Skip to Content

La Reine des Neiges

Dernière contribution

59 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Pasaiyen
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 8150
La Reine des Neiges

Sortie:
27 Novembre 2013 (USA) 4 décembre 2013 (France)
Réalisateurs:
Chris Buck et Jennifer Lee
Durée:
102 minutes
Genre:
Animation, Aventure, Comédie.

Résumé:

Anna et Elsa vivent une enfance heureuse dans le royaume d'Arendelle, les deux sœurs sont très proche et s'amusent ensemble avec les pouvoirs magique d'Elsa. Mais un jour, alors qu'elles s'amusaient dans le château, Elsa blessa par accident sa sœur Anna. Suite a ça Anna du oublier les pouvoirs de sa sœur et Elsa du vivre caché à la vue de tous enfermé dans le château afin que ses pouvoirs ne soient jamais découvert.
Suite à la mort de leurs parents dans une tempête lors d'un voyage en bateau, c'est à Elsa de prendre leurs place sur le trône, pour ce faire le château devra être ouvert le jour du couronnement, Anna folle de joie à l'idée de rencontrer d'autres personnes suite à son enfance enfermé dans le château, attend cette événement avec impatience. Une fois le jour du couronnement arrivé elle rencontre le prince Hans avec qui elle pense vivre le grand amour, lorsqu'elle demanda la bénédiction pour leurs mariage à sa sœur une dispute éclata entre elles deux et Elsa ne put retenir ses pouvoirs qui furent ainsi révéler à tous le royaume. Elle décida alors de s'enfuir et piégea sans le vouloir le royaume d'Arendelle dans un hiver éternelle.
Anna partit alors à la recherche de sa sœur, elle croisera en chemin Kristoff et son renne Sven ainsi qu'un bonhomme de neige vivant créé par Elsa nommé Olaf.



Bande Annonce Officiel.

Le projet:

Le projet d'adapter le conte d'Andersen est lancé en 2001, puis est finalement annulé en 2003 suite à la fermeture du département d'animation classique des studios Disney. En 2011 le projet est relancé suite à la réouverture des studios en 2008. Le réalisateurs Chris Buck sera rejoint en 2012 par Jennifer Lee qui a co-écrit le scénario et qui n'avait l'habitude que d'un rôle de scénariste (pour le film les "Mondes de Ralph" par exemple).
Le film a coûté 150 000 000 de dollars et en a rapporté 1 219 242 546, dépassant ainsi le record du "Roi Lion".


Jennifer Lee et Chris Buck.

Les chansons:

Les chansons ont étaient écrite par Robert Lopez et Kristen Anderson-Lopez, tandis que les partis instrumentale viennent de Christophe Beck (à qui l'on doit donc le magnifique thème lorsque le château d'Elsa est attaqué qui ajoute de la tension à la scène et qui correspond parfaitement à ce qu'il s'y passe).

Un exemple de scène où l'instrumentale est particulièrement réussi.

Les chansons s'intègrent particulièrement bien dans le film, la première partie en compte beaucoup et il n'y en a plus que quelques une dans la deuxième, elles servent soit à introduire un personnage soit à introduire un élément de scénario. Une idées intéressante développé à travers les chansons est la dualité entre les deux sœurs avec des chansons où les deux sœurs se font échos ou par la reprise d'une chansons mais dans un contexte différent par la suite du film. Le meilleur exemple de ça c'est la chanson "Le Renouveau" qui lors de sa première apparition montre la différence de mentalité des deux sœurs qui se répondent indirectement au cours de la chansons, puis plus tard dans le film on retrouve la même chansons où les deux sœurs se répondront directement.


Un exemple de chansons qui se font écho dans le film.

L'animation:

Prévu initialement comme un film d'animation 2D le film passa finalement en image de synthèse suite au résultat du film "La Princesse et la Grenouille" qui n'étaient pas suffisant. L'animation est magnifique, notamment la neige particulièrement réussi. Les animateurs ont également observé un renne afin de rendre l'animation de Sven la plus réaliste possible, les animateurs du film a également du marché dans la neige en robe afin d'avoir un maximum de précisions dans l'animation. On peut noter d'autres anecdotes comme le fait que lorsque la princesse Anna ce mord les lèvres dans le film c'est l'actrice Kristen Bell qui le faisait en jouant sa réplique.
Si le film était un projet 2D à la base, il en garde quelques caractéristiques par exemple l'animation lorsque le lac autour du royaume d'Arendelle gel a été réalisé grâce à des dessins à la main.
On peut également noté que le film a été réalisé en cinémascope.


La continuité Disney:

Ce film reprend pas mal de codes ou de thèmes des anciens Disney (la relation fraternelle, la recherche du véritable amour, la découverte du monde), même si son thème principal reste la relation fraternelle, jusque dans le final du film. Mais le film évolue malgré tout, on remarque ça d'ailleurs quand les personnages eux même critiquent Anna qui croit au coup de foudre au premier regard, chose existant souvent dans les anciens Disney (dans la belle au bois dormant par exemple).
On retrouve de l'anthropomorphisme dans les monture des personnages (Hans et Kristoff) ou dans le personnage du bonhomme de neige Olaf. Il y a cependant un détail qui rend l'anthropomorphisme de Sven plus intéressant c'est les discussions qu'il a avec Kristoff, il ne peut évidemment pas parler mais a des réactions physique semblables à celles d'un être humain et Kristoff fait semblant d'imité sa voix ce qui permet aux deux personnages de dialogué tout en gardant le statut d'animal de Sven.
On peut noter quelques caméo dans le film, comme Raiponce et Eugène (personnage du film "Raiponce") rentrant dans le château d'Arendelle ou la présence de Mickey dans la boutique d'Oaken. Olaf qui danse avec des mouettes lors de sa chansons "En été" est un clin d’œil à "Mary Poppins". L'arrière-grand-père de Walt Disney, Arundel Disney aurait inspiré le nom du royaume d'Arendelle.


Mon avis:

Ce film m'a transporté, il y a bien longtemps que je n'avais pas apprécié un Disney à ce point, même si Raiponce et La Princesse et la Grenouille était très bon je trouves que La Reine des Neiges les surpassent de loin. J'étais dans le film du début à la fin et je redemandais des chansons alors qu'habituellement elles me dérangent un peu dans les Disney. L'animation est magnifique, l'humour bien présent (Olaf est vraiment réussi et malgré son ton humoristique il arrive a être touchant lors de scènes "sérieuses" (même s'il reste toujours décalé)). Le scénario est intéressant à suivre (peut être une petite déception sur le rôle du prince Hans), je trouve le rythme du film maîtrisé de bout en bout, on ne s'ennui jamais, les personnages ont tous des enjeux différents et sont tous intéressant. Les doublages (vf et vo) sont excellent et apportent beaucoup au film, je ne savais pas que c'était Dany Boon qui doublait le personnage d'Olaf en allant le voir et même si ce n'est pas un acteur que j'apprécie toujours il a fait ici un travail excellent à tel point que je préfère la vf d'Olaf à sa vo (oui oui :p). Je suis allé le voir deux fois au cinéma (ça m'arrive très très très rarement) et je pense que c'est mon film de 2013 alors que je ne m'y attendais pas du tout. En bref un Disney excellent qui n'annonce que du bon pour la suite, j'attend le prochain avec impatience.

Edité par Pasaiyen le 07/10/2014 - 00:26
Portrait de Dantesqueman
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 10227
Re: La Reine des Neiges

Ce film a vraiment été une déception pour moi, j'en attendais plus.

Déjà avec les affiches magnifiques et ses paysages vraiment bien foutus je m'attendais à une grande aventure, peut-être un long voyage initiatique ou autre chose mais pas une formule si classique, parce que finalement le film fait énormément écho à Raiponce.

-On a droit à un anti-héros qui n'a rien d'un prince et qui peut pas piffer la fille
-C'est réciproque pour la fille
-On a l'animal humanisé qui joue un rôle comique
-Les animations et les têtes ressemblent vraiment beaucoup à Raiponce
-L'anti-héros est finalement un brave gars au coeur tendre
-Etc...

Au final on a juste droit à un petit voyage d'une princesse qui part chercher sa soeur apparemment pas trop loin de la ou elle est partie.
Les paysages ne sont pas spécialement mis en valeur et le déroulement de l'histoire reste assez classique.

Ce que j'ai bien aimé c'est la Reine des neiges en elle-même et peut-être aussi la morale finale, bien que l'on ai quand même droit à une amourette qu'on voit arriver de très loin.

Je développe très mal mais ça c'est ce que je pense en gros du film.

PS: Le bonhomme de neige sert à rien en plus d'être insupportable, il est censé lui aussi jouer le comique de service mais il est juste super irritant, le cerf aurait pu faire le job du comique tout seul.

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 15647
Re: La Reine des Neiges

Pour l'avoir vu au cinéma, j'ai adoré ce Disney. S'il y a un peu trop de chansons au début, ça va mieux par la suite, avec entre autres la scène sublime où Elsa chante "Let it Go" dans son château de glace en construction, où elle dévoile toute sa sensualité et sa féminité refoulées depuis des années (ses cheveux qu'elle détache en est symbolique).

J'ai beaucoup aimé aussi Olaf qui échappe au rôle du simple comique, car apportant quelque chose à l'histoire et se révélant même assez touchant.

J'ai bien aimé aussi le détournement des clichés, sur le prince charmant, sur l'autre homme qui n'est pas un top model pour une fois, et la fin qui m'a vraiment surpris au sujet du "geste d'amour" (ce n'était pas du tout ce que je croyais).

Au fait, juste pour le signaler: le film n'a absolument aucun rapport avec le conte d'Andersen. Même la Reine des Neiges est complètement différente (c'est plutôt une mère castratrice dans le film), et il n'y a absolument aucun personnage en commun dans le film et le conte. Pas pour rien que le film s'appelle "Frozen" en VO au lieu de faire apparaître "Reine des Neiges". Le seul petit point commun, c'est l'histoire du coeur gelé, mais c'est mené différemment dans le conte où le garçon se retrouve carrément avec les sentiments gelés.

Et aussi, une fois n'est pas coutume: je recommande vraiment de le voir en VO, d'une part parce que les chansons en VF sont criardes (le "Let it Go" massacré en "Délivré Libéré"), et surtout parce que la VF comporte des tas de contresens dans les paroles.

Sinon, ça commence à faire depuis un petit moment que Disney fait à nouveau de bons dessins animés (depuis "Bienvenue chez les Robinson" et "Volt" je dirais).

Edité par Rudolf le 22/06/2014 - 21:21

Portrait de Pasaiyen
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 8150
Re: La Reine des Neiges

Citation:
Au fait, juste pour le signaler: le film n'a absolument aucun rapport avec le conte d'Andersen. Même la Reine des Neiges est complètement différente (c'est plutôt une mère castratrice dans le film), et il n'y a absolument aucun personnage en commun dans le film et le conte. Pas pour rien que le film s'appelle "Frozen" en VO au lieu de faire apparaître "Reine des Neiges". Le seul petit point commun, c'est l'histoire du coeur gelé, mais c'est mené différemment dans le conte où le garçon se retrouve carrément avec les sentiments gelés.

Oui je sais ^^ mais c'est une adaptation libre comme beaucoup de film de Disney, et le projet à la base était bien d'adapter le conte, mais comme souvent c'est plus de l'inspiration qu'une adaptation direct ^^

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 15647
Re: La Reine des Neiges

Bah le truc en fait, c'est que ce n'est même pas une adaptation du tout. D'autres dessins animés comme la Belle aux Bois Dormants, Blanche Neige, Cendrillon, Alice au Pays des Merveilles ou Raiponce sont des adaptations libres car on retrouve quelques éléments communs dans la trame et les personnages. Mais la Reine des Neiges n'en est absolument pas une vu que le scénario n'a franchement rien de commun avec le conte et qu'il n'y a aucun personnage commun aux deux histoires: au final, le dessin animé a juste repris l'idée d'une femme qui a le pouvoir de l'hiver, et c'est tout.

J'ai été surpris quand j'ai lu le conte un peu après avoir vu le dessin animé. ^^

Edité par Rudolf le 22/06/2014 - 23:19

Portrait de Pasaiyen
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 8150
Re: La Reine des Neiges

Citation:
Mais la Reine des Neiges n'en est absolument pas une vu que le scénario n'a franchement rien de commun avec le conte et qu'il n'y a aucun personnage commun aux deux histoires: au final, le dessin animé a juste repris l'idée d'une femme qui a le pouvoir de l'hiver, et c'est tout.

Oui oui je sais il n'empêche que c'est de ce conte qu'ils se sont inspiré et qu'il en est donc considéré comme une adaptation, c'est exactement comme le film "La princesse et la grenouille" qui est inspiré de The Frog Princess de E. D. Baker, les adaptations très libre comme ça Disney en est habitué il n'empêche qu'ils considèrent ça malgré tout comme une adaptation puisque l'idée de base (vraiment de base hein :p) du scénario provient bien des contes ^^

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 15647
Re: La Reine des Neiges

Oui, c'est un peu du même ordre que La Princesse et la Grenouille effectivement, où on ne retrouve quasiment rien en commun à part l'idée de base.

Du coup, c'est pour ça que j'ai du mal à parler d'"adaptation": je parlerai plutôt, on va dire, d'"inspiration".

Mais bon, on ne va pas trop faire dans la sémantique non plus. ^^

Portrait de Pasaiyen
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 8150
Re: La Reine des Neiges

C'est sur que depuis tout à l'heure on débat juste sur un mot alors que dans le fond on est d'accord sur ce qu'est ce film par rapport au livre ^^

Portrait de Anonyme 01
Hors ligne
A rejoint: 6 mars 2012
Contributions: 4573
Re: La Reine des Neiges

Si je devais lui reprocher quelques petites choses,

-Un méchant pas très charismatique, alors oui il remplit correctement son rôle mais j'aurais apprécié d'avantage d'envergure dans ses actes que dans ses paroles. Et puis il arrive bien trop tard dans l'intrigue...
-Le périple est trop court, à peine ont-ils commencé leur voyage qu'ils sont devant le château...
-Un château de glace (ou une forteresse plutôt) manquant un peu de cachet
-un final pas très impressionnant, touchant mais pas impressionnant.

C'est grosso modo les principaux point que je lui reprochent, cependant ça reste un excellent disney avec d'énormes qualités, que ça soit les chansons, les personnages, le rendu de la neige, un bon humour pas trop lourd, une bonne VF (alléluia) et une intrigue réussie. ça n'inaugure que du bon pour la suite ! Le 3éme âge d'or de Disney (Raiponce étant très réussi, les mondes de Ralph un peu moins mais correct) ? J'ai envie d'y croire :)

Portrait de Pasaiyen
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 8150
Re: La Reine des Neiges

Citation:
-Un méchant pas très charismatique, alors oui il remplit correctement son rôle mais j'aurais apprécié d'avantage d'envergure dans ses actes que dans ses paroles. Et puis il arrive bien trop tard dans l'intrigue...
-Le périple est trop court, à peine ont-ils commencé leur voyage qu'ils sont devant le château...
-Un château de glace (ou une forteresse plutôt) manquant un peu de cachet
-un final pas très impressionnant, touchant mais pas impressionnant.

Oui je suis d'accord avec le premier point d'autant plus que je trouve son changement bien trop brusque, il aurait du le laisser transparaître bien plus tôt. Par contre les trois autres points ne m'ont pas dérangé et je dirais même pour le dernier que je ne suis pas d'accord avec toi puisque j'ai trouvé le final assez impressionnant, touchant et envoyant un bon message ^^

Portrait de toma2211
Hors ligne
A rejoint: 2 septembre 2011
Contributions: 391
Re: La Reine des Neiges

Matterhorn, le simulateur de neige de Disney créé spécialement pour le film :

A l'origine le film "Rebelle" devait lui aussi se passer dans la neige mais à l'époque ils avaient abbandonné l'idée pour des raisons techniques. En réalité, le design de Frozen ne doit rien au hasard, l'action se passe dans la neige car leur simulateur était fin prêt au moment du film pour être utilisé dans un film avec des décors de neige.

N : "J'attends quelqu'un qui n'a pas de cheval, pour lui donner. Sinon, il en aura jamais"