Skip to Content

Derniers films vus ou revus

Dernière contribution

10033 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de flex-o
Hors ligne
A rejoint: 10 mars 2014
Contributions: 5981
Re: Derniers films vus ou revus

Detour mortel 6:

Une vrai daube, catastrophique ce film.
Bon la license s'enlisait depuis bien longtemps, c'est vrai (certain diront depuis le 2 deja), mais moi, j'avais gardé une certaine sympathie pour cette licences pour laquelle je n'hesitais pas a poser mon cerveau sur ma table de chevet pour bien profiter du spectacle sanguinolent offert parnotre cher famille de dégénéré consanguin.
Mais sur cette episode, ils ont fait n'importe quoi.
La realisation et le jeu des acteurs et tombés encore un cran en dessous par rapport a la moyenne des episodes precedents, qui n'etaient deja pas bien brillante c'est vous dire.
Le scenar est a chié et sous pretexte de vouloir nous complexifier le background autour de la cannibal's family, on nous sert du n'importe quoi.
Et pour finir, on nous sert des scenes de Q gratuite a tout bout de champ, et serieux faut vraiment qu'ils arretent avec ca.
Mais putain si je veux du porn, je vais me prendre du porn, brodel!
Mais quelle tordu va aller se palucher sur des pseudos scenes de Q entrecoupé de massacre sanglant?

Detour mortel 6 : 4/10

Catacombes:

Petit film d'horreur pas degueu, franchement je le conseille a ceux qui ont aimé The descent.
On suit l'histoire d'une petite bandes qui va s'engouffrer de plus en plus profondemment dans les catacombes de Paris.
Vous attendez pas non plus a un film d'horreur effrayant ou horrifique, mais y a uen bonne ambiance qui se degage dans le genre "Antre du mal", ca fonctionne bien.

Catacombes : 6,5/10

Portrait de el tourteau
Hors ligne
A rejoint: 11 janvier 2015
Contributions: 1981
Re: Derniers films vus ou revus

Les nouveaux sauvages, une très bonne surprise que ce film à sketches, véritable critique envers la société actuelle, une bouffée d'air frais subversive.
Si vous voulez des quidams en mode badass, c'est ici que ça se passe.

Ma scène du moment: Grimsby
Portrait de player-fou
Hors ligne
A rejoint: 5 septembre 2011
Contributions: 1194
Re: Derniers films vus ou revus

Je ne peux que te plussoyer el tourteau !

Portrait de GreenSnake
Hors ligne
A rejoint: 19 février 2012
Contributions: 4436
Re: Derniers films vus ou revus

Roger & Moi, le premier documentaire de Michael Moore. On sent déjà tout ce qui fait la force, comme les faiblesses, du cinéaste. Un magnifique plaidoyer sur les conséquences de la mondialisation et de la désindustrialisation sur sa ville natale de Flint. J'ai parfois du mal avec les documentaires trop parti pris mais avec lui ça fonctionne. Il réussit à montrer le désastre des gens simples et l'absurdité de la situation par moment. Un magnifique témoignage d'une ville en pleine crise économique. Les défauts de Moore sont déjà là : un montage qu'on imagine trop bien choisi et une tendance à des petits HS parfois un peu pénibles. Pas aussi bon que Bowling for Columbine et Sicko néanmoins.

Spoiler

Sell kids for food

Portrait de SoOkie3
Hors ligne
A rejoint: 5 septembre 2013
Contributions: 1192
Re: Derniers films vus ou revus

Naissance des pieuvres me laisse derrière lui aucune marque indélébile pour ses protagonistes instables et sa mise en scène silencieuse, pourtant l'idée d'un décor ou d'un sport aquatique (la moiteur) était sympa pour un teen-movie.

Edité par SoOkie3 le 22/07/2015 - 18:53

Vive le chocolat & le saxophone!

Portrait de Romano
Hors ligne
A rejoint: 18 mai 2014
Contributions: 3016
Re: Derniers films vus ou revus

The Duellists, le premier film de Ridley Scott avec Keith Carradine et Harvey Keitel.
Deux officiers sous Napoléon qui se traquent pendant 15 ans pour se battre en duel à de multiples reprises.
De l'honneur, de la haine et de l'obsession.
Les scènes de duels sont bien foutues, tendues et plutôt impressionnantes. L'histoire de ces deux personnages se tournant autour interpelle. La fin est superbe, avec un des plans fixe les plus beaux que j'ai vu.
Si vous avez l'occasion de le voir, faîtes-vous plaisir, il vaut bien le détour.

Edité par Romano le 22/07/2015 - 23:43
Portrait de Xaoikki
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 435
Re: Derniers films vus ou revus

La Isla Minima
Un thriller espagnol absolument excellent de part son intrigue et ses plans somptueux. Magnifiquement bien filmé et joué, ce film est vraiment un petit bijou du genre. Si vous avez l'occasion de le voir, n'hésitez pas.

Portrait de Pasaiyen
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 8152
Re: Derniers films vus ou revus

Poltergeist:
M'oui...
Un film d'horreur avec de très bonnes idées mais un traitement plus qu'inégale et un rythme plutôt moyen, ce qui donne au final un film assez insipide. Dommage.

Le film a des bonnes idées de mises en scènes, certaines scènes sont plutôt bonne et arrive à mettre en place une tension intéressante en place. Le film maîtrise aussi son humour, certaines scènes sont assez décalé et on trouve pas mal d'autodérisions, tous ça sans que le côté "horreur" du film soit trop impacté. La maison a également un level design (loul) intéressant, et surtout le film est réalisé de tel façon que l'on en comprenne bien sa géographie (loul), on n'est jamais perdu, on se sent "chez nous" autant que les personnages (ils viennent d’emménager donc c'est en ça que c'est plutôt réussi). Le film a vraiment des qualités intéressantes.

A côté de ça, les réactions des personnages sont vraiment peu crédibles, je n'ais plus d'exemples (j'ai trop tardé à écrire mon avis :p) mais plusieurs fois dans le film je me suis dit que je ne croyais pas à la manière dont réagissaient les personnages. Il y a également les effets spéciaux lors du climax qui sont raté et ridicule, on se croirait dans un jeu vidéo. Un placement de produits incohérent (la famille du film est sans argent, mais le père décide de faire plaisir à tout le monde en leur achetant un petit truc, sa fille n'ayant plus de téléphone il lui achète un Iphone 5... y'avait pas moins chers? :p). Un set up/pay off gâché par la bande annonce. Et un scénario peu crédible. Le film est rempli de défauts de ce genre qui au final nuisent à l'expérience.

Au final un film avec beaucoup d'idées intéressantes à garder, mais avec également beaucoup trop de défauts pour que l'expérience reste réellement plaisante. On passe malgré tout un bon moment sans réellement s'ennuyer mais le film est loin d'être exceptionnel.

Portrait de luca
Hors ligne
A rejoint: 13 avril 2012
Contributions: 160
Re: Derniers films vus ou revus

The Master :

Je peux aisément comprendre que l'on puisse s'ennuyer devant The Master, film au rythme lent, très abstrait. Mais je le trouve tout de même très fort. Tout d'abord grâce à la direction des acteurs absolument sublime formidable. Je trouve d'ailleurs assez impressionnante la manière dont Joaquin Phoenix s'exprime, notamment corporellement. Constamment au bord de la rupture, c'est assez sidérant de voir à quel point il maîtrise tous les traits de son personnage.

Dans un second temps, c'est la mise en scène qui impressionne. Elle épouse à la perfection l'esprit et l'état psychique du personnage de Phoenix, Freddie. Elle aussi est constamment au bord de la rupture, alternant entre plans en extase apaisés et champ / contre-champ furieux, travellings maitrisés et caméra à l'épaule vacillante. En ce sens, la narration en point de vue interne est, elle aussi, extrêmement aboutie et maîtrisée. Plusieurs scènes peuvent illustrer ce que j'essaye de dire, notamment lorsque PTA nous montre ce que Freddie perçoit lorsque le personnage de Phillip Seymour Hoffman danse en chantant : une multitude de femmes nues. Quelque soit l'état psychologique du personnage, la mise en scène et la narration ne font q'un avec lui. Ce qui nous plonge du coup, nous, simples spectateurs, au cœur de l'histoire, et donc de la manipulation induite par la secte.

Cependant, encore plus fort que cela, The Master est aussi un étude, d'une acuité rare, du pouvoir de manipulation du Cinéma, comme en témoigne la scène où la femme du maître de la secte demande à Freddie de changer la couleur de ses pupilles, et que celles-ci, par la seule force du 7ème Art, tournent au noir. C'est alors le public qui est manipulé, grâce au Cinéma, et dés lors que l'on consacre ma passion à son plus haut degré de perfection, de manipulation, et de subtilité, je suis comblé.
Pour finir, je trouve que le scénario est d'une précision et d'une beauté rares. Que ce soit le duel / duo entre ces deux hommes, dont on ne sait au final qui a le plus besoin de l'autre. Ou bien alors cette recherche intérieure, du Je que l'on a perdu (à la guerre peut être ...), de ses origines lointaines. Et lorsque l'on retrouve ces origines, on préférait les oublier, elles ne sont que solitude et bestialité, d'où le final éminemment pessimiste.

En somme, The Master, c'est l'œuvre qui se construit à mesure qu'on la regarde, la recherche de ses origines qui ne peut aboutir qu'à la solitude. Je est cette forme nouvelle dont la connaissance est une illusion. Grandiose.

« Les hommes n'ayant pu guérir la mort, la misère, l'ignorance, ils se sont avisés, pour se rendre heureux, de n'y point penser. » Pensées, Pascal.

Portrait de Dano
Hors ligne
A rejoint: 30 décembre 2011
Contributions: 2312
Re: Derniers films vus ou revus

Insidious 3: De la bonne grosse bouse comme pas possible !! Déjà pour ce qui n'aime pas les jump scare n'allez pas le voir, en plus d'être prévisible à mort il ne font même pas sursauter. En suite le scénario ça se passe avant les événement du premier mais alors il faut m'expliquer dans quelle délire il sont partie parce que par moment il se sont compliqué la vie pour de la merde !! C'est clichos à mort, ennuyant à mourir et sans grand intérêt (à part pour voir Insidious à la fin et encore ...) Bref éviter ce film votre porte monnaie sera content !!

American Sniper: Très sympa, Clint Eastwood nous offre là un film bien foutue et basé sur une histoire vrai. Un Bradley Cooper qui joue foutrement bien une ost des plus sympathique et mais crainte sur le film à savoir que ça va être très mou du début à la fin était fondé sur du rien. C'est très dynamique mine de rien et on à pas trop le temps de s'emmerdé. Par contre juste deux petit défaut à mon gout, déjà les scène ou les soldat tire on sent qu'il tire sur rien du tout j'ai presque prit un fou rire en voyant certaine scène et surtout la fin !!

Spoiler

Even if victory is dying, a battle is never lost before.
MAL Profil
Session Fêtes de Bayonne 2016