Skip to Content

Derniers films vus ou revus

Dernière contribution

10026 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de GreenSnake
Hors ligne
A rejoint: 19 février 2012
Contributions: 4730
Re: Derniers films vus ou revus

@ Claw : Merci pour le partage de ton tops/flops de cette année. Quand bien même je n'ai vu que 1 film parmi les 20 de tes classements^^ C'est 2 Guns que j'avais bien aimé par ailleurs^^

Pour mes dernières visions :

L'Arnacoeur de Pascal Chaumeil
J'avais entendu de bons échos de cette comédie romantique française depuis sa sortie en 2010. J'avais que le début m'a bien charmé avec une espèce d'ambiance Mission Impossible décalé et romantique. Cela réapparait souvent dans le film permettant de bien le rythmé mais malheureusement le côté décalé (incarné par Julie Ferrier et François Damiens) laisse la place à de la comédie romantique beaucoup trop classique surtout moi qui ne suis pas un grand fan de ce genre de productions. Et peut-être aussi parce que physiquement j'ai beaucoup de mal avec Vanessa Paradis... Mais c'est agréable de voir Duris dans un tel rôle. Bref du sympa sans plus pour moi.

Scène vers le milieu du film

L'Honorable Griffin de James Neilson
Ce western comique Disney (en prises de vues réelles) est un peu oublié et ce n'est pas étonnant. Le film a pris son petit coup de vieux et ne convainc pas complètement. Le rythme est trop lent et les péripéties inégales. Néanmoins, ça reste parfois divertissant avec de bons gags et un certain dépaysement. Je retiendrai surtout la prestation de Roddy McDowall en héros. Acteur que je découvre avec ce film et qui est vraiment charismatique avec un réel talent comique.
Bref, bien plus une curiosité qu'autre chose.

Spoiler

Sinon comme Claw, voici mon top 10 des films que j'ai découvert en 2020 pour ceux que cela intéresse. Un top sans aucune prétention ni quelconque revendication.

Top 2020

Sinon :

Flop 2020

Sell kids for food

Portrait de Baggy_le_clown
Hors ligne
A rejoint: 25 mars 2014
Contributions: 725
Re: Derniers films vus ou revus

Récemment, j'ai vu :

.Greenbook - Vraiment super. Un film assez lent et agréable à regarder en terme de rythme. Le jeu d'acteur est top également. Je n'avais entendu que des bons échos autour de ce film, eh bien je n'ai pas été déçu. Mention spéciale à Viggo Mortensen, qui aurait mérité une carrière encore plus grande à mon sens.

.Brooklyn Affairs - Un bon film où l'ambience films noirs est plutôt bien retranscrite sans tomber dans la caricature. Edward Norton très bon mais ça c'est pas une nouveauté. J'ai beaucoup aimé l'atmosphère jazz et whisky. En bref, un film qui remplit pleinement son contrat, en tous cas pour moi.

.Docteur ? - Je n'attendais rien de cette comédie franchouillarde mais finalement je me suis pris au jeu et je me suis surpris à rire de bon coeur dans certaines scènes ^^. Un film sympa à regarder à plusieurs.

Portrait de Claw
Hors ligne
A rejoint: 22 août 2015
Contributions: 808
Re: Derniers films vus ou revus

GreenSnake a écrit :

Citation:
@ Claw : Merci pour le partage de ton tops/flops de cette année. Quand bien même je n'ai vu que 1 film parmi les 20 de tes classements^^ C'est 2 Guns que j'avais bien aimé par ailleurs^^

De rien, l'ami.
Pour ma part, c'est un peu pareil : je crois n'avoir vu que "Mon voisin Totoro" et "Souvenirs de Marnie" dans ta liste (et encore, je n'en suis même pas sûr...)
Et j'ai vu "L'arnacoeur" aussi : j'en pense à peu près la même chose que toi. Ca vaut 7 ou 7.5/10. C'est un bon divertissement, c'est sympa.

Par contre, le "1917" m'intrigue quand même. J'ai bien envie de le voir, mais il faut que je me motive! :-)


Let my beauty intoxicate you

Portrait de GreenSnake
Hors ligne
A rejoint: 19 février 2012
Contributions: 4730
Re: Derniers films vus ou revus

@ Claw : On est rarement déçus avec les Ghibli ! Pour l'Arnacoeur, moi j'étais plus autour de 6 ou 6.5^^ Mais j'ai un peu de mal avec les comédies romantiques faut dire.
1917 c'est vraiment génial, motive toi !

Sinon :

Fame de Alan Parker
Je découvre ce cinéaste récemment disparu avec ce film musical culte. Franchement c'est un très bon film qui a une approche assez naturaliste de son sujet à savoir la vie d'une promo dans une école des arts à New-York. Comédie, musique, chant et danse pour une oeuvre vivante assez fascinante quand elle se plonge dans son réel sujet : les rêves et déboires d'un groupe d'artistes coincés dans l'antichambre de la renommée (Fame quoi...). Assez bon pour que leur talent soit reconnu par les professionnels de l'école mais qui ont tout à prouver en dehors. Les personnages sont attachants, la mise en scène fluide et les morceaux façon comédie musicale sont excellents car on assiste à un bordel organisé assez fascinant à regarder. Le seul bémol étant malheureusement le jeu des comédiens pas toujours optimal pour une troupe d'acteurs dont la majorité n'a pas fait grande chose après.

Meilleure scène du film à mes yeux

Sell kids for food

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 18864
Re: Derniers films vus ou revus

Par des chemins un peu détournés, j'ai fini par regarder le film Mulan adapté du dessin animé de Disney.

Bon, bon, bon, comment dire ? Disons que ce n'est pas la catastrophe intégrale du film Aladdin, mais hélas, ce n'est pas terrible du tout. Le problème, c'est que tout est mieux dans le dessin animé, tout donne envie de revoir ce dernier.

Ainsi, la scène où Mulan prend le costume de son père était culte dans le dessin animé, avec une ambiance pluvieuse et une musique puissante, mais là, on ne ressent rien.
Le village de Mulan fait "toc", assez faux.
L'intro du dessin animé est beaucoup plus percutante avec la muraille et les feux qui s'embrasent à l'arrivée des Huns.
La charge des Huns dans la montagne, suivie de l'avalanche, c'était impressionnant dans le dessin animé, mais là, on ne ressent pas grand chose.
Quant à la capitale, ça fait vide, on ne ressent pas du tout la foule et l'ambiance festive qu'il y avait dans le dessin animé.
Et concernant les compagnons de Mulan, ils sont devenus totalement transparents.
Sans oublier la scène où ils découvrent les soldats tués par les Huns : là où c'était une scène déchirante qui survenait juste après une scène enjouée en chanson comme une rupture de rythme, là, rien, on ne ressent rien.
Même l'entraînement de Mulan est moins percutant que ce qu'on avait dans le dessin animé avec la chanson "Comme un homme".

Après, ils ont fait quelques ajouts plus ou moins heureux. Comme ajout que je n'ai pas trop aimé, c'est l'histoire du "Chi" de Mulan : pas fan du tout de cette idée, je préférais au contraire que Mulan soit plus "ordinaire", que ses facultés surviennent vraiment par son entraînement et son expérience, plutôt que par un "don inné". Par contre, ils ont ajouté le personnage de la sorcière (qui remplace le faucon du chef Hun, étant donné qu'elle peut aussi se transformer en oiseau), sorte de pendant négatif de Mulan : pas trop mal, mais je pense que ça aurait pu être mieux exploité (je pense à une scène dans le campement Hun : on aperçoit à un moment donné un autre soldat Hun en dehors du chef, mais hélas, c'est laissé de côté par la suite, dommage, c'était l'occasion d'approfondir un peu la personnalité des troupes Huns).

Autrement, ça va, ils n'en ont pas trop fait avec le message féministe, c'était ce que je craignais au début, mais ça reste soft... tout de même, là aussi, c'était un peu plus percutant dans le dessin animé.

Et comme j'avais lu, ils ont viré tous les aspects comiques du dessin animé : un peu dommage car le dessin animé avait justement un bon humour et surtout bien dosé pour ne pas nuire à tous les moments sérieux et graves, donc on perd quelque chose au change.

Bref, non, ça se laisse regarder, mais ce n'était pas terrible du tout, le résultat reste bien décevant.

Portrait de GreenSnake
Hors ligne
A rejoint: 19 février 2012
Contributions: 4730
Re: Derniers films vus ou revus

Vampyr, ou l'étrange aventure d'Allan Gray de Carl Theodor Dreyer
Je découvre la filmographie de Dreyer via ce film et c'est un peu la douche froide. Je n'ai jamais réussi à entrer dans ce film qui est quand même abscons par bien des aspect. Alors il faut évidemment savoir que la version qui est disponible pour nous n'est pas forcément celle d'origine qui a disparu et qu'on a plus ou moins rafistolé comme on pouvait. Ensuite, le film est en fait produit par son acteur principal, jeune bourgeois qui voulait s'offrir son film en trimballant sa tronche d'ahuri de débit à la fin de cette histoire assez particulière de vampires. Alors Dreyer montre quand même que niveau ambiance, idée de mise en scène (notamment le travail sur les ombres) et décors atypiques, il y a de la qualité comme de la modernité. Mais c'est quand même un peu chiant à mes yeux.

Le film en question

Star Wars Episode VII - Les Derniers Jedi de Rian Johnson
Bon tout a déjà été dit, tout a déjà été débattu sur ce film, dont ici. Je vais juste dire que je suis du camp de ceux qui ont beaucoup aimé. C'était ma 4ème vision du film et j'ai pu me concentrer sur deux points : le film est visuellement magnifique et très bien mis en scène. Bisous

Spoiler

Sell kids for food

Portrait de Depakote
Hors ligne
A rejoint: 8 janvier 2019
Contributions: 931
Re: Derniers films vus ou revus

The Phantom of the Opera (Le Fantôme de l'Opéra) - Terence Fisher - 1962

Saturne dévorant ses enfants, un dragon surgissant de l’océan pour mettre en pièces Hippolyte, le Minotaure vivant au Labyrinthe et se nourrissant de vierges, ces créatures mythologiques, et leurs aventures, sont aussi vraies dans notre imaginaire que sur l’écran. Le cinéma, lui-même pareil à Frankenstein, en leur donnant apparence humaine, d’automates sans vie en fait des monstres. S’agit-il pourtant de fabriquer seulement des monstres ? Pas pour le studio Hammer. Fantômes et monstres vivent en Angleterre depuis toujours. Ils hantent ses landes, ses châteaux. Ils ne sont pas seulement une marque de fabrique, un savoir-faire. C’est une profession de foi. Une profession de foi qui se moque de la censure émanant des autorités religieuses ; le studio ira jusqu’à revendiquer, en lettres rouge sang, la classification X dans les bandes annonces de plusieurs de ses films.

Du sang, du sexe et des cris, voilà le credo Hammer. Sa manière de se démarquer de Hollywood ? Possible. Toutefois, connaissant le puritanisme des Américains, si l’on n’est pas surpris de les voir instaurer, dès 1930, un Code dans le but de préserver la « pureté » de leurs productions, rédigé par le révérend Daniel Aloysius Lord, on se demande quand même comment l’Angleterre, et son cinéma figuratif très pâtisserie meringuée, a pu enfanter un studio aussi barré. Dans les années 50-60, passer du chant du cygne de la Ealing (le studio anglais alors incontournable) à l’essor de la Hammer, c’est sans transition passer de Mozart à Slayer, de Tino Rossi à Carcass, le grand écart avec déchirure du falzar et explosion des bollocks.

Ici, dans cette adaptation du roman de Gaston Leroux, située entre la légendaire version des Universal Monsters de 1943 avec Claude Rains et la savoureuse lecture que Brian de Palma en a faite en 1974, on est évidemment loin de l’opéra-rock déjanté. Une version assez classique, comparable à celle de 43, à deux notables exceptions : le recours aux flash-back la rend moins linéaire et le personnage y est plus attachant. Herbert Lom (qui incarne le foldingue Commissaire Dreyfus aux côtés de Peter Sellers dans les Panthère Rose, ou bien encore l’un des bandits pieds nickelés, toujours aux côtés de Sellers, dans Tueurs de Dames) livre une interprétation plus humaine du pauvre compositeur défiguré cherchant par tous les moyens à se venger de celui qui a fait de sa vie un drame en réclusion. Et puis avec Terence Fisher à la manœuvre, l’un des fers de lance du studio, on retrouve un peu l’ambiance du Chien des Baskerville, mais surtout le luxe des décors, le charme des couleurs. Bref, une version intermédiaire qui nous laisse un goût « ni bon ni mauvais ». À voir le soir, sous la couette, éclairé par de petites bougies.


Portrait de GreenSnake
Hors ligne
A rejoint: 19 février 2012
Contributions: 4730
Re: Derniers films vus ou revus

J'ai vu aucun film Hammer de ma vie.. Va falloir y remédier. Sinon pour ce qui est du Fantôme de l'Opéra, j'ai assez apprécié la version de 1925 par Unisersal.

Sinon :

Ariane de Billy Wilder
Alors que c'est loin d'être mon genre préféré, je trouve que c'est une très bonne comédie romantique avant tout grâce au charme gracile de Audrey Hepburn qui est ici bien utilisée en tant que débutante séduite par un homme mûr et coureur. Une œuvre assez politiquement incorrecte pour l'époque mais qui n'oublie d'être profonde en interrogeant nos sociétés sur ce que les Britanniques appellent le "double standard" (il est plus socialement accepté qu'un homme multiplie les aventures qu'une femme). La mise en scène est soignée en aimant prendre son temps (peut-être un peu trop dans la première moitié) tout en proposant une œuvre assez drôle (notamment le comique de situation) via d'excellents acteurs comme Cary Cooper, Maurice Chevalier et évidemment Audrey Hepburn.

Pas un extrait mais un montage d'ambiance

Sell kids for food

Portrait de Alexis88
En ligne
A rejoint: 11 octobre 2015
Contributions: 2959
Re: Derniers films vus ou revus

Ah j'ai pas vu Ariane, mais j'ai vu Sabrina, et apparemment y'a quelques ressemblances ^^

Tu peux foncer pour celui-là, en plus y'a Bogart.

Rachel Alucard

Portrait de Rudolf
Hors ligne
A rejoint: 4 septembre 2011
Contributions: 18864
Re: Derniers films vus ou revus

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais sur la plate-forme Disney+, il n'est désormais plus possible d'accéder à certains dessins animés Disney avec un profil "enfant", soi-disant parce qu'ils seraient racistes et inappropriés à des enfants non accompagnés d'adultes : Les Aristochats (à cause du chat siamois), Peter Pan (à cause des Indiens), Dumbo (à cause d'un passage avec des noirs américains qui chantent), La Belle et le Clochard, Aladdin...

Et pour ceux qui comptent regarder ces dessins animés sur leur plate-forme avec un profil "adulte", vous aurez droit au magnifique message suivant :

“Ce programme comprend des représentations datées et/ou un traitement négatif des personnes ou des cultures. Ces stéréotypes étaient déplacés à l’époque et le sont encore aujourd’hui. Plutôt que de supprimer ce contenu, nous tenons à reconnaître son influence néfaste afin de ne pas répéter les mêmes erreurs, d’engager le dialogue et de bâtir un avenir plus inclusif, tous ensemble.”

Puant, absolument abject.

C'est quoi, la suite ? Virer Pinocchio parce qu'on voit un gosse de dix ans qui fume, boit de la bière, sèche les cours, et commet des actes de vandalisme ?