Skip to Content

[Film] Blade Runner 2049 [04/10/2017]

Dernière contribution

64 posts / 0 nouveau(x)
MOTEUUUUUUR
Portrait de marius55
Hors ligne
A rejoint: 21 mars 2012
Contributions: 1081
Re: Blade Runner 2049 [04/10/2017]

***************
***************
***************

Spoiler

Il y a les jeux vidéos, et il y a Pit Fighter.

Portrait de Willdo
Hors ligne
A rejoint: 23 juillet 2015
Contributions: 267
Re: Blade Runner 2049 [04/10/2017]

J'ai trouvé que la BO faisait le job, il y a beaucoup de sonorités et d'ambiances qui m'ont rappelé Vangelis... Le problème c'est qu'il n'y a pas vraiment de thème marquant quoi. Pas de "Blade Runner Blues", pas de "Memories Of Green", pas de "Main/End Titles" qui déchirent tout...

Portrait de Erazul
Hors ligne
A rejoint: 12 juillet 2012
Contributions: 2909
Re: Blade Runner 2049 [04/10/2017]

J'ai été le voir hier soir.

Du bien joué quand on imagine ce que ça aurait pu être dans le contexte cinématographique actuel dans lequel on baigne.J'avais peur, même si je faisais plutôt confiance à Villeneuve vu qu'il ne m'a pas déçu pour le moment (même Premier Contact alors que j'avais lu le recueil La Tour de Babylone duquel à été tiré la nouvelle adaptée).

Enfin bref, second visionnage obligatoire avant d'avoir un avis intéressant et ordonné sur la question, beaucoup de choses se passent dans ma tête concernant ce film (j'adore quand se genre de truc m'arrive concernant une œuvre d'ailleurs, c'est très enrichissant).

Edité par Erazul le 08/10/2017 - 21:12

Portrait de NicoNico
Hors ligne
A rejoint: 6 décembre 2011
Contributions: 4815
Re: Blade Runner 2049 [04/10/2017]

Je rentre de ma séance.
Un film phénoménal, une vraie suite qui respecte le matériau original autant qu'elle le développe, sans jamais le copier.

Visuellement fabuleux et thématiquement très fort, Blade Runner 2049 est un film de science-fiction phare qui fera date au même titre que son aîné.

Villeneuve signe un film qu'on n'osait pas espérer. Un choc. Une claque. Du très grand cinéma de SF.

Team Mimic en ostryer de Vriginie

"All those moments will be lost in time, like tears in rain."

You gain brouzouf
My legs are ok

Lost Souls' Alliance
Piece of Cake
Portrait de Yoco
Hors ligne
A rejoint: 15 octobre 2011
Contributions: 9263
Re: Blade Runner 2049 [04/10/2017]

Mouais, ça m'étonnerait fortement, je pense que plus personne parlera de ce film dans 5 ans.
Ca fait trop de superlatifs çà nico !


Portrait de NicoNico
Hors ligne
A rejoint: 6 décembre 2011
Contributions: 4815
Re: Blade Runner 2049 [04/10/2017]

Le premier Blade Runner a été un échec critique et public à l'époque et il aura fallu attendre 10 ans - re-sortie du film et apparition d'oeuvres très inspirées du film - pour se rendre compte de l'influence majeure qu'il a eu sur la science-fiction.
Wait & see ^^

Team Mimic en ostryer de Vriginie

"All those moments will be lost in time, like tears in rain."

You gain brouzouf
My legs are ok

Portrait de DoTT
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 4004
Re: Blade Runner 2049 [04/10/2017]

A dans 10 ans alors ? :P

Portrait de SoOkie3
Hors ligne
A rejoint: 5 septembre 2013
Contributions: 1180
Re: Blade Runner 2049 [04/10/2017]

Est-ce cela vaut le coup de voir sa suite au cinéma ? Vu mon appréciation moyenne face à la version de Scott je risque de le trouver barbant dans son ensemble, non ?

Edité par SoOkie3 le 10/10/2017 - 21:14

Vive le chocolat & le saxophone!

Portrait de Dantesqueman
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 10477
Re: Blade Runner 2049 [04/10/2017]

Il est clair que le rythme n'a rien à voir avec les blockbusters d'aujourd'hui, il peut arriver au film de prendre son temps mais on est tout de même pas au niveau du 1er.

Portrait de Shueisha
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 1977
Re: Blade Runner 2049 [04/10/2017]

Y'a aussi eu les versions qui sont sorties après la sortie ciné qui remettait l'intrigue sur la nature de Rick Deckard qui a permis aux gens de se rendre compte que le scénario était beaucoup plus profond et complexe qu'il n'en a l'air. Ca a permis au film de devenir intemporel.