Skip to Content

Le cinéma potache français commence-t-il à creuser le fond du trou ?

Dernière contribution

14 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Le Petit Cinephile
Hors ligne
A rejoint: 2 octobre 2012
Contributions: 78
Le cinéma potache français commence-t-il à creuser le fond du trou ?

Bonjour à tous.

ça fait ultra longtemps que j'ai pas posté sur les forums de Hooper.fr mais après avoir regardé (et surtout payé pour) Les Nouvelles Aventures D'Aladin, en ayant donc participé sans mon entier consentement au meilleur succès du box office français cette année j'ai commencer à considérer pas mal de choses. La première, c'est que ça veut dire qu'on peut faire de la merde et s'en sortir avec les félicitations du jury. Mais bon, si vous avez été à l'école ou au lycée vous savez que c'est comme ça que ça se passe dans la vie, même si c'est bien triste.

Pour étayer mes propos, voici une vidéo pour accompagner le tout. Parce que j'aime la pub personnelle. Et non ce n'est pas juste de la haine contre Kev Adams parce que c'est cool et hype de faire ça, c'est une vraie critique fondée du film. Dites ce que vous en pensez. Et ignorez les quelques images étranges ou choquantes dissimulées dans la vidéo.

Non ce qui m'inquiète c'est à quel point le cinéma populaire français reçoit de moins en moins d'effort créatif ; de moins en moins de talents sont impliqués dans les films, et dans le cas de Aladin la qualité du produit final est parfois navrante. Parce que oui le problème avec ce film, ce n'est pas Kev Adams, qui a majoritairement nourri le succès et la haine envers le long-métrage (les deux en même temps, il est fort), mais bien que ce soit un rire facile, gras, lourd, qui manipule l'enfant innocent fan du comédien (oui je sais que c'est un peu stéréotypé d'imaginer que tous ses fans aient moins de 13 ans mais bon...), qui va le voir au cinéma et qui sans aucune question se régalera devant un enchaînement particulièrement ennuyeux de blagues sur la pop-culture et de gags franchement paresseux. L'autre problème, c'est la conséquence de ce succès : on est pas près de voir un film fantastique ou policier ou encore pire de science-fiction français dans le top 10 du box-office si on continue comme ça. J'imagine que les 15 millions d'euros on préfère les donner aux gens qui comptent dans le futur héritage de notre cinéma national.

Sur ce dernier point, il faut malgré tout prendre en compte comment le financement du cinéma français fonctionne, c'est-à-dire qu'une partie de l'argent cumulé par les gros succès reviendra au CNC qui permettra peut-être le financement de films plus risqués, indépendants ou même meilleurs par la suite, mais il n'empêche que le fait que des millions de spectateur se ruent pour aller voir des beauferies pareilles doit quand même montrer à n'importe quel studio que c'est le type de films dans lequel il faut avoir confiance. Et pourtant je parle de confiance, mais il est clair que les manips' qui ont pris place à propos de ce film sur des sites comme Allociné pour enlever des critiques négatives montrent que tout le monde savait que le film allait être lynché et détesté.

Mais bon, vous inquiétez pas, il y aura une suite. Aha.
Enfin bref, pensez-vous que le film de genre français va avoir de plus en plus de difficultés à émerger de sa trappe avec ces conneries ? Combien de films par an Kev Adams va-t-il hisser au top du box-office ? Avez-vous apprécié Les Nouvelles Aventures D'Aladin ? Si oui, pourquoi ? Bordel, pourquoi ??

Je ne saurais répondre à ces questions malheureusement...

(Désolé si je ne réponds pas tout de suite, le temps me presse trop souvent)

Edité par Le Petit Cinephile le 06/11/2015 - 19:16

The table's flipped now we've got all the coconuts bitch

Modérateur
Aliéné
Portrait de Suprême Yoshiphile
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 7827
Re: Le cinéma potache français commence-t-il à creuser le fond du trou ?

Le cinéma, tout comme les JV ou encore la musique, n'échappe pas à ce genre de chose.
Des jeux triple AAA font souvent de l'ombre à des jeux pourtant exceptionnel mais pas assez médiatisé pour que leur vente soit satisfaisante.

Le cinema français, ça a été plus ou moins la même chose sauf qu'ils se contentent de tomber dans la "facilité ". Aujourd'hui, 95% des films français sont des comédies. Oui par le passé et même maintenant, ce qui à fait le succès du cinéma français c'est les comédies mais y'a quand même un monde entre la grande vadrouille et les Chti, entre la folie des grandeurs et aladdin ...etc
Le cinéma français se contente depuis de nombreuses années à de la comédie, et si on veut d'autres genre de film, que ça soit fantastique, action ou encore horreur, il faut se tourner sur le cinema étranger parce que le cinéma français ne propose rien à ce niveau là, ou très très peu.
C'est pas que nous en somme incapable, non, parce qu'on a pu avoir des films comme la traversée de paris ou encore le cercle rouge, c'est simplement par facilité, et une comédie coute en général beaucoup moins cher.

Malheureusement, je pense pas que cette tendance diminuera dans le futur... et c'est dommage. Personnellement je ne vais quasiment jamais voir un film français, parce que le genre de film que j'affectionne n'est simplement pas proposé par le cinéma français...

Peut être que ce "déclin" est dû que par le passé, il y avait des "gueules du cinema", des gabins, des belmondo, des ventura...etc Des gens qui étaient vraiment des acteurs, et non des gens pioché un peu partout, que ça soit chez les chanteurs/des humoristes et j'en passe.
Mes propos ne sont pas le fait de nostalgie, je parle d'acteurs qui sont mort pour la plus part avant ma naissance.

Bref, les acteurs d'aujourd'hui souffre de la concurrence du passé, et je ne vois clairement pas la relève.

Edité par Suprême Yoshiphile le 06/11/2015 - 23:03

Suprême Yoshiman

Portrait de Antonius
Hors ligne
A rejoint: 28 septembre 2015
Contributions: 2363
Re: Le cinéma potache français commence-t-il à creuser le fond du trou ?

J'ai pas vu le film, mais au seul indice de la blague sur Star Wars, je vois de quoi il peut en retourner. Concernant la popularité de Kev'Adams, et de ce que peuvent apprécier les fans, la meilleur explication pour moi, est celle du "pas prise de tête".

D'un point de vue général, une grande partie des jeunes d'aujourd'hui, se sentent biens, se rassérènent, lors de loisirs qui sont sans importance, sans stress, de l'à quoi bon.
Je m'explique: ce n'est pas l'humour absurde, cynique, noir, contestataire, etc. qui leurs plaisent, car il s’agirait de question, d'avoir des réflexions pendant le film, après la séance, de les confronter avec leurs problèmes quotidiens.
Ils veulent faire disparaître les contraintes, les règles, les obligations de la vie, et les façons de les observées. Cela débute par dévaloriser tout. Faire n'importe quoi, pour être plus libre. C'est ce délire qui les font marrer.

Exemple: cette blague du "rejoint moi du côté obscur, c'est juste à côté". Ils ne l'ont pas faîte, car c'est devenue un gimmick de parodier les dialogues de SW (voir Astérix chez les Bretons, ...), n'y pour sa valeur en elle-même (auquel cas ils sont cons), mais parce qu'en l'a tournant en ridicule, ils abolissent le bon effort qu'ils auraient pu faire en la faisant correctement, ou dire quelque chose de mieux.
De plus ce je m'en foutisme, brave ce qu'on aurait attendu, s'il y avait eu un minimum de travail. C'est du troll ou du nanar assumé, voire plus que ça, car se serait se forcer à atteindre un but. De la bouse qui se veut sérieuse, et vice-versa. Tellement anti-standard, qu'il n'y a plus beaucoup de cohérence: histoire inventée, anachronisme moderne-mille-et-une-nuits, personnages détournés,...
Astérix mission Cléopâtre était du même style, à la différence que la BD était respectée, pas d'incohérences temporelles, quelques critiques du monde moderne, et des allusions plus fines.

Au final pas d'humour critique, mais une dérision de cette humour. Le problème à dénigrer tout, c'est qu'il reste rien, à part: "c'est cool, parce qu'y a pas de logique, sauf celui d'être con".

Edité par Antonius le 07/11/2015 - 00:05

À nous deux Cachalot !

Portrait de Grabbeulyon
Hors ligne
A rejoint: 2 septembre 2011
Contributions: 1612
Re: Le cinéma potache français commence-t-il à creuser le fond du trou ?

Je n'ai pas regardé la vidéo mais ayant vu Aladin, je peux dire que je l'ai trouvé tout simplement nul, je vais rarement au cinéma, généralement je ressors content de la salle, en tout cas pas déçu, dernièrement Jurassic World m'a plus, certains fans semblent déçus, moi-même ayant vu la trilogie d'origine et aimant bien cette série, je ne m'attendais pas à grand chose de plus ou de moins dans ce Jurassic World, et j'ai passé un bon moment.

Mais pour en revenir à Aladin cela faisait longtemps que je n'étais pas ressorti de la salle en me disant que je venais d'assister à un gros navet pendant 2 heures... j'ai dû rire 2 fois, sérieusement, seulement 2 fois... tellement les gags étaient nazes ou mal foutus, parfois lourds comme avec la référence à Starwars en fin de film (j'en dis pas trop non plus).

Bref, pas déçu car avant même d'y aller je savais que ce serait nul alors que j'aime bien les acteurs en plus. Kev Adams, Michel Blanc, Jean-Paul Rouve, etc... je les aime bien à toute cette troupe mais là... le film... outch !

Bref, pour en revenir au cinéma français en général je suis assez d'accord avec Suprême Yoshi, on pourrait s'adonner à d'autre genre en France, bien évidemment, mais c'est facile de faire une comédie pas forcément terrible car de toute façon il y aura un public qui généralement sera suffisamment nombreux et le film sera rentable. Pour Aldadin j'ai halluciné de voir les gens rire assez régulièrement et qui avaient apparemment apprécié le film une fois levé... c'est peut-être moi qui ai un problème. XD

En revanche au sujet de nos acteurs Suprême Yoshi, on en a plein qui sont bons, toute une pelleté même, après les confronter face à des géants comme Gabin & Cie, oui c'est difficile de rivaliser. Mais on a des acteurs de talents, seulement je pense aussi qu'il y a une certaine facilité même si certains films se démarquent.

Le dernier film français que j'ai adoré c'était The Artist, j'ai trouvé ça énorme, et la comédie que j'ai trouvé sympa ces dernières années c'est "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu" qui est quand même pas mal je trouve, je me suis pas esclaffé mais il y avait pas mal de drôlerie.

Bref, je suis assez rarement satisfait par le cinéma français récent de manière générale, mais le cinéma américain et ses super-production qui se ressemblent parfois un peu avec les mêmes méchants ou les mêmes histoires (j'exagère un peu :p) ne m'attire pas forcément non plus par exemple.

Allez je vais me revoir les 3 frères tiens ! Là je vais rire ! (l'ancien pas le nouveau). :p

Edité par Grabbeulyon le 07/11/2015 - 00:30

L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne -Desproges

La coupe de nos vicissitudes se remplit d'une liqueur changeante -Shakespear

Je prends tout doucement les hommes comme ils sont, j'accoutume mon âme à souffrir ce qu'il font -Molière

Portrait de Le Petit Cinephile
Hors ligne
A rejoint: 2 octobre 2012
Contributions: 78
Re: Le cinéma potache français commence-t-il à creuser le fond du trou ?

Il est vrai qu'en un sens la présence d'un humour plus absurde, plus risqué ou tout simplement plus porté sur la mise en scène (des choses qu'on verrait dans un film d'Edgar Wright en fait) aurait sûrement perdu tous ces jeunes qui ne demandent pas grand-chose de plus qu'un moment d'échappement sans trop de réflexion. Ce qui est dommage c'est que du coup à ce moment là ça n'autorise pas non plus beaucoup de gags basés sur des comportements humains qui sont pourtant la base de la comédie parce que ça forcerait un certain degré d'introspection que les jeunes ne désirent pas. Enfin bon après encore une fois c'est assez réducteur de juste les appeler "les jeunes" parce que le film est bloqué sur la cible de la famille, ce qui pour le coup les enferme encore plus dans des carcans assez banals et fabriqués.

Mais là c'est un problème qui est vraiment le plus marqué chez Aladin. Je mentionne Lolo dans la vidéo mais en ayant vu la bande-annonce et en n'ayant pas senti le besoin irrémédiable de le voir on sent quand même que là l'humour est beaucoup plus basé sur le côté humain des personnages, leurs qualités, leurs défauts et leurs aspects aimables et détestables. Après, il manque toujours une prise de risques et beaucoup d'inventivité à cultiver encore. Si j'avais du payer pour une comédie francophone cette année j'aurais au final peut être plus voulu payer pour Le Tout Nouveau Testament qui avait l'air un peu plus foufou sur ce niveau là.

Enfin pour revenir à Aladin et son humour sans aucun poids, je pense qu'il y avait tout de même moyen de mettre de l'humour absurde dedans comme avec le gag du caméléon, parce que c'est un humour qui demande là non plus pas beaucoup de réflexion du spectateur mais après peut être que ça peut devenir un peu trop atypique. Et ça c'est dommage.

The table's flipped now we've got all the coconuts bitch

Portrait de el tourteau
Hors ligne
A rejoint: 11 janvier 2015
Contributions: 1972
Re: Le cinéma potache français commence-t-il à creuser le fond du trou ?

Ca fait un pti moment que j'ai lâcher l'affaire avec les films français et notamment les comédie. En fait c'est depuis bienvenue chez les chtis que je me suis aperçu du fossé qui s'était creusé entre l'humour que j'aime et celui qu'on me proposait.
Et je suis à deux doigts de faire la même chose avec les blockbusters américains.
Je me demande si il faut pas faire un rapport avec internet, après avoir mis le niveau de l'écriture au ras des pâquerettes c'est l'humour qui paye les pots cassés avec des youtubeurs hyper populaires aussi drôles qu'une paire de chausson.
Il y a certainement d'autres raisons comme le système de financement des films, les bons acteurs et réalisateurs qui se font rares ou se barrent à l'étranger dès qu'ils le peuvent, seulement tout ça n'est pas prêt de bouger, si l'on ajoute à ça le fait que ces films pourris cartonnent faut pas chercher c'est mort.
Heureusement internet a de bons côtés, il nous permet de bien nous renseigner si on sait bien chercher et surtout de trouver tout un tas de films étrangers très bons ou de vieux films français...

Ma scène du moment: Grimsby
Fuz
Portrait de Fuz
Hors ligne
A rejoint: 26 février 2015
Contributions: 1551
Re: Le cinéma potache français commence-t-il à creuser le fond du trou ?

Edité par Fuz le 26/07/2016 - 20:46
Portrait de Le Petit Cinephile
Hors ligne
A rejoint: 2 octobre 2012
Contributions: 78
Re: Le cinéma potache français commence-t-il à creuser le fond du trou ?

En tout cas merci pour avoir cité tous ces films parce qu'il y en a pas mal que je n'ai pas vu et du coup je vais les rajouter dans les films que je devrais voir. En fait c'est vrai que le fait de ne pas mettre tous les bons films français trop en avant n'est pas un problème qu'on trouve seulement dans notre cinéma. Aux USA le succès numéro 1 c'est Jurassic World pour l'instant et même si c'est pas non plus du nivellement par le bas c'est pas non plus un classique qui va rester dans les mémoires pendant des années.

Ce qui est chiant c'est que les gens comme moi qui ne regardent plus trop de films français et surtout au cinéma on reçoit que les effluves de merde qui ont des affiches partout dans la ville et une promotion en mode bourrage de crâne et du coup on n'entend pas parler de réalisateurs français avec une véritable vision en dehors des plus connus ou des petits génies qui montent comme Quentin Dupieux.

The table's flipped now we've got all the coconuts bitch

Portrait de Le Petit Cinephile
Hors ligne
A rejoint: 2 octobre 2012
Contributions: 78
Re: Le cinéma potache français commence-t-il à creuser le fond du trou ?

Il faut pas forcément non plus abandonner tout ce que le cinéma français peut produire, même s'il y a quand même pas mal de réalisateurs français qui ont fait de même et ont quitté le navire pour partir tourner à Hollywood.

Surtout, il faut espérer que ce soit un phénomène dû à cette génération de réalisateurs français, qui sont en train de cultiver cet espèce d'humour Youtube qui peut marcher sur une vidéo de 5 minutes gratuite mais qui commence à faire tâche quand on voit un niveau de recherche aussi bas dans des productions moins modestes. Il y a qu'à voir ce qu'il s'est passé en exportant Norman au cinéma. Même chose pour Kev Adams, qui n'est pas acteur, mais comédien générationnel. A force de faire l'ado en approchant les 30 ans, on peut deviner que dans 4 ou 5 ans on en entendra plus parler.

Et cela même si quelqu'un viendra surement pour le remplacer...

The table's flipped now we've got all the coconuts bitch

Portrait de FyireNight
Hors ligne
A rejoint: 11 novembre 2015
Contributions: 2
Re: Le cinéma potache français commence-t-il à creuser le fond du trou ?

Le mec qui baise des voitures est un dieu vivant!
Bon sinon la critique est bonne.

Portrait de Le Petit Cinephile
Hors ligne
A rejoint: 2 octobre 2012
Contributions: 78
Re: Le cinéma potache français commence-t-il à creuser le fond du trou ?

Je sais pas quoi penser du fait que tu te sois inscrit juste pour ça mais merci quand même :)

Edité par Le Petit Cinephile le 11/11/2015 - 14:32

The table's flipped now we've got all the coconuts bitch