Skip to Content

Les films Resident Evil

Dernière contribution

57 posts / 0 nouveau(x)
Modérateur
Portrait de LittleHardy
Hors ligne
A rejoint: 26 décembre 2011
Contributions: 7015
Les films Resident Evil

L'univers des Resident Evil est un de mes univers préférés du monde du jeu vidéo. Depuis le premier jeu, il n'a cessé d'évoluer et de se complexifier au fil des années, tout en faisant toujours intervenir de nouveaux personnages et en ne perdant pas de vue la plupart des anciens. C'est également un univers qui a parfaitement su se renouveler pour éviter de toujours proposer la même chose. Cet univers devait avoir son adaptation, et cela débuta en 2002 (dix ans déjà !). Capcom se tourna d'abord vers George A. Romero pour en écrire le scénario, mais celui-ci ne se contenta qu'un bête copié-collé des jeux (l'histoire veut qu'il ait demandé à son assistant de jouer aux deux premiers jeux et de lui retranscrire l'histoire), ce qui ne plaisait pas à Capcom qui voulait sans doute plus d'originalité à l'instar de leurs jeux. Le projet fut plus tard confié à un réalisateur lui-même fan des jeux vidéo : Paul W.S. Anderson, qui eu dans la bonne idée de raconter le début de l'histoire des jeux vidéo, jusqu'ici jamais vraiment évoquée.

Que sont les films Resident Evil et en quoi ont-ils un lien avec les jeux vidéo ?
La quintologie est une revisite complète de l'univers des jeux-vidéos, avec comme personnage principal une héroïne qui se nomme Alice Abernathy et qui apparait dans chaque film. L'univers des films et des jeux vidéo sont différents, mais ils sont pour moi également très complémentaires. Les films mettent en scène des lieux, des personnages et également des moments clés des jeux-vidéos, tout en multipliant les clins d’œils et le fan service dans les derniers volets, mais s'en éloignent complétement au niveau de l'histoire même si les univers restent plutôt cohérents entre eux dans l'ensemble.

A l'instar des Star Wars, on peut distinguer deux trilogies : Les 3 premiers films comportent peu d'effets spéciaux numériques, favorisant les maquettes et les créatures robotisées, et ne sont pas centrés sur le personnage d'Alice qui ne sert que de fil conducteur. Les deux derniers films quand à eux (et surement le sixième également), sont filmés à l'aide de la technologie 3D et comportent beaucoup d'images de synthèses incrustés numériquement. Ils sont bien plus centrés sur l'histoire et le personnage d'Alice Abernathy. On peut noter également que tout comme George Lucas, Paul W.S. Anderson n'a réalisé que quatre des six films qui composent sa saga, à savoir le premier de la première trilogie et les trois de la seconde, mais est tout de même présent derrière l'écriture et la production des deux autres.

Précision : les parties qui spoilent les films seront mises en couleur blanche. Sélectionnez le texte si vous voulez les lire. :)

Resident Evil Réalisé par Paul W. S. Anderson en 2002.

Le film se veut être une préquelle au premier jeu-vidéo. Il raconte comment le Virus-T s'est échappé et comment les zombis ont envahis le complexe souterrain d'Umbruella (que l'on explore dans le premier jeu). Paul W. S. Anderson explique ce choix en se disant insatisfait de se contenter de retranscrire simplement Resident Evil à l'écran, car cela supprimerait tout suspense et ne procurerait rien d'autre que de rejouer au jeu. C'est dans cette optique qu'il optera pour un personnage inexistant dans les jeux car il voulait respecter l'histoire de ces personnages et on aurait de ce fait su exactement ce qu'il leur serait arrivé. Ce choix à été fortement désapprouvé par les joueurs qui ont regretté de ne pas voir dans ce film de figures connues des jeux.

Resident Evil a le mérite d'avoir dépoussiéré le genre du zombie au cinéma et de l'avoir remis sur le devant de la scène. C'est un film au budget réduit, à l'ambiance plutôt flippante et aux environnement très cloisonnés, ce qui rends parfaitement honneur à l'ambiance des jeux-vidéos.







Resident Evil: Apocalypse Réalisé par Alexander Witt en 2004.

Après la légère déception des fans de la série pour le premier film au contraire du grand public, Paul W.S. Anderson (qui restera plus ou moins aux commandes du projet et surtout du scénario, sans pour autant réaliser le film) décide de faire la suite plus fidèle aux jeux et faisant intervenir des personnages issus de cet univers. Le film est ainsi une ré-écriture de Resident Evil 3 Nemesis et reprends plusieurs événements et environnements du jeu.

Nous nous retrouvons directement à la fin du précédent film, après que les morts-vivants aient envahis Racoon City. Nous suivront un groupe de survivants tentant de s'enfuir de la ville alors que la société Umbruella à complétement barricadé les sorties de la ville. Ils rencontreront plus tard Alice, qui commence à ressentir les effets des expériences qu'elle à subi à la fin du film précédent.. Le scénario mettra en scène deux autres personnages, le docteur Charles Ashford et sa fille Angela (mais ses amis l'appelle Angie =p), et nous raconte par leur intermédiaire comment et pourquoi le Virus-T à été créé.

Le film est très réussi, autant d'un point de vue scénaristique que visuel, et les acteurs remplissent parfaitement leurs rôle. C'est avant tout un film d'action, les quelques scènes horrifiques ne provoquant jamais de peur ou d'effroi malheureusement (c'est un film "grand public" avant tout). Le scénario prends quelques libertés vis-à-vis du scénario original, mais reste très fidèle dans les grandes lignes du déroulement des événements. Au niveau du film en lui-même, exit l'ambiance claustro. du premier et place à l'action non-stop (ou presque). Les personnages prennent quand même le temps d'être bien développée et bien amenés dans l'intrigue, et on s'intéresse d'autant plus à leur sort.







Resident Evil: Extinction Réalisé par Russell Mulcahy en 2007.

L'histoire n'est pas dans la continuité du précédent film, car elle se situe quelques années plus tard, dans un monde post-apocalyptique dévasté par le Virus-T. Nous suivons un groupe de survivants, mené par Claire Redfield (Ali Larter), parcourant le désert indéfiniment à la recherche de ressource. Ils rencontreront Alice sur leur chemin, toujours traquée par la société Umbruella. Celle-ci à trouvé un carnet qui mentionne l'Alaska comme une terre jusqu'à laquelle le virus n'est pas arrivé..

Le troisième film a une approche très différente des deux premiers. Celui-ci ne se base plus sur les jeux mais sur ce qui serait arrivé si le virus c'était répandu sur toute la surface de la planète et si Umbruella n'avait pas disparue aux dépends de Tricell. Le film est un film d'horreur/science-fiction post-apocalyptique, qui puise ses inspirations notamment dans les deux premiers films Mad Max ainsi que dans le Western Spaghetti. On y retrouve une histoire bien plus humaine et réaliste, notamment grâce à plusieurs personnages secondaires vraiment très bien travaillés comme K-Mart (Spencer Locke), Otto (Joe Hursley), ou encore le docteur Dr Sam Isaacs déjà aperçu à la fin du précédent film (interprété par l'excellent Iain Glen), pour ne citer qu'eux.







Resident Evil: Afterlife Réalisé par Paul W. S. Anderson en 2010.

Nous retrouvons Alice tentant d'infiltrer la base d'Umbruella Corporation. Alors qu'elle traque Wesker, elle se retrouve à sa merci et perd ses pouvoirs. Désormais redevenue humaine, elle reprendra sa quête vers l'Arcadia, à la recherche de ses anciens compagnons de route.

Ce quatrième film a une approche visuelle assez différente des premiers. Paul W.S. Anderson étant un réalisateur très visuel, il a ici adopté une façon de filmer ses scènes de manière à mettre la 3D en valeur (beaucoup d'effets en premiers plans tel que des gouttes d'eau, beaucoup d'utilisation du ralenti..), il a également beaucoup travaillé sur la profondeur de ses décors. Force est de constater que le résultat est esthétiquement superbe, et les scènes d'actions et la 3D sont visuellement impressionnantes. Malheureusement, je penses que l'intérêt visuel prime trop par rapport au reste, et regarder ce film sans la 3D, ce que je n'ai jamais fait, me semble retirer beaucoup d'intérêt au film.

Paul W.S. Anderson, cherchant comment renouveler le contenu de ses films, a puisé beaucoup d'inspiration du cinquième jeu de la franchise. On retrouve donc ici les Majinis (des zombis ayant mutés), des chiens avec la tête qui s'ouvre en deux, ainsi que les bourreaux (personnage du jeu préféré par les joueurs selon une enquête de Capcom).







Resident Evil: Retribution Réalisé par Paul W. S. Anderson en 2012.

Le film démarre à nouveau à la fin du précédent épisode, et met en scène Alice après l'attaque de l'Arcadia par les forces d'Umbruella. Celle-ci se fait de nouveau capturer par la multinationale maléfique, et tandis qu'elle tente de s'enfuir en parcourant les zones du complexe où elle est retenue, une équipe tente d'entrer dans le complexe pour l'aider à sortir de là.

Autant le dire, ce film est le premier qui m’ait déçu. Le film enchaine les phases d'actions au visuel parfait avec des scènes plus brouillonnes dans lesquels on sent que les personnages ne réagissent pas comme ils le devraient. Certaines situations sont vraiment ridicules, et c'est d'autant plus bizarre car ce n'est pas quelque chose auquel le réalisateur nous avait habitué dans sa série, travaillant toujours beaucoup les petits détails. Les personnages secondaires sont sous-exploités et très mal amenés dans l'histoire, et leur présence dans le scénario n'a aucune logique. Il leur manque une petite introduction ou un flash-back pour expliquer leur présence ou non-présence selon moi. Il n'y a également pas de nouveaux ennemis, excepté à la toute fin du film (qui est énormissime elle par contre *_*). J'attends vraiment de mettre la main sur les making of et autres commentaires audio du film pour voir comment l'équipe justifiera ces choix.

Un des points forts du scénario par contre est de faire intervenir des sortes d'"univers parallèles", et sans révéler par quelle magie scénaristique je peux dire que c'est vraiment sympathique. Malheureusement, je dirais que c'est beaucoup trop présent pendant le film et j'aurais apprécié que l'histoire avance plus, car on reste en fait beaucoup trop longtemps sur ces scènes qui sont certes sympathiques, mais qui ne font pas avancer l'histoire qui stagne, et le film souffre selon moi d'un énorme manque de rythme.

Niveau esthétique par contre c'est du très bon, certaines scènes sont vraiment magnifiques. Les scènes de combat sont très bien chorégraphiées, mais celles des gun-fight sont assez brouillonnes, et les scènes d'action n'ont rien de surprenantes.

Le film est bourré de clins d’œils, bien évidemment aux jeux mais surtout aux anciens films. J'ai le sentiment que Paul W.S. Anderson à voulu faire plaisir à ses fans tout en mettant en place de nouveaux personnages et en préparant son final pour le sixième (et apparemment dernier) film. Mais, il est malheureux de constater que l'histoire n'a pas avancé d'un pouce et que certains personnages ont changés ou ont été amenés de façon illogique. Un film qui me semble n'avoir de but que d’amorcer le volet suivant..







Resident Evil: The Final Chapter (2017)

Un sixième film devrait voir le jour, et les rumeurs parlent d'un épisode qui mettra fin à l’œuvre de Paul W.S.Anderson. A première vue (et sans spoiler la fin de Retribution), plusieurs personnages devraient faire leur retour pour un final monumental. La série pourrait continuer vers un septième épisode ou un reboot, mais cela se ferrait sans Paul W.S. Anderson et Milla Jovovich qui désirent apparemment s’arrêter à cet épisode.

Edité par LittleHardy le 10/08/2016 - 04:31

Portrait de Al_Bundy
Hors ligne
A rejoint: 12 juillet 2012
Contributions: 4587
Re: Les films Resident Evil

Je poste juste pour te féliciter de ce topic magnifiquement présenté ! *clap, clap, clap*

Je ne suis pas l'interlocuteur idéal pour parler de ton sujet. Je n'ai jamais accroché les jeux RE donc fatalement je n'ai jamais été tenté par les films. Peut-être en regarderais-je un à l'occasion. En outre, je déteste l'actrice Jovovich, je ne sais pour quelles raisons.

Bref, je ne m'éternise pas. Néanmoins je lirai ultérieurement ton topic pour glaner quelques infos et voir si ça pourrait éventuellement me plaire. ;)

Edité par Al_Bundy le 31/10/2012 - 00:54
Modérateur
Portrait de LittleHardy
Hors ligne
A rejoint: 26 décembre 2011
Contributions: 7015
Re: Les films Resident Evil

Merci beaucoup pour ton commentaire Al. =D

Au moins on démarre avec un commentaire intéressant..

Spoiler

Beaucoup de monde se plaignant du fait que les films n'ont pas grand chose à voir avec les jeux, je pense que tu n'aurais pas de mal à regarder les films en détachement de ceux-ci. Après il faut accrocher au style (et savoir éteindre son cerveau pendant environ 1h30 =p), et si tu déteste Milla Jovovich c'est très mal parti. ^_^

Edité par LittleHardy le 31/10/2012 - 02:11

Portrait de Lockoss
Hors ligne
A rejoint: 11 septembre 2011
Contributions: 3226
Re: Les films Resident Evil

Déjà je tiens à te féliciter pour ce si beau topic et qui me semble très complet (je ne l'ai pratiquement pas lu, tu ne m'en veux pas j’espère hein).

Mis à part le premier film, je n'ai pas vraiment accroché pour les suivants. Je n'ai pas vraiment d'explications pour me justifier, déjà pour ne plus trop m'en rappeler mais aussi pour ne pas tous les avoir vu.
Par contre Resident Evil : Degeneration est pas mal fichu, on se rapproche plus du jeu vidéo.

J'ai bien aimé les jeux mais sans plus sauf pour Resident Evil 4 qui fait parti de mes jeux préférés.

Portrait de Tommy Vercetti
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 5473
Re: Les films Resident Evil

Dear Mister Anderson,

Spoiler

Et c'était la version sans troll.

A l'exception du second film que j'avais pas mal apprécié (Je prends en considération mon âge à l'époque.) en tant que divertissement décomplexé, je trouve ces films exaspérants de nullité. La première raison étant qu'ils n'ont cessé d'hésiter entre la réécriture excessive de l'intrigue originale (Alice, la traversée du désert, le trip "Je suis une légende"...) et l'adaptation cosplay. Ce qui a donné au fil des épisodes un univers alternatif de la saga complètement indigeste, incohérent et simplement WTF.
Je m'épargne de commenter la mise en scène, l'écriture ainsi que les jeux d'acteur puisque je m'oppose déjà suffisamment à ton point de vue. :p
... Mais c'est vraiment mauvais. Je sens que certains vont même te disqualifier de tout débat concernant les jeux Resident Evil pour avoir tant apprécié les films. :>

Cependant, bravo en effet pour la présentation soignée et plus que complète.

Edité par Tommy Vercetti le 31/10/2012 - 02:22
Portrait de Al_Bundy
Hors ligne
A rejoint: 12 juillet 2012
Contributions: 4587
Re: Les films Resident Evil

LittleHardy a écrit:
Beaucoup de monde se plaignant du fait que les films n'ont pas grand chose à voir avec les jeux, je pense que tu n'aurais pas de mal à regarder les films en détachement de ceux-ci.

Ah ! Là du coup, ça m'intéresse ! x)
Citation:
Après il faut accrocher au style (et savoir éteindre son cerveau pendant environ 1h30 =p),

Que ce soit dans le domaine vidéoludique ou cinématographique, bien qu'il y ait des univers, des genres que je n'accroche pas (et RE en fait partie), je suis quand même assez éclectique et je m'efforce au moins de m'y intéresser et/ou de me renseigner.

Très gros amateur du cinéma d'action et plus ponctuellement du cinéma d'horreur, mettre mon cerveau en veille le temps d'un film je sais faire et ça ne me dérange en aucun cas. xD

Par conséquent, RE : le(s) film(s) pourrai(en)t peut-être me plaire. A voir.

Citation:
et si tu déteste Milla Jovovich c'est très mal parti. ^_^

Pfffff, ouaip, 'y a des acteurs ou des actrices, c'est comme ça, c'est au-dessus de mes forces !

Portrait de shari
Hors ligne
A rejoint: 9 septembre 2011
Contributions: 373
Re: Les films Resident Evil

J'vais poster une petite réponse rapide. Pas trop trop le temps de développer pour le moment.

J'ai vu les 2 premiers en étant assez jeune, et de souvenir il était correct on va dire. J'ai revu toute la saga récemment, et c'est bien confirmé. Ce sont des divertissements correct, pas des des chef d'oeuvres, ni des bouses.
Maintenant, parlons du 3 et du 4, la ça frise le ridicule, c'est même des nanars je dirais ! Surtout Wesker !
Et quand j'ai vu la bande d'annonce du 5, j'ai cru halluciné, tellement c'est nul, ils continuent dans leur trip de j'sais pas quoi .... Comment massacrer un nom comme Resident Evil en 5 lecon ? Demandez a Paul W.S Anderson !

Edité par shari le 31/10/2012 - 13:49
Portrait de Iron Bowser
Hors ligne
A rejoint: 3 septembre 2011
Contributions: 380
Re: Les films Resident Evil

Bon, pour moi aussi, je trouve que les films sont vraiment des grosses bouzes ( le premier passe encore... quoique... ), mais alors, limite rien à voir avec les jeux vidéos.
Franchement, si on regarde les films avant de connaitre les jeux, ça donne pas envie d'y jouer.

Et puis Milla Jovovitch, je la trouve vraiment nul comme actrice, c'est ouf ! ^^

Ce qui m’énerve dans ses films, c'est comment Anderson à craqué son slip !
Sérieusement, les jeux RE sont inspirés des plus grands films d'horreur, c'est super cinématographique, c'est beaucoup plus simple à refaire en film qu'un Mario Bros par exemple.
Et putain, je prend le premier jeu Resident Evil, tout était écrit, le scénario, Wesker, etc... il aurait pu reprendre ça, et ça aurait pété, plutôt que de prendre une pouffe inconnu en robe rouge qui joue mal ( Ada aurait été mieux ), Jill à plus de charisme, Chris aussi...
Quand je vois comment des persos comme Chris, ou Claire sont dénigrés dans les films, il passe pour des bleubites par rapport à la grande Alice super trop forte... c'est nase.

Mais bon, on reviens à la malédiction des films adaptés des JV, et des JV adaptés des films...

Edité par Iron Bowser le 31/10/2012 - 14:16
Portrait de Anonyme 01
Hors ligne
A rejoint: 6 mars 2012
Contributions: 4573
Re: Les films Resident Evil

Beau topic ! ça mérite un commentaire ;)

Tout comme la saga Saw, à chaque suite on s'enfonce un peu plus dans la médiocrité.

Pourtant j'ai plutôt bien aimé le premier Resident Evil, un bon petit film d'horreur mais sans plus.

Après tout les autres sont d'avantage des films d'action bourrés de cascades, de bagarres et d'explosion à gogo que cela en devient vite gerbant :p

Les scénarios sont tellement exécrables que je me demande s'il y a bien un scénariste derrière tout ça...

Il y a un bon rendu des effets spéciaux, d'ailleurs c'est sûrement la seule raison qui m'a poussé à tous les regarder :p

Autant les 2 premiers sont "récupérables" mais les autres... cette franchise commence à trop s'éterniser à mon goût.

Portrait de LexRage77
Hors ligne
A rejoint: 7 septembre 2011
Contributions: 4605
Re: Les films Resident Evil

Bien, j'ai eu raison de te faire confiance quant à la présentation. Excellent travail, très beau sujet !

Spoiler

Que dire sur les films ?
J'estime que plus on avance plus c'est n'importe quoi. Je ne vais parler brièvement que des 2 premiers, vus que se sont les seuls qui me plaisent au final. En plus je suis carrément paumé dans les titres...

Le premier, je m'y suis intéressé pourquoi ?
Évidemment, l'univers Resident Evil. Je me suis dis que ça pourrait être intéressant de voir une adaptation. Ayant apprécié Mortal Kombat, de Paul Anderson, je partais sans trop d'aprioris.
Ensuite, et c'est peut-être idiot, mais les yeux de Milla Jovovich sont un argument qui a joué. Cette actrice a une profondeur démente dans le regard parfois.

Au final, j'ai été relativement déçu. Il ne s'agit pas vraiment d'une adaptation mais plutôt d'une relecture selon moi ( les films suivants donneront raison à cette théorie ). Donc oui déçu en tant qu'adaptation de RE, mais malgré tout je trouve que c'est un film de zombies relativement divertissant, qui se laisse regarder.
Donc oui, je l'aime bien.

Cet état de fait m'a naturellement conduit vers le second film. Le cliffhanger du premier étant évidemment un élément qui m'a décidé.
De façon général je trouve le second film plutôt sympa.

Contrairement à beaucoup de fans ( je crois ), j'ai trouvé que le réalisateur avait été trop durement incendié pour son Nemesis. Beaucoup ont critiqué le fait que le personnage soit trop "fluet".
Néanmoins je trouve qu'il y a eu un vrai travail pour rendre Nemesis convaincant. Le costume a été conçu et n'est pas numérique, l'acteur est grand et est en plus de ça monté sur des semelles compensées. Je pense qu'il était impossible d'avoir un rendu supérieur, un Nemesis plus gros, sans passer par le numérique. Donc pour moi un bon point à ce niveau.
En revanche je reproche l'idée d'avoir donné une psychologie au monstre. Nemesis n'est rien de plus qu'une machine à tuer ; le voir retrouver son humanité m'a gêné et m'a fait soupirer.
Avec du recul, je me dis "pourquoi pas", vu que c'est une relecture. Je suis donc indulgent avec ce Nemesis finalement.

Autre point que j'ai apprécié mais pas à 100%: Jill.
Jill est mon personnage fétiche dans la saga et autant j'ai été relativement conquis sur sa plastique et le respect du personnage esthétiquement parlant, autant psychologiquement...je suis perplexe.
J'ai toujours vu Jill comme un personnage intellectuel et subtil( contrairement à Chris ), et qui a souffert de l'épisode au manoir de l'Arcklay. Or dans le film Jill est un personnage très fort, limite badass et ça ne va pas avec le côté pondéré et réfléchis qu'elle devrait avoir.
C'est un détail certes, mais un détail qui me chiffonne.

Voilà, les 2 premiers sont ceux que j'aime donc je parle de ceux-ci. Les autres, non ça ne passe pas. Et le personnage d'Alice est devenu nawak à 200%.
Je n'ai pas encore vu le dernier, mais je finirais bien par le regarder.

Edité par LexRage77 le 31/10/2012 - 18:15
Modérateur
Portrait de LittleHardy
Hors ligne
A rejoint: 26 décembre 2011
Contributions: 7015
Re: Les films Resident Evil

Merci pour les compliments, ça fait plaisir. =D

Tommy a écrit:
Je sens que certains vont même te disqualifier de tout débat concernant les jeux Resident Evil pour avoir tant apprécié les films.

Haha ! J'assume. ^_^
Et non-non, je ne suis pas sous l'emprise d'Umbruella et ceci n'est pas de la propagande. =p

> Iron Bowser

C'est vrai qu'il n'y aurait pas eu plus simple que d'adapter le scénario tout bêtement à l'écran, je suis d'accord à 100%. L'histoire du premier jeu (et aussi du deuxième) est bien ficelée, comporte des rebondissements, ça aurait été facile. MAIS, je suis totalement d'accord avec le point de vue du réalisateur, qui partait du principe qu'il n'y aurait eu alors aucune surprise et aucun suspens. Le fait d'avoir raconté le début de l'histoire en incorporant un nouveau personnage, je trouve ça excellent (et quand on regarde, dans chaque jeu il y a toujours un nouveau personnage principal donc ça reste dans la même logique). Il n'y a qu'à voir aussi que Romero s'est fait rembarré par Capcom parce qu'il avait retranscrit le scénario bêtement (Anderson n'est donc pas le seul fautif =p). Après, j’admets qu'il a un peu craqué son slip sur la fin (mais les jeux aussi selon certains..), à partir du troisième c'est soit on adhère, soit on déteste.

> Lex

Moi aussi j'ai fortement apprécié que le Nemesis soit joué par un vrai acteur (de même pour le Pyramid Head de Silent Hill tiens). De toute façon globalement, la réalisation des trois premiers films comportent le moins d'effets numériques possibles, je trouve que ça donne un petit quelque chose de plaisant aux films (le réalisateur à bien retourné sa veste avec la 3D après ^^').

Pour Jill c'est vrai que le personnage est un poil trop sure d'elle, mais je penses qu'ils ont fait ça pour qu'elle soit quand même un tant soit peu au niveau du personnage d'Alice.

lex a écrit:
Je n'ai pas encore vu le dernier, mais je finirais bien par le regarder.

Le dernier que même moi j'ai trouvé nul ? =x