Skip to Content

Derniers films vus ou revus

Dernière contribution

9772 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de GreenSnake
Hors ligne
A rejoint: 19 février 2012
Contributions: 4096
Re: Derniers films vus ou revus

@ Rudolf : Question de point de vue donc. Je préfère la petite contradiction d'Ad Astra qui est facilement explicable (comme l'a bien fait Trikounet d'ailleurs) qu'un truc vraiment WTF (certes basé sur un mec expliquant que tu peux théoriquement apercevoir quelqu'un dans le passé sur Terre à partir d'un trou noir pour communiquer en morse avec) dont la validité scientifique m'échappe totalement.

@ Kylor : Ok. Parce que ça donnait l'impression du masochiste qui adore ce qu'il n'aime pas^^

Sinon pour quelques points du film et qui rejoint deux aspects très importants du cinéma :

- La cohérence. Quasiment aucun film ne peut être totalement cohérent et logique. D'où l'anecdote de John Ford a qui on dit que les Indiens n'auraient jamais attaqué une diligence de telle façon et qu'il répond que si il devait tout faire bien à 100% de manière crédible, il ne ferait pas de film... Et pour revenir à Ad Astra
Triple voyage au lieu d'aller à Neptune

Spoiler

Différentes étapes et lenteur du voyage
Spoiler

L'exploration de la station ou fusée norvégienne en détresse
Spoiler

- Je vois un peu les films comme de grosses oeuvres faîtes en pâte à modeler. Il faut toujours rajouter, enlever des trucs ou les déplacer. Et parfois dans des films comme Ad Astra ça se voit. Donc la fin (confirmée par KyloR) et à mon avis la voix-off, des personnages secondaires sacrifiés et l'instant norvégien sont des stigmates d'une production compliquée. Et je suis d'accord que le spectateur juge le film en l'état et ne doit pas inclure ça dans son appréciation. Mais parfois quand on se pose des questions sur un film, il faut aussi savoir que la réponse dépend aussi de sa production.

Sinon moi non plus je ne suis pas pleinement satisfait de la fin du film qui est un peu "tout ça pour ça" à mon goût.

Rudolf a écrit:
Du coup, si c'est pour avoir le même thème, mais sans le talent de Herzog ou de Coppola, tandis que tout le reste demeure en surface, je t'avoue que ça ne me donne pas du tout envie de découvrir ses autres films. ^^

Après si on part du principe que tout a déjà été très bien fait par les maîtres, c'est sûr qu'on regarde plus grand chose^^. Pour ce qui est de Gray, The Yards m'a laissé sur ma faim mais j'ai vraiment beaucoup aimé Two Lovers et son histoire d'amour à travers les yeux d'un dépressif.

Désolé si il y a beaucoup de fautes mais j'ai la flemme de me relire

Sell kids for food

Portrait de Chav
Hors ligne
A rejoint: 17 septembre 2014
Contributions: 447
Re: Derniers films vus ou revus

Issou de Todd Phillips, avec Joaquin Phoenix - sortie ce Mercredi 9 octobre 2019

Un humorisse qui vit chez sa mère, se fait péta par les djeunz et croit dur comme fer pouvoir pécho sa voisine de palier, va progressivement réaliser qu'en 1981, bah y'avait ni Internet ni le 18-25 pour vider sa chiasse, alors du coup l'est tout seul, le pauv', i d'vient fou et se venge des méchants qui lui ont fait bobo... donc du coup quèque part il est gentil parce qu'il a raison merde... Ah oui : et en plus y'a grève de l'ébouage donc ça pue et il est fragile des sinus alors c'est pire pour lui dans sa tête... Bref, chédeuve.

Cépadsafôte/20

Portrait de Umbasa
Hors ligne
A rejoint: 2 septembre 2011
Contributions: 12452
Re: Derniers films vus ou revus

MEILLEUR AVIS EVER, merci Chav. XD

Portrait de Castlemblem
En ligne
A rejoint: 8 juillet 2018
Contributions: 222
Re: Derniers films vus ou revus

The Jacket (sorti en 2005) de John Maybury avec Adrien Brody, Keira Knightley, Kris Kristofferson, Jennifer Jason Leigh, Daniel Craig,...

Bon, je comptais mettre une bande-annonce, mais finalement ce n'est pas une bonne idée car tout l'intérêt du film est de découvrir ce qui se passe et réaliser au fur et à mesure les tenants et aboutissants... Choses qui sont clairement révélées dans les bandes-annonces donc à proscrire absolument si vous n'avez jamais vu ce film et que vous voulez vous laisser tenter !

Donc, en gros, sans trop en dire, ce film est un thriller psychologique. Il raconte l'histoire d'un soldat qui, suite à un accident, se retrouve amnésique et devient le sujet d'une expérience dans un hôpital. Et c'est là que tout commence...

Si vous voulez le synopsis "officiel" qui est donc moins flou car en dit un peu plus sans spoiler mais permet d'avoir une idée plus précise de ce qu'il en est et peut-être trop précise pour quelqu'un qui veut tout découvrir au fur et à mesure ? (à vous de voir si vous voulez être vierge d'absolument toute information pour le voir ou non) alors le voici (je mets la balise spoil quand même au cas où) :

Spoiler

J'avais aimé (mais pas tout capté) la première fois que je l'ai vu il y a plusieurs années (car loupé les 20 premières minutes)... Et bien cette fois j'ai tout vu (tout capté ?) et j'aime toujours autant ! J'adore ce genre de films surtout quand je me plonge complètement dans l'univers du film et que je m'attache aux personnages. Bingo ! Je fus transporté.

Edité par Castlemblem le 09/10/2019 - 18:48
Portrait de KyloR
Hors ligne
A rejoint: 9 janvier 2018
Contributions: 1821
Re: Derniers films vus ou revus

Putain c'est ouf : notre ami Durendal a le même avis que moi sur Ad Astra au mot près, ce qui n'arrive JA-MAIS pour ma part. ^^
Voici son VLOG pour ceux que ça intéresse :

Portrait de doki
Hors ligne
A rejoint: 16 décembre 2012
Contributions: 4813
Re: Derniers films vus ou revus

Puisque ça parlait de la superbe ost d'interstellar, j'en profite pour ajouter ce theme joué à la guitare que j'aime beaucoup:

Portrait de Depakote
Hors ligne
A rejoint: 8 janvier 2019
Contributions: 388
Re: Derniers films vus ou revus

Ouais mais, DoKi, un excellent musicien peut transcender ou métamorphoser n’importe quel morceau. Et c’est le cas du guitariste que tu nous proposes. Il a pris le thème de Zimmer et l’a tordu en deux. Je viens de réécouter la version originale, les sons qu’utilise Zimmer font « peur » dans le mauvais sens du terme. Les violoncelles, on dirait qu’il ne les a même pas traités, ils sont brut de décoffrage. Il les a sortis de la banque de sons Vienna Simphonic Library sans même prendre la peine de leur mettre de réverbération, de travailler la courbe des phrasés, quedal, et ça fait vraiment plus que bizarre à l’oreille pour un thème d’ouverture qui veut poser une ambiance spectrale genre new age. Les deux crescendo, par exemple, (je parle toujours de la version Zimmer) qu’il crée de 1:57 à 2:25, et de 3:35 jusqu’à la fin, à grand renfort de synthés, sont tellement « enormous » qu’ils frôlent le ridicule. Et je dis ça sans animosité.

Le guitariste, lui, en revanche, en ajoutant des ornements, des harmoniques, voire des parties que Zimmer n’a même pas écrites, sans parler des espagnolades percussives réalisées avec la main droite sur la table d’harmonie, ben, le résultat fait que ce n’est plus du tout le même morceau qu’on entend, en dépit du fait que le thème initial et les progressions harmoniques soient respectés.

Tiens, un exemple. Mozart, à l’âge de 25 ans, a pris le thème le plus « cul » de la galaxie et s’est amusé avec. D’abord il expose ce thème « cucul la praline » dans sa nudité, en plaçant juste quelques trilles discrets comme ornements, et regarde après ce qu’il en fait :

Portrait de doki
Hors ligne
A rejoint: 16 décembre 2012
Contributions: 4813
Re: Derniers films vus ou revus

J'avoue, après bon c'est Mozart quoi ^^

Portrait de Depakote
Hors ligne
A rejoint: 8 janvier 2019
Contributions: 388
Re: Derniers films vus ou revus

C’est Mozart, oui. Cependant je ne m’en suis pas servi pour me cacher derrière lui comme si je me cachais derrière la statue du Commandeur, d’autant que la pièce musicale en question, y a vraiment pas de quoi se mettre à genoux et sacraliser le bonhomme. Ce n’est, dans l’immense catalogue de Mozart, rien d’autre qu’une œuvrette récréative. « Ah ! vous dirai-je, maman » répété 12 fois, même par la voix céleste de Mozart, soyons honnête, c’est chiant ‒ c’est même plus de 12 fois, c’est 48 (si je compte bien), puisque chez Mozart il FAUT jouer les reprises, il FAUT ; j’ai jamais su pourquoi, d’ailleurs, j’sais pas, c’est un truc « écrit dans les textes » comme dirait Hooper.

Non, déjà, thème et variations, on est en plein dans le sujet puisque c’est généralement ce que demande le réalisateur au compositeur : un thème marquant exposé sous différentes formes au cours du film. Puis, le Mozart, c’était juste pour donner un exemple de ce qu’un musicien imaginatif est capable de faire avec un thème qui ne casse pas des briques. Et c’est exactement ce qu’a fait le guitariste que tu as proposé. Il ne s’appelle pas Mozart mais il a fait le même job. Bref. Merci à toi, DoKi, pour la découverte de ce musicien.

Portrait de GreenSnake
Hors ligne
A rejoint: 19 février 2012
Contributions: 4096
Re: Derniers films vus ou revus

Donc :

Les Lumières de la Ville de Charlie Chaplin.
N'en déplaise aux puristes, c'est loin d'être mon Chaplin préféré (même si j'ai encore beaucoup de lacunes). Je sais que c'est une comédie culte adoré mais je ne sais pas... Je l'ai trouvé moins émouvant que The Kid, moins drôle que La Ruée vers l'Or ou moins fou que Les Temps Modernes (qui à mon sens synthétise parfaitement le travail de Chaplin entre les effets de plateaux mécaniques de La Ruée vers l'Or pour intégrer pleinement le décor comme ressors comique et les messages sociaux mettant en lumière les laissés pour compte de la société comme sur Le Kid et Les Lumières de la Ville).
Revenons à ce dernier qui est tout de même une bonne comédie grâce aux talents d'acteur de Chaplin, à son histoire d'amour touchante, à l'aveugle, et au personnage du milliardaire seulement amical quand il a bu... Y a encore une fois de bonnes trouvailles comiques et un message positif sans jamais mettre de côté les scories du rêve américain. Néanmoins l'humour se base un peu trop sur le comique de répétition à mon goût.

La scène de boxe culte résumant bien ce que je ressens

Joker de Todd Philips
On peut penser ce qu'on veut du film mais je trouve cette approche vraiment salutaire et une excellente idée (d'or et déjà financièrement récompensée) pour exploiter le catalogue DC Comics par Warner. Et pourtant c'était pas gagner. J'ai beau bien apprécié Very Bad Trip (surtout le premier, les deux autres sont sympas surtout parce qu'on a aimé le premier) je ne m'attendais pas à ce que Todd Philips soit aussi bon dans le drame social/thriller psychologique. Un film magnifique sur la plongée violente et infernale d'un homme dans la folie qui rapelle beaucoup le Nouvel Hollywood et les films de Scorcese (Taxi Driver et La Valse des Pantins en tête) où Joaquin Phoenix est tout bonnement génial. Le fan service de la mythologie Batman est bien utilisé. La mise en scène saisie comme il faut le malaise latent du personnage qui échappe souvent au cadre (sois en y étant perdu soit en y prenant trop de place) avant de s'y inscrire pleinement une fois son voyage initiatique pervers terminé. Bref, un bon film.
Après...

Spoiler

Epic : La Bataille du Royaume Secret de Chris Wedge
Film sympa mais qui gâche vraiment son potentiel. Une sorte de mélange entre chérie j'ai rétréci les gosses pour la découverte d'un monde miniature par une humaine et le Seigneur des Anneaux pour l'ambiance héroïc-fantasy qui se dégage de cet affrontement prenant place dans le monde miniature. Le film est beau avec une bonne direction artistique. Mais... Pour le scénario, les péripéties et la construction des personnages la machine à clichés et à déjà-vu a tourné à plein régime. C'est vraiment dommage.

Spoiler

Sell kids for food