements et non respect de l'avis adverse, alors je tente quand même, mais en espérant que la discussion sera plus saine, car il n'est pas question de lyncher celui qui fait moins d'efforts mais peut être lui faire prendre conscience que des problèmes existent et qu'en responsable il agira en conséquence (ou pas si il pense que c'est de l'intox).

Depuis déjà des décennies on a des discours alarmistes, que ça soit sur l’économie et les crises banquières, la prévision du manque d'essences, l'augmentation de la population et le manque de ressources naturelles pour y subvenir (trop de consommation de viande, autres), ou encore le réchauffement climatique (ou il y aura des déplacements des populations et le probleme d’immigration d'aujourd'hui sera le pipi de chat a coté), fondée ou possible, mais pas toujours exactes, ou peut être beaucoup trop alarmiste, mais quoi qu'il en soit c'est pas au niveau gouvernement qu'il faudra attendre une réponse, mais essayer a notre niveau de nous responsabilisé, que ça soit vrai ou faux, en cas de nécessité le gouvernement l'interdira.

Alors évidement je vais pas faire plusieurs métiers pour vous apporter des réponses, mais juste en discuter et voir a quel niveau vous vous sentez concernés et si c'est le cas, personnellement je regarde pas mal de vidéo sur YouTube par rapport a ce genre de sujets comme Thinkerview qui dans ses émissions invite divers personnalités et discutent de divers sujet dans et de la société.

Il y a aussi ce documentaire un peu trop fataliste qui aborde certains sujets:

Il est peut être un peu trop fataliste, ou les protagonistes exagèrent un peu la situation, mais je pense tout de même que le probleme existe et que chacun de nous doit en prendre conscience, parce que si il est possible d’éviter une catastrophe, pourquoi pas?

- Qu'en pensez vous de tout ça?
- Vous sentez vous concerné a un quelconque niveau?
- Les discours et documentaires évoquent toujours ce sujet avec un regard noir trop fataliste?
- D'autres possibilités qui me viennent pas en tête.

=> Je rappelle qu'il n'est pas question de jugements, mais de discuter de ces sujets, qui j'espere ne prendront pas un chemin inespéré.

Edité par nexy le 04/07/2019 - 19:31

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 16420
Re: Un avenir fataliste?

Personnellement, je m'en fous complètement, je ne regarde aucune vidéo de ce genre (je ne regarde même plus les infos télévisées, ni la TV en elle-même, c'est dire, sans parler de ces vidéos Youtube que j'esquive), ni ne lis d'article du même style, ni n'écoute d'émissions radio. Je suis détaché de ce genre de préoccupation.

nexy a écrit:
Depuis déjà des décennies on a des discours alarmistes

Je dirais plutôt "depuis des siècles, voire des millénaires" (Nostradamus et cie). Bien sûr, un jour ou l'autre, quelqu'un aura forcément raison (ne serait-ce que parce que la Terre elle-même n'est pas éternelle). Mais en attendant, je continue à dormir sur mes deux oreilles, sans me faire de soucis.

Portrait de aurios
Hors ligne
A rejoint: 4 février 2012
Contributions: 1473
Re: Un avenir fataliste?

C'est un sujet intéressant. À mon niveau je ne fait pas grand chose. Je n'ai pas de voiture (c est bien) mais je prends de temps en temps l'avion.

Que veux tu, on ne peut rien faire à notre niveau... Nous sommes trop nombreux et la population augmente encore.

Nous sommes pour la plupart relativement raisonnables dans nos modes de vie (bon on pourrait améliorer cette hérésie d'obsolescence programmée pour tous nos appareils mais bon...).

Il y a deux solutions en fait. Soit nous vivons tous comme des semi-clodos et on abandonne la société de consommation.

Soit on accepte de stériliser en masse les gens. Les pays pauvres n'accepteront jamais car cela sera vu comme du colonialisme anti noir ou arabe ou que sais je encore.

Moi je suis prêt à adopter la seconde solution. D'ailleurs je n'aurai jamais d'enfant donc je suis cohérent (bon je n aime pas les enfants donc ça ne me pose pas de problème lol).

Le souci c est pas trop l Occident je suis désolé nous avons toujours maîtrisé notre démographie. Les autres ils font n importe quoi et ils veulent tout. Bah non la planete ne peut pas. S'ils étaient moins nombreux on pourrait trouver une solution mais la...

Ps:la planète ne va pas mourir de si tôt, il y aura juste des disparitions d espèces en masse (cela ne date pas d hier mais cela va s accélérer). Et il y aura beaucoup de mouvements de population avec les conflits qui vont avec. Bah oui les français par exemple ne vont pas accepter de se voir remplacer. Et les immigrés sont souvent mal éduqués, parfois violents etc

Edité par aurios le 01/07/2019 - 16:28
Portrait de nexy
Hors ligne
A rejoint: 29 décembre 2011
Contributions: 15994
Re: Un avenir fataliste?

Citation:
Je suis détaché de ce genre de préoccupation.

Le sujet ne te semble pas assez important?
Ou c'est par peur de l’excès ou de l'exagération de la chose qui te révulse?

Citation:
C'est un sujet intéressant.

Merci mais j'avoue douter de l’intérêt de celui ci ici.

Citation:
Que veux tu, on ne peut rien faire à notre niveau... Nous sommes trop nombreux et la population augmente encore.

Dans l’état actuel des chose effectivement ça ne fera que d'empirer, mais c'est bien a partir de chacun de nous que la prise de conscience se fera, si on attend ça du gouvernement on est foutu, ou il finiront par interdire des choses, je pense qu'il est mieux d’éviter ce genre de désagrément, qui n'arriveront pas demain mais d'ici 20/30 ans (j'en sais rien).

Citation:
Le problème c est pas trop l Occident je suis désolé nous avons toujours maîtrisé notre démographie. Les autres ils font n importe quoi et ils veulent tout. Bah non la planete ne peut pas. S'ils étaient moins nombreux on pourrait trouver une solution mais la...

Mouais, fais gaffe quand même, parce que si les surpopulations se font dans certaines parties du monde, la consommation surabusive ne se fait pas dans les mêmes, et les probleme de climats concernent tout le monde.

Il y a plusieurs problèmes, pas un seul.

Citation:
Ps:la planète ne va pas mourir de si tôt

Alors il parait qu'elle existe depuis 5 milliards d'années et qu'il restera autant, mais ne confond pas ça avec les "extinctions", y en a déjà eu plusieurs, disparition de l'homme hop et ça repart.

Edité par nexy le 01/07/2019 - 16:35

Portrait de Darkjack2
Hors ligne
A rejoint: 9 septembre 2011
Contributions: 663
Re: Un avenir fataliste?

De mon point de vue et ça n'engage que mon intuition et mes connaissances personnelles, nous sommes sur une pente glissante dont la finalité est la mort du plus grand nombre.

Je pense que, du moins je le pense, il y a quelque chose de pourri dans nos systèmes politiques et économiques. Une sorte de déni d'un système usant les ressources naturelles jusqu'à la moelle et qui a entraîné une nouvelle ère géologique : l'anthropocène - je préfère parler de "pétrolocène -, c'est-à-dire que l'activité humaine est telle que nous avons modifié les paramètres de notre environnement. Nous oublions bien souvent que pour vivre, il nous faut respirer un air sain disponible à chaque instant, boire une eau potable et assimiler des aliments bien précis, qu'en tant que mammifères sociaux nous n'aimons pas les fortes chaleurs.

Je suis quasi convaincu qu'une guerre mondiale finira par arriver, ou une sorte d'exterminisme sournois. J'aimerai réfuter ce genre d'idées et retrouver un sommeil apaisé perdu aujourd'hui. Je lis beaucoup d'histoire et une des maximes de cette discipline est la suivante : les gens réagissent quand tout va mal, quand le danger est là. Rares sont les bonnes réactions politiques prédictives au nom du bien commun. Souvent, les options autoritaires et populistes sont choisies avec l'illusion que c'est la bonne voie. Alors qu'on le sait, c'est faux. Le problème, c'est le système économique qui concentre la richesse, un cadre politique oubliant l'éthique et le sens des responsabilité, et peut-être aussi une psyché mal adpatée aux problèmes trop importants.

Il y a quelque part un rayon d'optimisme dans tout ça : nos enfants survivront. Mais pas ceux que l'on croit. Je parle des robots. Ils seront plus robustes et aptes à coloniser les étoiles. Pour nous, c'est sans doute foutu. Je lisais un article scientifique se basant sur les résultats du GIEC : si dans les 10-15 prochaines années on ne change pas radicalement nos cadres de vie, en 2400 il n'y aura plus de mammifères à la surface de la planète pour cause de températures trop élevées dus aux gaz à effet de serre.

Mon point de vue est pessimiste. Mais ce pessisisme offre à l'optimisme ses meilleures chances. J'espère qu'il y aura un sursaut. Pour le moment, je vois de l'inertie et de l'adapation aux problèmes. Par exemple, des gens faisant de la bronzette en mangeant une glace.

Edité par Darkjack2 le 01/07/2019 - 16:44
Portrait de nexy
Hors ligne
A rejoint: 29 décembre 2011
Contributions: 15994
Re: Un avenir fataliste?

Darkjack2:

Citation:
nous sommes sur une pente glissante dont la finalité est la mort du plus grand nombre.

Oui, c'est pour ça que j'en parle.

Citation:
les gens réagissent quand tout va mal, quand le danger est là.

Une métaphore du type "scier la branche sur laquelle tu es assis" me semble approprié.

Citation:
Il y a quelque part un rayon d'optimisme dans tout ça : nos enfants survivront. Mais pas ceux que l'on croit. Je parle des robots. Ils seront plus robustes et aptes à coloniser les étoiles. Pour nous, c'est sans doute foutu.

Difficile a dire, sans doute que tu as trop joué a Talos Principle, mais j’avoue que si j'aborde le sujet a partir du "je m'en fou je ne serrai pas la" me semble légèrement égoïste, et que j'aimerai que l’épopée humaine puisse continuer sans moi, qui en comparaison est inexistante, c'est pas a moi qu'il revient de la détruire, ça serrait inapproprié.

Citation:
en 2400 il n'y aura plus de mammifères à la surface de la planète pour cause de températures trop élevées dus aux gaz à effet de serre.

Je ne pourrai pas confirmer, mais j'ai 36 ans, et a mes 6 ans il y avaient des oiseaux partout, aujourd'hui y en a plus du tout..., juste 30 ans plus tard, c'est plus qu’inquiétant.

LINOTTE
Portrait de Antonius
Hors ligne
A rejoint: 28 septembre 2015
Contributions: 2669
Re: Un avenir fataliste?

" Tout est bien, sortant des mains de l’Auteur des choses ; tout dégénère entre les mains de l’homme. Il force une terre à nourrir les productions d’une autre, un arbre à porter les fruits d’un autre : il mêle et confond les climats, les éléments, les saisons : il mutile son chien, son cheval, son esclave : il bouleverse tout, il défigure tout : il aime la difformité, les monstres : il ne veut rien, tel que l’a fait la nature, pas même l’homme ; il le faut dresser pour lui, comme un cheval de manège ; il le faut contourner à sa mode, comme un arbre de son jardin. "

...

:p

I.H.M.'N.W.T.D.

Portrait de Darkjack2
Hors ligne
A rejoint: 9 septembre 2011
Contributions: 663
Re: Un avenir fataliste?

@Nexy

J'aimerai aussi que les nouvelles générations me succèdent, avec une diversité du vivant et à l'intérieur d'un cadre éthique. Je fais tout pour laisser ce monde en bon état. La difficulté, c'est que le problème devient une question de survie. Qui dit "survie" dit "collectif". La solution doit être collective.

Je trouve la solution du colibri d'une naïveté absolue.

Parfois je me dis : presque 8 milliards d'humains ensemble peuvent changer les choses. Mais quand je regarde le monde autour de moi, les efforts généraux ne sont pas à la hauteur. Sans parler de la connerie humaine ! Un autre sujet, mais c'est lié.

Edité par Darkjack2 le 01/07/2019 - 17:12
Portrait de nexy
Hors ligne
A rejoint: 29 décembre 2011
Contributions: 15994
Re: Un avenir fataliste?

Citation:
La solution doit être collective.

On est d'accord, il s'agit de quelque chose qui dépasse le pouvoir de quelques personnes.

Citation:
presque 8 milliards d'humains

Ça c'est l’état actuel des choses, mais dans seulement quelques dizaines d'années ça sera plutôt le double, autour de 15 milliards, un peu embêtant quand on sait que on a fini nos provisions de l'année alors qu'il n'est que Juillet, avec 8 Milliards, a 15 milliards fin avril nos ressources seront déjà épuisés, on fera quoi les 8 mois restants si ce n'est mourir dans les grandes proportions partout dans le monde.

Je repense toujours a ça:

Quand tu veux jouer a l’apprenti magicien mais que tu en a pas les connaissances...

Je n'arrive pas a m'imaginer un Paris dans le même etat, ni voir le contraste avec quelque kilomètres plus loin des villes comme celles d'aujourd'hui.

=> Alors l'image que je montre, c'est pas pour choquer, mais quand je regarde ça, ça me fait froid dans le dos.
Et quand on voit toutes les centrales, peut être en mauvais etat, ou encore le recyclage entre autre des batteries au lithium qui doit prendre quelques milliers d'années...

Je me demande c'est quand qu'on ralentie en trouvant des solutions.

Edité par nexy le 01/07/2019 - 17:28

Portrait de BeurK
Hors ligne
A rejoint: 18 septembre 2011
Contributions: 2666
Re: Un avenir fataliste?

J'ai arrêter la vidéo après quelque minutes, la première personne a nous donner des leçon sur notre façon vivre, une comédienne du nom de Lucie Lucas qui vient de s'acheter un manoir de 25 hectare qui c'est fait un jolie potager pour survivre a une future pénurie de nourriture...elle doit consommer plus que la majorité des occidentaux...

Portrait de Псевдо
Hors ligne
A rejoint: 24 juin 2019
Contributions: 47
Re: Un avenir fataliste?

Ce néolibéralisme et cette mondialisation nous fout dedans. Quand je vois des concombres "provenance Australie" dans mon super (ou je n'achète pratiquement pas de bouffe) je me dis qu'on est à un stade de connerie avancé. Faire du monde un marché... Qu'on arrête ces échanges incessant, avec un traffic aérien et maritime cataclysmique et qu'on privilégie les circuits courts, que chaque pays redéveloppe ce qui le concerne, qu'on arrête l'esclavage externalisé. Qu'on arrête le mythe dz la croissance infinie. Que les gens en finissent aussi avec la surconsommation et le culte du bas prix.
Vivre sainement avec peu, voilà l'avenir.

Et qu'on redistribue ces putains de richesses. Le revenu universel. Des usines et entreprises qui appartiennent aussi à ceux qui y travaillent, ceux qui produisent la richesse, et non pas à quelques nantis sous prétexte de posséder un terrain ou une infrastructure et autres actionnaires (viva Prodon). Et que les pays pauvres (parce qu'on le veut bien, rien que l'Afrique et son sol richissime de richesses franchement...) ne soient plus qu'exploité et souillé par de gentils colons occidentaux ou chinois. (pour qu'ensuite on chiale "y a des zimigré partout") Au delà du climat qu'on prenne soins des gens aussi

J'en dis des conneries... Mais la fin d'une civilisation c'est déjà arrivé plus d'une fois et ça me semble de moins en moins hypothétique pour notre gueule. Je la verrais pas, mais comment ne pas sentir cette odeur de début de la fin ?

(Désolé ce qui ont lu ça sur ce site, quel intérêt, on peut rien y changer et bas les couilles surtout, je me suis juste occupé le temps de mon trajet de tram (climatisé ouf) mais le sujet m'a remis un coup de chaud. Mais je poste mon laïus argumentation et idées zéro x confus quand même)